Click here to load reader

Plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation. Plaques de ... Mobile/Synthes... Plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation Technique opératoire DePuy Synthes 9 3 Cintrage de

  • View
    3

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation. Plaques de ... Mobile/Synthes... Plaques 1.5 et 2.0...

  • Plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation. Plaques de repositionnement pour les fractures et ostéotomies des métacarpiens et des phalanges.

    Technique opératoire

    Cette publication n’est pas destinée à être diffusée aux USA.

    Instruments et implants approuvés par l’AO Foundation.

  • Plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation Technique opératoire DePuy Synthes 1

    Introduction

    Technique opératoire

    Informations sur le produit

    Références

    Informations relatives à l’imagerie par résonance magnétique (IRM) 25

    Plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation 2

    Utilisation prévue et indications 4

    Exemples de cas 5

    Mise en place de l’implant 7

    Retrait de l’implant 15

    Insertion de vis à corticale 16

    Insertion de vis de verrouillage 19

    Implants 22

    Instruments 23

    24

    Table des matières

    Contrôle par amplificateur de brillance

    Cette description est insuffisante pour l’utilisation immédiate des produits DePuy Synthes. Il est vivement recommandé de suivre des cours d’introduction à la manipulation de ces produits, dispensés par un chirurgien expérimenté.

    Reconditionnement, Entretien et Maintenance Pour des instructions générales, la vérification du fonctionnement et le démontage des instruments composés de plusieurs pièces, contacter le réprésentant local Synthes ou se reporter à la page suivante : http://emea.depuysynthes.com/hcp/reprocessing-care-maintenance Pour des informations générales sur le reconditionnement, l’entretien et la maintenance des dispositifs, plateaux et boîtes d’instruments réutilisables Synthes, ainsi que pour le conditionnement des implants non stériles Synthes, consulter la brochure « Informations importantes » (SE_023827) ou se reporter à : http://emea.depuysynthes.com/hcp/reprocessing-care-maintenance

  • 2 DePuy Synthes Plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation Technique opératoire

    Précintrage anatomique Irritation minimale des ligaments et des tissus mous grâce au design mince de la plaque et des vis, aux bords arrondis et aux surfaces polies.

    Trous allongés transversalement Un trou allongé transversalement par rapport à l’axe de la plaque permet une vérification peropératoire de la réduction et, si nécessaire, de corriger l’axe de rotation de l’os.

    Stabilité angulaire Une vis de verrouillage de B 2.0 mm peut être insérée dans la tête. Dans la tige de la plaque, on peut utiliser des vis à corticale ou des vis de verrouillage, en fonction de la taille de la plaque.

    Le design de la tête de la plaque facilite l’ajustement à la configuration anatomique des condyles.

    Deux longueurs de tige de plaque Les deux longueurs de tige des plaques permettent un traite- ment adapté à la configuration des fragments des fractures des métacarpiens et des phalanges proximales.

    Plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation. Plaques de repositionnement pour les fractures et ostéotomies des métacarpiens et des phalanges.

  • Plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation Technique opératoire DePuy Synthes 3

  • 4 DePuy Synthes Plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation Technique opératoire

    Utilisation prévue et indications

    Utilisation prévue Les plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation sont conçues pour la fixation, la correction ou la stabilisation temporaire des os de la région anatomique de la main.

    Indications 1. Toute fracture des phalanges et des métacarpiens, en cas de difficulté de repositionnement exact ou de tendance à une erreur en rotation.

    – fractures sous-capitales des métacarpiens (particulière- ment les fractures engrenées par compression)

    – fractures transverses – fractures obliques courtes – fractures comminutives – fractures avec défaut osseux (blessures par scie circulaire) – lésions d’amputation de doigts (avec raccourcissement

    primaire) – fracture de Winterstein, fracture de Rolando

    2. Ostéotomies correctrices pour des fractures des phalanges ou des métacarpiens qui se sont consolidées avec des erreurs axiales et/ou de rotation.

    En cas de fractures métaphysaires, de fractures comminu- tives ou d’os porotique, les résultats cliniques peuvent être améliorés par un système de plaque/vis à stabilité angulaire.

  • Plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation Technique opératoire DePuy Synthes 5

    Vues postopératoires dorso-palmaire et latérale

    Vues préopératoires dorso-palmaire et oblique

    Cas 1 Fracture comminutive sous-capitale du deuxième métacarpien

    Homme de 42 ans, chute en vélo

    Fracture engrenée de la tête du métacarpien avec 4 mm de raccourcissement et 20° d‘angulation cubitale. Zone engrenée sous-capitale instable avec arrachement osseux des ligaments collatéraux. Traitement primaire avec attelle de plâtre, avec seulement 30° de flexion des articulations méta- carpo-phalangiennes.

    Fixation peropératoire distale à stabilité angulaire de la tête, avec correction des modifications de longueur et de rotation. Remobilisation active immédiate.

    Exemples de cas

  • 6 DePuy Synthes Plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation Technique opératoire

    Exemples de cas

    Cas 2 Pseudarthrose du quatrième métacarpien après un échec d’ostéosynthèse par vis

    Femme de 32 ans traitée avec une ostéosynthèse par vis dans un autre établissement.

    Le patient présentait des douleurs, un gonflement et une er- reur en rotation 6 mois après le traitement primaire.

    Un repositionnement anatomique peropératoire n’est plus possible. Fixation avec stabilité angulaire proche de l’articulation. Insertion de vis à corticale du côté proximal. Remobilisation active immédiate.

    Vue dorso-palmaire préopératoire avec pseud- arthrose et raccourcissement de 6 mm

    Vue dorso-palmaire pos- topératoire après correction de la longueur et de l’erreur en rotation

    Vue latérale postopératoire

  • Plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation Technique opératoire DePuy Synthes 7

    Mise en place de l’implant

    La fonction de la main peut être gravement affectée en cas de mauvais alignement des métacarpiens ou des phalanges proximales. Les mauvais alignements en rotation sont parti- culièrement gênants parce qu’ils entraînent un croisement et un chevauchement des doigts lors de flexion pour fermer le poing. Des erreurs en rotation des doigts même mineures nécessitent fréquemment une correction chirurgicale après la consolidation de la fracture.

    La récupération fonctionnelle des fractures de métacarpien et des fractures de phalange proximale exigent une restaura- tion méticuleuse de l’alignement, de la longueur et de la ro- tation des doigts et des métacarpiens. L’abord chirurgical doit être délicat afin de ne pas affecter les tissus mous qui nécessitent également une reconstruction correcte. La fixa- tion doit être suffisamment stable pour faciliter une mobilisa- tion active et passive immédiate des doigts.

    Abords Pour les métacarpiens, le 2e rayon peut être abordé en direc- tion dorso-radiale au-dessus de l’os palpable, le 5e rayon en direction dorso-cubitale au-dessus de l’os, et les 3e et 4e métacarpiens directement au-dessus de l’os ou entre deux métacarpiens si deux os adjacents doivent être traités.

    Pour les phalanges proximales, l’abord s’effectue générale- ment au niveau de la ligne médiane de l’os concerné.

  • 8 DePuy Synthes Plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation Technique opératoire

    Mise en place de l’implant

    1 Fixation temporaire des fractures avec des broches de Kirschner

    La réduction peut être initialement maintenue avec des bro- ches de Kirschner de B 1.0 mm ne traversant pas la surface articulaire. L’alignement en rotation doit être inférieur à 10° en extension complète et en flexion en poing.

    2 Sélection de la plaque

    Les plaques de correction de rotation sont disponibles en diverses tailles et longueurs, permettant un traitement adapté à la configuration des fragments des fractures des métacarpes et des phalanges proximales. Sélectionner l’abord et les plaques en fonction de la configuration de la fracture et de la situation anatomique.

  • 1

    2

    Plaques 1.5 et 2.0 pour correction de rotation Technique opératoire DePuy Synthes 9

    3 Cintrage de la tête et du corps de la plaque

    Instruments

    329.921 Tige filetée pour plaques LCP 2.0, avec filetage

    347.901 Pince plate pointue, pour plaques 1.0 à 2.4

    Si nécessaire, cintrer la plaque pour l’adapter à l’anatomie.

    1. Cintrer la tête de la plaque en utilisant deux tiges filetées de préférence.

    2. Vérifier que le corps de plaque est cintré entre les trous combinés pour ne pas affecter l’insertion de vis de verrouil- lage. Nous recommandons d’utiliser deux pinces.

    Remarque : Le design des trous de la plaque permet une certaine tolérance à la déformation. Le verrouillage n’est ce- pendant pas aussi efficace si les trous filetés sont fortement déformés. Il faut donc éviter de cintrer la plaque en insérant les tiges filetées dans des trous combinés.

    Précautions