Click here to load reader

PORDENONE LES CROISADES - · PDF file(cf. p. 167 Les Croisades vues par les ... Amin Maalouf) L’ Egypte tombe entre les mains du Turc et le royaume de Jérusalem, encerclé à l’est

  • View
    220

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of PORDENONE LES CROISADES - · PDF file(cf. p. 167 Les Croisades vues par les ... Amin Maalouf)...

  • LICEO LEOPARDI-MAJORANA - PORDENONE

    LES CROISADES

    Un crois en prire (XIIIe sicle, BL MS Royal 2A XXII f. 220)

    - Progetto CLIL - Prof.ssa Franca OMETTO

    Prof.ssa Daniela DEL TEDESCO

    Classe IC cl Anno scolastico 2002-2003

  • Le mythe des croisades Prof.ssa Franca Ometto

    Aprs la chute de Saint Jean dAcre en 1291 les croisades senvolent vers le mythe. Ce remuement dhommes a bien t le plus considrable quait jamais connu loccident. Une multitude innombrable, crivent les chroniqueurs. Tout dans cette affaire est mouvement: on part en croisade et on nen revient pas, ou peu, quon soit Godefroi de Bouillon ou saint Louis. Les causes. Les historiens convergent sur: - la pression dmographique, dans un Occident en plein essor conomique, les cadets de famille

    cherchaient fortune ailleurs. - les violences intestines qui menacent lquilibre social et qui sont canalises vers la bonne

    cause, celle du Christ. - la socit devient plus clricale par laction dynamique de lEglise en cours de rforme, qui

    lgitime la guerre sainte incitant au plerinage pour la rmission des pchs. Le nom magique de Jrusalem entre les mains des Musulmans depuis quatre sicles, cest la purification , cest la promesse du salut au terme dun trs long voyage . Il sagit alors de purifier les lieux .

    - deux sicles plus tard dira par contre Imad ad Din, un proche de Saladin. Jrusalem fut purifi de lordure des Francs et quitta le vtement de lavilissement pour le costume de lhonneur.

    Les consquences En dpit des vestiges archologiques spectaculaires laisss par le royaume latin, les croisades ne nous ont rapport que labricot- dit le grand mdiviste Jacques Le Goff. La chrtient a pris conscience de son unit et de son dynamisme. En revanche, le sac de Constantinople par les Francs en 1204 creusa dfinitivement le foss entre lEglise grecque orthodoxe et lglise catholique romaine. Un vritable change culturel se produit entre Chrtiens et Musulmans au Proche-Orient. La croisade a eu un caractre, les couleurs dune pope des masses. Les consquences, bien sr, ont t, lenrichissement des villes de lItalie et ses ctes. Du ct de lIslam, la croisade est ressentie comme une insupportable entreprise de domination, criminalisant la figure de linfidle: le recours au djihad trouve l un inpuisable argument. De 1096 1291, huit fois de suite, les Chrtiens slancent vers Jrusalem pour librer la Terre sainte de la prsence musulmane. Une pope qui a boulevers les rapports entre lOrient et lOccident.. Quelle est la situation en Europe et en Orient la veille des croisades ? En Italie, les Normands raflrent lItalie du Sud aux Byzantins puis la Sicile aux Arabes . Les glises romaine et grecque se sparent. En Orient, des steppes dAsie centrale arrivent, les Turcs islamiss. Ds 1055, leurs chefs nergiques simposent par la force aux faibles califes arabes et Mantzikert, ils crasent larme chrtienne de Constantinople et arrachent les deux tiers de lAsie mineure. Ils massacrent les Arabes, ils pillent Le Caire, semparent de Jrusalem et de la Palestine. Avant cette priode, laccs aux lieux saints tait garanti. (Charlemagne-Harun El Rachid - une sorte de protectorat.)

  • Larrive des Turcs change tout. Les plerinages deviennent difficiles, tandis que lempereur Comnme appelle laide. La premire croisade En 1095, au Concile de Clermont , le pape Urbain II lance son appel la croisade,(cest une vision politique contre lexpansionnisme musulman) Les barons dOccident trouvent un exutoire sanctifiant, une entreprise sacre. Urbain II comptait sur les chevaliers du Midi, le comt de Toulouse , Raymond de S.Gilles et une foule de volontaires. Ctait la croisade des chevaliers . Le dpart eut lieu en 1096, en t Mais , ct, il y avait mme une autre croisade, celle des pauvres. Pierre lErmite, sans attendre les barons, se met en route en mars 1096 entre pillages et violences. (criminels, voleurs , brigands etc.) Le 1er aot, ils sont en face de Jrusalem. Lempereur les fait passer en Asie, le 2 octobre ces exalts marchent sur Nice. Les Turcs les massacrent et les emmnent comme esclaves. Le 23 dcembre, arrive Constantinople larme du Nord conduite par Godefroi de Bouillon, chef dune coalition forme par des Flamands, des Wallons, des Franais, des Normands etc. avec les Normands dItalie (Bohmond de Tarente et son neveu Tancrde ) qui avaient travers lItalie et les Balkans. On passe en Asie Mineure, on reprend Nice aux Turcs. Larme entreprend la longue traverse du plateau anatolien, une zone de steppes dessches. Les chevaliers francs en armure, broient la lgre cavalerie turque. La bataille de Doryle trancha pour plus dun sicle la question de force dans le Proche Orient-souligna Ren Grousset. La route d Antioche est ouverte : une enceinte de 10 kilomtres ponctue de 400 tours et renforce par une citadelle qui domine la cit. Les Francs slancent dans la ville o ils sont bien accepts par les Armniens et les Grecs qui participent avec eux au massacre de la garnison turque. Le lendemain, arrive larme musulmane et les assigeants deviennent assigs. Le matin du 28 juin, Bohmond , profitant dune faute des Turcs , dispose devant la ville cinq corps de cavalerie lourde des Francs: cest la droute turque. Lobjectif principal reste Jrusalem. Bohmond devient prince dAntioche, Baudouin de Boulogne, frre cadet de Godefroi de Bouillon devient comte dEdesse. (petite principaut armnienne). En 1098, les rivaux Bohmond et Raymond semparent dune ville de la Syrie intrieure, Maarrat An-Numan : cest une brlure terrible pour lhistoire. Cest un massacre insoutenable. On marche sur les cadavres Les Francs restent dans la ville pendant plus dun mois. La nourriture manque. On mange de la chair humaine prleve sur les cadavres musulmans. La marche reprend le 7 juin en vue de la ville sainte. Lassaut avorte, il y a forcment le sige. Heureusement, arrive une escadre gnoise qui apporte le ncessaire. On va construire les hautes chelles et les catapultes. Encore un massacre est perptr. La ville prsentait en spectacle un tel carnage dennemis, une telle effusion de sang que les vainqueurs eux mmes en furent frapps dhorreur et de dgot.. (Guillaume, archevque de Tyr) La conqute est organise: Godefroi refuse le titre de roi, Raymond de S.Gilles, son rival, est comte de Tripoli, le pape Urbain II est mort. Baudouin de Boulogne est proclam roi de Jrusalem. Voici donc installs les Chrtiens dOccident en Terre Sainte. Cest sous le rgne de Baudouin II, cousin et successeur de Baudouin I qu auront lieu deux vnements importants: la cration de lordre des Templiers (une arme permanente pour la

  • dfense des lieux saints ) et celui des Hospitaliers de Saint Jean (pour laccueil des pauvres et des malades). Les flottes dItalie se font nombreuses. Le successeur de Baudouin sera Foulques dAnjou et son fils sera nomm le Plantagent (dont descendra la famille des rois dAngleterre avec Richard Cur de Lion qui devienfra lui aussi un crois). La deuxime croisade (1146-1149) La chute dEdesse (en 1144, Edesse tait lavant-poste chrtien en Syrie) dclenche la deuxime croisade, , prche par St. Bernard Vzelay et plutt dsastreuse. Conduites par le roi de France Louis VII et lempereur germanique Conrad III, deux armes, lallemande dabord, puis la franaise, suivent en Europe les traces de Godefroi de Bouillon. La premire passe ensuite en Anatolie. Prs de Doryle, les Allemands sont abandonns de nuit par leurs guides byzantins. Cuits dans leur armure Au matin, les Turcs sont l, tourbillonnant autour des lourds chevaliers qui cuisent dans leur armures. Conrad perd dans laffaire les trois quarts de ses troupes. Louis ne fait gure mieux. Il suit la route de la cte, coupe de gorges o le guettent les Turcs. larrive Jrusalem, les forces franco-allemandes (25.000 hommes au dpart) sont rduites 5000 combattants. Louis VII rentre en France en 1149, aprs Pques. Le voyage en Palestine est, pour lui et pour la France, doublement catastrophique. En Orient, il na rien fait sinon perdu une grande partie de ses troupes. Et cest Antioche que sest amorce la rupture avec sa femme, la jeune et riche Alinor dAquitaine, qui, annul son mariage, troquera sa couronne de reine de France contre celle de reine dAngleterre, apportant Henri II Plantagent ses immenses domaines dAquitaine, de Gascogne et de Poitou en lointain prlude la guerre de Cent Ans. Sous le rgne du fils an de Foulques, Baudouin III, premier roi de Jrusalem n en Orient, se produisent deux faits qui vont lourdement peser sur lvolution de la situation : - Damas tombe en 1154 entre les mains de Nur ed-Din, fils de Zengi, qui ralise ainsi lobsession de son pre: lunit de la Syrie musulmane. - Lautre vnement stait droul Antioche lanne prcdente: Constance, veuve et hritire de la Principaut, avait pous Renaud de Chtillon, un cadet de famille, un aventurier sans le moindre esprit politique. Ce soldat crit - Ren Grousset- suicidera la Syrie franque. Renaud de Chtillon, est fait prisonnier et disparat de la scne, vers la fin de lan 1160. Baudouin III meurt empoisonn et son frre, Amaury Ier, lui succde. Il pouse une princesse byzantine, afin de resserrer les liens entre les chrtiens. Amaury connat bien le monde musulman et mesure parfaitement les risques: la Syrie est dsormais verrouille solidement par Nur ed-Din. (cf. p. 167 Les Croisades vues par les Arabes,Jai lu, Amin Maalouf) L Egypte tombe entre les mains du Turc et le royaume de Jrusalem, encercl lest et au sud, serait en pril de mort. LEgypte est en pleine anarchie: elle est prendre. Amaury et Nur-ed-Din sy essaient en mme temps. Il y a une srie de campagnes. Finalement cest Nur-ed-Din, latabek dAlep, qui gagne grce au talent militaire de son gnral, lmir kurde Shirkuh et du neveu de celui-ci, le jeune Salah ed-Din , que les Francs populariseront en Occident sous le nom

Search related