Tahar Ben Jelloun - .soit d’infériorité par rapport à lui, on le rejette, on ne veut pas de

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Tahar Ben Jelloun - .soit d’infériorité par rapport à lui, on le rejette, on ne veut pas de

  • Tahar Ben Jelloun

    Le racisme

    expliqu ma fille

    SEUIL

  • ISBN 2-02-03351 6-6

    DITIONS DU SEUIL, JANVIER 1 998

  • Mrime

  • Introduction

    Cest en allant manifester, le 22 fvrier 1997, avec ma fillecontre le projet de loi Debr sur lentre et le sjour destrangers en France que jai eu lide dcrire ce texte. Ma fille,dix ans, ma pos beaucoup de questions. Elle voulait savoirpourquoi on manifestait, ce que signifiaient certains slogans, sicela servait quelque chose de dfiler dans la rue enprotestant, etc.

    Cest ainsi quon en est arrivs parler du racisme. Mesouvenant de ses interrogations et de ses rflexions, jai rdigun texte. Dans un premier temps, nous lavons lu ensemble.Jai d le rcrire presque entirement. Jai d changer desmots compliqus et expliquer des notions difficiles. Une autrelecture eut lieu en prsence de deux de ses amies. Leursractions furent trs intressantes. Jen ai tenu compte dansles versions que jai rdiges aprs.

    Ce texte a t crit pas moins de quinze fois. Besoin declart, de simplicit et dobjectivit. Je voudrais quil soitaccessible tous, mme si je le destine en priorit aux enfantsentre huit et quatorze ans. Leurs parents pourront le lireaussi.

    Je suis parti du principe que la lutte contre le racismecommence avec lducation. On peut duquer des enfants, pasdes adultes. Cest pour cela que ce texte a t pens et critdans un souci pdagogique.

    Je voudrais remercier les amis qui ont eu la gentillesse derelire ce texte et de me faire part de leurs remarques. Merciaussi aux amies de Mrime qui ont particip llaborationdes questions.

  • Dis, Papa, cest quoi le racisme ? Le racisme est un comportement assez rpandu, commun

    toutes les socits, devenu, hlas !, banal dans certains paysparce quil arrive quon ne sen rende pas compte. Il consiste se mfier, et mme mpriser, des personnes ayant descaractristiques physiques et culturelles diffrentes desntres.

    Quand tu dis commun , tu veux dire normal ? Non. Ce nest pas parce quun comportement est courant

    quil est normal. En gnral, lhomme a tendance se mfierde quelquun de diffrent de lui, un tranger par exemple ;cest un comportement aussi ancien que ltre humain ; il estuniversel. Cela touche tout le monde.

    Si a touche tout le monde, je pourrais tre raciste ! Dabord, la nature spontane des enfants nest pas

    raciste. Un enfant ne nat pas raciste. Si ses parents ou sesproches nont pas mis dans sa tte des ides racistes, il ny apas de raison pour quil le devienne. Si, par exemple, on te faitcroire que ceux qui ont la peau blanche sont suprieurs ceuxdont la peau est noire, si tu prends au srieux cetteaffirmation, tu pourrais avoir un comportement raciste lgard des Noirs.

    Cest quoi tre suprieur ? Cest, par exemple, croire, du fait quon a la peau blanche,

    quon est plus intelligent que quelquun dont la peau est duneautre couleur, noire ou jaune. Autrement dit, les traitsphysiques du corps humain, qui nous diffrencient les uns desautres, nimpliquent aucune ingalit.

    Tu crois que je pourrais devenir raciste ?

  • Le devenir, cest possible ; tout dpend de lducation quetu auras reue. Il vaut mieux le savoir et sempcher de ltre,autrement dit accepter lide que tout enfant ou tout adulteest capable, un jour, davoir un sentiment et un comportementde rejet lgard de quelquun qui ne lui a rien fait mais qui estdiffrent de lui. Cela arrive souvent. Chacun dentre nous peutavoir, un jour, un mauvais geste, un mauvais sentiment. Onest agac par un tre qui ne nous est pas familier, on pensequon est mieux que lui, on a un sentiment soit de suprioritsoit dinfriorit par rapport lui, on le rejette, on ne veut pasde lui comme voisin, encore moins comme ami, simplementparce quil sagit de quelquun de diffrent.

    Diffrent ? La diffrence, cest le contraire de la ressemblance, de

    ce qui est identique. La premire diffrence manifeste est lesexe. Un homme se sent diffrent dune femme. Etrciproquement. Quand il sagit de cette diffrence-l, il y a, engnral, attirance.

    Par ailleurs, celui quon appelle diffrent a une autrecouleur de peau que nous, parle une autre langue, cuisineautrement que nous, a dautres coutumes, une autre religion,dautres faons de vivre, de faire la fte, etc. Il y a la diffrencequi se manifeste par les apparences physiques (la taille, lacouleur de la peau, les traits du visage, etc.), et puis il y a ladiffrence du comportement, des mentalits, des croyances,etc.

    Alors le raciste naime pas les langues, les cuisines, lescouleurs qui ne sont pas les siennes ?

    Non, pas tout fait ; un raciste peut aimer et apprendredautres langues parce quil en a besoin pour son travail ou sesloisirs, mais il peut porter un jugement ngatif et injuste sur

  • les peuples qui parlent ces langues. De mme, il peut refuserde louer une chambre un tudiant tranger, vietnamien parexemple, et aimer manger dans des restaurants asiatiques. Leraciste est celui qui pense que tout ce qui est trop diffrent delui le menace dans sa tranquillit.

    Cest le raciste qui se sent menac ? Oui, car il a peur de celui qui ne lui ressemble pas. Le

    raciste est quelquun qui souffre dun complexe dinfriorit oude supriorit. Cela revient au mme puisque soncomportement, dans un cas comme dans lautre, sera dumpris.

    Il a peur ? Ltre humain a besoin dtre rassur. Il naime pas trop

    ce qui risque de le dranger dans ses certitudes. Il a tendance se mfier de ce qui est nouveau. Souvent, on a peur de cequon ne connat pas. On a peur dans lobscurit, parce quonne voit pas ce qui pourrait nous arriver quand toutes leslumires sont teintes. On se sent sans dfense face linconnu. On imagine des choses horribles. Sans raison. Cenest pas logique. Parfois, il ny a rien qui justifie la peur, etpourtant on a peur. On a beau se raisonner, on ragit comme siune menace relle existait. Le racisme nest pas quelque chosede juste ou de raisonnable.

    Papa, si le raciste est un homme qui a peur, le chef duparti qui naime pas les trangers doit avoir peur tout letemps. Pourtant, chaque fois quil apparat la tlvision, cestmoi qui ai peur ! Il hurle, menace le journaliste et tape sur latable.

    Oui, mais ce chef dont tu parles est un homme politiqueconnu pour son agressivit. Son racisme sexprime de manireviolente. Il communique aux gens mal informs desaffirmations fausses pour quils aient peur. Il exploite la peur,parfois relle, des gens. Par exemple, il leur dit que lesimmigrs viennent en France pour prendre le travail des

  • Franais, toucher les allocations familiales et se faire soignergratuitement dans les hpitaux. Ce nest pas vrai. Lesimmigrs font souvent les travaux que refusent les Franais.Ils payent leurs impts et cotisent pour la scurit sociale ; ilsont droit aux soins quand ils tombent malades. Si demain, parmalheur, on expulsait tous les immigrs de France, lconomiede ce pays scroulerait.

    Je comprends. Le raciste a peur sans raison. Il a peur de ltranger, celui quil ne connat pas, surtout

    si cet tranger est plus pauvre que lui. Il se mfiera plus dunouvrier africain que dun milliardaire amricain. Ou mieuxencore, quand un mir dArabie vient passer des vacances surla Cte dAzur, il est accueilli bras ouverts, parce que celuiquon accueille, ce nest pas lArabe, mais lhomme riche venudpenser de largent.

    Cest quoi un tranger ? Le mot tranger vient du mot trange , qui signifie

    du dehors, extrieur. Il dsigne celui qui nest pas de la famille,qui nappartient pas au clan ou la tribu. Cest quelquun quivient dun autre pays, quil soit proche ou lointain, parfoisdune autre ville ou dun autre village. Cela a donn le mot xnophobie , qui signifie hostile aux trangers, ce quivient de ltranger. Aujourdhui, le mot trange dsignequelque chose dextraordinaire, de trs diffrent de ce quon alhabitude de voir. Il a comme synonyme le mot bizarre .

    Quand je vais chez ma copine, en Normandie, je suis unetrangre ?

    Pour les habitants du coin, oui, sans doute, puisque tuviens dailleurs, de Paris, et que tu es marocaine. Tu tesouviens quand nous sommes alls au Sngal ? Eh bien, noustions des trangers pour les Sngalais.

  • Mais les Sngalais navaient pas peur de moi, ni moideux !

    Oui, parce que ta maman et moi tavions expliqu que tune devais pas avoir peur des trangers, quils soient riches oupauvres, grands ou petits, blancs ou noirs. Noublie pas ! Onest toujours ltranger de quelquun, cest--dire quon esttoujours peru comme quelquun dtrange par celui qui nestpas de notre culture.

    Dis, Papa, je nai toujours pas compris pourquoi leracisme existe un peu partout.

    Dans les socits trs anciennes, dites primitives,lhomme avait un comportement proche de celui de lanimal.Un chat commence par marquer son territoire. Si un autrechat, ou un autre animal, tente de lui voler sa nourriture ou desen prendre ses petits, le chat qui se sent chez lui se dfendet protge les siens de toutes ses griffes. Lhomme est ainsi. Ilaime avoir sa maison, sa terre, ses biens et se bat pour lesgarder. Ce qui est normal. Le raciste, lui, pense que ltranger,quel quil soit, va lui prendre ses biens. Alors il sen mfie, sansmme rflchir, presque dinstinct. Lanimal ne se bat que silest attaqu. Mais parfois lhomme attaque ltranger sansmme que celui-ci ait lintention de lui ravir quoi que ce soit.

    Et tu trouves a commun toutes les socits ? Commun, assez rpandu, oui, normal, non. Depuis

    longtemps, lhomme agit ainsi. Il y a la nature et puis laculture. Autrement dit, il y a le comportement instinctif, sansrflexion, sans raisonnement, puis il y a le comportementrflchi, celui quon a acquis par lducation, lcole et leraisonnement. Cest ce quon appelle culture , paropposition nature . Avec la culture, on apprend vivreensemble ; on apprend surtout que nous ne sommes pas seuls

  • au monde, qui