Programme de recherche et budget prévisionnel

  • Published on
    05-Jan-2017

  • View
    217

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Programme de recherche et budget prvisionnel

    du Projet National Ville 10D Ville dides

    Diffrentes Dimensions pour un Dveloppement urbain Durable et Dsirable

    Dclin Dans une Dynamique Dessus / Dessous

    Mars 2012

    Ministre de lEcologie, du Dveloppement Durable, des

    Transports et du Logement. Commissariat Gnral au Dveloppement Durable Direction de la recherche et de lInnovation Service de la Recherche Mission Gnie Civil et Construction Tour Voltaire 92055 Paris La Dfense Cedex 04

    Association Franaise des Tunnels

    et de lEspace Souterrain AFTES c/o SNCF

    17, rue d'Amsterdam 75008 Paris FRANCE

  • PN Ville 10D - Ville dides mars 2012

    MEDDTL Etude de montage - 2/75

    TABLE DES MATIERES

    TABLE DES MATIERES .................................................................................................................................... 2

    PREAMBULE ....................................................................................................................................................... 3

    1. PRESENTATION GENERALE ............................................................................................................. 4

    1.1. CONTEXTE ET MOTIVATIONS DU PROJET .........................................................................................................4

    1.2. L'ETAT DE L'ART ..................................................................................................................................................6

    1.3. OBJECTIFS ET CHAMPS DE RECHERCHE DU PROJET ........................................................................................7

    1.4. LE CROISEMENT D'UNE APPROCHE PAR THEME ET PAR SITE .......................................................................9

    1.5. COORDINATION ET SYNTHESE ........................................................................................................................ 10

    2. UNE APPROCHE PAR THEME ........................................................................................................ 12

    2.1. THEME 1 : SOCIO-ECONOMIE ......................................................................................................................... 12

    2.2. THEME 2 : ENVIRONNEMENT ......................................................................................................................... 19

    2.3. THEME 3 : PSYCHOSOCIAL ET SOCIETAL ...................................................................................................... 27

    2.4. THEME 4 : VISIBILITE, CONNAISSANCE ET GESTION DES DONNEES ......................................................... 34

    2.5. THEMES TRANSVERSAUX ................................................................................................................................. 41

    3. UNE APPROCHE PAR SITE ............................................................................................................. 43

    3.1. LE SITE DE PARIS : UNE APPROCHE DES CAVITES ANTHROPIQUES .......................................................... 43

    3.2. LE SITE DORLY-RUNGIS : UNE APPROCHE DU PLATEAU ........................................................................... 46

    3.3. LE SITE DE LA DEFENSE : UNE APPROCHE DE LA DALLE ............................................................................ 49

    3.4. LE METRO PARISIEN : UNE APPROCHE DES INFRASTRUCTURES SOUTERRAINES EXISTANTES ............ 53

    3.5. LE SITE DE LEPAMARNE : UNE APPROCHE DE LINFRASTRUCTURE EN PROJET ..................................... 56

    4. ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT ................................................................................... 61

    4.1. PILOTAGE DU PROJET ....................................................................................................................................... 61

    4.2. FONCTIONNEMENT OPERATIONNEL .............................................................................................................. 62

    5. BUDGET PREVISIONNEL ET PLAN DE FINANCEMENT ......................................................... 63

    5.1. BUDGET PREVISIONNEL GLOBAL .................................................................................................................... 63

    5.2. PLAN PREVISIONNEL DE FINANCEMENT PN ................................................................................................ 65

    6. PLANNING PREVISIONNEL GENERAL ........................................................................................ 66

    7. VALORISATION ET RETOMBEES ................................................................................................. 67

    7.1. MODES DE VALORISATION ............................................................................................................................... 67

    7.2. RETOMBEE ATTENDUES .................................................................................................................................. 68

    ANNEXES ........................................................................................................................................................... 69

    ANNEXE 1 : TABLEAU : LES FACTEURS DE DIFFERENTIATION ENTRE REALISATIONS AU SOL ET REALISATIONS

    SOUTERRAINES ................................................................................................................................................................ 70

    ANNEXE 2 : BIBLIOGRAPHIE ......................................................................................................................................... 72

  • PN Ville 10D - Ville dides mars 2012

    MEDDTL Etude de montage - 3/75

    PRAMBULE

    Ce rapport de montage fait suite ltude de faisabilit dun Projet National de Recherche intitul Ville 10D-Ville dides - Diffrentes Dimensions pour un Dveloppement urbain Durable et Dsirable Dclin Dans une Dynamique Dessus-Dessous sur le thme suivant :

    la contribution du sous-sol lurbanisme durable .

    Cette tude a t dpose en septembre 2010 et prsente au RGCU le 13 janvier 2011. Elle rsulte de la volont de lAFTES, avec lappui de lIREX, de lancer un Programme de Recherche National sur lutilisation de lespace souterrain afin de poser les bases dun nouvel urbanisme qui prendrait en compte toutes les dimensions de la ville.

    Depuis des annes lassociation dfend au niveau national et international lintrt dune utilisation raisonne et optimale de lespace souterrain. Le sous-sol est largement sous-utilis en France, du moins dans des usages autres que la recherche de minerais, les canalisations de surface et les parkings. Pourtant certaines pratiques trangres illustrent limportant potentiel damnagement des sous-sols. Afin que la France rejoigne lexemplarit trangre notamment canadienne, finlandaise ou encore japonaise, il est ncessaire de rassembler les comptences dexperts divers dont le croisement permettra llaboration dune rflexion sur les possibilits dun urbanisme souterrain.

    Le rapport de faisabilit avait permis de dfinir une matrice mthodologique dans laquelle avaient t arrts cinq types de sites dtudes et quatre dimensions explorer.

    Les sites aux caractristiques urbaines types dcoulent dune dmarche inspire dEdouard UTUDJIAN, de Pierre DUFFAUT et des cas dtude rencontrs. Les changes avec les partenaires potentiels ont permis de repenser par exemple le site de Paris, notamment travers ses cavits souterraines et ses infrastructures souterraines de la RATP. Ainsi, les possibilits nous semblent particulirement intressantes dans le cas des carrires souterraines, des reliefs en plateaux, dans les cas durbanisme de dalle, parmi les infrastructures souterraines existantes et celles en projet.

    Ces sites seront analyss sous langle des dimensions socio-conomiques, gographiques, environnementales, et psychosociales.

    Les possibles mises en valeur du sous-sol urbain interrogent tant le monde de la recherche que le monde industriel. Il sagit de mettre en vidence la fois les modalits de choix et de hirarchisation des fonctions urbaines transfrer en sous-sol (lieu de mmoire musifi, fondations dun nouveau btiment, entrepts souterrains, axes de communication,) ainsi que de travailler sur lpineuse question de leur acceptabilit sociale.

    Une fois la phase faisabilit valide, il faut noter que la phase tude de montage a ncessit un vrai travail de sensibilisation. En effet, pour les personnes approches, dont les profils sont divers, ce sujet apparat comme trs nouveau. Ces derniers ont du donc prendre le temps de dcouvrir, puis de sapproprier le projet avant de pouvoir sy positionner.

    Par ailleurs les divers changes nous ont permis de reconsidrer la matrice diffremment. Nous avons considr que le blocage n1 dun projet souterrain relevait des freins financiers. De ce fait, si laboutissement dun projet souterrain nest possible qu travers sa rentabilit, la dimension socio-conomique devient langle dapproche premier dans la matrice mthodologique. La visibilit, tout aussi essentielle, sa place au dbut et la fin de la dmarche. Au dbut, car il sagit de pouvoir saisir les caractristiques du sous-sol avant dimaginer un projet souterrain. A la fin, car la dmarche du Projet National souhaite parvenir la ralisation doutils de visualisation, reprsentation...

  • PN Ville 10D - Ville dides mars 2012

    MEDDTL Etude de montage - 4/75

    1. PRSENTATION GNRALE

    1.1. CONTEXTE ET MOTIVATIONS DU PROJET

    Lobjectif du Projet National Ville10D est de permettre au sous-sol des villes de mieux contribuer leur amnagement durable. Pour faire face aux enjeux sociaux, conomiques et environnementaux auxquels elles sont confrontes, les mtropoles du XXIme sicle sont la recherche de modes de dveloppement urbain plus conomes et plus respectueux des ressources et de lenvironnement naturel. Dans cette qute, le sous-sol savre un espace mconnu, mal utilis et pourtant riche de potentiel.

    Un contexte de dgradation cologique plantaire En 30 ans, notre plante a perdu 30% de ses ressources naturelles. Aujourdhui 50% des habitants vivent en ville1. La ville stend, perd ses limites, et les dynamiques centre urbain/priphries saccentuent. Ces phnomnes ne vont pas sans gnrer de nombreuses problmatiques : talement urbain, consommation effrne despaces naturels, dgradation des sols, extension des temps de transport, sgrgation sociale, consommation dnergie et augmentation des missions de CO2, pollution atmosphrique, changement et rchauffement climatique, risques naturels et technologiques, etc.

    Coupl au phnomne daccroissement et de vieillissement de la population, le phnomne urbain amne relever des dfis tout aussi nombreux : assurer un logement pour tous, prserver et protger les milieux et les ressources, viter une priurbanisation galopante, refaire la ville sur la ville tout en assurant une qualit de vie urbaine grce une mobilit efficace des hommes et des matires, et grce une gestion raisonne du territoire permettant de consommer moins despace et, partant, moins dnergie

    Des rponses urbaines limites Afin de faire face ces enjeux, il est ncessaire de revoir le modle de dveloppement urbain et dinnover car il y a urgence sadapter aux volutions et bouleversements en cours sur nos territoires. Les acteurs urbains ont dvelopp de nouveaux modles de planification afin de rsoudre ces problmatiques et, parmi ceux-ci, les oprations de renouvellement urbain, de rnovation urbaine ou encore les coquartiers, bulles dexprimentation chelle rduite de ce que pourrait tre une ville durable. Le dveloppement durable apparat toujours comme un objectif majeur de la planification.

    Lurbanisme souterrain, un moyen pour rpondre aux paradoxes de la ville durable En France, comme dans le reste du monde, les mtropoles urbaines polarisent la croissance conomique et dmographique et sont confrontes lexigence paradoxale daccrotre leur offre urbaine et de rduire leur empreinte environnementale. Pour freiner la consommation despace naturel et favoriser le recours des modes de dplacements conomes en nergie et moins polluants, elles sorientent vers des stratgies damnagement privilgiant la compacit et la densit urbaine tout en prservant la prsence despace de nature dans la ville.

    Dans cette perspective, elles pourraient se tourner vers leur sous-sol afin dy trouver une nouvelle dimension de leur dveloppement, y implanter des infrastructures ou des lieux urbains et rduire ainsi la pression sur les espaces lair libre. La difficult est que ce sous-

    1 Chiffres cls de GoodPlanet

  • PN Ville 10D - Ville dides mars 2012

    MEDDTL Etude de montage - 5/75

    sol nest pas dune approche et dun amnagement faciles et quoptimiser son usage suppose anticipation, coordination et rationalisation des interventions et des arbitrages.

    mais un potentiel urbain mal utilis Contrairement lespace au dessus du sol dont lusage et lamnagement sont de longue date matriss et coordonns par un dispositif complexe de planification urbaine et par des outils de projet et de gestion labors, le sous-sol est exploit et occup au coup par coup, utilis comme un espace de service, parfois mme de rebut, sans souci de rationalisation ni doptimisation. Il en rsulte un vritable gchis des volumes souterrains et de leurs potentiels mais aussi des dsordres et des risques importants sur la scurit des superstructures et sur la qualit de lenvironnement et des ressources naturelles.

    Bien que les techniques de construction soient matrises, le recours au sous-sol manque dune rflexion pralable et d'une gouvernance qui prennent en compte et optimisent la fois loccupation de la surface, l'exploitation et la gestion des constituants du sous-sol (eau, minerais, combustibles, matriaux, chaleur) et les utilisations possibles despace souterrain.

    Un Projet National la croise des grands enjeux urbains actuels Les lois du Grenelle de lenvironnement qui ont pour priorit la lutte contre ltalement urbain, la protection des surfaces agricoles et naturelles et la rduction de consommation nergtique, concernent toutes les politiques urbaines nationales et rejoignent les objectifs du projet.

    Les besoins importants en construction, notamment pour le logement, soulvent la question de la gestion conome des matires minrales. Le secteur du BTP franais consomme plus de 400 millions de tonnes de matriaux par an2, mais les rserves de matriaux de carrires destins la construction sont limites et les filires de recyclage encore trs insuffisantes pour constituer une alternative.

    Les projets de la rgion capitale, en particulier le rseau de mtro automatique souterrain du Grand Paris Express, mais aussi la rvision du Schma Directeur de la Rgion Ile-de-France (SDRIF) et llaboration de Contrats de Dveloppement Territoriaux, offrent de nouvelles opportunits de dveloppement urbain, notamment autour des nouvelles interconnexions, des ples dchanges et autres ples gares. Ces derniers qui constituent des points nodaux du systme de transport pe...

Recommended

View more >