66
Stage Initial Initiateur Cognac le 16 et 17 novembre 2013 CODEP FFESSM 16

Stage initial Initiateur - csarplongee.free.frcsarplongee.free.fr/supports_cours/2013-2014/Stage initial Initiateur... · 4 Le contenu de la formation de l’initiateur 1-Le stage

  • Upload
    others

  • View
    10

  • Download
    0

Embed Size (px)

Citation preview

Stage Initial Initiateur

Cognac le 16 et 17 novembre 2013

CODEP FFESSM 16

2

Planning du stage

La formation de l’initiateurLe stage initialLe stage en situationL’examen

Le stage InitialLe cadre réglementaireLa pédagogie généraleLa pédagogie spécifiqueMise en situation.

Jour 1Jour 2

La Formation Initiateur

3

Stage Initial 2 jours

Stage en Situation

6 j ou 3x2 j ou 16 séances

piscine

Examen

3 ans Maximum

4

Le contenu de la formation de l’initiateur

1-Le stage initialLe cadre réglementaireLa pédagogie généraleLa pédagogie spécifique

2-Le stage en situation (3 ans maximum)2-1-GC1

Directeur de plongéeOrganisation de séancePédagogie sans scaphandre ou avec en surfaceSauvetages sans scaphandre.

5

Le contenu de la formation de l’initiateur (suite)

2-Le stage en situation (suite)2-2-GC2

Pédagogie avec scaphandre (espace proche)Sauvetage avec scaphandre

2-3-GC3Théorie Niveau 1

2-4-GC4Pédagogie dans l’espace médian [optionnel]

• * pour les Niveau 4 (futurs E2).

6

Le contenu de la formation de l’initiateur (suite)

3-L’examen

Pédagogie préparatoire ou pratique (coeff 2)Pédagogie Organisationnelle (coeff 2)

Réglementation (coeff 2)

Mannequin PMT (coeff 1).

Epreuve de Mannequin

7

100 M PMT

Apnée de 20s mini

Récup 10s Max

Canard pour rechercher le mannequin

Tractage 100m

8

La formation Initiateur (suite)

Rôle du tuteurPrésent tout au long de la formationRôle de formateur et d’évaluateur durant toute la formationOrganise les séances en créant une progression propre à

chaque stagiaireValide le stage et chaque compétence C’est un 2ème degré ou 1er degré ayant suivi une formation de

tuteur (depuis 2012, TSI) Le Carnet Pédagogique

Suivi du stage avec validation du tuteurDoit être tenu au fur et à mesure des séances Importance de monter un agenda de formationFaire des points réguliers pour s’assurer du suivi de l’agendaC’est la pièce obligatoire à fournir pour l’examen

9

Le stage initial

1 er jour

Cadre réglementaire

Pédagogie générale

10

Cadre Réglementaire

Les prérogatives de l’initiateur Surveillance et organisation de séances en bassin (milieu

artificiel) dans l’espace proche (zone des 6m) Responsabilité d’enseignement en bassin dans l’espace proche

(DP) Entraînement du débutant au P2 dans l’espace proche – Si

milieu naturel, le DP doit être E3 minimum Validation des compétences N1 en milieu artificiel Peut autoriser un N4 à faire des baptêmes de plongée Si E2, validation des compétences N1 tout milieu, Signature des

plongées qu’il a encadré Si E2 + GC4 [optionnel] peuvent enseigner dans l’espace

médian avec DP E3 minimum Nota : un stagiaire initiateur en cours de formation n’a aucune prérogative

d’enseignement.

11

Cadre Réglementaire

Les différents niveaux de plongeurs et leurs prérogatives

Niveau de plongeurs PrérogativesP1 (PE20) Exploration dans l’espace médian (4

max) encadré par un N4

P2 (PE40 - PA20) Exploration dans l’espace médian (2 à 3) ou dans l’espace lointain (4 max) si encadré par N4

P3 (PA60) Autonome au-delà de l’espace lointain

P4 Guide palanquée (N1 dans l’espace médian, N2 dans l’espace lointain)

P5 Directeur de plongée pour de l’exploration

12

Cadre Réglementaire

Les différents niveaux d’encadrants et leurs prérogatives

Niveau d’encadrants PrérogativesE1 (initiateur), doit être N2 ou N3

DP dans bassin de moins de 6m, enseignement dans l’espace proche

E2 doit être N4 Enseignement dans l’espace médian

E3 (BEES1 ou MF1) à partir N4

DP en milieu naturel et Enseignement dans l’espace lointain

E4 (BEES2 ou MF2) à partir E3

Enseignement au-delà de l’espace lointain

13

0 m

60 m

40 m

20 m

6 m

Plongée Encadrée Plongée en Autonome

N2

N3

PE12

PE20

PE40

PE60

PA12

PA20

PA40

PA60

N1 N212 m

2 filières

4 espaces d’évolution

8 formes de pratique

DP peut autoriser l’accès à la zone supérieure par le biais des aptitudes

Nouvelle définitiondes formes de pratique

Le principe

Suppression de la tolérance de dépassement de 5 m des profondeurs maximales

Cadre Réglementaire Annexe III-16b

Exploration

14

Plongée Encadrée Plongée Autonome

Espaces d’évolution

Aptitudes Minimales

Eff Max palanquée

Compétences mini de l’encadrant

Aptitudes Mini des plongeurs

Eff Max palanquée

0-6m Débutants 4* E1 ou GP

0-12m PE12 4* E2 ou GP PA12 30-20m PE20 4* E2 ou GP PA20 30-40m PE40 4* E3 ou GP PA40 30-60m PE60 4 E4 PA60 3

(*) Possibilité d’ajouter un plongeur supp (au mini GP)

Cadre Réglementaire Annexe III-16a

Enseignement (milieu naturel)

15

Espaces d’évolution Aptitudes Minimales Compétences mini de l’enseignant

Eff Max palanquée (encadrement non compris)

0-6m Baptême E1 1(*)Débutants E1 4(*)

0-12m PE12 ou déb en formation vers PE12 ou PA12

E2 4(*)

0-20m Déb ou PE12 en cours de formation vers PE20 ou PA20

E2 4(*)

0-40m PE20 ou PA20 en cours de formation vers PE40 ou PA40

E3 4(*)

0-60m PE40 ou PA40 en cours de formation vers PE60ou PA60

E4 4

(*) Possibilité d’ajouter un plongeur supp (au mini GP)

16

Cadre Réglementaire – Les Arrêtés

Code Du Sport pour la plongée à l’AirArticles liés aux prérogatives de l’initiateur

CdS Art A 322-72 – Présence du DP CdS Art A 322-98 – Définition du DP en milieu artificiel CdS Art A 322-78 – Liste des matériels de secours obligatoires CdS Art A 322-80 – Équipement des plongeurs Cds Art A 322-81 – Désinfection des matériels CdS Art A 322-87 – Limite de l’arrêté CdS annexes III-16a et 16b Conditions de pratique de la

plongée en milieu naturel et en enseignement CdS annexes – Fiche d’évacuation du plongeur

Code Du Sport pour la plongée aux mélanges

17

Cadre Réglementaire – Les Enfants

Réglementation fédérale sur la plongée enfant (8 à 14 ans)

Certificat médical (type et durée)Durée, profondeur, température des plongées suivant ageType d’encadrant et nombre d’élèvesCursus spécifique (bronze, argent et or + qualifications).

18

Cadre Réglementaire – Équivalences et passerelles Les équivalences et passerelles

Directe avec FSGT, ANMP, SNMP [et CMAS]

ÉquivalencesIl existe des équivalences (voir manuel du moniteur)

avec la marine, les armées de l’air et de terre, la sécurité civile, les pompiers de Paris, la gendarmerie

Passerelles avec PADI - SSI

19

Cadre Règlementaire – manuel du Moniteur Le Manuel de Formation Technique Téléchargeable sur le site de la CTN

Les définitions par niveau, on y retrouveL’organisation générale de la formationConditions de candidatureLe juryLa délivrance du brevetL’obtention d’un duplicataLa formation et l’évaluationL’objectif de la formation du niveau concernéLa définition des compétences et des capacités

20

Cadre Règlementaire

Le Manuel de Formation Technique

L’objectif de la formation

Actualisation des contenusMise en place d’un guide pédagogiqueSupport de réflexion bivalent élève/enseignant

21

Cadre Règlementaire

Le Manuel de Formation Technique Définition des compétences et des capacités Démultiplication de l’objectif général en 7 ou 8

compétences nécessaires à l’exercice des prérogativesC1a- Utiliser le matérielC1b- Comportement et gestes techniques en surfaceC2- Immersion et retour en surfaceC3- Maîtrise de la ventilationC4- Réactions aux situations usuellesC5- Connaissance et respect de l’environnementC6-Accession à la plongée autonome (facultative pour

les N1)C7- Connaissances théoriques.

22

Pédagogie Générale

Il n’y a pas une méthode d’enseignement mais toutes doivent être :

Réalisables par l’élèveAdaptées à l’élèveDans les règles de sécurité.

Nous ne donnerons pas de recette mais une méthode de construction de votre enseignement.

23

Pédagogie Générale

Animation d’un groupe

Nombre d’élèvesHétérogénéité des niveaux (Élève en difficulté)Les différents élèves

Leader Le sage Celui qui sait tout Le bavard Le timide Etc ..

24

Pédagogie Générale

Stratégie pédagogique

PublicTemps (durée de séance)Moyens (piscine, mer, bateau, etc …)Outils pédagogiques disponibles.

25

Pédagogie Générale

Liens compétences – prérogatives

Pour un plongeur Niveau 1Qu’est ce qu’un vidage de masque réussi pour un N1 ?Un N1 doit il savoir répondre aux signes ou seulement

les interpréter ?Quelle limite peut on fixer à la gestion de la panne d’air

pour un N1 ?Un N1 a-t-il besoin de connaître les symptômes et

mécanismes des accidents ?A quoi sert un exercice de RSE pour un N1 ?Pourquoi un N1 n’a pas forcement d’instrument pour

plonger (profondimètre, ordinateur) ?

26

Pédagogie Générale

Liens prérogatives - compétences

Pour un plongeur Niveau 2Pourquoi un N2 doit il faire une RSE de 10m ?Un N2 doit il savoir répondre aux signes ou

seulement les interpréter ?Pourquoi le N2 n’a pas besoin de RIFAP ?Pourquoi envisager Mariotte au N2 ?

27

Pédagogie Générale

L’ObjectifLe sens de la formation (a quoi doit on arriver)

L’objectif s’exprime en terme de résultat. L’objectif s’exprime en terme de résultat. Il caractérise ce que l’élève sera capable de faire à l’issue de la séance ou de la Il caractérise ce que l’élève sera capable de faire à l’issue de la séance ou de la

formation. formation. Il est donc nécessaire de distinguer deux types d’objectifs :Il est donc nécessaire de distinguer deux types d’objectifs :

• L’objectif global de formationL’objectif global de formation « Encadré, l’élève sera capable d’évoluer en toute sécurité dans « Encadré, l’élève sera capable d’évoluer en toute sécurité dans

l’espace médian »l’espace médian »

• Le ou les objectifs intermédiaires (ou sous-objectifs)Le ou les objectifs intermédiaires (ou sous-objectifs)« L’élève sera capable de descendre en apnée à une profondeur de 3 m »« L’élève sera capable de descendre en apnée à une profondeur de 3 m »

« L’élève sera capable de vider son masque sous l’eau à genoux sur le fond dans 2m d’eau ».« L’élève sera capable de vider son masque sous l’eau à genoux sur le fond dans 2m d’eau ».

28

Pédagogie Générale

Pré requis d’apprentissage

Qu’est ce qu’un pré requis ?Pré requis de sécurité

Exemple S’assurer qu’il y a du fond avant de faire faire un saut droit

Pré requis d’apprentissageExemple : Échange d’embout suite panne d’air

• Après LRE – Après Initiation Apnée.

29

Pédagogie Générale Les points obligatoires dans une séance

Présentation de l’intervenant Présentation sujet (objectif final de la séance) Justification Prise en compte des acquis de l’élève Vérification des pré requis Point sur la sécurité (arrêté – environnement) Mise en place (en fonction environnement, niveau de l’élève,

sécurité) Contenu (utilisation d’outils pédagogiques – doit correspondre à

l’objectif – définir des objectifs intermédiaires dans votre progression)

Évaluation Le débriefing Le prochain cours.

30

Pédagogie Générale

La conception d’un objectifUn objectif se conçoit à partir d’une situation Un objectif se conçoit à partir d’une situation

initialeinitialeFormer un plongeur, c’est disséquer son Former un plongeur, c’est disséquer son

apprentissageapprentissageC’est à partir de la situation initiale que l’on va C’est à partir de la situation initiale que l’on va

déterminer le cheminement à suivredéterminer le cheminement à suivreIl faut donc connaître chaque élève pour Il faut donc connaître chaque élève pour

déterminer sa situation initiale.déterminer sa situation initiale.

31

Pédagogie Générale

La conception d’un objectif (suite)Avant chaque objectif, une nouvelle situation Avant chaque objectif, une nouvelle situation

initiale….initiale….Après chaque objectif, de nouveaux acquis….Après chaque objectif, de nouveaux acquis….Le moniteur devra donner des limites, des Le moniteur devra donner des limites, des

modalités d’exécutionmodalités d’exécutionSi l’élève s’éloigne de ces limites, il s’éloigne de Si l’élève s’éloigne de ces limites, il s’éloigne de

l’objectif de séance et de l’objectif de formation.l’objectif de séance et de l’objectif de formation.

32

Pédagogie Générale

La conception d’un objectif (suite)Le message donné à l’élève doit être clair, il ne Le message donné à l’élève doit être clair, il ne

doit pas se poser de questiondoit pas se poser de questionExemple :Exemple :

Objectif : Etre capable de d’effectuer un parcours de Objectif : Etre capable de d’effectuer un parcours de 200m en nage libre sans arrêt200m en nage libre sans arrêt

Modalités : En maillot de bain avec un maximum de Modalités : En maillot de bain avec un maximum de 3mn.3mn.

33

Pédagogie Générale

ExemplePrésentation Sujet Remontée contrôlée de 6m

Justification Le N1 doit être capable de remonter de l’espace médian

Prise en compte acquis

Questionnement, contrôle fiche de suivi du club, consultation de l’équipe technique

Vérif pré requis RSE – Connaissance vitesse des bulles – savoir suivre la palanquée - Stabilisation

Sécurité Remontée le long d’un bout - être proche de l’élève pour le bloquer si nécessaire

Mise en place Le long du mouillage

Contenu Descendre sur un fond de 6m, LRE, 1ère remontée après inspiration jusqu’à 3m, 2ème sur expi, 3ème après inspi jusqu’à la surface, dernière après expi

Évaluation Durée remontée, vitesse régulière, utilisation bulles pour se repérer, pas de redescente, pas d’arrêt, purge stab Expiration à la remontée, pas trop rapide, arrêt 3m, tour d’horizonRegarder les autres plongeurs, suivre consignes GP

Débriefing Faire un point sur l’ensemble des critères d’évaluation

Prochain Cours Échange d’embout dans la zone des 6m

34

Pédagogie Générale

Méthodes pédagogiquesMéthode de la découverte

Difficile à gérer, problème avec plongeur passifIntéressante pour un plongeur actif

Répétition après démonstrationPas de surpriseNe rien oublier.

35

Pédagogie Générale

Moyens ou outils pédagogiques

Pratique : Planche ou stab, plomb (attention sécurité), cartes de signes, balles, cerceaux, jeu de hockey, ballon, etc …pensez ludique !!!

Théorie : Tableau, Vidéo, Rétroprojecteur, etc …pensez interactif !!!

Votre expérience et vos idées vous permettront de trouver de nouveaux moyens ou de les adapter à chaque élève… tout en conservant l’objectif de plaisir de la pratique (pour vous et pour vos élèves)…

36

Pédagogie Générale La progression dans une séance ou pour arriver à un objectif final

(cette progression doit être logique) Voir si il faut découper l’objectif final en plusieurs objectifs intermédiaires

Exemple (VDM N1)

Objectif Final : Le niveau 1 doit savoir vider son masque en toute circonstance dans l’espace médian suite à une petite entrée d’eau (fuite légère) ou à un arrachage brutal de masque (coup de palme)

Liste des objectifs intermédiaires VDM partiel sur un fond de 1m quand il veut VDM complet sur un fond de 1m quand il veut VDM complet sur un fond de 1m après la demande du moniteur VDM complet sur un fond de 1m après la demande du moniteur, en faisant plusieurs

inspirations expirations masque enlevé Etc ..

• Jusqu’à VDM complet en pleine eau, immédiatement après la demande du moniteur.

37

Savoir (Connaissances) / Savoir Être / Savoir Faire

Théorie Comportement Technique

Vidage De Masque S : l’air va pousser l’eau en dehors du masque – la dissociation bucco-

nasale va permettre l’inspiration par la bouche et l’expiration par le nez SE : peur – stress – eau dans les fosses nasales peuvent entraîner un

blocage – Être capable de dissocier même avec de l’eau dans le nez SF : tenir son masque par le haut, soufflez par le nez, regarder vers le

haut.

Pédagogie Générale

38

Pédagogie Générale

Savoir / Savoir Être / Savoir Faire

Importance du SEPublic hétérogène – Age – SexeEnvironnement (piscine, bateau, mer calme ou agitée)FormeSédentaire – SportifStress (dû à l’activité, dû à la séance, dû à une

technique, dû à un enseignant, dû à un matériel particulier, etc …).

39

Pédagogie Générale

Les évaluationsInitiale (permet de valider les pré requis – connaître le

niveau de l’élève – permet d’adapter la séance à l’élève)

Formatrice (permet de valider un objectif intermédiaire)Finale (à l’issue du formation)

Toujours être capable d’évaluer Donner des critères à l’élève pour lui permettre

de s’auto évaluer (les bons critères).

40

Pédagogie Générale

Échec

S’interdire l’échec, il vaut mieux revoir ses objectifs, découper la séance en plusieurs objectifs intermédiaires plutôt que de risquer un échec

L’objectif doit être réalisable par l’élève

La « re médiation ».

41

Pédagogie Générale

ConclusionDe l’humilité face à l’élèveRester clair dans ses propos et déterminé dans sa séance

Se remettre en question très souventConsulter les autres formateursSe mettre à niveau (colloque régional, départemental)

Une leçon est un échangeTenir compte de l’expérience de l’élève Toujours s’adapter aux élèves et jamais l’inverse.

42

Le stage initial

2 ème jour

Suite du cadre réglementaire

Pédagogie spécifique

Mise en situation

43

Cadre Règlementaire

La loi de 1984 sur le sportArticle 16 sur les établissements sportifsArticle 17 sur la délégationArticle 43 sur les brevets d’états

Les autorités administratives La mairie, la communauté de communes, le département et

la région

La FFESSM La fédération, les régions, les ligues et les départements Les commissions La CTN

44

Cadre Règlementaire Les notions de responsabilité

Responsabilité civile Lorsqu'une personne cause un dommage à autrui, elle s'oblige à

réparer le préjudice subi par la victime Elle sera condamnée à dédommager la victime. L'assurance

responsabilité civile au tiers souscrite par l'intermédiaire de la licence permet de couvrir ces frais

Responsabilité pénale Si la faute commise constitue une infraction à la loi pénale, et même

en l'absence de préjudice, son auteur s'expose à des poursuites pénales

Aucune assurance ne couvre la responsabilité pénale

Article 1384, § Ier : On est responsable, non seulement du dommage que l’on cause par son propre fait, mais

encore de celui qui est causé par le fait des personnes dont on doit répondre ou des choses dont on a la garde.

45

Cadre Règlementaire Les obligations de moyens et de résultat

En plongée, nous avons une obligation de moyen Un garagiste a une obligation de résultat, un médecin a une obligation de

moyen

L’assurance Responsabilité civile obligatoire et immédiate avec licence FFESSM Assurance complémentaire facultative

Le certificat médical 1ère licence – certificat obligatoire + questionnaire de la fédération (différent

si médecin fédéral ou non) Certificat obligatoire (fédéral, de plongée, hyperbare ou du sport) si passage

de niveau N2 et supérieur Cas particulier des enfants Synoptique certificat par types de médecins.

46

Cadre Règlementaire

Le matérielRéglementation sur les blocs

Où trouver l’info Livres recommandés par la fédération (N1 à N4 de alain

FORET ou Vagnon)Site Internet de la fédération www.ffessm.fr

Site Internet de la CTN http://ctn.ffessm.fr/

Site des instructeurs du CIAS http://instructeurs.cias.free.fr

Le journal Subaqua de la fédération.

47

Pédagogie spécifique

L’entraînement physique N1 et N2

ÉchauffementFilièresTechnique d’entraînement.

48

Pédagogie Spécifique

Rappels des outils

Manuel de Formation Technique Etoiles de Mer 1,2 ou 3 Plongée enfant (bronze, argent, or, qualification

gilet, bateau 1 et 2) N1 N2PE12, PA12, PE20, PA20.

49

Pédagogie Spécifique

Séance pratique (avec ou sans scaphandre N1 et N2) – partie 1

Quel est le cursus suivi La situation dans la formation

Les acquis Situation dans la progression

Les acquis de l’élève nécessaires pour aborder le thème de la séance (prérequis)

Le thème Notions nouvelles (première séance, initiation)) Suite d’une notion déjà abordée (perfectionnement)

Justification Pratiques Prérogatives.

50

Pédagogie Spécifique

Séance pratique (avec ou sans scaphandre N1 et N2) – partie 2

Les Objectifs Généraux Du thème traité De la séance De l’exercice

Les moyens pour parvenir aux objectifs La séance

• Échauffement : répétition des acquis• Partie apprentissage : découpage en parties de difficultés croissantes• Partie récompense• Critères observables et mesurables

Critères de réalisation.

51

Pédagogie Spécifique

Séance pratique (avec ou sans scaphandre N1 et N2) – partie 3

La sécurité Choix du site (en fonction profondeur, visibilité) Choix des exercices Utilisation moyens pédagogiques

Pendeur Bouée Mouillage de bateau Etc ..

Le Cadre Bateau, plage, piscine, fosse, autre … Profondeur, visibilité

Le Matériel nécessaire.

Un exemple d’outil : la Fiche pédagogique

52

Sujet : Niveau : Profondeur :

SituationElève : Pré-requis :

Séance suivante :

Cours/Nbre séances :

Justification :

Objectifs :

ProgressIon

53

Sujet : Niveau : Profondeur :

Exercice : Phases : Critères : Sécurité :

Signes (rappel) :

Erreurs fréquentes :

54

Pédagogie Spécifique Organisation d’une séance

Être capable d’organiser une séance en tant que Directeur de Plongée (DP) bassin

Compétences du DP :• Choisir le site de plongée (profondeur, fosse, etc.) • Organiser, planifier le déroulement de l'activité (y compris

événementiel…)• Sécuriser l'activité, prévenir les incidents• Vérifier les documents liés à la pratique• Mais aussi…..Communiquer, accueillir, renseigner, conseiller et

répondre aux demandes des plongeurs et du public potentiel

55

Pédagogie Spécifique Pédagogie organisationnelle – Cadre de

l’examen

Epreuve qui a pour but l’évaluation de capacités d’organisation

Cette épreuve peut porter sur : L’organisation des séances. La gestion du bassin. La fiche de sécurité (ex feuille de palanquée).

Le candidat s'adresse à ses pairs (cadres). 30 minutes de préparation. La durée de l’exposé pendant l’épreuve est de 10 minutes. 10 à 20 minutes de questions à suivre.

56

DP

QuoiQuoiOrganisez votre bassin

afin que tous puissent réaliser leurséance dans

l’horaire qui vous est imparti.

QuiQuiLes groupes se composent de :

- 4 débutants (travail sur l’apnée et la nage) ;- 2 plongeurs N1 en fin de formation N2 ;

- 2 baptêmes.L'encadrement est constitué de :

3 E1 dont vous-même.

OùOùSéance piscine. Le bassin

disposed’une fosse de

6 m de profondeur TempsTemps1 heure 30.

MoyensMoyensVous disposez de 8 blocs

de 12 litres équipésde détendeurs.

EnvironnementEnvironnementDonnez vos consignes de sécurité

et les élémentspréventifs en rapport avecles accidents de plongée

Atelier 2Atelier 1

25 m

Atelier 3

0,90 m

3,00 m

Atelier 1 = Baptêmes. 1 E1 pour les 2 baptêmes. 3 blocs.

Consignes = début baptême côté petit bassin. Rester zone 1.

Plan secours et matériel secours OK.Plan secours et matériel secours OK.

Atelier 2 = Débutants N1. 1 E1 pour les 4 N0. PMT et apnée.

Consignes = sécurité liée à l’apnée. Rester zone 2.

Atelier 3 = Débutants N2. DP pour les 2 N1. 3 blocs.

Consignes = Sécurité liée à la fosse. Rester zone 3.

Fosse 6 m

P_Orga n°4P_Orga n°4Vous êtes E1 et directeur de plongée pour une séance piscine de 1h30.Le bassin dispose d’une fosse de 6 m de profondeur. Vous disposez de 8 blocs de 12 litres équipés de détendeurs.Les groupes se composent de :- 4 débutants (travail sur l’apnée et la nage) ;- 2 plongeurs N1 en fin de formation N2 ;- 2 baptêmes.L'encadrement est constitué de 3 E1 dont vous-même.Organisez votre séance. Donnez vos consignes de sécurité et les éléments préventifs en rapport avec les accidents de plongée.

57

Pédagogie Spécifique

Séance théorie N1Être capable d’enseigner la théorie tout en au long de la

formation, en même temps que pratiqueConnaître les limites, l’intérêt de la théorie

Contenu :• Respect environnement (compétence spécifique)• Réglementation• Prévention Barotraumatismes• Prévention essoufflement• Froid et danger du milieu• Informations sur l’A.D.D• Flottabilité.

58

Mise en situation

Progression de la formation N1Explication d’une progressionTravail avec des post-it pour éclater le N1 en

objectifs intermédiaires afin de monter une progression et le justifier

Travail en groupe de 3Présentation au tableau et présentation d’une

solution.

Exemple de traitement d’un thème

Initiation NAP FN1(pour une personne n’ayant pas de vécu de nageur)Objectif général

Faire découvrir les palmes, l’appui sur ses palmesL’équilibreDonner des notions de ventilationEtre capable de réaliser 10-15s de sustentationEtre capable de réaliser 2 AR de bassin sans difficulté.

59

Initiation NAP 2/4

Echauffement 10 min Nage sans palmeAvec planche

PrérequisUtilisation du tuba

Mise en place / Sécurité1ère ligne d’eau, appui possible sur bord de bassin ou

ligne d’eau.

60

Initiation NAP (3/4)

SéanceExpliquer la ventilationPlanche + sustentation

Objectif (découvrir la sensation des palmes)

Travailler l’équilibreTenir ligne d’eau + ventral

Objectif (Corriger la technique)Planche + ventral

Travail des jambes + équilibreRécupération sur le dos (Ventilation + équilibre).

61

Initiation NAP (4/4)

Jeu d’oppositionPlanche contre planche et palmage (5-10 ou 15s)

Jeu de pousse-pousseLe premier s’appuie sur une planche, le second tient

les palmes du 1er et pousse en palmant (sur ½ bassin puis échange)

Récupération toujours activeTenir compte de l’état physique de chacun et

de sa récupération pour augmenter ou diminuer le temps entre chaque exercice.

62

63

Mise en situation

Travail de groupe (mise en place séance)

Jamais le même rapporteurExercices (avec réflexion ½ heure)Moniteurs en Jurys correcteurs.

64

Mise en situation

Progression pour une compétence

Stabilisation N1

Créer une progression par l’intermédiaire de plusieurs séances

Lister les différents exercices proposés et les objectifs recherchés.

65

Bibliographie

Plongée Plaisir Initiateur – Alain Foret – Ed Gap (30€)

Enseigner et Organiser la plongée – Nouvelle pédagogie – Ph. Molle – Ed Turtle Prod (27,5€)

Moniteur de Plongée – Claude Duboc (28€) Oceanotes – Alain Foret – Ed Gap (19,50€) Moniteur de Plongée – JP Castelli & L

Piechegut – Ed Ellipses (36€) Mémento Vagnon du Moniteur – D Ricou & P

Medalin – Ed Les Editions du Plaisancier (25€)

Conclusion

Rappels des grands objectifs du stage en situation

Remise du livret pédagogique (son utilisation)

Les 4 épreuves de certification