of 38 /38
Commission Consultative de l’environnement de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry Mardi 14 juin 2011

PRESENTATION CCE 14 juin 2011 [Mode de compatibilité]€¦ · Wh^/'E E tW/ z t , Zs/ h , s 'E hy t^d Yh Ed/E & >> s/ Z ts/>> &KEd /E t^ dK> ^ d KE t^ /Ed WZ/ ^d t ^d W/ ZZ , E

  • Author
    others

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of PRESENTATION CCE 14 juin 2011 [Mode de compatibilité]€¦ · Wh^/'E E tW/ z t , Zs/ h , s 'E hy...

  • Commission Consultative de l’environnementde l’aéroport Lyon-Saint Exupéry

    Mardi 14 juin 2011

  • L’actualité de l’aéroport

  • Trafic 2010

    • Total passagers commerciaux 2010: 7 979 228, +3,4 %• Mouvements d’avions commerciaux : 116 121, -3,3 %• Trafic fret et poste avionné : 37 206,7 tonnes, +14,1 %

    • Trafic de janvier à mars 2011• Total passagers commerciaux : 1 864 574, + 12,4 %• Mouvements d’avions commerciaux (cumulés oct. 2010)

    : 28 671, +4,1%• Trafic fret (cumulés oct. 2010) : 9 412,5 tonnes +2,2 %

  • Livraison et mise en exploitation de la 1ere tranche d’Air Campus

    • Film sur l’offre de service d’Air Campus

  • Les bretelles de dégagement rapideet taxiways parallèles

    Pourquoi les DGV ?- Augmentation de capacité piste aux heures de pointe

    Les DGV- Deux DGV dans chaque sens, d’angle de 30°, qui permettent à un aéronef de « dégager

    à grande vitesse » : un avion sortira en moyenne à 30 nœuds (56km/h) au lieu de 10 (20km/h) sur une bretelle perpendiculaire.

    - La 1ère DGV positionnée à 1350m du seuil sera empruntée par les turbopropulseurs (type ATR) et certains « commuters » (Embraer, Fokker 100…).

    - La 2ème DGV à 1700m du seuil sera plutôt utilisée par les code C ( « commuters », B737, A320) et jusqu’aux gros porteurs (A330) par beau temps et piste sèche.

    Les taxiways parallèles- Deux taxiways parallèles pour optimiser les départs et donner de la souplesse dans la

    gestion du trafic : capacité de stockage, possibilité de croisement/dépassement et de séquencement des avions dans les meilleures conditions de sécurité car diminution accès sur piste.

    Montage projet et planning :• En bleu - tranche ferme : DGV et 1 voie de circulation ; Travaux : mai à novembre 2012• En rouge - tranche(s) conditionnelle(s) : taxiways parallèles ; Travaux : 2012/2013

  • Terminal 3, Vue en plan

    Terminal 3 existant

    Galerie aérienne

    Bloc de transferts verticaux

    Galerie souterraine

    Nouveau Satellite

    Pôle Infrastructures et Travaux

    • Capacité d’accueil low cost à 3 Mpax annuels (actuellement 1,5 Mpax)

    • Démarche Haute Qualité Environnementale (HQE)

  • Terminal 3Satellite

    Pôle Infrastructures et Travaux

    PLANNING

    • Début travaux : 27 septembre 2010• Mise en exploitation Satellite : 4ème

    trimestre 2011• Mise en exploitation Terminal 3

    réaménagement : début 2012

  • Projet de ferme photovoltaïque

    • Superficie : 19.56 hectares (équivalent à 27 terrainsde football)

    • Production estimée par an : 10 Gigawatts.heure/an(27% de notre consommation électrique annuelle) ou la consommation moyenne d’électricité d’une ville de 8300 habitants

  • Mission d’assistance au Mali

    • Mission d’assistance : obtention de la certification ISO 14001 pour l’aéroport de Bamako

    • Réalisation du diagnostic environnemental• Analyse des risques• Rédaction des procédures Iso 14.001

  • 2 Les bilans 2010

  • Bilan SNA-CE

  • Les réunions informelles de la CCE

    Rencontres en 2010- Janvier sur l’étude comparative des protocole de

    mesure de bruit et plan d’action ODESA- Mars sur le baromètre riverains- Mai sur les travaux parkings avion et la qualité de

    l’air par COPARLY- Octobre sur le Fret express

    La journée européenne

    L’impact du bruit sur la santé

  • Le bilan du SARI

    • 123 demandes = 126 logements

    22 logements validés par la C.C.A.R. du 13-12-2010:

    • 2 logements individuels (Saint Quentin-Fallavier, Jons)

    • 1 opération groupée de 11 logements (Saint Quentin-Fallavier)

    • 1 opération groupée de 9 logements (Saint Quentin-Fallavier)

    281 799 euros de travaux

  • SARI - BILAN FINANCIER 2010

    RECETTES 1 607 261 €TNSA 1 591 859 €Pénalités 1 018 €Intérêts 14 384 €

    REPORT DES RECETTES 2009 3 394 908 €

    REPORT D’ENGAGEMENTS 1 529 125 €Diagnostics engagés à payer 31 100 €Travaux engagés à payer 1 498 025 €

    DEPENSES 2 667 276 €Diagnostics payés 140 419 €

    Travaux payés 2 411 473 €Frais gestion (7% des recettes) 115 383 €

    SOLDE DISPONIBLE AU 31/12/2010 805 768 €Bilan SARI 2010

  • BILAN INTERMODALITE 2010

    16 % de part modale Transport Collectif (TC)

    1 114 810 clients aériens utilisateurs de TC : + 8 %

    MCB/DDD/ FEB 2011

    11,3 % de part modaleSur 5 mois

    Mise en service 9/08/10

    0,6 % de part modale4,3 % de part modalePart modale = nombre pax TC/trafic aérien

    hors transit et correspondance

    BUS LYON 39%

    TRAM LYON30%

    TGV4%

    Navettes aéroport

    27%

    11, 2 % de part modaleSur 7 mois

    Fin de service 8/08/10

  • Evolution trafic gare TGVEvolution Trafic gare TGV en 10 ans

    0

    100000

    200000

    300000

    400000

    500000

    600000

    2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010

    Evolution nombre de pax intermodaux sur 11 ans

    0

    5000

    10000

    15000

    20000

    25000

    30000

    35000

    40000

    45000

    1999 2002 2005 2008 2010

    505 000 voyageurs

    en 2010

    92 % de clientèle ferroviaire

    + de 8 % de clientèle intermodale fer/air

  • BILAN SATOEMPLOISEvolution des offres d’emploi

    466405

    150

    616

    476

    198

    594

    375

    129

    246192

    74

    345

    279

    117

    0

    100

    200

    300

    400

    500

    600

    700

    2006 2007 2008 2009 2010

    Postes offerts et pourvus

    Postes publiés Postes pourvus Riverains embauchés

    Entreprises clientes

    77

    55

    75

    6670

    0102030405060708090

    2006 2007 2008 2009 2010

    37%

    87%

    42%

    77%

    32% 34%63%

    -4%

    39%

    78%

    -59%

    42%

    81%

    40%

    -60%-40%

    -20%0%

    20%

    40%60%

    80%100%

    2006 2007 2008 2009 2010

    Evolution du nombre de postes proposés et taux de satisfaction

    Taux de riverains recrutés Taux de satisfaction des postes Evolution année / n-1

    42 % des postes pourvus par des riverains

    41 % des postes pourvus par des femmes contre 59 % par des hommes

  • Types de contrat proposés

    Répartition des postes offerts par catégorie de contrat

    CDI Temps Partiel 4%

    CDD Plein temps 13%

    Intérimaire Plein temps 13%

    CDD Temps partiel 21%

    CDI Plein temps 43%

    Intérimaire Temps partiel 6%

    *Source : étude d’impact 2010 . Enovreasearch

    Répartition des emplois par domaine*

    24%

    23%

    31%

    11%

    7%

    2%

    1%

    0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35%

    Fret, manutention & logistique

    Sécurité Sûreté

    Escale, compagnies aériennes et d'assistance

    Commerces et services

    Hôtellerie et restauration

    Technique et mécanique

    Divers83%

    17%

    93%

    7%

    0%

    10%

    20%

    30%

    40%

    50%

    60%

    70%

    80%

    90%

    100%

    PleinTemps

    Tempspartiel

    CDI CDD

    Répartition des 5 347 emplois par type de contrat*

  • Bilan 2010 – fonds d’aides pour les initiatives localesThème 2010 : le « Patrimoine »

    1ère commission : Montant : 32200 euros• 72 dossiers présentés – 23 dossiers retenus • Communes concernées : MONTLUEL – JONAGE – CHASSIEU –

    TIGNIEU JAMEYZIEU – NIEVROZ – VALENCIN – ST JUST CHALEYSSIN-PUSIGNAN – PIZAY – CHARVIEU CHAVAGNEUX – ST QUENTIN FALLAVIER – VILLEFONTAINE – SATOLAS ET BONCE – SAINT PRIEST –ST PIERRE DE CHANDIEU – DIEMOZ – NEYRON – SAINT JUST CHALEYSSIN – LA VERPILLIERE – VILLETTE D’ANTHON – MEYZIEU –

    2ème commission : Montant : 5300 euros• 15 dossiers présentés - 8 dossiers retenus • Communes concernées : VALENCIN – DAGNEUX – VILLEFONTAINE-

    BEYNOST – SAINT PRIEST – SAINT GEORGES D’ESPERANCHE –JANNEYRIAS – JONAGE

    • Montant total : 37500

  • BILAN DES RECLAMATIONS

    ANNEE 2010

  • BILAN COMPARATIF 2010 / 2009

    502

    115

    34

    417

    206

    8131

    537

    0

    100

    200

    300

    400

    500

    600

    Nbre total deréclamations

    Nombre de plaignants Nombre de communes Nombre de visiteurs

    2009 2010

    v

    Q 296 réclamations de moins par rapport à 2009Q 34 plaignants de moins par rapport à 2009Q 5 communes de moins par rapport à 2009

  • MOTIF DES RECLAMATIONS2010 / 2009

    Motif des réclamations 2010

    Survol 50,21 %

    Altitude 23,8 %

    Bruit 23,8 %

    Trajectoire 2,1%

    Motif des réclamations 2009

    Survol 53,1%

    Altitude 16,2%

    Bruit 28,8%

    Trajectoire 1,7%

  • BILAN COMPARATIF1er trimestre 2011 / 1er trimestre 2010

    2416

    914

    2513 9

    117

    0

    20

    40

    60

    80

    100

    120

    140

    Nbre total deréclamations

    Nombre deplaignants

    Nombre decommunes

    Nombre devisiteurs

    1er trimestre2010

    1er trimestre2011

    Q 1 réclamation de plus par rapport à 2010Q 3 plaignants de moins par rapport à 2010Q autant de communes qu'en 2010Q 103 visiteurs de plus par rapport à 2010

  • EVOLUTION DES RECLAMATIONSET PLAIGNANTS DEPUIS 2005

  • 3 – La déclinaison du Grenelle II pour l’aéroport Lyon-Saint Exupéry

  • Grenelle 1, quelques résultats• Lutter contre les nuisances sonores

    – Une cartographie multi exposition d’aide à la décision – Groupe de travail sur les vols de nuit

    • Préserver les ressources– Diagnostic déchets avant consultation

    • 42 % valorisation matière (transformation déchets)• 100 % valorisation matière et énergie

    (incinération)– Sensibilisation des personnels

    • 60 jours de formation ICPE, 480 personnes sensibilisées Forum DD

    – Installation de correspondants environnement• dans les directions • et dans les 200 entreprises de la plateforme

    – Charte collaborative, SLA

  • • Lutter contre le réchauffement climatique• 1/ Limiter les émissions

    – Installation 400Hz, réduction de 800 tonnes CO2/an– installation station GNV et 6 véhicules– Participation au projet CAREX

    • 2/ Limiter les consommations–Plan économie d’énergie et installation de deux M. Anti-Gaspi

    – 1 400 000 kWh / an– Espace dédié Planet– Eco-acteur, je sais faire

    – Aérogare T3 HQE

    –3/ Compenser nos émissions– Compensation CO2 de la SA Aéroports

    – 140 tonnes de CO2 soit 3000 euros de compensation– Proposition de compensation CO2 pour nos clients via notre site Internet

    Grenelle 1, quelques résultats

  • « Grenelle 2 »

    • Loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l'environnement– Bâtiments– Transports– Energie– Biodiversité– Maitrise des risques– Gouvernance

    Plan Grenelle 12012

    Plan Grenelle 2 2015

  • Améliorer la performance énergétique des bâtiments42 % de la consommation énergie nationale

    • Futurs bâtiments conforme à la norme BBC• Bâtiments tiers : dresser la cartographie de la

    performance énergétique, inciter à l’amélioration de la performance énergétique

    • Bâtiments existants : opérations ciblées d’amélioration de la performance énergétique

  • Réduire notre consommation d’énergieet nos émissions de carbone

    • Adopter un plan de réduction des GES : tendre vers 100 % d’énergie électrique verte.

    • Aller vers la Maîtrise de la Demande en Energie : Maintenir les efforts en matière d’économies d’énergies et déployer les Energies Renouvelables (ferme photovoltaïque).

  • Développer les transports « propres »

    • Continuer à favoriser les modes doux autours de la plateforme

    • Intégrer les modes doux dans les schémas de voirie sur la plateforme

    • Participer au projet CAREX • Adopter en 2012 un Plan de Déplacement

    Interentreprises• Développer des bornes de charge de

    véhicules

  • Les chemins modes doux

  • Maîtriser le traitement des déchets

    • Atteindre 50 % de valorisation matière des déchets (réutilisation matière).

    • Sensibiliser à la gestion des déchets de travaux et mettre en place un diagnostic déchets avant toute démolition de bâtiments.

    Préserver la biodiversité

    • Développer une trame verte le long des chemins modes doux – replantage des haies

    • Réaliser un « état initial global biodiversité»

  • 4 – Dépollution Galys

    Présentation par le GIE GALYS

  • 5 – La cartographie multiexposition

    Présentation par Soldata

  • 5 Questions diverses