Petit journal Jean-Michel Sanejouand page 1
Petit journal Jean-Michel Sanejouand page 2
Petit journal Jean-Michel Sanejouand page 3
Petit journal Jean-Michel Sanejouand page 4

Petit journal Jean-Michel Sanejouand

Embed Size (px)

DESCRIPTION

exposition Jean-Michel Sanejouand Rétrospectivement… Hab Galerie, Nantes Frac des Pays de la Loire, Carquefou Dans le cadre de 2012 année Jean-Michel Sanejouand

Text of Petit journal Jean-Michel Sanejouand

  • rtrospectivement>->> du 22 fvrier au 6 mai 2012 Frac des Pays de la Loire, Carquefou

    >->> du 3 mars au 29 avril 2012 Hab Galerie, Nantes

  • 01

    02

    Le Frac des Pays de la Loire prsente dans son btiment Carquefou et la Hab Galerie Nantes, une importante exposition dun des plus grands artistes franais de sa gnration : Jean-Michel Sanejouand. Ces expositions reoivent un soutien exceptionnel de la Rgion des Pays de la Loire.Cette exposition sinscrit dans le cadre de 2012 : Anne Jean-Michel Sanejouand en Pays de la Loire . Diffrents projets sont dclins partir de mars 2012 : la Chapelle du Genteil (Chteau-Gontier), la Chapelle de lOratoire-Muse des beaux-arts de Nantes, au Muse de lAbbaye Sainte-Croix (Les Sables dOlonne) ainsi que dans les sites des coles des beaux-arts dAngers, du Mans et Tours et des lyces de la rgion.

    dsjqhbdsnqjndkjkjjsjkjqssqbjkhjhkhhkhkhkjhkhkjhkhhhjhjhckq

    rtrospectivement rassemble prs de 200 uvres de Jean-Michel Sanejouand, ralises des annes 1960 aujourdhui. Sorganisant comme un parcours pens par la commissaire dexposition avec lartiste, rtrospectivement traverse des dcennies dune recherche exigeante qui na eu de cesse dexplorer des voies nouvelles. Il y a un moment o les sries spuisent, le dsir diminue. ce moment-l un autre dsir prend la place .1 Relus aujourdhui dans leur ensemble, ces travaux successifs en apparence trs diffrents, et souvent mme antinomiques, tablissent entre eux une vraie complicit. Sans doute parce que, au moment de leur conception, lespace na jamais cess dtre le point de dpart fondamental. Rassembler ce corpus important permet ainsi de rendre lisible et visible les nombreux fils qui tissent la cohrence de luvre travers le temps. Au Frac, sont prsentes les charges-objets des annes 1960, les organisations despaces et les calligraphies dhumeur des annes 1970, ainsi que la prolifique uvre graphique, socle de toutes les recherches artistiques menes par lartiste. la Hab Galerie, se dploient de faon monumentale luvre sculpturale (charges-objets, sculptures nes dassemblages de pierres, Bronze) et les uvres picturales amorces des annes 1980 aujourdhui.

    tape 1 : Carquefou entre les murs

    En 1962, Jean-Michel Sanejouand dlaisse la peinture abstraite et ralise une srie quil intitule charges-objets. Les charges-objets, cest--dire ces mises en rapport de toiles de bche rayures, de grillages, de bandes de linolum imprim, etc., qui ont pris la relve de cette peinture, rpondaient un besoin soudain urgent dexprimenter lespace concret et un dsir violent de provoquer cet espace . 2 Dploys dans lexposition du sol jusquaux

    murs - quelquefois trs en hauteur - ces objets aux couleurs attrayantes, raliss partir de matriaux bon march produits en srie dans les annes 1960, exercent une attirance premire, une sorte de fascination immdiate lheure o spanouit outre-atlantique le Pop Art et le Minimalisme. Capturs quelquefois un court temps de leur existence banale, ces objets de la vie quotidienne perdent ici sens et usage. Ils apparaissent comme des configurations absurdes et insenses, objets dchargs de lutilit qui justifiait jusqualors leur existence .3

    En 1967, lartiste initie de nouvelles recherches qui saxent autour dinterventions ou projets dinterventions dans un espace donn (chantiers, galeries dart, sites naturels, ). Les organisations despaces qui rassemblent les uvres des ces annes jusquen 1978, lamnent concevoir de manire phmre, un amnagement qui modifie pour les rvler les caractris-tiques structurelles de lespace de son intervention. chafaudages, grues, miroirs, lments colors redessinent des sites parfois monumentaux. Dans ce contexte, entre 1969 et 1972, lartiste travaille un vaste projet utopique : lAmnagement de la valle de la seine. Plans et textes prsentent cet ambitieux programme urbanistique qui vise repenser cette zone urbaine en prservant forts et zones agricoles, installer des avertisseurs antipollution, ramnager les rseaux de circulation, crer des centres dinformation permanente, formidable anticipation du web. Lartiste entrevoit galement de crer des zones ludiques, au sein desquelles il propose damnager des routes-expositions : Le long de toutes les routes existantes dans ces zones sont installs soit lair libre, soit lintrieur de constructions provisoires, tout ce qui peut tre matire expositions. titre dexemple il prsente une mini-rtrospec-tive de charges-objets 4 que lon retrouve ici 40 ans aprs, rejoue de manire presque intgrale !

    Entre 1974 et 1977 cest lchelle plantaire que lartiste redessine les territoires, organise le monde par la couleur, au travers de la srie intitule tables dorientations. Ces cartographies la fois ludiques et conceptuelles, ont t allges de leur lgende, de toute indication, au final de leur fonctionnalit mme.

    Paralllement ces travaux Jean-Michel Sanejouand se consacre ds 1968 aux calligraphies dhumeur : sur fond blanc lartiste esquisse lencre de chine noire, des scnes tour tour absurdes, drles, violentes, rotiques, qui engagent des hommes et des femmes chelonns dans un

  • Dans les annes 1970, peu comprendront quun mme artiste ait pu mener de front des recherches qui leur paraissaient diamtralement opposes, Je gardais mes distances tout comme je les gardais dans mes charges-objets ou dans mes propositions conceptuelles, bien quune mme obsession, lespace entre les choses en tant quaccs une invisible vrit, sous-tendit toutes ces explorations .5

    Cest aussi au travers de luvre graphique qui se montre ici de manire indite, des croquis prparatoires de charges-objets jusquaux derniers dessins, que lon peut percevoir aussi la richesse de cette uvre. Le dessin est pour ce chercheur prolixe, un laboratoire, un espace dexp-rimentations, de penses et de productions continues, rsumes par cette phrase Je pense ce que je fais, je ne fais pas ce que je pense .6

    Au cur de ces plus rcentes esquisses, larbre et la pierre sisolent et font triompher lespace. Ces arbres et ces pierres, fils conducteurs des recherches prsentes dans lexposition Nantes.

    03

    04

    05

    06

    transformer en masques. En 1987, lartiste dlaisse la couleur, il poursuit au travers dune nouvelle srie peintures en noir et blanc ses recherches sur lespace pictural. Dire les choses noir sur blanc correspondait un dsir de prcision, et soulignait laspect dichotomique prsent dans tout mon travail : contraste et complmentarit pousss leur maximum .8 Dpouilles, laissant la place au fond blanc, Jean-Michel Sanejouand se recentre sur quelques lments quil rpte au fil des toiles : masques, arbres,

    tape 2 : Hab Galerie Jusqu la dernire pierre

    Par ses volumes, lespace de la Hab Galerie sest impos pour prsenter luvre sculpturale de lartiste et plus gnralement le travail autour des pierres apparues ds 1960 avec les quilibres et les Alignements de cailloux. Ici coupe de cailloux (1963) de la srie des charges-objets et les Jeux de topo (1963) montrent lintrt de lartiste pour ces cailloux quil ramasse et peint de diverses couleurs. Dans les jeux de topo, le cailloux est un pion qui organise lespace. Le joueur A rpartit sur le terrain de jeu huit cailloux de la faon quil estime, de son point de vue, la plus satisfaisante, sans tenir compte des lignes pointilles qui ne sont l que comme repres. Le joueur B juge cette rpartition de son point de vue (diamtralement oppose). Si elle lui convient, la partie est termine.Sinon, il place une de ces pices o il le dsire .7 Ce jeu ne se terminera que lorsque les deux joueurs seront satisfaits, ne faisant triompher, ni gagnant, ni perdant.

    Les pierres surgissent encore dans les paysages peints par lartiste ds la fin des annes 1970. Les calligraphies dhumeur laissent en effet la place en 1978 une srie de peintures quil dveloppe pendant prs de 10 ans intitules espaces-peintures. Rebondissant sur les problmatiques abordes au travers des projets dorganisations despaces, cette srie rompt avec cette dernire par la confrontation avec des espaces non plus rels mais imaginaires. Les espaces-pein-tures proposent une exprience physique, sensuelle, en bousculant les habitudes visuelles au moyen de plans virtuels et de perspectives contradictoires. Au fil de la srie, les rochers saniment et prennent figure humaine. Ces visages vont peu peu se

    pierres, traits de peinture noire la brosse. Ces signes flottent dans un espace qui a perdu tout lien au rel, rduits un essentiel, comme lillustre La suite en 15, ralise en 1989 . Le masque, la trace, larchitecture quil rpte et recompose sans fin, rappellent le point, la ligne et le plan auquel tait parvenu Kandinsky au terme de la rduction jusqu ce quil jugeait llmentaire, de son vocabulaire formel .9

    espace indfini dlimit par une seule ligne noire en bas du tableau, qui tait peut-tre une rminiscence de la rampe de thtre de Guignol dira Sanejouand. Isols au cur de cette mini-socit recre dans lespace de la toile, ces individus domins ou dominants, infantiles, pervers ou inconscients, offrent limage dune solitude moderne.

  • Ce journal est dit loccasion de lexposition :

    Jean-Michel Sanejouand,rtrospectivement

    du 22 fvrier au 06 mai 2012au Frac, Carquefou

    horaires douverture : du mercredi au dimanche de 14h 18h-du 3 mars au 29 avril 2012 la Hab Galerie, Nantes

    horaires douverture :du mercredi au dimanche de 13h30 18h30

    entre libre

    bdsjqhbdsnqjndkjkjjsjkjqssqbjkhjhkhhkhkhkjhkhkjhkhhhjhjhckq

    2012 anne Jean-Michel Sanejouand en Pays de la Loire :

    >du 15 juin au 9 septembre 2012Chapelle du Genteil, Chteau-Gontier >du 15 juin au 9 septembre 2012Muse des Beaux-arts, Nantes (Chapelle de lOratoire)>du 1er dcembre 2012 au 10 mars 2013Muse de labbaye Sainte-Croix, Les Sables dOlonne

    et aussi :

    >lart en valise, 10 dessins de Jean-Michel Sane