S3 TP1 Anneaux de Newton 2-1 - ,87 6dlqw 1d]dluh 'psduwhphqw 0hvxuhv 3k\vltxhv 73 2swltxh 6hphvwuh 73

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of S3 TP1 Anneaux de Newton 2-1 - ,87 6dlqw 1d]dluh 'psduwhphqw 0hvxuhv 3k\vltxhv 73 2swltxh 6hphvwuh...

  • Département Mesures Physiques

    TP Optique Semestre 3

    58, rue Michel Ange - BP 420 - 44606 Saint-Nazaire Cedex - 02.40 17 81 20 - fax 02.40 17 81 64 bruno.velay@univ-nantes.fr http://mpsn.free.fr/

    TP1 ANNEAUX DE NEWTON

    PRESENTATION ........................................................................................................ 2

    0- TRAVAIL PREPARATOIRE à faire avant le TP .................................................... 2

    1– PRINCIPE DE LA FORMATION DES ANNEAUX DE NEWTON ............................. 3

    2– SIMULATION DU MODELE THEORIQUE DE L’INTERFEROMETRE ......................... 3

    3- MESURES EXPERIMENTALES DE RAYONS DE COURBURE .................................. 4

    Annexes ................................................................................................ 7

    Annexe A1- LISTE DU MATERIEL UTILISE ................................................................ 7

    Annexe A2- DESCRIPTION DU DISPOSITIF A ANNEAUX DE NEWTON ................. 8

    Annexe A3- PREREGLAGE DU DISPOSITIF A ANNEAUX DE NEWTON ................. 9

    Ouvrir une session sur l’ordinateur :

    Utilisateur : etmp Mot de passe : mesures

  • IUT Saint Nazaire Département Mesures Physiques TP Optique Semestre 3

    TP1 ANNEAUX DE NEWTON 2.1 2 © S. CAROFF, P. CASARI ET B. VELAY

    TP1 ANNEAUX DE NEWTON

    PRESENTATION

    Sujet La « machine à anneaux » de Newton est utilisée pour mesurer les rayons de courbure de lentilles de surfaces sphériques ; l’instrument est particulièrement adapté lorsque les rayons de courbure sont grands. Une grande précision des mesures est obtenue grâce à la formation d’interférences lumineuses.

    Objectifs - Comprendre le fonctionnement d’un système optique complexe. - Savoir réaliser un protocole de réglage en contrôlant les étapes successives. - Réaliser une mesure dimensionnelle par méthode interférométrique. - Savoir estimer la distance focale d’une lentille à partir de ses dimensions et de son indice optique. - Estimer les incertitudes sur les rayons et les distances focales.

    Consignes et sécurité - Le dossier « Pour le TP S3 » sur le bureau du PC regroupe les icônes utiles. - Les fichiers de documentations et de simulation sont dans « D:/MesDocs » - Les fichiers utiles SERONT sauvegardés dans « E:/MesDocs »

    - Faire attention à la lampe spectrale. Eclairer vers le mur pour ne pas éblouir. - Eteindre la lampe en fin de TP.

    Plan du TP 1- Principe de la formation des anneaux de Newton p 2 2- Simulation du modèle théorique de l’interféromètre p 2 3- Mesures expérimentales de rayons de courbure p 3 Annexes : Version en couleur accessible dans E:\MesDocs A1- Liste du matériel utilisé p 6 A2- Description de la machine à anneaux de Newton p 7 A3- Préréglages de la machine à anneaux de Newton p 8

    0- TRAVAIL PREPARATOIRE à faire avant le TP

    La documentation et le texte du TP1 en couleur avec ses annexes complètes sont sur la page des TP d’optique S3 accessible par http://mpsn.free.fr

    Lire attentivement le texte de TP, y compris ses Annexes.

  • IUT Saint Nazaire Département Mesures Physiques TP Optique Semestre 3

    TP1 ANNEAUX DE NEWTON 2.1 3 © S. CAROFF, P. CASARI ET B. VELAY

    1– PRINCIPE DE LA FORMATION DES ANNEAUX DE NEWTON Une lentille plan-convexe dont on va mesurer le rayon de courbure R (choisi assez grand), est posée sur une surface plane. Le dispositif d’éclairage extérieur permet d’éclairer par dessus le plan de la lentille avec un faisceau de lumière parallèle (la lampe est placée à 1 m environ, soit l’infini optique…). La lame d'air formée entre la surface sphérique de la lentille et le plan horizontal du verre noir est donc éclairée normalement par un faisceau parallèle de lumière monochromatique de longueur d'onde λ (589.3 nm pour une lampe spectrale à sodium).

    Une partie d'un rayon incident (en noir sur le schéma) se réfléchit sur l'interface verre-air (rayon rouge). L'autre partie traverse cette interface et une fraction de ce rayon se réfléchit sur la lame inférieure (rayon bleu). Pour la clarté du schéma, les rayons ont été représentés avec une incidence non nulle. Ces deux rayons réfléchis, d'amplitudes voisines, interférent en donnant des franges de lame mince localisées au voisinage de la face sphérique de la lentille. Du fait de la symétrie de révolution supposée de la lentille, si l’appareil est bien réglé, on observe à travers la lunette des franges circulaires d'interférences, appelées anneaux de Newton. Remarques : - La lame semi- transparente, inclinée à 45° et orientée vers la source, permet l'éclairement du dispositif sous incidence normale par une lampe à vapeur de sodium sans gêner l’observation des anneaux. - Le dispositif expérimental est décrit en détail dans l’Annexe A2. - En partie basse de la machine, un chariot mobile coulisse sur deux rails horizontaux et supporte le plan de verre noir sur lequel on place la lentille. Il permet la mesure des rayons des anneaux. - La méthode est suffisamment sensible pour permettre un contrôle de la qualité de la symétrie des surfaces de lentilles.

    2– SIMULATION DU MODELE THEORIQUE DE L’INTERFEROMETRE

    Modèle théorique

    Du fait de la symétrie de révolution de la figure, on montrera que les franges circulaires obtenues sont des franges d'« égale épaisseur » (terme qui sera justifié plus tard) et que le rayon du kième anneau, à partir du centre, est lié au rayon de courbure R de la surface sphérique (dioptre) de la lentille par la relation :

    rk² = k × λ × R + A - k est le numéro de l’anneau à partir du centre. - λ est la longueur d'onde de la source monochromatique (en m). - R est le rayon de courbure de la surface (en m) - A est un constante dépendant entre autre de la distance h entre la lentille et le plan. → Le principe d'utilisation de la machine consistera donc à mesurer les rayons rk de plusieurs anneaux, à tracer la courbe rk² = f (k) et à déduire R de la droite obtenue.

  • IUT Saint Nazaire Département Mesures Physiques TP Optique Semestre 3

    TP1 ANNEAUX DE NEWTON 2.1 4 © S. CAROFF, P. CASARI ET B. VELAY

    Simulation

    Faire les simulations en ne faisant varier évidemment qu’un paramètre à la fois ! Les mesures sont faites sur la règle grâce au curseur déplaçable à la souris. Q2a- En mesurant le diamètre du 3ième anneau brillant, vérifier la dépendance en λ des rayons.

    Q2b- En mesurant le diamètre du 3ième anneau brillant, la dépendance en R des rayons.

    Q2c- Vérifier la proportionnalité entre le rayon et le numéro d’ordre k des anneaux.

    Q2d- Décrire l’influence de la distance h entre le bas de la lentille et le plan horizontal.

    3- MESURES EXPERIMENTALES DE RAYONS DE COURBURE

    3.1- Réglages de la machine - Prendre connaissance de la description détaille de la machine avec l’Annexe A2. En particulier identifier les possibilités de réglages (molette etc.) - Mettre en œuvre soigneusement la procédure de réglage décrite dans l’Annexe A3 avec la lentille utilisée au §3.2- . Faire vérifier vos réglages par l’enseignant.

    3.2– Cas d’une lentille plan-convexe On travaille avec la plus grande des deux lentilles disponibles qui est plan-convexe. Avant de la placer sur le plan de verre noir, nettoyez-la, ainsi que le plan, avec un papier chiffon adapté.

    Procédure de mesure

    - Translation du système d’anneaux :

    En tournant le tambour noir situé à droite, on translate le chariot. Les déplacements se lisent à l'avant du chariot (pour les mm) et sur le tambour (pour les 1/100èmes de mm). La lunette équipée du réticule est fixe. C'est le système d'anneaux que l’on déplace en bloc. - Réglage de l'orientation des réticules.

  • IUT Saint Nazaire Département Mesures Physiques TP Optique Semestre 3

    TP1 ANNEAUX DE NEWTON 2.1 5 © S. CAROFF, P. CASARI ET B. VELAY

    - Utilisation des réticules :

    Pour faire la mesure des diamètres des anneaux, on translate suivant le vecteur T le système d'anneaux de façon à l’amener perpendiculairement à l'image (a) du réticule ou parallèlement à l'image (b).

    On mesurera réellement le diamètre d'un anneau, et non une corde, si le réticule b est parallèle à la direction de translation T. Pour obtenir ce réglage, on agit sur l'orientation des réticules (a) et (b), en les faisant tourner dans leur plan, jusqu'à ce que la position du centre des anneaux reste sur le réticule (b) lorsqu'on translate le système d'anneaux.

    Mesures demandées

    Q3.2a- Mesurer les diamètres des dix premiers anneaux noirs. Conseils : - Déplacer lentement le chariot, toujours dans le même sens. - Faire les « pointés » à droite, en commençant par exemple par le 10ème anneau, puis le 9ème, le 8ème, etc. et en terminant par les pointés à gauche, 1er anneau, 2ème, 3ème etc. jusqu'au 10ème. - Présenter les résultats dans un tableau.

    k 10 9 8 7 etc… Repère (graduation)

    Dk rk rk

    2

    Q3.2b Tracer rk² = f(k) et en déduire R. Q3.2c- Utiliser correctement DroitReg sur vos données afin d’estimer l’incertitude u(R).

    Donnée : pour une lampe spect