Plénière d’ouverture - Lundi 21 Juillet 2014 17 h

  • Published on
    03-Jan-2016

  • View
    21

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Plnire douverture - Lundi 21 Juillet 2014 17 h. Des regards qui changent le monde Les enfants, les villes. XXX Rencontre Internationale Des ducateurs Freinet RIDEF. Giancarlo Cavinato MCE. DUCATION ET POLITIQUE INTEGRIT TUTELLE ET SAUVEGARDE DE LA CULTURE DE LENFANCE - PowerPoint PPT Presentation

Transcript

Presentazione standard di PowerPoint

Plnire douverture - Lundi 21 Juillet 2014 17 hDes regards qui changent le mondeLes enfants, les villes

XXX Rencontre Internationale Des ducateurs Freinet RIDEFGiancarlo CavinatoMCE1DUCATION ET POLITIQUE

INTEGRITTUTELLE ET SAUVEGARDE DE LA CULTURE DE LENFANCEAUTONOMIERSILIENCECOOPRATIONRESPONSABILITPARTICIPATIONCITOYENNET ACTIVE

DVELOPPEMENT DES VILLES

21 villes dpassent les 10 millions dhabitants et augmentent encoreUn milliard dtres humains entre 0 e 18 ans vivent en milieu urbain2

UN MONDE DIFFRENT EST POSSIBLESEULEMENT LDUCATION PEUT CHANGER LE MONDE (Margherita Zoebeli)3 PARTIR DE LDUCATION LA PAIX ET LA SOLUTION CRATIVE DES CONFLITSUNE VILLE DAVANTAGE QUITABLE POUR ATTEINDRE CEUX QUI SONT EXCLUSLa ville des filles et des garons cest la ville de toutes et tousToujours plus denfants vivent dans les slums et dans les bidonvilles.On les prive de la possibilit de dvelopper leur potentiel et on prive aussi la socit des bnfices qui sont la consquence dune population urbaine en bonne sant et duque4

FAIRE EN SORTE QUE LES DROITS DES ENFANTS SOIENT AU CENTRE DES POLITIQUES PUBLIQUES (bien tre, instruction, dfense contre la violence et les abus, participation)LA VILLE EST UN SYSTME COMPLEXEVille des riches et villes des pauvresCentres et banlieuesVilles du nord et villes du sud du monde5

SOUFFRANCE URBAINEExprience de lexclusionpauvret et vulnrabilit des famillesdtrioration des banlieuessolitude et peursujets (passifs) daide (interventions fragmentaires) de la part des institutionsdiversification de la population urbaine en catgories pas intgres entre elles6DES POSSIBLES RPONSES (EN PLUS DE LDUCATION)PERSONNE NE PEUT RUSSIR TOUT SEULCREATION DE RESEAUX DE SOLIDARITE (INSTITUTIONS, ORGANISATIONS, CITOYENS,)PASSAGE DUNE LOGIQUE DASSISTANCE SOCIALE A UNE LOGIQUE DE RESPONSABILISATIONDES LABORATOIRES POUR NOUER LE TRAVAIL SOCIO-EDUCATIF ET LE TRAVAIL POLITIQUERECHERCHE DE SOLUTIONS CREATIVES POUR DES QUESTIONS COMPLEXESLA VILLE DU FUTUR: DE LEXCLUSION A LINCLUSIONCONCEPTION DU TISSU URBAINREPRISE DES BANLIEUES (RENZO PIANO: PETITES TRANSFORMATIONS DANS LE SENS DAMELIORER ET NON PAS DE DEMANTELER)CONNEXION DES ESPACESACCS AUX SERVICESATTENTION AUX UTILISATEURS FAIBLES DE LA VILLERECHERCHE DE LA BEAUTCONSTRUCTION DE LIEUX DE MTISSAGE ET NON PAS DE SPARATIONLIEU DOPPORTUNITE, DE COMMUNICATION7SOIN DES ESPACES PUBLIQUES la place, l'cole, le centre social, la bibliothque, le parc,..L'ORGANISATION DE LA VILLE ET DES TEMPS DE VIE PEUX FAVORISER OU EMPCHER LE JEUart. 31 de la convention: droit au jeu espaces publiques raliss pour le jeu8

QUELS SONT LES FACTEURS QUI PEUVENT FAVORISER:

espaces publiques appropris

autonomie de dplacement

possibilit de rencontre

rythmes de vie familiale soutenables et pas frntiques

rduction de la circulation9LIMITES AU DVELOPPEMENT PHYSIQUE, SOCIAL ET COGNITIFpas de jeuespaces publiques interdits aux enfants espaces familiales hyper-structurs et organiss pour un emploi solitaire privatisation dans la maison des moments de vie sociale l'cole lieu de sparation tte-corps et d'apprentissages sectoriels et dtachs de la vie 10

CONSQUENCES perte d'autonomie et capacit de choix (dplacements, socialit, jeu, solution de problmes)non-dveloppement de la dimension crative pauvret culturelle et linguistique dveloppement limit des conceptions spatio-temporelles non-dveloppement des capacits prvisionnelles et de comprhension des consquences acceptation limite de responsabilit connaissance limite et fragmentaire de la ralit urbaine et ambiante 11L'ENFANT PARAMTRE DE LA QUALIT URBAINE LES GARONS ET LES FILLES ONT LE DROIT D'EXPRIMER LEURS OPINIONS QUI DOIVENT TRE PRISES EN CONSIDRATION (ART. 12)Le point de vue des enfants peut contribuer modifier les attitudes de l'adulte - voil notre programme12

Pour chaque choix il faut considrer prioritairement lINTRT SUPRIEUR DE L'ENFANT UN PACTE POUR LA VILLE entreADMINISTRATEURS, PARENTS, DUCATEURS-DUCATRICES, CITOYENS, TECHNICIENS DE LA SANT ET DES SERVICES SOCIO-CULTURELS, URBANISTES, ARCHITECTES, PERSONNES PRPOSES LA CIRCULATION, MARCHANDS 13LA VILLE COMME LIEU DE CROISSANCE PERSONNELLE ET SOCIALE, LIEU SOUTENABLE ET D'APPRENTISSAGE 'A vous qui tes architectes je voudrais lancer un message dans une bouteille. Considrez votre travail comme cration de lieux futurs pour les enfants. La ville et les paysages iront forger leur monde d'images et dsirs... vous ne devez pas seulement btir des difices mais plutt crer des espaces de libert... pour que la surabondance ne nous rende invisibles les mondes qui nous entourent...

(Wim Wenders)14LES RECOMMANDATIONS DE L'UNICEF POUR BTIR DES VILLES AMIES DES FILLES ET DES GARONS PROMOUVOIR LA PARTICIPATION ET TENIR EN COMPTE DES PROPOSITIONS DES FILLES ET DES GARONS EXPRIMES PAR DES ORGANISMES REPRSENTATIFS STIMULER LES INSTITUTIONS TOUS LES NIVEAUX POUR UNE LGISLATION APPROPRIE CONSACRER DES RESSOURCES CES OBJECTIFS FAIRE UN MONITORAGE DES CONDITION DES ENFANTS DIFFUSER ET PROMOUVOIR LA CONNAISSANCE ET LE RESPECT DES DROITS 15UNE ATTENTION PARTICULIRE: DES OPPORTUNITS GALES - LES DROITS DES FILLES(ENSEIGNEMENT, TRAVAIL DOMESTIQUE, MARIAGES PRCOCES, VIOLENCES, DISCRIMINATIONS EN FAMILLE ET L'COLE...) L'COLEDUCATION LA RALIT (NON IMAGE FALSIFIE)MTHODOLOGIE DE RECHERCHE POUR FAIRE NATRE UNE CULTURE DIFFRENTE CONNAISSANCE ET REVENDICATION DES DROITSCONSTRUCTION DE L'IDENTIT PAR LA NARRATION PARTAGE CITOYENNET PLANTAIRE ( E. MORIN) UNE VILLE DUQUE SI ELLE NARRE ET SE NARRE PAR LES GENS QUI L'HABITENT1617

Recommended

View more >