TAZRIA METSORA 5773, la paracha avec Torah-Box

  • Published on
    05-Dec-2014

  • View
    16

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Feuillet ddi la russite matrielle et spirituelle de Rav Serge ATTIAParacha Tazria Metsora 5773--> http://www.torah-box.com/chavoua-tov/tazria-metsora-5773,165.php* La Brit-Mila 8 jours : mais pourquoi 8 ?* Tout sauf le Lachone Hara* Comment les flammes se sont arrtes ?* Perle : Arriver au plus haut niveau (Rav Israel Salanter)* Rcit : La bonne direction* Halakha : Faire une brakha devant une poubelleRetrouvez le feuillet sur :- http://www.torah-box.com/chavoua-tov/CONTACT: contact@torah-box.com / France: 01.80.91.62.91 / Israel: +972.77.466.03.32

Transcript

<p>TAZRIA METSORA 5773</p> <p>Feuillet hebdomadaire w w w . t o r a h - b o x . c o m</p> <p>n165</p> <p>LA PARACHA EN RSUMLa Paracha Tazria commence par le commandement de la circoncision qui doit tre faite tout garon ag de 8 jours. Puis, l'on traite des sources des impurets rituelles. Une femme ayant donn naissance un enfant doit suivre un processus de puret qui se conclut par une immersion dans un Mikv, un bassin ou une source d'eau naturelle, et l'apport de sacrifices au Temple. La Tsaraat (lpre) tait une infection surnaturelle qui pouvait toucher les tres humains au niveau de la peau, des vtements ou des maisons. Une personne atteinte de la lpre devait tre exclue du camp. Les parties atteintes d'une maison ou d'un vtement devaient tre dtruites. Nos Sages nous enseignent que cette plaie touchait celui ou celle qui s'tait rendu coupable de calomnie. Elle avait donc pour effet d'isoler celui qui faisait du mal par la parole, facult essentiellement dirige pour et vers l'autre. La Paracha Metsora traite du rituel de purification que devait suivre la personne touche par la lpre, infection surnaturelle de la peau qui touchait celui qui s'tait rendu coupable de mdisance ou de colportage (Lachone Hara). Lorsque le lpreux tait guri, il devait suivre une certaine procdure de purification, coordonne par un Cohen dans le Temple. Le rituel mettait en jeu deux oiseaux, de l'eau vive et un rcipient en argile, du bois de cdre, un fil carlate et un brin d'hysope. Les oiseaux symbolisent par leur piaillement la tentation du verbe. Le cdre, arbre noble, fait rfrence l'orgueil qui peut amener parler sur autrui. L'hysope, simple vgtal, a pour finalit d'apprendre l'humilit ncessaire pour ne pas refaire la mme erreur. La fin de la sidra Metsora tablit les lois relatives d'autre sources d'impuret rituelle : par une perte de matire sminale pour un homme, ou par le cycle menstruel pour une femme. Pour s'en extraire, la personne doit, au bout d'une certaine priode, s'immerger dans un Mikv (bassin rituel) ou une source d'eau naturelle.</p> <p>Feuillet ddi la russite matrielle et spirituelle de Rav Serge ATTIA</p> <p>UN TRSOR DE LA PARACHALa Brit-Mila 8 jours : mais pourquoi 8 ?Vayikra (12,3) : "Au huitime jour, on circoncira l'excroissance de l'enfant."Le Midrash pose la question : Pourquoi l'enfant est-il circoncis le huitime jour ? Et il rpond que Hachem, dans sa misricorde, attend le moment o l'enfant a acquis un peu de force. Une conclusion vidente s'impose alors : Hachem tant le Crateur de toute chose, Il demeure le seul habilit fixer le moment opportun de la Milah (circoncision), en l'occurrence le huitime jour. quoi correspond ce nombre huit ? On peut trouver une explication dans le Zohar, qui nous dvoile que l'enfant a besoin de passer au moins un Chabbath afin d'y puiser les bienfaits prodigus par l'me supplmentaire qui n'apparat que le septime jour de la semaine. De la mme faon, d'aprs nos Sages, lors de la cration du monde toutes les cratures taient faibles et tremblantes avant que le jour du Chabbath n'arrive, et ne leur donne toute leur vigueur. Mais on sait aussi que la Torah donne des Mitsvot, pour vivre avec , et non pas pour mourir avec . C'est ainsi que les scientifiques ont dcouvert dernirement que le taux de coagulation du sang tait particulirement faible les sept premiers jours de la vie ; et qu'il remontait brusquement son maximum le huitime jour, pour se stabiliser dsormais partir du neuvime... Prire de respecter la saintet de ce feuillet : ne pas le jeter ni le transporter Chabbath</p> <p>PARACHA : TAZRIA METSORAPARIS - ILE DE FRANCE Entre : 20:19 Sortie : 21:28</p> <p>Villes dans le mondeLyon Marseille 20:04 21:09 19:59 21:02 Nice Jerusalem Tel-Aviv Bruxelles 19:52 20:55 18:25 19:43 18:45 19:45 20:14 21:25 Los Angeles New-York Londres 19:04 20:01 19:13 20:15 19:33 20:45</p> <p>Strasbourg 19:56 21:05 Toulouse 20:15 21:18</p> <p>Casablanca 18:41 19:37</p> <p>IL TAIT UNE FOIS LA PARACHATout sauf le Lachone Hara Sur l'ordre du pontife, on apportera, pour l'homme purifier, deux oiseaux vivants, purs; du bois de cdre, de l'carlate et de l'hysope. Le commentateur Rachi commente ce verset : Les plaies viennent cause du Lachon HaRa qui consiste bavarder inutilement, c'est pourquoi il faut pour le purifier deux oiseaux qui bavardent constamment en piaillant On raconte que le Gaon de Vilna, l'poque de son exil, avait engag un cocher juif avec sa voiture pour se rendre d'une ville l'autre. En chemin, le cheval s'gara sur les cts de la route, et pitina de ses sabots un jardin qui tait en bordure de la route en y faisant des dgts. Quand le propritaire du jardin s'en aperut, il courut vers la voiture et l'arrta. Le cocher eut peur, et se dpcha de disparatre. L'homme se tourna vers la voiture et y trouva le Gaon de Vilna, qui tait en train d'tudier. Il lui tomba dessus immdiatement et exigea qu'il lui rembourse les dgts matriels que le cheval avait causs, tout en l'accablant de coups svres, mais le Gaon de Vilna dans sa droiture subit les coups sans ouvrir la bouche. Quand il rentra chez lui bless et meurtri, il expliqua sa famille qu'il n'avait pas dit un seul mot pour se justifier auprs du propritaire du jardin, parce que s'il avait commenc parler avec lui et rejeter la faute sur le cocher, il aurait transgress l'interdiction grave de dire du Lachone Hara, et il ajouta que dans ce cas, toute sa Torah et ses bonnes actions n'auraient pas pu le sauver !</p> <p>ET TES YEUX VERRONT TES MATRES</p> <p>Rav Yaakov Israel Kanievsky, le "Steipeler"</p> <p>AU HASARD...Comment les flammes se sont arrtes ?Dans la ville de Drokret, o habitait Rav Houna, un incendie clata, s'tendit et arriva jusqu'au quartier de Rav Houna, o il s'arrta et fut teint. Les gens de la ville dirent que le mrite de Rav Houna avait protg le quartier. On rvla Rav Houna dans un rve que certes, ses mrites taient grands, et ils auraient bien valu un miracle. Mais cette fois-ci, le miracle tait arriv cause d'une femme tsadkanit qui habitait dans le quartier. Cette femme allumait le four tous les vendredis, et laissait toutes ses voisines l'utiliser. Elles venaient chez elles et l'utilisaient pour prparer leur repas de Chabat. Comme cette femme avait montr de la gnrosit par le feu, on lui avait rpondu de mme du Ciel, et personne n'avait t touch dans sa maison ni celles de ses voisines</p> <p>Association de diffusion du Judasme aux Francophones dans le Monde</p> <p>LE RCIT DE LA SEMAINELa bonne directionMa mre qui avait toujours t trs pratiquante se trouvait dans une maison de retraite depuis sept ans et demie. Souffrant de la maladie d'Alzheimer, elle ne se souvenait plus de mon nom ni de ceux des autres membres de sa famille pratiquement rien sauf une chose : l'hbreu. Elle pouvait suivre toutes les prires avec l'officiant et pouvait mme corriger les fautes de grammaire du jeune homme charg de la stimuler et qui lui donnait chaque semaine un cours sur la Paracha. Le judasme tait toute sa vie. Un vendredi aprs-midi, juste une heure avant Chabbat, je reus un coup de fil du directeur non-juif de la maison de retraite, un homme trs gentil et dvou : Madame, il semblerait que le fonds de retraite de votre maman va bientt arrter de payer pour ses repas cachres. Y voyez-vous une objection ? - Oh non ! Bien sr que je ne suis pas d'accord ! Mais que pouvais-je faire juste une heure avant Chabbat ? Je me sentis bouleverse, j'aurais tellement voulu aider Maman sur ce point si important. Mais je ne sais pas pourquoi, avant de raccrocher, je demandais au directeur : Savezvous ce qu'est une Mezouza ? - Oui, bien sr ! - Puisque nous parlons de cachre, savez-vous qu'une Mezouza doit aussi tre cachre et tre vrifie de temps en temps par un scribe qualifi ? Je me demande depuis quand les Mezouzot de la maison de retraite n'ont pas t vrifies Bien sr, il l'ignorait et nous avons soupir ensemble : il faudrait beaucoup de temps pour dcouvrir le responsable administratif charg de cela. Je le remerciais nanmoins et dcidai que, mme si la question de la nourriture cachre promettait d'entraner un long combat bureaucratique, je pouvais peuttre me charger de la Mezouza de Maman. Aprs Chabbat, je pris conseil auprs d'un rabbin : Selon la Hala'ha (la loi juive), la vrification de la Mezouza de la chambre de votre mre relve de sa responsabilit et non de celle de la maison de retraite. Comme elle est incapable de le faire, c'est vous d'agir !. J'tais fixe, je pouvais au moins m'occuper d'un problme de cacherout. Cette semaine-l, mon frre et moi-mme avons entam les formalits pour rsoudre le problme de la nourriture cachre. Mais nous avons rencontr des obstacles inattendus qui promettaient des difficults immenses. Mon frre dcida de prendre conseil auprs d'un professionnel de la lgislation. Une enqute fut ouverte sur les pratiques de la maison de retraite et les rsultats devenaient de plus en plus douteux et suspects. Cependant, sur le front de la Mezouza, un simple coup de fil le mardi auprs du Beth Habad local suffit : je parlai avec la jeune Rabbanit qui en fit part son mari. Le lendemain, Maman reut sa visite et il examina la Mezouza : Je ne suis pas un scribe qualifi, me raconta-t-il par la suite et je ne l'ai examine que superficiellement mais une chose est sre : la Mezouza de votre Maman tait fixe l'envers. De plus, elle n'tait pas protge extrieurement par un tui. Il affirma qu'il retournerait ds que possible la maison de retraite pour remettre la Mezouza une fois qu'elle serait vrifie par un scribe comptent mais l'endroit. Je rpondis par e-mail qu'il devait tout simplement remplacer le parchemin nos frais bien entendu et l'envelopper comme il convient. A peine le jeune rabbin avait-il replac une Mezouza cachre et l'endroit que je reus des nouvelles du directeur : le problme de la nourriture cachre pour Maman avait t rsolu ! Apparemment, le directeur de la caisse de retraite avait essay de faire des conomies qui n'taient pas lgales et on avait tout fait le droit d'exiger de la nourriture cachre. De plus, de nouvelles Mezouzot taient mystrieusement apparues toutes les portes des chambres de la maison de retraite. Nul ne fut capable de me prciser d'o elles venaient. Et comme si ce n'tait pas suffisant, un gros chque que mon mari attendait depuis plus de six mois et dont nous avions dsesprment besoin arriva par courrier. Morde'ha gravit joyeusement les escaliers quatre quatre en criant avec des larmes de soulagement : Nos problmes sont rsolus !. Au fond de moi, je n'tais mme pas surprise... Traduit par Feiga Lubecki / La sidra de la semaine</p> <p>UNE LOI, CHAQUE SEMAINEFaire une brakha devant une poubelleRav David Haddad En t, il sera interdit de rciter une bndiction ou de lire le Chma proximit d'une poubelle publique car cette dernire dgage gnralement une mauvaise odeur. En hiver, ou lorsque cette poubelle ne dgage pas d'odeur nausabonde, certains dcisionnaires permettent de rciter une bndiction et d'tudier la Torah dans sa proximit. Cependant, si la poubelle est faite de mtal et l'on craint que des dchets tels que des couches de bb s'y soient incrusts, il sera interdit de rciter une bndiction ou de lire le Chma dans sa proximit mme si elle ne dgage aucune mauvaise odeur. En revanche, si les dchets ne se sont pas incrusts dans la poubelle en mtal, et que cette dernire ne dgage pas d'odeur nausabonde comme c'est le cas de la majorit des poubelles publiques celle-ci n'entre pas dans une catgorie interdite. Malgr cela, certains dcisionnaires se montrent rigoureux et n'autorisent pas de prier ou d'tudier la Torah face une telle poubelle. Il est donc recommand de changer de trottoir afin de ne pas se trouver proximit de la poubelle au moment de prier ou de rciter une bndiction</p> <p>PERLE HASSIDIQUE"Avec ta tte, avec ton cur, tu peux arriver au plus haut niveau." (Rav Israel Salanter)</p> <p>QUIZZ PARACHA1. A quoi la Torah fait allusion quand elle dit un " Zav qui n'a pas encore nettoy ses mains dans l'eau " ? 2. Quels types d'ustensiles ne peuvent pas tre purifis aprs avoir t impurs ? 3. Pour une maison potentiellement affecte de tsara'at, quel est son statut avant l'inspection du Cohen ? 1. Elle fait rfrence l'immersion dans le mikv. 2. Les ustensiles d'argile 3. Il n'y a pas de loi d'impuret</p> <p>q q q</p> <p> Chavoua Tov est un feuillet hebdomadaire envoy environ 40.000 francophones dans le monde. Ddiez un prochain feuillet pour toute occasion : 01.80.91.62.91 contact@torah-box.com Communauts, Ecoles ou tout autre Etablissement : recevez ce feuillet chaque semaine. Ont particip ce numro : 'Hevrat Pinto, Rav Moch Pell, Rav David Haddad, Jonathan Berdah</p> <p>Nos partenaires</p> <p>Diffusion de Judasme aux francophones dans le monde sous limpulsion du Tsadik Rabbi David ABOUHATSIRA et du Grand-Rabbin Yossef-Haim SITRUK Tl. France : 01.80.91.62.91 Tl. Israel : 077.429.93.06 Web : www.torah-box.com - contact@torah-box.comResponsable de la publication : Binyamin BENHAMOU</p>