Click here to load reader

PICASSO-GUERNICA-Analyse de tableau - · PDF fileAnalyse détaillée du tableau «Guernica» De Pablo Picasso 1939 « La peinture n'est pas faite pour décorer les appartements. C'est

  • View
    215

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of PICASSO-GUERNICA-Analyse de tableau - · PDF fileAnalyse détaillée du tableau...

  • Analyse dtaille du tableau Guernica De Pablo Picasso 1939

    La peinture n'est pas faite pour dcorer les appartements. C'est un instrument de guerre offensive et dfensive contre l'ennemi Picasso

    Histoire: Guernica (ou Gernika-Lumo, nom officiel basque, ou Guernica y Luno en espagnol), est une municipalit et une ville de la province de Biscaye, situe dans la Communaut autonome du Pays basque, en Espagne. Capitale historique et spirituelle du Pays basque, elle est particulirement clbre pour sa destruction, le 26 avril 1937, par les aviateurs de la lgion Condor, envoye par Hitler afin de soutenir le gnral Franco.

    Le bombardement : Le 26 avril 1937, jour de march, quatre escadrilles de la lgion Condor, protges par des avions de chasse italiens, procdent au bombardement de la ville de Guernica afin de tester leurs nouvelles armes. L'attaque commence 16h30, aux bombes explosives puis la mitrailleuse et enfin aux bombes incendiaires. Aprs avoir lch quelques 50 tonnes de bombes incendiaires, les derniers avions quittent le ciel de Guernica vers 19h45. Aprs le massacre, 20% de la ville tait en flammes, et l'aide des pompiers s'avrant inefficace, le feu se propagea 70% des habitations. Ce bombardement a t longtemps considr comme le tout premier raid de l'histoire de l'aviation militaire moderne sur une population civile sans dfense. Selon le journaliste britannique C. L. Steer, correspondant l'poque du Times, 800 3 000 des 7000 habitants de Guernica prirent. Le chiffre donn par le gouvernement basque fait tat de 1654 morts et de plus de 800 blesss. Les ractions : Ce bombardement a marqu les esprits non seulement cause de l'ampleur du massacre mais aussi et surtout cause de la valeur terroriste qui lui a t attribue, du fait de l'apparente faible valeur stratgique militaire que reprsentait la ville et de l'norme disproportion entre les capacits de riposte des dfenseurs et la violence de l'attaque. S'il a longtemps t considr comme le premier raid de l'histoire de l'aviation militaire moderne sur une population civile sans dfense, alors que la Lgion Condor avait en fait dj commenc en fvrier 1937 bombarder des civils, c'est aussi parce que la valeur symbolique de la ville renfora le sentiment qu'il s'agissait d'un acte terroriste exemplaire de la rpression des anti-franquistes.

  • Nature du document: reproduction de loeuvre de Pablo Picasso (1881-1973), intitule Guernica datant de 1939, huile sur toile, 3,51x7,52m. Centro de Arte Reina Sophia, Madrid

    Contexte historique : La guerre civile clate en Espagne en 1936 entre les rpublicains et

    les nationalistes dirigs par Franco (combat entre dmocratie et dictature). Le 26 avril 1937, les bombardiers nazis (allemands), appels par Franco dtruisent la petite ville de Guernica. Cr en quelques semaines, sur commande des rpublicains pour le pavillon espagnol de lExposition universelle de Paris de 1937 (ddie au progrs et la paix), loeuvre de Picasso Guernica est la reprsentation dune scne de ce massacre.

    Description (Dnotation) Au premier plan :

    De gauche droite : une femme avec un enfant dans ses bras, un taureau, un homme allong avec une pe dans la main droite, un cheval, une lampe au plafond, une femme apparaissant une fentre et brandissant une lampe ptrole, une femme senfuyant, un personnage en proie aux flammes dune habitation. Les expressions sont fortes (femme criant de douleur, cheval terroris, soldat mort), et accentues par la dformation de lensemble des personnages.

  • Au deuxime plan :

    Des architectures intrieures alternent avec des vues extrieures, des portes, des fentres, des flammes, des toits, un dallage, une colombe). La vise est horizontale.

    La lumire :

    Dnotation : Il y a plusieurs sources lumineuses : la lampe du plafond, la lampe ptrole, les ouvertures vers lextrieur (portes et fentres). La lumire divise la scne en deux parties (gauche et droite). Les contrastes de valeurs mettent en vidence les personnages du premier plan par rapport au second plan, mettent en evidence laction et les expressions des personnages. Connotation: Le rle de la lumire : le plafonnier symbolise les bombes donc la destruction, la lampe ptrole symbolise la rsistance, lespoir, lclairage extrieur symbolise la vrit, donc la reprsentation et la lumire sont spars. La couleur / la matire :

    Dnotation : Absence de couleurs. Utilisation du noir et blanc et dune varit de gris (ainsi que des gris colors). Les personnages sont mis en vidence

  • par une teinte plus claire que les dcors. Les gris sont obtenus avec des aplats ou par graphismes (cheval). Labsence de couleur est volontaire. Connotation: le rle du noir et blanc : dramatisation de la scne, accentuation de lide de mort. Les croquis prparatoires taient, eux, en couleur. Le noir et blanc fait galement rfrence aux coupures et aux images de journaux que Picasso a utilises dans ses recherches.

    La composition , espace : Dnotation : 1- Un axe vertical divise le tableau en 2 grandes parties, ainsi que la lumire (partie gauche beaucoup plus sombre que la partie droite).

    2- Quatre parties correspondent aux diffrents groupes de personnages : -femme lenfant (L'enfant mort dans les bras de sa mre se rapprochent-ils d'une autre image porte universelle : celle d'une pita ? ) et taureau (symbole de la force brute, de la cruaut ) -cheval (symbole du peuple sacrifi) et lampe(symbole de lespoir) ; -les deux femmes ; -le personnage bras en croix dans les flammes (rfrence au Tres de Mayo de Goya):

  • 3- Composition classique de type pyramidale, dlimite, droite, par la femme qui senfuit, et gauche par le soldat mort ou plus exactement par la ligne imaginaire qui part de sa main, ces deux personnages permettent dunifier lensemble des parties du tableau. A la base de la pyramide, il y a la mort reprsente par le soldat, et au sommet la promesse de revanche symbolise par la lampe brandie. Il y a une opposition entre llan de la femme de droite qui se dirige vers la lumire et le taureau qui sen dtourne. Connotation: Lhorizontale voque la mort au contraire de la verticale qui signifie llan vers la vie. Le mouvement, qui part dans plusieurs sens diffrents, est fig. Le rle de la composition : Fragmenter lespace et de donner une impression de dsordre (dsordre organis).

    4- Jeux de regards :

    Attirer le regard vers la lampe (espoir, revanche) Quant au taureau, il symbolise la brutalit, la violence et reprsente les nationalistes, la lampe du plafond (les clats, les bombes), les flammes, reprsentent la domination de lennemi. Les regards convergent vers ces lments sauf le taureau qui nous regarde : manire dintroduire le spectateur dans loeuvre ou reprsente til une menace ? La colombe, elle est dans lombre, et montre le dsespoir de la population. Elle fait cho au personnage de droite et au cheval (symbole du peuple) inspir dune crucifixion ralise en 1930 : Sacrifice du peuple rpublicain Espagnol

    Interprtation : Cette oeuvre dnonce le massacre dinnocents par les nationalistes aids des nazis, loeuvre dgage une sensation dhorreur. Picasso, par la dformation des personnages, vise une expression accrue. Le noir et blanc ajoute la

  • dramatisation de la scne. Il utilise une caractristique propre au style cubiste : la representation simultane face/profil, il fragmente lespace au maximum afin damplifier lide de dsordre et affirme la bi- dimensionnalit du tableau en interdisant toute profondeur (tuiles du toit..).Le format monumental de loeuvre participe la force de ce tmoignage contre la guerre.

    Bref rappel: Guernica, 1937Les Demoiselles dA. 1907: LE CUBISME, QUEST-CE?

    Les demoiselles dAvignon 1907 Huile sur toile, 244x233 cm. MOMA, New York

    Cubisme : mouvement artistique qui rompt avec la vision traditionnelle de la nature en reprsentant le sujet fragment, dcompos en plans gomtriques inscrits dans un espace de peu de profondeur. Le point de vue est ralis en trois dimensions.

    Cette toile constitue la fois une synthse de XIXe sicle et une ouverture vers l'art du XXe sicle. Picasso puise ses inspirations dans les influences de l'art africain, qui vont le pousser vers une peinture qui s'attache surtout au volume, la structure formelle. Ce tableau va alors marquer le dbut du mouvement cubiste dont il est le principal crateur avec Georges Braque. Un mouvement vu comme une rvolution et qui influencera nombre de courants artistiques.

Search related