Rade de Brest

  • View
    218

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Rade de Brest

  • ContexteLa Rade de Brest stend depuis les falaises de Plouarzel pour rejoindre au sud lembouchure des rivires du Faou et de lAulne, englobant ainsi le site naturel de Menez Meur et la communaut urbaine brestoise. Territoire fortement marqu par lactivit agricole, les sites naturels se cantonnent gnralement en bordure des falaises et des rias, contribuant la qualit des paysages maritimes.

    Enjeux Une interface terre-mer tendueLes espaces enjeux bordent la frange ctire, sur les falaises rocheuses louest de Brest, et en bordure des nombreuses rias de la presquile de Daoulas. Relativement troits, ceux-ci nchappent que pour partie une agriculture intensive, trs prsente, de cultures cralires sur le plateau arrire littoral brestois et de marachage en presqule de Daoulas. Les principaux espaces naturels identifis sont constitus de landes littorales sur falaises et des espaces plus bocagers en bordure de valle. Paralllement, le grand site dunaire des Blancs-Sablons, abrit par la presqule de Kermorvan forme une dpression au cur du dispositif de ctes rocheuses apportant sa diversit de milieux et de paysages.

    Rade de Brest

    0 7,53,75 km

    RADE DE BREST

    N

    PLOUDALMEZEAU

    SAINT-RENAN

    GUILERS

    PLOUZANE

    BREST

    GUIPAVAS

    PLOUGASTELDAOULAS

    CROZON

    DAOULAS

    LE FAOU

    l'Aber Ildutl'Elorn

    LES BLANCS SABLONS

    GOULET DE BREST

    RADE DE BREST

    LANDERNEAU

    LE CONQUET

    PLOUGONVELIN

    CAMARETSUR-MER

    J

    L. H

    AS

    CO

    UE

    T

    Dpartement Finistre

    Nombre de sites 7

    Surface protege par le Conservatoire 260 ha

    Surface acquise par le Conservatoire 210 ha

    Surface des perimtres autoriss 1 890 ha

    Surface terrestre de lunit littorale 61 740 ha

    Surface totale des zones dintervention

    1 820 ha

    Surface des zones dintervention terrestre

    1 570 ha

    Surface totale des zones de vigilance 1 320 ha

    Surface des zones de vigilance terrestre

    1 270 ha

    Lespace ctier bnficie datouts environnementaux et paysagers identifis par les inventaires ZNIEFF et ZICO et rglements par divers sites classs. Les enjeux cologiques se situent sur les milieux marins et terrestres, souvent imbriqus : les sillons et cordons de galets (intrts gologiques forts), les prs sals, les habitats de landes, de dunes et de falaises, les boisements littoraux et les prairies msophiles. Si les espaces naturels de la cte brestoise se caractrisent par un enjeu rcratif, les nombreuses rias qui courent le long des bras de mer sont autant de corridors cologiques participant la trame verte et bleue. Enfin, la qualit des eaux est un enjeu majeur au regard de la forte activit humaine sur le territoire et de linterface terre-mer.

    Pressions : une forte attractivitLurbanisation ctire et lhabitat diffus se sont dvelopps par extension de la ville de Brest, essentiellement sur Plougastel-Daoulas, en particulier depuis la construction du pont de liaison sur lElorn, et des communes rurales limitrophes de Brest qui voient leur nombre de rsidences principales augmenter au dtriment des terres agricoles. Paralllement, un habitat social de loisirs sest install depuis les annes 1960 sur le littoral en fond de baie, constellant le paysage dinstallations de caravanes, mobil home et cabanons sur un parcellaire morcel.Les activits conomiques sont multiples sur le secteur, sappuyant sur une tradition agricole forte de cultures intensives (crales, mas, levage, maraichage) sur les plateaux arrire-littoraux. Sur lagglomration de Brest tourne vers la mer, le dveloppement des activits de pche, plaisance et rparation navale civile et militaire ont induit la ralisation dquipements portuaires.Ct mer, lactivit conchylicole est dynamique, en particulier labri de la rade de Brest o plusieurs parcs doivent composer avec des eaux de qualit moyenne, en raison de la proximit urbaine et agricole.Tout au long de lanne, les pratiques et la frquentation touristique sont essentiellement concentres en bordure de la mer dIroise, sur les plages du Conquet et le long des ctes rocheuses jusqu la Pointe Saint-Mathieu. Cette dernire constitue dailleurs un haut lieu du tourisme par limbrication de nombreux patrimoines architecturaux qui en font sa renomme. Ct mer, les sports de nature se dveloppent sur le secteur : plonge sous-marine, pche au lancer, planche voile, canos-kayaks, kite surf, trails, quitation, etc. Ils entranent

    des dgradations sur les zones daccs, par le stationnement occasionn et le pitinement des milieux naturels. Lactivit touristique sur la presqule de Daoulas est plus confidentielle et laccessibilit au littoral plus difficile en fond de rias. Nanmoins, hormis les qualits paysagres, divers lments patrimoniaux tels les fortifications militaires de Plouzan (le Minou, le Dellec, le Meingant) et labbaye de Daoulas, contribuent la valorisation du fond de rade. De plus, la tradition de la pche pied, les mouillages sauvages dans les criques abrites, la circulation automobile sur certains secteurs, entranent des dgradations sur les habitats rares du domaine public maritime, dstructurent les cordons de galets et les bancs de marl, impactant fortement les milieux.La problmatique de la qualit des eaux est prsente et identifie dans le cadre dun contrat de rade visant enrayer le phnomne de prolifration des algues vertes.

    Partenariats : de grands primtres dintervention pour de petites acquisitionsLes principales acquisitions ralises par le Conservatoire relvent essentiellement dune expropriation ancienne sur les dunes des Blancs Sablons et de laffectation de plusieurs emprises militaires (le Minou, le Fort du Corbeau). Nanmoins, les primtres autoriss, renforcs dune zone de premption, qui courent le long du littoral ont permis daffirmer la volont de prserver ces espaces et de reconqurir les paysages et les cosystmes. Le Dpartement concentre son action sur la Valle de lElorn et une partie du site class des Monts dArre, rservoir cologique identifi par le SRCE.Paralllement, les falaises dIroise sont intgres dans le Parc naturel marin dIroise et la rserve de biosphre.La Rade de Brest, au contraire des falaises dIroise, dispose de moins de protections rglementaires du fait de sa forte urbanisation, seul le secteur sud est protg par le Parc naturel rgional dArmorique et le site Natura 2000 (Rade de Brest - Estuaire de lAulne) qui offre un dispositif de protection contractuel.

    Orientations stratgiques : une stratgie de reconquteLaction foncire cible la rsorption du caravanage en presqule de Daoulas pour favoriser une trame bocagre et laccs du public au littoral. Lacquisition de la principale zone humide de ltang de Kerjean en fond de ria conquetoise reste prioritaire. Lintervention sur les zones de falaises se poursuit au gr des mutations du foncier. Paralllement, diverses emprises sur le domaine public maritime feront lobjet dtudes spcifiques pralables leur transfert au profit de ltablissement, en particulier au titre de leur intrt cologique et gologique afin den restaurer les habitats et dy grer les usages, en partenariat avec le Parc marin dIroise.

    ENJEUX ET PRESSIONS SUR LES ESPACES NATURELS

    I- Espaces naturels II- Espaces artificialiss

    Unit littorale

    Cours d'eau majeur

    Zone humide

    Zone enjeux maritimes

    Zone enjeux terrestresZone urbanise 1965

    Zone urbanise actuelle

    III - Analyse du littoral1- Synthse des enjeux

    Chef lieu de canton et commune

    Nom de ville

    NOM DE SITE

    Interface terre/mer

    Corridor cologique

    Biodiversit

    Ressource en eau

    Paysage remarquable

    Ouverture au public

    Activit traditionnelle/agricole

    Axe de communication 2- Pressions sur les espaces naturels

    Dynamique d'urbanisation

    Mitage/habitat lger de loisir

    Dprise/banalisation

    Frquentation

    Pollution

    Autres protections (>20 ha)

    Domaine protgdu Conservatoire (>20ha)

    P20 STRATGIE DINTERVENTION 2015 - 2050 RIVAGES DE BRETAGNE, PAYS DE LA LOIRE

  • Sources: Esri, HERE, DeLorme, TomTom, Intermap, increment P Corp., GEBCO, USGS, FAO, NPS, NRCAN, GeoBase, IGN, KadasterNL, Ordnance Survey, Esri Japan, METI, Esri China (Hong Kong), swisstopo, MapmyIndia, OpenStreetMap contributors, and the GISUser Community

    0 105 Km

    Situation au 1er janvier 2015

    Unit Littorale

    Primtre autoris du Conservatoire

    Domaine protg du Conservatoire

    Domaine protg DPM/DPF

    Espace naturel sensible

    Fort domaniale

    Rserve naturelle/coeur de parc 4

    Zonage stratgique

    Zone d'intervention

    Zone d'intervention DPM/DPF

    Zone de vigilance

    Zone de vigilance DPM/DPF

    Domaine public maritime, fluvial ou lacustre Forts domaniales, communales et territoriales soumises au rgime forestier CEN, autre association4 Protections rglementaires avec gestionnaire et plan de gestion

    Stratgie long terme - 2015-2050RADE DE BRESTRADE DE BREST

    P 21STRATGIE DINTERVENTION 2015 - 2050 RIVAGES DE BRETAGNE, PAYS DE LA LOIRE