Recueil Des Historiens Des Croisades. Historiens Orientaux. t.5

  • View
    128

  • Download
    32

Embed Size (px)

Text of Recueil Des Historiens Des Croisades. Historiens Orientaux. t.5

  • PROPERTYOFTHE Shell No..

  • Digitized by the Internet Archive

    in 2013

    http://archive.org/details/recueildeshistor05acad_0

  • RECUEILDES

    HISTORIENSDES CROISADES

    PUBLIE PAR LES SOINS

    DE L'ACADMIE DES INSCRIPTIONS ET BELLES-LETTRES

    HISTORIENS ORIENTAUX

    TOME V

    PARIS

    IMPRIMERIE NATIONALE

    LIBRAIRIE C. KLINCKSIECK, RUE DE LILLE, I

    MDCOCCVI

  • RECUEILDES

    HISTORIENSDES CROIS/VDES

    HISTORIENS ORIENTAUX

  • RECUEILDES

    HISTORIENSDES CROISADES

    PUBLIE PAR LES SOINS

    DE L'ACADMIE DES INSCRIPTIONS ET RELLES-LETTRES

    HISTORIENS ORIENTAUX

    TOME V

  • J

  • C^UsS^La

    cyrJ^^j)

  • 1 A

    LE LIVRE DES DEUX JARDINS.HISTOIRE DES DEUX RGNES,

    CELUI DE NOUR ED-DN ET CELUI DE SALAH ED-DN.

    (suite.)

    ANNE 587 (DU 29 JANVIER 1191 AU 18 JANVIER 1192).

    ARRIVE L'ARME FRANQUE DU ROI DE FRANCE, DU ROI D'ANGLETERRE ET D'AUTRESPERSONNAGES. PRISE DE 'AKKA (sAINT-JEAN D'ACRE) (QUE DIEU NOUS PERMETTE

    DE LA RECONQURIR!)

    Rcit dEl-Imad. Tant que les nuages dversrent des torrents de pluie et quela mer fut agite, le Sultan (Saladin) demeura dans son camp prs de Chafra'amm 1

    ,

    o Dieu rpandit sur lui ses faveurs grandes et petites. El-'Adel tait camp surles rives sablonneuses du fleuve de Hafa et nos vaisseaux amenaient successivement 'Akka les contingents de rserve. Quant aux Francs, ils continuaient le sige decette place et se prmunissaient contre les obstacles. Nos postes d'avant-garde taient

    1 Yakout est le seul gographe arabe qui cite le Saladin dans cette localit, il le place tort en

    nom de ce village situ 3 milles de 'Akka sur le l'anne 586 de l'hgire au lieu de 087, cf. Mo'djem

    .

    bord de la mer; mais en mentionnant le sjour de t. III, p. 3o3, et Ilist. ar. des Croisades, t. II , p. 'i 1

    .

    1 .

  • 4 LE LIVRE

    An 587 de l'hgire (j- J- \^ q vJj

  • DES DEUX JARDINS. 5

    sL^L-rO .jJ-C ijp^- ^-** ci) J ^V""^^ ol (2) ly^s. UjI A^ L^ix L*_-

    1 9 1 et 1191

    ce .1. C.

    ,j-e1 g a ^ J^jcjj.

  • 6 LE LIVRE

    An 587 de l'hgire Jj ailSilj 4aUojj 4) (Jv-* r-fc-4*' S^_*^x> c^-^V C^"H5 (J?"H5 ^U- jj "^ (Jla.5(1 191 et 1 192 * >-

    deJ. C). ^iL 1_3^__a_-wI J^Li J AJ ^iL ^Ijli^aJI ijl >\^J ^jL y^sl. cLw Jsj e)*-^ Q V^^-^l JU-^i ^*|[5 ~*

    **iy~ ( rfUx ^jwJaj (Ji^_w ^ ^ 4-^P < *3 f

  • de J. C.

    DES DEUX JARDINS. 7

    i 1 >L^f j ^ILl^Is LSsX >u (Jic iaJLw ^C^- Cj^-pit WvL cilUI l*xcb 52-as ^IS^ :>L?Ji Jls

    fjs^i fu^ J JaiiJL >Uii L*_^^ Lt-3 jF *- J ^^JL> J Ji tj*

  • 8 LE LIVRE

    An 58 7 de l'hgire w\j-^^kSj ?jA? fjy^J &>'Ai>\ ]^xLJ JLaI u^X^Jf -J^ j}-*-^ oJJ jjjlSj sL*j(1 191 et 1 192

    de J. C). Js_aJ. JS^JJ J_^aj.3 Lww.XiL *M-A-ft>jl (jXxjlL 2l jU-sJ- cJ* LN^ji^-*JI t_/-^=Lt ^jJnj |5 ci>js-aj tij-^ ^oL*v ^jioJI yc

    ^J ^ji J .M a_^ au L L*mJ ^La^N S-c^L/ Lg-^c iY*-%~ d0, '*-*'*

  • DES DEUX JARDINS. 9

    ^La^- >> & LSswj t^5s_i

  • 10 LE LIVRE

    Au 587 de l'hgire

    (1191 et 1192de J. C).

    LjUJ ^jLk-L^vJ^rP> (2)JjJjJ $-*y> ])$* $~iXz

    -fy*^ i^^j

  • DES DEUX JARDINS. 11

    (jjiXAjiil Jj ^)^-Jy^f f*-5

    # -L_C ^t ;j~ J jW_3 s-^sJl 3 (3) iuJUl UmJJ Le ^JjLs-j (S^j Lg 1 P.J

    .> j. ^L wjl.i

  • 12 LE LIVRE

    An 587 de l'hgire clj^-A-j j, LZ^jlXj V*' ^ ^UaJ-uJi

    l- g 1.^,-v.gj (JjljtiL l^/jLa. f^y>

  • DES DEUX JARDINS. 13

    ^^us j* J^\ c^jULaL 52-mI 4JJ>ld> *^-^ ^-p^ ?-^o ^ >**jj (2 ) ^-bL*io U ^ic On is (1)

  • ( 191 et 1 192

    de J.C.).

    14 LE LIVRE

    An 587 de l'hgire c; * ca-cjj #il * b AjLLj^j pjJlJLu^ < tJLaJ "LX-^-si ^J^^i /\l c_yji

    J,! io^^Aj v!' l Ed. s'j?r.

    depuis l'arrive du maudit roi d'Angleterre. Peu de temps aprs, ce roi tomba ma-lade; il faillit mourir et le roi de France fut bless, mais cela ne fit qu'accrotrel'acharnement et l'insolence des ennemis. Deux fugitifs qui se prsentrent

    comme attachs au service de la sur du roi d'Angleterre l et comme professantsecrtement l'islamisme, furent bien accueillis par le Sultan et traits avec beau-coup d'gards. Le marquis (Conrad de Montferrat) s'vada du camp chrtien etregagna Sour (Tyr) sur l'avis qui lui fut donn que le gouvernement de cette villeallait lui tre enlev.

    Rcit d'El-'Imad dans YEclair. Lorsque les Francs furent bout d'expdients,

    lorsque tous leurs projets chourent dans l'ensemble ou les dtails, que leurs toursde bois taient brles, que leurs palissades, leurs tour roulante et bliers taient

    disperss, mutils, mis en pices, ils dressrent en avant de leur camp, dans la di-

    rection de 'Akka, un monticule de terre o ils apportaient et versaient continuelle-ment du gravier. Cachs derrire cet abri ils poussrent en avant cette masse deterre dont ils dressrent le sommet prs de la ville; de l, protgs contre touteatteinte, ils incendiaient, repoussaient les sorties et dirigeaient leur gr des

    attaques acharnes. Devant cette colline mouvante qui se rapprochait de plus en

    plus, les plus braves sentaient faiblir leur courage. Le feu n'avait point de prise

    sur elle, tous les efforts taient impuissants l'loigner. Elle n'tait plus qu' une

    demi-porte de flche et couvrait la place de charbons ardents et de projectiles.Chaque jour elle s'avanait davantage et multipliait ses dvastations, tandis que nos

    1 Jeanne, veuve du roi de Sicile.

  • DES DEUX JARDINS. 15

    4131 j i < l^ I - - ") i *"' '- ^ Ci)_5"~^ ""~^5 f ^Jl Ov1*J| ^ ^t.^sSC c_A^P^i An 587 de l'hgire(1191 et 1 192

    ^ *uJi^ de J. C).

    xJ J,! ^ijis c_>U5 ^^

    lk Ji [1 p" U ,jUUl ^)ls

  • de J. C.

    16 LE LIVRE

    An 58 7 de l'hgire 2 .X_a_*_a_J| c^L5C L *^^-T ?*' ^-A_*i aJAJ lsJUl ^yo .j_4uj| o lu*[^ A^La^. h >

    Lg^olJsJ *y*\*^fr^'13

  • DES DEUX JARDINS. 17

    AT10Ml.t.

  • 18 LE LIVRE

    An 5S- de l'hgire ULji ^otj ~J"_J

  • DES DEUX JARDINS. 19

    L^>_* 3s_J Jv_5 fs_ii jjl lc J-6-U1 f+-f LlLj ^-A-oaJl -^j rJ-^jJI

    ^L ? I A w_^a_^Oj i^-i-a^lJ_^1

    j^iuJLS'^--^ -*-^ i* ^^Y^ ^ 5^*oJ| i^cLu ^JjoJt ^ijUvI i^ y* LLJjj dJjyj}\) 'lLJ[ *UJI *5\^l

    y cy3-*-? cJ^*j CJ&Jl ^^ V?^ U-^O &3LL! rjaJt-i (J-*

    l g -jQyj jjbj SU^s?]

  • 20 LE LIVRE

    An 587 de l'hgire ^JiX_jJ| ^j jJlaJI J^sb] ^j^-J U)

  • DES DEUX JARDINS. 21

    .0s_^' \jJ>lSj i p^L.g a-sw!

  • 22 LE LIVRE

    An 587 de l'hgire ^ A_>l>v_j| Li\_^Oj Uc. s Manque dans A. 6 A Ij-jii.

    fendre leur poste par un eflort suprme. Dans les pourparlers qu'ils ont eus avecles Francs au sujet de la capitulation, ils se sont heurts des conditions inaccep-tables. Aussi, s'armant de patience et dployant une nouvelle ardeur, ils repoussentles assaillants tantt du bastion, tantt des brches des murailles. Puisse Dieu fa-ciliter leur tche et allger leur misre!

    Rcit du Cadi. Ce jour-l, ds l'aube, le Sultan annona qu'il allait attaquerl'arme franque. Il monta cheval et fit emporter des pelles de fer et l'appareil

    ncessaire pour combler leurs retranchements. Mais loin de le seconder, ses troupesrefusrent de marcher, sous prtexte que ce serait compromettre le salut de l'isla-

    misme. Le mme jour, trois dlgus du roi d'Angleterre vinrent demander desfruits et de la neige. Ils annoncrent aussi que le chef des Hospitaliers devait sortirdu camp le lendemain , c'est--dire le vendredi, pour entamer de concert avec euxdes pourparlers au sujet de la paix. Le Sultan reut ces envoys avec politesse etils furent autoriss visiter le march du camp; puis ils partirent et rejoignirentleur arme cette mme nuit.

    A la mme date, l'ordre fut donn Kamaz En-Nedjmi de surprendre l'ennemiderrire ses retranchements. Plusieurs Emirs kurdes prirent part cette expdition

    ,

    entre autres El-Djanah, frre d'El-Mechthoub, avec ses hommes et un ramassis detroupes. Ds qu'ils descendirent de cheval, ils envahirent avec imptuosit les re-tranchements des Chrtiens. Kamaz y planta lui-mme son drapeau et en dfenditles abords pendant une partie de la journe. Le mme jour, arriva 'Yzz ed-DuDjordik En-Nouri, au plus fort de la mle; il s'y jeta lui et ses compagnons; ilsse battirent nergiquement et firent tous des prodiges de valeur.

  • egire

    1 191 et 1 192

    DES DEUX JARDINS. 23

    L_^Jt ^L_J f' ^ * * (^Jl u-^d Js^ii Jic

  • ^X_2fc-,

    24 LE LIVRE

    An 587 de l'hgire < c_iL-*a_J I A3 < i_>jjJIj t_>Lkil^J wL* >jJi ^SJ>j

  • DES DEUX JARDINS. 25

    i^j, U Je l i %l ~i 3 L'I Lg-O (U^JJL> i^Ju iXj-OI (j- J^v^j y-fr *'J I j-C^c ^"Ij An 587 de l'hgi(1191 et 1 192

    JspjJI j-ij ^UijLlJl

  • 26 LE LIVRE

    de J. C).

    y

    An 587 de l'hgire (j-e S< x. 0 U (^-A-lLu, &^mJuAj ^j> ^ ^-'| (Je C^-*-L^iJ] (_^a)~\^4 AJjxUC^l &AjUk.(1 1 j)i et 1 192

    J^S < l\ %fyj.\ (jM^vi) ]y^>j WjfcjluOj UjUisj Aj Cs^la^JI C^iVjj cjjj-^t

    ijSol (jJJi

  • gi et 1 19s

    de J. C.

    DES DEUX JARDINS. 27

    ^^w^vli V-^J iM-*2ll i~ ^>- C^-C {JUuLJl _w Je Llt-Cj jUJl yj Je L_t-Cj An 587 de l'hgir

    _ZSjJt sJ^ U jUl cilLJ jjJJubLm ..M^l Jabi Je cSr?^ ^JI ciLU Q^-*J JjS wt j_j6j /^yi ^^ "O-*^ ^1 *-?"} {jj'UaLuJ] j ,j^_?!wi jji^JI *HR v^-^ o^' f^"*^ r*-* ^^ J~~L?.5 J-*-*^'

    ^3jJI(n_^S-u' rr-f*-J LjO! (_Jls ^ ^jLwiil ^j^a-Aj ^i^i J,! U\l~*vj ^-d-^S^o ^NfrJ

    *I

    4L a U q j| Je i^-xi-fy*-^ (w- lsjj

  • 28 LE LIVRE

    An 587 de l'hgire Lg_*.M-d ^j[ h fj ('jjSy* ISx ^Jc LUL Vl jJt-J> L (

Search related