Petite Plume

  • View
    221

  • Download
    5

Embed Size (px)

DESCRIPTION

chapitre I chapitre II chapitre III chapitre IV intermède du capitre V

Text of Petite Plume

I. IL SERA NOTAIRE

Il sera notaire.

Oui, mon prochain personnage car c'est bien d'un personnage dont il s'agit, sera notaire.

Ou clerc de notaire.

Disons que a me plat assez.

Le fait qu'il ait un beau bureau.

Un boudoir capitonn.

Un fauteuil matelass et un beau, trs beau stylo.

Le fait qu'il soit oblig de ctoyer de jeunes veuves, oblig de les rconforter -un petit peu tout de mme- avant de passer aux obligations lgales ajoutera l'intrigue.

Car intrigue il y aura, forcment.

C'est...

Non.

Ce sera un homme tellement... intrigant.

Sans compter les belles divorces qu'il conseillera au mieux, peut-tre aussi que plus

elles seront belles et mieux ellesserontconseilles...

Je n'ai encore rien dcid sur ce point mme s'il faudra trancher.

Et de temps autre il sortira de son dressing cloisonn de mtal froid un costume.

Geste banal, certes.

Mais le costume lest beaucoup moins.

Pas n'importe lequel.

Belle toffe, coup sur mesure, forcment il est exceptionnel unique cest mon personnage, sans aucun faux pli ni pour lui ni pour le costume.

Car cet homme l ne choisis rien au hasard.

Le hasard ne tient qu'une tout petite place dans sa vie, le reste il le provoque.

Alors il sortira -toujours mon personnage, bien entendu- ce costume gris qui fait que les femmes se retournent probablement sur son passage.

Se retournent videmment sur son passage.

Mais c'est un homme press, alors il ne voit pas ou fait semblant de.

Il traverse les foules le regard droit avec une aisance dconcertante.

Il faudra bien reparler de ce regard si changeant...

Il traverse donc les foules avec une aisance dconcertante.

Il EST dconcertant.

Mon hros traversera de la mme manire les foules et sa vie.

Mon hros refoulera ses sentiments.

Mon hros se dfoulera sur quelqu'un ou sur une porte.

Et il dnouera des foulards des blouses des corsages des corsets lorsque l'occasion se prsentera.

Souventmaispastrop

Ce sera un personnage complexe.

Mais tellement intressant.

Chaque page nous dvoilera peut-tre une nouvelle apparence pour qui sait lire entre les lignes.

L'entreprise est fascinante!

Il ne fait pas de figuration il soutient lhistoire lui tout seul.

Lhomme est mystrieux

Lhistoire est vraie?

NON

Chaque page le rvlera, tout doucement et voix basse comme une preuve photographique.

L'image mettra trs longtemps apparatre nette, tant il y aura de nuances troubles dans ces noirs estomps et ces blancs diaphanes, dans ces pleins de creux et ces dlis lancs.

Je dois le traduire.

Une pointe de solitude, une sombre illusion, une parcelle dopacit.

Une toile daraigne faite divoire, dopale et de fume.

Des nuances dans ces gris.

Ses gris lui, aussi.

Ses clairs-obscurs, ses zones d'ombre.

Ses nuages poivre et sel.

Qui n'en n'a pas?

Lui en aura tellement.

Il est contre jour.

Irrgulier.

Indistinct.

vanescent.

Une apparition voile et terriblement romanesque

Mon hros sera comme un diamant brut qu'une main aimante a t chercher et extraire loin, trs loindans lecur mme de la terre.

Il sera presque... minral.

Mais pas transparent.

Du granit, plutt.

Couleur granit mais avec la duret impeccable du diamant.

Capable de tout.

Du pire et du reste aussi.

Probablement impossible briser.

Mais facile brcher.

Le meilleur est au bout de la route, juste aprs les pines.

Il me faudra faire attention ce hros l.

Le prserver si possible.

L'illuminer sans l'altrer.

Le garder... brut.

Lui mme. Tel qu'il est.

Et prendre le temps de souligner la mine de plomb ces dizaines de facettes qui tincellent et brillent comme le soleil.

La mine de plomb pour mieux le graver dans le temps.

Il est le soleil.

De l'histoire.

Peut-tre.

Ce hros est un homme.

Le Mien?

Petite Voix je ten prie apprends garder les secrets de mon cur

Un homme tout dencre vtu.

Nous allons le dnuder.

Le mettre nu plus qu nu vif.

Chut

A ce moment l les lecteurs se rappelleront d'un costume gris, et l seuls les plus clairvoyants se demanderont pourquoi gris, tout simplement.

Pourquoi gris?

L'auteur pourra leur rpondre Parce que le gris lui va si bien.

Tout simplement

Le personnage prend forme dans ma tte.

Dans mes mains.

Et au bout de mes doigts aussi.

Je lamadoue de mes doux mots.

Je leffleure de loin, je lcorne exprs, je le manipule avec toute la finesse possible.

Et moi la gourgandine je garde ma gourmandise pour aprs.

Aprs.

Pour un peu, pour un peu beaucoup je pourrais presque le gouter mais dj il s'loigne.

Exprs.

Il me tourne le dos.

Jenrage et il aime ma rage, il sait que de beaux mots en sortiront

Et s'il partait ce week-end en Angleterre, pour affaires?

Deux heures d'Eurostar et lui les Petites Anglaises...

Non.

A Rome?

Mieux dj.

Disons que jenesaispourquoidesphotospeuttre je l'imagine trs trs bien l bas.

Devant un dlicieux caff latte, une perle de mousse au coin des lvres.

Ses lvres

Seul ou accompagn?

Je prfrerais seul, bien entendu.

Mais pour l'histoire...

Si c'est pour affaires rien ne l'empche d'emmener avec lui sa secrtaire.

Sa petite secrtaire lui rien qu' lui.

Un soupon une envie.

Ou n'importe quelle femme, en la faisant passer pourelle.

Facile, si facile me chuchote t-on dans le creux de l'oreille.

Trop facile?

Il choisira.

Non, pardon, je choisirai pour Lui, car c'est moi seule qui suis cense connaitre la suite.

La suite du Jeu, de l'Ecriture et de l'Histoire.

C'est mon rle moi, sentinelle, gardienne et petite plume.

Bergre des mots et cerbre de limagination.

D'tre attentive chaque dtail, quitte rcrire l'histoire dix fois, cent fois s'il le faut pour qu'elle soit de plus en plus belle.

Et lui, son rle?

En plus d'tre un rle?

De se livrer un peu plus, d'accepter une plume dans sa vie.

Une plume lgre mais une plume tout de mme.

Une plume c'est pratique.

Cest fidle.

a se met dans la poche et a tient compagnie au travail, pendant les runions

Possession.

C'est facile attraper, pour peu que le vent souffle dans la bonne direction.

Aimable.

a se laisse caresser.

Experte.

a caresse.

Subtile.

a chatouille.

Inventive.

a fait frissonner tout le long du corps, une plume.

Exquise.

a fait peur, aussi.

Vertige

C'est tellement... volatile.

Rafale.

Un courant d'air et elle s'chappe.

Fugitive.

Une brise et elle s'envole.

Drobade.

Alors une plume, il faut... Rester en contact avec elle.

Intime.

Mon notaire partira donc Rome avec une plume au fond d sa poche.

Ou de son cur.

J'ai dj dcid qu'il avait un cur.

Tous les hros n'en n'ont pas.

oui mais c'est un homme d'abord, un vrai

oui mais c'est un homme d'abord, un vrai

Nul besoin de me le rpter je le sais

C'est vrai?

Il paratrait mais ce n'est peut-tre qu'une rumeur.

A Rome, donc, et non pas Deauville, trop imptueux pour sa PetitePlume qu'il vient juste de trouver.

De dcouvrir.

Alors prudence.

Ils partageront ensemble un premier voyage, mme s'il est court, un premier caf, surtout s'il est serr, et un premier bain moussant, tant mieux s'il est brlant le bain bien entendu dans une chambre tamise.

Nous sommes, nous serons Rome aprs tout.

Et...nous sommes dans un livre qui n'est pas encore crit.

Tout est permis.

Ou presque.

Deauville, ce sera pour la suite.

Il dcouvrira (je lui ferais dcouvrir) avec sa PetitePlume des endroits que tous deux pensaient dj connatre.

Et pourtant tout leur paratre neuf, si neuf.

La folle audace dun regard intact.

Mme l'odeur de la mer.

Mme son petit got sal qui vient se poser sur le bout de la langue.

Le connu redcouvert devient de linconnu.

Tellement nouveau.

Il faudra lui donner une mmoire, mon hros.

Tant de souvenirs crer pour lui, juste pour lui.

A imaginer s'il y met du sien.

A rver pour deux.

A crire.

A lire.

La Petite Plume est inquite.

Peut tre le sens- tu du fond de ta poche?

Trop de possibilits s'offrent elle quand la suite donner.

Une fois de plus, avec cette grce qui lui est si personnelle il s'en va.

J'ai laiss mon notaire Rome.

Je le retrouve ici.

Retour urgent.

Runion urgente.

Dossiers urgents.

Affaires traiter blablabla.

Vite vite vite.

Il s'adapte au rythme et aime ses contraintes.

Et puis cela lui donne des excuses toutes trouves et presque sincres pour saborder sa vie prive.

Pas le temps pour a pense t-il.

Mais a c'est la vie, non?

Il dpasse ses limites et signe, sans mme regarder, les papiers qu'on lui tend.

J'aime le voir signer.

Dposer sa marque, son empreinte.

Un petit bout de lui sur un petit bout de papier.

Il est donc ici, Paris.

Pour l'histoire c'est important mais pas pour Lui.

Dj il est ailleurs...