Rapport final 2 TREND

Embed Size (px)

Text of Rapport final 2 TREND

  • 1

    PREFECTURE DE LA REGION DILE-DE-FRANCE

    REGION ILE-DE-FRANCE

    OBSERVATOIRE FRANAIS DES DROGUES ET DES TOXICOMANIES

    Observatoire rgional de sant dIle-de-France

    tat des lieux de la toxicomanie et phnomnes mergents lis aux drogues Paris en 2003 Tendances rcentes et nouvelles drogues (TREND)

    Juin 2004

    La coordination du dispositif TREND Paris et la rdaction du rapport ont t ralises par

    Sandrine HALFEN et Isabelle GRMY Observatoire rgional de sant dIle-de-France

  • tat des lieux de la toxicomanie et phnomnes mergents lis aux drogues Paris en 2003

    2

    Nous remercions toutes les personnes qui ont particip au dispositif

    TREND Paris, notamment les responsables de lobservation de terrain,

    Jimmy Kempfer (espace festif) et Guillaume Pfaus (espace urbain), ainsi

    que les quipes et les usagers des structures de premire ligne (Aides-

    Audvih, Ego et Nova Dona) pour leur prcieuse participation au

    dispositif TREND.

    Nous remercions galement, pour leur collaboration lors de la mise

    jour du recensement des structures de prise en charge des usagers de

    drogues et des automates (distributeurs/rcuprateurs de seringues) en

    Ile-de-France, Madame Moyse et Madame Denajar de la DASS de Paris,

    Monsieur Houette de la DASES, Monsieur Vernet de la DDASS de Seine-

    et-Marne, Monsieur Goux et Monsieur Patrick Bouti de la DDASS des

    Yvelines, M. Douceron de la DDASS de lessonne, Madame Boucheny de

    la DDASS des Hauts-de-Seine, Madame Borgalli-Lasne de la DDASS de

    Seine-Saint-Denis, Madame Falip et Madame Zerbit de la DDASS du Val

    de Marne, Monsieur La Ruche de la DDASS du Val dOise.

    Nous remercions enfin lObservatoire franais des drogues et des

    toxicomanies dont le financement a permis la ralisation de cette tude

    ainsi que lquipe TREND de lObservatoire franais des drogues et des

    toxicomanies, Pierre-Yves Bello, Abdalla Toufik, Michel Gandilhon,

    Isabelle Giraudon, Nicolas Bonnet, pour son soutien mthodologique et

    logistique.

  • Sommaire

    3

    Sommaire

    Introduction p. 5

    Mthode p. 11

    Points de repres sur la toxicomanie Paris et en Ile-de-France p. 25

    Les usagers et les contextes de consommation p. 35

    Caractristiques des usagers p. 37

    Modalits dusage p. 53

    tat de sant des usagers p. 61

    Organisation des trafics p. 67

    Les produits consomms p. 73

    Lusage de cannabis et de ses drivs p. 75

    Lusage des opiacs (hrone, Subutex, mthadone, sulfate de morphine) p. 81

    Lusage des produits stimulants (cocane, crack, ecstasy, amphtamines) p. 99

    Lusage des produits hallucinognes (LSD, ktamine, GHB, champignons) p. 119

    Lusage des mdicaments psychotropes (Rohypnol, Rivotril, Artane) p. 129

    Synthse des observations p. 135

  • tat des lieux de la toxicomanie et phnomnes mergents lis aux drogues Paris en 2003

    4

  • Introduction

    5

    Introduction

  • tat des lieux de la toxicomanie et phnomnes mergents lis aux drogues Paris en 2003

    6

  • Introduction

    7

    LObservatoire franais des drogues et des toxicomanies (OFDT) a mis en place depuis 1999 un

    dispositif national intitul TREND, Tendances rcentes et nouvelles drogues, visant reprer

    les nouvelles tendances de consommation de produits psychoactifs. Ce dispositif repose sur un

    rseau de douze sites dobservation en France mtropolitaine et dans les dpartements doutre-

    mer 1. La coordination de chaque site dobservation est ralise au niveau local et lOFDT

    assure la coordination du rseau des sites.

    Ce dispositif repose, au niveau de chaque site, sur le recoupement des informations obtenues

    selon quatre types de dmarches : une observation ethnographique en milieu festif et en milieu

    urbain, la ralisation de groupes focaux associant dune part des professionnels des champs

    sanitaires et dautre part des acteurs de la police et de la justice, la passation de questionnaires

    quantitatifs auprs dusagers frquentant des structures de premire ligne et de questionnaires

    qualitatifs auprs dquipes en charge des structures de premire ligne et dassociations de

    rduction des risques intervenant dans les vnements festifs techno.

    L'Observatoire rgional de sant d'Ile-de-France assure depuis 2002 la coordination de TREND

    pour le site francilien 2 mais ce site a t intgr au dispositif TREND ds 1999.

    Modifications du dispositif TREND Paris en 2003

    Quelques limites, observes en 2002 pour Paris et la Seine-Saint-Denis, ont conduit

    lObservatoire rgional de sant dIle-de-France, en accord avec lOFDT, modifier quelque

    peu le dispositif TREND pour lanne 2003.

    1 En France mtropolitaine, Bordeaux, Dijon, Lille, Lyon, Marseille, Metz, Paris, Rennes et Toulouse et dans les dpartements doutre-mer, la Guyane, la Martinique et la Runion. 2 S. Halfen, I. Grmy, Phnomnes mergents lis aux drogues Paris et en Seine-Saint-Denis en 2002, Tendances rcentes et nouvelles drogues (TREND), ORS Ile-de-France, septembre 2003 et OFDT, Observations locales des drogues, Observations sur les usagers de drogues en 2002 dans douze sites en

    France, rapports locaux du rseau des sites TREND, OFDT, mai 2003, P.Y. Bello, A. Toufik, M. Gandilhon, I. Giraudon, N. Bonnet, Phnomnes mergents lis aux drogues en 2002, quatrime rapport national du dispositif TREND, OFDT, juin 2003. Tous les documents (rapports de site et rapports nationaux) sont disponibles sur le site de lOFDT : www.ofdt.fr.

  • tat des lieux de la toxicomanie et phnomnes mergents lis aux drogues Paris en 2003

    8

    Ces changements ont pour objectif damliorer la fiabilit des analyses, en favorisant le

    recoupement des informations recueillies. En effet, une information portant sur un phnomne

    mergent sera considre comme tant dautant plus fiable quelle sera rapporte par diffrentes

    personnes et/ou en diffrents endroits.

    Tout dabord, lensemble du dispositif a t recentr sur le seul dpartement de Paris, afin, avec

    des moyens comparables 2002, de multiplier les sites dobservation dans cette ville et rduire

    au maximum la possibilit quun phnomne puisse totalement chapper lobservation issue

    du dispositif TREND. Le dispositif TREND 2003 a donc exclusivement port sur Paris.

    En milieu festif, lobservation a t largie en 2003 dautres courants musicaux que la techno,

    tels que le ragga, le reggae, le drum'n'bass, le hip hop, le hardcore, etc. Le dispositif a t plus

    gnralement ouvert dautres vnements (clubs, soires, raves payantes) que les seuls

    vnements festifs underground du type free-party et tecknival.

    LOFDT a souhait faire voluer en 2003 le dispositif national dobservation ethnographique

    afin de le rendre plus efficace. (cf. partie mthodologie).

    Les espaces tudis Paris en 2003

    La collecte des donnes pour le site TREND Paris concerne lensemble du territoire de la

    ville. Nanmoins, certains espaces ont t plus particulirement concerns par lobservation en

    milieu urbain et ont fait lobjet dune exploration approfondie durant lanne 2003. Ces espaces

    ont t choisis pour leur diversit au regard des usages et des usagers frquentant ces lieux.

  • Introduction

    9

    Ainsi, trois zones gographiques ont fait lobjet dune observation approfondie :

    le nord-est de Paris : essentiellement le quartier de la Goutte dOr, Chteau Rouge, le

    boulevard de la Chapelle, le carrefour Marcadet-Poissonniers, la Porte de la Villette, la

    Porte de Clichy

    le centre de Paris : essentiellement le quartier des Halles, de Rambuteau, le boulevard

    Sbastopol, le quartier de Strasbourg Saint-Denis

    le sud de Paris : essentiellement les 14me et 15me arrondissements.

    En milieu festif, les observations ont port la fois sur des vnements alternatifs (free parties,

    sound systems), mais aussi des soires dans certains clubs ou discothques (Flche dOr,

    Batofar, Gibus, Amnsia, Rex, etc.) ou dans des bars thmes ou branchs techno du 11e

    arrondissement de Paris.

    Outre ces vnements, les informations sur le milieu festif ont t recueillies dans un festival

    hip hop Alliance Urbaine Bagneux, la manifestation de lAppel du 18 joints ainsi

    qu deux manifestations contre les lois de Scurit Quotidienne, la Fte de la musique (21

    juin 2003 sur les quais de la Seine), la Techno Parade Paris, un teknival, une fte techno

    dans un chteau, la fte techno Attentat sonore Cergy Pontoise (95) ainsi qu diffrentes

    ftes (Gaia Concept Password is love , Trance, Hommage Willyman , Electronicaes,

    etc.).

    Le rapport TREND 2003 relatif Paris

    Le rapport relatif lobservation TREND Paris en 2003, qui alimentera le rapport national

    ralis par lOFDT paratre prochainement, se compose de trois chapitres.

    Le premier a pour principal objectif de fournir quelques donnes quantitatives de cadrage sur la

    toxicomanie Paris, et plus gnralement en Ile-de-France. Ces donnes sont issues de

    diffrentes sources disponibles dinformations (donnes de ventes de produits de substitution

    aux opiacs, de matriel strile dinjection, dinfractions la lgislation sur les stupfiants, de

    dcs par surdose), complts par un recensement des structures de prise en charge des usagers

    de drogues et des automates (distributeurs/rcuprateurs de seringues) en Ile-de-France.

  • tat des lieux de la toxicom