Table des matieres - OHADA.com • Le portail du droit ?· Section 1.L’évolution historique du droit…

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • LARCIER

    Table des matieres

  • table des matieRes 559

    LARCIER

    Pages

    Ddicace. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5

    Remerciements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7

    Prface . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

    Principales abrviations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15

    Sommaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23

    Introduction gnrale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27

    Chapitre prliminaire Les volutions historiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59

    Section 1. Lvolution historique du droit des socits coopratives . . . . . . . 61

    1. Linstrumentalisation administrative de la priode coloniale . . . . . . . . 61A. La colonisation franaise. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62B. Les autres colonisations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64

    1. La colonisation belge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 652. La colonisation anglaise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66

    2. Lmancipation progressive dans la priode postcoloniale . . . . . . . . . 67A. La poursuite de linstrumentalisation des indpendances aux

    annes 1990 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 681. Dans les ex-colonies franaises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 682. Dans les autres anciennes colonies . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69

    B. Une autonomisation ingale de 1990 lAU-SC . . . . . . . . . . . . . . . 711. Le maintien des premires lgislations postcoloniales

    danshuit pays . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 712. Llaboration de nouvelles lgislations librales dans les

    autres neuf pays . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 723. Le processus dlaboration de lAU-SC et son implication

    dans les tats . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74

    Section 2. Lvolution historique du droit des mutuelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79

    1. Les premires mutuelles comme rponse lchec des pro-grammes internationaux ds les annes 1970 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 81A. La ngligence de la question du financement de la sant

    Alma-Ata . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82B. La fragilit des solutions de financement prnes par

    linitiative de Bamako . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83

    2. Le dveloppement des lgislations mutualistes . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86A. Les premires lgislations nationales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86B. La rglementation UEMOA: processus dlaboration

    etperspectives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88

    Conclusion du chapitre prliminaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92

  • 560

    LARCIER

    Le droit des coopratives et des mutueLLes dans L'espace oHada

    Premire partieLes fondements dundroit

    dessocits coopratives etmutualistes

    TiTre 1 La similitude destraits spcifiques descoopratives

    etdesmutuelles

    Chapitre 1. Des entreprises communautaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101

    Section 1. La proprit commune de lentreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104

    1. La constitution dun patrimoine commun . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 106A. Lobligation dtablissement de rserves lgales impartageables 108B. La restriction des droits conomiques des associs . . . . . . . . . . . . 113

    2. Le patrimoine commun, hritage des gnrations futures . . . . . . . . . 116A. La non appropriation privative des lments du patrimoine

    commun en cas de mutation de la socit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1171. En cas de transformation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1172. En cas de fusion ou de scission . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 118

    B. La dvolution dsintresse du boni de liquidation en cas de dissolution . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119

    Section 2. La gouvernance collective de lentreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121

    1. La gouvernance collective interne: la dmocratie . . . . . . . . . . . . . . . . 122A. Une galit politique stricte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123B. Une galit largie floue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125

    2. La gouvernance collective externe: le fdralisme . . . . . . . . . . . . . . . 133A. Lunion de coopratives ou de mutuelles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 134B. La fdration de coopratives ou de mutuelles . . . . . . . . . . . . . . . 137C. La confdration de coopratives ou de mutuelles . . . . . . . . . . . . 138

    Conclusion du chapitre1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140

    Chapitre 2. Des entreprises sans but lucratif. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 141

    Section 1. La ngation de la spculation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 144

    1. La solidaritcomme fondement de lentreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . 146A. Le lien acapitaliste entre les membres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 148B. Le partage du rsultat en fonction de lactivit . . . . . . . . . . . . . . . . 152

    2. Le dveloppement dactivits dintrt gnral . . . . . . . . . . . . . . . . . . 154A. Lengagement envers la communaut . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155B. Lducation, linformation et la sensibilisation du public . . . . . . . . 158

    Section 2. Ladaptation du rgime conomique au statut acapitaliste . . . . . . 161

    1. Ladaptation des rgles du droit de la concurrence . . . . . . . . . . . . . . . 161A. La stabilisation des rapports internes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 163

    1. Ladquation entre la double qualit et le droit delaconcurrence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 163

    2. La validit des clauses de fidlit des membres . . . . . . . . . . . . 166

  • table des matieRes 561

    LARCIER

    B. La stabilisation des rapports externes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1731. Le principe de lapplication du droit de la concurrence

    tous les acteurs du march . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1742. La ncessit de la prise en compte de la particularit

    desactivits des coopratives et des mutuelles . . . . . . . . . . . . 176

    2. Ladaptation des rgles financires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 178A. Les rgles du droit comptable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 179B. Les rgles du droit fiscal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 182

    1. La justification dune spcialisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1842. Les consquences juridiques de la spcialisation . . . . . . . . . . . 187

    Conclusion du chapitre2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 192

    Conclusion du titre1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 193

    TiTre 2 La complmentarit entre les coopratives

    et les mutuelles : ltablissement de partenariats

    Chapitre 1. La justification despartenariats : larestriction deschamps dactivit descoopratives etdesmutuelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 203

    Section 1. Le principe de la limitation des activits des mutuelles sociales la microassurance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 205

    1. La possibilit dengager des activits accessoires dans lesmutuelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 207A. La prcision de la nature des activits sanitaires et sociales . . . . . 207B. Limprcision de la nature exacte des activits conomiques . . . . 209

    2. Lexclusion des mutuelles sociales par la rglementation de la microfinance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 213A. La rglementation UEMOA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 214B. La rglementation CEMAC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 216

    Section 2. Le principe de la non limitation du champ dapplication des coopratives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 218

    1. Lexclusion relative des coopratives de lactivit de microassu-rance par le droit de la microfinance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 219A. La fermeture totale par le droit CEMAC de la microfinance . . . . . 220B. Louverture prudente du droit UEMOA de la microfinance . . . . . . 221

    2. Lexclusion des coopratives de lactivit demicroassurance par le code CIMA des assurances . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .