Click here to load reader

Projet de Mt

  • View
    23

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of Projet de Mt

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Abstraction........................................................................................................................................................3 Reprsentation gnral de Maroc Telecom......................................................................................................4 a. Historique.........................................................................................................................................................5 b. Reprsentation de Maroc telecom....................................................................................................................6 Conditions de base.........................................................................................................................................10 IIntroduction..................................................................................................................................................11 IILes potentialits du Maroc dans le secteur de tlcommunication.............................................................11 1) Les performances majeures du secteur des tlcommunications au Maroc................................................11 2) L'expansion du secteur au Maroc................................................................................................................12 3) L'environnement rglementaire du secteur de tlcommunication au Maroc.............................................13 IIIL'ANRT mne le jeu..................................................................................................................................16 IVLa fin du monopole pour les Tlcoms ....................................................................................................17 Les structures de Maroc Telecom...................................................................................................................20 I. PRESENTATION GENERALE..................................................................................................................21 1. Organisation.................................................................................................................................................21 II. Prsentation DE DIRECTION ET DE SURVEILLANCE.........................................................................23 1) Composition et fonctionnement du Directoire :...........................................................................................23 2) Composition et fonctionnement du Conseil de Surveillance.......................................................................27 3) Composition et fonctionnement du Comit dAudit....................................................................................30 Les stratgies...................................................................................................................................................31 I. .STRATEGIE DE MAROC TELECOM .....................................................................................................32 1) les services et les innovant qui utilise Maroc tlcom comme stratgie dans le march marocain.............32 a) VPN MPLS international :...........................................................................................................................33 b) CAIR et SVI:................................................................................................................................................33 c) Liaisons loues internationaux :...................................................................................................................34 d) offre solution mobile:...................................................................................................................................34 e) promotion sur la TV par ADSL...................................................................................................................35 f) fait des offres dans le 'Pack Pro'...................................................................................................................35 g) lance l'Internet prpay mobile special tudiants.........................................................................................35 h) promotion 'Phony''.......................................................................................................................................35 2) Renforcer sa comptitivit...........................................................................................................................35 3) Rester le principal moteur et acteur du dveloppement de lInternet au Maroc..........................................36 4) Utiliser ses marque pour tre une rfrence en matire de service clients au Maroc..................................37 5) Sappuyer sur une infrastructure rseau conforme aux standards technologiques les plus rcents.............37 Les performances............................................................................................................................................38 I.1 Rsultats oprationnel...................................................................................................................................39 1. - Au Maroc...................................................................................................................................................40 2. - En Mauritanie.............................................................................................................................................40 3. - Au Burkina Faso........................................................................................................................................40 4. Au Gabon.....................................................................................................................................................41 5. - En France et en Belgique...........................................................................................................................41 I.2 Rsultats compars par activit.....................................................................................................................42 I.3 Perspectives 2009.........................................................................................................................................46 Bibliographique...............................................................................................................................................47

1/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

RsumLe secteur des tlcommunications au Maroc connat actuellement de profonds changements structurels. Les communications distance dont le rle paraissait d'une ncessit secondaire par le pass, s'annonce au premier plan des prrogatives de l'tat car elles deviennent, dsormais, un moyen dterminant de comptitivit. Notre tude portera ainsi, sur le leader incontest des tlcommunications marocaines savoir ITISSALAT AL MAGHRIB.

2/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

AbstractionThe telecommunications sector in Morocco is undergoing significant structural changes. The remote communications, whose role seemed to need a high school in the past, looks at leading powers of the state because they are becoming now, a means of determining competitiveness. Our study will thus, on the unquestioned leader of the Moroccan telecommunications namely ITISSALAT AL MAGHRIB.

3/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Reprsentation gnral de Maroc Telecom

4/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

a. HistoriqueMaroc Telecom est issu de la scission de l'Office National des Postes et Tlcommunications suite la promulgation de la loi 24-96 et des dcrets d'application relatifs aux tlcommunications. Maroc Telecom, oprateur historique de tlcommunications du Royaume du Maroc, est organis autour de deux activits : Mobile et Fixe & Internet. Loffre de tlcommunications mobiles a t introduite au Maroc en 1987 avec la technologie analogique. Ds ladoption de la norme numrique GSM, l'oprateur historique a enrichi son offre mobile et a t le premier oprateur en Afrique et le second dans la rgion MENA (Middle East North Africa) exploiter un rseau GSM (1er avril 1994). Maroc Telecom a rapidement assur la couverture des principaux centres conomiques et politiques du pays. En janvier 1995, Maroc Telecom signe son premier accord de roaming international. Afin de se prparer l'arrive d'un nouveau concurrent sur le march et daugmenter la pntration, Maroc Telecom a introduit les offres prpayes et les packs GSM en 1999 et lanc des forfaits en 2000. A ce jour, il existe deux oprateurs mobiles de 2me gnration et trois oprateurs mobile de 3me gnration, dont Maroc Telecom (Voir section 4.4.5 Concurrence ). Lactivit de tlphonie fixe est exploite depuis la premire moiti du 20me sicle. En 2006, et bien que deux nouvelles licences fixes aient t attribues en 2005, Maroc Telecom est demeur le seul exploitant d'une licence de tlphonie fixe au Maroc (Voir section 4.4.5 Concurrence ). La Socit a enrichi son offre de services de tlcommunications fixes avec le lancement d'offres Internet bas dbit depuis 1995, ADSL haut dbit en 2003 et TV sur ADSL en 2006, ainsi que d'offres de services de donnes ddies aux entreprises utilisant les nouvelles technologies disponibles sur le march. Dans le cadre de la privatisation de Maroc Telecom, Vivendi a acquis, le 20 fvrier 2001, une participation de 35% de la Socit la suite d'un appel d'offres organis par le Gouvernement du Royaume du Maroc pour le choix dun partenaire stratgique. Vivendi s'est vue octroyer certains droits de gestion et d'organisation de la Socit (Voir section 3.5.5 Pactes dactionnaires). Maroc Telecom fait partie, avec le groupe SFR, du Ple tlcommunications du groupe Vivendi. Le 18 novembre 2004, le Royaume du Maroc et 5/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Vivendi ont annonc une prise de participation complmentaire de 16% de Vivendi au capital de Maroc Telecom. Au cours de lanne 2006, lEtat marocain a cd 0,1 % du capital, ramenant ainsi sa participation dans le capital de Maroc Telecom 34%. Le 2 juillet 2007, lEtat Marocain a cd 4% du capital de Maroc Telecom la Bourse de Casablanca au prix de 130 dirhams par action. Cette cession a pris la forme dun placement rserv aux investisseurs institutionnels marocains et internationaux par construction dun livre dordres ouvert entre le 26 et le 28 juin 2007. Au terme de cette opration, lEtat Marocain dtient 30% du capital et des droits de vote de Maroc Telecom et le flottant a t port de 15% 19% du capital. En dcembre 2007, au terme dun change dactions avec la Caisse de Dpt et de Gestion du Maroc, Vivendi a acquis 2% supplmentaires. Au 31 dcembre 2007, la rpartition du capital de Maroc Telecom est la suivante : Groupe Vivendi 53,0% Royaume du Maroc 30,0% Public 17,0%

b. Reprsentation de Maroc telecom

Nom officiel : Maroc Telecom Forme juridique : Socit anonyme

Cration : 1998 Slogan : Un monde nouveau vous appelle Sige social : Rabat, Maroc (sige social) Personnes-cls : Secteurs dactivit : Abdeslam Ahizoune, PDG oprateur de tlcommunications

6/47

Projet sur Maroc Telecom Filiales :

LP/TR

Menara, Mauritel, Onatel, Mobisud, Gabon Telecom, Medi1Sat,

Effectif : 11 178 (fin 2005) Site Web : www.iam.ma

Dnomination socialeITISSALAT AL-MAGHRIB.

La Socit exerce galement son activit sous les noms commerciaux IAM et Maroc Telecom .

Sige social

Le sige social de la Socit est tabli au Maroc Rabat (Hay Riad) avenue Annakhil. Tlphone : +212 37 71 21 21

Forme juridique

Maroc Telecom est une socit anonyme directoire et conseil de surveillance, rgie notamment par le chapitre II de la loi 17-95 relative aux socits anonymes.

lgislation applicable

La Socit est rgie par le droit marocain, en particulier par la loi 17-95 relative aux socits anonymes, ainsi que par ses statuts. Le droit franais des socits commerciales ne lui est pas applicable.

Constitution - immatriculationLa Socit a t fonde Rabat par acte du 3 fvrier 1998.

La Socit a t immatricule au registre du commerce de Rabat le 10 fvrier 1998, sous le n48 947.

Dure

La dure de la Socit est fixe quatre-vingt dix-neuf (99) annes compter de son immatriculation au Registre du Commerce, sauf les cas de dissolution anticipe ou de prorogation prvus par la loi et les statuts. 7/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Objet social

La Socit a pour objet conformment son Cahier des Charges doprateur et en vertu de larticle 2 de ses statuts et des dispositions lgales et rglementaires en vigueur : dassurer le service universel, dans les conditions dfinies par les lois et rglements en vigueur ; dtablir et/ou dexploiter des infrastructures, rseaux et services de tlcommunication de toutes natures.

Consultation des documents juridiques

Les documents sociaux, comptables et juridiques dont la communication est prvue par la loi et les statuts en faveur des actionnaires et des tiers peuvent tre consults au sige social de la Socit, Avenue Annakhil (Hay Riad) Rabat - Maroc.

Exercice socialL'anne sociale commence le 1er janvier et finit le 31 dcembre.

Assembles gnrales

Assembles d'actionnaires

Les dcisions collectives des actionnaires sont prises en assemble gnrale, laquelle est qualifie ordinaire ou extraordinaire selon la nature des dcisions qu'elle est appele prendre. L'assemble gnrale rgulirement constitue reprsente l'universalit des actionnaires ; ses dcisions sont obligatoires pour tous, mme pour les absents, les incapables, les opposants ou les actionnaires privs du droit de vote.

Convocation des assembles

Les assembles sont convoques par le Conseil de Surveillance. Les assembles gnrales ordinaires peuvent galement tre convoques : par le ou les commissaires aux comptes, qui ne peuvent y procder qu'aprs avoir vainement requis sa convocation par le Conseil de Surveillance, par un mandataire dsign en justice, la demande soit de tout intress en cas d'urgence, soit d'un ou plusieurs actionnaires runissant au moins un dixime du capital social, et par le ou les liquidateurs en cas de dissolution de la Socit et pendant la priode de liquidation. 8/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Capital social

Le capital social dITISSALAT AL-MAGHRIB est fix la somme de 5 274 572 040 dirhams, divis en 879 095 340 actions dune valeur nominale de 6 dirhams chacune, toutes de mme catgorie et entirement libres. La valeur nominale des actions peut tre augmente ou rduite dans les conditions prvues par les lois et rglements en vigueur. Le capital social peut tre augment, rduit ou amorti par dcision de lassemble comptente, et dans les conditions prvues par les lois et rglements en vigueur.

Forme des actions

La Socit tient son sige social un registre dit des transferts sur lequel sont ports, dans lordre chronologique, les souscriptions et les transferts des actions nominatives. Ce registre est cot et paraph par le prsident du tribunal. Tout titulaire dune action nominative mise par la Socit est en droit den obtenir une copie certifie conforme par le Prsident du Directoire. En cas de perte du registre, les copies font foi.

Evolution du capital de la Socit depuis sa constitution

Le tableau ci-dessous indique les principales oprations ralises sur le capital depuis la constitution de la Socit en 1998;

9/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Conditions de base

10/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

I- Introduction

Les tlcommunications jouent un double rle dans l'conomie d'un pays : elles fournissent une infrastructure de communication et elles constituent un circuit commercial. Par le pass, en raison de son importance pour le dveloppement des infrastructures et de sa signification stratgique et politique dans un certain nombre de pays, l'industrie des tlcommunications s'est dveloppe sous la forme d'un monopole de l'Etat. Toutefois, en raison des progrs rvolutionnaires de la technologie des tlcommunications et de l'information, la comptitivit des fournisseurs de biens et de services sur le march international est tributaire de la disponibilit de services de communication modernes et peu coteux. Prenant conscience du fait que le dveloppement de ce secteur amliorera la comptitivit, de nombreux pays ont progressivement privatis les oprateurs historiques, et ont donc progressivement commenc un processus de libralisation, et liminent les restrictions visant l'entre de fournisseurs trangers et de leurs produits au sol national . Les services de tlcommunication peuvent subdiviser en deux catgories: Les services de tlcommunications de base englobent tout service de transport des tlcommunications : tlphonie vocale, transmission de donn, tlex, tlgraphe, tlcopie, circuits lous priv (location ou vente de capacits de transmission) et services en rseau. Les services valeur ajoute sont les services dans lesquels les fournisseurs ajoutent la valeur l'information du client, en amliorant sa forme ou son contenu ou en assurant son stockage et sa rcupration : courrier lectronique, change de donnes informatises, services de tlcopie valeur ajoute, compris stockage et transmission ou stockage et accs, conversion de codes et de protocoles et traitement en ligne de l'information ou de donnes( y compris le traitement des transactions).

II- Les potentialits du Maroc dans le secteur de tlcommunicationDans cette partie, il sera question de montrer l'importance de secteur de tlcommunication pour l'conomie marocaine, ensuite on voque des indicateurs qui montreront combien ce secteur connat une expansion et enfin le champ rglementaire qui gouverne ce secteur on le citera dans un troisime point. 1) Les performances majeures du secteur des tlcommunications au Maroc 11/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Le secteur des tlcommunications contribuera hauteur de 10% au Produit Intrieur Brut (PIB) du Maroc l'horizon 2012, c'est ce quaffirment les dernires prvisions des spcialistes dans ce domaine. Le chiffre d'affaires du secteur marocain des tlcommunications est pass de 8,5 milliards de dirhams en 1999 30 milliards de dirhams en 2007, soit plus de 7% du PIB. Le secteur des tlcommunications emploie directement en 2005 environ 37.000 personnes, il devra selon des statistiques atteindre en 2012 plus de 10.000 emplois avec un dveloppement important dans l'offshore. Les tlcommunications et les TIC ont gnr plus de 125.000 emplois indirects en 2005. Pour chaque emploi direct cr dans le secteur des tlcommunications et des TIC au mois 5 6 emplois sont gnrs indirectement Les investissements directs trangers en tlcommunications reprsentent 15.3 milliards de dh en 2005 et ont t multipli par 2 depuis 2006. En cumul sur la priode 1999-2005 les IDE dans les tlcommunications constituent quasiment la moiti des IDE totaux. On a avanc ces chiffres pour bien montrer combien le secteur est vital pour l'conomie marocaine et combien il faut dvelopper davantage ce secteur des tlcommunications pour en tirer profit de ses retombes qui ne peuvent tre que bnfiques. 2) L'expansion du secteur au Maroc La croissance du march national des tlcommunications est supporte principalement par la tlphonie mobile. La tlphonie fixe et l'usage de l'Internet n'ont pas enregistr la progression attendue. Ainsi, le taux de pntration de la tlphonie a atteint 35,6 % dont 31,2 % reprsente l'usage du mobile. La concurrence sur le mobile a entran des baisses tarifaires importantes qui ont touch plusieurs produits et services au profit des utilisateurs, qu'il s'agisse des entreprises ou des particuliers. Le march en valeur des services de tlcommunications a tripl en 5 ans, pour atteindre 21,5 milliards de DH en 2004, Itissalat Al Maghrib et MediTelecom ont gnr 99,9 % du chiffre d'affaires des oprateurs titulaires de licences d'exploitants de rseaux publics de tlcommunications. Le Maroc a fourni d'importants efforts pour moderniser ses quipements de tlcommunication. Dans l'optique d'attirer les entreprises trangres dsireuses de s'implanter l'tranger et dans la dynamique du plan mergence faisant des mtiers de l'offshoring, l'un des piliers de la croissance marocaine, le secteur s'est libralis. Un organe de rgulation a t cr en 1998, l'Agence Nationale de Rglementation des Tlcommunications, et le march a t ouvert la libralisation. On donnera quelques chiffres concernant le march de tlphonie fixe et mobile ainsi que les services de l'Internet : 12/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Le march du Tlphonie fixe et mobile Le Graphique montre l'volution de la densit tlphonique et de la pntration du mobile au Maroc depuis 2003. La pntration du fixe reste encore faible. La pntration du mobile a continu augmenter selon les statistiques de l'ANRT Aujourd'hui, il y a environ 10 fois plus d'abonns la tlphonie mobile au Maroc que d'abonns la tlphonie fixe. Ceci est comparable est environ 5 fois plus lev pour les pays voisins comme l'Algrie et la Tunisie (ANRT). En dpit de la libralisation officielle du march et de l'ouverture du march la concurrence d'autres fournisseurs, la pntration du fixe au Maroc reste faible, La principale raison pour laquelle la pntration du fixe a peu augment au cours de dernires annes s'explique par l'intrt grandissant accord au mobile comme moyen de communication. En effet Au cours de l'anne dernire, il y a eu une volution importante dans la structure du march de la tlphonie fixe par des oprateurs ayant rcemment obtenu la licence dans le march marocain de la tlphonie fixe. Pour le tlphone mobile a rapidement augment au cours des dernires annes pour atteindre 50 pour cent en 2006.(8 millions dutilisateurs)

Le march de l'Internet

Ce graphe donne une ide sur la conjoncture que connaissent les services de l'Internet au Maroc : Depuis que Maroc Tlcom a introduit les services ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line le nombre total d'abonns internet depuis 2004, priode au cours de laquelle le nombre d'abonns a presque t multipli pour passer 17.000 en 2004 345.000 en 2006. 3) L'environnement rglementaire du secteur de tlcommunication au Maroc Le secteur de tlcommunications au Maroc a enregistr les changements remarquables pendant la dernire dcennie dans son cadre de normalisation aussi bien que de sa structure du march. Les rformes engages dans ce secteur ont vis principalement doter le secteur des tlcommunications d'un cadre rglementaire efficace et transparent favorisant une concurrence loyale au bnfice des utilisateurs des rseaux et services des tlcommunications Avant l'tablissement de la loi 24-96 de 1997, le secteur de tlcommunications au Maroc tait domin par un oprateur historique. La loi 24- 96 a remplac une lgislation trs ancienne qui retourne 1924, qui a rserv un droit exclusif pour le monopole d'tat de la ligne de fil et les tlgraphes sans fil et les tlphones. La loi de 1984 a simplement vir le mme monopole sur des entreprises publiques : le bureau de poste et Tlcommunications. 13/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Le besoin de rforme, y compris la privatisation et la concurrence dans le secteur de tlcommunication, a commenc vers la fin des annes 80 et a men l'adoption par le Parlement marocain de la loi 24-96 en 1997 suivant presque sept ans de dlibration. En raison de la loi de tlcommunication en 1997, le bureau de poste et Les tlcommunications a t rorganis et deux entits ont t cr en 1998 : d'Itissalat AL Maghrib (IAM) ou Maroc Telecom SA pour tlcommunications, et Al Maghrib de Barid pour des services postaux. La loi a galement install l'agence nationale de rglement de tlcommunications (ANRT), une entit indpendante responsable de rgler les services de tlcommunications.. Conformment la loi 24-96, des services valeur ajoute ont t galement libraliss et la pleine concurrence a t prsente dans leur approvisionnement. La concurrence existe galement pour les services transmission de donnes, services d'Internet, et cybercafs. Cependant le march des services valeur ajouts, continue galement tre excessivement domin par l'oprateur historique. La loi de tlcommunications (24-96) a t modifie et accomplie par promulgation de la nouvelle loi (55-01), qui a entr en vigueur en novembre 2004. Le nouveau cadre juridique vise favoriser l'investissement dans divers segments des services de tlcommunications, en aidant assurer une utilisation raisonnable de l'infrastructure existante, ainsi que de fournir les moyens lgaux et financiers pour le service universel, qui rend compte de l'Internet en tant qu'un de ses composants selon la loi. Selon la nouvelle lgislation L'organisme de normalisation (ANRT) a t galement investi de prrogatives plus larges : arbitre des conflits, et applique des sanctions aux pratiques anticomptitives. Ces rformes rglementaires dans le secteur se sont rapidement traduites par un environnement de plus en plus concurrentiel, car c'est en 2000 que cette concurrence s'est agrandie avec l'octroi d'une licence mobile. En 2001 c'est la fin du monopole de l'oprateur historique, ce dernier a t partiellement privatis en 2001 et effectivement command par un actionnaire tranger (Vivendi Universal) depuis 2004, un deuxime permis des services tlphoniques fixes a t attribu couvrant en juillet 2005 un rseau de boucle locale, un rseau interurbain, et un rseau international, et finalement on a accord en novembre 2005 un troisime permis pour offrir la ligne fixe des services tlphoniques dans un secteur de 35km . Les diffrents rgimes lgaux sont en place dans le secteur de tlcommunications (en vertu de la loi 24 - 96 ont promulgu en 1997 et la loi 55-01 officiellement publi en novembre 2004) selon la nature des services fournis : Le rgime d'autorisation s'applique aux rseaux de tlcommunication publique qui se servent dans un domaine public ou du spectre de radiofrquence. Le rgime

14/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

est accord sous dcret de gouvernement toute personne morale choisie en appel d'offres. Le rgime d'approbation s'applique aux quipements terminaux qui sont prvus pour tre relis un rseau de tlcommunication publique aux quipements par radio si reli au rseau public, et aux laboratoires pour l'essai et pour la mesure des quipements de tlcommunications. Le rgime de dclaration s'applique aux services valeur ajoute. Ces services peuvent tre librement fournis par n'importe quelle personne individuelle ou morale ayant ensuite soumis une dclaration l'ANRT. Ce dernier annonce dans les deux mois, par la suite, son opposition s'il s'avre que le service offert menace la sret, l'ordre public ou s'il est contraire la moralit et aux valeurs communes. N'importe quel approvisionnement en services de tlcommunications est soumis la prsence commerciale. Ainsi n'importe quelles entreprises trangres souhaitant fournir les services de tlcommunications ou l'infrastructure doivent tablir sa filiale au Maroc. La nouvelle lgislation a galement cit des concepts et leurs dfinitions : Le concept du service universel a t prsent pour la premire fois dans la loi 24-96, qui le dfinit comme la mise la disposition de tous d'un service minimum consistant en un service tlphonique d'une qualit spcifie un prix abordable, ainsi que l'acheminement des appels d'urgence,la fourniture du service de renseignement et d'un annuaire d'abonns, sous forme imprime ou lectronique et la desserte du territoire national en cabines tlphonique installes sur le domaine public et ce , dans le respect des principes d'galit, de continuit, d'universalit et d'adaptabilit . En vertu de l'article 40, le titulaire (Maroc Telecom) est charg de fournir le service universel ainsi que d'autres oprations. Le cot de service universel, cependant, est partag entre tous les oprateurs de tlcommunication. Tous les oprateurs des rseaux publics sont requis d'apporter une contribution au service universel quivalent 2 pour cent de leur chiffre d'affaires des impts et des honoraires d'interconnexion. Un fonds spcial consacr au service universel a t cr par la loi financire de 2005 et contrl par l'organisme de normalisation. Le concept de l'interconnexion se rfre principalement deux types de services. D'abord, les services rciproques qui sont offerts par des oprateurs des rseaux qui sont ouverts de public, qui permettent tous les utilisateurs de communiquer librement entre eux, indpendamment du rseau auquel ils sont attachs ou des services qu'ils emploient. En second lieu, les services sont offerts par l'oprateur d'un rseau qui est ouvert de public et d'un fournisseur du service tlphonique qui est ouvert de public. ANRT a de larges responsabilits concernant le rglement technique de l'interconnexion. En particulier, il est responsable de l'approbation technique et des citations de tarif offertes par des oprateurs. 15/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

III- L'ANRT mne le jeuEn faisant une entre fracassante dans le secteur des tlcommunications, le droit de la concurrence a ouvert le chemin vers l'closion du numrique. Le monopole de l'oprateur historique Maroc Telecom ne fait plus recette devant le dferlement d'entrants potentiels. Dans cette configuration, la mission d'un rgulateur comme l'ANRT est de mener le jeu de la concurrence dans l'intrt de la collectivit et pour l'efficience du march. Si la concurrence pure et parfaite est une vue de l'esprit, peut-on parler de concurence tout court dans le secteur des tlcommunications? Au lendemain de l'entre en vigueur de la loi 6-99 relative la libert des prix et de la concurrence, la question semble prendre de l'ampleur et donner du fil retordre. Si tant et bien que ce secteur s'est illustr dans un pass rcent par sa position monopolistique. Aujourd'hui, l'horizon se dgage devant d'autres entrants dans le secteur dans une configuration o la logique de comptition reprend ses droits. Ce qui n'exclut pas dans la pratique l'omnipotence d'un oprateur historique comme Maroc Telecom qui modlise sciemment ses cots pour s'adjuger loisir des parts de march plus substantielles. Sous d'autres cieux galement les barrires l'entre font recette et les comportements de prdation sont monnaie courante. Les entrants potentiels sont mis rude preuve, chauds par des prix d'interconnexion qui les empchent de collecter leur part de march. Le symposium organis par l'ANRT dans le courant de la semaine dernire a t la tribune idale pour recueillir les ractions chaud des intervenants qui s'vertuaient clairer d'une lumire crue la question de la mise en place d'une concurrence saine et loyale dans le march des tlcommunications. Pour Ahmed Khaouja, directeur Evaluations et Concurrence l'ANRT, l'introduction du droit de la concurrence dans un pays n'est pas une sincure, ni mme le droit qui rgit l'action du rgulateur sectoriel, notamment les tlcommunications o par certains aspects la complexit est de mise: l'interconnexion, le service universel, la gestion des ressources rares, les frquences, la numrotation... Du reste plusieurs configurations de concurrence sont monnaie courante au sein du secteur. Nous avons ou une concurrence directe et linaire entre rseaux similaires: le cas du service GSM en est la parfaite illustration puisque le duopole Maroc Telecom-Mdi Telecom offre ce mme service, ou bien une concurrence entre rseaux de tlphonie diffrents (GSM et fixe), ou mme une concurrence en amont du march, o l'ANRT par exemple devait trouver un attributaire de la licence GSM et mettait donc cette ressource rare la merci des comptiteurs en amont avant mme l'introduction du deuxime oprateur. Il faut dire que si la concurrence dans sa version pure et parfaite, flanque de ses corollaires (atomicit et homogenit du march, transparence, libre accs au march) n'a pas droit de cit. Le droit de la concurrence milite tout le moins pour des marchs pertinents qui, en fait, donnent de meilleurs rsultats en termes d'efficience que les marchs parfaits. Le droit de la concurrence aux Etats-Unis a t le dtonateur vers 16/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

l'closion de cette efficience. Son instauration a cr la drglementation des tlcoms qui a favoris le march du numrique travers les fusions et les ententes d'o le besoin ressenti cette fois en aval du droit de la conncurrence pour rguler un march qui a trop tendance se concentrer par le jeu des pratiques anticoncurrentielles. Et la boucle est donc boucle dans l'intrt de la collectivit et de l'efficacit conomique.

Egalit des chances contre prdation

Au Maroc, le monopole naturel se justifiait amplement pour les Tlcoms et l'introduction de la concurrence avant 1980 devait tre conue comme tant contre-nature. Normal, la technologie ne s'y prtant gure, tout ce qui relevait de l'analogique ne permettait pas l'interconnexion. Il aura fallu attendre le progrs des sciences des tlcoms pour prtendre la connexion de rseaux d'oprateurs diffrents dans un mme pays. Aux Etats-Unis, la FCC, l'quivalent de l'ANRT, a d essuyer un chec en tablissant d'entre de jeu une rglementation de l'interconnexion. L'avnement du numrique a donc fait table rase du monopole naturel. Mais les bienfaits de l'introduction de la concurrence, ne s'arrtent pas en si bon chemin, loin s'en faut. Quand on est dans une configuration de concurrence, les entreprises sont condamnes se mettre au diapason des dernires innovations technologiques. D'ailleurs ne compte-t-on pas seulement quelques mois de dcalage entre l'innovation et sa commercialisation au Maroc? La comptition joue donc rsolument le rle de rampe de lancement pour l'innovation vers sa transmission rapide. Le rgulateur est peru comme tant le meneur du jeu concurrentiel. La garantie d'accs doit tre assure tout abonn quel que soit le rseau utilis. Il faut aussi une dlimitation des marchs pertinents dans un contexte d'innovation technologique permanente, le dmantlement des positions dominantes et des abus comme la prdation et les effets de ciseau (squeeze), une gestion des ressources rares comme les frquences, la numrotation, le service universel,Le tout agrment d'une galit des chances garantir entre l'oprateur historique et l'entrant dans le secteur"

IV- La fin du monopole pour les TlcomsLe secteur des tlcoms vit des mutations profondes depuis des annes. Avec l'acquisition par Vivendi Universal de la majorit du capital de l'oprateur historique marocain, le secteur s'apprte une concurrence des plus rudes. Le lancement d'une deuxime ligne de tlphone fixe risque de priver Maroc Telecom d'un appui puissant et permettra de dclencher la bataille pourvu qu'elle soit bnfique pour les utilisateurs des services tlphoniques. Ainsi, la concurrence va essentiellement s'oprer dans le segment des communications longues distance. Les technologies utilises dans les rseaux de tlphonie mobile rendent possible, la construction de rseaux concurrents sur un mme territoire. Elle va s'exercer, en fait, moins sur le service de base, que sur des niches de march ou sur les nouveaux services. La concurrence se portera aussi sur la rponse aux besoins spcifiques des 17/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

entreprises. Ces services, dits valeur ajoute pour offrir des prestations plus sophistiques: messagerie, transfert de donnes, etc. La comptence technique et la qualit du rapport au client deviennent alors les facteurs essentiels du succs, a rapport la dernire livraison de la lettre mensuelle du Centre marocain de conjoncture. La mme source constate que s'il y a un temps de latence entre la libralisation du march des tlcommunications et l'arrive effective de la concurrence, cela correspond la priode durant laquelle les nouveaux oprateurs mettent en place leurs infrastructures, testent le march, peaufinent leur stratgie. Autrement dit, 2005 etait la vritable anne de la concurrence, en tout cas sur le tlphone fixe. Avec la libralisation du march, chacun est libre de tirer ses lignes jusqu' l'utilisateur final. Mais, si le monopole disparat en droit, il persiste dans les faits. Car l'installation de lignes chez tous les utilisateurs constitue un investissement colossal, une barrire l'entre presque insurmontable. Mais la concurrence contraindra l'oprateur historique rduire toujours plus ses tarifs, notamment sur l'international et l'interurbain, qui constituaient jusque-l une source majeure de profits. L'ajustement la hausse des tarifs d'abonnement rsidentiels ne compensera pas cette perte. Pour Maroc Telecom, il s'agit de s'adapter aux bouleversements technologiques et au nouveau modle conomique qu'ils entranent, tout en faisant face au dferlement de la concurrence. C'est beaucoup pour une entreprise habitue la stabilit du statut de monopole. L'enjeu, pour tous les oprateurs, sera de disposer au moindre cot des capacits de rseau les mieux adaptes aux besoins des utilisateurs, afin de pratiquer le forfait le plus bas. Mais aussi d'avoir une organisation commerciale et un marketing performants pour se diffrencier des offres concurrentes, alors que, en dpit de la diversit des technologies, les prestations offertes se ressemblent. L'oprateur historique dispose d'atouts significatifs. En premier lieu, un savoir-faire technologique apprciable. Par ailleurs, il est le seul oprateur universel au Maroc, pouvoir offrir toute la palette des services de tlcommunications sur l'ensemble du territoire l'ensemble de la clientle. Mais l'avantage des nouvelles firmes du secteur est d'investir directement dans les infrastructures les plus modernes, sans avoir grer les investissements passs, et de pouvoir externaliser leurs activits, de la maintenance du rseau la gestion des abonns. Les perspectives de l'ancien monopole et sa capacit affronter la concurrence sont finalement troitement lies aux dcisions de l'Autorit de rgulation des tlcommunications. Le dgroupage constitue la principale menace pour Maroc Telecom, surtout s'il se met en place rapidement et avec des tarifs qui favorisent les nouveaux entrants. La concurrence va s'exercer, en fait, moins sur le service de base, que sur des niches de march ou sur les nouveaux services. La concurrence va d'abord s'exercer au niveau des communications longues distance, afin de rduire le cot des communications interurbaines. 18/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Elle va se manifester, ensuite, sur certains services spcialiss et sur les communications internationales, au profit des entreprises. Avec le dveloppement de la tlphonie mobile, elle est devenue tangible pour le grand public. Les technologies utilises dans les rseaux de tlphonie mobile rendent en effet possible, au plan conomique, la construction de rseaux concurrents les uns des autres sur un mme territoire, ds lors que l'acheminement final des communications est assur travers les installations terrestres prexistantes. Mais la concurrence ne se limite pas ce secteur. S'il n'est pas envisageable de construire un rseau terrestre concurrent de Maroc Telecom, il est possible, en revanche, d'utiliser les capacits existantes sur les rseaux privs, d'ores et dj installs par certaines grandes entreprises. La concurrence se portera aussi sur la rponse aux besoins spcifiques des entreprises. La comptence technique et la qualit du rapport au client deviennent alors les facteurs essentiels du succs. Maroc Telecom se retrouve, sur ces marchs, en concurrence avec les socits de services informatiques. Dans un tel contexte, la position comptitive de Maroc Telecom est plutt bonne. Maroc Telecom apparat, l'heure actuelle, dans une position trs forte, mais l'entreprise ne pourra faire face aux volutions du march qu' condition de surmonter ses handicaps internes.

19/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Les structures de Maroc Telecom

20/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

I.

PRESENTATION GENERALE

1. OrganisationLa structure juridique simplifie du groupe au 12 fvrier 2007 est la suivante

Organigramme de lactionnariat et les activit de Maroc Telecom

Groupe Mauritel

Maroc Telecom dtient 51,5 % des droits de vote de Mauritel SA, loprateur historique mauritanien qui exploite un rseau de tlphonie fixe et mobile, suite la fusion de Mauritel SA (Fixe) et de Mauritel Mobile. Mauritel SA est port par la holding Compagnie Mauritanienne de Communications CMC dtenue par Maroc Telecom hauteur de 80 % de sorte que Maroc Telecom dtient 41,2% des parts dintrt dans loprateur historique mauritanien. Maroc Telecom consolide le Groupe Mauritel depuis le 1er juillet 2004.

Onatel :21/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Maroc Telecom a acquis 51% le 29 dcembre 2006 du capital de loprateur Burkinab Onatel et sa filiale mobile 100% Telmob. Onatel est consolid dans les comptes de Maroc Telecom depuis le 1er janvier 2007.

Gabon Tlcom

Maroc Telecom a acquis 51% le 9 fvrier 2007 du capital de loprateur Gabon Tlcom et sa filiale mobile 100% Libertis. Gabon Tlcom est consolid dans les comptes de Maroc Telecom depuis le1er mars 2007.

Mobisud France

En France, Maroc Telecom a pris le 3 novembre 2006 une participation de 66% dans la socit SFR6, rebaptise Mobisud, aux cts des socits Saham (18%) et SFR (16%). Mobisud opre en tant que MVNO (Mobile Virtual Network Operator) depuis le 1er dcembre en France. Maroc Telecom consolide Mobisud depuis sa prise de participation (cf. annexes aux comptes consolids).

Maroc Telecom Belgique

En Belgique, Maroc Telecom a lanc une activit de MVNO via sa filiale Maroc Telecom Belgique dtenue 100% (nom commercial : Mobisud Belgique). Cette socit a dbut ses activits commerciales en mai 2007. Elle est consolide dans les comptes de Maroc Telecom depuis le 1er avril 2007.

Mdi1Sat

Maroc Telecom met en quivalence partir de lexercice 2006 la socit Mdi1Sat dont elle dtient 36,8% du capital au 31 dcembre 2008. Suite laugmentation du capital de Mdi1Sat ralise en dcembre 2008, la part de Maroc Telecom dans cette socit est passe de 28% 36,8%, la CIRT nayant en effet pas souscrit cette augmentation de capital. La socit Mdi1Sat est une socit ayant pour objet la production et la diffusion de programmes dinformations en langues franaise et arabe vers le Maghreb. Elle a lanc ses activits de diffusion le 1er dcembre 2006.

Autres titres non consolids

22/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Les autres titres non consolids de Maroc Telecom comprennent, outre la socit Casanet, en charge de la maintenance du portail Internet Menara de Maroc Telecom, une participation dans Matelca, socit en liquidation, et dautres participations minoritaires. Ces socits ne sont pas consolides eu gard au caractre non significatif des ventuels impacts sur les comptes du groupe Maroc Telecom.

II. Prsentation DE DIRECTION ET DE SURVEILLANCE 1) Composition et fonctionnement du Directoire :Le Directoire administre et dirige la Socit sous le contrle du Conseil de Surveillance. Il est compos de cinq membres qui assurent collgialement la direction de la Socit. Ils peuvent rpartir entre eux, avec lautorisation du Conseil de Surveillance, les tches de direction. Leurs dcisions sont prises la majorit des voix des membres prsents ou reprsents. Messieurs Larbi Guedira et Rachid Mechahouri reprsentent le Gouvernement du Royaume du Maroc, Messieurs Abdeslam Ahizoune, Arnaud Castille et Madame Janie Letrot reprsentent Vivendi. Dans les trois mois qui suivent la clture de lexercice, le Directoire doit arrter les comptes annuels et les communiquer au Conseil de Surveillance pour lui permettre dexercer son contrle. De mme il doit communiquer au Conseil de Surveillance le rapport de gestion devant tre prsent lassemble gnrale ordinaire pour lui permettre, le cas chant, de formuler des observations qui seront prsentes l'assemble.

23/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Organigramme du directoire de Maroc Telecom

Compositionag e54

nom

fonction

Abdeslam AHIZOUNE Larbi GUEDIRA Arnaud CASTILLE Janie LETROT

prsident

Dbut de contrat

Fin de Echance contrat du mandat01_03_200 9 01_03_200 9 01_03_200 9 01_03_200 9 2013

20_02_20 01 20_02_20 01 01_04_20 06 29_06_20 06

54 37

55

Rachid MECHAHOURI

42

Directeur Gnral Ple Services Directeur Gnral Ple Administratif et Financier Directeur Gnral Rglementation,Communicatio n et Dveloppement lInternational Directeur Gnral Ple Rseaux et Systmes

2013 2013

2013

17_11_20 08

01_03_200 9

2013

Le Directoire administre et dirige la Socit sous le contrle dun Conseil de Surveillance. Le Directoire est compos de cinq (5) membres. Les membres du Directoire sont obligatoirement des personnes physiques. Tous les membres du Directoire doivent tre salaris de la Socit et/ou tre prsents plus de 183 jours par an au Maroc, sauf

24/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

exception accorde par le Conseil de Surveillance la majorit qualifie des trois-quarts (3/4) des membres du Conseil de Surveillance prsents ou reprsents. En cas de cessation de fonctions dun membre du Directoire en cours de mandat, le Conseil doit pourvoir son remplacement dans les conditions prvues par la loi et les statuts de la Socit.

Nomination et rvocation des membres du Directoire

Les membres du Directoire sont nomms par le Conseil de Surveillance la majorit simple des membres du Conseil de Surveillance prsents ou reprsents. Le Conseil de Surveillance confre l'un d'eux la qualit de :

Prsident :

Ils ne peuvent tre rvoqus que par l'assemble gnrale ordinaire des actionnaires, sur proposition du Conseil de Surveillance lequel statue pour cette dcision la majorit qualifie des trois-quarts (3/4). Si la rvocation est dcide sans juste motif, elle peut donner lieu dommages intrts. La rvocation de ses fonctions de membre du Directoire n'a pas pour effet de rsilier le contrat de travailque l'intress aurait conclu avec la Socit.

Dure des fonctions

Les membres du Directoire sont nomms pour une dure de deux (2) ans renouvelables. En cas de cessation des fonctions dun membre du Directoire en cours de mandat, son remplaant est nomm pour le temps qui reste courir jusquau renouvellement du Directoire. Les membres du Directoire sont toujours rligibles.

Fonctionnement Le Directoire assume collgialement la direction de la Socit.

Les membres du Directoire peuvent, avec l'autorisation du Conseil de Surveillance, rpartir entre eux les tches de direction. Toutefois, cette rpartition ne peut en aucun cas avoir pour effet de retirer au Directoire son caractre d'organe assurant collgialement la direction de la Socit. Les runions du Directoire peuvent se tenir mme en dehors du sige social. 25/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Les dcisions sont prises la majorit des voix des membres prsents ou reprsents en exercice, chacun d'eux disposant d'une voix. Les procs-verbaux des dlibrations du Directoire, lorsqu'il en est dress, sont tablis sur un registre spcial et signs par le Prsident du Directoire et par un autre membre. Les copies ou extraits de ces procs-verbaux sont valablement certifis par le Prsident du Directoire ou un directeur gnral.

Pouvoirs

Le Directoire est investi des pouvoirs les plus tendus pour agir en toutes circonstances au nom de la Socit, dans la limite de lobjet social, et sous rserve des pouvoirs expressment attribus par la loi et par les statuts au Conseil de Surveillance en vertu des articles 10.5.3 10.5.5 des statuts. Dans les rapports avec les tiers, la Socit est engage mme par les actes du Directoire qui ne relvent pas de lobjet social et des statuts, moins quelle ne prouve que le tiers savait que lacte dpassait cet objet et/ou les dispositions statutaires ou quil ne pouvait lignorer compte tenu des circonstances. Les dispositions des statuts limitant les pouvoirs du Directoire sont inopposables aux tiers. Le Prsident du Directoire reprsente la Socit dans ses rapports avec les tiers. Le Conseil de Surveillance peut toutefois attribuer le mme pouvoir de reprsentation un ou plusieurs membres du Directoire qui portent alors le titre de Directeur Gnral. Les dispositions des statuts limitant le pouvoir de reprsentation de la Socit du Prsident ou, le cas chant, du Directeur Gnral sont inopposables aux tiers. Le Prsident du Directoire ou le ou les Directeurs Gnraux peuvent valablement donner procuration un tiers. Les pouvoirs accords par cette procuration devront cependant tre limits et concerner un ou plusieurs objets dtermins. Vis--vis des tiers, tous les actes engageant la Socit sont valablement accomplis par le Prsident du Directoire ou tout membre ayant reu du Conseil de Surveillance le titre de Directeur Gnral.

Devoirs d'information

Le Conseil de Surveillance peut demander tout moment au Directoire la prsentation dun rapport sur sa gestion et sur les oprations en cours. Ce rapport pourra tre complt la demande du Conseil de Surveillance par une situation comptable provisoire de la Socit. En tant que de besoin, le Directoire transmet au Conseil de Surveillance un rapport dtaillant lventuelle application ou mise en oeuvre des points adopter par le Conseil de 26/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Surveillance conformment aux articles 10.5.3 10.5.5 des statuts. Une fois par trimestre au moins, le Directoire prsente un rapport sur la marche de la Socit au Conseil de Surveillance. Dans les trois mois de la clture de chaque exercice, le Directoire doit arrter les comptes annuels (bilan, compte de rsultat et annexe) de la Socit et les communiquer au Conseil de Surveillance pour lui permettre dexercer son contrle. Le Directoire doit galement communiquer au Conseil de Surveillance le rapport qui sera prsent lassemble gnrale ordinaire appele statuer sur les comptes de lexercice coul. Rmunration Le Conseil de Surveillance fixe, dans la dcision de nomination, le mode et le montant de la rmunration de chacun des membres du Directoire.

Responsabilit

Sans prjudice de la responsabilit particulire pouvant dcouler de ladmission au rglement judiciaire ou de la liquidation des biens de la Socit, les membres du Directoire sont responsables individuellement ou solidairement selon les cas, envers la Socit ou envers les tiers, soit des infractions aux dispositions lgislatives ou rglementaires applicables aux socits anonymes, soit des violations des statuts, soit des fautes commises dans leur gestion

2)

Composition et fonctionnement du Conseil de Surveillance Composition du Conseil de Surveillance

nom Salaheddine MEZOUAR Jean-Bernard LEVY

age 56

Fonction actuelle Prsident

Date de nomination Conseil de Surveillance du 4 dcembre 2007 Conseil de Surveillance du 17 dcembre 2002 Conseil de Surveillance du 24 fvrier 2006

Echance du mandat AGO appele statuer sur les comptes 2013 2013

Occupation ou emploi principal Ministre de lEconomie et des Finances Prsident du Directoire de Vivendi

54

VicePrsident Membre

Chakib BENMOUSSA

51

2013 Ministre de lIntrieur

Abdelaziz TALBI

59

Membre

Conseil de Surveillance du 4 mars 2005

2013 Directeur des Entreprises Publiques

27/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TRet de la Privatisation au Ministre de lEconomie et des Finances Prsident du Comit permanent du Conseil National de la Comptabilit

Jean-Ren FOURTOU Philippe CAPRON Jacques ESPINASSE Frank ESSER

70 51 66 51

Membre Membre

Membre

Conseil de Surveillance du 4 janvier 2005 Conseil de Surveillance du 4 janvier 2005 Conseil de Surveillance du 01 mars 2007 Conseil de Surveillance du 17 dcembre 2002 Conseil de Surveillance du 4 mars 2005 Conseil de Surveillance du 21 fvrier 2008

2013 2013 2013 2013 Prsident du Conseil de Surveillance de Vivendi Directeur Financier et Membre du Directoire de Vivendi Administrateur de socits Prsident-Directeur gnral du groupe SFR Membre du Directoire de Vivendi Directeur de la Stratgie et du Dveloppement de Vivendi

Rgis TURRINI

50

Membre

2013

Rgis TURRINI

50

Membre

Tableau Conseil de Surveillance

Conseil de Surveillance

Composition

Le Conseil de Surveillance est compos de huit (8) membres au moins et de douze (12) membres au plus, pouvant tre port quinze (15) membres si les actions de la Socit sont inscrites la cote de la Bourse de Casablanca. Chaque membre du Conseil de Surveillance doit tre propritaire d'au moins une (1) action de la Socit pendant toute la dure de son mandat. Les membres du Conseil de Surveillance sont nomms par l'assemble gnrale ordinaire. Si au jour de sa nomination, un membre du Conseil de Surveillance n'est pas propritaire d'au moins une (1) action de la Socit ou si, en cours de mandat, il cesse d'en tre propritaire, il est rput dmissionnaire d'office s'il n'a pas rgularis sa situation dans le dlai de 3 mois. Ces actions sont indivisiblement affectes la garantie de la responsabilit que peuvent encourir les membres du Conseil de Surveillance, collectivement ou individuellement, l'occasion de la gestion de la Socit, ou mme d'actes qui leur seraient personnels. 28/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Les actions de garantie sont ncessairement nominatives ; elles sont inalinables. Cette inalinabilit est mentionne sur le registre des transferts de la Socit. Le membre du Conseil de Surveillance qui n'est plus en fonction, ou ses ayants droit, recouvre la libre disposition des actions de garantie du seul fait de l'approbation par l'assemble gnrale ordinaire des comptes du dernier exercice relatif son mandat. Le ou les commissaires aux comptes veillent, sous leur responsabilit, l'observation des dispositions prvues l'article 10.1 des statuts et en dnoncent toute violation dans leur rapport l'assemble gnrale annuelle.

Dure des fonctions

La dure des fonctions de membres du Conseil de Surveillance est de six (6) annes. Les fonctions d'un membre du Conseil de Surveillance prennent fin l'issue de la runion de l'assemble gnrale ordinaire qui a statu sur les comptes de l'exercice coul et qui s'est tenue dans l'anne au cours de laquelle expire le mandat dudit membre du Conseil de Surveillance.Ils sont toujours rligibles. Ils peuvent tre rvoqus tout moment par l'assemble gnrale extraordinaire.

Prsidence Vice-prsidence

Le Conseil lit parmi ses membres un Prsident et un Vice-prsident qui disposent chacun du pouvoir de convoquer le Conseil et den diriger les dbats et qui exercent leurs fonctions pendant la dure de leur mandat de membre du Conseil de Surveillance. Le Prsident et le Vice-prsident sont obligatoirement des personnes physiques. Le Conseil peut nommer chaque sance un Secrtaire qui peut tre choisi en dehors des membres du conseil.

Convocation Dlibrations

Le Conseil de surveillance se runit, sur convocation de son Prsident ou de son Vice-prsident, aussi souvent que lintrt de la Socit lexige au sige social ou en tout autre endroit indiqu dans la convocation. Cette convocation peut tre adresse par messagerie lectronique ou par fax, suivie dans les deux cas par une confirmation par courrier simple, ou par lettre recommande avec demande davis de rception, ou par lettre remise en main propre contre dcharge, quinze (15) jours avant la date de la runion, ce dlai pouvant tre rduit si tous les membres du Conseil de Surveillance y consentent. Le Conseil de Surveillance ne dlibre valablement que si la moiti au moins des membres du Conseil de Surveillance sont effectivement prsents. Sous rserve des dispositions des articles 10.5.4 et 10.5.5 des statuts dcrites ciaprs, les dcisions du Conseil de Surveillance sont prises, conformment la loi marocaine sur les socits anonymes (telle que modifie et complte), la majorit simple. Outre les oprations soumises par la loi lautorisation pralable du Conseil de Surveillance, en vertu 29/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

ssde larticle 10.5.3 des statuts, les dcisions suivantes requirent laccord pralable du Conseil de Surveillance statuant la majorit simple des membres prsents ou reprsents :

3) Composition et fonctionnement du Comit dAuditMaroc Telecom est dot dun Comit dAudit, charg notamment de faire des recommandations et/ou dmettre des avis sur les procdures comptables rgissant le fonctionnement du Groupe.

Composition

La composition du Comit dAudit est la suivante :Nom Philippe CAPRON (50 ans) Jacques ESPINASSE Noureddine BOUTAYEB Abdelaziz TALBI Age 51 66 51 60 Fonction actuelle Prsident Membre Membre Membre Date de nomination 2007 2003 2003 2004 Echance du mandat Directeur Financier et Membre du Directoire de Vivendi Administrateur de socits Wali, Directeur Gnral des collectivits locales au Ministre de lIntrieur Directeur des Entreprises Publiques et de la Privatisation au Ministre de lEconomie et des Finances Prsident du Comit permanent du Conseil National de la Comptabilit Secrtaire Gnral du Ministre des Affaires Economiques et Gnrales Directeur Gnral Dlgu Finances et Administration de SFR Directeur Financier Adjoint de Vivendi Prsident de Vivendi Mobile Entertainement (VME)

Monkid MESTASSI Pierre TROTOT Sandrine Dufour*

57 54 42

Membre Membre Membre

2007 2003 2008

Tableau du comit daudit

30/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Les stratgies

31/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

I. .STRATEGIE DE MAROC TELECOM

Dans le contexte dun march des tlcommunications bnficiant de conditions conomiques et dmographiques favorables la poursuite de sa croissance, Maroc Telecom a pour objectifs de rester leader sur chaque segment de son march (mobile, fixe et Internet) et de maintenir sa rentabilit. Maroc Telecom a su prserver cette position de leader en sappuyant notamment sur : une offre segmente, comptitive et adapte aux attentes des consommateurs, un rseau de distribution forte capillarit et qui reste le plus dense du pays, avec plus de 44 000 points de vente directs et indirects rfrencs par Maroc Telecom, des infrastructures modernes, offrant notamment la meilleure couverture du pays par la tlphonie mobile, des marques fortes bnficiant dune grande notorit. La stratgie de Maroc Telecom sarticule ainsi autour des principales orientations suivantes :

1) les services et les innovant qui utilise Maroc tlcom comme stratgie dans le march marocain

Maroc Telecom stimule lusage des clients prpay, grce des promotions sur la voix (rduction des prix des cartes de recharges et promotions rgulires) et sur les services de donnes (rductions des tarifs et promotions SMS et MMS), tout en poursuivant ses efforts pour accrotre son parc et fidliser ses clients. Lintroduction par Maroc Telecom de nouveaux services valeur ajoute bass sur le SMS, le MMS et le GPRS vise enrichir loffre et augmenter le revenu moyen par client. Ayant toujours t un prcurseur dans le dploiement des nouvelles technologies, Maroc Telecom a lanc en 2007 les nouveaux services 3G. Aussi pour chaque anne maroc tlcom propose des promostions a ses clients pour avoir Bien sur plus de clients et pour etre toujours le leader dans le march malgr que cela devient plus dfficile qu'avant puisque on a 2 fournisseurs (Mditel,Wana) sur le meme march et qui n'site pas de proposer aussi des prmotions ,on voit par exemple quand Mditel ou bien Wana lance une promotion du double Maroc telecom essaye avec une autre stratgie c'est le triple ou les appels illimits ou une heure d'appels avec 30dh dans une autre cot elle serve aussi entreprises 32/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

En lanant une nouvelle offre de tlphonie mobile conue pour la clientle entreprise, Maroc Telecom apporte des solutions concrtes un souci de taille: la matrise des cots citons aussi propose pour les entreprises comme promotions:

a)

VPN MPLS international :

Le VPN International de Maroc Telecom, la solution cl en main, flexible pour une gestion simple de votre Rseau VPN international est une solution complte qui vous permet dlargir linterconnexion des sites de votre entreprise aux sites en Francevia un rseau priv virtuel IP, en garantissant performance laide dun mcanisme de gestion de qualit de service, scurit et fiabilit de bout en bout.b)

CAIR et SVI:

LOffre CAIR vous permet de bnficier des fonctionnalits techniques dun Centres dAppels gr au cur du rseau de Maroc Telecom. En effet, cette offre intgre trois composantes : Serveur Vocal Interactif (SVI) : Un support ingal pour grer vos priorits commerciales.

Automatic Call Distributor (ACD) : Un routage dappels sophistiqu pour une efficacit renforce.

Couplage Tlphonie Informatique (CTI) : Cette technologie vous permet dexploiter le potentiel de vos bases de donnes et apporter ainsi, ses une valeur ajoute votre relation clients.

Avec loffre CAIR, vous bnficiez : Service accessible vos clients via un Numro Direct 08020 Lensemble de vos sites sont vu comme un unique Centre dAppels Une solution sans investissement lourd et simple dinstallation Une tarification lusage en fonction du nombre dagents 33/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

c)

Liaisons loues internationaux :

Les clients Souhaitons communiquer en permanence et en toute scurit avec ces filiales et partenaires localiss ltranger : La Liaison Loue Internationale Plus de Maroc Telecom vous apporte la solution. Tout en vous assurant la transmission des donnes et le transport des textes et images de bout en bout, Maroc Telecom vous garantit aussi une couverture gographique internationale et une capacit performante trs hauts dbits

d)

offre solution mobile:

Bas sur une technologie fiable et performante, le service BlackBerry vous permet daccrotre votre productivit en simplifiant vos changes en toute mobilit. Vous pouvez ainsi consulter vos emails et applications professionnelles au Maroc comme ltranger en toute libert et en toute scurit :

Emails : accs aux mails et fichiers joints Donnes dentreprise Tlphone / voix : mission et rception des appels tlphoniques Internet et Intranet MMS et SMS

Agendas :

Consultation de lagenda lectronique et synchronisation des rendez-vous

On cite aussi des exemples de promotions utilis par Maroc Telecom cette anne(2009) :

34/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

e)

promotion sur la TV par ADSL

Maroc Telecom fait des promotions sur la TV par ADSL ! Maroc Telecom annonce ainsi baisser de moiti les frais des trois premiers mois d'abonnement. La tlvision par ADSL de Maroc Telecom permet de recevoir quatre bouquets et plus de 60 chanes nationales et internationales. Maroc Telecom TV offre ses clients un large choix de chanes numriques couvrant tous les domaines d'intrts : gnralits, musique, enfants, dcouverte, information, sport, divertissement et cinma, y compris, l'option Canal+, comprenant Canal+ Essentiel, Canal+ Cinma et Canal+ Familyf)

fait des offres dans le 'Pack Pro'

Maroc Telecom propose tous ses clients des PC de bureau ou portables des prix exceptionnels dans le 'Pack Pro' (fixe, mobile, internet). Deux formules sont prsentes et adaptes suivant la cible. Une formule fixe, mobile et Internet pour les professionnels et les entreprises et une formule 'triple play' et mobile pour les particuliers et professionnels.g)

lance l'Internet prpay mobile special tudiants

Maroc Telecom lance l'Internet prpay mobile spcial tudiants. "Par cette offre, tout en un, les tudiants disposent d'un accs Internet avec toutes ses fonctionnalits (recherche, messagerie, navigation, tlchargement,...) via la technologie mobile 3G+ en mode prpay sans engagement et sans abonnement" commente l'oprateur. A l'occasion de ce lancement, Maroc Tlcom offre trois mois de connexion gratuite, ainsi que des tarifs avantageux sur les packs Internet prpay mobile et les ordinateurs portables...h)

promotion 'Phony''

Maroc Telecom propose tous les clients El Manzil des packs filaires 0 DH ou des rductions pouvant aller jusqu' moins 50% sur tous les packs haut de gamme, y compris les postes DECT. Lances en 2006, les offres de tlphonie fixe illimites, baptises "Phony", permettent d'appeler sans limite vers tous les numros fixes de l'oprateur, en local et en national. Les offres Phony regroupent des forfaits de communication, des packs et des forfaits plafonns avec possibilit de recharge. Le dtail de cette promotion est disponible sur le site de Maroc Telecom - rubrique El Manzil.

2) Renforcer sa comptitivit

35/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Le march des Tlcommunications fixes est ouvert la concurrence depuis lattribution en 2005 de deux nouvelles licences respectivement Mditel et Maroc Connect, devenu Wana en 2006. Les deux nouveaux entrants ont lanc leurs premires offres commerciales de services Fixe et Internet en 2007. Maroc Telecom suit une stratgie axe sur lamlioration constante de la comptitivit des offres, et de la qualit de service, ainsi que sur un programme de fidlisation et le lancement doffres innovantes. Cette stratgie se caractrise en particulier par : La gnralisation progressive des forfaits de communication illimits fixe fixe (gamme Phony aux tarifs trs comptitifs et Infinifix pour les entreprises) qui permettent dappeler sans limite de nombre dappels ni de dure. Llargissement du concept de tlcommunications des offres de contenu avec le lancement en 2006 de la Tlvision sur ADSL et en 2008 avec le lancement des offres Double et Triple Play Internet, Voix sur IP (VOIP) et Vido la demande, qui sont rendues possibles par les technologies IP et le trs haut dbit. Lobjectif vis est de doter le Fixe de nouveaux relais de croissance. Lamlioration de la qualit de service avant et aprs vente, qui a t reconnue par lobtention de la certification qualit fin 2004. Le renforcement des programmes de fidlisation points permettant aux clients de bnficier de divers avantages. Le dveloppement rapide de la pntration de lADSL qui atteint dj 42% de pntration des lignes fixes fin dcembre 2007 (hors tlphonie publique)

3) Rester le principal moteur et acteur du dveloppement de lInternet au Maroc

Leader de lADSL

Dans laccs Internet, Maroc Telecom est particulirement dynamique : ses offres Menara enregistrent une forte croissance, notamment en ADSL, grce la baisse des tarifs avantageux et aux promotions frquentes. Maroc Telecom dtient une part de march de 67.3 % sur le march de lInternet tous modes daccs confondus, avec plus de 480 000 accs ses services Internet la fin 2008, dont prs de 99 % sont des abonns ADSL, auxquels sajoutent prs de 30 000 clients au haut dbit Mobile 3G. Maroc Telecom a lanc en 2006 la tlvision par ADSL, une premire au Maroc, en Afrique et dans le monde arabe. Quatre bouquets diffrents sont dsormais proposs, avec prs de 80 chanes marocaines et internationales. Cette offre a t enrichie avec loption Canal+ (Canal+ Essentiel, Canal+ Cinma, Canal+ Family). Plus de 10 000 clients sont abonns la TV par ADSL. 36/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

4) Utiliser ses marque pour tre une rfrence en matire de service clients au MarocMaroc Telecom bnficie dune forte notorit et dune excellente image grce ses marques, elle est cote Casablanca et Paris et dtient des participations de 51 % dans les oprateurs historiques de Mauritanie (Mauritel), du Burkina Faso (Onatel) et du Gabon (Gabon Telecom). Le groupe sest engag dans la voie du dveloppement linternational et est prsent dans 6 pays. telles que Jawal (tlphonie mobile prpaye), El Manzil (tlphonie fixe rsidentielle et professionnelle), Phony (forfaits dappels fixes illimits) ou Menara (accs Internet). La Socit a aussi lambition de faire de Maroc Telecom une rfrence en matire de services clients au Maroc en poursuivant lamlioration de lamnagement et laccueil au sein des points de vente et des services aux clients (mise en service technique, service aprs vente, administration commerciale, centres dappels).

5) Sappuyer sur une infrastructure rseau conforme aux standards technologiques les plus rcents

Maroc Telecom dispose de linfrastructure rseau la plus tendue et la plus avance technologiquement au Maroc. Grce son rseau moderne et performant, reposant sur un backbone de transmission en fibre optique compltement maill et scuris, Maroc Telecom offre une large gamme de services de tlcommunications de haute qualit (fixe, mobile, donnes et Internet haut dbit). Pour maintenir un rseau fiable, la pointe de la technologie, et permettant doffrir de nouveaux services innovants ses clients, Maroc Telecom a lintention de poursuivre sa politique dinvestissements dans son rseau, en visant le dveloppement des capacits et de la couverture, lintroduction de nouvelles technologies mobile et fixe, lvolution de larchitecture et le renforcement des interconnexions nationale et internationale.

37/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Les performances

38/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

I.1

Rsultats oprationnel

Dans un contexte de croissance des activits Mobile, le groupe Maroc Telecom ralise en 2008 un chiffre daffaires consolid de 29 521 millions de dirhams, en hausse de +7,2% (+6,2% sur une base comparable). Grce cette croissance et la matrise de ses cots, le rsultat oprationnel consolid(1) du groupe atteint 13 889 millions de dirhams en 2008, en hausse de 13,5% (+13,6% sur une base comparable), permettant de dgager une marge oprationnelle de 47,0%, en amlioration de 2,6 points par rapport 2007.

R sultat s

oprationnels et rsultats des activits de Maroc Telecom

39/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

1.- Au MarocLensemble des activits au Maroc enregistre en 2008 un chiffre daffaires net(3) de 25 738 millions de dirhams, en hausse de 6,6% et un rsultat oprationnel de 13 557 millions de dirhams, en hausse de 12,3%, induisant une forte amlioration des marges, aussi bien du Mobile que du Fixe.

Mobile :

Le rsultat oprationnel de lactivit Mobile au Maroc stablit 10 255 millions de dirhams, en hausse de 12,2% par rapport 2007, grce la croissance de lactivit et au contrle des cots dacquisition des clients malgr une concurrence plus forte. Dans un march encore en croissance, Maroc Telecom a pu maintenir son leadership, notamment sur le segment postpay, tout en amliorant sa marge dexploitation qui atteint 55,3%, en hausse de 1,9 point.

Fixe et Internet :

Le rsultat oprationnel du Fixe et de lInternet stablit 3 302 millions de dirhams, en hausse de 12,5% par rapport 2007. Cette croissance sexplique en particulier par la hausse du chiffre daffaires (+2,5%), la rduction des charges dinterconnexion et le contrle des cots. La marge oprationnelle de lactivit samliore de 3,1 points 34,1%.

2.- En MauritanieLe rsultat oprationnel du groupe Mauritel de lanne 2008 stablit 372 millions de dirhams, en baisse de 4,4% (-5,8% sur une base comparable(2)). Cette volution rsulte des effets conjugus de la faible croissance des revenus (+0,8% sur une base comparable(2)), lie aux pressions concurrentielles et inflationnistes, et de la hausse des amortissements du fait de lacclration des investissements, en dpit dune bonne matrise des cots des ventes et des cots oprationnels.

3.- Au Burkina FasoDans un contexte de renchrissement du cot de la vie et en dpit de laugmentation des amortissements, conscutive lacclration du rythme de dploiement du rseau avec un parc de relais GSM en hausse de plus de 50% en un an, le rsultat oprationnel de lanne 2008 du groupe Onatel a atteint 210 millions de dirhams, en baisse de 0,6% (-1,9% sur une base comparable(2)) par rapport 2007.

40/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

4.Au GabonGrce aux importantes restructurations, le rsultat oprationnel du groupe Gabon Tlcom est en amlioration significative et stablit -11 millions de dirhams en 2008, contre une perte en base comparable de 180 millions de dirhams en 2007.

5.- En France et en BelgiqueLe rsultat oprationnel global de Mobisud stablit -239 millions de dirhams et tient compte des cots de la restructuration opre dans Mobisud France.

Chiffre daffaire et rsultats oprationnel

Rsultat net part du groupe

Le rsultat net part du groupe de lanne 2008 stablit 9 519 millions de dirhams, en hausse de 18,5% par rapport 200

. Rsultats net de Maroc Telecom en 2008

41/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

I.2

Rsultats compars par activit

Au Maroc, le chiffre daffaires li au trafic international entrant destination du Mobile de Maroc Telecom et au trafic sortant du Mobile de Maroc Telecom vers linternational est comptabilis directement dans lactivit Mobile en 2008 et 2007 alors quil faisait lobjet dun chiffre daffaires de transit via lactivit Fixe en 2006. Le chiffre daffaires 2006 est indiqu selon ce nouveau mode de prsentation. Ce retraitement intercompagnie na aucun impact sur le chiffre daffaires net global Maroc Telecom. Par ailleurs, la base comparable illustre les effets de la consolidation des oprateurs burkinab (Onatel) et gabonais (Gabon Tlcom) comme si elle stait effectivement produite au dbut de lanne 2006 pour lOnatel et au 1er mars 2006 pour Gabon Tlcom, et le maintien dun taux de change constant MAD/Ouguiya Mauritanienne/Franc CFA/Euro. Par ailleurs, les comparables 2006 des socits Onatel et Gabon Tlcom ont t retraits des lments exceptionnels et ont t labors sur des mthodes comptables comparables celles appliques en 2007.

1)

Comparaison des donnes 2007 et 2008 de lactivit Mobile

Comparaison des rsultats de mobile entre 2006,2007 et 2008

42/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Le chiffre daffaires brut Mobile progresse de manire significative entre 2007 et 2008 avec une hausse de 9,7% (+8,9% sur une base comparable). Le rsultat oprationnel consolid 2008 de lactivit Mobile atteint 10 697 millions de dirhams en hausse de 11,9% (+11,8% sur une base comparable). Cette performance sexplique par la hausse du chiffre daffaires associe une matrise des cots oprationnels dans un contexte de forte croissance des parcs.Maroc Telecom :

Au maroc

Lactivit Mobile au Maroc a t marque en 2008 par un certain ralentissement, notamment au second semestre, et par le lancement commercial par le 3me oprateur mobile de ses services 3G voix. Dans cet environnement, Maroc Telecom a maintenu son leadership avec un parc actif qui sest enrichi sur lanne de 1,12 million de clients (accroissement net) pour stablir 14,5 millions de clients, correspondant unepart de march globale de 63,4%, contre 66,5% fin 2007. Le chiffre daffaires brut de lactivit Mobile au Maroc slve plus de 18,5 milliards de dirhams, soit une croissance de 8,4% par rapport 2007. Le rsultat oprationnel de lactivit Mobile au Maroc stablit 10 255 millions de dirhams, en hausse de 12,2% par rapport 2007, grce la croissance de lactivit et au contrle des cots dacquisition malgr la forte concurrence. Dans un march marquant un certain ralentissement, Maroc Telecom a pu maintenir son leadership, notamment sur le segment postpay, tout en amliorant sa marge dexploitation qui atteint 55,3%, en hausse de 1,9 point. Le revenu moyen par client (ARPU) stablit en moyenne 99,2 dirhams, en baisse de 8,4% par rapport 2007, malgr un contexte fortement concurrentiel et une rglementation plus restrictive en matire de promotions. Conscutivement la forte croissance du parc en 2007 (+2,6 millions), le taux dattrition de lanne est de 34,9%, en hausse de 9,5 points par rapport 2007. Toujours prcurseur, Maroc Telecom a pu maintenir sa part de march un niveau lev en continuant dvelopper des offres innovantes avec, en particulier, le lancement de la visiophonie (3G+) pour lensemble de ses clients (postpays et prpays), la baisse des tarifs linternational et de nouvelles offres aux entreprises (Optimis), ainsi que le lancement en fin danne du service Internet Mobile prpay. Dautre part, Maroc Telecom a continu amliorer la couverture et la capacit de son rseau mobile, avec un parc en 2008 de plus de 5 400 stations de base 2G (contre 5 026 en 2007) et plus de 1 100 stations 3G (contre 400 en 2007). 43/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Mauritel :

Lactivit Mobile de Mauritel a ralis en 2008 un chiffre daffaires brut de 875 millions de dirhams, en hausse de 4,9% (+3,4% sur une base comparable). En dpit de la concurrence, le parc Mobile de Mauritel enregistre une hausse de 26,1%, atteignant 1,14 million de clients fin 2008. Lintensification de la concurrence avec larrive dun 3me oprateur Fixe et Mobile, a entran de fortes pressions sur les tarifs.

Onatel

:

Lactivit Mobile de lOnatel a ralis en 2008 un chiffre daffaires brut de 881 millions de dirhams, en hausse de 22,5% (+21,1% sur une base comparable). Le parc Mobile a atteint plus de 977 000 clients fin 2008, en hausse de 73,2% par rapport 2007, grce principalement llargissement de la couverture. Malgr cette hausse, la croissance des revenus de lOnatel a t impacte par la baisse du niveau de consommation, lie au renchrissement du cot de la vie.

Gabon Tlcom :

Lactivit Mobile au Gabon a ralis en 2008 un chiffre daffaires brut de 692 millions de dirhams, en hausse de 18,7% (+0,1% sur une base comparable). Le parc Mobile a enregistr une croissance de 15,8% prs de 447 000 clients fin 2008, stimul par les promotions.

2) Comparaison des donnes 2007 et 2008 de lactivit Fixe et Internet

44/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Comparaison des rsultats de fixe et internet entre 2006,2007 et 2008

Le chiffre daffaires 2008 bruts de lactivit Fixe et Internet slve 11 354 millions de dirhams en hausse de 2,4% par rapport 2007 (+1,1% sur une base comparable). Le rsultat oprationnel consolid 2008 de lactivit Fixe est de 3 192 millions de dirhams en hausse de 19,2% par rapport 2007 (19,8% sur une base comparable).

Maroc Telecom :

Le parc de la tlphonie Fixe atteint 1,299 million de lignes au 31 dcembre 2008, en baisse de 2,8% par rapport 2007, imputable la baisse du segment rsidentiel alors que le segment entreprise enregistre une hausse de 3,7%, permettant Maroc Telecom de maintenir une part de march de 97% sur ce segment. En 2008, Maroc Telecom a poursuivi ses actions en faveur du dveloppement de lInternet au Maroc, avec de nouvelles baisses des tarifs et des promotions rgulires. Le nombre daccs lInternet a atteint 482 000 au 31 dcembre 2008, dont 477 000 sont des abonns lInternet haut dbit. Le nombre de lignes ADSL reprsente ainsi au 31 dcembre 2008 prs de 42% des lignes fixes (hors tlphonie publique). A ce parc Internet filaire 45/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

sajoutent prs de 30 000 clients au haut dbit Mobile 3G+ et plus de 10 000 clients TV/ ADSL. En 2008, le chiffre daffaires brut de lactivit Fixe et Internet au Maroc a atteint 9,7 milliards de dirhams, en hausse de 2,4% par rapport 2007, grce la poursuite de la croissance des revenus de la Data (+26%) et de lInternet (+5%) et en dpit dune facture moyenne voix en baisse (-1,2%). Le rsultat oprationnel du Fixe et de lInternet stablit 3 302 millions de dirhams, en hausse de 12,5% par rapport 2007. Cette croissance sexplique en particulier par la rduction des charges dinterconnexion du trafic sortant national.

Mauritel :

Lactivit Fixe et Internet de Mauritel a ralis en 2008 un chiffre daffaires brut de 290 millions de dirhams, en baisse de 9,1% (-10,4% sur une base comparable). A fin dcembre 2008, le parc Fixe de Mauritel est en hausse de 36,1% 49 000 lignes grce au succs des offres CDMA, et le parc Internet a presque doubl, atteignant plus de 9 000 accs.

Onatel :

Lactivit Fixe et Internet de lOnatel a ralis en 2008 un chiffre daffaires brut de 758 millions de dirhams, en baisse de 5,1% (-6,2% sur une base comparable). A fin 2008, le parc Fixe de lOnatel slve plus de 145 000 lignes, en hausse de 18,9% par rapport fin 2007 et le nombre dabonns Internet atteint plus de 17 000, en croissance de 41,7% sur la mme priode.

Gabon Tlcom :

Lactivit Fixe et Internet au Gabon a ralis en 2008 un chiffre daffaires brut de 622 millions de dirhams, en hausse de 19,4% (-4,0% sur une base comparable). A fin 2008, le parc Fixe de Gabon Tlcom sest tabli plus de 33 000 lignes, en hausse de 37,5% par rapport fin 2007 et le parc Internet a cru de 40% 14 000 accs.

I.3

Perspectives 2009

Sur la base des conditions actuelles de march et dans la mesure o aucun vnement exceptionnel majeur connu ce jour ne viendrait perturber lactivit du groupe, Maroc Telecom devrait enregistrer une croissance du chiffre daffaires 2009 suprieure 3% et le maintien dune marge oprationnelle leve de 47%.

46/47

Projet sur Maroc Telecom

LP/TR

Bibliographiquewww.iam.ma www.economiste.com www.lematin.maanalyse par pays pour le secteur de tlcommunications , rapport prpar par Frontier Economics- Fvrier 2007

47/47