of 2 /2
Charpente en maison individuelle Causes possibles des non-conformités (référence règles PS-MI 89/92) : Insuffisance d’ancrage des fermettes industrielles en bois sur la superstructure au niveau du chaînage horizontal supérieur des murs et du chaînage oblique des pignons maçonnés (ram- pant). Chaînage coupé au niveau du pignon par les pannes des charpentes traditionnelles (photo 1). Absence de contreventement au niveau des entraits (photo 2). Éléments de couverture non fixés dans la zone de sismicité 4. Conséquences des non-conformités L’absence de liaisonnement correct entre la charpente et la superstructure entraîne un risque de désolidarisation voire d’ef- fondrement de la charpente vers l’intérieur de l’habitation en cas de séisme. Si les fermettes d’extrémité ne sont pas fixées aux pignons maçonnés, le bon comportement de l’ensemble pignon + charpente n’est pas assuré. Le pignon peut basculer. Si les éléments lourds de toiture ne sont pas fixés, ils constituent un projectile dangereux pour la sécurité des personnes. 2. Absence de contreventement au niveau des entraits et absence de fixation de la charpente au niveau du pignon. 1. Les pannes viennent sectionner le chaî- nage au niveau du rampant. 3. La fermette est fixée dans le pignon par la mise en place d’un tire-fond. Parasismique H.5 Reproduction autorisée avec mention des sources : © Agence Qualité Construction et Ministères en charge du logement et de la construction - 2013 Récurrence des non-conformités Le contrôle de la rubrique parasismique en maison individuelle est une pratique récente et donc peu répandue sur le territoire métropolitain pour en tirer des évaluations statistiques fiables. Les premiers contrôles ont constaté une mauvaise prise en compte du zonage sismique et des règles parasismiques. Les conséquences impactent principalement les fondations, les structures et les charpentes. Le contrôle de la rubrique parasismique en maison individuelle n’est pas développé en Outre-mer à la date d’édition. Les particularités liées aux règles de construction parasismique aux Antilles (CPMI Antilles) ne sont pas développées dans cette fiche. Le constat Principes et objectifs Diagnostics Charpente en maison individuelle La charpente doit faire office de diaphragme dans le cas où il n’existe pas de plancher haut jouant ce rôle (plancher bois ou béton de combles aménageables par exemple). La charpente assure alors la transmission des charges sismiques horizontales aux éléments verticaux de contreventement sous- jacents. Elle doit, dans tous les cas, être fixée à l’ossature de la construction pour assurer sa stabilité. Les éléments de couverture lourds ne doivent pas chuter de la toiture. © Ingo Bartussek - Fotolia.com Disposer d’un plan réalisé par un professionnel ayant calculé la charpente au séisme. Fixer les fermettes, par exemple avec des tire-fond: Dans le chaînage horizontal supérieur des murs ou dans les lisses supérieures, elles-mêmes fixées à la structure ; Dans le chaînage oblique des rampants des pignons maçon- nés pour les toitures à deux versants (photo 3). Contreventer la charpente, y compris au niveau des entraits pour constituer un diaphragme rigide (charpente triangulée) (photo 4). Mettre en œuvre les dispositions constructives permettant de ne pas sectionner les chaînages : sabots métalliques par exemple (photo 5). Les bonnes pratiques

Qr Sismique h05

Embed Size (px)

DESCRIPTION

sis

Text of Qr Sismique h05

  • Charpente en maison individuelle

    Causes possibles des non-conformits(rfrence rgles PS-MI 89/92) : Insuffisance dancrage des fermettes industrielles en bois sur

    la superstructure au niveau du chanage horizontal suprieurdes murs et du chanage oblique des pignons maonns (ram-pant).

    Chanage coup au niveau du pignon par les pannes descharpentes traditionnelles (photo 1).

    Absence de contreventement au niveau des entraits(photo 2).

    lments de couverture non fixs dans la zone de sismicit 4.

    Consquences des non-conformitsLabsence de liaisonnement correct entre la charpente et lasuperstructure entrane un risque de dsolidarisation voire def-fondrement de la charpente vers lintrieur de lhabitation en casde sisme. Si les fermettes dextrmit ne sont pas fixes auxpignons maonns, le bon comportement de lensemble pignon+ charpente nest pas assur. Le pignon peut basculer.

    Si les lments lourds de toiture ne sont pas fixs, ils constituentun projectile dangereux pour la scurit des personnes. 2. Absence de contreventement au niveau

    des entraits et absence de fixation de lacharpente au niveau du pignon.

    1. Les pannes viennent sectionner le cha-nage au niveau du rampant.

    3. La fermette est fixe dans le pignon parla mise en place dun tire-fond.

    Parasismique H.5

    Reproduction autorise avec mention des sources : Agence Qualit Constructionet Ministres en charge du logementet de la construction - 2013

    Rcurrence des non-conformits

    Le contrle de la rubrique parasismique en maison individuelle est une pratiquercente et donc peu rpanduesur le territoire mtropolitainpour en tirer des valuations statistiques fiables.

    Les premiers contrles ontconstat une mauvaise prise en compte du zonage sismiqueet des rgles parasismiques.

    Les consquences impactent principalement les fondations,les structures et les charpentes.

    Le contrle de la rubrique parasismique en maison individuelle nest pas dvelopp en Outre-mer la date ddition.Les particularits lies aux rglesde construction parasismique auxAntilles (CPMI Antilles) ne sont pasdveloppes dans cette fiche.

    Le constat Principes et objectifs

    DiagnosticsCharpenteen maison individuelle

    La charpente doit faire office de diaphragme dans le cas o ilnexiste pas de plancher haut jouant ce rle (plancher bois oubton de combles amnageables par exemple).

    La charpente assure alors la transmission des charges sismiqueshorizontales aux lments verticaux de contreventement sous-jacents. Elle doit, dans tous les cas, tre fixe lossature de laconstruction pour assurer sa stabilit.

    Les lments de couverture lourds ne doivent pas chuter de latoiture.

    In

    go B

    artu

    ssek

    - F

    otol

    ia.c

    om

    Disposer dun plan ralis par un professionnel ayant calculla charpente au sisme.

    Fixer les fermettes, par exemple avec des tire-fond : Dans le chanage horizontal suprieur des murs ou dans les

    lisses suprieures, elles-mmes fixes la structure ; Dans le chanage oblique des rampants des pignons maon-

    ns pour les toitures deux versants (photo 3).

    Contreventer la charpente, y compris au niveau des entraitspour constituer un diaphragme rigide (charpente triangule)(photo 4).

    Mettre en uvre les dispositions constructives permettantde ne pas sectionner les chanages : sabots mtalliques parexemple (photo 5).

    Les bonnes pratiques

    EXE-RV-H 4/09/13 14:40 Page 21

  • Charpente en maison individuelle

    consulter

    Quand tre vigilant ?

    NF P 06-014 dite rgles PS-MI 89 rvises 92.Construction parasismique des maisons indi-viduelles et des btiments assimils.Mars 1995. Chapitre 3.8.2 Charpentes etcouvertures.

    MMO CHANTIER AQC.Principes parasismiques en maisonsindividuelles Quelques bonnes pra-tiques.

    www.qualiteconstruction.com

    MMO CHANTIER 3D AQC.Principe de prvention parasismique en maisonindividuelle.

    Agence Qualit Construction29, rue de Miromesnil

    75008 Paris

    Lessentiel Assurer le contreventement de la char-pente. Assurer une liaison efficace de celle-ci avecla structure du btiment.

    Du dbut de la conception la fin de la ralisation, des tapes de vrification sont ncessaires pouratteindre la qualit rglementaire :

    tapes importantes tapes critiques

    dpt P.C. conception chantier rception

    Attention : aux phases sans symbole, rester vigilant.

    Contreventement de la charpente

    Fermettes industrielles :ancrage sur chanage horizontal

    Fermettes industrielles :ancrage sur pignon maonn

    Fermes traditionnelles :ancrage des pannes

    Fixation des lments de couverture

    ParasismiqueH.5

    Reproduction autorise avec mention des sources : Agence Qualit Construction et Ministres en charge du logement et de la construction - 2013

    Fixer les tuiles en zone sismique 4 en appliquant les disposi-tions relatives aux situations exposes au vent.

    Soigner la mise en uvre au niveau des assemblages des l-ments, ne pas mettre en uvre dlments abms.

    Consulter les avis techniques associs aux procds non tra-ditionnels mis en uvre.

    4. Le contreventement horizontal de la char-pente est assur au niveau des entraits.

    5. La fermette est fixe par querre de fixa-tion et cheville dans le chanage.

    EXE-RV-H 4/09/13 14:40 Page 23