Click here to load reader

Salawat Ala Nabi (SalaLAHOU Aleyhi Wa Salam)

  • View
    327

  • Download
    20

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Islam

Text of Salawat Ala Nabi (SalaLAHOU Aleyhi Wa Salam)

Les passages suivants sont extraits du Recueil dpitres soufies concernant les prires sur la meilleure des cratures1. Nous en traduisons ici lessentiel, autour dun conseil dune autorit que les lecteurs fidles duPorteur de Savoirne stonneront pas de voir une fois encore cite2.Ainsi que nous lavons dj soulign, les autorits rgulires duTaawwufqui se sont exprimes sur la rarfaction ou la disparition extrieure des Matres ducateurs ont accompagn leurs dclarations de conseils et dinstructions, parfois relativement prcis, lgard de ceux qui elles taient destines et qui pouvaient les comprendre et les mettre en oeuvre,in ch Allah.Le cheikh sid Mohammed Ibn Omrn a dit : Sache, mon frre, quil est rapport dans la Sunnah que la prire sur le Prophte est un trsor dentre les trsors du Paradis ()

On rapporte, entre autres, du Cheikh Ibn Abbs el-Hadram [le conseil suivant]. Lemurd, lorsquil ne trouve pas (idh lam yajid) decheikh murchidqui le guide dans la Voie, doit tre constant dans ces paroles, car elle le font parvenir aux pieds (?sq) du Trne :

Je demande pardon Allah lImmensedont il nest de divinit si ce nest Lui, le Vivant, le Subsistant par Lui-mme et je me repends vers Lui.

Allahumma, prie sur notre seigneur Mohammed, Ton serviteur et Ton Envoy, le Prophte illettr, ainsi que sur sa Famille et ses Compagnons, puis salue [le].

Allahumma, par la sacralit quil a auprs de Toi, emplis nos coeurs(amli qulba-n) de Ton amour et de son amour, et ralise-nous par la perfection suivre saSunnahpuis runis-nous dans son groupe.mn!

Les citations suivantes sont extraites dun passage duMaslik el-hunaf il machri e-alt al-l-MutafdAb Bakr al-Qastaln (851-923 Hg.) concernant la particularit du Prophte de recevoir la prire qui est faite sur lui.1Selon Umar ibn Yassar, le Prophte a dit : En vrit Allah a donn un ange (at malak) pour que jentende les cratures. Il se tient prs de ma tombe jusqu ce que lHeure se lve, si bien quil nest personne de ma communaut qui ne fasse une prire sur moi sans quil ne dise : Ahmed ! Untel fils duntel (avec son nom et le nom de son pre) a pri sur toi de telle et telle manire ; et mon Seigneur (tabraka wa tal) ma garanti quAllah prie dix fois sur celui qui fait sur moi une prire et que sil augmente, Allah augmente (in zd zd Allah azza wa jall).

Ubay ibn Kab quAllah soit satisfait de lui-, rapporte : Alors que le quart de la nuit fut pass, il [le Prophte] se leva et dit : gens ! Souvenez-vous dAllah (udhkur-Llah) ! Larjifahest venue, que suit lardifah! La mort est venue, avec ce quelle contient !Ubay ibn Kab dit alors : Envoy dAllah , je multiplie la prire (sur toi). Combien rendrai-je pour toi de ma prire(fakam ajal laka min alt) ? Il rpondit : Comme tu veux. Je demandai : Le quart ? Il rpondit : Comme tu veux et, si tu veux, davantage. Je demandai : La moiti ? Il rpondit : Comme tu veux et, si tu veux, davantage.Je demandai : Les deux-tiers ? Il rpondit : Comme tu veux et, si tu veux, davantage. Je demandai : Dois-je te rendre ma prire (sur toi) tout entire (afa-ajal salti kullu-h laka) ? Il rpondit : Alors, cela suffira tes dsirs et te pardonnera tes pchs !Tirmidh n 2457

*

CommentairesIl existe de ce hadth deux interprtations.

Lune est exotrique et porte que lexpression Combien rendrai-je pour toi de ma prire ?, ainsi que la rponse finale du Prophte , sont des indications, en apparence quantitatives, qui semblent vouloir dire uniquement quil convient de rduire ses pratiques la prire sur le Prophte .

Lautre interprtation, videmment dun ordre plus sotrique puisque provenant dune vision de la part du Prophte lui-mme , montre quil sagit dedonner le bnfice tout entier de la rcitation au Prophte :

28 dc. 2012 V4Le Cheikh Ab el-Mawhib le chdhil vit (en songe) le Prophte et lui dit : Envoy dAllah, je tai donn le bnfice de ma prire sur toi et la rcompense de telle et telle de mes pratiques (spirituelles), si cest cela que tu avais lesprit quand tu as rpondu celui qui tavait demand :Devrais-je te rendre ma prire (sur toi) tout entire ? en lui disant : Alors, cela suffira tes dsirs et pardonnera tes pchs.Le Prophte rpondit : Oui, cest ce que je voulais dire. Cependant, garde le bnfice de telle et telle (pratique) car je nen ai pas besoin.Le Cheikh Ab el-Mawhib le chdhil a dit : Jai vu (en songe) le Prophte qui me dit : Tu intercdes pour 100.000 ! Je lui demandai : Comment ai-je obtenu cela, Envoy dAllah ? Il rpondit : En me donnant la rcompense de la prire faite sur moi.1(Extrait dEl-Kunz el-Mohammediyah)

On trouvemention de cette interprtation dans bien des ouvrages et notamment dans le livreBb el-wul il hadrati-l-Rassl de Mohammed Chahtah Hamd qui la rapporte prcisment sous lautorit du Cheikh Abl-Mawhib, mentionn par lImm Charn dans le chapitre le concernant de sesTabaqt el-Awliy-quAllah soit Satisfait deux deux:

Il a dit : Jai vu lEnvoy dAllah en songe et ai dit : Envoy dAllah, que veut dire la parole de Ubay ibn Kab Combien rendrai-je pour toi de ma prire ? (fakam ajal laka min alt) ? Il rpondit : Cela veut dire de donner ce quil y a en cela de rcompense (an yahd m f dhlika min eth-thawb) dans mon feuillet (de bonnes actions,ahfat) au lieu du sien.

*

On comprend donc aisment,surtout si lon prend soin denvisager aussi la salutation (et ce quelle induit comme rponse ncessaire) sous le rapport prcis de la vivification (tahiyyah),limportance de la bonne comprhension quil y a lieu davoir de cette pratique et de lintrt que celle-ci est effectivement susceptible de prsenter dans le cadre dunsulk, surtout si ce cadre ne fait pas directement rfrence la prsence duncheikhducateur (cheikh murabb) corporellement vivant.

On comprend galement et dans la mme perspective que toutes les ractions concordantes qui peuvent se faire ou senvisager dans ce mme cadre peuvent prendre une importance toute particulire, surtout si lon prend en compte quelles peuvent se porter sur le Prophte lui-mme et maner de lui en retour, puisquil est vivant sans sa tombe (hayy f qabri-hi) , (selon lenseignement de la qidahsunnite unanime) et prsent en nous-mme (selon linterprtation dun certain passage coranique fkum Rasslu-Llah -).2Les citations que nous prsentons ici sont issues dun des plus clbres ouvrages contemporains consacrs la prire sur le Prophte: Les Meilleures prires sur le Seigneur des seigneurs (Afdhlu--alawt al Seyyidi-s-Sadt) du cheikh al-Nabbahn dontde larges extraits ont dj t publis sur ce site.

Le premier extrait traduit provient de la conclusion du quatrime chapitre, ddi aux traditions qui incitent la multiplication (al-ikthr) de la prire sur le Prophte et concerne en particulier lusage de celle-ci en labsence de Cheikh. Lauteur y prcise les bnfices plus ou moins tendus qui peuvent en tre retirs, selon plusieurs autorits que lauteur a pris soin didentifier nominalement1. Les deux autres extraits proposs proviennent du septime chapitre qui clt la premire partie de louvrage et qui est consacr aux bienfaits et aux avantages de la prire sur le Prophte dans le bas-monde et dans la Vie dernire.

*Conclusion du chapitre ddi auxtraditions prophtiques qui incitent la multiplication (al-ikthr) de la prire sur le Prophte et ce qui a t rapport leur propos.{ : }.Certains Connaissants (rifn) ont dit: En raison de sa supriorit (lifakhmatih) sur les autres formes dadoration (ibdah), certains hommes de ralisation effective (ahlu-l-Haqqah) ont indiqu quelle [c'est--dire la prire sur le Prophte] fait parvenir Allah Exalt soit-Il en labsence dun cheikh (min ghayri cheikh). Ceci a t rapport par Al-Fas, dans son commentaire desDalal al-Khayrate, daprs le Cheikh al-Sanussi, le Cheikh Zarruq et le Cheikh Abu-l-Abbas Ahmad ibn Ms al-Yaman

:{ }

Le Ple al-Malaw dit cependant que cela est valable uniquement sous le rapport de lextraordinaire influence quelle possde pour lillumination des curs (li-tanwr el-qulb) mais que lintermdiaire (al-wsitah)2est ncessaire pour lArrive (al-Wul) [ Allah].*

Extraits du chapitre 7 surles bienfaits et les avantages de la prire sur le Prophte dans le bas-monde et dans la Vie dernire*

Al-Fass a dclar dans son commentaire desDalal el-Khayrte :

[]

On a vrifi (juriba) ses effets, son utilit pour obtenir lillumination (al-tanwr) et llvation de laspiration spirituelle (raf al-himmah) jusqu ce quon dise : en vrit, elle permet de se dispenser dun cheikh dans la Voie et quivaut sa station spirituelle (takf an ach-cheikh f-t-tarq wa taqm maqmuhu).[]

:Puis il a dit: on trouve dans Les jardins des lumires sur la prire et la salutation sur le Prophte Choisi , dans le cinquime jardin sur les fruits que retire le serviteur par la prire sur le Prophte et les bienfaits acquis dfinitivement:[ Suivent quarante et une particularits ] : .42me[et dernire particularit]: la multiplication de la prire sur lui tient lieu de Cheikh dducation (fin de la citation).

Cheikh Yussf al-NabbahnParticularits sotriques de la prire sur le Prophte Cheikh Mohammad Ibn Zakr*

*Lextrait propos ci-dessous est une traduction dun passage du commentaire dela prire du Cheikh Abd al-Salm Ibn Machchrdig par le Cheikh Mohammed Ibn Zakr al-Fs1 (m. 1144h. / 1731) connu notamment pour ses commentaires des Sagesses (Hikam)du Cheikh Ahmad Ibn Ataillah et desRgles de linitiation islamique(Qawid at-Taawwuf) de lImam Zarrq2.

Notre travail est bas sur la version contenue dans louvrage du Cheikh Mohammad el-Marun intitul Les Soleils des Lumires et les Mines des secrets sur la prire du Ple suprme notre Matre Abd al-Salm Ibn Machch3et sur le manuscrit autographe numris par la King Saud University4.

Ce commentaire a pour particularit dtre lui-mme consti