Supplement lr ademe

  • View
    2.682

  • Download
    5

Embed Size (px)

Text of Supplement lr ademe

  • 1. juillet-aot 2010 Cahier spcial Ne peut tre vendu sparmentInventonsnotre futur

2. DITO Exprimenterles futurs possibles es dfis de lnergie et du change-les verrous de ces technologies innovantes,Lment climatique imposent une profonde mutation de nos socits. Il nous faut changer nos modes de viebien trop nergivores pour satisfaireles besoins de 9 milliards dhabitants,valider leur faisabilit et leurs performancesen visant une commercialisation dici 2020. Il sagit ainsi dexprimenter ce que seront jacques le goffpopulation prvue en 2050, changer nosles btiments du futur qui devront tremodes de production et nos habitudes nergie positive, cest--dire trsde consommation. Nous pouvons bien srperformants et consommant globalement Philippe Van De Maeledores et dj modifier nos comportements.moins dnergie quils nen produiront Prsident de lAdeme Nanmoins, il nous faut galement grce aux nergies renouvelables. Mais aussitransformer notre systme technique dexprimenter de nouveaux systmes etet inventer de nouvelles organisationsservices de mobilit pour une ville durable,pour les villes et les territoires. de nouveaux vhicules, de nouvelles sourcesLe Grenelle de lenvironnement a permis dnergie issues de la mer, du Soleil,un large consensus entre tous les acteurs du vent, de la biomasse, etc.de la socit pour fixer les orientations prparer le long et identifier les pistes de recherche,Pour chaque thmatique, avec un panel terme supposeafin de parvenir un monde plusvari dexperts, lAdeme dfinit une feuille dexplorer respectueux de notre environnementde route afin didentifier les dploiements la faisabilit et des ressources puisables. Le dveloppe- possibles et les verrous, si possible dans de nombreusesment des recherches sur toutes les optionsune perspective de long terme (2050). technologies visant rduire nos consommationsDepuis deux ans, lAgence sest engage qui sont encorednergie, mieux exploiter les nergies sur ce programme grande chelle, dans les renouvelables et limiter les missionset lintrt port par les chercheurs laboratoires.de gaz effet de serre figure parmiet les entreprises ces exprimentationsles premires priorits.a permis dores et dj de slectionnernotamment une trentaine de dmonstra-Prparer le long terme suppose dexplorer teurs de vhicules, de solutions de captagela faisabilit de nombreuses technologies et de stockage du CO2, dnergies des mers,qui sont encore dans les laboratoires.de biocarburants de seconde gnration.LAdeme est notamment charge de la miseen uvre de ces exprimentations. LAgenceLe partenariat avec La Recherche au traversa t dote dun fonds de 325 millionsde ce numro spcial nous permetdeuros sur quatre ans pour aider de partager ces initiatives avec le plus grandla ralisation de dmonstrateursnombre de lecteurs. Cest essentielde recherche , technologies testes au stade car ces innovations ne se dploierontexprimental entre la phase de rechercheque si elles rpondent nos besoins etet lindustrialisation. Objectifs: vaincre que les citoyens se les approprient.photo de couverture : richard bouhet/afp creative/phla recherche | inventons notre futur | juillet-aot 2010 3 3. SOMMAIRELe cahier 2 de La Recherchene peut tre vendu sparmentdu cahier 1 (LR N 443).Le cahier spcial du magazine La Recherche a t laborles hommesles ressourcesavec le concours de lAdeme.Sophia Publications74, avenue du Maine 75014 Peut-on avoir confiance dansrepresParis. Tl. : 01 44 10 10 10e-mail rdaction : la technologie ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5Les promesses des renouvelables . . 18 courrier@larecherche.fr Linnovation technologique doitPour joindre directement partlphone un membre de la se faire dans la concertation.nergie solairerdaction, composez le 01 44 10,suivi des quatre chiffres placsaprs son nom.Abonnements, anciens numros,reliuresla villeabo.recherche@groupe-gli.comLa Recherche ServiceAbonnement repres22, rue Ren Boulanger, 75472Paris Cedex 10 Des solutions pour un urbanismeTarif France : 1 an 11 nurmros,59,00 , durable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 81 an 11 nos + 4 hors-srie, 79,50 .Tarif international : nouscontacter. transports Directrice de la rdaction :Aline Richard Vers une offre globale de mobilit . . 10Directeur scientifique : Les vhicules de demain devrontJean-Michel Ghidaglia Comment profiter du Soleil ? . . . . . . . . . 20Rdactrice en chef adjointe sadapter la diversit des besoins.du cahier 2 : Isabelle Bellin Llectricit solaire dcolle nouveau. Directeur artistique du cahier 2: urbanisme Technologiquement, tout reste possible.Alain de Pommereau/didoIconographie du cahier 2 :Xavier Lucas/dido Le mtabolisme urbainChef de projet dition du est revoir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12nergie marine cahier 2 : DominiqueFriocourt/dido Exploiter les forces de la mer........22 Fabrication : Christophe De nouveaux plans de dplacement Perrusson (13 78) sont ncessaires pour favoriser Vents, courants, vagues Les filiresDirectrice commerciale publicit les modes doux. interview prometteuses dune nergie durable.et hors mdia :Caroline Nourry (13 96)Chef de projet partenariats : btiments biomasse Stphanie Jullien (54 55) Une gestion des terres de plus PublicitResponsable clientle : en plus complexe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24Antoine Faure (12 57)Marketing direct et abonnements Les surfaces cultivables sont limites Directrice : Virginie Marliac(54 49) mais leur usage samplifie. interviewResponsable gestion desabonns : Isabelle Parez (13 60)Charge du marketing : biocarburantsEstelle Castillo (54 51) Lre des bioraffineries . . . . . . . . . . . . . . . . . 25Ventes au numroDirectrice : Evelyne Miont (13 80) Ces usines nouvelles utiliseraient laResponsable Internet :Jean-Brice Ouvrier (54 52) plante entire comme matire premire. Directeur administratif etfinancier : Dounia Ammor (13 73)Comptabilit : Marie-Franoise stockage de co2Chotard (13 43)La Recherche est publie par Des constructions productricesEnfouir ce gaz encombrant . . . . . . . . . . . . 26 Sophia Publications, filiale deFinancire Tallandier. dnergie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14Confiner le CO2 en sous-sol pour agirPrsident-directeur gnral Btir des difices sobres, rhabilitersur le rchauffement climatique ?et Directeur de la publication :Philippe Clerget le parc ancien : le btiment permetLes titres, les intertitres, les textes beaucoup dconomies dnergie. smart grid de prsentation et les lgendes sonttablis par la rdaction. La loi du 11 mars Il faut adapter nos rseaux1957 interdit les copies ou reproductionsdestines une utilisation collective. air lectriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Toute reprsentation ou reproductionintgrale ou partielle faite sans le La pollution est aussi lintrieur .. 16Le dveloppement de rseauxconsentement de lauteur, ou de sesayants droit ou ayants cause, est illicite(article L.122-4 du Code de proprit Nos logements produisent un cocktailintelligents, une priorit. interviewintellectuelle). Toute copie doit avoirlaccord du Centre franais du droit dmanations nuisibles pour la sant.de copie (CFC, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris. Tl. : 01 44 0747 70. Fax : 01 46 34 67 19). LditeursolsLAVENIR sautorise refuser toute insertion quisemblerait contraire aux intrts morauxou matriels de la publication. Terrains surveills . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17Se prparer lhorizon 2050......... 30 Cahier 2 de La Recherche Commissionparitaire : 0909 K85863 ISSN 0029-5671 Les sols sont fragiles. Leur protection Les pistes technologiques pour Imprimerie Canale, Via Liguria 24, 10071Borgaro, Torino (Italie). Dpt lgal et leur remise en tat sont cruciales.rpondre aux enjeux de demain. parution. 2010 SOPHIA PUBLICATIONS.IMPRIM EN ITALIE. PRINTED IN ITALY 4 la recherche | inventons notre futur | juillet-aot 2010 4. les hommes Peut-on avoirconfiancedans latechnologie?Linnovation scientifiqueporte par essence son lotde risques, plus ou moinsbien valus. Pourquoicertains sont-ils misen exergue, dautres ignors?Leur perception serait-ellede plus en plus paradoxale,subjective, individuelle?david grubbs/ap/sipaouvrage dUlrich Beck La Socit duaux consquences potentiellement considra- s Des technologiesL risque (1) a un quart de sicle. Publipour la premire fois en 1986, il aaujourdhui un caractre prophtiquecar, pour la premire fois, un sociologue dfi- bles : cest le cas, bien entendu, de lusage de lnergie nuclaire civile pour lequel laccident de Tchernobyl (26 avril 1986) a donn un exemple dramatique. Mais ce sont aussi les paraissant bnficer dune image trs positive suscitent aujourdhui la polmique. Tel est notamment le casnissait le risque comme le trait saillant desquestions poses par de nouvelles technolo- de lolienne.socits modernes. Pourtant, lide de caract-gies dont lvaluation en termes de risques faitriser notre monde par la notion de risquelobjet de controverses sociales, probablementparaissait a priori paradoxale : les acquis desdroutantes pour le consommateur et lesciences et des techniques nont-ils pas rendu citoyen (OGM, nanotechnologies, etc.).notre monde plus sr ? Ne vivons-nous pasLa capacit et la volont de nos gouvernants dans des socits au sein desquelles lesp- grer les risques constituent dautres motifsrance de vie ne cesse de progresser ? Sans dinquitude au sein de nos socits. Sansdoute, mais plusieurs lments viennentdoute le devoir dassurer la sret publiqueaujourdhui conforter les thses dUlrich Beck.est-il une fonction assume prcocement parCest dabord que le risque ne svalue pas seu- les tats modernes. Pourtant, cette fonctionlement sa probabilit de ralisation maisrgalienne est aujourdhui mise en questionaussi, et de manire indissociable, lampleurpour deux raisons : cest dabord que la com-des dommages qui seraient causs sil adve-plexit de lvaluation et de la gestion du (1) La Socit du risque :