Prévention au travail - Été 2011

  • Published on
    22-Mar-2016

  • View
    223

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le magazine Prvention au travail est publi par l'Institut de recherche Robert-Sauv en sant et en scurit du travail (IRSST) et la Commission de la sant et de la scurit du travail (CSST). Il s'adresse tous ceux et celles qui ont un intrt ou un rle jouer dans le domaine de la sant et de la scurit du travail.

Transcript

  • Dterminer les priorits de recherchePrendre aussi en considration les cots des lsions

    RECHERCHE LIRSST

    Vague dinnovations

    dans les entreprises

    t 2011 Volume 24, no 3

    Publi par la CSST et lIRSSTw w w . c s s t . q c . c awww. i r s s t . q c . c a

  • 44 En raccourci Le stress professionnel au-del de locan La crise cono-mique : le loup dguis en agneau De leau jusqu plus soif Un nouvel outil en ligne Votre dos en voiture Rayons de soleil sous le parasol

    46

    36

    77

    40

    Un magazine pour qui, pour quoi ?Prvention au travail sadresse tous ceux et celles qui ont un intrt ou un rle jouer dans le domaine de la sant et de la scurit du travail. Son objectif consiste fournir une information utile pour prvenir les accidents du travail et les maladies professionnelles. Par des exemples de solutions pratiques, de portraits dentreprises, et par la prsentation de rsultats de recherche, il vise encourager la prise en charge et les initiatives de prvention dans tous les milieux de travail.

    3436

    Reportages

    Des travailleurs en sant pour une Entreprise en sant

    Tourne de prvention sur les chantiers de construction

    345

    7

    1516

    173233

    345

    7Dossier

    Recherche lIRSST

    Mot de la rdaction Une anne riche en innovations

    Vient de paratre la CSST

    Cherchez lerreur Utilisation dun pont roulant

    Une vague dinnovations dans les entreprisesAux quatre coins du Qubec, employeurs et travailleurs sunissent pour vaincre les dangers propres leur secteur dactivit. Leur motivation ? Parer les coups en reprant les risques et singnier les supprimer. Les laurats ont en commun la volont dagir avant que le mal ne survienne, et ainsi, de pouvoir inciter dautres employeurs et travailleurs sinvestir dans la prvention.

    Droits et obligations Travailleurs migrants : lavis doption, vous connaissez ?

    Agenda dici et dailleurs

    Sommaire

    Les accidents nous parlent Coinc par un pont roulant

    Sant et scurit en images

    3940 Faire connatre la prvention aux travailleurs agricoles trangers

    46 Perspectives Incendies, boulis les sauveteurs miniers sont fin prtsUne entrevue avec Clment L. Payeur, chef dquipe au Service du sauvetage minier la CSST

    43 Portrait dun lecteur Djillali Djamel - mdecin du travail

    Sommaire

    Sommaire

    42 Du nouveau pour les arboriculteurs-lagueurs

    La ppinire Sainte-Luce Une ppinire qui sme aussi de la prvention

  • 3Prvention au travailt 2011

    Mot de la rdaction

    Une anne riche en innovationsEn aot, cest le temps de la moisson. Et cette anne, les se-mailles de la prvention nous permettent de rcolter de vri-tables prises en charge par les entreprises de la sant et de la scurit au travail (SST).

    Trouver une solution un problme de SST que lon pense au dpart insoluble est toujours gratifiant. Qui plus est lorsque cette innovation est couronne lors dun gala national. Le dossier prsente les trois laurats des Prix innovation dcerns par la CSST, de mme que les six mentions dexcellence. Les innovations rcompenses viennent des quatre coins du Qubec et de secteurs dactivit conomique fort diffrents. Plusieurs des solutions trouves peuvent sadapter dautres milieux de travail. Lincitation, par lexemple, a fonctionne et a stimule limagination.

    cette moisson dinnovations sajoutent des reportages sur des entreprises proactives en sant et scurit au travail. Ainsi, la Ppinire Sainte-Luce, prs de Rimouski, sme aussi de la prvention. Par ailleurs, chez Vert Nature et la Ppinire Lanc-tt et Frre, on plante la graine de la prvention chez les travail-leurs agricoles saisonniers embauchs chaque anne. Le terreau est fertile.

    Il y a un an, 33 mineurs chiliens taient faits prisonniers de la mine de Copiapo. Lopration de sauvetage a t suivie par le monde entier et les 33 mineurs ont pu recouvrer leur libert au terme dune captivit de 69 jours sous terre. Est-ce que cet accident aurait pu se produire au Qubec ? Clment L. Payeur, chef dquipe au Service du sauvetage minier la CSST, rpond nos questions dans la rubrique Perspectives sur les risques que courent les mineurs au Qubec.

    Quen cote-t-il un employeur lorsquun travailleur se blesse ? Quen cote-t-il lensemble de la socit ? Au travail-leur lui-mme ? De quoi ces cots se composent-ils ? Quelles sont les mthodes utilises pour les valuer ? Sur quelles don-nes se base-t-on pour faire ces valuations ? Un article de la section Recherche lIRSST dcrit les conclusions dune analyse de la documentation qui pose les premiers jalons dun projet ayant pour objectif ultime la dfinition dindicateurs conomiques des cots des lsions professionnelles qui pour-raient contribuer la dtermination des priorits de recherche.

    t 2011 | Volume 24, no 3Le magazine Prvention au travail est publi par la Commission de la sant et de la scurit du travail (CSST) et lInstitut de recherche Robert-Sauv en sant et en scurit du travail (IRSST).

    Prsident du conseil dadministrationet chef de la direction de la CSST,et prsident de lIRSSTLuc Meunier

    SECTION CSST www.preventionautravail.comDirecteur des communications et des relations publiquesFranois G. Houle

    Chef du Service de la cration, de la publicit, des publications et des mdias lectroniques Daniel Legault

    Rdactrice en chefJulie Mlanon

    CollaborateursDanielle Brouard, Louise Girard, Pascale Goulet, Julie Grenier, Sophy Lambert-Racine, Chantal Laplante, Valrie Leve, Diane Mrineau, Myriam Perron, Anna Rozanova, Guy Sabourin, Charles Taschereau, Claire Thivierge, Andr Turcot

    RvisionTranslatex Communications +

    Direction artistique, production et retouche numrique des photosMarie-Eve Bilodeau

    SECTION IRSST www.irsst.qc.ca/prevention-au-travail/Prsidente-directrice gnrale de lIRSSTMarie Larue

    Directeur des communications par intrim Bernard Lauzon

    Rdactrice en chefMarjolaine Thibeault

    CollaborateursPhilippe Bha, Mario Blisle, Dominique Desjardins, Benoit Fradette, Martin Gagnon, Loraine Pichette, Anita Rowan, Claire Thivierge, Maura Tomi

    Direction artistique, production et retouche numrique des photosJean Frenette Design

    Validation des photographies et des illustrationsHenri Bernard, Franois R. Granger, Denis Leblanc, Charles Taschereau, Andr Turcot

    Photo de la page couvertureDenis Lavoie et fils

    ImpressionImprimeries Transcontinental inc.

    ComptabilitIsabelle Lachance

    AbonnementsService aux abonns 30, rue Ducharme Gatineau (Qubec) J8Y 3P6 Tl. 1 877 221-7046

    CSST-IRSST 2011La reproduction des textes est autorise pourvu que la source en soit mentionneet quun exemplaire nous en soit adress :

    CSST1199, rue De Bleury C. P. 6056Succursale Centre-villeMontral (Qubec) H3C 4E1Tl. 514 906-3061, poste 2185Tlc. 514 906-3016Site Web : www.csst.qc.ca

    IRSST505, boulevard De Maisonneuve OuestMontral (Qubec) H3A 3C2Tl. 514 288-1551Tlc. 514 288-7636Site Web : www.irsst.qc.ca

    Dpt lgalBibliothque et Archives nationales du QubecISSN 0840-7355

    Mise en gardeLes photos publies dans Prvention au travail sont le plus conformes possible aux lois et rglements sur la sant et la scurit du travail. Cependant, nos lectrices et lecteurs comprendront quil peut tre difficile, pour des raisons techniques, de reprsenter la situation idale. 3

  • 4 Prvention au travail t 2011

    Rditions

    Rimpressions

    Prenez-vous en charge la sant et la scurit du travail (SST) dans votre entreprise ?DC200-2211-1 FeuilletCe test-clair, qui sadresse aux employeurs, permet aux entre-prises dvaluer leur niveau de prise en charge de la sant et de la scurit du travail. On y pr-cise galement quelles sont les conditions gagnantes pour une prise en charge relle de la SST.

    Prvention de lexposition des travailleurs la siliceDC200-1039-2 Brochure

    Ce guide sadresse aux travailleurs et aux employeurs des tablisse-ments qui transforment une matire premire

    (granit, marbre, matriaux composites, etc.) produisant dans lenvironnement de travail de la silice cristalline (quartz). Le document prsente les prin-cipes de base permettant la diminution de lexposition des travailleurs cette substance.

    En cas daccident ou de maladie du travail voici ce quil vous faut savoir !DC100-1503-8 DpliantCe dpliant informe le tra-vailleur victime dun accident du travail ou dune maladie profes-sionnelle sur les dmarches quil doit entreprendre. On y explique galement ses droits et ses recours en cas de dsaccord avec les dcisions de la CSST ou celles de son employeur.

    Vous pouvez vous procurer la plupart de ces documents au bureau de la CSST de votre rgion. Vous pouvez galement soit les consulter, les tlcharger ou les commander partir du site www.csst.qc.ca/publications. PT

    Chantal LaplanteDanielle Brouard

    Le dpt direct : personnes indemnises par la CSST et par la Direction de lIVACDC100-1089-4 DpliantLes personnes indemnises par la CSST et par la Direction de lIVAC ont accs un service de dpt direct qui leur permet de recevoir, directement dans leur compte bancaire, les sommes auxquelles elles ont droit. En plus de dcrire ce service, le dpliant contient la demande dinscription.

    Dfi prvention jeunesse et Scurit premier emploiDC200-1038-1 Dpliant

    La CSST mise sur la sensibili-sation des jeunes dge scolaire limpor-tance de la prvention dans leurs

    activits de tous les jours. Ce dpliant prsente les deux volets du programme ducation la prvention en milieu scolaire : Dfi prvention jeunesse et Scu-rit Premier emploi. En plus de prciser le montant de laide financire disponible pour ce programme, le document explique comment y participer. www.jeunesautravail.com

    Secourisme en milieu de travail Secteur maritimeDC300-408-1 Document reli spiraleCe document constitue un com-plment au manuel de rfrence Secourisme en milieu de travail. Il a pour objet de rpondre aux exigences du gouvernement fdral quant aux lments aborder au cours dune forma-tion de secourisme en mer.

    Un jour sur quatre, un Qubcois perd la vie au travail DC900-189 et DC900-190 Affiches

    La premire affiche prsente Lo, 5 ans, qui a perdu son papa la suite dun accident du travail. Quant la deuxime, elle illustre un lieu de

    travail o sest produit un acci-dent. Ces deux affiches sint-grent la campagne publicitaire de la CSST pour 2011, qui vise faire de la sant et de la scurit du travail une valeur de socit. On y rappelle que tous les milieux de travail, les petits comme les grands, doivent tre scuritaires et que la prvention, cest laffaire de tous : tra-vailleurs et employeurs.

    Chaque jour, 19 travailleurs se blessent sur les chantiers. Plan daction construction DC900-9119-10 Affichette

    Rsum du plan daction Construction de la CSST, cette affi-chette prcise les quatre dangers de tolrance zro qui y sont cibls : les dangers

    de chutes de hauteur, les dan-gers deffondrement, les dan-gers dorigine lectrique et les dangers lis lexposition aux poussires damiante ou de silice, ainsi que les solutions et les moyens de protection qui existent.

    Un jour sur quatre, un Qubcois perd la vie au travail Tmoignage de Kimberley LabrecqueDC100-1626 Dpliant

    Ce dpliant prsente le tmoignage dune mre de famille, Kimberley Labrecque, dont le conjoint est

    dcd la suite dun accident du travail. On y apprend com-ment Fabien, travailleur de la construction, a perdu la vie au fond dune tranche et quels sont les rpercussions dun tel accident sur sa famille.

    Nous savons que vous avez perdu un tre cher au travailDC700-438 PapillonCe papillon vise informer les familles des victimes dun acci-dent du travail ou dune maladie professionnelle quant aux indemnits auxquelles elles peuvent avoir droit.

    Journal Le BelmineDC600-410-31 Journal

    Ce numro prsente le bilan du plan daction Mines de la CSST ainsi que la phase VI du programme dintervention

    dans les mines souterraines. Il traite galement des mines duranium au Qubec et de limportance de limitation dans lapprentissage des comporte-ments adquats en matire de sant et de scurit au travail.

    Avis danger Dcoupeuse disqueDC900-220 Affiche

    Cette affiche explique les causes daccidents lis lutilisation dune dcoupeuse disque et les mesures de prven-tion prendre pour liminer les risques.

    Vientde paratre la CSST

  • 5Prvention au travailt 2011 5

    Photo : Den

    is Be

    rnier

    Cherchez l erreur

    Simulation

    Utilisation dun pont roulantLe pont roulant est un appareil de manutention trs utilis dans les usines. Indispensable pour transporter des charges lourdes, il prsente des risques multiples. Alex a dcid de jouer au tmraire pour dmontrer les nombreux risques lis une utilisation fautive.

    Pouvez-vous dire quelles erreurs il a commises ?

  • 6 Prvention au travail t 20116 Prvention au travail t 2011

    Heureusement, plusieurs gestes tout sim-ples permettent Alex dviter un scnario catastrophe. Le crochet utilis comporte maintenant un linguet de scurit (A), conformment au Rglement sur la sant et la scurit du travail (RSST). Pour une utilisation dans des conditions exigeantes, le crochet autobloquant (B) assure une meilleure protection encore.

    De plus, on a indiqu la charge nomi-nale du pont roulant, qui est ici de deux tonnes, ce qui est aussi conforme au RSST. Cette information est essentielle pour uti-liser le pont roulant en toute scurit. Lin-dication de la charge empche loprateur

    6

    1

    7

    3

    5

    4

    2

    de soulever, par inadvertance, u n e c h a r g e beaucoup trop lourde, ce qui peut avoir des consquences dsastreuses.

    Le RSST sti-pule qu avant le soulvement dune charge, loprateur ou le signaleur doit vrifier que tous les cbles, cha-nes ou lingues sont correctement fixs la charge et que le soulve-ment ne prsente aucun danger . Cette fois-ci, Alex a bel et bien fait ses devoirs, il utilise maintenant deux lingues en bon tat pour lever la charge, ce qui la rend beaucoup plus stable et qui, de plus, garantit quelle est solidement fixe au crochet.

    Alex a troqu ses plans de travail pour une commande pendante qui lui permet de contrler le pont roulant. Ce comportement est conforme au RSST, qui exige que lappareil de le-vage ne soit jamais laiss sans sur-veillance lorsquune charge y est suspendue. Cest sans compter quAlex a une main pose sur la tige mtallique, ce qui empche la charge de se dplacer de faon imprvisible et de heurter loprateur pendant ses manuvres.

    De plus, la hauteur de la tige transporte a t abaisse pour un meilleur contrle de son dplace-ment. Par ailleurs, Alex a ferm les cltures de scurit autour de lappa-reil, une bonne pratique qui permet ses collgues de constater que des oprations avec le pont roulant sont en cours. Il peut ainsi sassurer

    Pour en savoir plusRglement sur la sant et la scurit du tra-vail, section XXIII, 2. CSST. Grage et levage : guide de scurit. dition Qubec. Publication du Qubec, 2006 Association canadienne de normalisation. Ponts roulants lectriques pour usage gnral. http://centredoc:6611/Groupe1/Norme/CSA/CSAb167-64.pdf

    2

    5

    3

    7

    4

    6

    1

    Les corrections

    Photos : D

    enis Be

    rnier

    Les erreurs

    Nous remercions Arospatiale Hemmingford et son directeur de production Christian Desrosiers, ainsi quAlex Lussier, oprateur de pont roulant de cette entreprise qui a accept de jouer le figurant pour le magazine Prvention au travail.

    Nos personnes-ressources : Henri Bernard, ing...

Recommended

View more >