Rapport PPH Margaux Lamourelle

  • View
    238

  • Download
    18

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Rapport du PPH de Margaux Lamourelle sur le thème de l'urbanisation d'une favela (Cantagalo-Pavao-Pavaozinho) où elle a vécu pendant un an lors de son échange académique au Brésil

Text of Rapport PPH Margaux Lamourelle

  • Tutrice : D. Faucheux

    Co-Tuteur : P. Pinsard

    , ,

    Lors de mon anne dchange au Brsil, jai fait le choix de vivre dans une favela de la Zona

    Sul, Cantagalo - Pavo - Pavozinho (aussi surnomme PPG), tout dabord pour des raisons

    financires, la ville de Rio de Janeiro tant trs chre, mais aussi pour dcouvrir cet espace

    dont nous entendons tant parler en Europe mais dont nous ne savons rien, ou dont nous

    nous faisons une ide errone.

    Ayant toujours t attire par la photographie, possdant mon propre reflex numrique et

    ayant t implique dans le Club Photo de lINSA, Graines dImages, jai trouv naturel de

    raliser mon PPH sous forme dexposition photo. La vie de la favela a rythm mon

    quotidien, jy ai trouv des marques, des amis, je lai vue voluer, se mobiliser. Son

    urbanisation trs particulire fait quelle est un quartier part, diffrent de lasphalte .

    Cest ce point l qui ma inspire pour mon Projet Personnel en Humanits.

    Cantagalo - Pavo - Pavozinho (littralement Coq qui chante - Paon - Paonneau ), est en

    vrit un complexe de 3 favelas, situ la jonction des riches quartiers dIpanema,

    Copacabana et Lagoa dans la zona sul de Rio de Janeiro.

    Les premiers baraquements de bois furent construits dans les annes 30 par des habitants

    venant pour la plupart du Nordeste brsilien, fuyant la scheresse et le manque de travail. La

    favela sest peu peu agrandie et a profit de diffrents programmes publics permettant

    lamlioration des conditions de vie des habitants du morro.

  • Tutrice : D. Faucheux

    Co-Tuteur : P. Pinsard

    Aujourdhui la comunidade comporte entre 10 000 et 12 000 habitants selon les sources. La

    plupart des habitations sont en briques, possdent llectricit et leau courante. Les units

    de police pacificatrices (UPP) ont fait leur entre dans la favela dbut 2010 et des

    patrouilles de police sont prsentes chaque entre de la favela ainsi que dans ses ruelles.

    Comme dans tous les morros cariocas, un service de mototaxis sest mis en place et des petits

    commerces, souvent dans des maisons particulires, fleurissent de toutes parts. Des

    associations et des services publics ( postes de sant ) y sont installs.

    Mais les conditions de vie des habitants du morro sont loin dtre idales. Une seule route

    desservant la favela, la plupart des maisons ne sont accessibles que par de nombreux

    escaliers trs escarps. Les conditions dhygine laissent souvent dsirer, le nettoyage tant

    difficile par les services publics et les gouts pouvant tre ciel ouvert.

    Les choix techniques pour une exposition photo ne sont pas anodins. Le matriel conditionne

    les photos que lon va prendre, font partie intgrante du sens de la photo. Mes photos ont t

    ralises avec un reflex numrique de gamme amateur confirm de la marque Sony, lalpha

    700. Celui-ci est mon premier appareil photo reflex et je lavais depuis presque deux ans

    quand je suis partie au Brsil. Je maitrisais donc suffisamment mon matriel. Le boitier tait

    accompagn dun objectif 28-75mm ouvrant jusqu f2.8, ce qui permet une plage de focale

    relativement large et de nombreux choix photographiques. La focale 28mm tant parfois un

    peu longue pour des photos dans la favela, o les rues sont troites et o il y a souvent peu

    de possibilits pour se reculer, jai profit de la visite dun ami pour lui emprunter son

    appareil photo grand angle, un Sony de la gamme Nex (hybride) coupl dun objectif

    standard 18-55mm. Deux photos de lexposition ont t faites avec celui-ci.

    Le traitement des images a t ralis avec le logiciel Adobe Photoshop Lightroom, logiciel

    que jutilise depuis le dbut de ma pratique de la photographie. Cest avec ce logiciel, et juste

    avant le traitement des images, que jai effectu la slection des photos allant tre exposes.

    Jai d choisir parmi prs de 200 clichs une slection de 34 photos. Ce choix est long et

    difficile, car chaque dclenchement a un sens pour le photographe, et il est compliqu de

    mettre de ct certains aspects du sujet quil veut traiter. Une fois le choix fait, le moment est

  • Tutrice : D. Faucheux

    Co-Tuteur : P. Pinsard

    au traitement des photos. Traitement, par opposition avec retouche, car les modifications

    effectues sont lgres et ne changent pas foncirement le sens de limage. Balance des

    blancs, contraste, exposition, vignettage et retouche locale (pour enlever une poussire ou un

    halo) sont les seuls paramtres que jai utiliss.

    28mm

    f/4,5

    1/80s

    ISO 500

    28mm

    f/4,5

    1/200s

    ISO 500

    28mm

    f/2,8

    1/40s

    ISO 1000

    Les ruelles troites et tortueuses, les escaliers sans fin, les briques nues, parpaings ou

    crpis gris sont caractristiques de la favela. Ils refltent sa cration et son histoire, ce

    quartier tant non planifi et auto construit.

    75mm

    f/5,0

    1/160s

    ISO 200

    Les coqs, mascottes de Cantagalo, se

    promnent librement dans la favela, entre les

    tableaux lectriques et les escaliers en ternelle

    construction.

  • Tutrice : D. Faucheux

    Co-Tuteur : P. Pinsard

    75mm

    f/4,5

    1/2000s

    ISO 500

    Toutes les maisons sont desservies en lectricit et en eau.

    Leau Rio nest accessible qu certaines heures ou certains

    jours de la semaine. Ainsi, ds que leau est disponible, de

    gros rservoirs deau se remplissent automatiquement. La

    favela est tachete de bleu par ces rservoirs poss sur les

    toits.

    28mm

    f/2,8

    1/8s

    ISO 800

    Les nombreux fils lectriques acheminent

    llectricit jusquaux maisons. Dans cette

    organisation anarchique, les lectriciens font

    figure de prestidigitateurs.

    28mm

    f/3,5

    1/125s

    ISO 200

    Un camion de bouteilles de gaz est prsent dans la rue

    principale de Cantagalo. Les logements ntant accessible la

    plupart du temps que par des escaliers, cest dos

    dhomme que les habitants sont approvisionns en gaz.

  • Tutrice : D. Faucheux

    Co-Tuteur : P. Pinsard

    40mm

    f/4,5

    1/400s

    ISO 500

    Les services de nettoyage passent plusieurs fois par jour

    rcuprer les poubelles pour faire face la trs grande

    quantit de dchets gnrs dans la comunidade. Malgr

    cela, faute de points de collectes, cause du manque

    daccessibilit des ruelles par les vhicules, les poubelles

    dbordent rgulirement.

    28mm

    f/5,6

    1/1000s

    ISO 200

    Au bout de la seule route du morro, des

    btiments ont t construits : le sige de lunit

    de police pacificatrice, des btiments

    associatifs mais aussi des appartements pour

    reloger les habitants subissant les remooes.

    28mm

    f/5,0

    1/160s

    ISO 200

    Ne pas jeter de poubelles ici . A Rio comme

    dans le reste du Brsil, une norme

    sensibilisation sur les risques

    environnementaux reste faire. La magnifique

    baie de Guanabara est trs pollue, entre autre

    par les dchetteries improvises et ciel

    ouvert sur les flancs des morros.

  • Tutrice : D. Faucheux

    Co-Tuteur : P. Pinsard

    28mm

    f/5,0

    1/640s

    ISO 200

    Ce grand btiment, o est install le

    programme social Criana Esperana, fut

    dabord un htel, puis une cole sous le

    gouvernement de Brizola.

    35mm

    f/5,6

    1/500s

    ISO 200

    Le complexo Rubem Braga est aussi un vecteur de tourisme. Il

    possde un mirador amnag et permet un accs rapide au

    centre du morro. Le contraste entre ce btiment

    ultramoderne et les petites maisons aux briques apparentes

    est frappant.

    28mm

    f/2,8

    1/10s

    ISO 800

    Le complexo Rubem Braga a t inaugur aprs

    la pacification de la favela, en 2010. Dispos au

    centre du quartier Ipanema, il intgre

    vritablement PPG au reste de la ville.

    28mm

    f/5,6

    1/125s

    ISO 200

    Ascenseur public et gratuit, le complexo Rubem

    Braga est vite devenu indispensable aux

    habitants de PPG pour aller lcole, au

    travail, ou remonter leurs courses. Un

    tlphrique a aussi t mis en place de lautre

    ct de la favela.

  • Tutrice : D. Faucheux

    Co-Tuteur : P. Pinsard

    28mm

    f/5,0

    1/160s

    ISO 200

    Des logements dtruits pour la construction de routes,

    transforms en dcharges par le temps et le manque de

    sensibilisation, jouxtent des maisons que les habitants

    refusent de quitter.

    28mm

    f/5,0

    1/200s

    ISO 200

    Une des ruelles principales de la favela, que le

    gouvernement veut transformer en route

    accessible aux voitures. Pour linstant, seuls les

    vhicules deux roues y accdent.

    28mm

    f/5,0

    1/640s

    ISO 200

    Une des maisons qui a du tre quitte par ses habitants

    pour la construction de la route. Pour sassurer que

    personne ne sy tablisse nouveau, les services publics

    lont dmolie. Cependant les travaux nont toujours pas

    commenc.

  • Tutrice : D. Faucheux

    Co-Tuteur : P. Pinsard

    28mm

    f/5,0

    1/1000s

    ISO 200

    PPG bnficie dune vue privilgie sur la mer

    et les quartiers de Copacabana et dIpanema,

    ce qui attire les touristes et provoque la

    convoitise des constructeurs et promoteurs.

    28mm

    f/5,6

    1/320s

    IS

Recommended

View more >