Présidentielle : les candidats face à la contestation de ...ses- Monde - Présidentielle _ les... ·…

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Prsidentielle : les candidats face la contestationde la mondialisation

    Comment dfendre les intrts franais dans le jeu de la concurrence internationale ? La questiondivise les prtendants lElyse, entre protectionnisme assum et libralisme encadr.

    LE MONDE ECONOMIE | 19.03.2017 17h01 Mis jour le 21.03.2017 08h01 | Par Marie de Vergs (/journaliste/marie-de-verges/)

    Pour ou contre la mondialisation ? Voil, rsume gros traits, lune des lignes de fracture autourdesquelles se joue la campagne prsidentielle. Llection de Donald Trump aux Etats-Unis a remisle protectionnisme au got du jour. Au sein dune France hante par la grande purge qui a frappson industrie, certains candidats, comme la chef de file du Front national (FN), Marine Le Pen, ouJean-Luc Mlenchon (La France insoumise), prnent des solutions de repli. La politiquecommerciale est une comptence exclusive de lUnion europenne (UE) : ces pourfendeurs de lamondialisation nhsitent donc pas envisager une sortie de lEurope des Vingt-Huit afin de pouvoirdifier des barrires autour de lHexagone.

    Sans aller jusqu une telle extrmit, les autres prtendants lElyse, comme Benot Hamon, parexemple, sinterrogent aussi sur la meilleure faon de dfendre les intrts franais dans le jeu de laconcurrence internationale. Dans cette lection, le clivage gauche-droite sefface au profit dunclivage ouvert-ferm , rsume Sophie Meunier, professeure Princeton (Etats-Unis) et spcialistedes reprsentations de la mondialisation dans le dbat franais.

    Prsidentielle : les candidats face la contestation de la mondialisation http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2017/03/19/election-presid...

    1 sur 7 04/09/2017 22:32

  • Pourquoi les Franais ont-ils une image si ngative de lamondialisation ?

    Seul un Franais sur quatre (26 %) voit louverture au commerce international comme uneopportunit, selon un sondage Ipsos conduit dans 22 pays et paru en fvrier. Soit bien moins que lamoyenne des personnes interroges (42 %) ou que les Britanniques (54 %). Cette phobiehexagonale de la mondialisation nest pas nouvelle. Mme quand celle-ci suscitait la pleineadhsion de ses partenaires, la France voyait sorganiser la rsistance contre un phnomnesynonyme damricanisation et dasservissement des pays pauvres. Une fronde incarne parlmergence ds 1998 du mouvement Attac.

    Lire aussi : La faute la mondialisation ? Cest faux et vrai la fois (/idees/article/2017/03/18/la-faute-a-la-mondialisation-c-est-faux-et-vrai-a-la-fois_5096736_3232.html)

    Aujourdhui, la contestation du libre-change monte dans toutes les socits occidentales. Mais ildemeure une singularit franaise, estime Mme Meunier, qui pointe une cause institutionnelle. Aucunparti traditionnel ne sest jamais pos en dfenseur de la mondialisation, il ny a donc aucune basepolitique de soutien. Les dputs europens franais ont ainsi t les plus nombreux votercontre laccord de libre-change entre lUE et le Canada, le CETA, au Parlement europen.

    La France compte-t-elle encore dans la comptition mondiale ?

    En 2016, nous avons vendu pour 452,9 milliards deuros de biens ltranger. Notre pays se trouveau sixime rang mondial pour les exportations, au coude coude avec la Core du Sud. Un quartdes emplois franais environ six millions y sont directement ou indirectement lis. Mais la part demarch mondiale des entreprises tricolores dans les exportations a fortement dclin en quinze ans,passant de 5 % au dbut des annes 2000 3,1 % aujourdhui. Quant au dficit commercial, il sestcreus en 2016, pour atteindre 48 milliards deuros.

    Prsidentielle : les candidats face la contestation de la mondialisation http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2017/03/19/election-presid...

    2 sur 7 04/09/2017 22:32

  • Lentre de la Chine dans le jeu mondial a mcaniquement diminu notre part relative, mais notreposition nest pas si mauvaise, nuance Jean-Marc Siron, professeur luniversit Paris-Dauphine.Et dautres indices que le commerce extrieur tmoignent dune France bien prsente dans lamondialisation.

    LHexagone se distingue ainsi par une forte implantation de ses grandes entreprises ltranger,suprieure celle de lAllemagne, mme si la France comptait 124 000 entreprises exportatricesen 2016, trois fois moins quoutre-Rhin. Une majorit de groupes du CAC 40 sont des championsmondiaux, avec des secteurs phares comme celui de lnergie, du luxe ou du BTP.

    Et contrairement une ide reue, la France reste attractive : nous sommes dans le Top 10 despays daccueil pour les investissements directs trangers, devancs seulement par le Royaume-Unien Europe, selon les donnes publies en fvrier par la Confrence des Nations unies pour lecommerce et le dveloppement (Cnuced).

    La mondialisation a-t-elle fait plus de perdants que de gagnants ?

    La question est difficile trancher et alimente le ressentiment contre le libre-change. Dautant queles pertes comme une fermeture dusine, par exemple sont concentres et visibles alors que lesgains, notamment en termes de pouvoir dachat, sont plus diffus. Entre 2000 et 2015, plus de900 000 emplois industriels ont t effacs de la carte en France. Quasiment un sur quatre. Lesexperts estiment gnralement que 15 % 20 % de ces pertes sont lies la concurrenceinternationale.

    Cela concerne essentiellement des tches codifiables, rptitives, donc facilementdlocalisables , explique Lionel Fontagn, professeur luniversit Paris-I-Panthon-Sorbonne. Lacrise de 2008 bien sr mais aussi les gains de productivit, la robotisation et lorientation plusmarque de lconomie vers les services expliquent le reste.

    Prsidentielle : les candidats face la contestation de la mondialisation http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2017/03/19/election-presid...

    3 sur 7 04/09/2017 22:32

  • A noter que les dlocalisations sont diriges en majorit vers les autres pays de lUE (55 %), selonune tude de lInsee parue en 2012, et moins de 20 % vers la Chine. Les destructions demploissont concentres sur quelques secteurs comme lautomobile et les biens dquipement.

    Lire aussi : Pour un petit pays comme la France, la rponse est de sappuyer surlUnion europenne (/idees/article/2017/03/18/pour-un-petit-pays-comme-la-france-la-reponse-est-de-s-appuyer-sur-l-union-europeenne_5096742_3232.html)

    En mme temps, lintensification des changes a ouvert dimmenses dbouchs nos entreprisesles plus performantes dans nos domaines de spcialisation tels que le luxe, laronautique oulagroalimentaire. Ainsi, lexcdent commercial de nos produits de terroir sest accru de 3 milliardsdeuros en dix ans (10,5 milliards en 2016), gonfl par le succs ltranger des vins et spiritueuxbleu-blanc-rouge.

    Les consommateurs ont tendance loublier, mais ce sont les autres grands bnficiaires dunemondialisation qui a tir vers le bas le prix de nombreux produits. Selon une tude publie par leCentre dtudes prospectives et dinformations internationales (Cepii) en 2013, le fait de substituerdu made in France des produits imports de pays faible cot de production (meubles,vtements, jouets) entranerait un surcot de 1 270 3 770 euros par mnage et par an. Pourautant, un consommateur gagnant peut tre la fois un travailleur perdant

    Le protectionnisme est-il une solution ?

    Cest ce que prne Mme Le Pen, qui propose entre autres une contribution sociale sur lesimportations , autrement dit une taxe de 3 % sur le prix des produits imports. Jean-Luc Mlenchonse rclame, lui, dun protectionnisme solidaire favorisant la production locale.

    Imposer de nouvelles barrires tarifaires entranerait des dommages collatraux quoublient souventde prciser ces candidats. Nos exportations contiennent quelque 25 % de composants imports. Taxer le prix des composants intermdiaires pourrait crer des prjudices inacceptables pourcertains secteurs et inciter des dlocalisations , souligne M. Siron.

    Ensuite, un renchrissement des importations augmenterait surtout les prix pour lesconsommateurs. Les mnages les plus modestes, qui consacrent une plus grande part de leurbudget des postes tels que lhabillement ou les produits alimentaires, seraient les plus exposs.

    Le pass fournit un exemple loquent avec les restrictions dcrtes en 1982 pour freiner lafflux demagntoscopes japonais sur le march franais. Lexprience a cot cher en pouvoir dachat et enmanque gagner de TVA pour lEtat, sans permettre de relancer llectronique grand public made inFrance, incarn par Thomson.

    Prsidentielle : les candidats face la contestation de la mondialisation http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2017/03/19/election-presid...

    4 sur 7 04/09/2017 22:32

  • Lautre danger de telles mesures protectionnistes serait celui dune guerre commerciale que nospartenaires ne manqueraient pas de dclencher. Du reste, la France ne pourrait dciderunilatralement de nouvelles barrires douanires. A moins de sortir de lUE. Au risque, insisteM. Fontagn, de se fermer un march de plus de 400 millions de consommateurs o nous ralisonsles trois cinquimes de nos exportations.

    LEurope nous protge-t-elle assez ?

    Non, martle entre autres M. Mlenchon, qui rclame des mesures durgence sur un secteur commelacier. La dfense de lindustrie sidrurgique face aux surcapacits chinoises a, de fait, pu donnerlimpression dune Europe timore. Quand les Etats-Unis appliquent des taxes anti-dumping pouvantmonter jusqu 260 %, la Commission impose des droits nettement infrieurs (rarement au-del de70 %). Cette retenue a une logique : si Washington intgre une dimension punitive, lUE chercheuniquement compenser le prjudice.

    Lide est dviter les situations de rente pour lindustrie europenne, qui laisseraient prosprer desentreprises peu productives et feraient monter les prix pour les consommateurs. Cest peut-trelouable, mais avec un Trump prt mener une politique commerciale agressive, lEurope doit serarmer, estime Philippe Ma