of 15 /15
_____ CON L _____ © www.d C R ________ NCOURS Les rapport ________ devenirensei oncours d Rapport de ________ EXTERN DES CON S Option Inspe ts des jurys res ________ ignant.gouv.f de recrute e jury ________ NE D’ACC LYCEES Se COURS Section : n : Elect Rapport d Monsieur ecteur géné Pré s des exam sponsabilit ________ fr ement du s ________ CES AU S PROFE ession 20 EXTERN : Génie E rotechni de jury pré Claude BE éral de l’éd ésident de j mens profe té des prés ________ second de ________ CORPS ESSIONN 016 NE ET CA Electriqu que et é ésenté par ERGMANN ducation na jury ssionnalis sidents de j ________ egré ________ DES PR NELS AFEP e nergie ationale és sont éta jury ________ ________ ROFESSE ablis sous ________ _____ EURS la _____

Rapport de jury PLP Externe GET session 2016 VD aprés BR et CP

Embed Size (px)

Text of Rapport de jury PLP Externe GET session 2016 VD aprés BR et CP

  • _____ CON

    L

    _____ www.d

    C R

    ________

    NCOURS

    Les rapport

    ________devenirensei

    oncours d

    Rapport de

    ________

    EXTERNDES

    CON

    SOption

    Inspe

    ts des jurysres

    ________ignant.gouv.f

    de recrute

    e jury

    ________

    NE DACC LYCEES

    Se

    COURS

    Section :n : Elect

    Rapport d

    Monsieur ecteur gn

    Pr

    s des examsponsabilit

    ________fr

    ement du s

    ________

    CES AU S PROFE

    ession 20

    EXTERN

    : Gnie Erotechni

    de jury pr

    Claude BE

    ral de ldsident de j

    mens profet des prs

    ________

    second de

    ________

    CORPS ESSIONN

    016

    NE ET CA

    Electriquque et

    sent par

    ERGMANNducation najury

    ssionnalissidents de j

    ________

    egr

    ________

    DES PRNELS

    AFEP

    e nergie

    ationale

    s sont tajury

    ________

    ________

    ROFESSE

    ablis sous

    ________

    _____

    EURS

    la

    _____

  • Page 2/15 - 23/ 06/ 2016 09: 03

    SOMMAIRE

    Donnes sur le concours Page 3

    Epreuve d'admissibilit crite N1 Page 5

    Epreuve d'admissibilit crite N2 Page 8 Epreuve d'admission N1 page 11 Epreuve d'admission N2 Page 14

  • Page 3/15 - 23/06/2016 09:03

    DONNES DE LA SESSION 2016 CAPLP : 52 postes pourvoir

    309 candidats inscrits 100 candidats ont compos aux 2 preuves 78 admissibles 46 admis

    CAFEP : 6 postes pourvoir

    60 candidats inscrits 22 candidats ont compos aux 2 preuves 16 admissibles 6 admis

    EPREUVES DADMISSIBILITE

    CAPLP et CAFEP

    Analyse dun dossier technique Moyenne : 06,35 / 20 Note la plus haute : 14,4 Note la plus basse : 01,1

    Exploitation pdagogique dun dossier technique Moyenne : 08,71 / 20 Note la plus haute : 18,87 Note la plus basse : 1,23

    Dernier admis : moyenne 05,00

    EPREUVES DADMISSION CAPLP

    Epreuve de mise en situation professionnelle : Moyenne : 09,71 / 20 Note la plus haute : 19 Note la plus basse : 1,5

    Epreuve dentretien partir dun dossier : Moyenne : 09,02/ 20 Note la plus haute : 19 Note la plus basse : 2

    Moyenne gnrale des candidats admissibles : 09,3

    Meilleure moyenne : 17 Moyenne la plus basse : 2,9

    Dernier admis : moyenne 07,50

  • Page 4/15 - 23/06/2016 09:03

    CAFEP Expos de mise en situation professionnelle : Moyenne : 10 / 20

    Note la plus haute : 17 Note la plus basse : 3

    Epreuve dentretien partir dun Dossier : Moyenne : 08,27 / 20 Note la plus haute : 13 Note la plus basse : 3

    Moyenne gnrale des candidats admissibles : 08,93

    Meilleure moyenne : 13,4 Moyenne la plus basse : 4,46

    Dernier admis : moyenne 09,82

  • Page 5/15 - 23/06/2016 09:03

    EPREUVES DADMISSIBILITE

    EPREUVE ECRITE N1

    Analyse d'un problme technique. Elle a pour but de vrifier que le candidat est capable de mobiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour analyser et rsoudre un problme technique caractristique de l'option du concours. Dure : quatre heures ; coefficient 1. Le sujet 2016 sappuyait sur une partie des installations de la socit SAPA implante Chteauroux. Le sujet propose quatre parties. Ltude permettait dvaluer les candidats sur :

    les connaissances fondamentales ; la culture technologique ; le raisonnement scientifique ; la capacit dcoder des documents.

    PARTIE A : HAUTE TENSION Dure conseille : 1 h

    A1 : tude des cellules existantes A2 : Choix des nouvelles cellules A3 : Compteur dnergie de la nouvelle installation

    PARTIE B : FOUR BANYARD Dure conseille : 1 h 30 min

    B1 : Rglage des plots du transformateur B2 : Analyse des relevs de mesures B3 : Vrification des caractristiques du contacteur zone 1

    PARTIE C : MOTORISATION DU PULLER

    Dure conseille : 1 h

    C1 : Machine courant continu C2 : Analyse de lexistant C3 : Changement de la motorisation

    SAPA FRANCE

  • Page 6/15 - 23/06/2016 09:03

    PARTIE D : AMLIORATIONS DE LOUTIL DE PRODUCTION

    Dure conseille : 30 min

    D1 : Amlioration de la finition D2 : Amlioration de la scurit

    Conseils donns aux candidats : Les diffrentes parties du sujet sont indpendantes. De nombreuses questions sont elles-mmes indpendantes. Une lecture attentive de lensemble savre ncessaire avant de composer. Les candidats sont pris de rdiger sur le document fourni et il est demand de prsenter clairement les calculs, de dgager et dencadrer les rsultats relatifs chaque question. La qualit des rponses (utilisation dune forme adapte pour prsenter le rsultat, justification du rsultat) sera prise en compte dans lvaluation. Analyse du sujet : Les points valus taient rpartis de la faon suivante : La rpartition des notes obtenues par lensemble des candidats est la suivante :

    Nb

    de c

    andi

    dats

    Rpartition des rsultats

    Notes /200

  • Page 7/15 - 23/06/2016 09:03

    Constats : Partie A Cette partie portait sur la rnovation du rseau HTA alimentant le site. Dans un premier temps il s'agissait d'analyser l'installation existante puis dans un second temps, le choix de nouvelles cellules tait demand. L'installation d'un dispositif de suivi des consommations nergtiques (centrale de mesure, transformateurs de potentiels et transformateurs de courants) clturait cette partie. Une trs large majorit des candidats a trait la totalit des questions. Si quelques candidats ont montr une mconnaissance des technologies relatives la haute tension, la moiti d'entre eux a atteint un pourcentage de russite satisfaisant. L'exploitation des documents ressources fournis a t satisfaisante.

    Cependant, les rponses apportes par les candidats n'ont pas toujours t suffisamment prcises au regard des questions poses. Le jury a galement constat qu'une majorit des candidats n'a pas t en mesure de raliser correctement le bilan de puissance propos.

    Nous rappelons qu'une lecture attentive des questions est ncessaire afin d'apporter des rponses dans le contexte propos et avec le niveau de prcision qui s'impose.

    Nous conseillons aux futurs candidats de connatre parfaitement la dfinition des diffrentes puissances et d'en matriser totalement leur utilisation. Le tableau ci-dessous prsente le pourcentage de russite par question de cette partie.

    Partie B Cette partie faisait essentiellement appel des connaissances fondamentales et un raisonnement scientifique.

    La sous-partie B1 est dans lensemble bien traite. Les candidats ont su dcoder les documents mis leur disposition.

    La sous-partie B2, plus scientifique, montre une carence dans la matrise des lois fondamentales et des outils mathmatiques (trigonomtrie, nombres complexes, ).

    La sous-partie B3, issue dune problmatique technique rencontre dans lentreprise, montre une faiblesse dans la culture technologique des candidats.

    Le jury conseille aux candidats de sapproprier les connaissances scientifiques du BTS Electrotechnique.

    Le tableau ci-dessous prsente le pourcentage de russite par question de cette partie.

    Question A1.1 A1.2 A1.3 A1.4 A1.5 A1.6 A2.1 A2.2 A2.3 A3.1 A3.2 A3.3 % russite 51% 22% 68% 16% 26% 37% 63% 64% 32% 58% 45% 46%

    Question B1.1 B1.2 B1.3 B2.1 B2.2 B2.3 B2.4 B2.5 B2.6 B2.7 B2.8 B2.9 B3.1 B3.2 B3.3 B3.4 B3.5 % russite 71% 65% 48% 58% 18% 55% 21% 8% 5% 20% 4% 12% 31% 16% 12% 3% 8%

  • Page 8/15 - 23/06/2016 09:03

    Partie C Il sagissait dans cette partie de dimensionner et de choisir un moteur lectrique partir dune chane cinmatique. Si la partie schma lectrique et exploitation des documents constructeurs ont t bien abordes, les justifications scientifiques (lectrique-mcanique) ont manqu de rigueur dans la dmarche :

    - peu de candidats connaissent le modle physique complet du moteur courant continu ; - des difficults interprter des relations mathmatiques dun modle physique pour un ou des

    fonctionnement(s) donn(s) sont avres. Le jury conseille aux candidats de matriser les lois fondamentales de llectrotechnique dans le but de rpondre aux questions dordre technologique. Le tableau ci-dessous prsente le pourcentage de russite par question de cette partie.

    Partie D : Le jury constate que les candidats nont pas suffisamment affin leurs propositions de solutions techniques. Une approche trop gnraliste a t constate, sans prise en compte du contexte de la situation professionnelle du sujet. Les reprsentations des ouvrages et des systmes (ex : grafcet, cotation plan,) ne sont pas maitrises. La partie relative la scurit a t peu traite. Ce domaine ne doit pas tre nglig. Le jury conseille au candidat une lecture plus attentive des documents ressources pour une meilleure formulation des rponses. Le tableau ci-dessous prsente le pourcentage de russite par question de cette partie.

    Conseils aux candidats : La prparation ce concours ne s'improvise pas et ncessite un travail consquent.

    Il est conseill aux candidats de prendre connaissance de l'ensemble des thmes prvus au programme du BTS lectrotechnique. Cette prparation se fait aussi sur la base des rapports de jury et des preuves des annes prcdentes.

    Il est conseill aux candidats de lire l'ensemble du sujet pour traiter un maximum de questions. Nous rappelons que chaque partie intgre des questions indpendantes facilement abordables par les candidats.

    Le jury prend en compte la qualit d'expression et de rdaction des copies. Il est important de rpondre avec justesse et rigueur aux questions. La lecture des questions et l'analyse des documents ressources doivent tre effectues avec une grande attention. Une relecture attentive des rponses doit tre galement ralise avant de remettre la copie.

    Question C1.1 C1.2 C2.1 C2.2 C2.3 C3.1 C3.2 C3.3 C3.4 C3.5 C3.6 C3.7 C3.8 % russite 43% 34% 15% 50% 28% 35% 27% 13% 31% 15% 20% 7% 41%

    Question D1.1 D1.2 D1.3 D2.1 D2.2 D2.3 D2.4 D2.5 % russite 18% 13% 21% 31% 31% 12% 6% 16%

  • Page 9/15 - 23/06/2016 09:03

    PREUVE ECRITE N 2 Exploitation pdagogique d'un dossier technique. A partir d'un dossier technique caractristique de l'option choisie, fourni au candidat, et comportant les lments ncessaires l'tude, l'preuve a pour objectif de vrifier que le candidat est capable dlaborer tout ou partie de l'organisation d'une squence pdagogique, dont le thme est propos par le jury, ainsi que les documents techniques et pdagogiques ncessaires (documents professeurs, documents fournis aux lves, lments d'valuation). Dure : quatre heures ; coefficient 1. Le sujet 2016 demandait aux candidats un travail autour de la prparation, du suivi et de lexploitation des priodes de formation en milieu professionnel (PFMP). Le sujet comporte 3 parties : Partie A : gestion des PFMP -Dure conseille 1h- A1 Planification des PFMP A2 Elaboration de lannexe pdagogique de la convention de stage A3 Exploitation du vcu en entreprise Partie B : construction dune squence pdagogique -Dure conseille 2 h- Partie C : dveloppement de deux sances -Dure conseille 1h- Conseils donns aux candidats : Les diffrentes parties du sujet sont indpendantes. De nombreuses questions sont elles-mmes indpendantes. Une lecture attentive de lensemble savre ncessaire avant de composer. Les candidats sont pris de rdiger sur le document fourni et il est demand de prsenter clairement les calculs, de dgager et dencadrer les rsultats relatifs chaque question. La qualit des rponses (utilisation dune forme adapte pour prsenter le rsultat, justification du rsultat) sera prise en compte dans lvaluation. Constats : Lexpression crite des candidats ne rpond que rarement aux exigences de communication claire et prcise attendues dun professeur. Une majorit des candidats ne matrise pas les rgles lmentaires de construction dune phrase (orthographe, syntaxe, grammaire). Le jury ne note pas dvolution significative sur ce point. La connaissance des spcificits de la voie professionnelle, notamment celles introduites par la rnovation de 2009, nest pas avre. Par exemple, lorganisation, la dure et les objectifs des PFMP ne sont pas matriss. Dautre part les dispositifs (accompagnement

  • Page 10/15 - 23/06/2016 09:03

    personnalis, enseignements gnraux lis la spcialit, projets) ne sont pas suffisamment connus et pris en compte. Les enjeux lis lutilisation doutils numriques dans le cadre des apprentissages ne sont pas connus. Les candidats nont pas montr de vritable rflexion sur ce sujet (par exemple dans lexploitation dun espace numrique de travail). Lanalyse des productions des candidats dans la conception dune squence denseignement ne rvle pas une connaissance suffisante de la didactique disciplinaire. En particulier, larticulation entre les objectifs de formation et les activits des lves ne fait pas lobjet dune rflexion permettant de proposer des activits varies propices aux acquisitions de comptences. La prise en compte de la diffrentiation pdagogique est rare. Lvaluation des comptences est elle aussi peu aborde. La distinction entre critres dvaluation et indicateurs de russite nest pas suffisamment comprise. Conseils aux candidats :

    Le jury recommande de sapproprier les notions dobjectif, de mise en situation et de problmatique professionnelle afin quelles soient dfinis prcisment dans llaboration dune squence et des sances denseignement.

    Le jury rappelle que la matrise de la langue franaise est prise en compte dans lvaluation. Il attend que chaque question fasse lobjet dune rponse correctement rdige comme en situation relle en prsence dlves. Cette rponse pouvant prendre la forme dun schma fonctionnel explicite.

    Llaboration dune stratgie dvaluation prcisant les critres retenus est attendue.

    Le jury recommande aux candidats de privilgier les mthodes pdagogiques adaptes aux lves et aux objectifs de lenseignement professionnel (mthode inductive, approche par comptences, authenticit des situations dapprentissage, interdisciplinarit, ).

    Le jury invite les candidats dvelopper une rflexion personnelle sur lutilisation doutils numriques au service dune stratgie de formation. Le jury prconise galement aux candidats de sintresser aux dmarches numriques innovantes dveloppes (pdagogie inverse, classe inverse, @Learning, MOOC)

    La rencontre avec des acteurs de terrain dans une phase pralable dlaboration de squences et sances dactivits, peut utilement nourrir la rflexion des candidats.

  • Page 11/15 - 23/06/2016 09:03

    EPREUVES DADMISSION Dune manire globale, le jury apprcierait beaucoup que les candidats adoptent une posture professionnelle adapte la fonction denseignant (tenue vestimentaire, registre du langage, comportement, ponctualit).

    Epreuve N1 de mise en situation professionnelle. L'preuve prend appui sur les investigations et les analyses effectues par le candidat pendant les quatre heures de travaux pratiques relatifs un systme technique et comporte un expos suivi d'un entretien avec les membres du jury. L'exploitation pdagogique, attendue, directement lie aux activits pratiques ralises, est relative aux enseignements d'une classe de lyce professionnel donne. Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectues au pralable par le candidat au cours de travaux pratiques relatifs un systme technique de la spcialit. Dure : travaux pratiques : quatre heures ;

    prparation de l'expos : une heure ; expos : quarante minutes ; entretien : vingt minutes.

    10 points sont attribus la premire partie lie au travail pratique et 10 points la seconde partie lie la leon. Coefficient : 2. Lpreuve de travaux pratiques : Les travaux pratiques proposs aux candidats permettent de vrifier les gestes professionnels relatifs aux activits de ralisation, de mise en service, de paramtrage, de modification et de maintenance dans le secteur de llectrotechnique et de lnergie. Le spectre des travaux pratiques (pour la dernire anne) propose des thmes sappuyant sur le rfrentiel du Bac Pro ELEEC :

    la distribution lectrique ; lutilisation de la force motrice ; lutilisation des nergies renouvelables ; lefficacit nergtique ; les quipements communicants habitat/tertiaire.

    La prparation de lexpos :

  • Page 12/15 - 23/06/2016 09:03

    Aprs les quatre heures dactivits pratiques, le candidat est accompagn en salle de prparation. Il dispose dun ordinateur ainsi que dun accs Internet (pour cette session) pour prparer en une heure son expos. La prsentation orale : Lpreuve a pour but dvaluer laptitude du candidat concevoir et organiser une squence de formation partir dune activit extraite du rfrentiel du Bac Pro ELEEC (pour cette session). Le niveau de la classe est impos. Au cours de la prsentation orale, le candidat est amen proposer :

    la dmarche mthodologique retenue pour exploiter le support et le rfrentiel du diplme,

    le positionnement de la squence dans le projet de formation au niveau de classe donn,

    le positionnement de la sance dans la squence, lorganisation, les objectifs de la sance, les modalits dvaluation de la sance.

    Constats : Phase 1 : Sur le droulement de lactivit pratique dune dure de 4 heures : le jury a pu constater une amlioration du comportement face la prvention du risque lectrique, mais il tient rappeler que lanalyse des risques doit prcder toute intervention. Certains candidats ne peroivent pas la logique de lpreuve. Points principaux observs :

    des connaissances technologiques relatives aux composants de base de llectrotechnique insuffisantes,

    un manque de matrise des gestes professionnels, une utilisation approximative des appareils de mesure tels que le contrleur

    dinstallations, lanalyseur dnergie, la camra thermique, etc une mconnaissance des procdures de mise en service normative dun ouvrage

    ou dune installation lectrique, une connaissance insuffisante des mthodes de maintenance (constatation,

    hypothse, localisation, vrifications), un manque de pratique du rglage et du paramtrage, un manque de connaissance sur les quipements communicants et de dernire

    gnration (bus de communication habitat/tertiaire, serveur web). Phase 2 : Sur lexpos oral de quarante minutes : Le temps dpreuve nest pas suffisamment exploit. Certains candidats nont pas lu les consignes leur permettant de prparer la squence pdagogique. Globalement, le jury constate :

    une exploitation pdagogique ne prenant pas suffisamment en compte la question, des difficults exploiter le rfrentiel (fourni pour lpreuve),

  • Page 13/15 - 23/06/2016 09:03

    une maitrise insuffisante des connaissances techniques et pdagogiques, une prise en compte insuffisante de lorganisation des activits du groupe classe, un manque de cohrence de la planification de la squence sur lanne de la

    formation.

    Phase 3 : Sur lentretien avec le jury Pour certains candidats, le jury constate :

    des difficults justifier les choix pdagogiques, une capacit dcoute, de rflexion et danalyse insuffisante.

    Conseils aux candidats :

    Sinformer sur les dmarches pdagogiques et leur mise en uvre sur les trois annes de formation du baccalaurat professionnel, lorganisation des enseignements, les priodes de formation en milieu professionnel, les modes dvaluations et les modalits de certification.

    Raliser des visites de plateaux techniques de lyce professionnel afin dchanger avec les quipes pdagogiques sur les conditions de travail et la mise en uvre des pratiques denseignement en lyce professionnel.

    Matriser lutilisation des outils numriques et conduire une rflexion sur leurs usages.

    Sinformer sur les pratiques pdagogiques innovantes (classe inverse, ..). Prendre connaissance du rfrentiel du diplme et en maitriser les attentes en

    terme de formation et de certification.

    partir de la session 2017, le rfrentiel de formation support de lpreuve sera celui du baccalaurat professionnel MELEC (Mtiers de llectricit et de ses environnements connects).

  • Page 14/15 - 23/06/2016 09:03

    Epreuve N2 d'entretien partir d'un dossier.

    L'preuve est base sur un entretien avec le jury partir d'un dossier technique, scientifique et pdagogique relatif un support li l'option, et ralis par le candidat. Elle a pour but de vrifier que le candidat est capable de rechercher des supports de son enseignement dans le milieu conomique et d'en extraire des exploitations pertinentes pour son enseignement au niveau d'une classe de lyce professionnel. L'entretien qui succde la prsentation du candidat permet au jury d'approfondir les points qu'il juge utiles. Il permet en outre d'apprcier la capacit du candidat prendre en compte les acquis et les besoins des lves, se reprsenter la diversit des conditions d'exercice de son futur mtier, en connatre de faon rflchie le contexte dans ses diffrentes dimensions (classe, quipe ducative, tablissement, institution scolaire, socit) et les valeurs qui le portent, dont celles de la Rpublique. Les dossiers doivent tre dposs au secrtariat du jury cinq jours francs avant le dbut des preuves d'admission. Dure : une heure : prsentation trente minutes maximum ; entretien : trente minutes. Coefficient : 2. Constats / conseils aux candidats : Le jury value l'authenticit du travail personnel du candidat, tant dans le choix du support, que dans son tude technique et son exploitation pdagogique. Le jury attend donc une laboration individuelle du dossier. Cette anne de trs nombreux dossiers ont t labors en binme ou trinme, ce qui ne rpond pas aux attentes. La facilit daccs la multiplicit des supports techniques et/ou pdagogiques sur Internet ne doit pas se traduire par une recopie complte de ressources. Le jury rappelle galement que la seule ressource pdagogique rglementaire est le rfrentiel du diplme. Les ouvrages et manuels scolaires ne sauraient se substituer ce texte de rfrence. Le jury regrette que certains candidats ne matrisent pas l'ensemble des domaines de l'lectrotechnique (distribution de lnergie, prvention des risques lectriques...). Si certains dossiers atteignent l'objectif de l'preuve, d'autres en revanche ne se proccupent pas des volutions technologiques et rglementaires. Certains dossiers ne sont pas conformes aux attentes la fois techniques et pdagogiques de l'preuve. Le jury rappelle que le support choisi par le candidat doit tre issu d'un contexte professionnel rel et reprsentatif des secteurs d'activit du rfrentiel. Le jury attend une expression crite respectant les rgles lmentaires d'orthographe et de grammaire et une expression orale conforme aux exigences du mtier d'enseignant.

  • Page 15/15 - 23/06/2016 09:03

    Durant la prsentation du dossier technique, certains candidats nont pas toujours su se dtacher de leurs notes. Il est ncessaire dillustrer son discours avec un support complmentaire au dossier, dans la mesure o le jury a pris connaissance de celui-ci avant l'preuve. La dure de prsentation du dossier (30 minutes maximum) doit tre judicieusement rpartie entre l'tude technique et son exploitation pdagogique. Le jury apprcie la capacit du candidat communiquer :

    par la qualit et l'authenticit des documents professionnels utiliss, par la slection pertinente des ressources, par son aptitude exploiter les moyens de communication (lisibilit des documents,

    complmentarit des ressources, qualit des schmas proposs, etc.) par sa qualit de l'expression et sa capacit d'coute.

    La transposition avec les supports disponibles dans les centres de formation nest pas toujours aborde. Le jury attend une proposition concrte d'activits pour l'ensemble d'une classe ou d'un groupe d'lves. Cette anne, le jury constate une amlioration des exploitations pdagogiques prsentes, mme si certains candidats proposent encore une partie pdagogique superficielle (difficults dfinir et argumenter une stratgie dapprentissage). A partir de la session 2017, les candidats devront dvelopper des activits pdagogiques uniquement bases sur le rfrentiel Bac Pro MELEC (mtiers de l'lectricit et de ses environnements connects). Concernant lexploitation pdagogique, le jury conseille :

    de dfinir clairement les objectifs atteindre, d'exploiter les lments fondamentaux du rfrentiel Bac Pro MELEC (activits,

    tches, comptences, connaissances associes...), d'expliciter chacune des tapes de la squence envisage (description des activits

    des lves, rpartition sur les zones du plateau technique...), de proposer une squence pdagogique situe dans le plan de formation du Bac

    Pro. Une ou plusieurs sances seront dtailles et les documents lves fournis, de dfinir clairement les modalits dvaluation en dtaillant les critres en rapport

    avec les exigences du rfrentiel et le suivi des acquisitions des lves, de prciser des activits de diffrenciation pdagogique prenant en compte la

    diversit des lves, d'envisager l'utilisation d'outils numriques adapts l'enseignement.

    Enfin, il est fortement conseill au candidat de rencontrer les principaux acteurs d'un lyce professionnel afin de dcouvrir son organisation, son fonctionnement et ses liens avec les partenaires extrieurs. Le candidat pourra notamment sinformer sur le contexte (alternance centre/entreprise, organisation de la formation, quotits horaires, conditions dobtention du diplme, valeurs de la Rpublique) et sur les conditions de travail relles des professeurs de lyce professionnel (quipe pdagogique, locaux, quipements, instances de travail).