Click here to load reader

Quelles sont les situations à risque en EHPAD? Et comment ...agree-asso.fr/formations/2015/2-pujol-risques-  · PDF file Jean-François PUJOL . CONCLUSION « Ne pas honorer la vieillesse,

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Quelles sont les situations à risque en EHPAD? Et comment...

  • Risques psychosociaux Quelles sont les situations à risque

    en EHPAD? Et comment communiquer

    en situation difficile?

    Jean-François PUJOL

  • Risques psychosociaux (RPS): de quoi parle-t-on?

    RISQUE: probabilité de survenue d’un DOMMAGE par une EXPOSITION à un DANGER Atteinte à l’intégrité physique Situation de et/ou la santé mentale du salarié travail en EHPAD

     RPS: ne représente qu’un sous-ensemble des Risques

    Professionnels (chutes, tms, risques infectieux, toxiques, incendie, bruit, hygiène…)

    Jean-François PUJOL

  • RPS: de quoi parle-t-on?

     Pas de définition « légale » des RPS…  Complexe: intrication des facteurs individuels avec

    l’organisation, la nature et les conditions du travail  Conséquences: absentéisme (EHPAD: 32,5 jours/an)

    turn-over, difficultés de remplacement, démotivation, dégradation climat social, qualité du travail…

     La gérontologie serait-elle un terreau fertile de la

    souffrance au travail?  L’EHPAD maltraiterait-il donc les professionnels de la

    « bientraitance »?

    Jean-François PUJOL

  • RPS: chiffres clés

     Secteur du soin: 39% des salariés estiment leur santé affectée par leur travail (4ème enquête FE ACVT, 2007) et 14% leur santé mentale (EVREST en PACA)  En EHPAD : sinistralité X 2 toutes activités professionnelles

    confondues  Enquête Emploi 2012 (Unifaf.fr): o Effectif de 86000 salariés en maison retraite o Secteur personnes âgées : AT = 1,14 % contre 0,78 % dans le reste

    du sanitaire/social o Absentéisme moyen: 33 jours contre 25 o Nombre d’accidents en hausse o Taux de licenciements pour inaptitude passe de 0,4 % à 0,6 % en 5 ans dans la branche, et a doublé dans le secteur PA : 1,1 % …

    Jean-François PUJOL

  • RPS: facteurs de risque en EHPAD

    Jean-François PUJOL

  • www.fehap.fr/jcms/fehap_123847/guide-ehpad-2014-light

    Jean-François PUJOL

  • RPS: les acteurs en présence

     Employeur (élu) : obligation de résultat vis-à-vis de la sécurité et de la santé physique et mentale des travailleurs

     Service de Santé au Travail : médecin du travail et médecin inspecteur régional du travail et de la main d’œuvre

     Encadrement, médecin coordonnateur : légitimité? place dans l’organigramme…

     Ressources externes : CRAM, CHSCT, réseau ARACT/ANACT, CARSAT et CRAMIF, réseaux de Directeurs d’établissements, UNIFAF (action collective de prévention des RP en EHPAD…)

    Jean-François PUJOL

  • RPS: règlementation et législation

     Règlementation générale : o Décret n° 85-603, 10 Juin 1985, modifié en Juin

    2000, relatif à l’organisation de la prévention o Décret n° 201-1016, 5 Novembre 2001 relatif à la

    création d’un Document Unique d’Evaluation des Risques (DUER)

    o Article L.4121-2 et 4121-2 du Code du Travail relatif à l’évaluation des risques et à l’organisation de la prévention…

    « combattre les risques à la source et adapter le travail à l’homme…» CHICHE!

    Jean-François PUJOL

  • RPS: règlementation et législation  Règlementation particulière:

    o Travail de nuit, équipe de suppléance, travail posté, travail sur écran, exposition au bruit

    o Non discrimination o Harcèlement moral: Articles L-1152-1 à L-1152-3 Code du

    Travail et 222-33-2 et 222-33 (sexuel) du code pénal  Accords nationaux interprofessionnels: o Stress au travail: arrêté du 23 Avril 2009 o Harcèlement et violence au travail: arrêté du 23 Juillet

    2010 (transposition de l’accord européen de 2007) o Prévention des RPS dans la fonction Publique: accord-

    cadre du 22 Octobre 2013

    Jean-François PUJOL

  • RPS: que risque-t-on en EHPAD?

     Stress au travail: o Déséquilibre entre les contraintes demandées et

    les ressources personnelles pour y faire face: déficit d’adaptation

    o Stress aigu : cesse après l’événement déclenchant: prise de parole, conduite de réunion, mission ponctuelle nouvelle, changement de poste, nouvelles technologies…

    o Stress chronique: répercussions morbides : insomnie, symptômes digestifs, crise de « nerf », migraine, anxiété, troubles de la concentration, malaise sur lieu de travail, maladies cardiovasculaires, addictions (alcool, tabac, tranquillisants)…

    Jean-François PUJOL

  • RPS: que risque-t-on en EHPAD?

    L

     Epuisement professionnel: burnout  « Etat d’épuisement (mental, émotionnel et physique) dans lequel les mécanismes d’adaptation se consument (to burn) sous l’effet de tensions chroniques subies dans le cadre du travail… » (MASLACH et JACKSON)

    …LA SURCHAUFFE!  Rôle des stresseurs professionnels  La maladie des « battants » (FREUDENBERGER, 1974)

  • RPS: que risque-t-on en EHPAD?

    A. Epuisement émotionnel :  Appauvrissement des ressources  Sensation d’être vidée, de « craquer »  Frustration et tension  Démotivation B. Dépersonnalisation:  Perte d’empathie envers autrui  Attitude négative envers collègues et public : irritabilité, impatience, cynisme, moralisation, culpabilisation, rejet…  Sécheresse, froideur, détachement…

     Epuisement professionnel: burnout

  • RPS: que risque-t-on en EHPAD?

    C. Réduction de l’accomplissement personnel:  Dévalorisation du travail lui-même qui devient inutile, sans intérêt……  Perte de l’estime de soi  Objectifs paraissent inaccessibles  Sensation d’incompétence et d’inefficacité Travailler en EHPAD : une quête existentielle qui peut être déçue, et attestant que pour être « consumé », il faut avoir été « enflammé » (PINES, 1996)

     Epuisement professionnel: burnout

  • RPS: que risque-t-on en EHPAD?

     Harcèlement  Définition légale: « Agissements répétés ayant pour

    objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale, ou de compromettre son avenir professionnel »

     Témoin d’une situation déjà très dégradée nécessitant une prise en charge immédiate

     Attribué à une « déviance » individuelle (hiérarchique ou non…) ou à un « mode managérial » éloigné du terrain (productivité/efficience?)

    Jean-François PUJOL

  • RPS: que risque-t-on en EHPAD?

     Harcèlement Quelques illustrations:  Critiques, sarcasmes incessants  Brimades et humiliations  Calomnies, insultes, menaces  Refus de communication ou de rencontre  Traitement inégal au sein de l’équipe  Isolement du salarié, « placardisation »…  Surveillance « tatillonne », contrôle médicaux multiples d’AT  Charge de travail abusive  Travail dépourvu de sens, pas de consignes ou consignes

    contradictoires  Pressions pour pousser à démissionner…

    Jean-François PUJOL

  • RPS: que risque-t-on en EHPAD?

     Harcèlement  Obligation d’information de l’employeur sur les textes

    du Code Pénal: - Art. 222-33-2: harcèlement moral - Art. 222-33: harcèlement sexuel (comportement ou propos à

    connotation sexuelle, ou toute forme de pression grave, même non répété, dans le but d’obtenir un acte de nature sexuelle…)

     Le « harcelé » doit constituer son dossier de preuves pour établir les faits (courriers électroniques, témoignages, directives…)

     Le « harceleur » doit démontrer que les agissements en cause ne constituent pas du harcèlement…mais une nécessité

    Jean-François PUJOL

  • RPS: que risque-t-on en EHPAD?

     Violences  Violences internes entre salariés: - Physique: coups, blessures, bousculades - Verbales: menaces, insultes…  Incivilités: dégradation de matériel  Violences externes: - Physique: secteur psychiatrique et services d’urgence

    plus qu’EHPAD, mais Troubles NeurocognitifS, UHR… - Violence verbale: « usagers » et famille? : à ne pas

    banaliser: des mots sont parfois aussi « destructeurs » que des coups!

    Jean-François PUJOL

  • RPS: que risque-t-on en EHPAD?

     Suicide (tentative) sur le lieu de travail  Une situation d’urgence : - Communication interne forte - PAC psychologique par Service spécialisé - Analyse de l’évènement (CHSCT) - Actions ciblées sur d’éventuels facteurs identifiés  Evolution fatale d’une dépression qui peut puiser son

    origine dans les contraintes de travail : stress, harcèlement, burnout, conflits et hyperconflits…

     Risque en EHPAD : conjonction de forte contraintes psychologiques et émotionnelle et de

Search related