Portfolio pages automne 2014

  • Published on
    07-Apr-2016

  • View
    226

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Transcript

<ul><li><p>1PORTFOLIOEcole Speciale dArchitectureAMRANI Houda Printemps 2014</p></li><li><p>2HOUDA AMRANI </p><p>Nationalit: MarocaineNe le 26 /11/19895 passage denferParis 75014</p><p>tel: 06 15 45 02 20Email: amrani.houda2@hotmail.frCV</p></li><li><p>3FORMATION</p><p>2013-2014 Ecole darchitecture ,Ecole Spciale dArchitecture Grade 1 licence 3 Automne 2014 , Grade 2 semestre 1 ( quivalent semestre 7 ) Paris FRANCE 2012-2013 Ecole darchitecture ,Ecole Spciale dArchitecture Grade 1 licence 2 Paris FRANCE2011-2012 Ecole darchitecture ,Ecole Spciale dArchitecture Grade 1 licence 1 Paris FRANCE2009-2011 Ecole darchitecture , Ecole nationale Suprieur dArchitecture Paris Malaquais Paris FRANCE2008-2009 Mise niveau en art appliqu Studio M Casablanca MAROC2007-2008 Bac ES au lyce descartes RABAT , Maroc</p><p>EXPERIENCES PROFESSIONNELLES</p><p>Janvier 2014 Stage en agence ( 1 mois) Jean-christophe QUINTON architect Paris Juillet 2013 Stage en agence ( 1 mois ) Atelier Khalid Kadiri Knitra MAROCJanvier 2013 Stage ouvrier ( 1 mois ) Agence Debbagh Abdelhakim Knitra MAROC</p><p>COMPETENCES </p><p>Informatiques Adobe illustrator, indesign, photoshop, Artlantis Archicad, Autocad, Rhinoceros, Vray</p><p>Bonne maitrise du dessin / perspective </p><p>LANGUES</p><p> Anlgais Franais langue maternelle Arabe langue maternelle</p></li><li><p>4SOMMAIR</p><p>E</p></li><li><p>5EXPLORER/ ANALYSER/ REVISITER/TRANSFORMEREcole dArchitecture Paris Malaquais 2010HERMITAGE /LOGEMENTS POUR ARTISTESEcole Speciale dArchitecture 2011</p><p>LOGEMENTS SOCIAUXEcole Speciale dArchitecture printemps 2012</p><p>LOGEMENTS POUR COLOCATAIRESEcole Speciale dArchitecture automne 2012</p><p>NOUVELLE CENTRALIT DE BAGNEUX // THEATREEcole Speciale dArchitecture printemps 2013</p><p>CENTRE CULTUREL MUSULMANEcole Speciale dArchitecture automne 2013</p><p>MESURE / FIGURE LCHELLE DU PAVILLIONET DU PAYSAGEEcole Speciale dArchitecture printemps 2014</p><p>ENTRE - DEUX , BIBLIOTHQUEEcole Speciale dArchitecture automne 2014</p><p>ANNEXEConcours, documents graphiques</p><p>p 6 11</p><p>p 12 17</p><p>p 20 23</p><p>p 24 27</p><p>p 28 33</p><p>p 34 37</p><p>p 38 43</p><p>p 44 49</p><p>p 18 19</p></li><li><p>6EXPLORER/ ANALYSER REVISITER/TRANSFORMER</p><p>Ecole dArchitecture Paris Malaquais 2010</p><p>Conceptualiser et creuser dans lide de la pesanteur est en parfaite adquation avec la contrainte qui est donne : celle de lextrieur et de lespace ouvert. Ainsi on cherchera dtruire la bote et faire disparaitre le sol. Le principe serait damnager un espace qui met en valeur et prviligie lexpression des sens et des sentiments. Lindividu, une fois dans cet espace est rduit au poids plume. Les principes moteurs seront cet effet, fluidit, lgret, perte de repres, la pesanteur et vertige. Le projet se base sur une trame circulaire ou par un jeu de slection je finis par dtacher plusieurs niveaux en hauteur.</p><p>Objectif: raliser un parcours dans une place carre. Priviligier un rapport visuel avec les passants. Scnariser.</p></li><li><p>7PLAN</p></li><li><p>8Plan du potager du roi </p><p>EXPLORER/ ANALYSER REVISITER/TRANSFORMER</p><p>Ecole dArchitecture Paris Malaquais 2010</p><p>Le potager du roi presente une qualit majeure en matire desthtisme. En effet, lamnagement de celui-ci soulve la notion de spectacle :les larges terrasses bordant la carre centrale offrent un panoramique complet sur lensemble de la scne . Celle-ci est agence de faon tree s stricte et discernable, et le dcor constitue par les ranges successives darbres et de plantations tout identiques vient accentuer encore le caractre thtral du site.Au-dels des hauts murs qui entourent les terrasses se trouve ce qui constituerait lenvers du dcor, le moteur de la machine agricole, qui nest pas vu et utilise que par louvrier-acteur, et qui met de cote lesthtisme au profit du fonctionnel.Laspect monumental, lpaisseur de la limite constitue par les murs bordant la scne reflete bien la volont de larchitecte de sparer les espaces fonctionnels des espaces esthtiques, de les hirarchiser selon leur rle. Le plan rvle linterdependance des deux milieux, le corrlat entre lutile brut et le dcor harmonie.</p><p>Objectif: Visite et analyse personnel du potager du roi Versaille. </p><p>Lieu: Potager du roi, VersailleSurface: 4000m2</p></li><li><p>9Planorama du potager</p><p> Potager thatralis Differents accs </p><p> Vgtation architecture</p></li><li><p>10</p><p>Lintention est de stratifier lespace et de produire une dpression progressive jusquau bassin. Il sagit la fois dorienter leau vers ce point central ainsi que de fragmenter lespace et de diversifier les points de vue offerts.</p><p>La parcelle est mitoyenne la terrasse qui va servir au travail de dnivellation du sol, et son loignement du bassin va permettre de faire circuler leau sur toute la parcelle.</p><p>Localisation des deux parties traites</p><p>EXPLORER/ ANALYSER REVISITER/TRANSFORMER</p><p>Ecole dArchitecture Paris Malaquais 2010</p><p>Objectif: Recalifier un espace donn au sein mme du potager du roi. Travail en bonhome: trouver un compromis pour faire cohabiter deux projets. </p><p>Lieu: Potager du roi, VersailleSurface: 4000m2</p></li><li><p>11</p><p>Photo de la maquette finale</p><p> Schemas conceptuels:analytique</p></li><li><p>12HERMITAGE/ LOGEMENTS POUR ARTISTES</p><p>Ecole Speciale dArchitecture 2011</p><p>Objectif: Raliser un espace de vie pour un hrmite. Un espace qu lui serait consacr; refltant un mode de vie et un tat dsprit. Choix personel du site et travail sur le projet en maquette</p><p>Professeur: J.C QUINTONLieu: Parc des buttes chaumont Paris 75019Surface: 30m2</p></li><li><p>13</p></li><li><p>14HERMITAGE/ LOGEMENTS POUR ARTISTES</p><p>Ecole Speciale dArchitecture 2011</p><p>Objectif: Raliser une chambre pour un tudiant en art. Optimisation des espaces avec une contrainte de surface. </p><p>Professeur: J.C QUINTONLieu: Rue de loise Paris 75019Surface: 25m2</p><p>Cette chambre se compose de deux espaces distincts. Lentre se fait par latelier partir duquel on accde la chambre par un escalier ouvert sur lextrieur. Latelier offre une vue sur le canal tandis que la chambre offre une vue sur la rue.</p><p>LA CHAMBRE</p></li><li><p>15</p></li><li><p>16</p><p> Photo de maquette</p><p>HERMITAGE/ LOGEMENTS POUR ARTISTES</p><p>Ecole Speciale dArchitecture 2011</p><p>Objectif: Suite du projet chambre: raliser un centre de logements pour artistes.</p><p>Professeur: J.C QUINTONLieu: Rue de loise Paris 75019</p><p>Lide est de crer un btiment qui sadapte la topographie du site. Le point le plus bas fait lobjet du dbut dun parcours dont la finalit est larrive sur le pont du canal de lOurcq. Un caf est install du ct des quais tandis que laccs des logements se fait par le pont. Tous les logements sont relis par un grand escalier extrieur qui tourne autour de deux grands murs porteurs du btiment. Cet escalier nous mne vers quatre premiers logements puis vers un espace partag et enfin vers les quatre derniers logements. Mes intentions taient de profiter de la topographie du site pour creer une spirale desservant les programmes.</p></li><li><p>17</p></li><li><p>18</p><p> Coupe cote Avenue du Generale </p><p>Vue depuis la place centrale</p><p>LOGEMENTS SOCIAUXEcole Speciale dArchitecture 2012</p><p>Objectif: Raliser un ensemble de logements sociaux dstin la fois des clibataires et des familles nombreuses.</p><p>Professeur: Franois BOUVARDLieu: Avenue du gnrale Leclerc Paris 75014Surface: 2000m2</p><p>Jai cherch raliser un jeu avec la limite des espaces publics et privs par des volumes placs autour dun espace central. </p><p>3 blocs de logements sont cre : Le premier destin aux familles nombreuses ( plus de 3 chambres), le deuxime aux famille avec un ou deux enfants ( 2 chambres) et le troisime aux clibataires. Pour favoriser les rencontres au sein du btiment, des espaces communs sont intgr aux circulations.</p><p>Une double peau t plac sur les faades. Celle ci est compose de par-soleil qui permettent aux usagers douvrir ou de fermer leurs logements selon leurs envies. Ce jeu de faade cre une dynamique au btiment. </p></li><li><p>19</p><p> Coupe transversale</p><p>Vue depuis lavenue du Gnrale Leclerc</p></li><li><p>20</p><p>En arrivant sur la parcelle, jai remarqu un grand terrain enferm entre le mur de faade de la rue des jardins Saint-Paul, lavenue ave maria et larrire du lyce Charlemagne. Un espace trs peu frquent . Il mest donc venu lesprit de crer une place qui apporterait un peu plus de vie au quartier. Jai donc pens construire un btiment le plus compact possible pour librer lespace aux passants et aux habitants du quartier. </p><p>Il se dessine, dans lespace une traverse autour des logements. Cette barre de 6m de large et de 42 mtres de long devient un objet maitre . Considr comme un objet meuble dans le site, il occupe le moins despace possible. Pour ne pas dnaturer le quartier environnant jai adapt le plan de chaque niveau aux mitoyens de part et dautre du btiment de telle sorte avoir trois parties distinctes. Deux (blocs) de logements viennent entourer un espace central, qui lui constitue la circulation.</p><p>LOGEMENTS POUR COLOCATAIRESEcole Speciale dArchitecture automne 2012</p><p>Objectif: Raliser un ensemble de logements pour jeunes colocataires; Le but est de trouver un quilibre entre espace priv et espace partager lechelle du batiment et l echelle du logement.</p><p>Professeur: Boris BASTIANELLILieu: Rue des jardins Saint Paul Paris 75003Surface: 2016 m2</p></li><li><p>21</p><p>Plan RDC // contexte</p><p>Plan R+1</p><p>Plan R+2</p><p>Plan dun logement, avec les chambres ouvertes sur le salon </p><p>N</p><p>1</p><p>1</p><p>3</p><p>3</p><p>6m</p><p>6m</p></li><li><p>22</p><p>Croquis du batiment rue des Jardins Saint Paul, vue sur la paroisse Saint Paul </p><p>LOGEMENTS POUR COLOCATAIRESEcole Speciale dArchitecture automne 2012</p><p>Professeur: Boris BASTIANELLILieu: Rue des jardins Saint Paul Paris 75003Surface: 2016 m2</p><p>Dans la chambre dite prive on retrouve un lit sur une estrade pour dissocie l'espace nuit de l'espace commun. Les chambres souvrent entirement sur le sjour pour librer les vues et les volumes .Celui-ci devient un espace convivial lorsque les chambres sont ouverte tout en gardant un noyau central qui contient la fois divers rangements et les deux salles de bains.</p></li><li><p>23</p><p>Axonomtrie de trois logements, dont un sur deux niveaux</p></li><li><p>24</p><p>Lentre du thtre se fait directement sur une place ouverte sur la ville et sur le quartier de la pierre plate. Celle-ci devient laboutissement de toute promenade.Le thtre sorganise en trois blocs : - le premier est destin la scne et aux gradins ; un volume brut en bton blanc. Celui-ci devient un repre dans la ville- Le second est destin dabord aux espaces privs tels que les espaces de stockages, la partie administrative, les loges dartistes... Puis un restaurant qui fait face la maille verte et la sortie du mtro- Le dernier est destin aux squences que lon traverse pour arriver aux gradins. Celui-ci senroule autour des deux autres blocs.Ces trois volumes sorganisent autour dune faille qui traverse le btiment. Celle-ci amne un rythme au parcours et de la lumire dans le btiment.</p><p>NOUVELLE CENTRALIT DE BAGNEUX // THEATRE</p><p>Ecole Speciale dArchitecture printemps 2013Professeur: Baptiste BONIJOLYLieu: Bagneux 92220 </p><p>Objectif: Raliser la nouvelle centralit de Bagneux suite larrive du mtro. Lobjet du semestre est: crer une place comprenant plusieurs programmes dont un thtre.</p><p>Schemas // partis urbain</p><p>Connexion vgtale</p><p>Accs // centralitSchemas // partis architectural</p><p>Vide // centralit du projet</p><p>Blocs autour du vide</p></li><li><p>25</p><p>Perspective du thtre et de son parvis</p><p>Plan masse</p><p>Coupe</p><p>N</p></li><li><p>26NOUVELLE CENTRALIT DE BAGNEUX // THEATRE</p><p>Ecole Speciale dArchitecture printemps 2013Professeur: Baptiste BONIJOLYLieu: Bagneux 92220 </p><p>Objectif: Raliser la nouvelle centralit de Bagneux suite larrive du mtro. Lobjet du semestre est: crer une place comprenant plusieurs programmes dont un thtre.</p><p>Plan // RDC 1 3 6m</p><p>N</p></li><li><p>27</p><p>Plan // R+1</p><p>Coupe // gradins</p><p>1 3 6m</p><p>N</p></li><li><p>28CENTRE CULTUREL MUSULMANEcole Speciale dArchitecture automne 2013Professeur: Stephane BIGONILieu: Square Alban Satragne Paris 75010Surface: 4558 m2Objectif: Conception dun lieu de culte, de mdiation, dtude et de diffusion consacr une religion ou un mouvement spirituel.Le projet consiste en la cohabitation harmonieuse dune mosque et de programmes culturels lis la religion musulmane. La pratique de cette religion impose certaines normes qui donnent forme des espaces complmentaires comme une cole coranique, des espaces dablutions, des vestiaires etc.</p><p>SPIRITUEL....</p><p>La salle de prire, lespace dablution , la medersa et le hammam constituent les espaces principaux du ple spirituel. On y accde soit par laccueil du centre culturel soit directement par lxterieur, ct rue.</p><p>CULTUREL....</p><p>Lauditorium, la salle de confrence, lespace dexposition et la bibliothque constituent les espaces principaux du ple culturel. Ils sorganisent autour dune place ouverte tous et accessible depuis la place de lglise mais aussi depuis la rue.</p></li><li><p>29</p><p>N</p><p>Perspective depuis le parvis de lglise en fond de parcelle.</p><p>Plan masse</p><p>Coupe longitudinale</p></li><li><p>30CENTRE CULTUREL MUSULMANEcole Speciale dArchitecture automne 2013Professeur: Stephane BIGONILieu: Square Alban Satragne Paris 75010Surface: 4558 m2</p><p>Objectif: Conception dun lieu de culte, de mdiation, dtude et de diffusion consacr une religion ou un mouvement spirituel.</p><p>N</p><p>1 3 6m</p><p>Plan RDC </p><p>15</p><p>3</p><p>7</p><p>26</p><p>6</p><p>4</p><p>8</p><p>9</p></li><li><p>31</p><p>1 salle de prire2 ablution homme3 medrassa4 hammam5 accueil6 salle dexposition7 bibliothque 8 auditorium9 librairie</p><p>Accs principaux</p><p>Accs secondaires</p><p>10 mezzanine // femmes11salon de th12 ablution // femmes13 salle de runion14 salle de confrence15 accs logements16 rfctoire17 cuisine18 sallon commun</p><p>19 espace commun 20 vide sur r+121 cellule de logement22 cellule handicap23 mezzanine // femme24 accs mezzanine</p><p>N</p><p>Coupe AA Coupe BB</p><p>N</p><p>1 3 6mPlan R+1</p><p>LEGENDE</p><p>Plan R+21 3 6m</p><p>10</p><p>19</p><p>2321</p><p>20</p><p>24</p><p>22</p><p>14</p><p>1216</p><p>11</p><p>1513</p><p>17</p><p>A A</p><p>B B</p><p>18</p></li><li><p>32CENTRE CULTUREL MUSULMANEcole Speciale dArchitecture automne 2013Professeur: Stephane BIGONILieu: Square Alban Satragne Paris 75010Surface: 4558 m2Objectif: Conception dun lieu de culte, de mdiation, dtude et de diffusion consacr une religion ou un mouvement spirituel.</p><p>Coupe Perspective de la salle de prire.</p><p>Dtail de la toiture</p></li><li><p>33</p><p>Perspective depuis la salle de prire des hommes.</p><p>Perspective depuis la mezzanine la plus haute des femmes. </p></li><li><p>34MESURE / FIGURE LCHELLE DU PAVILLION ET DU PAYSAGEEcole Speciale dArchitecture printemps 2014Professeur: Cdric LIBERTLieu: arotrain entre Saran et OrlanSurface: 102400 m2Objectif: Au dpart de cet objet trouv: larotrain, hritage des alas de lhistoire, nous devions explorer la mesure du paysage, au sens architectur du terme. Raliser un pavillion confrontant deux echelles.Larotrain, cre une ligne pratiquement droite de 18km de long traversant hameaux et bourgades, champs et forts. Les dix diffrents projets de latelier sarticulaient par rapport a cette ligne. Au dpart de cet objet trouv, nous devions explorer la mesure du paysage, au sens architectur du terme. Pour mener cette rflexion, il sagissait de convoquer deux chelles : celle du territoire et celle de larchitecture. Le premier exercice consistait au choix dun site pour y installer un pavillon.</p><p>Nous avons choisi un site qui comprend trois entits: une partie de foret, un ch...</p></li></ul>