Ressources humaines Emploi

  • View
    26

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Ressources humaines Emploi. François Langot Professeur de Sciences Economiques GAINS – Université du Maine CEPREMAP – ENS Jourdan. Chapitre 3 : Gestion des seniors. Etat providence et incitations au travail: y-a-il conflit?. Motivations. - PowerPoint PPT Presentation

Text of Ressources humaines Emploi

  • Ressources humainesEmploi

    Franois Langot

    Professeur de Sciences EconomiquesGAINS Universit du MaineCEPREMAP ENS Jourdan

  • Chapitre 3 : Gestion des seniors

    Etat providence et incitations au travail: y-a-il conflit?

  • Motivations.Dans la mesure de leffort au travail, il faut distinguer lvolution du taux demploi de celle du taux de participation.Dans le cadre du vieillissement de la population et du financement des systmes de retraite, le faible taux demploi des plus de 50 ans est peru comme un problme dans les pays de lOCDE (Cf objectif europen de Stockholm)

  • Taux demploi par ge / US (OCDE)

  • Une gestion sous contrainteDans le cadre du vieillissement de la population, lutilisation de la mai duvre ge devient une ncessit. De plus, le problme du financement des systmes de retraite incite allonger la dure dactivit conserver un quilibre stable entre dure dactivit et dure de travail Le faible taux demploi des plus de 50 ans est peru comme un problme dans les pays de lOCDE (Cf objectif europen de Stockholm)

  • Pourquoi les travailleurs gs ne sont-ils moins longtemps en emploi?HYPO 1: Le progrs technologique est biais en dfaveur des seniors: les NTIC ont transform les mthodes de travail et les seniors nont pas les connaissances pour sadapter.

    HYPO 2: le systme de retraite induit une fiscalit qui dsincite la poursuite dactivit aprs un certain ge: connaissance commune donc la politique RH des entreprises intgre ce phnomne d horizon court.

  • Section 1 : Les seniors, les nouvelles technologies et les changements organisationnelsQuand les seniors ne comprennent plus lentreprise

  • Lemploi des seniors en France face aux nouvelles technologiesPlusieurs volutions rcentes sont susceptibles davoir modifi la demande de travail par les entreprisesDiffusion des nouvelles technologies (informatisation)Changements organisationnelsConcurrence internationaleCes volutions ont-elles diminu la demande de travailleurs gs ?

  • Le sentiment des dcideursEnqute Emploi des Salaris Selon lAge (DARES) :7 % des chefs dentreprise pensent quun accroissement de la main duvre ge a un effet positif sur lintroduction de nouvelles technologies 42 % pensent que cela a un effet ngatifLintroduction de nouvelles technologies est le point qui rassemble le plus dopinions ngatives (Monso et Tomasini, 2003)

  • Nouvelles technologies et emploiCe que lon sait sur le lien entre emploi et nouvelles technologies : nombreux travaux conomiques et conomtriques montrant des effets significatifs sur la productivit mais incertain sur lemploi agrg. Effet le plus solide sur lemploi : les nouvelles technologies ont un effet diffrenci par qualification le biais technologique : plus forte demande de plus qualifis consquences ngatives sur lemploi des moins qualifis.

  • Nouvelles technologies et seniorsPourquoi sattend-on ce que les NTIC aient une effet diffrenci par ge ? Peut-tre pense-t-on alors quil existe un lien entre ge et qualification ?2 sources de qualification : formation formelle (initiale ou scolarit) et exprience (learning by doing)Lge peut tre un proxy de la seconde dimension (exprience) tre un senior serait alors un avantage. Il existe aussi un lien (indirect) avec premire dimension : formation formelle = surtout formation initiale => diffrents ges = diffrentes cohortes = diffrentes formations initiales, plus ou moins loignes des techniques nouvelles. tre un senior ne serait plus un avantage.

  • Un bilan ambigu!!Impact ambigu des NTIC sur les salaris gsBiais vers la qualification favorable aux seniors (qui sont en moyenne plus qualifis et plus expriments) ?Acclration de lobsolescence des qualifications dfavorable aux seniors (leurs comptences sont plus anciennes, donc moins bien valorises sur le march du travail) ?

  • Ltude de Svane Ananian et Patrick Aubert (INSEE)Travailleurs gs, nouvelles technologies et changements organisationnels:un rexamen partir de lenqute REPONSE Dans cette tude, lanalyse porte sur :les secteurs de lindustrie et des services (deux tiers des emplois en France)Elle prend en compte de louverture linternationalImpact distinct des diffrents dispositifs dorganisation du travail innovants, i.e. nouvelles technologie (internet, ordinateur) et nouvelles pratiques organisationnelles (quipe, juste--temps).

  • Les donnesREPONSE (Relations Professionnelles et Ngociations dEntreprise), 1998 1 313 tablissements dans lindustrie manufacturire et la construction, 1 665 dans le tertiaire3 variables dinnovation :Utilisation de linformatique : ORDI (plus des 50% des salaris utilisent un ordinateur)Internet : INTERNET (utilisation par au moins 5% des salaris)Organisation du travail : ORGA (somme de la pratique de 11 dispositifs diffrents : quipes autonomes, groupes de qualit, juste temps, formation la polyvalence, etc.)

  • Les donnesDADS (Dclarations annuelles de donnes sociales) Information sur la structure de la main duvre dans les tablissements Pour chacune des catgories de salaris : heures et jours travaills, salaires, etc BRN-RSI (Bnfices Rels Normaux et Rgimes Simplifi dImposition) Donnes comptables et financires sur les entreprises on impute la valeur-ajoute et le capital aux diffrents tablissements au prorata des effectifs Chiffre daffaire lexportation RATEX : pris comme proxy de louverture linternational

  • Les donnesParts dans les effectifs 1 274 tablissements dans lindustrie 1 513 dans le tertiaire 4 classes dge: 20-29, 30-39, 40-49, 50-59 3 catgories de qualification : cadres et professions intermdiaires, employs, ouvriersFlux demploi Observations 1998 2001 4 308 observations dans lindustrie 4 971 observations dans le tertiaire

  • Rsultats : parts dans les effectifscarts entre utilisateurs et non-utilisateurs, en points de pourcentageTableaux interprter comme carts en points de pourcentage entre part danslemploi des classes dge des innovants par rapport aux non innovants (toutes choses gales par ailleurs)Exemple: 4,00 (pour internet, services, 30-39 ans) = dans des tablissements similaires (); la part etc

    Feuil1

    Parts dans les effectifs -1998-

    IndustrieServices

    20/2930-39 ans40-49 ans50-59ans20-29 ans30-39 ans40-49 ans50-59 ans

    ORGA0.120,27**-0.22-0.160,38**0,26**-0.2-0,43**

    ORDI0.020.66-0.63-0.05-1.060.610.040.4

    INTERNET0.523,77**-3,48**-0.81-0.254,00**-0.32-3,43**

    RATEX-0.66-2,49*2,71**0.44-4,50*3.141.5-0.14

    Observations1274 tablissements1523 tablissements

    Feuil2

    Tableau 3

    Part des ges dans les effectifs -1998-

    IndustrieService

    20-29 ans30-39 ans40-49 ans50-59ans20-29 ans30-39 ans40-49 ans50-59ans

    Dcentralisation-5,28**-0.823,74**2,37**-5,34**-1.552,52**4,36**

    (1.11)(1.09)(1.08)(1.09)(1.37)(1.04)(1.05)(0.99)

    Mthodes Qualit0.840.62-0.9-0.570.930.6-0.45-1,07*

    (0.84)(0.82)(0.82)(0.83)(0.86)(0.65)(0.66)(0.62)

    Juste--temps1,74**-0.09-0.89-0.760.72,23**-0.81-2,12**

    (0.66)(0.64)(0.64)(0.65)(0.96)(0.74)(0.74)(0.70)

    Autonomie2,41**3,81**-2,92**-3,30**3,86**-0.2-1.7-1,95*

    (1.08)(1.06)(1.05)(1.07)(1.48)(1.13)(1.14)(1.07)

    Observations12741523

    Feuil3

  • Commentaire des rsultats Il semble quil existe un biais contre lge : main duvre plus jeune dans les entreprises/tablissements innovants. Part plus faible de + de 50 ans (et presque de 40-49 ans : coeff souvent ngatif et significatif 10 % dans indus/internet)Part plus forte de jeunes : souvent 30-39 ans, 20-29 ans dans les entreprises utilisant les nouvelles forme dorganisation du travail (orga). Diffrence significative : nouvelles tech ET orga (sparment) Les deux jouent sur la main duvre par geAmpleur des effets : quelques points de pourcentagesUn point de pourcentage : peut signifier un effet important vu le niveau initial des parts et la combinaison des facteurs.

  • Au sein des catgories de qualificationLes nouvelles technologies (ordinateur et Internet) sont dfavorables aux plus gs dans lindustrie comme dans les services, etparmi les cadres et PI comme parmi les ouvriersLinnovation organisationnelle touche surtout Les cadres et professions intermdiaires dans lindustrieLes ouvriers dans le tertiaireLouverture linternational ne joue que parmi les ouvriers de lindustrie

  • Dispositifs organisationnelscarts entre utilisateurs et non-utilisateurs, en points de pourcentage

    Feuil1

    Tableau 1

    Parts dans les effectifs -1998-

    IndustrieServices

    20-29 ans30-39 ans40-49 ans50-59ans20-29 ans30-39 ans40-49 ans50-59ans

    ORDI0.641,23**-0.67-1,21**-1.060.610.040.40

    (0.43)(0.43)(0.41)(0.42)(1.03)(0.79)(0.79)(0.75)

    INTERNET0.540,91**-0,64*-0,80**-0.254,00**-0.32-3,43**

    (0.40)(0.39)(0.38)(0.38)(1.72)(1.31)(1.32)(1.25)

    ORGA0,17**0.1-0.05-0,22**0.380,26**-0.20-0,43**

    (0.07)(0.06)(0.06)(0.06)(0.17)(0.13)(0.13)(0.12)

    Observations3 817 entreprises1523 tablissements

    c'est en blanc !

    Feuil2

    Part des ges dans les effectifs -1998-

    IndustrieService

    20-29 ans30-39 ans40-49 ans50-59ans20-29 ans30-39 ans40-49 ans50-59ans

    Dcentralisation-5,28**-0.823,74**2,37**-5,34**-1.552,52**4,36**

    Mthodes Qualit0.840.62-0.9-0.570.930.6-0.45-1,07*

    Juste--temps1,74**-0.09-0.89-0.760.72,23**-0.81-2,12**

    Autonomie2,41**3,81**-2,92**-3,30**3,86**-0.2-1.7-1,95*

    Observations1 274 tablissements1 523 tablissements

    Feuil3

  • Les flux demploi : industrie

    Feuil1

    Industrie

    Moy20-2930-3940-4950-59

    ansansansans

    Entres

    ORGA-0,39**-0.110.070.040

    ORDI1,15**3,39**-1,11**-1,09**-1,19**

    INTERNET5,96**3,36**0.89-1,85**-2,40**

    RATEX-3,18**-0.420.120.67-0.37

    Sorties

    ORGA-0.19-0,22**-0.010.080,15**

    ORDI3