REP 2400 Essai personnel Anne-Marie Mongeon

  • Published on
    08-Jul-2015

  • View
    88

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

UNIVERSIT DE MONTRAL

Essaie Personnel

PAR

Anne-marie mongeon mona16608809

CERTIFICAT EN RELATIONS PUBLIQUESFACULT DE LDUCATION PERMANENTE

Travail prsent Patrice LerouxDans le cadre du cours REP 2400Internet et Relations Publiques

30 Octobre 2012

Facebook

Nous sommes maintenant en Octobre 2012 et quiconque ne connait pas le clbre rseau social Facebook serait considr comme un extraterrestre. En effet, ce fameux site internet regroupe plus dun milliard de membres actifs est, depuis les six dernires annes, le site le plus visit au monde et est disponible dans 78 langues diffrentes. Celui-ci a galement t Bien quil ait de la forte concurrence (Twitter et LinkedIn), Facebook reste le rseau social numro un sur la plante.

Cest le 3 fvrier 2004 quun tudiant studieux de luniversit Harvard, Mark Zuckerberg, a dcod de fond thefacebook.com. Linscription ntait dabord quaccord aux tudiants de luniversit. Cest cependant en septembre 2006 que toute personne ge dau moins 13 ans et possdant une adresse lectronique a pu souvrir un compte Facebook.

Cette innovation permet aux utilisateurs dentrer des informations personnelles sur eux-mmes et de pouvoir interagir avec dautres utilisateurs connues ou tranger. Toutes ces informations permettent de retrouver des anciens amis, collgues de travail ou membres de la famille. Ces derniers peuvent former des groupes et y inviter des personnes.

Facebook propose ses membres des applications qui peuvent modifier leur page de profil et leur permettent de profiter ou dchanger des informations tous ceux qui visiterait leur page. On peut trouver sur cette page: une liste d'amis, une liste des amis que le membre a en commun avec dautres amis, une liste des rseaux auxquels l'utilisateur et ses amis appartiennent, une liste des groupes auxquels l'utilisateur appartient, une bote pour accder aux photos associes au compte de l'utilisateur, un mini-feed rsumant les derniers vnements concernant l'utilisateur ou ses amis, et finalement un mur permettant aux amis de l'utilisateur dcrire des messages auxquels celui-ci peut rpondre.

Ce rseau social est devenu une drogue pour bien de gens. Retrouver des vieux amis, partager des dtails de nos vies et se faire prendre au jeu du voyeurisme sont des motivations pour beaucoup dentre nous. On a envie den savoir plus sur tout le monde et galement den faire connatre sur nous-mme aux autres. Cependant, cela peut-il nous mener au narcissisme et au voyeurisme?

Je, Me, Moi

Bien sr, Facebook est dabord et avant tout un rseau de socialisation. Il a de trs bons cts. Par contre, quand on regarde plus attentivement, Facebook est surtout un mdia dexhibition auquel la socialisation sert de faade. Que fait-on sur ce rseau social? On y publie nos penses les plus banales, nos ides les plus insignifiantes sans sinquiter de ne pas faire ressortir une quelconque qualit intellectuelle.La ligne de partage entre vie prive et vie publique se dplace, pour ne pas dire quelle sefface.

Les gens veulent sembler intressants. Ils veulent montrer quils sont plus beaux, plus drle et plus intelligent que les autres en publiant la moindre petite pense effleurant leur esprit. La communication est devenu tellement facile quelle se videde tout son sens,entrainant lillusion que nos proches pensent nous et attendent, avec impatience, nos prochains faits et gestes.

Toute la subtilit de Facebook et des rseaux sociaux en gnrale, rside dans le faitquon communique tout le monde ce quon communiquait avant seulement quelques amis. Il ny a pas si longtemps, dans nos vies personnelles, le schma dominant qui tait la communication interpersonnelle mettant en scne un metteur et un rcepteur, a t remis en cause par le schma des rseaux sociaux, qui est un schma de communication de masse, cest--dire un metteur pour plusieurs rcepteurs. Ce schma entrane donc fortement le narcissisme, et donne lillusion aux utilisateurs des rseaux sociaux dtre des gens importants aux yeux des autres car ils communiquent des informations personnelles un large public et supposent que leurs amis suivent leurs actualits.

On peut facilement constater sur Facebook que descommunications interpersonnelles, metteur avec un seul rcepteur,sont faites publiquement sur les murs alors quil existe une fonction message personnel qui permet de rendre une discussion interpersonnelle prive. Il est, sans contredis, vident quune discussion entre 2 personnes publie sur un mur ne sera pas la mme si elle est prive. Bien sr, les utilisateurs savent que leur conversation est publique, et communiquent donc en consquence. Le passage de la communication interpersonnelle la communication de masse engendre alors naturellement unethtralisation de la vie prive. Il est donc vident quavec les rseaux sociaux, on ne dvoile pas sa vie prive, on la met en scne de faon ce que tout le monde en soit tmoin.

La slection des lments que nous souhaitons faire paratre sur notre profil nous permet de crer limage que nous voulons reflter aux autres. Si je dcide de participer de nombreux vnements, que je publie des prises pendant des soires rgulirement, les gens penseront probablement que je suis ftarde et que jai beaucoup damis. Facebook nous permet donc de mettre en scne notre intimit.

Des chercheurs de lUniversit de lIllinois se sont intresss prs de 300 participants gs de 18 65 ans en mesurant leur degr de narcissisme.Ils ont observs deux formes de narcissisme chez certains participants. La premire se rapproche de l'exhibitionnisme. Ces personnes ont un besoin constant dtre au centre de l'attention. Ils formulent souvent des propos choquants ou inappropris et ne ratent aucune occasion de se vendre aux autres. La deuxime forme est la manipulation d'autrui. Les personnes ayant obtenus ce rsultat sont plus susceptibles d'accepter des demandes d'amiti de la part d'trangers et de chercher le soutien des autres sans en donner. Plus ceux-ci sont exhibitionniste, plus ils ont d'amis Facebook. Ce que je suis en train de faire n'a de valeur que si on peut le crier au monde entier. Voil leur faon de penser.

La notion dextimit a t dfinie, par le psychiatre Serge Tisseron, comme tant la volont de rendre visible des morceaux de soi qui tait auparavant considr comme intime. Sur les rseaux sociaux, cela se caractrise par lexposition de notre situation matrimoniale et nos photos les plus intimes (chographie ou mariage par exemple)! Lextimit fait partie de nous, nous avons besoin dextrioriser notre vie intime pour nous prouver que nous avons lapprobation et le support des autres et ainsi avoir une bonne image de nous-mme.

Voyeurisme.com

Bien sr, Facebook entrane un certain narcissisme pour de nombreux utilisateurs. Mais, ce rseau social engendre encore plus de voyeurisme.

Ce matin, 6h30, on pouvait apprendre que Marie-ve avait rompue avec David, que Marc-Andr sest achet le nouveau Iphone 5, que krystelle a perdu sa grand-mre, que Jonathan a couch avec deux jolies filles en fin de semaine, que le bb de Josianne fait de la fivre et que Martin est dprim de revenir de Cuba.

En y pensant bien, cest plutt incroyable de pouvoir savoir tout a sur nos amis en un battement cils. Comme si ctait notre journal quotidien des faits et gestes inutiles de nos contacts.

Dun autre ct, avons-nous rellement besoin de connatre tous ces dtails sur tous et chacun? O est pass lintimit dans tout cela? La nouvelle gnration semble ne plus avoir rien cacher, plus de jardin secret ou de journal intime. Lexhibition est la mode, mais lenvie de regarder est encore plus prsente.

Il est invitable de ne pas succomber la tentation de lire et relire encore les actualits des autres sur notre page daccueil. Sachant tous trs bien que tout cela est inutile, nous prouvons tout de mme le besoin despionner les moindre faits et gestes de nos ami(e)s et connaissances. Le nombre toujours plus lev dinscrits ainsi que laugmentation du temps dutilisation de Facebook indiquent que nous sommes intresss par lintimit de nos amis.

On se tanne de beaucoup dentre eux qui talent au grand jour leur insignifiance. Par contre, nous ne pouvons faire autrement que de lire tout ce quils publient attentivement. On regarde leurs photos, on les trouve beaux ou laid, on rit deux ou en est jaloux. On se demande si Pierre-Luc est enfin clibataire, on va regarder son statut. Rien ne nous chappe et on sait tout sur la vie de tout le monde.

Quand on y pense bien, on ralise que cet aspect de nos personnalits ressemble celui quon prend plaisir faire ressortir lorsque nous regardons des missions de tl-ralits telles quOccupation Double.

Lintrt de ces programmes est assez pauvre en contenu premire vue, pourtant ils suscitent un norme engouement. Leur point commun est de faire lexposition de la vie prive de gens inconnues afin dobtenir des cotes dcoutes leves. Les participants, inconnus ou non, veulent se montrer et nous, spectateurs, aimons les regarder.

Nous nous adonnons bien ouvertement au voyeurisme et encourageons les exhibitionnismes. Nous formons un couple pulsionnel qui dtient la cl du monde mdiatique. Ces pulsions sont normalement prsentes chez tout le monde. Elles sont tantt assouvies, tantt juges honteuses.

Ainsi, la personne qui se donne en spectacle devant les autres sur Facebook, satisfait sans honte une pulsion exhibitionniste. Et le voyeur peut sadonner ses pulsions en secret.

Liaisons dangereuses: Facebook engendreur dinfidlit

moins de vivre en retrait du monde entier sur une le dserte avec chri(e), pas moyen dchapper aux jeux dangereux du flirt auxquels on participe tous un peu, diffrents degrs bien sr. Et si on trouve le moyen, sur notre petite le paradisiaque de tasser les cocotiers et de se connecter Facebook, notre nirvana pourrait devenir lle de la Tentation. Nous aimons sduire et surtout, tre sduit. Cest pourquoi les relations interdites peuvent sembler plus attrayantes que notre petite routine de couple.

Sur les rseaux sociaux, de nouvelles amitis se forment et peuvent bouleverser les rgles de la fidlit dans un couple. Derrire lcran, les prjugs sont limins et les confidences vont de soi. De fil en aiguille, les amitis virtuelles peuvent devenir bien relle aux yeux de quiconque se laisse prendre au jeu. Une personne inconnue ou tout simplement une connaissance, est un mystre dcouvrir. Puis, des confidences intimes sur la vie prive peuvent commencer tre changes.Ensuite, les messages textes et autres sortes de message prennent dassaut le quotidien. Et finalement, peu peu, lattention de lautre devient un besoin.

Il fut un temps, pas si lointain quand on y pense bien, o une relation srieuse devait forcment passer par ltape du oui, je le veux. tape laquelle on devait se jurer fidlit jusqu la mort. Reste que les liens sacrs du mariage nont jamais empch Madame ni Monsieur daller voir ailleurs. De nos jours, comme sil ny avait pas assez dembches dans la vie dun couple, monsieur technologie a dcid de nous jeter dautres grandes difficults par la tte: les rseaux sociaux! On peut se surprendre parler avec un(e) bel(le) inconnu(e), que nous naurions jamais abord normalement dans la vie; lequel sera sans doute responsable de notre sparation ou divorce avec llu(e) de notre cur, quelques mois plus tard!

Tromper son conjoint est maintenant tellement facile. Nous navons qu ouvrir notre ordinateur, ajouter une personne qui nous plat ou qui nous est inconnue comme ami Facebook, clavarder ou lui envoyer des messages secrtement, puis lui donner rendez-vous dans des lieux o personne ne nous verra.

Des situations comme celle-l, il y en a par millions. Tellement, quun site internet a t cr pour dnoncer les infidlits faites par le biais de Facebook. Facebookcheater.com runi bon nombre de personnes ayant t trahie par leur conjoint(e) sur Facebook et qui lont dcouvert. Toutes des histoires plus tristes les unes que les autres. Et malheureusement, beaucoup de ces infidles ne percevaient pas leurs gestes comme de linfidlit. Cela nous amne nous demander o commence linfidlit. Les opinions sont partages: pour beaucoup, surtout les hommes, une infidlit commence lorsquil y a relations sexuelles. Pour dautres, chaque message sur Facebook ou par tlphone cellulaire est une trahison et une infidlit.

Les gens sont de plus en plus conscients de ces situations et commencent tre mfiants et jaloux lorsque leur conjoint(e) se connecte sur Facebook. Un sondage avait t cr en mai 2012 par une tudiante en psychologie de lUniversit de Trois-Rivires. Ce sondage rvlait malheureusement de tristes rsultats par rapport la jalousie quengendre Facebook.

La question tait: Lorsque mon conjoint navigue sur Facebook, cela entrane. Les rsultats furent concluants.

De la jalousie: 41.1% La surveillance du compte: 41.6% De linfidlit motionnelle: 33.9% Des disputes: 27.6% De linfidlit au niveau sexuel: 17.3%

Cette tude dmontre que Facebook a un impact direct sur le fonctionnement des couples. Plus les gens entendent parler des histoires dinfidlit sur les rseaux sociaux, plus ils ont tendance devenir inscure et vouloir surveiller le compte de leur conjoint(e).

En conclusion

Bien entendu, Facebook a une multitude de mauvais cts. Depuis lanne 2006 nous faisons face une svre augmentation du taux dinfidlit et de jalousie dans les couples. De plus, les gens deviennent de plus en plus individualistes et se montre sous toutes leurs coutures au grand public qui, lui, adore jouer le rle de spectateur. Cependant, il ne faut pas oublier que Facebook a ses bons cts. Il peut nous permettre de retrouver de vieux amis ou dorganiser des grands comme des petits vnements. Mais surtout, il peut nous aider promouvoir une entreprise et la faire connatre internationalement. Facebook peut tre un incroyable outil de marketing et ce point fort aide oublier les points faibles. Et malgr tous ces points faibles Facebook est et restera encore longtemps le rseau social numro sur cette plante.