Reproduction Humaine

Embed Size (px)

Text of Reproduction Humaine

Reproduction humaineAller : Navigation, rechercher Cet article est une bauche concernant la biologie et la mdecine. Vous pouvez partager vos connaissances en lamliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants. Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2008). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de rfrence ou si vous connaissez des sites web de qualit traitant du thme abord ici, merci de complter l'article en donnant les rfrences utiles sa vrifiabilit et en les liant la section Notes et rfrences . (Modifier l'article) Pour les articles homonymes, voir sexualit (homonymie). La reproduction humaine est l'ensemble des processus par lesquels un homme et une femme engendrent un nouvel individu. Or ce terme, frquemment utilis, est impropre puisque reproduire consiste refaire l'identique et non crer un individu nouveau diffrent de son pre et de sa mre. Il est prfrable d'utiliser la formulation "procration humaine".

Sommaire[masquer]

1 La rgulation de la fonction de reproduction chez l'homme

1.1 L'activit testiculaire : une double fonctionnalit

1.1.1 La production de spermatozodes 1.1.2 La synthse de testostrone

1.2 Le contrle hormonal du fonctionnement du testicule : 3 niveaux de contrle

1.2.1 Rle de lante-hypophyse 1.2.2 Rle du complexe hypothalamo-hypophysaire 1.2.3 Rle du testicule lui-mme : rtrocontrle ngatif

2 La rgulation de la fonction de reproduction chez la femme

2.1 Le fonctionnement

2.1.1 Le cycle ovarien 2.1.2 L'ovulation 2.1.3 La phase lutale 2.2.1 Les hormones ovariennes 2.2.2 Rle du complexe hypothalamo-hypophysaire (CHH) 2.2.3 Le rtrocontrle ovarien

2.2 Le contrle hormonal du fonctionnement

3 Fcondation et dveloppement

3.1 Les phases de grossesse

3.2 Les diffrentes tapes de croissance / La nidation 3.3 Rsum 3.4 La croissance 3.5 Quelques tapes caractristiques aprs la naissance 4.1 Articles connexes 4.2 Liens externes

4 Voir aussi

La rgulation de la fonction de reproduction chez l'homme[modifier]L'activit testiculaire : une double fonctionnalit[modifier]La production de spermatozodes[modifier]

La spermatogense sexerce dans les tubes sminifres (une centaine de tubes pelotonns). Dans la paroi de ces tubes, des cellules germinales souches subissent de nombreuses mitoses (divisions cellulaires l'identique) et une miose (division aboutissant aux futurs gamtes contenant la moiti du patrimoine gntique)centripte. Les spermatozodes sont librs dans la lumire du tube puis gagnent lpididyme o ils acquirent leur mobilit et leur capacit fconder l'ovule. Cette tape est appele capacitation. Ils se mlangent au cours de ljaculation aux scrtions prostatiques et sminales (80% du volume) pour former le sperme. Les spermatozodes sont des cellules spcialises dans leur fonction de reproduction. En effet, ils ne contiennent que des organites indispensables leur fonction : transfrer l'information gntique mle l'intrieur du gamte femelle. La testostrone produite par les cellules interstitielles de Leydig stimule la spermatogense en se fixant sur les cellules de la paroi des tubes sminifres. Les cellules de Sertoli (rle de soutien et de nutrition) scrtent une protine indispensable la fixation de la testostrone sur les tubes sminifres et testiculaire. La testostrone, seule hormone testiculaire mle de ladulte, est scrte localement et dans la circulation sanguine. Elle est active en trs petite quantit, est scrte de manire pulsatile, par pulses de quelques minutes (espacs de priodes de non scrtions). Mais la testostronemie oscille autour dune valeur globalement constante. Elle stimule aussi la spermatogense au niveau des tubes sminifre et provoque la mise en place et le maintien des caractres sexuels secondaires partir de la pubert. Remarque : Chez certains mammifres, la testostrone est scrte en grande quantit au cours de priodes particulires.

La synthse de testostrone[modifier]

Le contrle hormonal du fonctionnement du testicule : 3 niveaux de contrle[modifier]Rle de lante-hypophyse[modifier]

Les pulses de testostrone sont dclenchs par des pulses de LH (Hormone Lutinisante). La pulsatilit de LH est indispensable a la scrtion pulsatile de testostrone.

La FSH (Hormone FolliculoStimulante) stimule les cellules de Sertoli a synthtiser une protine(APB)indispensable la fixation de la testostrone sur la paroi des tubes sminifres. Lante-hypophyse contrle donc, indirectement, la spermatogense grce ces deux gonadostimulines. Sous linfluence de certains facteurs environnementaux externes (luminosit, T) et internes (adrnaline) des neurones hypothalamiques scrtent une neurohormone GnRH de manire pulsatile et priodique qui dclenche les pulses de LH et de FSH Le maintien dune testostronemie globalement constante est assur par un rtrocontrle ngatif (ou rtroaction ngative) exerc par la testostrone sur le CHH (il existe donc des rcepteurs testostrone) lorsque la testostronemie dpasse une valeur seuil.

Rle du complexe hypothalamo-hypophysaire[modifier]

Rle du testicule lui-mme : rtrocontrle ngatif[modifier]

Ce rtrocontrle ngatif induit une dimunition de la production de GnRH et donc de LH ce qui provoque une diminution de la production de testostrone. Ceci permet de garder le taux de testostrone aux alentours de 5ng/l .

La rgulation de la fonction de reproduction chez la femme[modifier]Le fonctionnement[modifier]Le cycle ovarien[modifier] Au moment de la phase provulatoire , un des nombreux follicules qui auront volu en stade primaire, secondaire puis tertiaire (cavitaire) a une croissance trs rapide pour arriver au stade de De Graaf. L'ovocyte se libre de la granulosa et se retrouve dans la cavit folliculaire accompagn par la couronne radie. Peu de temps avant l'ovulation, l'ovocyte I devient un ovocyte II. Il se bloque en mtaphase II et la meiose se termine s'il y a fcondation. L'ovulation[modifier] Elle dure quelques minutes. L'ovocyte II est accompagn des cellules de la couronne radie. L'ovulation est spontane et se produit en fin de phase folliculaire, et se fait en partie grce aux hulmormones. En effet, ces hormones scrts par les cellules interstitielles chez la femme permettent l'activation d'une mitose, suivie d'une moise de l'ovocyte II, qui devient alors l'ovule. L'ovulation se fait peu aprs la maturation de l'ovocyte II en ovule. La phase lutale[modifier] Le reste du follicule clat se transforme en corps jaune. Les cellules de la granulosa se multiplient et se transforme en cellules lutales ; Puis le corps jaune rgresse et se charge d'un pigment jaune. En fin de cycle, il devient une cicatrice la surface de l'ovaire. C'est ce qu'on appelle le corps blanc. S'il n'y a pas de fcondation, un nouveau cycle commence.

Le contrle hormonal du fonctionnement[modifier]Les hormones ovariennes[modifier] Les strognes dont l'stradiol : Les strognes sont scrts par les cellules de la thque interne, la granulosa des follicules et les cellules lutiniques du corps jaune. La principale scrtion est l'stradiol. Au cours du cycle, il y a deux pics : Le premier correspond la scrtion des oestrognes par les follicules. C'est un pic de croissance du follicule avant l'ovulation. Le second pic correspond la scrtion des strognes par le corps jaune. S'il se

produit une fcondation, alors il n'y aura pas de chute de concentration d'strognes en fin de cycle. Les progestagnes : Ils sont produit par les cellules lutiniques du corps jaune. Ils voluent en un seul pic au milieu de la phase lutinique. Ils correspondent au dveloppement maximal des cellules lutiniques du corps jaune. S'il y a fcondation, ce taux reste lev car il y a persistance du corps jaune. Rle du complexe hypothalamo-hypophysaire (CHH)[modifier] L'hypophyse scrte :

FSH : hormone folliculo stimulante (glycoproteine) cette hormone stimule la croissance et la maturation des follicules donc des cellules folliculaires de la granulosa et des cellules thcales, donc cette hormone stimule indirectement la scrtion d'oestrognes. Son action complte ncessite la prsence de LH. LH : hormone lutnisante (glycoproteine) cette hormone agit en synergie avec FSH, elle contribue au dveloppement des follicules et provoque l'ovulation. Elle induit la formation du corps jaune et donc indirectement la production de progesteronne.

Le rtrocontrle ovarien[modifier] En dbut de cycle, aucun follicule n'est trs dvelopp, l'stradiol est en faible concentration donc il y a un rtrocontrle ngatif des strognes sur le Complexe HypothamoHypophysaire. Le taux de FSH augmente lgrement, ce qui stimule le dveloppement folliculaire. Quelques follicules grossissent, il y a alors une augmentation du taux d'strogne produit par les follicules et donc un rtrocontrle positif plus important. Puis, chute du taux de FSH et seul le follicule dominant poursuit son volution. En fin de phase folliculaire, si l'imprgnation de l'hypophyse par les strognes est suffisante en quantit et en dure, on a un rtrocontrle positif des strognes sur le Complexe Hypothamo-Hypophysaire. Il y a augmentation des scrtions des gonadostimulines et en particulier de LH qui augmente, donc il y a un pic de LH qui dclenche l'ovulation. En phase lutinique, le pic de LH est aussi ncessaire a la mise en place du corps jaune. LH stimule la production de progestrone par le corps jaune qui secrte aussi des strognes. Le couple strogne/progestrone exerce un rtro ngatif sur le Complexe HypothamoHypophysaire et donc il n'y a pas de dveloppement de nouveaux follicules. En fin de cycle, il y a une chute de concentration d'strognes et de progestrone car le corps jaune dgnre. Ainsi le rtrocontrle ngatif diminue, la FSH augmente et l'on redmarre un nouveau cycle.

Fcondation et dveloppement[modifier]La prsence dun mle et dune femelle est obligatoire pour avoir une reproduction. La fcondation : Spermatozode + Ovul