Prévention au travail - Été 2010

  • Published on
    28-Mar-2016

  • View
    233

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Magazine publi par la CSST et l'IRSST

Transcript

  • bTm6OLUMENO

    0UBLImPARLA#334ETL )2334W W W C S S T Q C C AWWW I R S S T Q C C A

    2%#(%2#(%g ,)2334

    $ESINNOVATIONSQUIPASSENTLARAMPE

    ,ASANTmETLASmCURITmDESJEUNESTRAVAILLEURS5NENOUVELLEPInCEDUPUZZLE

    LAMOBILITm

  • 5NMAGAZINEPOURQUIPOURQUOI0RmVENTIONAUTRAVAILSADRESSEgTOUSCEUXETCELLESQUIONTUNINTmRoTOUUNRxLEgJOUERDANSLEDOMAINEDELASANTmETDELASmCURITmDUTRAVAIL

    3ONOBJECTIFCONSISTEgFOURNIRUNEINFORMATIONUTILEPOURPRmVENIRLESACCIDENTSDUTRAVAILETLESMALADIESPROFESSIONNELLES0ARDESEXEMPLESDESOLUTIONSPRATIQUESDEPORTRAITSDENTREPRISESETPARLAPRmSENTATIONDERmSULTATSDERECHERCHEILVISEgENCOURAGERLAPRISEENCHARGEETLESINITIATIVESDEPRmVENTIONDANSTOUSLESMILIEUXDETRAVAIL

    2EPORTAGES#HARIOTmLmVATEURLESCARISTESNESONTPASDESSURFEURS

    'ARLOCKLASSTENToTE

    $OSSIER

    2ECHERCHEgL)2334

    -OTDELARmDACTION,ES0RIXINNOVATIONDELA#334

    6IENTDEPARAsTREgLA#334

    #HERCHEZL ERREUR,ENTREPOSAGEDESMATInRESDANGEREUSES

    $ESINNOVATIONSQUIPASSENTLARAMPE2ARESSONTLESMILIEUXDETRAVAILTOTALEMENTEXEMPTSDERISQUESMAISNOMBREUXSONTLES1UmBmCOISQUIFOURMILLENTDIDmESPOURENPRmVENIRLESCONSmQUENCES#EUXQUIGURENTAUPALMARnSDELACINQUInMEREMISENATIONALEONTmTmAPPLAUDISg1UmBECLEAVRIL

    $ROITSETOBLIGATIONS,AIDEHUMANITAIREETLAPROTECTIONDELA#334

    !GENDADICIETD AILLEURS

    3OMMAIREENPAGE

    ,ESACCIDENTSNOUSPARLENTbJECTmDUNCHARIOTmLmVATEUR

    3ANTmETSmCURITmENIMAGES

    -IEUXVAUTPRmVENIRQUED ENMOURIR ,ES4OITURES(OGUE5NVIRAGEgDEGRmS

    0ERSPECTIVES)NVESTIRDANSLASANTmAUTRAVAILC ESTRENTABLE5NDOLLARINVESTIDANSLASANTmGLOBALEDESTRAVAILLEURSPOURRAITRAPPORTERJUSQUgCINQDOLLARS,E$R-ARIO-ESSIERMmDECINDUTRAVAILETDIRECTEURSCIENTIQUEDU'ROUPEDEPROMOTIONPOURLAPRmVENTIONENSANTm'03EXPLIQUE

    %NRACCOURCI&ATIGUmDEL mCRAN#ONSULTATIONPUBLIQUEPOURLARmVISIONDELANNEXEDU2334#ONNAISSEZVOUSLAPYRAMIDEDE"IRD,A#334AUNNOUVEAUSITE7EB

    0ORTRAITDUNELECTRICE-ARLnNE-ORIN0ROFESSIONRESPONSABLEDESCOMMUNICATIONS

    3OMMAIRE

    3OMMAIRE

    $E3ERRES1UANDLACRmATIVITmRENCONTRELAPRmVENTION

  • 0RmVENTIONAUTRAVAILbTm

    -OTDELARmDACTION

    ,ES0RIXINNOVATIONDELA#334

    ,ECINQUInMEGALANATIONALDES0RIXINNOVATIONENSANTmETSmCURITmDUTRAVAILSESTTENUg1UmBECLEAVRIL0ETITRETOURENARRInRELESANCoTRESDES0RIXINNOVATIONLES0RIXRECONNAISSANCEONTmTmDmCERNmSPOURLAPREMInREFOISENDANSLECADREDUNPROJETPILOTEDETROISANSLmPOQUETROISRmGIONSAVAIENTmTmVOLONTAIRES"AS3AINT,AURENT-AURICIEET#ENTREDU1UmBECET/UTAOUAIS,EPROJETATOUTDESUITECONNUUNFRANCSUCCnS1UELQUESAJUSTEMENTSONTNmANMOINSmTmAPPORTmSETDEUXNOUVELLESRmGIONSSESONTAJOUTmESLANNmESUIVANTEAUXPRmCURSEURS,ONGUEUILET,ANAUDInRE%NRmGIONSPARTICIPAIENT/NENTREVOYAITDmJgUNEGRANDENALEgLmCHELLEDU1UmBEC&INALEMENTLECONCOURSAYANTmTmIMPLANTmDANSTOUTESLESRmGIONSLAPREMInRENALENATIONALEDES0RIXINNOVATIONAEULIEUgLAUTOMNE $EPUISLEURSDmBUTSCESPRIXRmCOMPENSENTLACRmATIVITmETLINGmNIOSITmDANSLAPRmVENTIONDESACCIDENTSETDESMALADIESENMILIEUDETRAVAIL%TONPEUTCONSTATERQUELLESSONTPRmSENTESDANSTOUSLESSECTEURSDACTIVITmETDANSTOUTESLESRmGIONSDU1UmBEC,ESNEUFENTREPRISESGAGNANTESDECESPRIXCETTEANNmEENSONTLAPREUVE1UELLESSOIENTDE3AINT*EANSUR2ICHELIEUDE-ONTMAGNYOUDE'ATINEAUQUELLESAPPARTIENNENTAUXSECTEURSDESFORoTSDUBhTIMENTOUDESTRAVAUXPUBLICSDUTRANSPORTETDELENTREPOSAGEOUDELINDUSTRIEDUPAPIERTOUTESONTRmSOLUDESPROBLnMESQUIPARAISSAIENTAUDmPARTINSURMONTABLESJUSQUgCEQUELLESTROUVENT,!SOLUTION.OTREDOSSIERVOUSINVITEgLESDmCOUVRIR ,ASECTION2EPORTAGESMETENLUMInREDESENTREPRISESPOURQUILASANTmETLASmCURITmDUTRAVAILESTUNEPRIORITm,ESENTREPRISESPRmSENTmESAPPARTIENNENTmGALEMENTgDIFFmRENTSSECTEURSDUTRAVAILCONSTRUCTIONCOMMERCEDEDmTAILETTEXTILE $ANSLARUBRIQUE0ERSPECTIVES-ARIO-ESSIERMmDECINDUTRAVAILETDIRECTEURDU'ROUPEDEPROMOTIONPOURLAPRmVENTIONENSANTm'03EXPLIQUECOMMENTLAPRmSERVATIONDELASANTmDESTRAVAILLEURSPERMETDAMmLIORERLAPRODUCTIVITmDESENTREPRISESETPROTEgLENSEMBLEDELASOCImTm ,ASECTION2ECHERCHEgL)2334FAITmTATDUNEmTUDEQUIDmMONTRELEFFETDELAMOBILITmDEMPLOIDUTRAVAILgTEMPSPARTIELETDUSTATUTSCOLAIRESURLESRISQUESDELmSIONPROFESSIONNELLEAUXQUELSSONTEXPOSmSLESJEUNESDEgANSCOMPARATIVEMENTAUXTRAVAILLEURSPLUShGmSLIREAUSSILESTRAVAUXgLORIGINEDUNGUIDEQUIPROPOSEDESSOLUTIONSCONCRnTESPOURNETTOYERETDmCONTAMINERDESLIEUXDETRAVAILO|ONFAITUSAGEDEBmRYLLIUM

    bTm\6OLUMENO

    Le magazine Prvention au travail est publi par la Commission de la sant et de la scurit du travail (CSST) et lInstitut de recherche Robert-Sauv en sant et en scurit du travail (IRSST).

    0RmSIDENTDUCONSEILDADMINISTRATIONETCHEFDELADIRECTIONDELA#334ETPRmSIDENTDEL)2334Luc Meunier

    3%#4)/.#334$IRECTEURDESCOMMUNICATIONSETDESRELATIONSPUBLIQUESFranois G. Houle

    #HEFDU3ERVICEDELACRmATIONDELAPUBLICITmDESPUBLICATIONSETDESMmDIASmLECTRONIQUES Daniel Legault

    2mDACTRICEENCHEFJulie Mlanon

    #OLLABORATEURSHlose Bernier-Leduc, Marie-Pier Frappier, Louise Girard, Evelyne Julien, Sophy Lambert-Racine, Diane Mrineau, Mikalle Monfort, Anne-Marie Picard, Chantale Rhaume, Guy Sabourin, Claire Thivierge, Diane Vaillancourt

    2mVISIONTranslatex Communications +

    $IRECTIONARTISTIQUEPRODUCTIONETRETOUCHENUMmRIQUEDESPHOTOSJean Frenette DesignDanielle Gauthier

    3%#4)/.)23340RmSIDENTEDIRECTRICEGmNmRALEDEL)2334Marie Larue

    $IRECTEURDESCOMMUNICATIONS Jacques Millette

    2mDACTRICEENCHEFMarjolaine Thibeault

    #OLLABORATEURSPhilippe Bha, Mario Blisle, Pierre Charbonneau, Luc Dupont, Ronald DuRepos, Benoit Fradette, Martin Gagnon, Roch Lecompte, Claire Thivierge, Maura Tomi

    $IRECTIONARTISTIQUEPRODUCTIONETRETOUCHENUMmRIQUEDESPHOTOSJean Frenette Design

    6ALIDATIONDESPHOTOGRAPHIESETDESILLUSTRATIONSYves Archambault, Johanne Dumont, Louise Girard, Andr Turcot

    0HOTODELAPAGECOUVERTURERobert Etcheverry

    )MPRESSIONImprimeries Transcontinental inc.

    #OMPTABILITmDanielle Lalonde

    !BONNEMENTSService aux abonns 30, rue Ducharme Gatineau (Qubec) J8Y 3P6 Tl. 1 877 221-7046

    CSST-IRSST 2010La reproduction des textes est autorise pourvu que la source en soit mentionneet quun exemplaire nous en soit adress :

    #3341199, rue De Bleury C. P. 6056Succursale Centre-villeMontral (Qubec) H3C 4E1Tl. 514 906-3061, poste 2185Tlc. 514 906-3016Site Web : www.csst.qc.ca

    )2334505, boulevard De Maisonneuve OuestMontral (Qubec) H3A 3C2Tl. 514 288-1551Tlc. 514 288-7636Site Web : www.irsst.qc.ca

    $mPxTLmGALBibliothque et Archives nationales du QubecISSN 0840-7355

    -ISEENGARDELes photos publies dans Prvention au travail sont le plus conformes possible aux lois et rglements sur la sant et la scurit du travail. Cependant, nos lectrices et lecteurs comprendront quil peut tre difcile, pour des raisons techniques, de reprsenter la situation idale.

  • 0RmVENTIONAUTRAVAIL bTm

    2mmDITIONS

    bPARGNEZVOUSBIENDESFORMALITmS$#'UIDE

    compter de 2011, un nou-veau mode de paiement de la prime dassu-rance CSST entrera en vigueur. Les employeurs

    paieront donc leur prime Revenu Qubec en mme temps que leurs retenues la source et que leurs cotisations en utilisant le mme bordereau. Une nou-velle case sera ajoute sur le bordereau de paiement transmis par Revenu Qubec cet effet. Ce guide vous explique les modalits relatives ce nouveau mode de paiement de la prime dassurance par versements priodiques auprs de Revenu Qubec.

    0OURQUELEUR02%-)%2%-0,/)NESOITPASLEDERNIER$#&EUILLET

    Vous tes un employeur et vous embau-chez des jeunes au sein de votre entre-prise ? Ce feuillet contient de

    linformation qui saura vous intresser. Il vous prsente les services de lEscouade jeunesse de la CSST et vous rappelle que, dans le cadre de son Plan dac-tion jeunesse, la CSST offre gratuitement les services de son Escouade jeunesse aux employeurs qui, comme vous, embauchent des jeunes. Forme elle-mme de jeunes, lEscouade sensibilise les travailleurs de 24 ans ou moins limportance de prvenir les accidents du travail. Pour ce faire, elle organise des activits de sensibilisation qui visent renforcer vos efforts en matire de prvention des acci-dents du travail. Un aide-mmoire conserver !

    6IENTDEPARAsTREgLA#334

    ,EBmRYLLIUMUNMmTALUTILEMAISDANGEREUX4RAVAILLEURSETEMPLOYEURSDELADENTISTERIE$#&EUILLET

    Destin aux travailleurs et aux employeurs du secteur de la dentisterie, ce feuillet dcrit les types de travaux susceptibles dmettre des poussires ou

    fumes contenant du bryllium. Il en explique les effets sur la sant et propose des moyens pour protger les travailleurs exposs.

    #ONFORMITmAVECLESEXIGENCESQUmBmCOISESDU3)-$54$#"ROCHUREInspecteurs de la CSST, ce docu-ment sadresse vous. Il sagit dun outil de diagnostic et de rfrence utiliser lorsque vous vriez la conformit des ta-blissements aux exigences du Rglement sur linformation concernant les produits contrls. Vous y trouverez les principales exigences de la loi et du rgle-ment qubcois applicables aux employeurs.

    6OUSUTILISEZDELAMMONIACAUTRAVAIL#ECIVOUSCONCERNE$#&EUILLET

    Ce feuillet mentionne que le guide a t rdit en tenant compte, entre autres, du Code sur la rfrigration industrielle. Il

    fournit dailleurs un court rsum du guide et informe sur les moyens den faire lacquisition.

    Vous pouvez vous procurer la plupart de ces documents au bureau de la CSST de votre rgion. Vous pouvez galement soit les consulter, les tlcharger ou les commander partir du site WWWCSSTQCCAPUBLICATIONS. PT

    #HANTALE2HmAUME

    %NTENTEINTERPROVINCIALEPOURLINDUSTRIEDUCAMIONNAGE$#$mPLIANT

    Ce dpliant explique tout dabord ce quest lEntente interprovinciale pour lindemnisa-tion des travailleurs, dans le secteur du camionnage inter-provincial. Il informe les em-ployeurs de ce secteur sur la mthode de dcla-

    ration des salaires qui sapplique et sur le mode de tarication particulier offert aux entreprises de camionnage interprovincial.

    ,ESMUTUELLESDEPRmVENTION#EQUEVOUSDEVEZSAVOIR$#'UIDE

    Ce guide r-pond aux ques-tions que vous pouvez avoir, en tant quem-ployeur, si vous prvoyez vous regrouper pour faire de la prvention. Le

    document traite entre autres des facteurs prendre en compte pour choisir une mutuelle, des critres dadmissibilit et des obligations de chacun.

    3ANTmETSmCURITmgBORDDESBATEAUXDEPoCHE$#0APILLONCe papillon rappelle lun des dangers bord des bateaux de pche : les treuils. Lorsquils sont en marche, ils peuvent causer des blessures importantes aux travailleurs. On y trouve aussi la faon de se procurer le guide Sant et scurit bord des bateaux de pche, cest--dire en le commandant par tlphone ou en le tlchargeant sur le site Web de la CSST.

    6OUSRECEVEZDESFEUILLETS2ELEVmET4POURLANNmEDIMPOSITION$#&EUILLETVous tes un travailleur et avez reu des indemnits de la CSST en 2009 ? Ces indemnits ne sont pas imposables, mais doivent tre dclares. Ces relevs vous sont envoys pour que vous les retourniez, dment remplis, Revenu Qubec et lAgence du revenu du Canada.

    )NTERDICTIONDETRANSPORTERDESPERSONNES$#!UTOCOLLANTCet autocollant est destin tre appos sur les vhicules concer-ns ; il a pour but de rappeler quil est interdit de transporter des travailleurs bord des re-morques.

    0OURMIEUXCOMPRENDRELEMODEDETARICATIONAUTAUXPERSONNALISm4ARICATION$#$mPLIANT

    Ce dpliant fournit des explications aux employeurs au sujet de la tarica-tion au taux per-sonnalis, qui est lun des trois modes de tarica-tion utiliss par la CSST.

    #EQUEVOUSDEVEZSAVOIRSURNOUS$#$mPLIANT

    Si vous tes un employeur nouvel-lement inscrit la CSST, vous devez recevoir de linfor-mation de base sur les services offerts par lorganisme. Ce dpliant vous explique lessentiel de ce que vous

    devez savoir sur votre prime, sur les dates importantes pour vous et sur la marche suivre en cas daccident du travail. Le b-a ba de la CSST.

  • 0RmVENTIONAUTRAVAILbTm

    #HERCHEZ L ERREUR

    3IMULATION

    0HOTO$ENIS"ERNIER

    , ENTREPOSAGEDESMATInRESDANGEREUSES

    /NTROUVEDESMATInRESDANGEREUSESDANSUNEFOULEDEMILIEUXDETRAVAIL

    0OURmVITERDEMALHEUREUXINCIDENTSILIMPORTEDENTREPOSERCESMATInRESDEFAlON

    APPROPRImEETS}REENCONFORMITmAVECLE2nGLEMENTSURLASANTmETLASmCURITmDUTRAVAIL

    !UXFINSDEL EXERCICE-ARILOUTECHNICIENNEENLABORATOIREAGENTIMENT

    ACCEPTmDENOUSMONTRERCEQUILNEFAUTPASFAIRE

    3AUREZVOUSRECONNAsTRELESERREURSQUELLEACOMMISES

  • reux. Les produits peuvent tre in-compatibles avec ceux de lexprience en cours.

    La vitre guillotine de la hotte est beaucoup trop releve. Pour que Marilou ne respire pas inutilement des vapeurs toxiques, cette vitre devrait tre baisse pour laisser passer les bras de la technicienne seulement.

    Entreposage sr ne rime srement pas avec bouteilles ouvertes, bouchons mal scells et coulis de produits renverss sur les contenants et les tagres.

    Plusieurs intrus dans cette armoire : rouleaux de papier, botes dessuie-tout en carton De plus, on y trouve proximit de ces objets combustibles des comburants renverss (poussires blanches sur la photo) Voil un m-lange qui pourrait causer un incendie, car les comburants ont la proprit dactiver le feu.

    La technicienne ne porte pas ses lunettes, son sarrau est ouvert et ses cheveux ne sont pas attachs, autant dlments qui lexposent des risques inutiles.

    possiblement nfastes pour la sant et des claboussures pouvant tre no-cives pour la peau.

    tiquettes illisibles ou qui se dcol-lent, contenants sans aucune ti-quette Une mauvaise identication des matires dangereuses peut tre la cause dun mlange inappropri de produits et, par le fait mme, dun ac-cident. Plusieurs bouteilles semblent entreposes depuis longtemps, ce qui laisse penser que les produits quelles contiennent sont peut-tre prims.

    Est-il pratique de ranger des produits sur la surface de travail de la hotte de laboratoire ? Non, cest surtout dange-

    ,ESERREURS

    0HOTOS$ENIS"ERNIER

    ,ESCORRECTIONSFaire linventaire des matires dange-reuses est un lment cl dun entreposage scuritaire. Cest au cours de cette tape que lon va classer et identier clairement tous les produits entreposer, laide dtiquettes conformes au SIMDUT. Les tiquettes uses sont remplaces par des tiquettes lisibles. Lors de linventaire, on identie galement les produits prims et ceux qui ne sont plus utiliss an de les liminer correctement.

    Les matires dangereuses sont entre-poses dans un endroit bien ventil, r-serv lentreposage. Seuls les produits ncessaires la journe de travail sont apports au poste de travail.

    Chaque armoire et chaque tagre sont identies de manire prciser la catgorie de produits qui sy trouvent. Un tel entreposage permet de comprendre rapidement que tous les produits ne vont pas ensemble et quil ne faut surtout pas mlanger les types de produits entre eux. Pour en savoir plus sur lincompatibilit et la ractivit des matires dangereuses, on peut consulter les ches signaltiques de chaque produit.

    La technicienne range sa bouteille de liquide inammable au bon endroit dans

    une armoire conue cette n (dans le respect de la norme NFPA 30 -1996). Les portes se croisent et sont fermes laide de loquets pour plus de sret. Au bas de larmoire, un petit seuil contiendrait les liquides pouvant se renverser.

    Prcisons que les armoires possdent des caractristiques adaptes chaque catgorie de produits. Par exemple, pour les matires corrosives (acides ou bases), les tagres sont recouvertes de bacs en plastique qui protgent le mtal dune ventuelle corrosion. Les comburants sont quant eux entreposs loin des ma-tires organiques (bois, carton, etc.), des matires toxiques et des liquides inam-mables et combustibles.

    Pour un rangement optimal et scu-ritaire, il est prfrable de placer les pe-tits contenants dans le haut des armoires et les plus gr...

Recommended

View more >