Rapport d'activités 2009

  • Published on
    16-Mar-2016

  • View
    213

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Bilan des activits d'Amnesty International Belgique francophone portant sur 2009.

Transcript

  • BILAN 2009

    bilan nouvelle maquette:bilan 1/12/09 10:41 Page 1

  • 2 | BILAN 2009

    DITO SOMMAIRE

    2009 aura t une anne pleine de promesseset de souvenirs. Promesses dabord, parceque larrive dun nouveau prsident aux tats-Unis a pu faire

    croire aux optimistes que le monde allait changer du jour au

    lendemain : fermeture annonce de Guantanamo et des

    centres de dtention secrets de la CIA, poursuite des respon-

    sables de la torture, influence sur la situation en Isral et dans

    les Territoires occups,... Un an plus tard, on est encore loin

    du compte et trs discrtement, le Prsident Obama va renou-

    veler trois dispositions du Patriot Act, dont lune delles permet

    la surveillance lectronique de tout citoyen amricain. Il faut

    dire quil avait vot prcdemment le Patriot Act, quand il tait

    encore snateur.

    Souvenirs aussi, bien entendu, puisque 1989 a t lanne de

    tous les bouleversements pour les droits humains, avec la

    chute du rideau de fer, la disparition de Ceausescu, la quasi-

    libration de Nelson Mandela, mais aussi les massacres de

    Tien an Men en Chine.

    Au vu de ces bouleversements, certains avaient mme prdit

    la fin de lhistoire, et la disparition des mouvements de

    dfense des droits humains. Ils avaient malheureusement

    (pour le deuxime point) tort : les murs se sont multiplis dans

    le monde aujourdhui, et les associations comme la ntre nar-

    rtent pas de produire des rapports sur les violations des

    droits humains partout dans le monde. Des rapports qui por-

    tent leurs fruits trs souvent, comme nos bonnes nouvelles en

    attestent. Pour une bonne raison : ils sont accompagns de

    vos actions, de votre soutien aux victimes. Cest par l que

    nous pouvons faire la diffrence. Merci encore.

    Philippe HensmansDirecteur

    PROMESSES ET SOUVENIRS

    3 | Les droits humains sur tous les fronts : bilan dune anne contraste

    CAMPAGNES INTERNATIONALES ET NATIONALES

    6 | Sauver des vies avec une souris !

    7 | Exigeons la Dignit Une campagne pour rsoudre l'quation de la pauvret

    10 | La mort au bout du couloir

    11 | Asile : des droits toujours bafous

    12 | Combattre la violence lgard des femmes, encore et toujours

    AIBF EN ACTION13 | Citoyens du monde et dans la dignit

    14 | largir le cercle

    15 | La dignit par la formation

    15 | Les bougies en haut de laffiche

    15 | De nouveaux membres lappel

    16 | Contrlez les armes :

    volutions internationales, dsillusions belges

    16 | Qui contacter AIBF ?

    17 | Bonnes nouvelles

    19 | COMPTES 2008

    20 | LES LIBERTS SCRIVENT AUSSI

    Le Bilan 2009 est le rapport dactivits dAmnesty International BelgiqueFrancophone (AIBF) ralis par le programme Collecte de Fonds (aveclappui logistique du mensuel Liberts!) Rue Berckmans 9 1060Bruxelles Tl : 02 538 81 77 Fax : 02 537 37 29 ditrice respon-sable : Christine Bika Supervision : Jean-Marie Pierlot Rdaction :Cdric Vallet Graphisme : Vincent Rifflart Impression : Unijep, ave-nue Georges Truffaut 42, 4020 Lige Couverture : Bruxelles, un 10dcembre. Bruno Brioni

    bilan nouvelle maquette:bilan 1/12/09 10:41 Page 2

  • 3 | BILAN 2009

    Rpression en Iran, rgressions enRussie, Obama prsident, lanne2009 a t marque par des vne-ments majeurs qui ont ncessit unevigilance de tous les instants de lapart dAmnesty International. Petitretour en arrire, avec PhilippeHensmans, sur cette anne en demi-teinte o la violence na pasempch lespoir de se faire uneplace.

    Pour Amnesty International, 2009 na past une anne anodine. La vie du mouve-ment a t marque par le lancement dela campagne Exigeons la Dignit. Cettecampagne, qui rappelle avec force que lesdroits humains sont indivisibles, sera aucur du dispositif dAmnesty au moinsjusquen 2015. Comme chaque anne, les motifs demobilisation ont t nombreux, mais lesraisons desprer existent, donnant dusens notre action. Justice internationale,Campagne Exigeons la Dignit, sontquelques exemples du rapide tour dhori-zon, forcment non exhaustif, que nousoffre Philippe Hensmans - Directeur de lasection belge francophone dAmnestyInternational - sur ces moments cls o lesdroits humains ont toujours t au curdes proccupations du mouvement.

    OBAMA, GARE AUX ESPOIRS DUSAprs la torture et les violations des droitshumains massives perptres pendant lesannes Bush, le monde soufflait un peuen apprenant llection de Barack Obama,mme si Philippe Hensmans tient relati-viser cet engouement : une organisationcomme Amnesty existe depuis assez long-temps pour viter de croire quavec unhomme tout va soudainement changer. Sicette attitude vite bien des dsillusions,Amnesty International a tout de mmesuivi de prs et encourag les change-ments dorientation mens par ladminis-tration Obama : des actions ont tmenes ds janvier 2009 pour la fermetu-re de Guantanamo. Le directeur dAIBFdresse pour nous linventaire des mesuresannonces ou prises au cours de lanne,insistant sur la distinction entre leffet dan-nonce et la ralit : certes, nous avonsaccueilli avec enthousiasme le fait quunedes premires annonces du PrsidentObama concernait la fermeture deGuantanamo, mais dans les faits, cette fer-meture prend beaucoup de temps. Nousavons aussi apprci le fait que la nouvelleadministration fasse des efforts pourreconnatre les actes de torture, mais nouspensons quil faut aller plus loin, pour lins-tant, seuls des sous-fifres sont accuss.Autre point ngatif, Bagram, prison amri-caine en Afghanistan : nous essayonsdagir pour que ce lieu de dtention ne

    devienne pas un nouveau Guantanamo. Leproblme de Bagram cache par ailleurs unenjeu plus vaste, celui des centres dedtention secrets des tats-Unis. On esti-me quil y en aurait 150 travers lemonde, mais le silence rgne sur cettequestion. Enfin, le fameux Patriot Actquavait fait adopter la prcdente admi-nistration et qui empite largement sur lesliberts individuelles, a t reconduit dis-crtement, sans discussion par le nouveauprsident. Certes, le directeur dAIBFladmet, Obama a hrit dune situationdifficile et, mme arm de la meilleurevolont du monde, changer de cap seralong et complexe, car la guerre contre leterrorisme a laiss des traces vives dansde nombreuses rgions du monde.

    LES PROGRS HSITANTS DE LA JUSTICEINTERNATIONALELes tats-Unis ne sont pas signataires duTrait de Rome qui a institu la Courpnale internationale (CPI). Mais malgrce lourd handicap, lanne 2009 a vu pro-gresser, bon gr mal gr, la justice interna-tionale. Pour Philippe Hensmans, lors-quon dcide de prendre un peu de recul,on ralise ltendue des progrs en lamatire Il y a seulement vingt ans onaurait eu du mal imaginer quune courcomme la CPI existerait ou quun criminelde guerre comme Radovan Karadzic pour-rait tre jug par un tribunal international.La justice internationale a donc fait un

    LES DROITS HUMAINS SUR TOUS LES FRONTS :

    BILAN DUNE ANNE CONTRASTE

    la Maison-Blanche, BarackObama signe le dcret ordon-nant la fermeture de la prisonde Guantnamo. Washington,22 janvier 2009. AP/Charles Dharapak

    bilan nouvelle maquette:bilan 1/12/09 10:41 Page 3

  • bout de chemin. La perspective dtre unjour rattrap par la justice nest plus fantai-siste pour des dirigeants dtats qui violentle droit international humanitaire ou lesdroits humains. Ce sont ainsi 110 tats quiont sign le Trait et la lutte contre limpu-nit avance sur tous les continents. Il y ades procs contre danciens dirigeants desdictatures militaires en Argentine ou auChili. Dautres progrs sont plus mitigs.Hissne Habr, ancien dictateur tchadien,est assign rsidence au Sngal. Sicette assignation rsidence est en soiune volution positive, on se demande silsera jug un jour.

    Ce type davance mi-figue mi-raisin de lajustice internationale peut aussi dfinir lasituation au Cambodge o les Chambresextraordinaires des tribunaux duCambodge charges de juger les gnoci-daires ont un statut hybride, national etinternational. Pour que lon parle de justi-ce, deux conditions doivent tre runies :la condamnation et la rparation pour lesvictimes. Pour Philippe Hensmans, les tri-bunaux cambodgiens ne remplissentaucune de ces deux conditions. Il y a euau moins un million de victimes auCambodge et on ne pense pas beaucoup elles dans ces tribunaux. Malgr tout, lescondamnations ne sont pas ngliger :chacune de celles-ci est un avertissementaux dirigeants du monde entier.

    Malheureusement, le conflit isralo-palesti-nien met rude preuve ces avances.Lorsquon pense la bande de Gaza, onralise labsence de lgitimit dune com-munaut internationale incapable dimpo-ser un minimum de justice sur un si petitterritoire. Autre point noir dans cette luttepour la justice internationale, la Russie,un pays impermable o sinstalle unsentiment dimpunit encourag par le dis-cours des autorits russes, avec les pas-sages tabac, la situation des dfenseursdes droits humains, les journalistes muse-ls, etc.

    EXIGEONS LA DIGNIT !Pour Amnesty, dfendre les droitshumains cest aussi dfendre leur indivisi-bilit. La campagne Exigeons la Dignit1

    prend toute son importance dans lam-biance sociale moribonde gnre par lacrise conomique car ceux qui paient lespots casss des mesures prises par lesgouvernements sont souvent ceux qui

    vivent dans la pauvret. Cest notammentle sens de The Unheard Truth, le livredIrene Khan, la secrtaire gnraledAmnesty International, qui vient appuyerla campagne Exigeons la Dignit. PourPhilippe Hensmans, pendant longtemps,nous nous sommes demand quelle pour-rait tre notre plus-value dans la bataillepour les droits conomiques et sociaux,dans la lutte contre la pauvret. La cam-pagne Exigeons la Dignit, par lesangles originaux quelle adopte, est unerponse.

    Les trois grandes orientations de la cam-pagne concernent laccs aux droits, lobli-gation de rendre des c