Click here to load reader

St Barth Magazine

  • View
    233

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

St Barth Magazine - Janvier 2013 - 307

Text of St Barth Magazine

  • J a n v i e r 2 0 1 3 2 7 e a n n e N 3 0 7

    SAINT-BARTH MAGAZINE

    ST-BARTH FUN CUP 2013DU 31 JANVIER AU 3 FEVRIER

  • NOS HOTELS COUP DE CURDcouvrez une slection de nos Htels de prestige o le charme et le cadre idyllique vous laisserontun souvenir imprissable de votre sjour.

    1 2

    3 4

    HOTEL EMERAUDE PLAGE /1/Situ sur la Baie de St Jean, lhtelEmeraude Plage entirement rnov etdcor par Jan des Bouvrie runit dansun cadre unique au cur dun parc tro-pical dun hectare et demi avec accsdirect sur la plage, des chambres spa-cieuses au dcor lgamment minima-liste. Atmosphre dexception dans unecocoteraie la Villa Emeraude, 2 cottagesde plage, 4 suites, 21 bungalows, laStone House bnficient tous dune vueexceptionnelle sur la mer ou sur le parc.

    Baie de Saint-JeanT. 05 90 27 647 8emeraudeplage@wanadoo.fr www.emeraudeplage.com

    LE CHRISTOPHER /2/Aprs une cure de jouvence, le voicidonc tout beau, tout chic. Sa dcora-tion flirte aujourdhui avec un designpur et impose un univers moderne etraffin. Au sein dune structure taillehumaine, lair, lespace et les volumesrveillent chaque sens. Des matriauxcontemporains ont t choisis pour treen parfaite symbiose avec lenviron-nement. Une harmonie qui concourt au

    bien-tre des htes. La piscine XXLinvite au farniente et la dtente, cettebelle tendue deau avec sa grande ter-rasse en teck surplombent la mer etoffrent une vue poustouflante sur labaie.Perch au dessus de la mer, on saban-donne sur les lits extrieurs face aucoucher de soleil et on se laisse gagnerpar le charme des lieux et la douceurindolente de St Barth.

    Pointe Milou - T. 05 90 27 63 63reservations@hotelchristopher.com www.hotelchristopher.com

    LE TOINY /3/Avec ses 15 Villa Suites, situes sur 17hectares de jardin tropical, lhtel LeToiny, paradis sur les hauteurs de Saint-Barth, est unique au monde par sonambiance dlgante intimit. Cest unlieu prserv, chaleureux et rare.Chacune des villas est individuelle, dis-pose dune piscine prive chauffe etoffre une vue panoramique sur la baie deToiny et la mer des Carabes. Une plagesauvage en contrebas ainsi quune CaseSpa Srnit opre par la Ligne StBarth vous invite la dtente et la

    relaxation. Le restaurant de lhtelorchestr par Stphane Mazires, GrandChef Relais & Chteaux, vous offre uneexprience gastronomique unique teintede saveur locale.

    Anse de Toiny - T. 05 90 27 88 88reservations@letoiny.comwww.letoiny.com

    LE GUANAHANI & SPALINDIGO /4/Pour un repas au bord de la piscine oules pieds dans le sable, lIndigo est len-droit rv. Berc par les alizs, vousdgusterez les mets labors par Nicolade Marchi et Philippe Masseglia. Leur cui-sine sinspire de leurs origines mditer-ranennes et de leurs multiples voyages.Lindigo est un lieu raffin tout en dcon-traction et simplicit qui change decouleur au fil des heures.

    Grand Cul de Sac - T. 05 90 52 90 23Email. hotel@leguanahani.comwww.leguanahani.comLindigo est ouvert de 7.00 15.00 tous lesjours et le lundi et le mardi de 19.00 21.00Lindigo on the Beach de 12.00 18.00

  • 4 saint-barth magazine # 307

    ous sommes en 2013 et avons chapp, encore une fois, linluctableapocalypse ! Ouf !Il est dusage jusqu la fin janvier, dadresser ses voeux. Pour ne pasdroger cette estimable tradition, lquipe du St Barth Magazine voussouhaite une trs belle anne 2013. Quelle soit pleine de promesses.

    Qu'elle vous apporte sant, amour et russite. Qu'elle permette l'aboutissement devos projets, l'accomplissement de vos rsolutions dj oublies et la ralisation devos rves. En quelques mots, qu'elle vous comble de bonheur ! Osons lire, penser, parler et crire. Il est honorable et pas ncessairement vain,desprer que cette citation du 2me Prsident des Etats Unis, John Adams, quichrissait la Connaissance , devienne le crdo dune jeunesse trop souvent enmanque de repres.Dans lhexagone, les dbats saniment sur le mariage pour tous et ses implications.Quen sera-t-il St Barthlemy lorsque le Prsident sera amen officier une unioncivile? Une situation probable, certainement cocasse, mais pas totalementubuesque lorsque lon songe ce que disait Marcel Proust, "Il n'y avait pas d'anor-maux quand l'homosexualit tait la norme". Le sujet nest en tous cas pas lordre du jour du prochain Conseil Territorial le 28 janvier prochain.Dans ces colonnes nous tentons de retracer lhistoire de lancienne Mairie traverslHistoire de lle et visionnons rtrospectivement, sans tre exhaustif, lanne 2012.Acteur majeur de la scne politique locale, le snateur Michel Magras nous livregalement son sentiment sur les faits marquants de lanne coule, et ouvre lesperspectives sur celle en cours.A travers une entrevue singulire, Olivier Graux nouveau Principal adjoint duCollge, qui a bien voulu se prter au dlicat exercice, nous brosse lautoportraitdune personnalit attachante et consciencieuse.Sur une autre tonalit, la 29me dition du Festival de Musique nous offre cetteanne encore, une programmation place sous le signe de lclectisme, et lassu-rance de soires de grande qualit. A ne pas manquer !La Fun Cup, qui se droule du 31 janvier au 3 fvrier, sera le prtexte idoine ladtente sur le sable. Les vliplanchistes de renomme internationale, comme lesamateurs plus anonymes devraient, pour cette 2me dition dj incontournable,fournir du beau spectacle.Peut-tre au dtour, aurez-vous la chance dapercevoir unebaleine bosses pour laquelle la saison dobservation adbut.

    Bonne lecture Miguel Berry

    EDITO

    SAINT-BARTH MAGAZINEDcembre 2013 # 307Gustavia - B.P. 73 97095 Saint-Barthlemy F.W.I.st.barth.magazine@wanadoo.fr

    Directeur de Publication Sinclair Questel 0690 61 17 48

    Rdaction Miguel Berry 0690 67 11 88berrymiguel@hotmail.com

    Mise en page et graphismeMarie-Pier Pautrot 0690 74 05 60mapisbh@wanadoo.fr

    ImpressionPrinted by PRIMSERVICES St-Martin Z.A. Hope EstateTl : 0590 87 50 24

    ISSN : 1151-3373Dpt lgal parution st-barth magazine 2004RC 89 B 141 Basse-Terre

    SOMMAIRE Nos htels coup de cur 3 Politique : Michel Magras 6 Tourisme : Le port de Gustavia 8 Portrait : Olivier Graux 10 Actualits 12 Nos restaurants les plus gourmands 13 St.Barth Fun Cup 2013 14 Evnements : Festival de Musique/Fire NoMads 16 Rtrospective 2012 18/20 An tan lontan : Lancienne mairie 22 Insolite : 1 mois dans le monde 24 Horoscope/Jeux 26

    N

    Toute lquipe du Saint-Barth Magazine voussouhaite leurs Meilleurs Vux de Bonheur etde Sant pour 2013.

  • LES ARTISANSRue du Gnral de GaulleGustaviaTl : 05 90 27 50 40les.artisans@wanadoo.fr

    LOLITA JACALes Hauts du Carr dOrGustaviaTl : 05 90 27 59 98www.lolitajaca.com

    NEW COLLECTION

    VAVAL BOUTIQUEC.C. Vaval,St-JeanTl : 05 90 27 66 43

    CHEZ BARNESRue du Gnral de Gaulle, GustaviaTl : 05 90 27 71 55Ouvert du lundi au samedide 9h30 12h30 et de 16h 18h30

    IySHOPPING

    TERRA BOUTIQUEPelican Plage St.JeanTl : 05 90 27 57 50

    TERRA

    STEPHANE & BERNARDBOUTIQUEGustavia CenterTl : 05 90 27 65 59www.stephanebernard.com

    VALENTINOP/E 2013en EXCLUSIVITE chezSTEPHANE & BERNARD

  • 6 saint-barth magazine # 307

    SBM : Quels sont les faits, les vnements, qui vous ontmarqu lors de cette anne 2012 ?

    Je vis dans un monde et une socit locale qui ne cessent dac-clrer leur marche en avant et lessentiel de mon temps passe rgler les problmes du jour mme et ceux du lendemain.Autant dire que ma vie personnelle ne me laisse gure de tempspour regarder dans le rtroviseur. Je nai pas davantage pour habi-tude de commenter lactualit internationale, aussi en rponse votre question, je me limiterai voquer quelques faits marquantsde la vie locale et de mes responsabilits au niveau national.Parlons dabord des aspects ngatifs.Au niveau local, le fait le plus marquant de lanne 2012 aura tpour moi incontestablement, ce que certains ont appel le psy-chodrame de la prcampagne lectorale. Jaurais tant aim quecette tape puisse tre oublie par tous, mais il est indiscutablequelle a laiss des traces.Depuis jai t rlu au conseil territorial et je continue accumulerdes frustrations multiples, incapable de cumuler mes deux fonc-tions en trouvant une place, si petite soit-elle, pour ma vie person-nelle et familiale. Mais jai accept alors jassume.Lautre constat alarmant que je fais au niveau local cest la dgra-dation progressive de notre tissu social local.Alors mme que nous vendons lextrieur une collectivit sin-gulire qui cultive lart dtre une le, force est de constater qu lin-trieur se livre une bataille impitoyable pour la survie conomiquedune population de plus en plus nombreuse sur un territoire toutaussi exigu. Les consquences ngatives de cette surpopulationsont videntes et risquent de nous conduire notre perte.Larrive sur lle dun personnel tranger immigrant, de plus en plusnombreux, non qualifi, sous pay, non dclar, en situation illgale(un permis de travail en France ou St Martin nautorise pas untranger travailler St-Barth), mal log et de plus en plus exploit,et le triste constat du dveloppement du march local de la drogue(sur la place publique et dans les lieux recevant du public) finirontbien par dstabiliser de manire irrversible lquilibre conomiqueet social de notre le.Au niveau national le changement de majorit au snat et lesdsaccords persistant entre les groupes qui la composent, ontdstabilis notre assemble qui a du mal faire valoir son statut de haute assemble comme elle a toujours su le faire.Plus largement, lamateurisme gauche, la dconfiture droite etle regroupement au centre des plus dsorients auront laissla place lexpression de la dictature des mdias et des rseauxsociaux. La France navigue vue, en louvoyant au bord du gouffre.On se demande parfois si elle ne marche pas sur sa tte. Mais jesuis de ceux qui pensent quelle sen remettra.Lanne 2012 aura aussi t marque par des choses bien pluspositives. A Saint-Barth lactivit touristique sest maintenue et tousles vnements

Search related