Click here to load reader

Projet de Sculpture : « La SPHERE » de JORDI, artiste ... ... Projet de Sculpture : « La SPHERE » de JORDI, artiste plasticien Note de candidature et de projet (5 pages maximum,

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Projet de Sculpture : « La SPHERE » de JORDI, artiste ... ... Projet de Sculpture :...

  • Projet de Sculpture : « La SPHERE »

    de JORDI, artiste plasticien

    Note de candidature et de projet

    (5 pages maximum, images en sus)

    Motivations :

    Je suis un artiste du sud: plasticien professionnel, né à Montpellier, j’y habite et j’y travaille.

    Cependant je connais assez bien la Région parisienne…

    Par exemple j’ai résidé à Paris pendant 3 années, j’ai habité au N°12 de l’Avenue Gambetta

    dans le 20°, de 1979 à 1981.

    Je me suis marié à la Mairie du 20°arrondissement le 26 mars 1980.

    De cette période de notre vie, ma femme et moi y avons conservés de nombreux amis.

    Par ailleurs, depuis Montpellier je me rends à Paris assez régulièrement pour mon travail

    (collaboration avec des galeries d’art contemporain par exemple).

    C’est donc une première motivation ‘’affectivo/géographique’’ pour ce concours.

    En réalité, je pense surtout que mes travaux de recherche avec mon signe/signature récurrent,

    (forme et module singuliers en 2 et 3 D. qui m’ont fait connaître), et le fait que dans mon

    travail actuel, je mette principalement en avant le médium SCULPTURE contemporaine,

    soit une des raisons de ma motivation.

    En outre je crois fermement qu’une pièce qui est parmi les plus ‘’attractives’’ de celles que

    j’ai pu réaliser : la série dite : « les SPHERES », avec la symbolique universelle bien connue

    de la sphère « Terre-Mère », pouvant évoquer le respect de la Nature, de notre environnement

    (« la question écologique » étant depuis toujours la clé de voûte de mes travaux de recherche),

    et donc le respect de notre planète à travers elle, peut correspondre à un des espaces publics

    que propose la ville de Paris.

    S’ajoutent aussi les caractéristiques particulières de la sculpture qui en font une pièce originale

    signée d’entrée de jeu par la répétition des ‘’formes /signature’’ identiques et ‘’solidaires’’

    (dont l’agencement peut suggérer un lien social entre les êtres humains, comme si les « êtres »

    se donnaient la main ! puisque les formes sont soudées une par une aux autres)…

    Et par ailleurs dont les ombres portées au sol pourront être intéressantes.

    Pour toutes ces raisons je crois que cette pièce en acier avec sa ‘’rondeur’’ et avec un choix

    entre les 2 options que je propose au jury :

     Soit de 120 cm de diamètre (+ dalle en béton)

     Soit de 200 cm de diamètre, (pièce devenant alors assez monumentale…). L’une comme l’autre de ces options, peuvent je crois répondre avec cohérence à certains

    espaces de la place (ceux évidemment qui ne sont pas interdits par la mairie de Paris pour les

    volumes 3D.), afin d’embellir un de ces lieux, de façon: esthétique, plastique et qui fasse sens.

  • Perception du site choisi :

    Je connais la place d’Alexandrie toute proche du Marais

    (j’ai vécu trois années à Paris, de 1979 à 1981).

    Cette placette est un vrai lieu de rencontres avec de nombreux commerces.

    Actuellement son aménagement donne l’impression d’un manque de cohérence…

    Une fois la sanisette et la poubelle de verre supprimées, l’espace respirera un peu mieux.

    C’est donc le moment me semble-t-il de donner à cette placette un repère, un signal fort qui

    puisse la rendre plus attractive, et lui donner davantage de ‘’personnalité’’ Elle me semble en effet ‘’demander’’ un symbole universel qui ‘’marque’’ cet espace

    et offre une perception nouvelle aux passants.

    Les usagers, en découvrant, puis retrouvant quotidiennement la « SPHERE », se

    l’approprieront progressivement…

    Ils pourront aussi faire fonctionner leurs imaginaires, tout en tournant autour de la sculpture

    ‘’signal’’, et ‘’repère’’ symbolique.

    La structure elle-même de la sculpture (écriture plastique composée d’un seul pictogramme :

    une ‘’lettre’’, qui est répétée afin de construire la sphère) peut peut-être faire écho à l’histoire

    de la Place (celle des activités anciennes d’imprimerie dans le quartier).

    En outre comme je le disais déjà plus haut, cette Sphère « Terre-Mère », peut aussi évoquer

    le respect de notre planète, de notre environnement à travers elle, et grâce à ses caractéristiques

    particulières qui en font une pièce originale signée d’entrée de jeu par la répétition des formes

    identiques et ‘’solidaires’’, elle peut également suggérer un lien social entre les êtres humains

    qui me semble bien venu dans ce quartier…Un peu comme si les « êtres » se donnaient la

    main ! puisque les formes – pouvant représenter chaque individu- sont soudées une par une

    aux autres.

    Et par ailleurs, l’attractivité esthétique et plastique de cette sculpture peut permettre d’embellir

    ce site qui actuellement m’est apparu sans un repère de type volume comme celui que je

    propose (de plus grâce à la structure ajourée de la sphère, les « ombres portées » assez ludiques,

    au sol, pourront être intéressantes pour les passants, enfants comme adultes.

    Présentation détaillé du projet et esquisse du dispositif :

    Concept de l’œuvre que je propose:

    Avec la forme, le signe visuel très graphique qui est le mien : 2 lignes droites et 2 lignes

    courbes identiques deux à deux (forme dessinée il y a plus de 27 ans, et déposée par la suite

    sur le plan international à l’INPI et à l’OHMI), ce pictogramme qui au fil du temps est devenu

    mon signe/signature…

    Je propose de créer une œuvre de type « sphère » qui soit en harmonie avec le paysage

    et qui fasse bien sûr sens dans cet espace.

    Les œuvres en 120 cm comme en 200 cm, appartiennent à des séries existantes limitées

    à 25 pièces de caractéristiques identiques : même matériau (acier rouillé à l’épreuve du

    temps), mêmes dimensions (120 ou 200 cm), épaisseur des tôles (3 mm pour celle

    en 120 cm, et 5 mm pour celle en 200 cm)…

    Compte-tenu des ventes précédentes, dans leur édition, celle en 120 cm portera le N°2/25,

    et celle en 200 cm, le N°4/25.

    L’œuvre sera signée d’entrée de jeu puisque composée d’environ 170 « Formes Jordi »,

    Les formes seront découpées au laser, puis galbées en fonction du volume, puis soudées

    une à une. Voir à la suite les images de la pièce en simulation in situ…

  • La sphère sera donc métallique: acier brut, destiné à rouiller à l’épreuve du temps.

    Pièce donc très solide, pérenne, très limitée en poids (45 kg et 160 kg selon le diamètre).

    Sa ‘’rondeur’’ ne présentera pas d’éléments contondants, et avec mon choix de matériau

    ci-dessus précisé, elle sera très facile d’entretien dans la durée (pas de peinture puisqu’en

    acier brut rouillé).

    Très solide, la sculpture sera insensible aussi aux intempéries : à l’eau, au vent, à la neige...

    Par rapport au vent…Elle sera sans réelle prise, car très ajourée de par la forme même

    des pictogrammes découpés qui la composent et qui par ailleurs offriront des jeux de lumière

    et des ombres portées intéressants avec le jeu d’ombres des 170 formes de la sculpture (plus

    ou moins ‘’déformées’’, changeantes et innovantes au grès de l’orientation de la lumière).

    Comme beaucoup d’autres sculpteurs j’ai eu envie un jour de réaliser une sphère, dont la

    symbolique est bien connue de tous (la « Terre-Mère », etc.). Mais le fait de la créer

    avec la répétition d’une seule et unique forme qui (devenue au fil du temps ma ‘’marque

    de fabrique’’), lui confère une originalité particulière.

    Ce projet d’une grande Sphère métallique originale et unique dans la mesure où

    les formes ajourées qui la composent ont un dessin qui est protégé sur le plan national

    et international, cette œuvre en volume et ‘’rondeur’’ sera j’espère attractive pour les gens

    du quartier ; elle sera je crois aussi en totale cohérence par rapport aux souhaits de la Mairie

    d’embellir Paris.

    Suivront des visuels ‘’esquisses du dispositif’’ :

    La sculpture et son socle de maintien (cercle en acier rouillé lui aussi) pourra être présentée

    selon 2 options :

    Pour la SPHERE en 120 cm (que je propose au choix de la Mairie avec celle en 200 cm):

     Contrairement à celle en 200 cm de diamètre, la sphère en 120 cm serait placée systématiquement sur une dalle en béton, sans doute un carré de 80x80 cm mètres