42
THE SURVEY LES SALLES DE CONCERT ET LES CLUBS EN EUROPE - CHIFFRES CLÉS - Publication janvier 2020, sur la base de données 2017 Traduit en 2021 par la FEDELIMA - Fédération des lieux de musiques actuelles

THE SURVEY - FEDELIMA

  • Upload
    others

  • View
    4

  • Download
    0

Embed Size (px)

Citation preview

Page 1: THE SURVEY - FEDELIMA

THE SURVEYLES SALLES DE CONCERT ET LES CLUBS EN EUROPE

- CHIFFRES CLEacuteS -Publication janvier 2020 sur la base de donneacutees 2017

Traduit en 2021 par la FEDELIMA - Feacutedeacuteration des lieux de musiques actuelles

TABLE DES MATIERESINTRODUCTION

CHIFFRES CLEacuteS

bull SALLES DE CONCERT ET CLUBS LE ROcircLE MOTEUR DU SECTEUR DE LA MUSIQUE LIVEbull LES STATUTS JURIDIQUES DES MODEgraveLES EacuteCONOMIQUES VARIEacuteSbull LES JAUGES UNE DIVERSITEacute POUR TOUS LES GOUcircTSbull ACTIVITEacuteS PLUS QUE DE LA MUSIQUE LIVE bull EacuteVEacuteNEMENTS MUSICAUX REPREacuteSENTATIONS ET FREacuteQUENTATION

LE TEMPS DE LA RENCONTRE ENTRE ARTISTES ET PUBLICSbull RESSOURCES HUMAINES LE TRAVAIL DANS LES COULISSESbull PRODUITS ET CHARGES DES SALLES DE CONCERT

CHIFFRES CLEacuteS DES SALLES DE CONCERT PAR REGION PAYS OU MEMBRE DE LIVE DMA

Agrave PROPOS DE LIVE DMA ET DE LrsquoETUDE

AGISSONS

POPULATION DE LrsquoENQUEcircTE

MEacuteTHODOLOGIE DE LrsquoENQUEcircTE

CONTACTS

ANNEXE 1RECOMMANDATIONS ANNEXE 2DEacuteFINITION ET LEXIQUE DE LrsquoEacuteTUDE

ANNEXES 3VUE DrsquoENSEMBLE DES SALLES SELON LEUR STATUT JURIDIQUE

ANNEXE 4VUE DrsquoENSEMBLE DES SALLES PAR REacuteGION(PAR MEMBRE DE LIVE DMA)

1

2

15

16

17

18

19

20

21

23

24

27

Live DMA est un reacuteseau tregraves structureacute de lieux de musiques actuelles couvrant lrsquoensemble du continent europeacuteen et repreacutesentant 2 597 salles de concert et clubs regroupeacutes en 19 reacuteseaux membres dans 15 pays

Depuis 2012 Live DMA collecte des donneacutees pour mettre en valeur lrsquoeacutenorme impact artistique social et eacuteconomique des salles de concert et des clubs en Eu-rope Les donneacutees sont utiliseacutees agrave des fins de repreacutesen-tation agrave lrsquoeacutechelle locale nationale et europeacuteenne elles peuvent aider les salles et les associations repreacutesenta-tives agrave sensibiliser diffeacuterents acteurs et actrices aux en-jeux du secteur et agrave adapter leurs politiques de soutien agrave la musique live

Pour la peacuteriode 2017-2021 le projet Live Style Europe de Live DMA reccediloit des financements du programme Eu-rope Creacuteative de la Commission europeacuteenne Lrsquoun des principaux objectifs de Live Style Europe est lrsquoameacutelio-ration de la repreacutesentativiteacute des lieux de musiques ac-tuelles et lrsquoeacutechange de connaissances entre ces lieux et leurs reacuteseaux Live DMA est un interlocuteur reconnu par les institutions europeacuteennes Nous interpelons les deacutecideurs europeacuteens pour qursquoils ameacuteliorent les condi-tions de la musique live en Europe et la viabiliteacute eacutecono-mique des scegravenes musicales locales Live DMA soutient fortement et contribue activement agrave lrsquoeacutemergence de laquo Music Moves Europe raquo un programme europeacuteen deacutedieacute au secteur du live et au deacuteveloppement drsquoun Observa-toire europeacuteen de la musique

Dans cette perspective nous espeacuterons que ce rapport pourra aider les deacutecideumiddotrmiddotsemiddots agrave mieux comprendre les reacutealiteacutes des lieux de musiques actuelles en Europe agrave les convaincre de lrsquoimportance de meacutecanismes de sou-tien public et drsquoinclure nos propositions dans leurs poli-tiques musicales agrave venir

Le Survey (rapport drsquoenquecircte de Live DMA) preacutesente un certain nombre de chiffres cleacutes concernant les salles et les clubs en Europe il se concentre sur leurs caracteacuteris-tiques principales leurs fonctions leurs activiteacutes leurs publics leurs ressources humaines et leurs finances et permet de mieux comprendre leur rocircle leur potentiel et les valeurs qursquoils portent Nous offrons eacutegalement une lecture plus preacutecise des diffeacuterents types de salles de concert plus preacuteciseacutement agrave partir de leur statut ju-ridique et de leur jauge Dans cette nouvelle publica-tion nous affinons notre regard sur les diffeacuterences entre types de salles et de clubs selon que leur statut juri-dique est public priveacute agrave but non lucratif (tregraves souvent associatif) ou priveacute commercial Nous preacutesentons eacutega-lement un eacutetat geacuteneacuteral des caracteacuteristiques principales des salles de concert par grande reacutegion geacuteographique et par membre du reacuteseau Nous parvenons ainsi agrave mieux appreacutehender la grande diversiteacute des situations des mo-degraveles eacuteconomiques et agrave eacutetablir des comparaisons entre salles similaires agrave lrsquoeacutechelle du continent Dans la derniegravere partie de ce rapport nous proposons une seacuterie de re-commandations nourries par les reacutesultats fournis

INTRODUCTION

laquo Sans lrsquoaide de tous ces lieux je nrsquoaurais jamais pu me deacutecouvrir comme musicienne comme interpregravete comme artiste Longue vie agrave tous ces petits temples de la musique live nous devons les proteacuteger car sans eux les passionneacutemiddotemiddots de musique sont perdus raquo Rosalia

laquo Tout au long de ma carriegravere jrsquoai eu la chance drsquoecirctre inviteacutee agrave jouer dans une mul-tipliciteacute de salles diffeacuterentes grandes et petites Je ne serais jamais devenue lrsquoar-tiste que je suis maintenant sans le soutien des petites salles Les plus petits clubs ont constitueacute un espace de preacuteparation ideacuteal pour les grands festivals Lrsquointimiteacute entre le public et lrsquoartiste le processus creacuteatif sur scegravene ne se reacutealisent complegravetement que dans les petites salles Crsquoest pourquoi crsquoest toujours lagrave que je preacutefegravere chanter raquo Selah Sue

Extraits de la campagne laquo What Artists Say raquo juin 2019

Pour en savoir plus rendez-vous sur Check httpwwwlive-dmaeuwhat-artists-say

SupportYourLocalMusicScene

1

Les salles et clubs membres de Live DMA tota-lisent pregraves drsquoun million de repreacutesentations artistiques par an Ces lieux sont des plateformes preacutecieuses pour reacuteveacuteler les artistes ndash particuliegraverement celles et ceux qui eacutemergent ndash et leur permettre de construire leur public Ces derniegraveres deacutecennies se produire en concert est devenu drsquoautant plus crucial pour la plu-part des musicienmiddotnemiddots dans un contexte de deacuteclin des ventes physiques et de visibiliteacute accrue sur les plateformes de streaming

Les lieux de musiques actuelles geacutenegraverent de nom-breux emplois et suscitent lrsquoacquisition de nom-breuses compeacutetences gestion administration pro-duction communication programmation formation technique relations publiques meacutediation entre autres fonctions Les personnes impliqueacutees dans lrsquoactiviteacute des salles ont lrsquoopportuniteacute de deacutevelopper des parcours professionnels polyvalents en combinant une multipli-citeacute de tacircches De mecircme les beacuteneacutevoles y acquiegraverent une expeacuterience et des compeacutetences fondamentales dans leurs parcours professionnels futurs

Les deacutepenses reacutealiseacutees par les salles de concert sont assez similaires malgreacute la diversiteacute des lieux (plus ou moins grands associatifs ou commerciaux) les coucircts se reacutepartissant agrave peu pregraves eacutequitablement pour la programmation le personnel et les infrastruc-tures En revanche les modegraveles eacuteconomiques sont tregraves diffeacuterents selon le type de salle (jauge statut ju-ridique) comme nous le verrons dans les prochains chapitres

Non seulement les salles de concert et les clubs repreacutesentent plus drsquoun milliard drsquoeuros de recettes un vrai gisement drsquoemploi tant pour les artistes que pour le personnel mais ils participent aussi au dy-namisme des villes et des espaces ruraux Le Music Cities Manual publieacute par Sound Diplomacy1 explique comment ldquola musique creacutee des emplois est un ou-til de reacutegeacuteneacuteration urbaine accroicirct la production eacuteconomique profite au tourisme ameacuteliore la qua-liteacute de vie soutient lrsquointeacutegration sociale œuvre aux objectifs de deacuteveloppement durable et nourrit la florissante eacuteconomie de la nuitrdquo Lrsquoactiviteacute des salles et clubs a eacutegalement drsquoautres retombeacutees eacuteco-nomiques qui ne sont pas deacutecrites dans ce rapport mais que lrsquoon peut retrouver dans drsquoautres eacutetudes publieacutees par nos membres dont le UK Live Music Census2 et le Berlin Club Study3 ce dernier note

CHIFFRES CLEacuteSCes chiffres sont tireacutes de donneacutees 2016 et 2017 collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 604 salles de concert membres du reacuteseau Live DMA et extrapoleacutes pour repreacutesenter lrsquoensemble des 2 597 salles membres du reacuteseau en 2017

1 httpwwwlive-dmaeuthe-music-cities-manual 2 httpwwwlive-dmaeuuk-live-music-census3 httpwwwlive-dmaeuclub-culture-berlin-facts-figures

ORGANISENT

400 000eacuteveacutenements

musicaux

87 000 personnes

sont employeacutees

dans les salles et les

clubs

PREacuteSENTENT

950 000repreacutesenta-tions artis-

tiques

ATTIRENT

70 MILLIONSde visiteurmiddotsemiddots

Tous les ans les 2 597 salles de concert et clubs membres

de Live DMA

dont 28 000 employeacutemiddotemiddots

et56 000 beacuteneacutevoles (cf focus p10 et deacutefinition du terme laquo beacuteneacutevole raquo en

Europe p23 )

Les salles et clubs engendrent 18 milliard drsquoeuros de chiffre drsquoaffaires dont 620 millions drsquoeuros proviennent des ventes de billets Les salles deacutepensent 530 millions drsquoeuros pour la programmation et 560 millions drsquoeuros en frais de personnels

2

SALLES DE CONCERT ET CLUBS LE ROcircLE MOTEUR DU SECTEUR DE LA MUSIQUE LIVE

que ldquole chiffre drsquoaffaires des clubs berlinois a un effet consideacuterable sur le chiffre drsquoaffaires global avec un coefficient multiplicateur de 13 Entre 20 et 25 de la production eacutecono-mique revient aux gouvernements locaux ou agrave lrsquoEacutetat par le biais de taxesrdquo

LES STATUTS JURIDIQUES DES MODELES EacuteCONOMIQUES VARIEacuteS

8 des salles membres de Live DMA sont des structures publiques 44 des structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves majoritairement sous formes associatives) et 48 des structures priveacutees com-merciales Le secteur de la musique live repose sur un eacutecosystegraveme complexe qui se reflegravete dans la di-versiteacute des modegraveles eacuteconomiques et des types de reacuteglementations auxquelles les salles doivent se soumettre Les salles et les clubs ont par conseacute-quent diffeacuterents besoins et diffeacuterentes prioriteacutes et creacuteer des politiques publiques de la musique qui les prennent tous en compte peut se reacuteveacuteler ardu La preacutesente eacutetude permet de mieux comprendre le paysage europeacuteen de la musique live Malgreacute cette complexiteacute les diffeacuterents types de salles ont tant de pratiques en commun que de nombreuses actions politiques peuvent leur ecirctre profitables agrave toutes Cette eacutetude se veut une premiegravere eacutetape pour iden-tifier les diffeacuterents niveaux drsquoactions adeacutequates afin que les leacutegislateurmiddotricemiddots puissent soutenir la grande diversiteacute du secteur europeacuteen de la musique live En deacutepit de la diversiteacute des statuts juridiques salles et clubs ont des objectifs communs programmer une multipliciteacute drsquoartistes accueillir des publics va-rieacutes deacutevelopper un projet lieacute agrave leur territoire et ecirctre reconnus comme des acteurs culturels

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude reacutevegravelent que 51 des salles ont des petites jauges (infeacuterieures agrave 400 places) 36 sont de taille moyenne (400 agrave 999 places) et 13 sont des grandes salles (plus de 1 000 places) Les lieux les plus grands sont le plus souvent consti-tueacutes de plusieurs salles de concert plus petites La jauge meacutediane de lrsquoensemble des salles de concert est agrave 375 places En cela les structures adheacuterentes de Live DMA sont pour lrsquoessentiel et de faccedilon geacuteneacute-rale de petites salles de concert contrairement aux

salles laquo arena raquo ou de type laquo Zeacutenith raquocompo-seacutees drsquoune salle principale

En moyenne les structures publiques dis-posent de salles de concert plus grandes (meacute-diane de 600 places) alors que les salles asso-ciatives ont une meacutediane de 399 places et les salles priveacutees commerciales ont une capaciteacute de 300 places Ce dernier chiffre tient princi-palement agrave la petite taille des jauges en Alle-magne Espagne Suegravede et au Royaume-Uni

Les associations de musique live membres de Live DMA sont feacutedeacutereacutees autour drsquoun ideacuteal drsquointeacuterecirct geacuteneacuteral toutes doivent lire signer accepter et suivre une charte eacutethique qui ex-prime clairement ces valeurs Cette charte est consultable sur la page suivante

httpwwwlive-dmaeuwp-contentuploads201906LiveDMA_Ethical_Charter_2019pdf

8STRUCTURES

PUBLIQUES

44STRUCTURES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

(majoritairement associatives)

48STRUCTURES

PRIVEacuteES COMMERCIALES

LES JAUGES UNE DIVERSITEacute POUR TOUS LES GOUcircTS

jauge de 0-199

jauge de 200-399

jauge de 400-699

jauge de 700-999

jauge de +1000

20

31

25

11

13

3

Statuts juridiques de lensemble des salles

Les lieux de musiques actuelles ont pour point commun de proposer principalement des activi-teacutes drsquoorganisation de concerts et de programma-tion musicale mais seuls 37 sont exclusivement deacutedieacutes agrave la musique live Un tiers de lrsquoensemble propose des activiteacutes culturelles des locaux de reacutepeacutetition des projets artistiques et de lrsquoaccom-pagnement musical Un autre tiers de lrsquoensemble associe des concerts agrave la gestion drsquoun bar ou drsquoun

restaurant en dehors des horaires de concert De plus pregraves de la moitieacute des reacutepondants ont des fonctions pluridisciplinaires (cineacutema theacuteacirctre ga-lerie photo entre autres)

Les reacutesultats de lrsquoenquecircte nous montrent que plus la salle est petite plus elle a de chances de se speacutecialiser dans lrsquoorganisation de concerts alors que les salles plus grandes offrent plus freacutequem-ment des activiteacutes annexes

bull LrsquoORGANISATION DE CONCERTS COMME UNIQUE ACTIVITEacute

ACTIVITEacuteS CULTURELLES

OUTILS LOCAUX POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

BAR RESTAURANT

AUTRES ACTIVITEacuteS

THEacuteAcircTRE DANSE

MULTIMEacuteDIA amp ARTS NUMEacuteRIQUES

CINEacuteMA FILMS

EXPOSITIONS GALERIE PHOTO

35

26

19

PETITES

MOYENNES

GRANDES

PETITES

MOYENNES

GRANDES

ACTIVITEacuteS PLUS QUE DE LA MUSIQUE LIVE

Activiteacutes des salles selon la jauge

4

50

40

30

20

10

0

Les salles publiques particuliegraverement ne se consacrent presque jamais exclusivement agrave lrsquoor-ganisation de concerts (2 ) Elles proposent plus souvent des activiteacutes culturelles (80 ) en plus des concerts lagrave ougrave seulement 45 des salles associatives et 31 des salles priveacutees com-merciales assument cette fonction

Les salles publiques et associatives proposent plus souvent des outils et des locaux pour ac-cueillir les musicienmiddotnemiddots Elles accompagnent plus souvent les projets artistiques que les salles pri-veacutees commerciales

Ces derniegraveres ont un modegravele eacuteconomique qui inclut souvent une fonction de bar ou restaurant en dehors des heures de concert qui leur permet de couvrir en partie les coucircts de programmation De nombreuses salles membres du reacuteseau Live DMA sont eacutegalement des centres pluridiscipli-naires reliant des artistes et des publics issus de diffeacuterentes formes et courants artistiques

bull LrsquoORGANISATION DE CONCERTS COMME UNIQUE ACTIVITEacute

2

34

30

Activiteacute des salles selon le statut juridique

STRUCTURE PUBLIQUE

STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

5

ACTIVITEacuteS CULTURELLES

OUTILS LOCAUX ESPACES DE TRAVAIL POUR LES

MUSICIENmiddotNEmiddotS

ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

BAR RESTAURANT

AUTRES ACTIVITEacuteS

THEacuteAcircTRE DANSE

MULTIMEacuteDIA amp ARTS NUMEacuteRIQUES

CINEacuteMA FILMS

EXPOSITIONS GALERIE PHOTO

STRUCTURE PUBLIQUE

STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON LUCRATIF (majoritairement associatives)

STRUCTURE PRIVEacuteE COMMERCIALE

80

60

40

20

0

En moyenne une salle de concert ou un club organise 157 eacuteveacutenements musicaux par an et programme 367 repreacutesentations artistiques agrave cette occasion pour une moyenne de 23 per-formances artistiques par eacuteveacutenement musical Agrave cocircteacute des tecirctes drsquoaffiche il srsquoagit la plupart du temps de premiegraveres parties etou drsquoun plateau in-cluant plusieurs artistes

La programmation de premiegraveres parties et de

plateaux multiples permet aux salles de preacutesenter plus de jeunes talents une expeacuterience importante pour les artistes locamiddotuxmiddotles et un eacuteveacutenement cru-cial pour le deacuteveloppement de leur carriegravere

38 de lrsquoensemble des salles orga-nisent aussi des festivals le cas de fi-gure est plus freacutequent pour les plus grandes salles

EacuteVENEMENTS MUSICAUX REPRESENTATIONS ET FREacuteQUENTATION LE TEMPS DE LA RENCONTRE ENTRE ARTISTES ET PUBLICS

Part des salles organisant des festivals selon leur jauge

6

Salles de grandes jauges

Salles de moyennes jauges

Salles de petites jauges

47

44

36

83 de lrsquoensemble des entreacutees sont payantes 17 gratuites

Les plus petites salles programment plus sou-vent des concerts gratuits Il srsquoagit surtout de salles qui disposent eacutegalement drsquoun bar ou drsquoun restaurant

En moyenne il y a plus drsquoentreacutees gratuites aux concerts des salles publiques (23 ) qursquoagrave ceux des salles associatives (20 ) ou priveacutees commerciales (16 )

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

On considegravere souvent que la diffusion de mu-sique en streaming a un impact sur les pratiques musicales live les gens rechigneraient de plus en plus agrave assister pendant 60 agrave 90 minutes au concert drsquounmiddote seulmiddote artiste Lrsquoeacutetude reacutevegravele pour-tant que le public ne se deacutetourne pas de ces for-mats traditionnels le nombre de concerts reacutegu-liers et de places acheteacutees restant agrave des niveaux tregraves eacuteleveacutes De surcroicirct les salles srsquoadaptent eacutega-

lement aux nouvelles circonstances et aux nou-velles pratiques du public en organisant plus de plateaux multiples drsquoeacuteveacutenements conceptuels et de soireacutees club Associeacutes agrave la musique live les nouveaux supports et formats creacuteent des expeacute-riences compleacutementaires qui ne se substituent pas agrave lrsquoexpeacuterience des concerts

Entreacutees payantes et gratuites ndash ensemble des salles

83 17

23

20

16

ENTREacuteES PAYANTES ENTREacuteES GRATUITES

7

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

Lrsquoaccegraves agrave des eacuteveacutenements gratuits creacutee des ha-bitudes culturelles beacuteneacutefiques notamment pour les publics plus jeunes Crsquoest aussi une faccedilon drsquoou-vrir les salles agrave des publics plus vastes qui pren-dront moins de laquo risques financiers raquo en se ren-dant agrave un concert ne correspondant pas agrave leurs goucircts musicaux Ainsi les subventions peuvent aider agrave organiser des eacuteveacutenements gratuits et of-frir des opportuniteacutes de faire deacutecouvrir de jeunes talents agrave de nouveaux publics

Malheureusement Live DMA a conscience qursquoil y a un revers agrave la meacutedaille Par exemple les struc-tures priveacutees considegraverent parfois que les eacuteveacutene-ments gratuits proposeacutes par des structures pu-bliques constituent une concurrence deacuteloyale agrave leurs propres manifestations notamment en lrsquoab-sence de soutien public Ces concerts souvent proposeacutes par des municipaliteacutes programment gratuitement de grandes vedettes surtout pen-dant lrsquoeacuteteacute Une situation qui reacutesulte probablement de la concurrence directe que se livrent de plus en plus les grandes villes pour ecirctre plus attractives agrave lrsquoeacutechelle nationale ou europeacuteenne Cela peut avoir pour effet de nourrir au sein des publics une cer-taine culture de la gratuiteacute La seule solution agrave ce problegraveme crsquoest plus de dialogue et de coopeacuteration entre les acteurs priveacutes et publics pour la mise en œuvre de politiques musicales agrave lrsquoeacutechelle locale des subventions pour programmer des talents eacutemergents la baisse de lrsquoacircge leacutegal drsquoaccegraves aux salles (moins de 18 ans) lrsquoorganisation conjointe drsquoeacuteveacutenements majeurs avec les salles existantes et la mise en œuvre de politiques de long terme pour proteacuteger les lieux de musiques actuelles

Les salles de concert et les clubs jouent un rocircle important dans la vie culturelle des espaces ru-raux et urbains Ces lieux peuvent nourrir le sen-timent de citoyenneteacute la diversiteacute culturelle de-venir des lieux de rencontre pour des expressions artistiques varieacutees Agrave lrsquoaune de leur grand spectre drsquoactiviteacutes nous comprenons que les usagermiddotemiddots de ces lieux ne sauraient ecirctre diviseacutemiddotemiddots en deux groupes eacutetanches lrsquoun agrave lrsquoautre ndash les creacuteateurmiddotricemiddots drsquoun cocircteacute et les consommateurmiddotricemiddots de lrsquoautre De plus les formats de concerts et les pratiques drsquoeacutecoute sont en pleine eacutevolution (lieux environ-nements interactions etc) et les frontiegraveres qui circonscrivent la scegravene tendent agrave devenir plus permeacuteables

ldquoErika Fischer-Lichte deacutecrit le theacuteacirctre comme une performance agrave laquelle participe lrsquoensemble des personnes preacutesentes Sans le public lrsquoexpeacute-rience ne peut pas avoir lieu Le public devient ainsi un creacuteateur au sein de lrsquoart theacuteacirctral On peut en dire autant de lrsquoexpeacuterience des clubs elle ne peut exister sans les clubbeurmiddotsemiddotsrdquo 3

Surtout on ne peut sous-estimer la contribution des salles de concert et des clubs agrave lrsquoeacutemancipa-tion individuelle et collective Pour les 70 millions de spectateurmiddotricemiddots annuelmiddotlemiddots ils constituent des lieux de rassemblement social Ils se font refuges

des lieux de deacutecouverte drsquoexpression libre et de performance ougrave les conventions et les identiteacutes peuvent ecirctre temporairement deacuteconstruites Les salles et les clubs srsquoefforcent drsquoecirctre plus accueil-lants pour les minoriteacutes les personnes marginali-seacutees et diffeacuterentes contre-cultures

La Diversity Roadmap4 un outil creacuteeacute par lrsquoas-sociation suisse de musique live PETZI en colla-boration avec drsquoautres structures musicales et feacuteministes suisses est un exemple des reacuteflexions qui ont lieu au sein des salles de concert et des clubs en vue drsquoinclure toutes les expeacuteriences et toutes les reacutealiteacutes dans leurs programmations et leurs eacutequipes

Comme lrsquoexplique lrsquouniversitaire Jodie Taylor ldquoCe nrsquoest que comme musicienne et meacutelomane que jrsquoai enfin pu ecirctre fluide interpreacuteter et reacutein-terpreacuteter creacuteer et recreacuteer La musique mrsquoa per-mis de performer mon genre et drsquoexprimer ma sexualiteacute de multiples maniegraveres un reacutepertoire drsquoidentiteacutes qui ne mrsquoeacutetait pas disponible dans la vie quotidienne [hellip] Quelques anneacutees plus tard jrsquoai commenceacute agrave freacutequenter des bars et des clubs queer Si ces lieux eacutetaient si importants crsquoest nrsquoest pas simplement parce qursquoils me per-mettaient de rencontrer et de faire connaissance avec des personnes ayant le mecircme eacutetat drsquoesprit que moi mais aussi parce que les rencontres y eacutetaient presque toujours accompagneacutees de danse et de musiquerdquo 5

3 httpwwwlive-dmaeuclub-culture-berlin-facts-figures4 httpwwwlive-dmaeuthe-diversity-roadmap 5 TAYLOR Jodie Playing it Queer Popular Music Identity and Queer World-Making - Peter Lang Bern 2012 243 pages

8

RESSOURCES HUMAINES LE TRAVAIL DANS LES COULISSES

Il y a un total de 93 000 personnes activement en-gageacutees dans les 2 597 salles de concert membres du reacuteseau Live DMA ndash sans compter les artistes et les pu-blics Les ressources humaines des salles consistent en plus de 87 000 salarieacutemiddotemiddots repreacutesentant plus de 17 000 eacutequivalents temps plein (ETP) Les salles sont pour la plupart tenues par des eacutequipes de travail-leurmiddotsemiddots salarieacutemiddotemiddots mais le nombre de tacircches reacuteali-seacutees par des beacuteneacutevoles est essentiel dans la plupart des reacutegions et plus speacutecifiquement dans les salles as-sociatives et la majoriteacute des salles de plus petite taille La place des stagiaires est eacutegalement significative

Plus de 27 500 salarieacutemiddotemiddots (11 000 ETP) et plus de 56 000 beacuteneacutevoles (5 000 ETP) travaillent dans ces lieux De surcroicirct on compte pregraves de 3 500 stagiaires (1 350 ETP) et 8 690 beacuteneacutevoles en France qui dans la loi franccedilaise ne peuvent ecirctre comptabiliseacutemiddotemiddots dans la masse salariale

Les beacuteneacutevoles participant en moyenne moins drsquoheures par semaine que les salarieacutes lrsquoeacutetude reacutevegravele qursquoils constituent la majoriteacute de la force de travail en nombre de personnes tandis que les salarieacutemiddotemiddots constituent la majoriteacute en heures travailleacutees ETP Pregraves des deux tiers (63 ) du total drsquoheures travailleacutees dans les salles et les clubs sont reacutemuneacutereacutees

Drsquoun pays agrave lrsquoautre les formes prises par le beacuteneacute-volat sont tregraves diverses un pheacutenomegravene qui tient au statut juridique des salles agrave la varieacuteteacute des jauges et aux diffeacuterences culturelles et juridiques en matiegravere de beacuteneacutevolat

Reacutepartition des travailleurmiddotsemiddots sa-larieacutemiddotemiddots et beacuteneacutevoles dans lrsquoen-semble des salles

La participation beacuteneacutevole est fondamentale notamment pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

des effectifs

des effectifs

des effectifs

bull Dans les structures priveacutees agrave but non lucratif 70 de lrsquoensemble de la force de travail est constitueacute de beacuteneacutevole qui accomplissent 34 du travail (ETP)bull Dans les structures publiques ces donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 33 et 4 (ETP)bull Dans les structures priveacutees commerciales ces

donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 13 et 2 (ETP)Les reacutesultats de lrsquoenquecircte montrent aussi que ce sont surtout les petites salles associatives qui reposent sur le beacuteneacutevolat et que quelques grandes salles priveacutees commerciales nrsquoy ont pas du tout recours

SALARIEacutemiddotEmiddotS

BEacuteNEacuteVOLES

AUTRES (STAGIAIRES APPRENTImiddotEmiddotS)

32

64

29

4

8

63 en ETP

en ETP

en ETP

A

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

91

87

58

72

34

4 9

8

STRUCTURE PUBLIQUE STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON-LUCRATIF STRUCTURE PRIVEacuteE COMMERCIALE

Reacutepartition des ETP selon le statut juridique des salles

9

0-25 de beacuteneacutevoles (ETP)

26-50 de beacuteneacutevoles (ETP)

51-75 de beacuteneacutevoles (ETP)

76-100 de beacuteneacutevoles (ETP)

100 de beacuteneacutevoles (ETP)

Le beacuteneacutevolat est tregraves important notamment pour les petites salles ougrave les beacuteneacutevoles accom-plissent 37 des heures travailleacutees ETP lagrave ougrave pour les salles de taille moyenne ce taux descend agrave 26 et agrave 19 dans les salles plus grandes

B

C

10

Reacutepartition des ETP selon la jauge des salles

Part des salles ayant une part drsquoETP beacuteneacutevoles

Le nombre de beacuteneacutevoles et leur contribution varient aussi selon les reacutegions en fonction des lois et des reacuteglementations En France du fait drsquoune leacutegislation speacutecifique les beacuteneacutevoles ne peuvent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots et ne peuvent pas accomplir une tacircche ou un travail pouvant lrsquoecirctre par unmiddote salarieacutemiddote Par conseacutequent dans nos reacutesultats ilsmiddotelles nrsquoont pas eacuteteacute comptabiliseacutemiddotemiddots au sein de la force de travail ni en heures travail-leacutees ETP ilsmiddotelles sont en revanche inclus dans le total des ressources humaines car ilsmiddotelles contri-buent de faccedilon importante agrave la vie des salles de concert franccedilaises

Dans la plupart des pays europeacuteens et notam-ment dans les salles agrave but non lucratif les beacuteneacute-voles sont inteacutegreacutemiddotemiddots agrave la culture et aux modegraveles eacuteconomiques des salles et consideacutereacutes comme une force de travail preacutecieuse

Si en geacuteneacuteral le travail beacuteneacutevole est conccedilu

comme du temps et de lrsquoeffort donneacutes gratui-tement dans la plupart des pays les beacuteneacute-voles peuvent obtenir une petite compensa-tion financiegravere et sont reacutecompenseacutemiddotemiddots drsquoune maniegravere ou drsquoune autre (reacuteductions tarifaires places gratuites repas autres activiteacutes collec-tives) De plus ilsmiddotelles accomplissent souvent des tacircches essentielles pendant les heures de concert comme le service au bar le vestiaire la reacutegie lumiegravere et son Bien que lrsquoimpact concret du beacuteneacutevolat sur la vie des gens soit impondeacuterable notamment du fait de la diver-siteacute des profils et des tacircches accomplies par ces personnes les beacuteneacutevoles tirent effective-ment certains beacuteneacutefices de ces activiteacutes une expeacuterience professionnelle une eacutemancipation sociale lrsquoaccumulation drsquoun capital social le deacuteveloppement de compeacutetences et une parti-cipation active agrave la socieacuteteacute

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

74

57

64

719

26

37 6

10

SALLE DE PETITE JAUGE (lt400 places) SALLE DE MOYENNE JAUGE (400-999 places) SALLE DE GRANDE JAUGE (+ 1000 places)

59

164

102

145

78

Plus de 200 salles et clubs membres de Live DMA (78 du total) sont exclusivement geacutereacutes par du personnel beacuteneacutevole De nombreuses initiatives musicales reposent sur lrsquoengagement gratuit des organisateurmiddotricemiddots et de nombreuxmiddotses professionnelmiddotlemiddots ont deacutebuteacute leur carriegravere comme beacuteneacutevoles Les deacutecideurmiddotsemiddots devraient en tenir compte agrave lrsquoaide drsquoun dispositif de sou-tien speacutecifique et eacuteviter de multiplier les fardeaux administratifs pesant sur les structures diri-geacutees par des beacuteneacutevoles

Salles travaillant avec 1 ETP reacutemuneacutereacute ou moins

Salles travaillant avec 3 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

Salles travaillant avec 5 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

11

Ces chiffres reacutevegravelent des reacutesultats similaires la division sexuelle du travail est tregraves forte dans la plupart des emplois La famille de meacutetiers a un impact sur les salaires bruts des salarieacutemiddotemiddots Agrave cet eacutegard les tacircches de direction et de programmation sont les mieux reacutemuneacutereacutees or ce sont les positions les plus domineacutees par les hommes

Les membres de Live DMA deacuteveloppent plusieurs programmes et initiatives pour encapaciter les genres minoritaires au sein du secteur de la musique live Ces initiatives sont deacutecrites sur notre site internet

Lrsquoeacutetude inclut une nouvelle question sur la division sexuelle du travail Ces premiers reacutesultats proviennent des donneacutees disponibles pour la Belgique le Dane-mark la Finlande la France les Pays-Bas lrsquoEspagne et la Suegravede

Deux eacutetudes reacutealiseacutees par nos membres en France (FEDELIMA) et aux Pays-Bas (VNPF) nous offrent plus de visibiliteacute sur la reacutepartition par genre du travail (femmes hommes)

Donneacutees tireacutees de Dutch Live Music Venues and Festival ndash Facts amp Figures 2018 (VNPF 2019)

Donneacutees tireacutees de Lrsquoemploi permanent dans les lieux de musiques actuelles - FEDELIMA (2018)

REacutePARITION DES RESSOURCES HUMAINES PAR GENRE SE-LON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

20 28 29 41 51 68

80 72 71 59 49 32

sont des hommes

EN MOYENNE AU SEIN DE LrsquoENSEMBLE DES SALARIEacutemiddotEmiddotS DES SALLES

sont des femmes40

60

53

384

192

REacutePARITION DES SALARIEacutemiddotEmiddotS PERMANENTmiddotEmiddotS PAR GENRE SELON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

0

40

60

56

63

62

70

25

3

12

22

2

60

40

44

37

38

30

75

97

88

78FORMATION ET ACCOMPA-GNEMENT DES PRATIQUES

PROGRAMMATIONARTISTIQUE

ACTIVITEacuteS TECHNIQUES

ACCUEIL DE S PUBLICS

AUTRES

INTENDANCES amp ENTRETIEN

DIRECTION

ADMINISTRATION

COMMUNICATION

PRODUCTION

HOMMES FEMMES

ACTION CULTURELLEamp MEacuteDIATION

Plus de la moitieacute des salles membres de Live DMA sont des microstructures travaillant avec moins de 6 ETP reacutemuneacutereacutes Les reacuteglementations trop strictes peuvent nuire agrave leur fonctionnement Diffeacuterents dispositifs drsquoaide agrave lrsquoemploi peuvent en revanche se reacuteveacuteler tregraves utiles

PRODUCTION DIRECTION PROGRAM-MATION

RESTAU-RATION

FORMA-TION

COMMU-NICATION

Dans lrsquoensemble les 2 597 salles de concert membres de Live DMA accumulent un chiffre drsquoaffaires de 18 milliard drsquoeuros annuels En moyenne les salles consacrent 32 de leurs deacutepenses agrave lrsquoachat de spectacles 34 aux frais de personnels et 13 aux charges drsquoinfrastructures

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude montrent que les deacutepenses sont tregraves similaires quel que soit le type de salle la jauge lrsquoimplantation geacuteographique ou le statut juridique En revanche les recettes des salles sont tregraves diffeacuterentes et deacutependent surtout du statut juridique et de la jauge

PRODUITS ET CHARGES

Reacutepartition des charges ndash ensemble des salles

Reacutepartition des charges selon la jauge

Reacutepartition des charges selon le statut juridique

12

32ACHATS

DE SPECTACLES 530 MILLIONS euro

34FRAIS DE PERSONNEL

558 MILLIONS euro

13 INFRASTRUCTURES

209 MILLIONS euro

21AUTRES DEacutePENSES

338 MILLIONS euro100TOTAL

1 635 MILLIONS euro

GRANDE

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

PETITE

STRUCTURES PUBLIQUES

MOYENNE

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

29

35

11

25

29

37

9

24

29

37

10

24

32

34

9

25

33

33

10

24

30

33

15

21

Les produits des salles en Europe se reacutepartissent de la faccedilon suivante en moyenne 35 proviennent des ventes de billets 37 de la restauration et du bar et 16 des subventions Il est important de souligner qursquoil srsquoagit ici drsquoune moyenne reacutealiseacutee agrave partir drsquoune grande varieacuteteacute de salles ayant des statuts juridiques et des jauges tregraves diffeacuterents ndash ces chiffres ne qualifient pas des situations individuelles

La structure des produits deacutepend des jauges

bull Pour les petites salles (moins de 400 places) 52 en moyenne de leurs produits proviennent de leurs ressources propres crsquoest-agrave-dire essentiellement des deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (23 achats de billets + 29 boissons amp restauration)

bull Pour les salles de taille moyenne (entre 400 et 1 000 places) la part srsquoeacutelegraveve agrave 58 (27 achats de billets + 31 boissons amp restauration)

bull Pour les grandes salles (plus de 1 000 places) agrave 62 (37 achats de billet + 25 boissons amp restauration)

Les grandes salles engendrent plus de recettes propres Les plus petites ne peuvent pas en faire autant du fait de leur plus petite jauge et du plus grand nombre drsquoeacuteveacutenements gratuits

Reacutepartition des produits ndash ensemble des salles

Reacutepartition des produits selon la jauge

Reacutepartition des produits selon le statut juridique

13

35RECETTES BILLETTERIE

627 MILLIONS euro

37RECETTES BAR amp RESTAURATION

288 MILLIONS euro

16 SUBVENTIONS

659 MILLIONS euro

12AUTRES PRODUITS

217 MILLION euro

100TOTAL

1 791 MILLIONS euro

GRANDE

RECETTES BILLETTERIE RECETTES BAR amp RESTAURATION

SUBVENTIONSAUTRES PRODUITS

PETITE MOYENNE

23 2737

29 31 25

3131 25

16 11 13

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

BILLETTERIEBAR amp RESTAURATION SUB-

VENTIONSAUTRES PRODUITS

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

30

25

31

14

38

50

2

10

25

1154

10

Si lrsquoon met en vis-agrave-vis les coucircts de programmation et les recettes de billetterie on note qursquoen moyenne celles-ci couvrent lrsquoensemble de la reacutemuneacuteration des artistes (105 ) mais ce nrsquoest pas le cas pour les salles plus petites En moyenne les ventes de billets des salles plus grandes couvrent 116 des coucircts de programmation Pour les salles de taille moyenne ce pourcentage srsquoeacutelegraveve agrave 102 mais pour les salles de plus petite taille il nrsquoest que de 82

Par deacutefinition les salles publiques ou priveacutees agrave but non lucratif (52 de lrsquoensemble) nrsquoont pas pour objectif de reacutealiser des beacuteneacutefices Les salles priveacutees commerciales (48 ) ont le droit de reacutea-liser des beacuteneacutefices mais comme le montrent les chiffres ceux-ci sont tregraves faibles ou agrave peine exis-tants et la plupart des recettes sont absorbeacutees par les coucircts de fonctionnement Les recettes de billetterie et de la buvette servent agrave couvrir les coucircts de programmation Les subventions de fonctionnement sont souvent indispensables pour couvrir les deacutepenses fondamentales telles que les salaires et les frais drsquoinfrastructures

Les structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves souvent associatives) sont souvent soutenues fi-nanciegraverement par des autoriteacutes locales ou natio-nales en reconnaissance de leur mission drsquointeacuterecirct geacuteneacuteral et pour soutenir leur travail de program-mation de diffeacuterents genres musicaux et artistes eacutemergentmiddotemiddots Ces subventions peuvent couvrir les frais drsquoinfrastructures les salaires la program-mation musicale et drsquoautres activiteacutes telles que lrsquoaction culturelle et la formation

En regravegle geacuteneacuterale la situation financiegravere des salles et des clubs est fragile car pour survivre ils deacutependent fortement des subventions du beacute-neacutevolat des consommations des spectateurmiddotricemiddots (restauration) et de reacuteglementations ce qui bien sucircr signifie plus de preacutecariteacute pour le personnel et moins de soutien aux talents eacutemergents

Dans de nombreuses villes du continent euro-

peacuteen des facteurs externes tendent agrave fragiliser un peu plus cette situation La gentrification et la concentration drsquoactiviteacutes dans les zones ur-baines ont un impact sur les scegravenes de musique live avec la croissance du nombre de personnes habitant pregraves drsquoune salle de concert le coucirct du bacircti et des loyers augmente les reacuteglementations en matiegravere de bruit et drsquohoraires deviennent plus strictes les plaintes lieacutees aux nuisances sonores se font plus freacutequentes

Ratio entre la vente de billets et les coucircts de programmation

14

Les produits sont tregraves diffeacuterents selon le statut ju-ridique des salles

bull Pour les salles priveacutees commerciales 88 de celles-ci proviennent des deacutepenses faites par les spectateurmiddotricemiddots (38 achats de billets + 50 bois-sons amp restauration)

bull Pour les salles priveacutees agrave but non lucratif la part est de 55 (30 + 25 )

bull Pour les salles publiques le chiffre tombe agrave 36 (25 + 11 )

Les salles agrave but non lucratif (publiques et pri-veacutees agrave but non lucratif) reccediloivent plus de sub-ventions de fonctionnement pour les salles publiques celles-ci repreacutesentent en moyenne 54 de leurs produits alors que les salles as-sociatives elles srsquoeacutelegravevent agrave 31 de leurs pro-duits et pour les priveacutees commerciales agrave 2

Couverture des ventes de billets par les coucircts de programmation

(en )

Couverture des coucircts de pro-grammation par les ventes de

billets (en )

122

82

98

102

86

116

95

105

PETITE JAUGE MOYENNE JAUGE GRANDE JAUGE ENSEMBLE

Pour en savoir plus consultez notre ressource en ligne httpwwwlive-dmaeuprevent-conflicts-between-live-music-places-and-local-authorities-or-neighbours-the-club-kataster-project

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude reacutevegravelent que les diffeacute-rences entre les salles de concert dans les diffeacute-rentes reacutegions sont pour la plupart lieacutees agrave leur sta-tut juridique (salles publiquespriveacutees agrave but non lucratifpriveacutees commerciales) agrave leur jauge (pe-titesmoyennesgrandes) aux reacuteglementations et au niveau des aides publiques Si lrsquoon considegravere les types de salles selon leur statut et leur locali-sation geacuteographique on note les points suivants

bull En Belgique Espagne Suegravede et Grande-Bre-tagne il nrsquoy a pas de salles publiques parmi les membres du reacuteseau lagrave ougrave dans drsquoautres pays (France Danemark Norvegravege Finlande) il y en a au moins 20

bull En Belgique Suisse France et aux Pays-Bas il nrsquoy a pas de salles priveacutees commerciales par-mi les membres de Live DMA tandis que dans

drsquoautres pays (Grande-Bretagne Allemagne Fin-lande) il y en a plus de 50 (jusqursquoagrave 90 en Espagne)

bull Dans de nombreuses reacutegions le statut juridique le plus repreacutesenteacute au sein du reacuteseau est la struc-ture priveacutee agrave but non lucratif (majoritairement associative) la part srsquoeacutelevant agrave plus de 70 en Suegravede au Danemark en France Suisse Belgique et aux Pays-Bas

Il faut noter ici que lrsquoeacutetude ne prend en compte que les membres des associations elles-mecircmes adheacuterentes agrave Live DMA Par exemple en France et en Suisse la FEDELIMA et PETZI nrsquoacceptent pas les salles et clubs priveacutes commerciales qui existent pourtant bien sur leurs territoires

Pour mieux prendre en compte les diffeacuterents statuts juridiques et les diffeacuterentes jauges selon les reacute-gions ou pays nous avons mis en annexe de ce rapport les reacutesultats individuels de chaque membre de Live DMA qui incluent les totaux les moyennes (ou des meacutedianes) et les caracteacuteristiques principales de leurs salles qui peuvent ecirctre utiliseacutes pour eacutetablir des comparaisons agrave lrsquoeacutechelle europeacuteenne

Voir lrsquoAnnexe 4

CHIFFRES CLES DES SALLES DE CONCERT PAR REacuteGION - PAR MEMBRE DE LIVE DMA

15

Belgique (F)

Belgique (WB)

Suisse

France

Pays-Bas

Danemark

Suegravede

Norvegravege

Finlande

Allemagne

Royaume-Uni

Pays basque

Espagne

Catalogne

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

PETZI

FEDELIMA

VNPF

DANSK LIVE

SVENSK LIVE

NKA

LIVEFIN

LIVEKOMM

MUSIC VENUE TRUST

KULTURA LIVE

ACCES

ASACC

0

0

6

23

2

21

0

21

20

11

0

7

0

0

0

0

0

0

2

5

30

32

50

59

76

80

90

100

100

100

94

77

96

74

70

47

30

30

24

13

10

0

MEMBRE DE LIVE DMA REGION PAYSSalles

publiquesSalles priveacutees agrave but non lucratif

Salles priveacutees commerciales

Live DMA est un reacuteseau europeacuteen non gouvernemental qui œuvre agrave soutenir et promouvoir le sec-teur de la musique live Live DMA est par nature un reacuteseau de coopeacuteration internationale qui repose sur une vision et des valeurs communes Il est composeacute de 19 membres preacutesents dans 15 pays Ces membres sont des associations reacutegionales ou nationales de musique live qui repreacutesentent plus de 3 000 salles de concert clubs et festivals preacutesents sur lrsquoensemble du continent

En 2017 la Commission europeacuteenne a reconnu Live DMA comme reacuteseau europeacuteen Par le biais du programme Europe Creacuteative elle lui a accordeacute un financement pour deacutevelopper son projet Live Style Europe Il srsquoagit drsquoun laquo programme de renforcement des capaciteacutes raquo dont lrsquoobjectif est de deacutevelopper le pouvoir drsquoagir des lieux des festivals et des feacutedeacuterations reacutegionales et nationales de musiques actuelles et de leur fournir les compeacutetences et les outils neacutecessaires pour qursquoelles srsquoadaptent aux transforma-tions de leur secteur

En regroupant des acteurmiddotricemiddots indeacutependantmiddotemiddots issumiddotemiddots de lrsquoensemble du secteur de la musique live Live DMA est une voix collective qui vise agrave affronter les deacutefis europeacuteens et agrave souligner les apports culturels et sociaux des professionnelmiddotlemiddots du spectacle vivant

En tant que membre du Conseil Europeacuteen de la Musique et du Conseil International de la Musique Live DMA collabore activement avec drsquoautres reacuteseaux culturels europeacuteens pour peser sur lrsquoapproche europeacuteenne de la culture et inclure la culture et les arts dans les objectifs de long terme du projet eu-ropeacuteen

Agrave PROPOS DE LIVE DMA ET DU SURVEY

16

Le Conseil international de la mu-sique a proclameacute et œuvre agrave pro-mouvoir les Cinq Droits de la Mu-sique En tant que membre du Conseil europeacuteen de la musique Live DMA srsquoengage en faveur de ces droits

laquo Le Conseil International de la Musique promeut lrsquoaccegraves universel agrave la musique Il a proclameacute et œuvre agrave promouvoir les Cinq Droits de la Musique raquo

La situation des salles de concert et clubs deacutepend intimement de la mise en œuvre de politiques publiques adapteacutees de financements et de reacuteglementations agrave lrsquoeacutechelle locale comme agrave lrsquoeacutechelle natio-nale ou europeacuteenne Un environnement approprieacute pour ces scegravenes musicales repose sur lrsquoeacutequilibre des relations entre ces diffeacuterents pocircles

Les recommandations preacutesenteacutees dans lrsquoAnnexe 1 ont pour objectif de prendre en compte les ca-racteacuteristiques speacutecifiques des lieux de musiques actuelles deacutecrits dans ce rapport afin drsquoassurer des conditions favorables au deacuteveloppement et agrave la peacuterenniteacute de notre secteur

Ces preacuteconisations sont tireacutees de campagnes et de consultations anteacuterieures auxquelles Live DMA a participeacute telles que le dialogue entameacute dans Music Moves Europe les campagnes meneacutees lors des eacutelections europeacuteennes et le groupe de travail laquo Music is not Noise raquo Certaines recommandations viennent aussi de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique un outil qui a pour viseacutee de faire converger les nombreuses voix des diffeacuterents secteurs musicaux europeacuteens afin drsquoeacutetablir un dialogue continu entre deacutecideurmiddotsemiddots et repreacutesentantmiddotemiddots du secteur

Ces recommandations geacuteneacuterales peuvent ecirctre deacuteveloppeacutees et adapteacutees afin de mieux prendre en compte les speacutecificiteacutes locales et nationales Une seacuterie de modegraveles et drsquoeacutetudes sur les bonnes pra-tiques sont eacutegalement disponibles sur la plateforme de ressources de Live DMA Pour plus de donneacutees deacutetailleacutees nrsquoheacutesitez pas agrave contacter lrsquoeacutequipe de coordination de Live DMA et nos diffeacuterents membres agrave lrsquoeacutechelle nationale (voir la rubrique laquo contacts raquo agrave la fin de ce rapport)

AGISSONS

17

Dans cette eacutetude Live DMA repreacutesente 2 597 salles de concert et clubs de 15 diffeacuterents pays Lrsquoeacutetude preacutesente les reacutesultats de la derniegravere enquecircte portant sur lrsquoanneacutee 2017 qui fut meneacutee entre sep-tembre 2018 et mai 2019 auxquels srsquoajoutent les donneacutees compleacutementaires des salles de LiveKomm et de PETZI pour lrsquoanneacutee 2016 Les membres de Live DMA ont envoyeacute le mecircme ensemble de 25 questions agrave 1 943 salles et clubs de 14 reacuteseaux diffeacuterents dans 11 pays Belgique Danemark Finlande France Al-lemagne Pays-Bas Norvegravege Suegravede Suisse Espagne et Grande-Bretagne Les donneacutees de 604 salles ont eacuteteacute collecteacutees (31 de reacuteponses) et sont dans cette eacutetude extrapoleacutees aux totaux par membre de Live DMA et agrave lrsquoensemble des 2 597 salles membres du reacuteseau

POPULATIONDE LrsquoENQUEcircTE

18

Espagne

Catalogne

Belgique (F)

Belgique (WB)

Danemark

France

Pays basque

Finlande

Royaume-Uni

Norvegravege

Suegravede

Pays-Bas

ACCES

ASACC

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

SVENSK LIVE

VNPF

LIVEKOMM

PETZI

TOTAL

110

69

15

36

76

142

15

24

460

165

150

58

28

45

87

25

57

75

40

42

19

40

15

88

9

71

31

510

113

1943

Allemagne

Suisse

46

80

604

31

31

13

9

43

106

6

10

89

66

23

51

MEMBRES DE LIVE DMA REacuteGION PAYS POPULATION REacutePONSES

DONNEacuteES 2017

DONNEacuteES 2016

Depuis 2012 Live DMA collecte des donneacutees pour repreacutesenter les salles et clubs au niveau europeacuteen et permettre des comparaisons agrave diffeacuterentes eacutechelles Lrsquoenquecircte mesure

bull LrsquoORGANISATION statut juridique jauge

bull LES ACTIVITEacuteS activiteacutes compleacutementaires (hors diffusion musicale) eacuteveacutenements musicaux repreacute-sentations musicales et nombre de spectateurmiddotricemiddots

bull LES RESSOURCES HUMAINES personnel salarieacute beacuteneacutevoles et autres employeacutemiddotemiddots (stagiaires ap-prentimiddotemiddots) en nombre drsquoemployeacutemiddotemiddots et drsquoheures travailleacutees en eacutequivalents temps plein (ETP)

bull LES BILANS FINANCIERS coucircts de programmation charges de personnel drsquoinfrastructures (charges totales) ventes de billets subventions de fonctionnement restauration et bar (produits totaux)

Les questions et les deacutefinitions ont eacuteteacute harmoniseacutees pour lrsquoensemble des membres participants afin de creacuteer des totaux des moyennes et des meacutedianes utilisables agrave lrsquoeacutechelle du reacuteseau

Pour une liste des deacutefinitions des questions de lrsquoenquecircte et la terminologie principale voir lrsquoAn-nexe 2

Lrsquoeacutetude est reconduite chaque anneacutee afin de suivre la situation et les tendances les plus reacutecentes des salles Chaque anneacutee de nouveaux pays et de nouvelles salles participent agrave lrsquoenquecircte

laquo LrsquoEacutetude ndash Les salles de concert amp les clubs en Europe ndash Chiffres cleacutes raquo est une publication de Live DMA (Nantes copy 2020) Tous droits reacuteserveacutes Aucune partie de cette publication ne peut ecirctre re-produite stockeacutee dans un systegraveme de recherche diffuseacutee ou transmise sous quelque forme ou par quelque proceacutedeacute eacutelectronique ou meacutecanique que ce soit ndash photocopie enregistrement ou autre ndash sans lrsquoautorisation preacutealable de lrsquoeacutediteur

Malgreacute tout le soin apporteacute agrave lrsquoeacutedition de cette publication lrsquoeacutediteur ne peut ecirctre tenu pour res-ponsable des dommages reacutesultant drsquoune quelconque erreur dans cette publication Live DMA tient eacutegalement agrave souligner que ces donneacutees sont constitueacutees de totaux et de moyennes calculeacutes pour lrsquoen-semble des salles membres du reacuteseau il srsquoensuit qursquoaucune appreacuteciation tireacutee des eacuteleacutements geacuteneacuteraux ne vaut pour des lieux de diffusion pris individuellement

Le soutien de la Commission europeacuteenne agrave la production de cette publication ne constitue pas une approbation du contenu qui reflegravete les vues des seuls auteurs et la Commission ne peut ecirctre tenue responsable de lrsquoutilisation qui pourrait ecirctre faite des informations contenues dans cette publication

MEacuteTHODOLOGIE DE LrsquoENQUEcircTE

19

CREacuteDITS

AVERTISSEMENT

Auteurs Arne DeeAudrey Guerre

Reacutedactrice Juliette Olivares

Collecte de donneacutees amp traitement Arne Dee (Dee Music)

Graphisme Guillemette Gatineau-Wemmersch

PhotoIllustrations Photo Nicolas Faus ProductionPage 1 What Artists Say - httpwwwlive-dmaeuwhat-artists-sayPage 6 Nicolas Faus ProductionPage 7 PixabayPage 17 Union Europeacuteenne

Traduction franccedilaise Jedediah Sklower

20

CONTACTSCoordinateurs locaux de lrsquoenquecircte

Bureaux de Live DMA Coordinateur de lrsquoenquecirctecontactlive-dmaeu 35 rue crucy 44000 Nantes (France)

Arne DeeDee Musicconsultancy amp talent bookingAmsterdam (NL)arnedee-musiccom

Elda Goacutemez

Adriana Alcover

Marc Steens

David Dehard

Michael Nymann Folmer

Hyacinthe Chataigneacute

Arkaitz Villar

Christian Ordon

Salla Vallius

Simon Bray

Andreas Feen Soslashrensen

Yves Mermoud

Maringns Katsler

Arne Dee

ACCES

ASACC

CLUB CIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEKOMM

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

PETZI

SVENSK LIVE

VNPF

eldagomezsalasdeconciertoscom

asaccasaccnet

infoclubcircuitbe

davidcourtcircuitbe

michaeldansklivedk

hyacinthechataignefedelimaorg

infokulturalivecom

christianordonlivekommorg

sallalivefinfi

simonbraymusicvenuetrustcom

andreaskonsertarrangorno

yvesmermoudpetzich

manssvensklivese

arnevnpfnl

ANNEXE 1 Recommandations

bull Deacutevelopper la meacutethodologie de lrsquoEacutetude et son application agrave drsquoautres sous-secteurs (indicateurs partageacutes renforcement des capaciteacutes deacutevelop-pement et structuration du secteur musical)bull Deacutevelopper des recherches qualitatives et des partenariats avec le monde acadeacutemique (par un programme et des financements deacutedieacutes tels que Horizon 2020)bull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur les pratiques et les publics de la musique de maniegravere inclu-sive (sans consideacuterer ceuxmiddotcelles-ci comme des consommateurmiddotricemiddots)bull Deacutevelopper des enquecirctes et des eacutetudes de marcheacute flash sur la diversiteacute et la diffusion artistiques au sein du secteur europeacuteen de la musique livebull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur lrsquoemploi les talents et les compeacutetences y compris ceux des beacuteneacutevoles

bull Soutenir Europe Creacuteative en tant que pro-gramme pour les secteurs culturels et creacuteatifs en Europe avec un budget effectif afin de mettre en œuvre ses diffeacuterentes actions et leur per-mettre drsquoavoir un reacuteel impact sur le secteur Nous soutenons la proposition du Parlement europeacuteen de doubler le budget de ce programmebull Deacutevelopper la connaissance et les opportuniteacutes pour que le secteur musical puisse les appliquer agrave drsquoautres programmes europeacuteens tels qursquoErasmus + Horizon 2020 URBACT et les fonds structu-rels et reacutegionaux bull Soutenir Music Moves Europe pour faciliter lrsquoac-cegraves au service des acteurmiddotricemiddots du champ musi-

cal agrave des financements et particuliegraverement les salles de concert Lrsquoappel pilote 2019 pour la coo-peacuteration de petites salles de concert est un bon exemple qui meacuterite drsquoecirctre soutenubull Seacutelectionner plus de projets par appel Les pe-tites structures ne disposent que drsquoeacutequipes reacute-duites et ne prennent pas le temps drsquoeffectuer les deacutemarches adeacutequates si le taux de reacuteussite est tregraves faiblebull Donner une part importante des cofinance-ments europeacuteens aux projets (au moins 80 )bull Garantir un preacutefinancement pour eacuteviter les pro-blegravemes de treacutesorerie

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LA COLLECTE DE DONNEES

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LrsquoACCEgraveS AUX FINANCEMENTS

ldquoCreacuteer un organisme indeacutependant tel qursquoun Observatoire de la musique constituant une base europeacuteenne de donneacutees et de recherches sur le sec-teur et le marcheacute de la musiquerdquo

ldquoAugmenter standardiser et com-parer la collecte de donneacutees au ni-veau europeacuteen afin de garantir la coheacuterence et la fiabiliteacute des don-neacutees collecteacutees rdquoExtrait delrsquoEuropean Agenda for Music

21

bull Deacutevelopper des politiques publiques de la musique qui se soucient de lrsquointeacuterecirct geacuteneacuteral plus que du poten-tiel eacuteconomique du secteur

bull Soutenir la diversiteacute (des artistes de la culture comme des structures de diffusion) du secteur musical qui est mise en danger par le deacuteveloppe-ment de multinationales

bull Susciter le dialogue et la coopeacuteration entre les structures publiques et priveacutees et non leur mise en concurrence afin de renforcer lrsquoimpact des politiques publiques

bull Inteacutegrer la musique et ses lieux agrave la planification urbaine Agrave cette fin nous recommandons de reacuteu-nir les deacutecideurmiddotsemiddots les acteurmiddotricemiddots culturelmiddotlemiddots et les citoyenmiddotnemiddots pour des consultations et un dia-logue portant sur des politiques utiles concernant la musique et lrsquourbanisme Soutenir la creacuteation drsquoun forum offrant la possibiliteacute drsquoeacutechanger des savoirs entre les deacutecideurmiddotsemiddots et le secteur musical Un tel forum pourrait prendre la forme drsquoune ambassade ou drsquoun conseil de la nuit drsquoun reacuteseau local ou de tout autre organisme repreacutesentant et reconnu par le secteur musical local Dans nombre de grandes villes europeacuteennes ces organismes existent et opegraverent depuis des anneacutees Parmi les exemples

bull La transformation en loi de lrsquoAgent of change afin de proteacuteger et de preacuteserver les valeurs culturelles des salles et clubs ainsi que le tissu eacuteconomique culturel et social des villes et des communauteacutes Sa mise en œuvre au Royaume-Uni est preacutesenteacutee dans le webinaire produit par Live DMA LrsquoAgent of change est une approche positive qui amegravene les deacutecideurmiddotsemiddots le secteur et les urbanistes agrave travail-ler ensemble

bull La creacuteation drsquoun fonds pour lrsquoisolation phonique des

RECOMMANDATIONS RELATIVES AU DIALOGUE ET AUX POLITIQUES PUBLIQUES DE LA MUSIQUE

RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX FINANCEMENTS ET AUX REacuteGLEMENTATIONS

ldquoExplorer davantage lrsquoimpact social socieacutetal et eacuteconomique de la musique aux niveaux mu-nicipal reacutegional et national et encourager les gouvernements agrave investir dans la musique rdquo

ldquoPromouvoir un sentiment drsquoapparte-nance parmi les citoyenmiddotne2s en les en-courageant agrave participer artistiquement financiegraverement ou beacuteneacutevolement agrave des projets musicauxrdquo Citations tireacutees de lrsquoAgen-da Europeacuteen de la Musique

ldquoReconnaicirctre la contribution culturelle des salles de concert et leur permettre drsquoavoir accegraves agrave des financements etou agrave des reacutegimes fiscaux avantageuxrdquoCitation tireacutee de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique

on peut citer les reacuteseaux locaux (comme la Clubcommission Berlin ou la Bar amp Club Kom-mission Zuumlrich) des projets multipartenaires (comme la Plateforme de la Vie Nocturne) des meacutethodes de concertation (comme le SOLI-MA - Scheacutema drsquoOrientation de deacuteveloppement des lieux de musiques actuelles en France) ou encore la preacutesence drsquounmiddote maire de la nuit (comme agrave Londres Amsterdam Mannheim ou Groningue)

bull La mise en place de rencontres informelles de reacuteceptions annuelles agrave lrsquooccasion desquelles les deacutecideurmiddotsemiddots rendent visite aux lieux de musiques actuelles Agrave lrsquooccasion drsquoeacuteveacutenements tels que lrsquoOpen Club Day les salles et les pro-fessionnelmiddotlemiddots ont lrsquooccasion de deacutefaire les steacute-reacuteotypes qui fleacutetrissent leur image et de mon-trer ce qui se fait agrave lrsquointeacuterieur drsquoune salle de concert Avec le secteur professionnel les col-lectiviteacutes publiques les hommes et les femmes politiques et les deacutecideurmiddotsemiddots peuvent deacutevelop-per lrsquoattrait de ces lieux aupregraves des villes et des communauteacutes

infrastructures permettrait de proteacuteger lrsquoeacutecosys-tegraveme des quartiers Un tel fonds creacutee un exemple positif drsquoinvestissement dans la vitaliteacute des quar-tiers Des exemples existent le Laumlrmschutzfonds Berlin et les subventions de la mairie de Barce-lone pour lrsquoinvestissement dans les lieux de mu-siques actuelles

bull La reconnaissance des salles de concert comme espaces culturels devrait avoir des ef-fets reacutegulateurs agrave lrsquoeacutechelle locale baisser les taxes indirectes et les coucircts drsquoinfrastructures ce qui reacuteduirait la fragiliteacute de nombre de salles et de clubs Les horaires drsquoouverture les res-trictions drsquoacircge doivent eacutegalement ecirctre eacutevoqueacutes avec les repreacutesentantmiddotemiddots locauxmiddotles des salles et clubs afin de trouver un accord

Pour en savoir plus sur le travail de sensibilisation de Live DMA et nos recommandations consulter les documents suivants bull Music is not Noise les reacutesultats du groupe de travail de Live DMA et recommandations aupregraves de lrsquoOrganisation mondiale de la Santeacutebull La campagne des eacutelections europeacuteennes et la lettre aux membres du Parlement europeacuteenbull Les tribunes communes drsquoEurope Creacuteative et de Music Moves Europe adresseacutees aux institutions europeacuteennesbull LrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique coordonneacute par le Conseil europeacuteen de la musique

22

La jauge des lieux de musiques actuelles ne tient compte que des locaux utiliseacutes pour les concerts Il srsquoagit de la somme de la capaciteacute drsquoaccueil maximale de lrsquoensemble des salles pouvant ecirctre utiliseacutees simultaneacutement pour les concerts Il ne srsquoagit pas des

recettes ni de la capaciteacute technique ou du nombre de spectateurmiddotricemiddots autoriseacutes par les autoriteacutes

Les activiteacutes culturelles des salles de concert et des clubs incluent par exemple les actions culturelles le travail beacuteneacutevole lrsquoensei-gnement musical les activiteacutes scolaires etc

Les outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots des salles incluent par exemple les locaux de reacutepeacutetition drsquoenregistrement les studios les centres de ressources etc

Lrsquoaccompagnement artistique inclut par exemple les reacutesidences artistiques les formations administratives et techniques etc

Lrsquoactiviteacute de barrestauration existe si la salle de concert propose eacutegalement un bar un restaurant une buvette etc en dehors des horaires de concert

Un eacuteveacutenement musical est un eacuteveacutenement public avec un programme et un accegraves payant ou gratuit Les eacuteveacutenements musicaux peuvent inclure plusieurs performances meneacutees par des formations des groupes ou des DJ

Les places payeacutees sont constitueacutees de toumiddottemiddots les spectateurmiddotricemiddots ayant payeacute un prix drsquoaccegraves ndash quel qursquoil soit ndash pour assister agrave un concert

Les places gratuites sont constitueacutees des spectateurmiddotricemiddots qui ne paient pas de prix drsquoaccegraves parce que lrsquoeacuteveacutenement musical nrsquoen requiert pas ou parce qursquoilsmiddotelles ont eacuteteacute inviteacutemiddotemiddots agrave assister gratuitement agrave un concert payant

Les ressources humaines sont constitueacutees de lrsquoensemble des personnels des salles et clubs (salarieacutemiddotemiddots beacuteneacutevoles et autres em-ployeacutemiddotemiddots) ainsi que les beacuteneacutevoles des salles membres de la FEDELIMA en France (bien qursquoils ne soient pas leacutegalement deacutefinis comme des employeacutemiddotemiddots)

La cateacutegorie des salarieacutemiddotemiddots est constitueacutee de la masse salariale drsquoune salle le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots La cateacutegorie exclut les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots qursquoilsmiddotelles soient reacutemuneacutereacutemiddotemiddots ou non tels que les stagiaires et apprentimiddotemiddots Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des beacuteneacutevoles inclut les personnes qui accomplissent volontairement et pendant leur temps libre un service pour la salle de concert Les beacuteneacutevoles ne perccediloivent pas de salaires mecircme srsquoilsmiddotelles peuvent percevoir une compensation financiegravere lorsqursquoelle est autoriseacutee pour des beacuteneacutevoles La cateacutegorie exclut les autres employeacutemiddotemiddots beacuteneacuteficiant ou non drsquoune compensation financiegravere tels que les stagiaires Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des autres employeacutemiddotemiddots inclut par exemple les stagiaires les apprentimiddotemiddots les personnels deacutefrayeacutes les services ci-viques etc travaillant pour les salles Elle exclut les salarieacutemiddotemiddots le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travail-leurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots ainsi que les beacuteneacutevoles Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

Les eacutequivalents temps plein (ETP) la semaine de travail peut varier selon la structure et peut par conseacutequent affecter la valeur des ETP Par exemple dans le cas drsquoune structure ayant travaillant 40 heures pendant une semaine eacutequivaut agrave 10 ETP (4040=10) un membre du personnel y ayant travailleacute 32 heures eacutequivaut agrave 08 ETP (3240=08)

Les produits totaux sont constitueacutes de lrsquoensemble des ventes de billets de boissons et de nourriture des subventions et drsquoautres recettes

Les ventes de billets incluent le produit des ventes de billets Elles excluent les recettes tireacutees drsquoautres sources indirectes telles que le vestiaire les reacuteservations les adheacutesions et les produits deacuteriveacutes

Les subventions sont constitueacutees de lrsquoensemble des produits venant de fonds publics municipaux reacutegionaux nationaux supra-nationaux (europeacuteens) etc

Les recettes bar et restauration incluent lrsquoensemble des recettes tireacutees de la vente de nourriture de boissons drsquoalcool de traiteurs etc

Les charges totales sont constitueacutees de la somme des coucircts de programmation des loyers des frais de personnel de lrsquoachat de nourriture et de boissons et de tous les autres coucircts

Les coucircts de programmation sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts relatifs aux repreacutesentations artistiques tels que les salaires les frais de deacutesistement les frais partageacutes les droits drsquoauteur et copyrights les frais de booking la restauration des artistes les frais de plateau additionnels (sono deacutecors additionnels) Les frais de communication nrsquoen font pas partie pas plus que les coucircts drsquoinfrastructures propres aux salles (reacutegie deacutecors sono location de salles etc)

Les frais de personnels sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts engageacutes pour les salarieacutemiddotemiddots les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots pour mettre en œuvre les activiteacutes musicales que ce soit durant la phase de preacuteparation ou pendant lrsquoeacuteveacutenement musical Ils incluent les salaires bruts les cotisations sociales et le coucirct des beacuteneacutevoles Les salaires bruts in-cluent les paiements effectueacutes sous la forme de sommes additionnelles telles que les indemniteacutes les primes les heures suppleacutemen-taires les deacutefraiements les suppleacutements les allocations etc Les charges sociales incluent les cotisations patronales agrave la seacutecuriteacute sociale aux fonds de preacutevoyance aux assurances maladie chocircmage ainsi que les frais de deacutemeacutenagement de logement de garde drsquoenfants drsquohabillement etc Les coucircts de beacuteneacutevoles peuvent inclure les coucircts engageacutes pour des activiteacutes des deacuteplacements le logement la formation les assurances les repas des beacuteneacutevoles etc Cette cateacutegorie nrsquoinclut pas les sommes verseacutees aux artistes

Les coucircts drsquoinfrastructures incluent lrsquoensemble des coucircts de location et drsquoassurance des lieux les fluides la teacuteleacutesurveillance lrsquoen-tretien (contrats de service installations)

Lrsquoensemble des donneacutees financiegraveres de cette eacutetude sont exprimeacutees en euros hors taxes

ANNEXE 2 Lexique et deacutefinitions

23

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

8 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures publiques mais elles ne sont monnaie courante que dans les associations danoise finlandaise franccedilaise allemande et norveacutegienne On en trouve eacutegalement au Pays basque (cocircteacute franccedilais) aux Pays-Bas et en Suisse

Les salles publiques du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 600 places et elles sont donc relativement grandes par com-paraison avec les autres salles du reacuteseau Elles programment en moyenne 98 eacuteveacutenements musicaux par an avec 165 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 25 000 spectateurmiddotricemiddots 33 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts une part relativement eacuteleveacutee de ces salles propose eacutegalement des activiteacutes culturelles des outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots et lrsquoaccompagnement de projets artistiques

Les salles de concert publiques ont le plus souvent eacuteteacute creacuteeacutees agrave lrsquoinitiative drsquoautoriteacutes publiques et sont financeacutees par celles-ci par conseacutequent les subventions repreacutesentent une part importante (54 ) de leurs produits totaux Ces salles doivent aussi une part significative de leurs recettes aux deacutepenses du public (36 ) que ce soit par la vente de billets ou de boissons et de nourriture Si les produits se distinguent la part des ressources affecteacutees agrave la pro-grammation musicale aux salarieacutemiddotemiddots et aux infrastructures ne diffegravere guegravere des structures priveacutees ou associatives

ANNEXE 3A Vue drsquoensemble des salles publiques

Activiteacutees proposeacutees par les salles publiques

PRODUITS CHARGESRESTAURATION

amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS11

25

37

29

9

24

10

54

28082633143162031 35

De nombreux beacuteneacutevoles (33 ) precirctent main-forte aux structures publiques mais la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves faible (4 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (87 ) est le fait des sala-rieacutemiddotemiddots 39 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels pour les salles publiques

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES54 33 13

87 4 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

24

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 63 salles de concert publiques membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

44 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif en tregraves grande majoriteacute organiseacutees sous formes associatives Il srsquoagit du type de structuration le plus freacutequent dans les reacuteseaux belge danois franccedilais neacuteerlandais sueacutedois et suisse Les structures priveacutees agrave but non lucratif sont eacutegalement freacutequentes dans les reacuteseaux britannique finlandais allemand norveacutegien basque et espagnol

Les salles priveacutees agrave but non lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 399 places Elles programment en moyenne 99 eacuteveacutenements musicaux par an avec 218 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 24 000 spectateurmiddotricemiddots 47 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles artistiques culinaires et pluridisciplinaires dans les proportions suivantes

Les salles de concert priveacutees agrave but non lucratif (principalement associatives) sont des structures indeacutependantes mais elles reccediloivent des subventions de collectiviteacutes territoriales (locales reacutegionales ou nationales) Les produits de ces structures sont dans lrsquoensemble composeacutes de subventions (31 ) et de deacutepenses du public (55 ) La part des subventions est neacuteanmoins bien plus basse pour les salles associatives plus grandes (1000+) Les sommes relatives alloueacutees agrave la programmation musicale agrave la masse salariale et aux infrastructures ne les distinguent pas beaucoup des deux autres types de structures

ANNEXE 3B vue drsquoensemble des salles priveacutees agrave but non lucratif

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

25

30

34

32

9

2514

31

344542422322141315 22

De tregraves nombreux beacuteneacutevoles (70 ) precirctent main-forte aux structures associatives et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est consideacuterable (34 ) Neacuteanmoins la majoriteacute du travail effectueacute (58 ) est le fait de salarieacutemiddotemiddots 40 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels - pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES27 70 3

58 34 8HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

25

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 193 salles de concert priveacutees agrave but non lucratif membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

48 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees commerciales Il srsquoagit de la structure la plus freacutequente dans les associations allemande espagnole et britannique mais elles sont eacutegalement tregraves preacutesentes dans les reacuteseaux du nord de lrsquoEurope Danemark Finlande Norvegravege et Suegravede

Les salles priveacutees agrave but lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 300 places Elles programment en moyenne 211 eacuteveacutenements musicaux par an avec 473 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 37 000 spectateurmiddotricemiddots 32 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles pluridisciplinaires et dans une moindre mesure drsquoaccompagnent artistique Elles combinent souvent leur fonc-tion principale avec un bar ou un restaurant

Les salles de concert priveacutees commerciales sont des structures agrave but lucratif mais la plupart drsquoentre elles ne reacutealisent pas de marges de profit et reacuteinvestissent lrsquoensemble de leurs recettes dans leur fonction de salle de concert Dans la mesure ougrave elles ne reccediloivent que peu de subventions (2 du total) elles deacutependent de re-cettes propres soit essentiellement les deacutepenses faites par les spectateurs (88 ) ndash achats de places nourriture et boissons Si la structure de leurs produits est diffeacuterente la part de ressources affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures nrsquoest en revanche guegravere diffeacuterente des structures agrave but non lucratif

ANNEXE 3C vue drsquoensemble des salles priveacutees commerciales

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees commerciales

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

IN-FRASTRUC-

TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

50

38

33

30

15

21

10

2

303121134821251533 49

Les structures priveacutees commerciales font appel agrave peu de beacuteneacutevoles (13 ) et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves basse (2 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (91 ) est le fait des salarieacutemiddotemiddots 41 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels dans les salles priveacutees commerciales

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES83 13 4

91 2 7HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

26

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 381 salles de concert priveacutees commerciales membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ACCES repreacutesente 110 salles espagnoles mais nrsquoinclut pas les salles de Catalogne et du Pays basque qui sont quant agrave elles repreacutesenteacutees par deux autres membres de Live DMA ASACC et Kultura Live

Les salles du reacuteseau ACCES ont une jauge meacutediane de 265 places et sont donc pour lrsquoen-semble relativement petites Elles programment au total environ 18 000 repreacutesentations ar-tistiques par an qui attirent plus de 28 millions de spectateurmiddotricemiddots 65 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

90 des salles de concert membres du reacuteseau ACCES sont des structures priveacutees commerciales avec un pro-duit total de plus de 28 millions drsquoeuros Les subven-tions ne repreacutesentent que 2 du produit total Elles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacute-penses reacutealiseacutees par le public (93 ) Leurs recettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de pro-grammation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4A Vue drsquoensemble des salles membres drsquoACCES

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur salasdeconciertoscom etou contacter Elda Goacutemez la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte eldagomezsalasde-conciertoscom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES PRODUITS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTIONS

PRODUITS CHARGES

6

45

26

33

26

15

48

2

010

90

472720633740235067

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles ne repreacutesentent qursquoune tregraves faible propor-tion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (2 ) Sur lrsquoensemble des 1 600 personnes qursquoelles em-ploient 1 500 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 41 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

93 2 5

93 2 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

27

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres de lrsquoACCES et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 110 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ASACC repreacutesente 69 salles catalanes Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 150 places et sont donc pour lrsquoensemble relativement petites Elles programment au total environ 30 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 4 millions de spectateurmiddotricemiddots 45 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

90 des salles de concert membres du reacuteseau ASACC sont des structures priveacutees commerciales avec un produit total de plus de 67 millions drsquoeuros Les sub-ventions ne repreacutesentent que 3 du produit total Ces salles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacutepenses reacutealiseacutees par le public (91 ) Leurs re-cettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de programmation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4B Vue drsquoensemble des salles membres drsquoASACC

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpwwwinfoconcertscatesasacc etou contac-ter Adriana Alcover la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte adrianaasaccnet

010

90

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS

7

41

50

3

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

FRAIS DE PERSONNEL

CHARGES

32

23

14

30

523526612326324261

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (1 ) Sur lrsquoensemble des 1 400 personnes qursquoelles emploient 1 350 sont salarieacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

94 1 5

92 2 6HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

28

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres drsquoASACC et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 69 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Kultura Live repreacutesente 15 salles du Pays basque Elles ont une jauge meacutediane de 648 places mais certaines accueillent moins de 150 personnes Elles pro-gramment au total environ 2 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 400 000 spectateurmiddotricemiddots 50 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

80 des salles de concert membres du reacuteseau Kultu-ra Live sont des structures priveacutees commerciales mais deux drsquoentre elles ont un statut associatif et lrsquounique salle situeacutee en France a un statut public Le modegravele eacuteconomique de ces salles est speacutecifique Dans lrsquoen-semble elles ont engendreacute un produit total de plus de 7 millions drsquoeuros

ANNEXE 4C Vue drsquoensemble des salles membres du reacuteseauKULTURA LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpkulturalivecom etou contacter Arkaitz Villar la coordinateur local de lrsquoenquecircte infokulturalivecom

713

80

671733836750336767

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles basques (6 ) Sur lrsquoensemble des 280 personnes qursquoelles emploient 240 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 34 de lrsquoen-semble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

87 6 7

85 5 10HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

29

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 6 salles membres de Kultura Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

La FEDELIMA repreacutesente 142 salles franccedilaises Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total de pregraves de 17 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de spectateurmiddotricemiddots 48 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts les salles franccedilaises proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

77 des salles de concert membres de la FEDELIMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves majoritaire-ment associatives) 23 sont publiques chaque cateacute-gorie a des fonctions et des modegraveles eacuteconomiques diffeacute-rents Ces salles ont engendreacute un produit total de plus de 147 millions drsquoeuros Les subventions repreacutesentent une grande part de leurs produits (58 ) une caracteacuteristique qui tient agrave la forte proportion de salles publiques agrave lrsquoim-portance de la masse salariale et des fonctions sociales et culturelles qursquoelles assument Par rapport agrave drsquoautres reacutegions europeacuteennes la part des recettes venant des deacute-penses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots est plus faible (26 )

ANNEXE 4D Vue drsquoensemble des salles membres de laFEDELIMA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le dernier rapport de la FEDELIMA sur leur site wwwfedelimaorgarticle170html etou contacter Hyacinthe Chataigneacute qui coordonne les enquecirctes de la feacutedeacuteration hyacinthechataignefedelimaorg

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1716

41

22

2

35

10

58

2377

0

94919814422

24 1 4

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En France un reacutegime juridique speacutecifique veut que les beacuteneacute-voles ne puissent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots pour leur travail ou accomplir des tacircches pouvant ecirctre effectueacutees par des em-ployeacutemiddotemiddots Ilsmiddotelles ne sont donc pas comptabiliseacutemiddotemiddots en tant que travailleurmiddotsemiddots et nrsquoapparaissent par conseacutequent pas dans nos statistiques sur les heures travailleacutees ETP Nous les avons

toutefois inclus dans les ressources humaines totales afin de montrer lrsquoimportance de leur engagement au service des salles de la FEDELIMA Sur lrsquoensemble des plus de 8 600 personnes actives dans ces salles 1 600 sont salarieacutees et plus de 6 500 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 37 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES(statut franccedilais)

AUTRES

19 76 5

91 0 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

30

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 106 salles membres de la FEDELIMA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 142 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

PETZI la Feacutedeacuteration suisse des clubs et festivals repreacutesente 113 salles Celles-ci sont relative-ment petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 16 400 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 22 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles suisses proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres de la feacutedeacuteration sont des structures agrave but non lucratif dont 94 sont priveacutees et 6 publiques Ces salles ont engendreacute un produit total de 85 millions drsquoeuros constitueacutes notam-ment de 25 de subventions et de 64 de deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots Le soutien des autori-teacutes publiques et le grand nombre de beacuteneacutevoles font que les coucircts drsquoexploitation sont relativement plus bas que dans drsquoautres reacutegions Les recettes des ventes de billets peuvent par conseacutequent ecirctre utiliseacutees pour la program-mation et investies dans des talents eacutemergents

ANNEXE 4E Vue drsquoensemble des salles membres de PETZI

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwpetzichfr etou contacter Yves Mermoud qui coordonne ses enquecirctes yvesmermoudpetzich

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

11

27

34

31

11

25

37

25

694

0

282629311519122315

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Suisse les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment des plus petites et des structures as-sociatives Sur lrsquoensemble des 8 800 personnes travaillant dans ces salles plus de 5 500 sont beacuteneacutevoles et repreacute-sentent 55 du total drsquoheures travailleacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

35 63 2

40 55 5HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

31

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 80 salles membres de PETZI et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 113 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveKomm repreacutesente 510 salles allemandes regroupeacutees par reacutegions Nous ne disposons pour lrsquoinstant que drsquoinformations limiteacutees tireacutees de leur enquecircte de 2016 mais elles nous permettent deacutejagrave de deacutefinir les caracteacuteris-tiques principales et le modegravele eacuteconomique des salles allemandes Celles-ci sont relativement petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 160 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 146 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces struc-tures organisent eacutegalement des festivals

Les membres de LiveKomm preacutesentent des profils varieacutes avec 59 de structures priveacutees commerciales 30 de structures priveacutees agrave but non lucratif et 11 de structures publiques Leurs modegraveles eacuteconomiques sont par conseacutequent eacutegalement divers Les structures agrave but non lucratif beacuteneacuteficient de peu de subventions (6 ) par rapport agrave leurs eacutequivalents europeacuteens et les salles deacutependent principalement des deacutepenses reacute-aliseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (76 ) En moyenne le montant des coucircts artistiques est supeacuterieur aux re-cettes de billetterie

Annexe 4F Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEKOMM

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1836

37

28

12

23

40

6

1130

59

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

LiveKomm coopegravere en ce moment avec lrsquoInitiative Musik (le bureau export allemand pour la musique) sur une en-quecircte nationale qui inclut les donneacutees collecteacutees par les salles de LiveKomm les reacutesultats devraient ecirctre publieacutes agrave lrsquoautomne 2020

La Berlin Clubcommission qui regroupe 251 clubs salles et promoteurs berlinois a sorti un rapport au printemps 2019 qui mesure lrsquoimpact social et eacuteconomique des clubs berlinois Il est teacuteleacutechargeable agrave lrsquoadresse suivante httpswwwclubcommissiondeclub-culture-study

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwlivekommorg etou contacter Christian Ordon christianordonliveKommorg

32

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2016) collecteacutees en 2017-18 aupregraves de 46 salles membres de LiveKomm et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 510 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Court-Circuit repreacutesente 36 salles situeacutees en Belgique francophone (Wallonie et Bruxelles) Ces salles ont une jauge meacutediane de 400 places Elles programment au total pregraves de 7 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 89 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

Toutes les salles de concert membres du reacuteseau Court-Circuit sont des structures priveacutees agrave but non lu-cratif Le total de leurs produits deacutepasse les 135 millions drsquoeuros Ceux-ci consistent pour lrsquoessentiel de 32 de subventions et de 58 de deacutepenses faites par les spec-tateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les ressources consacreacutees agrave la pro-grammation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre inves-ties dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4G Vue drsquoensemble des salles membres deCOURT-CIRCUIT

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpswwwcourt-circuitbe etou contacter David De-hard le coordinateur local de lrsquoenquecircte davidcourtcir-cuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION INFRASTRUC-

TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

35

41

409

10

23

32

0100

0

446767222222332267

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 200 personnes qursquoelles emploient 800 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 39 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes constituent 21 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES19 67 14

42 39 19HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

33

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 au-pregraves de 9 salles membres de Court-Circuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 36 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Clubcircuit repreacutesente 15 salles situeacutees en Flandre ndash la reacutegion neacuteerlandophone de Belgique Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 3 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 85 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres du reacuteseau Clubcir-cuit sont des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 21 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 40 de subventions et 48 de deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de per-sonnel Les ressources consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

ANNEXE 4H Vue drsquoensemble des salles membres de Clubcircuit

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwclubcircuitbe etou contacter Marc Steens infoclubcircuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

12

31

27

37

9

27

17

40

0100

0

624677773188092

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 4 200 personnes actives dans ces lieux 4 000 sont beacute-neacutevoles et repreacutesentent 36 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes constituent 29 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES3 96 1

55 36 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

34

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 13 salles membres de Clubcircuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Lrsquoassociation neacuteerlandaise de salles de concert et de festivals VNPF repreacutesente 58 salles situeacutees aux Pays-Bas Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 26 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 41 millions de spectateurmiddotricemiddots 49 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

Les salles de concert membres du reacuteseau VNPF sont dans leur quasi-totaliteacute (98 ) des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 167 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 25 de subventions et 62 de deacutepenses effec-tueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacute-quent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4I Vue drsquoensemble des salles membres de VNPF

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp LOCAUX POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwvnpfnl etou contacter Arne Dee le coordinateur lo-cal de lrsquoeacutetude arnevnpfnl

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

13

37

33

35

12

20

25

25

296

2

16242016141061416

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Dans les Pays-Bas les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 8 200 personnes qursquoelles emploient plus de 4 600 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 17 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes repreacutesentent 43 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES39 56 4

72 17 11HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

35

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 51 salles membres de VNPF et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 58 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Music Venue Trust repreacutesente 460 salles situeacutees au Royaume-Uni Ces salles sont dans lrsquoensemble assez petites avec une jauge meacutediane de 250 places Elles pro-gramment au total drsquoenviron 350 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 125 millions de spectateurmiddotricemiddots 18 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

76 des salles de concert membres du Music Ve-nue Trust sont des structures priveacutees agrave but lucratif et 24 agrave but non lucratif et elles ont par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Contrairement aux autres reacutegions europeacuteennes les salles associa-tives britanniques ne beacuteneacuteficient quasiment pas de subventions et les salles srsquoen remettent presque ex-clusivement aux sommes deacutepenseacutees par les specta-teurmiddotricemiddots

Annexe 4J Vue drsquoensemble des salles membres de MUSIC VENUE TRUST

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITSCHARGES

0

39

27

47

25

0

60

0

024

76

11127

2291771325

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur musicvenuetrustcom etou Simon Bray le coordinateur local de lrsquoeacutetude simonbraymusicvenuetrustcom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

36

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 89 salles membres de Music Venue Trust et extrapoleacutees agrave lrsquoen-semble des 460 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Dansk Live repreacutesente 76 salles danoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total environ 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 17 million de spectateurmiddotricemiddots

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes culturelles sociales artistiques culinaires et pluridisciplinaires 70 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Annexe 4K Vue drsquoensemble des salles membres deDANSK LIVE

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpdansklivedk etou contacter Michael Folmer Wessman michaeldansklivedk

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

37

30

36

12

21

24

30

2174

5

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Au Danemark les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 5 100 personnes qursquoelles emploient 4 000 sont beacuteneacutevoles et re-preacutesentent 30 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 49 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES18 78 4

65 30 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

37

Les membres du reacuteseau Dansk Live sont agrave 95 des structures agrave but non lucratif dont principalement des structures priveacutees agrave but non lucratif (74 ) mais avec une part significative de structures publiques (21 ) 5 sont priveacutees agrave but lucratif Ces salles ayant des sta-tuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des mo-degraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble les reacutesul-tats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 36 de leurs produits proviennent de subventions et 48 des deacutepenses ef-fectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros

Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacute-volat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la program-mation deacutepassent par conseacutequent les recettes de bil-letterie et plus de ressources peuvent ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 43 salles membres de Dansk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 76 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Le Norske Konsertarrangoslashrer (NKA) repreacutesente 165 salles norveacute-giennes Ces salles sont relativement petites avec une jauge meacute-diane de 350 places Elles programment au total environ 19 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 28 mil-lions de spectateurmiddotricemiddots 5 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

21 des salles de concert membres du reacuteseau NKA sont des structures publiques 47 des structures priveacutees agrave but non lucratif et 32 des structures pri-veacutees commerciales et adoptent par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Lrsquoeacutetat actuel des donneacutees collecteacutees ne nous permet pas de publier des informations plus deacutetailleacutees sur leur masse sa-lariale leurs produits et leurs deacutepenses mais nous pouvons observer que les aides publiques et le re-cours significatif au beacuteneacutevolat permettent de reacute-duire les coucircts drsquoexploitation ndash autant drsquoargent qui peut ecirctre investi dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4L Vue drsquoensemble des salles membres de NKA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

2147

32

52449

4532269

4474

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwkonsertarrangorno etou contacter Andreas Feen Soslashrensen le coordinateur local de lrsquoeacutetude andreaskonsertarrangorno

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

38

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 66 salles membres de NKA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 165 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Svensk Live repreacutesente 150 salles sueacutedoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 11 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 15 million de spectateurmiddotricemiddots 70 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

70 des salles de concert membres du reacuteseau Svensk Live sont des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 30 restants des structures priveacutees agrave but lucra-tif Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques va-rieacutes mais dans lrsquoensemble les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 13 de leurs produits proviennent de subventions et 79 des deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 18 millions drsquoeuros Ces sommes sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures Par rapport aux autres pays europeacuteens en Suegravede les aides publiques aux salles associatives sont faibles

Annexe 4M Vue drsquoensemble des salles de SVENSK LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUCTURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION PRODUITS CHARGES

7

59

2557

11

8

20

13

070

30

171309171301722

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwsvensklivese etou contacter Maringns Katsler manssvensklivese

En Suegravede les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 300 personnes qursquoelles emploient 1 050 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 70 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 55 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES10 80 11

13 70 17HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

39

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 150 salles membres de Svensk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 150 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveFIN repreacutesente 24 salles finlandaises Elles programment au total plus de 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de specta-teurmiddotricemiddots 40 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

50 des salles de concert membres du reacuteseau Live-FIN sont des structures priveacutees commerciales 30 des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 20 restants des structures publiques Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble et par contraste avec les autres reacutegions europeacuteennes les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que les aides publiques sont tregraves faibles (1 ) y compris pour les salles as-sociatives et publiques Les salles membres de Live-FIN deacutependent largement des deacutepenses des specta-teurmiddotricemiddots (86) Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros Ces ressources sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation (40 ) agrave la masse salariale (33 ) et aux infrastructures (18 )

Annexe 4N Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEFIN

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

CATERINGSALES

SUBSIDY

INCOME EXPENDITURE

12

44

33

40

18

9

42

1

2030

50

4030207020500

5060

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Finlande aussi les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles particuliegraverement les plus petites Sur lrsquoen-semble des 1 600 personnes qursquoelles emploient pregraves de 900 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 40 de lrsquoensemble

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwlivefinfi etou contacter Salla Vallius sallalivefinfi

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

40

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 10 salles membres de LiveFIN et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 24 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet du Live DMA

Page 2: THE SURVEY - FEDELIMA

TABLE DES MATIERESINTRODUCTION

CHIFFRES CLEacuteS

bull SALLES DE CONCERT ET CLUBS LE ROcircLE MOTEUR DU SECTEUR DE LA MUSIQUE LIVEbull LES STATUTS JURIDIQUES DES MODEgraveLES EacuteCONOMIQUES VARIEacuteSbull LES JAUGES UNE DIVERSITEacute POUR TOUS LES GOUcircTSbull ACTIVITEacuteS PLUS QUE DE LA MUSIQUE LIVE bull EacuteVEacuteNEMENTS MUSICAUX REPREacuteSENTATIONS ET FREacuteQUENTATION

LE TEMPS DE LA RENCONTRE ENTRE ARTISTES ET PUBLICSbull RESSOURCES HUMAINES LE TRAVAIL DANS LES COULISSESbull PRODUITS ET CHARGES DES SALLES DE CONCERT

CHIFFRES CLEacuteS DES SALLES DE CONCERT PAR REGION PAYS OU MEMBRE DE LIVE DMA

Agrave PROPOS DE LIVE DMA ET DE LrsquoETUDE

AGISSONS

POPULATION DE LrsquoENQUEcircTE

MEacuteTHODOLOGIE DE LrsquoENQUEcircTE

CONTACTS

ANNEXE 1RECOMMANDATIONS ANNEXE 2DEacuteFINITION ET LEXIQUE DE LrsquoEacuteTUDE

ANNEXES 3VUE DrsquoENSEMBLE DES SALLES SELON LEUR STATUT JURIDIQUE

ANNEXE 4VUE DrsquoENSEMBLE DES SALLES PAR REacuteGION(PAR MEMBRE DE LIVE DMA)

1

2

15

16

17

18

19

20

21

23

24

27

Live DMA est un reacuteseau tregraves structureacute de lieux de musiques actuelles couvrant lrsquoensemble du continent europeacuteen et repreacutesentant 2 597 salles de concert et clubs regroupeacutes en 19 reacuteseaux membres dans 15 pays

Depuis 2012 Live DMA collecte des donneacutees pour mettre en valeur lrsquoeacutenorme impact artistique social et eacuteconomique des salles de concert et des clubs en Eu-rope Les donneacutees sont utiliseacutees agrave des fins de repreacutesen-tation agrave lrsquoeacutechelle locale nationale et europeacuteenne elles peuvent aider les salles et les associations repreacutesenta-tives agrave sensibiliser diffeacuterents acteurs et actrices aux en-jeux du secteur et agrave adapter leurs politiques de soutien agrave la musique live

Pour la peacuteriode 2017-2021 le projet Live Style Europe de Live DMA reccediloit des financements du programme Eu-rope Creacuteative de la Commission europeacuteenne Lrsquoun des principaux objectifs de Live Style Europe est lrsquoameacutelio-ration de la repreacutesentativiteacute des lieux de musiques ac-tuelles et lrsquoeacutechange de connaissances entre ces lieux et leurs reacuteseaux Live DMA est un interlocuteur reconnu par les institutions europeacuteennes Nous interpelons les deacutecideurs europeacuteens pour qursquoils ameacuteliorent les condi-tions de la musique live en Europe et la viabiliteacute eacutecono-mique des scegravenes musicales locales Live DMA soutient fortement et contribue activement agrave lrsquoeacutemergence de laquo Music Moves Europe raquo un programme europeacuteen deacutedieacute au secteur du live et au deacuteveloppement drsquoun Observa-toire europeacuteen de la musique

Dans cette perspective nous espeacuterons que ce rapport pourra aider les deacutecideumiddotrmiddotsemiddots agrave mieux comprendre les reacutealiteacutes des lieux de musiques actuelles en Europe agrave les convaincre de lrsquoimportance de meacutecanismes de sou-tien public et drsquoinclure nos propositions dans leurs poli-tiques musicales agrave venir

Le Survey (rapport drsquoenquecircte de Live DMA) preacutesente un certain nombre de chiffres cleacutes concernant les salles et les clubs en Europe il se concentre sur leurs caracteacuteris-tiques principales leurs fonctions leurs activiteacutes leurs publics leurs ressources humaines et leurs finances et permet de mieux comprendre leur rocircle leur potentiel et les valeurs qursquoils portent Nous offrons eacutegalement une lecture plus preacutecise des diffeacuterents types de salles de concert plus preacuteciseacutement agrave partir de leur statut ju-ridique et de leur jauge Dans cette nouvelle publica-tion nous affinons notre regard sur les diffeacuterences entre types de salles et de clubs selon que leur statut juri-dique est public priveacute agrave but non lucratif (tregraves souvent associatif) ou priveacute commercial Nous preacutesentons eacutega-lement un eacutetat geacuteneacuteral des caracteacuteristiques principales des salles de concert par grande reacutegion geacuteographique et par membre du reacuteseau Nous parvenons ainsi agrave mieux appreacutehender la grande diversiteacute des situations des mo-degraveles eacuteconomiques et agrave eacutetablir des comparaisons entre salles similaires agrave lrsquoeacutechelle du continent Dans la derniegravere partie de ce rapport nous proposons une seacuterie de re-commandations nourries par les reacutesultats fournis

INTRODUCTION

laquo Sans lrsquoaide de tous ces lieux je nrsquoaurais jamais pu me deacutecouvrir comme musicienne comme interpregravete comme artiste Longue vie agrave tous ces petits temples de la musique live nous devons les proteacuteger car sans eux les passionneacutemiddotemiddots de musique sont perdus raquo Rosalia

laquo Tout au long de ma carriegravere jrsquoai eu la chance drsquoecirctre inviteacutee agrave jouer dans une mul-tipliciteacute de salles diffeacuterentes grandes et petites Je ne serais jamais devenue lrsquoar-tiste que je suis maintenant sans le soutien des petites salles Les plus petits clubs ont constitueacute un espace de preacuteparation ideacuteal pour les grands festivals Lrsquointimiteacute entre le public et lrsquoartiste le processus creacuteatif sur scegravene ne se reacutealisent complegravetement que dans les petites salles Crsquoest pourquoi crsquoest toujours lagrave que je preacutefegravere chanter raquo Selah Sue

Extraits de la campagne laquo What Artists Say raquo juin 2019

Pour en savoir plus rendez-vous sur Check httpwwwlive-dmaeuwhat-artists-say

SupportYourLocalMusicScene

1

Les salles et clubs membres de Live DMA tota-lisent pregraves drsquoun million de repreacutesentations artistiques par an Ces lieux sont des plateformes preacutecieuses pour reacuteveacuteler les artistes ndash particuliegraverement celles et ceux qui eacutemergent ndash et leur permettre de construire leur public Ces derniegraveres deacutecennies se produire en concert est devenu drsquoautant plus crucial pour la plu-part des musicienmiddotnemiddots dans un contexte de deacuteclin des ventes physiques et de visibiliteacute accrue sur les plateformes de streaming

Les lieux de musiques actuelles geacutenegraverent de nom-breux emplois et suscitent lrsquoacquisition de nom-breuses compeacutetences gestion administration pro-duction communication programmation formation technique relations publiques meacutediation entre autres fonctions Les personnes impliqueacutees dans lrsquoactiviteacute des salles ont lrsquoopportuniteacute de deacutevelopper des parcours professionnels polyvalents en combinant une multipli-citeacute de tacircches De mecircme les beacuteneacutevoles y acquiegraverent une expeacuterience et des compeacutetences fondamentales dans leurs parcours professionnels futurs

Les deacutepenses reacutealiseacutees par les salles de concert sont assez similaires malgreacute la diversiteacute des lieux (plus ou moins grands associatifs ou commerciaux) les coucircts se reacutepartissant agrave peu pregraves eacutequitablement pour la programmation le personnel et les infrastruc-tures En revanche les modegraveles eacuteconomiques sont tregraves diffeacuterents selon le type de salle (jauge statut ju-ridique) comme nous le verrons dans les prochains chapitres

Non seulement les salles de concert et les clubs repreacutesentent plus drsquoun milliard drsquoeuros de recettes un vrai gisement drsquoemploi tant pour les artistes que pour le personnel mais ils participent aussi au dy-namisme des villes et des espaces ruraux Le Music Cities Manual publieacute par Sound Diplomacy1 explique comment ldquola musique creacutee des emplois est un ou-til de reacutegeacuteneacuteration urbaine accroicirct la production eacuteconomique profite au tourisme ameacuteliore la qua-liteacute de vie soutient lrsquointeacutegration sociale œuvre aux objectifs de deacuteveloppement durable et nourrit la florissante eacuteconomie de la nuitrdquo Lrsquoactiviteacute des salles et clubs a eacutegalement drsquoautres retombeacutees eacuteco-nomiques qui ne sont pas deacutecrites dans ce rapport mais que lrsquoon peut retrouver dans drsquoautres eacutetudes publieacutees par nos membres dont le UK Live Music Census2 et le Berlin Club Study3 ce dernier note

CHIFFRES CLEacuteSCes chiffres sont tireacutes de donneacutees 2016 et 2017 collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 604 salles de concert membres du reacuteseau Live DMA et extrapoleacutes pour repreacutesenter lrsquoensemble des 2 597 salles membres du reacuteseau en 2017

1 httpwwwlive-dmaeuthe-music-cities-manual 2 httpwwwlive-dmaeuuk-live-music-census3 httpwwwlive-dmaeuclub-culture-berlin-facts-figures

ORGANISENT

400 000eacuteveacutenements

musicaux

87 000 personnes

sont employeacutees

dans les salles et les

clubs

PREacuteSENTENT

950 000repreacutesenta-tions artis-

tiques

ATTIRENT

70 MILLIONSde visiteurmiddotsemiddots

Tous les ans les 2 597 salles de concert et clubs membres

de Live DMA

dont 28 000 employeacutemiddotemiddots

et56 000 beacuteneacutevoles (cf focus p10 et deacutefinition du terme laquo beacuteneacutevole raquo en

Europe p23 )

Les salles et clubs engendrent 18 milliard drsquoeuros de chiffre drsquoaffaires dont 620 millions drsquoeuros proviennent des ventes de billets Les salles deacutepensent 530 millions drsquoeuros pour la programmation et 560 millions drsquoeuros en frais de personnels

2

SALLES DE CONCERT ET CLUBS LE ROcircLE MOTEUR DU SECTEUR DE LA MUSIQUE LIVE

que ldquole chiffre drsquoaffaires des clubs berlinois a un effet consideacuterable sur le chiffre drsquoaffaires global avec un coefficient multiplicateur de 13 Entre 20 et 25 de la production eacutecono-mique revient aux gouvernements locaux ou agrave lrsquoEacutetat par le biais de taxesrdquo

LES STATUTS JURIDIQUES DES MODELES EacuteCONOMIQUES VARIEacuteS

8 des salles membres de Live DMA sont des structures publiques 44 des structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves majoritairement sous formes associatives) et 48 des structures priveacutees com-merciales Le secteur de la musique live repose sur un eacutecosystegraveme complexe qui se reflegravete dans la di-versiteacute des modegraveles eacuteconomiques et des types de reacuteglementations auxquelles les salles doivent se soumettre Les salles et les clubs ont par conseacute-quent diffeacuterents besoins et diffeacuterentes prioriteacutes et creacuteer des politiques publiques de la musique qui les prennent tous en compte peut se reacuteveacuteler ardu La preacutesente eacutetude permet de mieux comprendre le paysage europeacuteen de la musique live Malgreacute cette complexiteacute les diffeacuterents types de salles ont tant de pratiques en commun que de nombreuses actions politiques peuvent leur ecirctre profitables agrave toutes Cette eacutetude se veut une premiegravere eacutetape pour iden-tifier les diffeacuterents niveaux drsquoactions adeacutequates afin que les leacutegislateurmiddotricemiddots puissent soutenir la grande diversiteacute du secteur europeacuteen de la musique live En deacutepit de la diversiteacute des statuts juridiques salles et clubs ont des objectifs communs programmer une multipliciteacute drsquoartistes accueillir des publics va-rieacutes deacutevelopper un projet lieacute agrave leur territoire et ecirctre reconnus comme des acteurs culturels

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude reacutevegravelent que 51 des salles ont des petites jauges (infeacuterieures agrave 400 places) 36 sont de taille moyenne (400 agrave 999 places) et 13 sont des grandes salles (plus de 1 000 places) Les lieux les plus grands sont le plus souvent consti-tueacutes de plusieurs salles de concert plus petites La jauge meacutediane de lrsquoensemble des salles de concert est agrave 375 places En cela les structures adheacuterentes de Live DMA sont pour lrsquoessentiel et de faccedilon geacuteneacute-rale de petites salles de concert contrairement aux

salles laquo arena raquo ou de type laquo Zeacutenith raquocompo-seacutees drsquoune salle principale

En moyenne les structures publiques dis-posent de salles de concert plus grandes (meacute-diane de 600 places) alors que les salles asso-ciatives ont une meacutediane de 399 places et les salles priveacutees commerciales ont une capaciteacute de 300 places Ce dernier chiffre tient princi-palement agrave la petite taille des jauges en Alle-magne Espagne Suegravede et au Royaume-Uni

Les associations de musique live membres de Live DMA sont feacutedeacutereacutees autour drsquoun ideacuteal drsquointeacuterecirct geacuteneacuteral toutes doivent lire signer accepter et suivre une charte eacutethique qui ex-prime clairement ces valeurs Cette charte est consultable sur la page suivante

httpwwwlive-dmaeuwp-contentuploads201906LiveDMA_Ethical_Charter_2019pdf

8STRUCTURES

PUBLIQUES

44STRUCTURES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

(majoritairement associatives)

48STRUCTURES

PRIVEacuteES COMMERCIALES

LES JAUGES UNE DIVERSITEacute POUR TOUS LES GOUcircTS

jauge de 0-199

jauge de 200-399

jauge de 400-699

jauge de 700-999

jauge de +1000

20

31

25

11

13

3

Statuts juridiques de lensemble des salles

Les lieux de musiques actuelles ont pour point commun de proposer principalement des activi-teacutes drsquoorganisation de concerts et de programma-tion musicale mais seuls 37 sont exclusivement deacutedieacutes agrave la musique live Un tiers de lrsquoensemble propose des activiteacutes culturelles des locaux de reacutepeacutetition des projets artistiques et de lrsquoaccom-pagnement musical Un autre tiers de lrsquoensemble associe des concerts agrave la gestion drsquoun bar ou drsquoun

restaurant en dehors des horaires de concert De plus pregraves de la moitieacute des reacutepondants ont des fonctions pluridisciplinaires (cineacutema theacuteacirctre ga-lerie photo entre autres)

Les reacutesultats de lrsquoenquecircte nous montrent que plus la salle est petite plus elle a de chances de se speacutecialiser dans lrsquoorganisation de concerts alors que les salles plus grandes offrent plus freacutequem-ment des activiteacutes annexes

bull LrsquoORGANISATION DE CONCERTS COMME UNIQUE ACTIVITEacute

ACTIVITEacuteS CULTURELLES

OUTILS LOCAUX POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

BAR RESTAURANT

AUTRES ACTIVITEacuteS

THEacuteAcircTRE DANSE

MULTIMEacuteDIA amp ARTS NUMEacuteRIQUES

CINEacuteMA FILMS

EXPOSITIONS GALERIE PHOTO

35

26

19

PETITES

MOYENNES

GRANDES

PETITES

MOYENNES

GRANDES

ACTIVITEacuteS PLUS QUE DE LA MUSIQUE LIVE

Activiteacutes des salles selon la jauge

4

50

40

30

20

10

0

Les salles publiques particuliegraverement ne se consacrent presque jamais exclusivement agrave lrsquoor-ganisation de concerts (2 ) Elles proposent plus souvent des activiteacutes culturelles (80 ) en plus des concerts lagrave ougrave seulement 45 des salles associatives et 31 des salles priveacutees com-merciales assument cette fonction

Les salles publiques et associatives proposent plus souvent des outils et des locaux pour ac-cueillir les musicienmiddotnemiddots Elles accompagnent plus souvent les projets artistiques que les salles pri-veacutees commerciales

Ces derniegraveres ont un modegravele eacuteconomique qui inclut souvent une fonction de bar ou restaurant en dehors des heures de concert qui leur permet de couvrir en partie les coucircts de programmation De nombreuses salles membres du reacuteseau Live DMA sont eacutegalement des centres pluridiscipli-naires reliant des artistes et des publics issus de diffeacuterentes formes et courants artistiques

bull LrsquoORGANISATION DE CONCERTS COMME UNIQUE ACTIVITEacute

2

34

30

Activiteacute des salles selon le statut juridique

STRUCTURE PUBLIQUE

STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

5

ACTIVITEacuteS CULTURELLES

OUTILS LOCAUX ESPACES DE TRAVAIL POUR LES

MUSICIENmiddotNEmiddotS

ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

BAR RESTAURANT

AUTRES ACTIVITEacuteS

THEacuteAcircTRE DANSE

MULTIMEacuteDIA amp ARTS NUMEacuteRIQUES

CINEacuteMA FILMS

EXPOSITIONS GALERIE PHOTO

STRUCTURE PUBLIQUE

STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON LUCRATIF (majoritairement associatives)

STRUCTURE PRIVEacuteE COMMERCIALE

80

60

40

20

0

En moyenne une salle de concert ou un club organise 157 eacuteveacutenements musicaux par an et programme 367 repreacutesentations artistiques agrave cette occasion pour une moyenne de 23 per-formances artistiques par eacuteveacutenement musical Agrave cocircteacute des tecirctes drsquoaffiche il srsquoagit la plupart du temps de premiegraveres parties etou drsquoun plateau in-cluant plusieurs artistes

La programmation de premiegraveres parties et de

plateaux multiples permet aux salles de preacutesenter plus de jeunes talents une expeacuterience importante pour les artistes locamiddotuxmiddotles et un eacuteveacutenement cru-cial pour le deacuteveloppement de leur carriegravere

38 de lrsquoensemble des salles orga-nisent aussi des festivals le cas de fi-gure est plus freacutequent pour les plus grandes salles

EacuteVENEMENTS MUSICAUX REPRESENTATIONS ET FREacuteQUENTATION LE TEMPS DE LA RENCONTRE ENTRE ARTISTES ET PUBLICS

Part des salles organisant des festivals selon leur jauge

6

Salles de grandes jauges

Salles de moyennes jauges

Salles de petites jauges

47

44

36

83 de lrsquoensemble des entreacutees sont payantes 17 gratuites

Les plus petites salles programment plus sou-vent des concerts gratuits Il srsquoagit surtout de salles qui disposent eacutegalement drsquoun bar ou drsquoun restaurant

En moyenne il y a plus drsquoentreacutees gratuites aux concerts des salles publiques (23 ) qursquoagrave ceux des salles associatives (20 ) ou priveacutees commerciales (16 )

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

On considegravere souvent que la diffusion de mu-sique en streaming a un impact sur les pratiques musicales live les gens rechigneraient de plus en plus agrave assister pendant 60 agrave 90 minutes au concert drsquounmiddote seulmiddote artiste Lrsquoeacutetude reacutevegravele pour-tant que le public ne se deacutetourne pas de ces for-mats traditionnels le nombre de concerts reacutegu-liers et de places acheteacutees restant agrave des niveaux tregraves eacuteleveacutes De surcroicirct les salles srsquoadaptent eacutega-

lement aux nouvelles circonstances et aux nou-velles pratiques du public en organisant plus de plateaux multiples drsquoeacuteveacutenements conceptuels et de soireacutees club Associeacutes agrave la musique live les nouveaux supports et formats creacuteent des expeacute-riences compleacutementaires qui ne se substituent pas agrave lrsquoexpeacuterience des concerts

Entreacutees payantes et gratuites ndash ensemble des salles

83 17

23

20

16

ENTREacuteES PAYANTES ENTREacuteES GRATUITES

7

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

Lrsquoaccegraves agrave des eacuteveacutenements gratuits creacutee des ha-bitudes culturelles beacuteneacutefiques notamment pour les publics plus jeunes Crsquoest aussi une faccedilon drsquoou-vrir les salles agrave des publics plus vastes qui pren-dront moins de laquo risques financiers raquo en se ren-dant agrave un concert ne correspondant pas agrave leurs goucircts musicaux Ainsi les subventions peuvent aider agrave organiser des eacuteveacutenements gratuits et of-frir des opportuniteacutes de faire deacutecouvrir de jeunes talents agrave de nouveaux publics

Malheureusement Live DMA a conscience qursquoil y a un revers agrave la meacutedaille Par exemple les struc-tures priveacutees considegraverent parfois que les eacuteveacutene-ments gratuits proposeacutes par des structures pu-bliques constituent une concurrence deacuteloyale agrave leurs propres manifestations notamment en lrsquoab-sence de soutien public Ces concerts souvent proposeacutes par des municipaliteacutes programment gratuitement de grandes vedettes surtout pen-dant lrsquoeacuteteacute Une situation qui reacutesulte probablement de la concurrence directe que se livrent de plus en plus les grandes villes pour ecirctre plus attractives agrave lrsquoeacutechelle nationale ou europeacuteenne Cela peut avoir pour effet de nourrir au sein des publics une cer-taine culture de la gratuiteacute La seule solution agrave ce problegraveme crsquoest plus de dialogue et de coopeacuteration entre les acteurs priveacutes et publics pour la mise en œuvre de politiques musicales agrave lrsquoeacutechelle locale des subventions pour programmer des talents eacutemergents la baisse de lrsquoacircge leacutegal drsquoaccegraves aux salles (moins de 18 ans) lrsquoorganisation conjointe drsquoeacuteveacutenements majeurs avec les salles existantes et la mise en œuvre de politiques de long terme pour proteacuteger les lieux de musiques actuelles

Les salles de concert et les clubs jouent un rocircle important dans la vie culturelle des espaces ru-raux et urbains Ces lieux peuvent nourrir le sen-timent de citoyenneteacute la diversiteacute culturelle de-venir des lieux de rencontre pour des expressions artistiques varieacutees Agrave lrsquoaune de leur grand spectre drsquoactiviteacutes nous comprenons que les usagermiddotemiddots de ces lieux ne sauraient ecirctre diviseacutemiddotemiddots en deux groupes eacutetanches lrsquoun agrave lrsquoautre ndash les creacuteateurmiddotricemiddots drsquoun cocircteacute et les consommateurmiddotricemiddots de lrsquoautre De plus les formats de concerts et les pratiques drsquoeacutecoute sont en pleine eacutevolution (lieux environ-nements interactions etc) et les frontiegraveres qui circonscrivent la scegravene tendent agrave devenir plus permeacuteables

ldquoErika Fischer-Lichte deacutecrit le theacuteacirctre comme une performance agrave laquelle participe lrsquoensemble des personnes preacutesentes Sans le public lrsquoexpeacute-rience ne peut pas avoir lieu Le public devient ainsi un creacuteateur au sein de lrsquoart theacuteacirctral On peut en dire autant de lrsquoexpeacuterience des clubs elle ne peut exister sans les clubbeurmiddotsemiddotsrdquo 3

Surtout on ne peut sous-estimer la contribution des salles de concert et des clubs agrave lrsquoeacutemancipa-tion individuelle et collective Pour les 70 millions de spectateurmiddotricemiddots annuelmiddotlemiddots ils constituent des lieux de rassemblement social Ils se font refuges

des lieux de deacutecouverte drsquoexpression libre et de performance ougrave les conventions et les identiteacutes peuvent ecirctre temporairement deacuteconstruites Les salles et les clubs srsquoefforcent drsquoecirctre plus accueil-lants pour les minoriteacutes les personnes marginali-seacutees et diffeacuterentes contre-cultures

La Diversity Roadmap4 un outil creacuteeacute par lrsquoas-sociation suisse de musique live PETZI en colla-boration avec drsquoautres structures musicales et feacuteministes suisses est un exemple des reacuteflexions qui ont lieu au sein des salles de concert et des clubs en vue drsquoinclure toutes les expeacuteriences et toutes les reacutealiteacutes dans leurs programmations et leurs eacutequipes

Comme lrsquoexplique lrsquouniversitaire Jodie Taylor ldquoCe nrsquoest que comme musicienne et meacutelomane que jrsquoai enfin pu ecirctre fluide interpreacuteter et reacutein-terpreacuteter creacuteer et recreacuteer La musique mrsquoa per-mis de performer mon genre et drsquoexprimer ma sexualiteacute de multiples maniegraveres un reacutepertoire drsquoidentiteacutes qui ne mrsquoeacutetait pas disponible dans la vie quotidienne [hellip] Quelques anneacutees plus tard jrsquoai commenceacute agrave freacutequenter des bars et des clubs queer Si ces lieux eacutetaient si importants crsquoest nrsquoest pas simplement parce qursquoils me per-mettaient de rencontrer et de faire connaissance avec des personnes ayant le mecircme eacutetat drsquoesprit que moi mais aussi parce que les rencontres y eacutetaient presque toujours accompagneacutees de danse et de musiquerdquo 5

3 httpwwwlive-dmaeuclub-culture-berlin-facts-figures4 httpwwwlive-dmaeuthe-diversity-roadmap 5 TAYLOR Jodie Playing it Queer Popular Music Identity and Queer World-Making - Peter Lang Bern 2012 243 pages

8

RESSOURCES HUMAINES LE TRAVAIL DANS LES COULISSES

Il y a un total de 93 000 personnes activement en-gageacutees dans les 2 597 salles de concert membres du reacuteseau Live DMA ndash sans compter les artistes et les pu-blics Les ressources humaines des salles consistent en plus de 87 000 salarieacutemiddotemiddots repreacutesentant plus de 17 000 eacutequivalents temps plein (ETP) Les salles sont pour la plupart tenues par des eacutequipes de travail-leurmiddotsemiddots salarieacutemiddotemiddots mais le nombre de tacircches reacuteali-seacutees par des beacuteneacutevoles est essentiel dans la plupart des reacutegions et plus speacutecifiquement dans les salles as-sociatives et la majoriteacute des salles de plus petite taille La place des stagiaires est eacutegalement significative

Plus de 27 500 salarieacutemiddotemiddots (11 000 ETP) et plus de 56 000 beacuteneacutevoles (5 000 ETP) travaillent dans ces lieux De surcroicirct on compte pregraves de 3 500 stagiaires (1 350 ETP) et 8 690 beacuteneacutevoles en France qui dans la loi franccedilaise ne peuvent ecirctre comptabiliseacutemiddotemiddots dans la masse salariale

Les beacuteneacutevoles participant en moyenne moins drsquoheures par semaine que les salarieacutes lrsquoeacutetude reacutevegravele qursquoils constituent la majoriteacute de la force de travail en nombre de personnes tandis que les salarieacutemiddotemiddots constituent la majoriteacute en heures travailleacutees ETP Pregraves des deux tiers (63 ) du total drsquoheures travailleacutees dans les salles et les clubs sont reacutemuneacutereacutees

Drsquoun pays agrave lrsquoautre les formes prises par le beacuteneacute-volat sont tregraves diverses un pheacutenomegravene qui tient au statut juridique des salles agrave la varieacuteteacute des jauges et aux diffeacuterences culturelles et juridiques en matiegravere de beacuteneacutevolat

Reacutepartition des travailleurmiddotsemiddots sa-larieacutemiddotemiddots et beacuteneacutevoles dans lrsquoen-semble des salles

La participation beacuteneacutevole est fondamentale notamment pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

des effectifs

des effectifs

des effectifs

bull Dans les structures priveacutees agrave but non lucratif 70 de lrsquoensemble de la force de travail est constitueacute de beacuteneacutevole qui accomplissent 34 du travail (ETP)bull Dans les structures publiques ces donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 33 et 4 (ETP)bull Dans les structures priveacutees commerciales ces

donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 13 et 2 (ETP)Les reacutesultats de lrsquoenquecircte montrent aussi que ce sont surtout les petites salles associatives qui reposent sur le beacuteneacutevolat et que quelques grandes salles priveacutees commerciales nrsquoy ont pas du tout recours

SALARIEacutemiddotEmiddotS

BEacuteNEacuteVOLES

AUTRES (STAGIAIRES APPRENTImiddotEmiddotS)

32

64

29

4

8

63 en ETP

en ETP

en ETP

A

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

91

87

58

72

34

4 9

8

STRUCTURE PUBLIQUE STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON-LUCRATIF STRUCTURE PRIVEacuteE COMMERCIALE

Reacutepartition des ETP selon le statut juridique des salles

9

0-25 de beacuteneacutevoles (ETP)

26-50 de beacuteneacutevoles (ETP)

51-75 de beacuteneacutevoles (ETP)

76-100 de beacuteneacutevoles (ETP)

100 de beacuteneacutevoles (ETP)

Le beacuteneacutevolat est tregraves important notamment pour les petites salles ougrave les beacuteneacutevoles accom-plissent 37 des heures travailleacutees ETP lagrave ougrave pour les salles de taille moyenne ce taux descend agrave 26 et agrave 19 dans les salles plus grandes

B

C

10

Reacutepartition des ETP selon la jauge des salles

Part des salles ayant une part drsquoETP beacuteneacutevoles

Le nombre de beacuteneacutevoles et leur contribution varient aussi selon les reacutegions en fonction des lois et des reacuteglementations En France du fait drsquoune leacutegislation speacutecifique les beacuteneacutevoles ne peuvent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots et ne peuvent pas accomplir une tacircche ou un travail pouvant lrsquoecirctre par unmiddote salarieacutemiddote Par conseacutequent dans nos reacutesultats ilsmiddotelles nrsquoont pas eacuteteacute comptabiliseacutemiddotemiddots au sein de la force de travail ni en heures travail-leacutees ETP ilsmiddotelles sont en revanche inclus dans le total des ressources humaines car ilsmiddotelles contri-buent de faccedilon importante agrave la vie des salles de concert franccedilaises

Dans la plupart des pays europeacuteens et notam-ment dans les salles agrave but non lucratif les beacuteneacute-voles sont inteacutegreacutemiddotemiddots agrave la culture et aux modegraveles eacuteconomiques des salles et consideacutereacutes comme une force de travail preacutecieuse

Si en geacuteneacuteral le travail beacuteneacutevole est conccedilu

comme du temps et de lrsquoeffort donneacutes gratui-tement dans la plupart des pays les beacuteneacute-voles peuvent obtenir une petite compensa-tion financiegravere et sont reacutecompenseacutemiddotemiddots drsquoune maniegravere ou drsquoune autre (reacuteductions tarifaires places gratuites repas autres activiteacutes collec-tives) De plus ilsmiddotelles accomplissent souvent des tacircches essentielles pendant les heures de concert comme le service au bar le vestiaire la reacutegie lumiegravere et son Bien que lrsquoimpact concret du beacuteneacutevolat sur la vie des gens soit impondeacuterable notamment du fait de la diver-siteacute des profils et des tacircches accomplies par ces personnes les beacuteneacutevoles tirent effective-ment certains beacuteneacutefices de ces activiteacutes une expeacuterience professionnelle une eacutemancipation sociale lrsquoaccumulation drsquoun capital social le deacuteveloppement de compeacutetences et une parti-cipation active agrave la socieacuteteacute

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

74

57

64

719

26

37 6

10

SALLE DE PETITE JAUGE (lt400 places) SALLE DE MOYENNE JAUGE (400-999 places) SALLE DE GRANDE JAUGE (+ 1000 places)

59

164

102

145

78

Plus de 200 salles et clubs membres de Live DMA (78 du total) sont exclusivement geacutereacutes par du personnel beacuteneacutevole De nombreuses initiatives musicales reposent sur lrsquoengagement gratuit des organisateurmiddotricemiddots et de nombreuxmiddotses professionnelmiddotlemiddots ont deacutebuteacute leur carriegravere comme beacuteneacutevoles Les deacutecideurmiddotsemiddots devraient en tenir compte agrave lrsquoaide drsquoun dispositif de sou-tien speacutecifique et eacuteviter de multiplier les fardeaux administratifs pesant sur les structures diri-geacutees par des beacuteneacutevoles

Salles travaillant avec 1 ETP reacutemuneacutereacute ou moins

Salles travaillant avec 3 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

Salles travaillant avec 5 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

11

Ces chiffres reacutevegravelent des reacutesultats similaires la division sexuelle du travail est tregraves forte dans la plupart des emplois La famille de meacutetiers a un impact sur les salaires bruts des salarieacutemiddotemiddots Agrave cet eacutegard les tacircches de direction et de programmation sont les mieux reacutemuneacutereacutees or ce sont les positions les plus domineacutees par les hommes

Les membres de Live DMA deacuteveloppent plusieurs programmes et initiatives pour encapaciter les genres minoritaires au sein du secteur de la musique live Ces initiatives sont deacutecrites sur notre site internet

Lrsquoeacutetude inclut une nouvelle question sur la division sexuelle du travail Ces premiers reacutesultats proviennent des donneacutees disponibles pour la Belgique le Dane-mark la Finlande la France les Pays-Bas lrsquoEspagne et la Suegravede

Deux eacutetudes reacutealiseacutees par nos membres en France (FEDELIMA) et aux Pays-Bas (VNPF) nous offrent plus de visibiliteacute sur la reacutepartition par genre du travail (femmes hommes)

Donneacutees tireacutees de Dutch Live Music Venues and Festival ndash Facts amp Figures 2018 (VNPF 2019)

Donneacutees tireacutees de Lrsquoemploi permanent dans les lieux de musiques actuelles - FEDELIMA (2018)

REacutePARITION DES RESSOURCES HUMAINES PAR GENRE SE-LON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

20 28 29 41 51 68

80 72 71 59 49 32

sont des hommes

EN MOYENNE AU SEIN DE LrsquoENSEMBLE DES SALARIEacutemiddotEmiddotS DES SALLES

sont des femmes40

60

53

384

192

REacutePARITION DES SALARIEacutemiddotEmiddotS PERMANENTmiddotEmiddotS PAR GENRE SELON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

0

40

60

56

63

62

70

25

3

12

22

2

60

40

44

37

38

30

75

97

88

78FORMATION ET ACCOMPA-GNEMENT DES PRATIQUES

PROGRAMMATIONARTISTIQUE

ACTIVITEacuteS TECHNIQUES

ACCUEIL DE S PUBLICS

AUTRES

INTENDANCES amp ENTRETIEN

DIRECTION

ADMINISTRATION

COMMUNICATION

PRODUCTION

HOMMES FEMMES

ACTION CULTURELLEamp MEacuteDIATION

Plus de la moitieacute des salles membres de Live DMA sont des microstructures travaillant avec moins de 6 ETP reacutemuneacutereacutes Les reacuteglementations trop strictes peuvent nuire agrave leur fonctionnement Diffeacuterents dispositifs drsquoaide agrave lrsquoemploi peuvent en revanche se reacuteveacuteler tregraves utiles

PRODUCTION DIRECTION PROGRAM-MATION

RESTAU-RATION

FORMA-TION

COMMU-NICATION

Dans lrsquoensemble les 2 597 salles de concert membres de Live DMA accumulent un chiffre drsquoaffaires de 18 milliard drsquoeuros annuels En moyenne les salles consacrent 32 de leurs deacutepenses agrave lrsquoachat de spectacles 34 aux frais de personnels et 13 aux charges drsquoinfrastructures

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude montrent que les deacutepenses sont tregraves similaires quel que soit le type de salle la jauge lrsquoimplantation geacuteographique ou le statut juridique En revanche les recettes des salles sont tregraves diffeacuterentes et deacutependent surtout du statut juridique et de la jauge

PRODUITS ET CHARGES

Reacutepartition des charges ndash ensemble des salles

Reacutepartition des charges selon la jauge

Reacutepartition des charges selon le statut juridique

12

32ACHATS

DE SPECTACLES 530 MILLIONS euro

34FRAIS DE PERSONNEL

558 MILLIONS euro

13 INFRASTRUCTURES

209 MILLIONS euro

21AUTRES DEacutePENSES

338 MILLIONS euro100TOTAL

1 635 MILLIONS euro

GRANDE

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

PETITE

STRUCTURES PUBLIQUES

MOYENNE

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

29

35

11

25

29

37

9

24

29

37

10

24

32

34

9

25

33

33

10

24

30

33

15

21

Les produits des salles en Europe se reacutepartissent de la faccedilon suivante en moyenne 35 proviennent des ventes de billets 37 de la restauration et du bar et 16 des subventions Il est important de souligner qursquoil srsquoagit ici drsquoune moyenne reacutealiseacutee agrave partir drsquoune grande varieacuteteacute de salles ayant des statuts juridiques et des jauges tregraves diffeacuterents ndash ces chiffres ne qualifient pas des situations individuelles

La structure des produits deacutepend des jauges

bull Pour les petites salles (moins de 400 places) 52 en moyenne de leurs produits proviennent de leurs ressources propres crsquoest-agrave-dire essentiellement des deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (23 achats de billets + 29 boissons amp restauration)

bull Pour les salles de taille moyenne (entre 400 et 1 000 places) la part srsquoeacutelegraveve agrave 58 (27 achats de billets + 31 boissons amp restauration)

bull Pour les grandes salles (plus de 1 000 places) agrave 62 (37 achats de billet + 25 boissons amp restauration)

Les grandes salles engendrent plus de recettes propres Les plus petites ne peuvent pas en faire autant du fait de leur plus petite jauge et du plus grand nombre drsquoeacuteveacutenements gratuits

Reacutepartition des produits ndash ensemble des salles

Reacutepartition des produits selon la jauge

Reacutepartition des produits selon le statut juridique

13

35RECETTES BILLETTERIE

627 MILLIONS euro

37RECETTES BAR amp RESTAURATION

288 MILLIONS euro

16 SUBVENTIONS

659 MILLIONS euro

12AUTRES PRODUITS

217 MILLION euro

100TOTAL

1 791 MILLIONS euro

GRANDE

RECETTES BILLETTERIE RECETTES BAR amp RESTAURATION

SUBVENTIONSAUTRES PRODUITS

PETITE MOYENNE

23 2737

29 31 25

3131 25

16 11 13

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

BILLETTERIEBAR amp RESTAURATION SUB-

VENTIONSAUTRES PRODUITS

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

30

25

31

14

38

50

2

10

25

1154

10

Si lrsquoon met en vis-agrave-vis les coucircts de programmation et les recettes de billetterie on note qursquoen moyenne celles-ci couvrent lrsquoensemble de la reacutemuneacuteration des artistes (105 ) mais ce nrsquoest pas le cas pour les salles plus petites En moyenne les ventes de billets des salles plus grandes couvrent 116 des coucircts de programmation Pour les salles de taille moyenne ce pourcentage srsquoeacutelegraveve agrave 102 mais pour les salles de plus petite taille il nrsquoest que de 82

Par deacutefinition les salles publiques ou priveacutees agrave but non lucratif (52 de lrsquoensemble) nrsquoont pas pour objectif de reacutealiser des beacuteneacutefices Les salles priveacutees commerciales (48 ) ont le droit de reacutea-liser des beacuteneacutefices mais comme le montrent les chiffres ceux-ci sont tregraves faibles ou agrave peine exis-tants et la plupart des recettes sont absorbeacutees par les coucircts de fonctionnement Les recettes de billetterie et de la buvette servent agrave couvrir les coucircts de programmation Les subventions de fonctionnement sont souvent indispensables pour couvrir les deacutepenses fondamentales telles que les salaires et les frais drsquoinfrastructures

Les structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves souvent associatives) sont souvent soutenues fi-nanciegraverement par des autoriteacutes locales ou natio-nales en reconnaissance de leur mission drsquointeacuterecirct geacuteneacuteral et pour soutenir leur travail de program-mation de diffeacuterents genres musicaux et artistes eacutemergentmiddotemiddots Ces subventions peuvent couvrir les frais drsquoinfrastructures les salaires la program-mation musicale et drsquoautres activiteacutes telles que lrsquoaction culturelle et la formation

En regravegle geacuteneacuterale la situation financiegravere des salles et des clubs est fragile car pour survivre ils deacutependent fortement des subventions du beacute-neacutevolat des consommations des spectateurmiddotricemiddots (restauration) et de reacuteglementations ce qui bien sucircr signifie plus de preacutecariteacute pour le personnel et moins de soutien aux talents eacutemergents

Dans de nombreuses villes du continent euro-

peacuteen des facteurs externes tendent agrave fragiliser un peu plus cette situation La gentrification et la concentration drsquoactiviteacutes dans les zones ur-baines ont un impact sur les scegravenes de musique live avec la croissance du nombre de personnes habitant pregraves drsquoune salle de concert le coucirct du bacircti et des loyers augmente les reacuteglementations en matiegravere de bruit et drsquohoraires deviennent plus strictes les plaintes lieacutees aux nuisances sonores se font plus freacutequentes

Ratio entre la vente de billets et les coucircts de programmation

14

Les produits sont tregraves diffeacuterents selon le statut ju-ridique des salles

bull Pour les salles priveacutees commerciales 88 de celles-ci proviennent des deacutepenses faites par les spectateurmiddotricemiddots (38 achats de billets + 50 bois-sons amp restauration)

bull Pour les salles priveacutees agrave but non lucratif la part est de 55 (30 + 25 )

bull Pour les salles publiques le chiffre tombe agrave 36 (25 + 11 )

Les salles agrave but non lucratif (publiques et pri-veacutees agrave but non lucratif) reccediloivent plus de sub-ventions de fonctionnement pour les salles publiques celles-ci repreacutesentent en moyenne 54 de leurs produits alors que les salles as-sociatives elles srsquoeacutelegravevent agrave 31 de leurs pro-duits et pour les priveacutees commerciales agrave 2

Couverture des ventes de billets par les coucircts de programmation

(en )

Couverture des coucircts de pro-grammation par les ventes de

billets (en )

122

82

98

102

86

116

95

105

PETITE JAUGE MOYENNE JAUGE GRANDE JAUGE ENSEMBLE

Pour en savoir plus consultez notre ressource en ligne httpwwwlive-dmaeuprevent-conflicts-between-live-music-places-and-local-authorities-or-neighbours-the-club-kataster-project

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude reacutevegravelent que les diffeacute-rences entre les salles de concert dans les diffeacute-rentes reacutegions sont pour la plupart lieacutees agrave leur sta-tut juridique (salles publiquespriveacutees agrave but non lucratifpriveacutees commerciales) agrave leur jauge (pe-titesmoyennesgrandes) aux reacuteglementations et au niveau des aides publiques Si lrsquoon considegravere les types de salles selon leur statut et leur locali-sation geacuteographique on note les points suivants

bull En Belgique Espagne Suegravede et Grande-Bre-tagne il nrsquoy a pas de salles publiques parmi les membres du reacuteseau lagrave ougrave dans drsquoautres pays (France Danemark Norvegravege Finlande) il y en a au moins 20

bull En Belgique Suisse France et aux Pays-Bas il nrsquoy a pas de salles priveacutees commerciales par-mi les membres de Live DMA tandis que dans

drsquoautres pays (Grande-Bretagne Allemagne Fin-lande) il y en a plus de 50 (jusqursquoagrave 90 en Espagne)

bull Dans de nombreuses reacutegions le statut juridique le plus repreacutesenteacute au sein du reacuteseau est la struc-ture priveacutee agrave but non lucratif (majoritairement associative) la part srsquoeacutelevant agrave plus de 70 en Suegravede au Danemark en France Suisse Belgique et aux Pays-Bas

Il faut noter ici que lrsquoeacutetude ne prend en compte que les membres des associations elles-mecircmes adheacuterentes agrave Live DMA Par exemple en France et en Suisse la FEDELIMA et PETZI nrsquoacceptent pas les salles et clubs priveacutes commerciales qui existent pourtant bien sur leurs territoires

Pour mieux prendre en compte les diffeacuterents statuts juridiques et les diffeacuterentes jauges selon les reacute-gions ou pays nous avons mis en annexe de ce rapport les reacutesultats individuels de chaque membre de Live DMA qui incluent les totaux les moyennes (ou des meacutedianes) et les caracteacuteristiques principales de leurs salles qui peuvent ecirctre utiliseacutes pour eacutetablir des comparaisons agrave lrsquoeacutechelle europeacuteenne

Voir lrsquoAnnexe 4

CHIFFRES CLES DES SALLES DE CONCERT PAR REacuteGION - PAR MEMBRE DE LIVE DMA

15

Belgique (F)

Belgique (WB)

Suisse

France

Pays-Bas

Danemark

Suegravede

Norvegravege

Finlande

Allemagne

Royaume-Uni

Pays basque

Espagne

Catalogne

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

PETZI

FEDELIMA

VNPF

DANSK LIVE

SVENSK LIVE

NKA

LIVEFIN

LIVEKOMM

MUSIC VENUE TRUST

KULTURA LIVE

ACCES

ASACC

0

0

6

23

2

21

0

21

20

11

0

7

0

0

0

0

0

0

2

5

30

32

50

59

76

80

90

100

100

100

94

77

96

74

70

47

30

30

24

13

10

0

MEMBRE DE LIVE DMA REGION PAYSSalles

publiquesSalles priveacutees agrave but non lucratif

Salles priveacutees commerciales

Live DMA est un reacuteseau europeacuteen non gouvernemental qui œuvre agrave soutenir et promouvoir le sec-teur de la musique live Live DMA est par nature un reacuteseau de coopeacuteration internationale qui repose sur une vision et des valeurs communes Il est composeacute de 19 membres preacutesents dans 15 pays Ces membres sont des associations reacutegionales ou nationales de musique live qui repreacutesentent plus de 3 000 salles de concert clubs et festivals preacutesents sur lrsquoensemble du continent

En 2017 la Commission europeacuteenne a reconnu Live DMA comme reacuteseau europeacuteen Par le biais du programme Europe Creacuteative elle lui a accordeacute un financement pour deacutevelopper son projet Live Style Europe Il srsquoagit drsquoun laquo programme de renforcement des capaciteacutes raquo dont lrsquoobjectif est de deacutevelopper le pouvoir drsquoagir des lieux des festivals et des feacutedeacuterations reacutegionales et nationales de musiques actuelles et de leur fournir les compeacutetences et les outils neacutecessaires pour qursquoelles srsquoadaptent aux transforma-tions de leur secteur

En regroupant des acteurmiddotricemiddots indeacutependantmiddotemiddots issumiddotemiddots de lrsquoensemble du secteur de la musique live Live DMA est une voix collective qui vise agrave affronter les deacutefis europeacuteens et agrave souligner les apports culturels et sociaux des professionnelmiddotlemiddots du spectacle vivant

En tant que membre du Conseil Europeacuteen de la Musique et du Conseil International de la Musique Live DMA collabore activement avec drsquoautres reacuteseaux culturels europeacuteens pour peser sur lrsquoapproche europeacuteenne de la culture et inclure la culture et les arts dans les objectifs de long terme du projet eu-ropeacuteen

Agrave PROPOS DE LIVE DMA ET DU SURVEY

16

Le Conseil international de la mu-sique a proclameacute et œuvre agrave pro-mouvoir les Cinq Droits de la Mu-sique En tant que membre du Conseil europeacuteen de la musique Live DMA srsquoengage en faveur de ces droits

laquo Le Conseil International de la Musique promeut lrsquoaccegraves universel agrave la musique Il a proclameacute et œuvre agrave promouvoir les Cinq Droits de la Musique raquo

La situation des salles de concert et clubs deacutepend intimement de la mise en œuvre de politiques publiques adapteacutees de financements et de reacuteglementations agrave lrsquoeacutechelle locale comme agrave lrsquoeacutechelle natio-nale ou europeacuteenne Un environnement approprieacute pour ces scegravenes musicales repose sur lrsquoeacutequilibre des relations entre ces diffeacuterents pocircles

Les recommandations preacutesenteacutees dans lrsquoAnnexe 1 ont pour objectif de prendre en compte les ca-racteacuteristiques speacutecifiques des lieux de musiques actuelles deacutecrits dans ce rapport afin drsquoassurer des conditions favorables au deacuteveloppement et agrave la peacuterenniteacute de notre secteur

Ces preacuteconisations sont tireacutees de campagnes et de consultations anteacuterieures auxquelles Live DMA a participeacute telles que le dialogue entameacute dans Music Moves Europe les campagnes meneacutees lors des eacutelections europeacuteennes et le groupe de travail laquo Music is not Noise raquo Certaines recommandations viennent aussi de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique un outil qui a pour viseacutee de faire converger les nombreuses voix des diffeacuterents secteurs musicaux europeacuteens afin drsquoeacutetablir un dialogue continu entre deacutecideurmiddotsemiddots et repreacutesentantmiddotemiddots du secteur

Ces recommandations geacuteneacuterales peuvent ecirctre deacuteveloppeacutees et adapteacutees afin de mieux prendre en compte les speacutecificiteacutes locales et nationales Une seacuterie de modegraveles et drsquoeacutetudes sur les bonnes pra-tiques sont eacutegalement disponibles sur la plateforme de ressources de Live DMA Pour plus de donneacutees deacutetailleacutees nrsquoheacutesitez pas agrave contacter lrsquoeacutequipe de coordination de Live DMA et nos diffeacuterents membres agrave lrsquoeacutechelle nationale (voir la rubrique laquo contacts raquo agrave la fin de ce rapport)

AGISSONS

17

Dans cette eacutetude Live DMA repreacutesente 2 597 salles de concert et clubs de 15 diffeacuterents pays Lrsquoeacutetude preacutesente les reacutesultats de la derniegravere enquecircte portant sur lrsquoanneacutee 2017 qui fut meneacutee entre sep-tembre 2018 et mai 2019 auxquels srsquoajoutent les donneacutees compleacutementaires des salles de LiveKomm et de PETZI pour lrsquoanneacutee 2016 Les membres de Live DMA ont envoyeacute le mecircme ensemble de 25 questions agrave 1 943 salles et clubs de 14 reacuteseaux diffeacuterents dans 11 pays Belgique Danemark Finlande France Al-lemagne Pays-Bas Norvegravege Suegravede Suisse Espagne et Grande-Bretagne Les donneacutees de 604 salles ont eacuteteacute collecteacutees (31 de reacuteponses) et sont dans cette eacutetude extrapoleacutees aux totaux par membre de Live DMA et agrave lrsquoensemble des 2 597 salles membres du reacuteseau

POPULATIONDE LrsquoENQUEcircTE

18

Espagne

Catalogne

Belgique (F)

Belgique (WB)

Danemark

France

Pays basque

Finlande

Royaume-Uni

Norvegravege

Suegravede

Pays-Bas

ACCES

ASACC

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

SVENSK LIVE

VNPF

LIVEKOMM

PETZI

TOTAL

110

69

15

36

76

142

15

24

460

165

150

58

28

45

87

25

57

75

40

42

19

40

15

88

9

71

31

510

113

1943

Allemagne

Suisse

46

80

604

31

31

13

9

43

106

6

10

89

66

23

51

MEMBRES DE LIVE DMA REacuteGION PAYS POPULATION REacutePONSES

DONNEacuteES 2017

DONNEacuteES 2016

Depuis 2012 Live DMA collecte des donneacutees pour repreacutesenter les salles et clubs au niveau europeacuteen et permettre des comparaisons agrave diffeacuterentes eacutechelles Lrsquoenquecircte mesure

bull LrsquoORGANISATION statut juridique jauge

bull LES ACTIVITEacuteS activiteacutes compleacutementaires (hors diffusion musicale) eacuteveacutenements musicaux repreacute-sentations musicales et nombre de spectateurmiddotricemiddots

bull LES RESSOURCES HUMAINES personnel salarieacute beacuteneacutevoles et autres employeacutemiddotemiddots (stagiaires ap-prentimiddotemiddots) en nombre drsquoemployeacutemiddotemiddots et drsquoheures travailleacutees en eacutequivalents temps plein (ETP)

bull LES BILANS FINANCIERS coucircts de programmation charges de personnel drsquoinfrastructures (charges totales) ventes de billets subventions de fonctionnement restauration et bar (produits totaux)

Les questions et les deacutefinitions ont eacuteteacute harmoniseacutees pour lrsquoensemble des membres participants afin de creacuteer des totaux des moyennes et des meacutedianes utilisables agrave lrsquoeacutechelle du reacuteseau

Pour une liste des deacutefinitions des questions de lrsquoenquecircte et la terminologie principale voir lrsquoAn-nexe 2

Lrsquoeacutetude est reconduite chaque anneacutee afin de suivre la situation et les tendances les plus reacutecentes des salles Chaque anneacutee de nouveaux pays et de nouvelles salles participent agrave lrsquoenquecircte

laquo LrsquoEacutetude ndash Les salles de concert amp les clubs en Europe ndash Chiffres cleacutes raquo est une publication de Live DMA (Nantes copy 2020) Tous droits reacuteserveacutes Aucune partie de cette publication ne peut ecirctre re-produite stockeacutee dans un systegraveme de recherche diffuseacutee ou transmise sous quelque forme ou par quelque proceacutedeacute eacutelectronique ou meacutecanique que ce soit ndash photocopie enregistrement ou autre ndash sans lrsquoautorisation preacutealable de lrsquoeacutediteur

Malgreacute tout le soin apporteacute agrave lrsquoeacutedition de cette publication lrsquoeacutediteur ne peut ecirctre tenu pour res-ponsable des dommages reacutesultant drsquoune quelconque erreur dans cette publication Live DMA tient eacutegalement agrave souligner que ces donneacutees sont constitueacutees de totaux et de moyennes calculeacutes pour lrsquoen-semble des salles membres du reacuteseau il srsquoensuit qursquoaucune appreacuteciation tireacutee des eacuteleacutements geacuteneacuteraux ne vaut pour des lieux de diffusion pris individuellement

Le soutien de la Commission europeacuteenne agrave la production de cette publication ne constitue pas une approbation du contenu qui reflegravete les vues des seuls auteurs et la Commission ne peut ecirctre tenue responsable de lrsquoutilisation qui pourrait ecirctre faite des informations contenues dans cette publication

MEacuteTHODOLOGIE DE LrsquoENQUEcircTE

19

CREacuteDITS

AVERTISSEMENT

Auteurs Arne DeeAudrey Guerre

Reacutedactrice Juliette Olivares

Collecte de donneacutees amp traitement Arne Dee (Dee Music)

Graphisme Guillemette Gatineau-Wemmersch

PhotoIllustrations Photo Nicolas Faus ProductionPage 1 What Artists Say - httpwwwlive-dmaeuwhat-artists-sayPage 6 Nicolas Faus ProductionPage 7 PixabayPage 17 Union Europeacuteenne

Traduction franccedilaise Jedediah Sklower

20

CONTACTSCoordinateurs locaux de lrsquoenquecircte

Bureaux de Live DMA Coordinateur de lrsquoenquecirctecontactlive-dmaeu 35 rue crucy 44000 Nantes (France)

Arne DeeDee Musicconsultancy amp talent bookingAmsterdam (NL)arnedee-musiccom

Elda Goacutemez

Adriana Alcover

Marc Steens

David Dehard

Michael Nymann Folmer

Hyacinthe Chataigneacute

Arkaitz Villar

Christian Ordon

Salla Vallius

Simon Bray

Andreas Feen Soslashrensen

Yves Mermoud

Maringns Katsler

Arne Dee

ACCES

ASACC

CLUB CIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEKOMM

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

PETZI

SVENSK LIVE

VNPF

eldagomezsalasdeconciertoscom

asaccasaccnet

infoclubcircuitbe

davidcourtcircuitbe

michaeldansklivedk

hyacinthechataignefedelimaorg

infokulturalivecom

christianordonlivekommorg

sallalivefinfi

simonbraymusicvenuetrustcom

andreaskonsertarrangorno

yvesmermoudpetzich

manssvensklivese

arnevnpfnl

ANNEXE 1 Recommandations

bull Deacutevelopper la meacutethodologie de lrsquoEacutetude et son application agrave drsquoautres sous-secteurs (indicateurs partageacutes renforcement des capaciteacutes deacutevelop-pement et structuration du secteur musical)bull Deacutevelopper des recherches qualitatives et des partenariats avec le monde acadeacutemique (par un programme et des financements deacutedieacutes tels que Horizon 2020)bull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur les pratiques et les publics de la musique de maniegravere inclu-sive (sans consideacuterer ceuxmiddotcelles-ci comme des consommateurmiddotricemiddots)bull Deacutevelopper des enquecirctes et des eacutetudes de marcheacute flash sur la diversiteacute et la diffusion artistiques au sein du secteur europeacuteen de la musique livebull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur lrsquoemploi les talents et les compeacutetences y compris ceux des beacuteneacutevoles

bull Soutenir Europe Creacuteative en tant que pro-gramme pour les secteurs culturels et creacuteatifs en Europe avec un budget effectif afin de mettre en œuvre ses diffeacuterentes actions et leur per-mettre drsquoavoir un reacuteel impact sur le secteur Nous soutenons la proposition du Parlement europeacuteen de doubler le budget de ce programmebull Deacutevelopper la connaissance et les opportuniteacutes pour que le secteur musical puisse les appliquer agrave drsquoautres programmes europeacuteens tels qursquoErasmus + Horizon 2020 URBACT et les fonds structu-rels et reacutegionaux bull Soutenir Music Moves Europe pour faciliter lrsquoac-cegraves au service des acteurmiddotricemiddots du champ musi-

cal agrave des financements et particuliegraverement les salles de concert Lrsquoappel pilote 2019 pour la coo-peacuteration de petites salles de concert est un bon exemple qui meacuterite drsquoecirctre soutenubull Seacutelectionner plus de projets par appel Les pe-tites structures ne disposent que drsquoeacutequipes reacute-duites et ne prennent pas le temps drsquoeffectuer les deacutemarches adeacutequates si le taux de reacuteussite est tregraves faiblebull Donner une part importante des cofinance-ments europeacuteens aux projets (au moins 80 )bull Garantir un preacutefinancement pour eacuteviter les pro-blegravemes de treacutesorerie

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LA COLLECTE DE DONNEES

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LrsquoACCEgraveS AUX FINANCEMENTS

ldquoCreacuteer un organisme indeacutependant tel qursquoun Observatoire de la musique constituant une base europeacuteenne de donneacutees et de recherches sur le sec-teur et le marcheacute de la musiquerdquo

ldquoAugmenter standardiser et com-parer la collecte de donneacutees au ni-veau europeacuteen afin de garantir la coheacuterence et la fiabiliteacute des don-neacutees collecteacutees rdquoExtrait delrsquoEuropean Agenda for Music

21

bull Deacutevelopper des politiques publiques de la musique qui se soucient de lrsquointeacuterecirct geacuteneacuteral plus que du poten-tiel eacuteconomique du secteur

bull Soutenir la diversiteacute (des artistes de la culture comme des structures de diffusion) du secteur musical qui est mise en danger par le deacuteveloppe-ment de multinationales

bull Susciter le dialogue et la coopeacuteration entre les structures publiques et priveacutees et non leur mise en concurrence afin de renforcer lrsquoimpact des politiques publiques

bull Inteacutegrer la musique et ses lieux agrave la planification urbaine Agrave cette fin nous recommandons de reacuteu-nir les deacutecideurmiddotsemiddots les acteurmiddotricemiddots culturelmiddotlemiddots et les citoyenmiddotnemiddots pour des consultations et un dia-logue portant sur des politiques utiles concernant la musique et lrsquourbanisme Soutenir la creacuteation drsquoun forum offrant la possibiliteacute drsquoeacutechanger des savoirs entre les deacutecideurmiddotsemiddots et le secteur musical Un tel forum pourrait prendre la forme drsquoune ambassade ou drsquoun conseil de la nuit drsquoun reacuteseau local ou de tout autre organisme repreacutesentant et reconnu par le secteur musical local Dans nombre de grandes villes europeacuteennes ces organismes existent et opegraverent depuis des anneacutees Parmi les exemples

bull La transformation en loi de lrsquoAgent of change afin de proteacuteger et de preacuteserver les valeurs culturelles des salles et clubs ainsi que le tissu eacuteconomique culturel et social des villes et des communauteacutes Sa mise en œuvre au Royaume-Uni est preacutesenteacutee dans le webinaire produit par Live DMA LrsquoAgent of change est une approche positive qui amegravene les deacutecideurmiddotsemiddots le secteur et les urbanistes agrave travail-ler ensemble

bull La creacuteation drsquoun fonds pour lrsquoisolation phonique des

RECOMMANDATIONS RELATIVES AU DIALOGUE ET AUX POLITIQUES PUBLIQUES DE LA MUSIQUE

RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX FINANCEMENTS ET AUX REacuteGLEMENTATIONS

ldquoExplorer davantage lrsquoimpact social socieacutetal et eacuteconomique de la musique aux niveaux mu-nicipal reacutegional et national et encourager les gouvernements agrave investir dans la musique rdquo

ldquoPromouvoir un sentiment drsquoapparte-nance parmi les citoyenmiddotne2s en les en-courageant agrave participer artistiquement financiegraverement ou beacuteneacutevolement agrave des projets musicauxrdquo Citations tireacutees de lrsquoAgen-da Europeacuteen de la Musique

ldquoReconnaicirctre la contribution culturelle des salles de concert et leur permettre drsquoavoir accegraves agrave des financements etou agrave des reacutegimes fiscaux avantageuxrdquoCitation tireacutee de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique

on peut citer les reacuteseaux locaux (comme la Clubcommission Berlin ou la Bar amp Club Kom-mission Zuumlrich) des projets multipartenaires (comme la Plateforme de la Vie Nocturne) des meacutethodes de concertation (comme le SOLI-MA - Scheacutema drsquoOrientation de deacuteveloppement des lieux de musiques actuelles en France) ou encore la preacutesence drsquounmiddote maire de la nuit (comme agrave Londres Amsterdam Mannheim ou Groningue)

bull La mise en place de rencontres informelles de reacuteceptions annuelles agrave lrsquooccasion desquelles les deacutecideurmiddotsemiddots rendent visite aux lieux de musiques actuelles Agrave lrsquooccasion drsquoeacuteveacutenements tels que lrsquoOpen Club Day les salles et les pro-fessionnelmiddotlemiddots ont lrsquooccasion de deacutefaire les steacute-reacuteotypes qui fleacutetrissent leur image et de mon-trer ce qui se fait agrave lrsquointeacuterieur drsquoune salle de concert Avec le secteur professionnel les col-lectiviteacutes publiques les hommes et les femmes politiques et les deacutecideurmiddotsemiddots peuvent deacutevelop-per lrsquoattrait de ces lieux aupregraves des villes et des communauteacutes

infrastructures permettrait de proteacuteger lrsquoeacutecosys-tegraveme des quartiers Un tel fonds creacutee un exemple positif drsquoinvestissement dans la vitaliteacute des quar-tiers Des exemples existent le Laumlrmschutzfonds Berlin et les subventions de la mairie de Barce-lone pour lrsquoinvestissement dans les lieux de mu-siques actuelles

bull La reconnaissance des salles de concert comme espaces culturels devrait avoir des ef-fets reacutegulateurs agrave lrsquoeacutechelle locale baisser les taxes indirectes et les coucircts drsquoinfrastructures ce qui reacuteduirait la fragiliteacute de nombre de salles et de clubs Les horaires drsquoouverture les res-trictions drsquoacircge doivent eacutegalement ecirctre eacutevoqueacutes avec les repreacutesentantmiddotemiddots locauxmiddotles des salles et clubs afin de trouver un accord

Pour en savoir plus sur le travail de sensibilisation de Live DMA et nos recommandations consulter les documents suivants bull Music is not Noise les reacutesultats du groupe de travail de Live DMA et recommandations aupregraves de lrsquoOrganisation mondiale de la Santeacutebull La campagne des eacutelections europeacuteennes et la lettre aux membres du Parlement europeacuteenbull Les tribunes communes drsquoEurope Creacuteative et de Music Moves Europe adresseacutees aux institutions europeacuteennesbull LrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique coordonneacute par le Conseil europeacuteen de la musique

22

La jauge des lieux de musiques actuelles ne tient compte que des locaux utiliseacutes pour les concerts Il srsquoagit de la somme de la capaciteacute drsquoaccueil maximale de lrsquoensemble des salles pouvant ecirctre utiliseacutees simultaneacutement pour les concerts Il ne srsquoagit pas des

recettes ni de la capaciteacute technique ou du nombre de spectateurmiddotricemiddots autoriseacutes par les autoriteacutes

Les activiteacutes culturelles des salles de concert et des clubs incluent par exemple les actions culturelles le travail beacuteneacutevole lrsquoensei-gnement musical les activiteacutes scolaires etc

Les outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots des salles incluent par exemple les locaux de reacutepeacutetition drsquoenregistrement les studios les centres de ressources etc

Lrsquoaccompagnement artistique inclut par exemple les reacutesidences artistiques les formations administratives et techniques etc

Lrsquoactiviteacute de barrestauration existe si la salle de concert propose eacutegalement un bar un restaurant une buvette etc en dehors des horaires de concert

Un eacuteveacutenement musical est un eacuteveacutenement public avec un programme et un accegraves payant ou gratuit Les eacuteveacutenements musicaux peuvent inclure plusieurs performances meneacutees par des formations des groupes ou des DJ

Les places payeacutees sont constitueacutees de toumiddottemiddots les spectateurmiddotricemiddots ayant payeacute un prix drsquoaccegraves ndash quel qursquoil soit ndash pour assister agrave un concert

Les places gratuites sont constitueacutees des spectateurmiddotricemiddots qui ne paient pas de prix drsquoaccegraves parce que lrsquoeacuteveacutenement musical nrsquoen requiert pas ou parce qursquoilsmiddotelles ont eacuteteacute inviteacutemiddotemiddots agrave assister gratuitement agrave un concert payant

Les ressources humaines sont constitueacutees de lrsquoensemble des personnels des salles et clubs (salarieacutemiddotemiddots beacuteneacutevoles et autres em-ployeacutemiddotemiddots) ainsi que les beacuteneacutevoles des salles membres de la FEDELIMA en France (bien qursquoils ne soient pas leacutegalement deacutefinis comme des employeacutemiddotemiddots)

La cateacutegorie des salarieacutemiddotemiddots est constitueacutee de la masse salariale drsquoune salle le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots La cateacutegorie exclut les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots qursquoilsmiddotelles soient reacutemuneacutereacutemiddotemiddots ou non tels que les stagiaires et apprentimiddotemiddots Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des beacuteneacutevoles inclut les personnes qui accomplissent volontairement et pendant leur temps libre un service pour la salle de concert Les beacuteneacutevoles ne perccediloivent pas de salaires mecircme srsquoilsmiddotelles peuvent percevoir une compensation financiegravere lorsqursquoelle est autoriseacutee pour des beacuteneacutevoles La cateacutegorie exclut les autres employeacutemiddotemiddots beacuteneacuteficiant ou non drsquoune compensation financiegravere tels que les stagiaires Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des autres employeacutemiddotemiddots inclut par exemple les stagiaires les apprentimiddotemiddots les personnels deacutefrayeacutes les services ci-viques etc travaillant pour les salles Elle exclut les salarieacutemiddotemiddots le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travail-leurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots ainsi que les beacuteneacutevoles Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

Les eacutequivalents temps plein (ETP) la semaine de travail peut varier selon la structure et peut par conseacutequent affecter la valeur des ETP Par exemple dans le cas drsquoune structure ayant travaillant 40 heures pendant une semaine eacutequivaut agrave 10 ETP (4040=10) un membre du personnel y ayant travailleacute 32 heures eacutequivaut agrave 08 ETP (3240=08)

Les produits totaux sont constitueacutes de lrsquoensemble des ventes de billets de boissons et de nourriture des subventions et drsquoautres recettes

Les ventes de billets incluent le produit des ventes de billets Elles excluent les recettes tireacutees drsquoautres sources indirectes telles que le vestiaire les reacuteservations les adheacutesions et les produits deacuteriveacutes

Les subventions sont constitueacutees de lrsquoensemble des produits venant de fonds publics municipaux reacutegionaux nationaux supra-nationaux (europeacuteens) etc

Les recettes bar et restauration incluent lrsquoensemble des recettes tireacutees de la vente de nourriture de boissons drsquoalcool de traiteurs etc

Les charges totales sont constitueacutees de la somme des coucircts de programmation des loyers des frais de personnel de lrsquoachat de nourriture et de boissons et de tous les autres coucircts

Les coucircts de programmation sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts relatifs aux repreacutesentations artistiques tels que les salaires les frais de deacutesistement les frais partageacutes les droits drsquoauteur et copyrights les frais de booking la restauration des artistes les frais de plateau additionnels (sono deacutecors additionnels) Les frais de communication nrsquoen font pas partie pas plus que les coucircts drsquoinfrastructures propres aux salles (reacutegie deacutecors sono location de salles etc)

Les frais de personnels sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts engageacutes pour les salarieacutemiddotemiddots les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots pour mettre en œuvre les activiteacutes musicales que ce soit durant la phase de preacuteparation ou pendant lrsquoeacuteveacutenement musical Ils incluent les salaires bruts les cotisations sociales et le coucirct des beacuteneacutevoles Les salaires bruts in-cluent les paiements effectueacutes sous la forme de sommes additionnelles telles que les indemniteacutes les primes les heures suppleacutemen-taires les deacutefraiements les suppleacutements les allocations etc Les charges sociales incluent les cotisations patronales agrave la seacutecuriteacute sociale aux fonds de preacutevoyance aux assurances maladie chocircmage ainsi que les frais de deacutemeacutenagement de logement de garde drsquoenfants drsquohabillement etc Les coucircts de beacuteneacutevoles peuvent inclure les coucircts engageacutes pour des activiteacutes des deacuteplacements le logement la formation les assurances les repas des beacuteneacutevoles etc Cette cateacutegorie nrsquoinclut pas les sommes verseacutees aux artistes

Les coucircts drsquoinfrastructures incluent lrsquoensemble des coucircts de location et drsquoassurance des lieux les fluides la teacuteleacutesurveillance lrsquoen-tretien (contrats de service installations)

Lrsquoensemble des donneacutees financiegraveres de cette eacutetude sont exprimeacutees en euros hors taxes

ANNEXE 2 Lexique et deacutefinitions

23

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

8 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures publiques mais elles ne sont monnaie courante que dans les associations danoise finlandaise franccedilaise allemande et norveacutegienne On en trouve eacutegalement au Pays basque (cocircteacute franccedilais) aux Pays-Bas et en Suisse

Les salles publiques du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 600 places et elles sont donc relativement grandes par com-paraison avec les autres salles du reacuteseau Elles programment en moyenne 98 eacuteveacutenements musicaux par an avec 165 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 25 000 spectateurmiddotricemiddots 33 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts une part relativement eacuteleveacutee de ces salles propose eacutegalement des activiteacutes culturelles des outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots et lrsquoaccompagnement de projets artistiques

Les salles de concert publiques ont le plus souvent eacuteteacute creacuteeacutees agrave lrsquoinitiative drsquoautoriteacutes publiques et sont financeacutees par celles-ci par conseacutequent les subventions repreacutesentent une part importante (54 ) de leurs produits totaux Ces salles doivent aussi une part significative de leurs recettes aux deacutepenses du public (36 ) que ce soit par la vente de billets ou de boissons et de nourriture Si les produits se distinguent la part des ressources affecteacutees agrave la pro-grammation musicale aux salarieacutemiddotemiddots et aux infrastructures ne diffegravere guegravere des structures priveacutees ou associatives

ANNEXE 3A Vue drsquoensemble des salles publiques

Activiteacutees proposeacutees par les salles publiques

PRODUITS CHARGESRESTAURATION

amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS11

25

37

29

9

24

10

54

28082633143162031 35

De nombreux beacuteneacutevoles (33 ) precirctent main-forte aux structures publiques mais la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves faible (4 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (87 ) est le fait des sala-rieacutemiddotemiddots 39 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels pour les salles publiques

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES54 33 13

87 4 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

24

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 63 salles de concert publiques membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

44 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif en tregraves grande majoriteacute organiseacutees sous formes associatives Il srsquoagit du type de structuration le plus freacutequent dans les reacuteseaux belge danois franccedilais neacuteerlandais sueacutedois et suisse Les structures priveacutees agrave but non lucratif sont eacutegalement freacutequentes dans les reacuteseaux britannique finlandais allemand norveacutegien basque et espagnol

Les salles priveacutees agrave but non lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 399 places Elles programment en moyenne 99 eacuteveacutenements musicaux par an avec 218 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 24 000 spectateurmiddotricemiddots 47 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles artistiques culinaires et pluridisciplinaires dans les proportions suivantes

Les salles de concert priveacutees agrave but non lucratif (principalement associatives) sont des structures indeacutependantes mais elles reccediloivent des subventions de collectiviteacutes territoriales (locales reacutegionales ou nationales) Les produits de ces structures sont dans lrsquoensemble composeacutes de subventions (31 ) et de deacutepenses du public (55 ) La part des subventions est neacuteanmoins bien plus basse pour les salles associatives plus grandes (1000+) Les sommes relatives alloueacutees agrave la programmation musicale agrave la masse salariale et aux infrastructures ne les distinguent pas beaucoup des deux autres types de structures

ANNEXE 3B vue drsquoensemble des salles priveacutees agrave but non lucratif

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

25

30

34

32

9

2514

31

344542422322141315 22

De tregraves nombreux beacuteneacutevoles (70 ) precirctent main-forte aux structures associatives et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est consideacuterable (34 ) Neacuteanmoins la majoriteacute du travail effectueacute (58 ) est le fait de salarieacutemiddotemiddots 40 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels - pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES27 70 3

58 34 8HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

25

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 193 salles de concert priveacutees agrave but non lucratif membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

48 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees commerciales Il srsquoagit de la structure la plus freacutequente dans les associations allemande espagnole et britannique mais elles sont eacutegalement tregraves preacutesentes dans les reacuteseaux du nord de lrsquoEurope Danemark Finlande Norvegravege et Suegravede

Les salles priveacutees agrave but lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 300 places Elles programment en moyenne 211 eacuteveacutenements musicaux par an avec 473 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 37 000 spectateurmiddotricemiddots 32 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles pluridisciplinaires et dans une moindre mesure drsquoaccompagnent artistique Elles combinent souvent leur fonc-tion principale avec un bar ou un restaurant

Les salles de concert priveacutees commerciales sont des structures agrave but lucratif mais la plupart drsquoentre elles ne reacutealisent pas de marges de profit et reacuteinvestissent lrsquoensemble de leurs recettes dans leur fonction de salle de concert Dans la mesure ougrave elles ne reccediloivent que peu de subventions (2 du total) elles deacutependent de re-cettes propres soit essentiellement les deacutepenses faites par les spectateurs (88 ) ndash achats de places nourriture et boissons Si la structure de leurs produits est diffeacuterente la part de ressources affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures nrsquoest en revanche guegravere diffeacuterente des structures agrave but non lucratif

ANNEXE 3C vue drsquoensemble des salles priveacutees commerciales

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees commerciales

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

IN-FRASTRUC-

TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

50

38

33

30

15

21

10

2

303121134821251533 49

Les structures priveacutees commerciales font appel agrave peu de beacuteneacutevoles (13 ) et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves basse (2 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (91 ) est le fait des salarieacutemiddotemiddots 41 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels dans les salles priveacutees commerciales

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES83 13 4

91 2 7HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

26

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 381 salles de concert priveacutees commerciales membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ACCES repreacutesente 110 salles espagnoles mais nrsquoinclut pas les salles de Catalogne et du Pays basque qui sont quant agrave elles repreacutesenteacutees par deux autres membres de Live DMA ASACC et Kultura Live

Les salles du reacuteseau ACCES ont une jauge meacutediane de 265 places et sont donc pour lrsquoen-semble relativement petites Elles programment au total environ 18 000 repreacutesentations ar-tistiques par an qui attirent plus de 28 millions de spectateurmiddotricemiddots 65 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

90 des salles de concert membres du reacuteseau ACCES sont des structures priveacutees commerciales avec un pro-duit total de plus de 28 millions drsquoeuros Les subven-tions ne repreacutesentent que 2 du produit total Elles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacute-penses reacutealiseacutees par le public (93 ) Leurs recettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de pro-grammation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4A Vue drsquoensemble des salles membres drsquoACCES

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur salasdeconciertoscom etou contacter Elda Goacutemez la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte eldagomezsalasde-conciertoscom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES PRODUITS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTIONS

PRODUITS CHARGES

6

45

26

33

26

15

48

2

010

90

472720633740235067

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles ne repreacutesentent qursquoune tregraves faible propor-tion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (2 ) Sur lrsquoensemble des 1 600 personnes qursquoelles em-ploient 1 500 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 41 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

93 2 5

93 2 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

27

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres de lrsquoACCES et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 110 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ASACC repreacutesente 69 salles catalanes Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 150 places et sont donc pour lrsquoensemble relativement petites Elles programment au total environ 30 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 4 millions de spectateurmiddotricemiddots 45 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

90 des salles de concert membres du reacuteseau ASACC sont des structures priveacutees commerciales avec un produit total de plus de 67 millions drsquoeuros Les sub-ventions ne repreacutesentent que 3 du produit total Ces salles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacutepenses reacutealiseacutees par le public (91 ) Leurs re-cettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de programmation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4B Vue drsquoensemble des salles membres drsquoASACC

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpwwwinfoconcertscatesasacc etou contac-ter Adriana Alcover la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte adrianaasaccnet

010

90

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS

7

41

50

3

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

FRAIS DE PERSONNEL

CHARGES

32

23

14

30

523526612326324261

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (1 ) Sur lrsquoensemble des 1 400 personnes qursquoelles emploient 1 350 sont salarieacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

94 1 5

92 2 6HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

28

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres drsquoASACC et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 69 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Kultura Live repreacutesente 15 salles du Pays basque Elles ont une jauge meacutediane de 648 places mais certaines accueillent moins de 150 personnes Elles pro-gramment au total environ 2 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 400 000 spectateurmiddotricemiddots 50 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

80 des salles de concert membres du reacuteseau Kultu-ra Live sont des structures priveacutees commerciales mais deux drsquoentre elles ont un statut associatif et lrsquounique salle situeacutee en France a un statut public Le modegravele eacuteconomique de ces salles est speacutecifique Dans lrsquoen-semble elles ont engendreacute un produit total de plus de 7 millions drsquoeuros

ANNEXE 4C Vue drsquoensemble des salles membres du reacuteseauKULTURA LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpkulturalivecom etou contacter Arkaitz Villar la coordinateur local de lrsquoenquecircte infokulturalivecom

713

80

671733836750336767

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles basques (6 ) Sur lrsquoensemble des 280 personnes qursquoelles emploient 240 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 34 de lrsquoen-semble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

87 6 7

85 5 10HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

29

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 6 salles membres de Kultura Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

La FEDELIMA repreacutesente 142 salles franccedilaises Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total de pregraves de 17 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de spectateurmiddotricemiddots 48 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts les salles franccedilaises proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

77 des salles de concert membres de la FEDELIMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves majoritaire-ment associatives) 23 sont publiques chaque cateacute-gorie a des fonctions et des modegraveles eacuteconomiques diffeacute-rents Ces salles ont engendreacute un produit total de plus de 147 millions drsquoeuros Les subventions repreacutesentent une grande part de leurs produits (58 ) une caracteacuteristique qui tient agrave la forte proportion de salles publiques agrave lrsquoim-portance de la masse salariale et des fonctions sociales et culturelles qursquoelles assument Par rapport agrave drsquoautres reacutegions europeacuteennes la part des recettes venant des deacute-penses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots est plus faible (26 )

ANNEXE 4D Vue drsquoensemble des salles membres de laFEDELIMA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le dernier rapport de la FEDELIMA sur leur site wwwfedelimaorgarticle170html etou contacter Hyacinthe Chataigneacute qui coordonne les enquecirctes de la feacutedeacuteration hyacinthechataignefedelimaorg

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1716

41

22

2

35

10

58

2377

0

94919814422

24 1 4

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En France un reacutegime juridique speacutecifique veut que les beacuteneacute-voles ne puissent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots pour leur travail ou accomplir des tacircches pouvant ecirctre effectueacutees par des em-ployeacutemiddotemiddots Ilsmiddotelles ne sont donc pas comptabiliseacutemiddotemiddots en tant que travailleurmiddotsemiddots et nrsquoapparaissent par conseacutequent pas dans nos statistiques sur les heures travailleacutees ETP Nous les avons

toutefois inclus dans les ressources humaines totales afin de montrer lrsquoimportance de leur engagement au service des salles de la FEDELIMA Sur lrsquoensemble des plus de 8 600 personnes actives dans ces salles 1 600 sont salarieacutees et plus de 6 500 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 37 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES(statut franccedilais)

AUTRES

19 76 5

91 0 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

30

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 106 salles membres de la FEDELIMA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 142 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

PETZI la Feacutedeacuteration suisse des clubs et festivals repreacutesente 113 salles Celles-ci sont relative-ment petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 16 400 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 22 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles suisses proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres de la feacutedeacuteration sont des structures agrave but non lucratif dont 94 sont priveacutees et 6 publiques Ces salles ont engendreacute un produit total de 85 millions drsquoeuros constitueacutes notam-ment de 25 de subventions et de 64 de deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots Le soutien des autori-teacutes publiques et le grand nombre de beacuteneacutevoles font que les coucircts drsquoexploitation sont relativement plus bas que dans drsquoautres reacutegions Les recettes des ventes de billets peuvent par conseacutequent ecirctre utiliseacutees pour la program-mation et investies dans des talents eacutemergents

ANNEXE 4E Vue drsquoensemble des salles membres de PETZI

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwpetzichfr etou contacter Yves Mermoud qui coordonne ses enquecirctes yvesmermoudpetzich

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

11

27

34

31

11

25

37

25

694

0

282629311519122315

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Suisse les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment des plus petites et des structures as-sociatives Sur lrsquoensemble des 8 800 personnes travaillant dans ces salles plus de 5 500 sont beacuteneacutevoles et repreacute-sentent 55 du total drsquoheures travailleacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

35 63 2

40 55 5HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

31

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 80 salles membres de PETZI et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 113 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveKomm repreacutesente 510 salles allemandes regroupeacutees par reacutegions Nous ne disposons pour lrsquoinstant que drsquoinformations limiteacutees tireacutees de leur enquecircte de 2016 mais elles nous permettent deacutejagrave de deacutefinir les caracteacuteris-tiques principales et le modegravele eacuteconomique des salles allemandes Celles-ci sont relativement petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 160 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 146 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces struc-tures organisent eacutegalement des festivals

Les membres de LiveKomm preacutesentent des profils varieacutes avec 59 de structures priveacutees commerciales 30 de structures priveacutees agrave but non lucratif et 11 de structures publiques Leurs modegraveles eacuteconomiques sont par conseacutequent eacutegalement divers Les structures agrave but non lucratif beacuteneacuteficient de peu de subventions (6 ) par rapport agrave leurs eacutequivalents europeacuteens et les salles deacutependent principalement des deacutepenses reacute-aliseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (76 ) En moyenne le montant des coucircts artistiques est supeacuterieur aux re-cettes de billetterie

Annexe 4F Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEKOMM

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1836

37

28

12

23

40

6

1130

59

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

LiveKomm coopegravere en ce moment avec lrsquoInitiative Musik (le bureau export allemand pour la musique) sur une en-quecircte nationale qui inclut les donneacutees collecteacutees par les salles de LiveKomm les reacutesultats devraient ecirctre publieacutes agrave lrsquoautomne 2020

La Berlin Clubcommission qui regroupe 251 clubs salles et promoteurs berlinois a sorti un rapport au printemps 2019 qui mesure lrsquoimpact social et eacuteconomique des clubs berlinois Il est teacuteleacutechargeable agrave lrsquoadresse suivante httpswwwclubcommissiondeclub-culture-study

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwlivekommorg etou contacter Christian Ordon christianordonliveKommorg

32

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2016) collecteacutees en 2017-18 aupregraves de 46 salles membres de LiveKomm et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 510 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Court-Circuit repreacutesente 36 salles situeacutees en Belgique francophone (Wallonie et Bruxelles) Ces salles ont une jauge meacutediane de 400 places Elles programment au total pregraves de 7 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 89 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

Toutes les salles de concert membres du reacuteseau Court-Circuit sont des structures priveacutees agrave but non lu-cratif Le total de leurs produits deacutepasse les 135 millions drsquoeuros Ceux-ci consistent pour lrsquoessentiel de 32 de subventions et de 58 de deacutepenses faites par les spec-tateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les ressources consacreacutees agrave la pro-grammation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre inves-ties dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4G Vue drsquoensemble des salles membres deCOURT-CIRCUIT

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpswwwcourt-circuitbe etou contacter David De-hard le coordinateur local de lrsquoenquecircte davidcourtcir-cuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION INFRASTRUC-

TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

35

41

409

10

23

32

0100

0

446767222222332267

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 200 personnes qursquoelles emploient 800 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 39 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes constituent 21 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES19 67 14

42 39 19HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

33

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 au-pregraves de 9 salles membres de Court-Circuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 36 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Clubcircuit repreacutesente 15 salles situeacutees en Flandre ndash la reacutegion neacuteerlandophone de Belgique Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 3 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 85 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres du reacuteseau Clubcir-cuit sont des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 21 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 40 de subventions et 48 de deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de per-sonnel Les ressources consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

ANNEXE 4H Vue drsquoensemble des salles membres de Clubcircuit

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwclubcircuitbe etou contacter Marc Steens infoclubcircuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

12

31

27

37

9

27

17

40

0100

0

624677773188092

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 4 200 personnes actives dans ces lieux 4 000 sont beacute-neacutevoles et repreacutesentent 36 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes constituent 29 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES3 96 1

55 36 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

34

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 13 salles membres de Clubcircuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Lrsquoassociation neacuteerlandaise de salles de concert et de festivals VNPF repreacutesente 58 salles situeacutees aux Pays-Bas Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 26 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 41 millions de spectateurmiddotricemiddots 49 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

Les salles de concert membres du reacuteseau VNPF sont dans leur quasi-totaliteacute (98 ) des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 167 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 25 de subventions et 62 de deacutepenses effec-tueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacute-quent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4I Vue drsquoensemble des salles membres de VNPF

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp LOCAUX POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwvnpfnl etou contacter Arne Dee le coordinateur lo-cal de lrsquoeacutetude arnevnpfnl

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

13

37

33

35

12

20

25

25

296

2

16242016141061416

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Dans les Pays-Bas les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 8 200 personnes qursquoelles emploient plus de 4 600 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 17 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes repreacutesentent 43 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES39 56 4

72 17 11HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

35

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 51 salles membres de VNPF et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 58 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Music Venue Trust repreacutesente 460 salles situeacutees au Royaume-Uni Ces salles sont dans lrsquoensemble assez petites avec une jauge meacutediane de 250 places Elles pro-gramment au total drsquoenviron 350 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 125 millions de spectateurmiddotricemiddots 18 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

76 des salles de concert membres du Music Ve-nue Trust sont des structures priveacutees agrave but lucratif et 24 agrave but non lucratif et elles ont par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Contrairement aux autres reacutegions europeacuteennes les salles associa-tives britanniques ne beacuteneacuteficient quasiment pas de subventions et les salles srsquoen remettent presque ex-clusivement aux sommes deacutepenseacutees par les specta-teurmiddotricemiddots

Annexe 4J Vue drsquoensemble des salles membres de MUSIC VENUE TRUST

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITSCHARGES

0

39

27

47

25

0

60

0

024

76

11127

2291771325

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur musicvenuetrustcom etou Simon Bray le coordinateur local de lrsquoeacutetude simonbraymusicvenuetrustcom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

36

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 89 salles membres de Music Venue Trust et extrapoleacutees agrave lrsquoen-semble des 460 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Dansk Live repreacutesente 76 salles danoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total environ 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 17 million de spectateurmiddotricemiddots

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes culturelles sociales artistiques culinaires et pluridisciplinaires 70 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Annexe 4K Vue drsquoensemble des salles membres deDANSK LIVE

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpdansklivedk etou contacter Michael Folmer Wessman michaeldansklivedk

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

37

30

36

12

21

24

30

2174

5

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Au Danemark les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 5 100 personnes qursquoelles emploient 4 000 sont beacuteneacutevoles et re-preacutesentent 30 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 49 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES18 78 4

65 30 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

37

Les membres du reacuteseau Dansk Live sont agrave 95 des structures agrave but non lucratif dont principalement des structures priveacutees agrave but non lucratif (74 ) mais avec une part significative de structures publiques (21 ) 5 sont priveacutees agrave but lucratif Ces salles ayant des sta-tuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des mo-degraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble les reacutesul-tats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 36 de leurs produits proviennent de subventions et 48 des deacutepenses ef-fectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros

Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacute-volat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la program-mation deacutepassent par conseacutequent les recettes de bil-letterie et plus de ressources peuvent ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 43 salles membres de Dansk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 76 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Le Norske Konsertarrangoslashrer (NKA) repreacutesente 165 salles norveacute-giennes Ces salles sont relativement petites avec une jauge meacute-diane de 350 places Elles programment au total environ 19 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 28 mil-lions de spectateurmiddotricemiddots 5 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

21 des salles de concert membres du reacuteseau NKA sont des structures publiques 47 des structures priveacutees agrave but non lucratif et 32 des structures pri-veacutees commerciales et adoptent par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Lrsquoeacutetat actuel des donneacutees collecteacutees ne nous permet pas de publier des informations plus deacutetailleacutees sur leur masse sa-lariale leurs produits et leurs deacutepenses mais nous pouvons observer que les aides publiques et le re-cours significatif au beacuteneacutevolat permettent de reacute-duire les coucircts drsquoexploitation ndash autant drsquoargent qui peut ecirctre investi dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4L Vue drsquoensemble des salles membres de NKA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

2147

32

52449

4532269

4474

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwkonsertarrangorno etou contacter Andreas Feen Soslashrensen le coordinateur local de lrsquoeacutetude andreaskonsertarrangorno

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

38

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 66 salles membres de NKA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 165 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Svensk Live repreacutesente 150 salles sueacutedoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 11 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 15 million de spectateurmiddotricemiddots 70 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

70 des salles de concert membres du reacuteseau Svensk Live sont des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 30 restants des structures priveacutees agrave but lucra-tif Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques va-rieacutes mais dans lrsquoensemble les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 13 de leurs produits proviennent de subventions et 79 des deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 18 millions drsquoeuros Ces sommes sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures Par rapport aux autres pays europeacuteens en Suegravede les aides publiques aux salles associatives sont faibles

Annexe 4M Vue drsquoensemble des salles de SVENSK LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUCTURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION PRODUITS CHARGES

7

59

2557

11

8

20

13

070

30

171309171301722

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwsvensklivese etou contacter Maringns Katsler manssvensklivese

En Suegravede les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 300 personnes qursquoelles emploient 1 050 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 70 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 55 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES10 80 11

13 70 17HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

39

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 150 salles membres de Svensk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 150 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveFIN repreacutesente 24 salles finlandaises Elles programment au total plus de 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de specta-teurmiddotricemiddots 40 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

50 des salles de concert membres du reacuteseau Live-FIN sont des structures priveacutees commerciales 30 des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 20 restants des structures publiques Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble et par contraste avec les autres reacutegions europeacuteennes les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que les aides publiques sont tregraves faibles (1 ) y compris pour les salles as-sociatives et publiques Les salles membres de Live-FIN deacutependent largement des deacutepenses des specta-teurmiddotricemiddots (86) Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros Ces ressources sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation (40 ) agrave la masse salariale (33 ) et aux infrastructures (18 )

Annexe 4N Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEFIN

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

CATERINGSALES

SUBSIDY

INCOME EXPENDITURE

12

44

33

40

18

9

42

1

2030

50

4030207020500

5060

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Finlande aussi les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles particuliegraverement les plus petites Sur lrsquoen-semble des 1 600 personnes qursquoelles emploient pregraves de 900 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 40 de lrsquoensemble

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwlivefinfi etou contacter Salla Vallius sallalivefinfi

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

40

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 10 salles membres de LiveFIN et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 24 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet du Live DMA

Page 3: THE SURVEY - FEDELIMA

Live DMA est un reacuteseau tregraves structureacute de lieux de musiques actuelles couvrant lrsquoensemble du continent europeacuteen et repreacutesentant 2 597 salles de concert et clubs regroupeacutes en 19 reacuteseaux membres dans 15 pays

Depuis 2012 Live DMA collecte des donneacutees pour mettre en valeur lrsquoeacutenorme impact artistique social et eacuteconomique des salles de concert et des clubs en Eu-rope Les donneacutees sont utiliseacutees agrave des fins de repreacutesen-tation agrave lrsquoeacutechelle locale nationale et europeacuteenne elles peuvent aider les salles et les associations repreacutesenta-tives agrave sensibiliser diffeacuterents acteurs et actrices aux en-jeux du secteur et agrave adapter leurs politiques de soutien agrave la musique live

Pour la peacuteriode 2017-2021 le projet Live Style Europe de Live DMA reccediloit des financements du programme Eu-rope Creacuteative de la Commission europeacuteenne Lrsquoun des principaux objectifs de Live Style Europe est lrsquoameacutelio-ration de la repreacutesentativiteacute des lieux de musiques ac-tuelles et lrsquoeacutechange de connaissances entre ces lieux et leurs reacuteseaux Live DMA est un interlocuteur reconnu par les institutions europeacuteennes Nous interpelons les deacutecideurs europeacuteens pour qursquoils ameacuteliorent les condi-tions de la musique live en Europe et la viabiliteacute eacutecono-mique des scegravenes musicales locales Live DMA soutient fortement et contribue activement agrave lrsquoeacutemergence de laquo Music Moves Europe raquo un programme europeacuteen deacutedieacute au secteur du live et au deacuteveloppement drsquoun Observa-toire europeacuteen de la musique

Dans cette perspective nous espeacuterons que ce rapport pourra aider les deacutecideumiddotrmiddotsemiddots agrave mieux comprendre les reacutealiteacutes des lieux de musiques actuelles en Europe agrave les convaincre de lrsquoimportance de meacutecanismes de sou-tien public et drsquoinclure nos propositions dans leurs poli-tiques musicales agrave venir

Le Survey (rapport drsquoenquecircte de Live DMA) preacutesente un certain nombre de chiffres cleacutes concernant les salles et les clubs en Europe il se concentre sur leurs caracteacuteris-tiques principales leurs fonctions leurs activiteacutes leurs publics leurs ressources humaines et leurs finances et permet de mieux comprendre leur rocircle leur potentiel et les valeurs qursquoils portent Nous offrons eacutegalement une lecture plus preacutecise des diffeacuterents types de salles de concert plus preacuteciseacutement agrave partir de leur statut ju-ridique et de leur jauge Dans cette nouvelle publica-tion nous affinons notre regard sur les diffeacuterences entre types de salles et de clubs selon que leur statut juri-dique est public priveacute agrave but non lucratif (tregraves souvent associatif) ou priveacute commercial Nous preacutesentons eacutega-lement un eacutetat geacuteneacuteral des caracteacuteristiques principales des salles de concert par grande reacutegion geacuteographique et par membre du reacuteseau Nous parvenons ainsi agrave mieux appreacutehender la grande diversiteacute des situations des mo-degraveles eacuteconomiques et agrave eacutetablir des comparaisons entre salles similaires agrave lrsquoeacutechelle du continent Dans la derniegravere partie de ce rapport nous proposons une seacuterie de re-commandations nourries par les reacutesultats fournis

INTRODUCTION

laquo Sans lrsquoaide de tous ces lieux je nrsquoaurais jamais pu me deacutecouvrir comme musicienne comme interpregravete comme artiste Longue vie agrave tous ces petits temples de la musique live nous devons les proteacuteger car sans eux les passionneacutemiddotemiddots de musique sont perdus raquo Rosalia

laquo Tout au long de ma carriegravere jrsquoai eu la chance drsquoecirctre inviteacutee agrave jouer dans une mul-tipliciteacute de salles diffeacuterentes grandes et petites Je ne serais jamais devenue lrsquoar-tiste que je suis maintenant sans le soutien des petites salles Les plus petits clubs ont constitueacute un espace de preacuteparation ideacuteal pour les grands festivals Lrsquointimiteacute entre le public et lrsquoartiste le processus creacuteatif sur scegravene ne se reacutealisent complegravetement que dans les petites salles Crsquoest pourquoi crsquoest toujours lagrave que je preacutefegravere chanter raquo Selah Sue

Extraits de la campagne laquo What Artists Say raquo juin 2019

Pour en savoir plus rendez-vous sur Check httpwwwlive-dmaeuwhat-artists-say

SupportYourLocalMusicScene

1

Les salles et clubs membres de Live DMA tota-lisent pregraves drsquoun million de repreacutesentations artistiques par an Ces lieux sont des plateformes preacutecieuses pour reacuteveacuteler les artistes ndash particuliegraverement celles et ceux qui eacutemergent ndash et leur permettre de construire leur public Ces derniegraveres deacutecennies se produire en concert est devenu drsquoautant plus crucial pour la plu-part des musicienmiddotnemiddots dans un contexte de deacuteclin des ventes physiques et de visibiliteacute accrue sur les plateformes de streaming

Les lieux de musiques actuelles geacutenegraverent de nom-breux emplois et suscitent lrsquoacquisition de nom-breuses compeacutetences gestion administration pro-duction communication programmation formation technique relations publiques meacutediation entre autres fonctions Les personnes impliqueacutees dans lrsquoactiviteacute des salles ont lrsquoopportuniteacute de deacutevelopper des parcours professionnels polyvalents en combinant une multipli-citeacute de tacircches De mecircme les beacuteneacutevoles y acquiegraverent une expeacuterience et des compeacutetences fondamentales dans leurs parcours professionnels futurs

Les deacutepenses reacutealiseacutees par les salles de concert sont assez similaires malgreacute la diversiteacute des lieux (plus ou moins grands associatifs ou commerciaux) les coucircts se reacutepartissant agrave peu pregraves eacutequitablement pour la programmation le personnel et les infrastruc-tures En revanche les modegraveles eacuteconomiques sont tregraves diffeacuterents selon le type de salle (jauge statut ju-ridique) comme nous le verrons dans les prochains chapitres

Non seulement les salles de concert et les clubs repreacutesentent plus drsquoun milliard drsquoeuros de recettes un vrai gisement drsquoemploi tant pour les artistes que pour le personnel mais ils participent aussi au dy-namisme des villes et des espaces ruraux Le Music Cities Manual publieacute par Sound Diplomacy1 explique comment ldquola musique creacutee des emplois est un ou-til de reacutegeacuteneacuteration urbaine accroicirct la production eacuteconomique profite au tourisme ameacuteliore la qua-liteacute de vie soutient lrsquointeacutegration sociale œuvre aux objectifs de deacuteveloppement durable et nourrit la florissante eacuteconomie de la nuitrdquo Lrsquoactiviteacute des salles et clubs a eacutegalement drsquoautres retombeacutees eacuteco-nomiques qui ne sont pas deacutecrites dans ce rapport mais que lrsquoon peut retrouver dans drsquoautres eacutetudes publieacutees par nos membres dont le UK Live Music Census2 et le Berlin Club Study3 ce dernier note

CHIFFRES CLEacuteSCes chiffres sont tireacutes de donneacutees 2016 et 2017 collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 604 salles de concert membres du reacuteseau Live DMA et extrapoleacutes pour repreacutesenter lrsquoensemble des 2 597 salles membres du reacuteseau en 2017

1 httpwwwlive-dmaeuthe-music-cities-manual 2 httpwwwlive-dmaeuuk-live-music-census3 httpwwwlive-dmaeuclub-culture-berlin-facts-figures

ORGANISENT

400 000eacuteveacutenements

musicaux

87 000 personnes

sont employeacutees

dans les salles et les

clubs

PREacuteSENTENT

950 000repreacutesenta-tions artis-

tiques

ATTIRENT

70 MILLIONSde visiteurmiddotsemiddots

Tous les ans les 2 597 salles de concert et clubs membres

de Live DMA

dont 28 000 employeacutemiddotemiddots

et56 000 beacuteneacutevoles (cf focus p10 et deacutefinition du terme laquo beacuteneacutevole raquo en

Europe p23 )

Les salles et clubs engendrent 18 milliard drsquoeuros de chiffre drsquoaffaires dont 620 millions drsquoeuros proviennent des ventes de billets Les salles deacutepensent 530 millions drsquoeuros pour la programmation et 560 millions drsquoeuros en frais de personnels

2

SALLES DE CONCERT ET CLUBS LE ROcircLE MOTEUR DU SECTEUR DE LA MUSIQUE LIVE

que ldquole chiffre drsquoaffaires des clubs berlinois a un effet consideacuterable sur le chiffre drsquoaffaires global avec un coefficient multiplicateur de 13 Entre 20 et 25 de la production eacutecono-mique revient aux gouvernements locaux ou agrave lrsquoEacutetat par le biais de taxesrdquo

LES STATUTS JURIDIQUES DES MODELES EacuteCONOMIQUES VARIEacuteS

8 des salles membres de Live DMA sont des structures publiques 44 des structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves majoritairement sous formes associatives) et 48 des structures priveacutees com-merciales Le secteur de la musique live repose sur un eacutecosystegraveme complexe qui se reflegravete dans la di-versiteacute des modegraveles eacuteconomiques et des types de reacuteglementations auxquelles les salles doivent se soumettre Les salles et les clubs ont par conseacute-quent diffeacuterents besoins et diffeacuterentes prioriteacutes et creacuteer des politiques publiques de la musique qui les prennent tous en compte peut se reacuteveacuteler ardu La preacutesente eacutetude permet de mieux comprendre le paysage europeacuteen de la musique live Malgreacute cette complexiteacute les diffeacuterents types de salles ont tant de pratiques en commun que de nombreuses actions politiques peuvent leur ecirctre profitables agrave toutes Cette eacutetude se veut une premiegravere eacutetape pour iden-tifier les diffeacuterents niveaux drsquoactions adeacutequates afin que les leacutegislateurmiddotricemiddots puissent soutenir la grande diversiteacute du secteur europeacuteen de la musique live En deacutepit de la diversiteacute des statuts juridiques salles et clubs ont des objectifs communs programmer une multipliciteacute drsquoartistes accueillir des publics va-rieacutes deacutevelopper un projet lieacute agrave leur territoire et ecirctre reconnus comme des acteurs culturels

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude reacutevegravelent que 51 des salles ont des petites jauges (infeacuterieures agrave 400 places) 36 sont de taille moyenne (400 agrave 999 places) et 13 sont des grandes salles (plus de 1 000 places) Les lieux les plus grands sont le plus souvent consti-tueacutes de plusieurs salles de concert plus petites La jauge meacutediane de lrsquoensemble des salles de concert est agrave 375 places En cela les structures adheacuterentes de Live DMA sont pour lrsquoessentiel et de faccedilon geacuteneacute-rale de petites salles de concert contrairement aux

salles laquo arena raquo ou de type laquo Zeacutenith raquocompo-seacutees drsquoune salle principale

En moyenne les structures publiques dis-posent de salles de concert plus grandes (meacute-diane de 600 places) alors que les salles asso-ciatives ont une meacutediane de 399 places et les salles priveacutees commerciales ont une capaciteacute de 300 places Ce dernier chiffre tient princi-palement agrave la petite taille des jauges en Alle-magne Espagne Suegravede et au Royaume-Uni

Les associations de musique live membres de Live DMA sont feacutedeacutereacutees autour drsquoun ideacuteal drsquointeacuterecirct geacuteneacuteral toutes doivent lire signer accepter et suivre une charte eacutethique qui ex-prime clairement ces valeurs Cette charte est consultable sur la page suivante

httpwwwlive-dmaeuwp-contentuploads201906LiveDMA_Ethical_Charter_2019pdf

8STRUCTURES

PUBLIQUES

44STRUCTURES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

(majoritairement associatives)

48STRUCTURES

PRIVEacuteES COMMERCIALES

LES JAUGES UNE DIVERSITEacute POUR TOUS LES GOUcircTS

jauge de 0-199

jauge de 200-399

jauge de 400-699

jauge de 700-999

jauge de +1000

20

31

25

11

13

3

Statuts juridiques de lensemble des salles

Les lieux de musiques actuelles ont pour point commun de proposer principalement des activi-teacutes drsquoorganisation de concerts et de programma-tion musicale mais seuls 37 sont exclusivement deacutedieacutes agrave la musique live Un tiers de lrsquoensemble propose des activiteacutes culturelles des locaux de reacutepeacutetition des projets artistiques et de lrsquoaccom-pagnement musical Un autre tiers de lrsquoensemble associe des concerts agrave la gestion drsquoun bar ou drsquoun

restaurant en dehors des horaires de concert De plus pregraves de la moitieacute des reacutepondants ont des fonctions pluridisciplinaires (cineacutema theacuteacirctre ga-lerie photo entre autres)

Les reacutesultats de lrsquoenquecircte nous montrent que plus la salle est petite plus elle a de chances de se speacutecialiser dans lrsquoorganisation de concerts alors que les salles plus grandes offrent plus freacutequem-ment des activiteacutes annexes

bull LrsquoORGANISATION DE CONCERTS COMME UNIQUE ACTIVITEacute

ACTIVITEacuteS CULTURELLES

OUTILS LOCAUX POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

BAR RESTAURANT

AUTRES ACTIVITEacuteS

THEacuteAcircTRE DANSE

MULTIMEacuteDIA amp ARTS NUMEacuteRIQUES

CINEacuteMA FILMS

EXPOSITIONS GALERIE PHOTO

35

26

19

PETITES

MOYENNES

GRANDES

PETITES

MOYENNES

GRANDES

ACTIVITEacuteS PLUS QUE DE LA MUSIQUE LIVE

Activiteacutes des salles selon la jauge

4

50

40

30

20

10

0

Les salles publiques particuliegraverement ne se consacrent presque jamais exclusivement agrave lrsquoor-ganisation de concerts (2 ) Elles proposent plus souvent des activiteacutes culturelles (80 ) en plus des concerts lagrave ougrave seulement 45 des salles associatives et 31 des salles priveacutees com-merciales assument cette fonction

Les salles publiques et associatives proposent plus souvent des outils et des locaux pour ac-cueillir les musicienmiddotnemiddots Elles accompagnent plus souvent les projets artistiques que les salles pri-veacutees commerciales

Ces derniegraveres ont un modegravele eacuteconomique qui inclut souvent une fonction de bar ou restaurant en dehors des heures de concert qui leur permet de couvrir en partie les coucircts de programmation De nombreuses salles membres du reacuteseau Live DMA sont eacutegalement des centres pluridiscipli-naires reliant des artistes et des publics issus de diffeacuterentes formes et courants artistiques

bull LrsquoORGANISATION DE CONCERTS COMME UNIQUE ACTIVITEacute

2

34

30

Activiteacute des salles selon le statut juridique

STRUCTURE PUBLIQUE

STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

5

ACTIVITEacuteS CULTURELLES

OUTILS LOCAUX ESPACES DE TRAVAIL POUR LES

MUSICIENmiddotNEmiddotS

ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

BAR RESTAURANT

AUTRES ACTIVITEacuteS

THEacuteAcircTRE DANSE

MULTIMEacuteDIA amp ARTS NUMEacuteRIQUES

CINEacuteMA FILMS

EXPOSITIONS GALERIE PHOTO

STRUCTURE PUBLIQUE

STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON LUCRATIF (majoritairement associatives)

STRUCTURE PRIVEacuteE COMMERCIALE

80

60

40

20

0

En moyenne une salle de concert ou un club organise 157 eacuteveacutenements musicaux par an et programme 367 repreacutesentations artistiques agrave cette occasion pour une moyenne de 23 per-formances artistiques par eacuteveacutenement musical Agrave cocircteacute des tecirctes drsquoaffiche il srsquoagit la plupart du temps de premiegraveres parties etou drsquoun plateau in-cluant plusieurs artistes

La programmation de premiegraveres parties et de

plateaux multiples permet aux salles de preacutesenter plus de jeunes talents une expeacuterience importante pour les artistes locamiddotuxmiddotles et un eacuteveacutenement cru-cial pour le deacuteveloppement de leur carriegravere

38 de lrsquoensemble des salles orga-nisent aussi des festivals le cas de fi-gure est plus freacutequent pour les plus grandes salles

EacuteVENEMENTS MUSICAUX REPRESENTATIONS ET FREacuteQUENTATION LE TEMPS DE LA RENCONTRE ENTRE ARTISTES ET PUBLICS

Part des salles organisant des festivals selon leur jauge

6

Salles de grandes jauges

Salles de moyennes jauges

Salles de petites jauges

47

44

36

83 de lrsquoensemble des entreacutees sont payantes 17 gratuites

Les plus petites salles programment plus sou-vent des concerts gratuits Il srsquoagit surtout de salles qui disposent eacutegalement drsquoun bar ou drsquoun restaurant

En moyenne il y a plus drsquoentreacutees gratuites aux concerts des salles publiques (23 ) qursquoagrave ceux des salles associatives (20 ) ou priveacutees commerciales (16 )

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

On considegravere souvent que la diffusion de mu-sique en streaming a un impact sur les pratiques musicales live les gens rechigneraient de plus en plus agrave assister pendant 60 agrave 90 minutes au concert drsquounmiddote seulmiddote artiste Lrsquoeacutetude reacutevegravele pour-tant que le public ne se deacutetourne pas de ces for-mats traditionnels le nombre de concerts reacutegu-liers et de places acheteacutees restant agrave des niveaux tregraves eacuteleveacutes De surcroicirct les salles srsquoadaptent eacutega-

lement aux nouvelles circonstances et aux nou-velles pratiques du public en organisant plus de plateaux multiples drsquoeacuteveacutenements conceptuels et de soireacutees club Associeacutes agrave la musique live les nouveaux supports et formats creacuteent des expeacute-riences compleacutementaires qui ne se substituent pas agrave lrsquoexpeacuterience des concerts

Entreacutees payantes et gratuites ndash ensemble des salles

83 17

23

20

16

ENTREacuteES PAYANTES ENTREacuteES GRATUITES

7

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

Lrsquoaccegraves agrave des eacuteveacutenements gratuits creacutee des ha-bitudes culturelles beacuteneacutefiques notamment pour les publics plus jeunes Crsquoest aussi une faccedilon drsquoou-vrir les salles agrave des publics plus vastes qui pren-dront moins de laquo risques financiers raquo en se ren-dant agrave un concert ne correspondant pas agrave leurs goucircts musicaux Ainsi les subventions peuvent aider agrave organiser des eacuteveacutenements gratuits et of-frir des opportuniteacutes de faire deacutecouvrir de jeunes talents agrave de nouveaux publics

Malheureusement Live DMA a conscience qursquoil y a un revers agrave la meacutedaille Par exemple les struc-tures priveacutees considegraverent parfois que les eacuteveacutene-ments gratuits proposeacutes par des structures pu-bliques constituent une concurrence deacuteloyale agrave leurs propres manifestations notamment en lrsquoab-sence de soutien public Ces concerts souvent proposeacutes par des municipaliteacutes programment gratuitement de grandes vedettes surtout pen-dant lrsquoeacuteteacute Une situation qui reacutesulte probablement de la concurrence directe que se livrent de plus en plus les grandes villes pour ecirctre plus attractives agrave lrsquoeacutechelle nationale ou europeacuteenne Cela peut avoir pour effet de nourrir au sein des publics une cer-taine culture de la gratuiteacute La seule solution agrave ce problegraveme crsquoest plus de dialogue et de coopeacuteration entre les acteurs priveacutes et publics pour la mise en œuvre de politiques musicales agrave lrsquoeacutechelle locale des subventions pour programmer des talents eacutemergents la baisse de lrsquoacircge leacutegal drsquoaccegraves aux salles (moins de 18 ans) lrsquoorganisation conjointe drsquoeacuteveacutenements majeurs avec les salles existantes et la mise en œuvre de politiques de long terme pour proteacuteger les lieux de musiques actuelles

Les salles de concert et les clubs jouent un rocircle important dans la vie culturelle des espaces ru-raux et urbains Ces lieux peuvent nourrir le sen-timent de citoyenneteacute la diversiteacute culturelle de-venir des lieux de rencontre pour des expressions artistiques varieacutees Agrave lrsquoaune de leur grand spectre drsquoactiviteacutes nous comprenons que les usagermiddotemiddots de ces lieux ne sauraient ecirctre diviseacutemiddotemiddots en deux groupes eacutetanches lrsquoun agrave lrsquoautre ndash les creacuteateurmiddotricemiddots drsquoun cocircteacute et les consommateurmiddotricemiddots de lrsquoautre De plus les formats de concerts et les pratiques drsquoeacutecoute sont en pleine eacutevolution (lieux environ-nements interactions etc) et les frontiegraveres qui circonscrivent la scegravene tendent agrave devenir plus permeacuteables

ldquoErika Fischer-Lichte deacutecrit le theacuteacirctre comme une performance agrave laquelle participe lrsquoensemble des personnes preacutesentes Sans le public lrsquoexpeacute-rience ne peut pas avoir lieu Le public devient ainsi un creacuteateur au sein de lrsquoart theacuteacirctral On peut en dire autant de lrsquoexpeacuterience des clubs elle ne peut exister sans les clubbeurmiddotsemiddotsrdquo 3

Surtout on ne peut sous-estimer la contribution des salles de concert et des clubs agrave lrsquoeacutemancipa-tion individuelle et collective Pour les 70 millions de spectateurmiddotricemiddots annuelmiddotlemiddots ils constituent des lieux de rassemblement social Ils se font refuges

des lieux de deacutecouverte drsquoexpression libre et de performance ougrave les conventions et les identiteacutes peuvent ecirctre temporairement deacuteconstruites Les salles et les clubs srsquoefforcent drsquoecirctre plus accueil-lants pour les minoriteacutes les personnes marginali-seacutees et diffeacuterentes contre-cultures

La Diversity Roadmap4 un outil creacuteeacute par lrsquoas-sociation suisse de musique live PETZI en colla-boration avec drsquoautres structures musicales et feacuteministes suisses est un exemple des reacuteflexions qui ont lieu au sein des salles de concert et des clubs en vue drsquoinclure toutes les expeacuteriences et toutes les reacutealiteacutes dans leurs programmations et leurs eacutequipes

Comme lrsquoexplique lrsquouniversitaire Jodie Taylor ldquoCe nrsquoest que comme musicienne et meacutelomane que jrsquoai enfin pu ecirctre fluide interpreacuteter et reacutein-terpreacuteter creacuteer et recreacuteer La musique mrsquoa per-mis de performer mon genre et drsquoexprimer ma sexualiteacute de multiples maniegraveres un reacutepertoire drsquoidentiteacutes qui ne mrsquoeacutetait pas disponible dans la vie quotidienne [hellip] Quelques anneacutees plus tard jrsquoai commenceacute agrave freacutequenter des bars et des clubs queer Si ces lieux eacutetaient si importants crsquoest nrsquoest pas simplement parce qursquoils me per-mettaient de rencontrer et de faire connaissance avec des personnes ayant le mecircme eacutetat drsquoesprit que moi mais aussi parce que les rencontres y eacutetaient presque toujours accompagneacutees de danse et de musiquerdquo 5

3 httpwwwlive-dmaeuclub-culture-berlin-facts-figures4 httpwwwlive-dmaeuthe-diversity-roadmap 5 TAYLOR Jodie Playing it Queer Popular Music Identity and Queer World-Making - Peter Lang Bern 2012 243 pages

8

RESSOURCES HUMAINES LE TRAVAIL DANS LES COULISSES

Il y a un total de 93 000 personnes activement en-gageacutees dans les 2 597 salles de concert membres du reacuteseau Live DMA ndash sans compter les artistes et les pu-blics Les ressources humaines des salles consistent en plus de 87 000 salarieacutemiddotemiddots repreacutesentant plus de 17 000 eacutequivalents temps plein (ETP) Les salles sont pour la plupart tenues par des eacutequipes de travail-leurmiddotsemiddots salarieacutemiddotemiddots mais le nombre de tacircches reacuteali-seacutees par des beacuteneacutevoles est essentiel dans la plupart des reacutegions et plus speacutecifiquement dans les salles as-sociatives et la majoriteacute des salles de plus petite taille La place des stagiaires est eacutegalement significative

Plus de 27 500 salarieacutemiddotemiddots (11 000 ETP) et plus de 56 000 beacuteneacutevoles (5 000 ETP) travaillent dans ces lieux De surcroicirct on compte pregraves de 3 500 stagiaires (1 350 ETP) et 8 690 beacuteneacutevoles en France qui dans la loi franccedilaise ne peuvent ecirctre comptabiliseacutemiddotemiddots dans la masse salariale

Les beacuteneacutevoles participant en moyenne moins drsquoheures par semaine que les salarieacutes lrsquoeacutetude reacutevegravele qursquoils constituent la majoriteacute de la force de travail en nombre de personnes tandis que les salarieacutemiddotemiddots constituent la majoriteacute en heures travailleacutees ETP Pregraves des deux tiers (63 ) du total drsquoheures travailleacutees dans les salles et les clubs sont reacutemuneacutereacutees

Drsquoun pays agrave lrsquoautre les formes prises par le beacuteneacute-volat sont tregraves diverses un pheacutenomegravene qui tient au statut juridique des salles agrave la varieacuteteacute des jauges et aux diffeacuterences culturelles et juridiques en matiegravere de beacuteneacutevolat

Reacutepartition des travailleurmiddotsemiddots sa-larieacutemiddotemiddots et beacuteneacutevoles dans lrsquoen-semble des salles

La participation beacuteneacutevole est fondamentale notamment pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

des effectifs

des effectifs

des effectifs

bull Dans les structures priveacutees agrave but non lucratif 70 de lrsquoensemble de la force de travail est constitueacute de beacuteneacutevole qui accomplissent 34 du travail (ETP)bull Dans les structures publiques ces donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 33 et 4 (ETP)bull Dans les structures priveacutees commerciales ces

donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 13 et 2 (ETP)Les reacutesultats de lrsquoenquecircte montrent aussi que ce sont surtout les petites salles associatives qui reposent sur le beacuteneacutevolat et que quelques grandes salles priveacutees commerciales nrsquoy ont pas du tout recours

SALARIEacutemiddotEmiddotS

BEacuteNEacuteVOLES

AUTRES (STAGIAIRES APPRENTImiddotEmiddotS)

32

64

29

4

8

63 en ETP

en ETP

en ETP

A

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

91

87

58

72

34

4 9

8

STRUCTURE PUBLIQUE STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON-LUCRATIF STRUCTURE PRIVEacuteE COMMERCIALE

Reacutepartition des ETP selon le statut juridique des salles

9

0-25 de beacuteneacutevoles (ETP)

26-50 de beacuteneacutevoles (ETP)

51-75 de beacuteneacutevoles (ETP)

76-100 de beacuteneacutevoles (ETP)

100 de beacuteneacutevoles (ETP)

Le beacuteneacutevolat est tregraves important notamment pour les petites salles ougrave les beacuteneacutevoles accom-plissent 37 des heures travailleacutees ETP lagrave ougrave pour les salles de taille moyenne ce taux descend agrave 26 et agrave 19 dans les salles plus grandes

B

C

10

Reacutepartition des ETP selon la jauge des salles

Part des salles ayant une part drsquoETP beacuteneacutevoles

Le nombre de beacuteneacutevoles et leur contribution varient aussi selon les reacutegions en fonction des lois et des reacuteglementations En France du fait drsquoune leacutegislation speacutecifique les beacuteneacutevoles ne peuvent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots et ne peuvent pas accomplir une tacircche ou un travail pouvant lrsquoecirctre par unmiddote salarieacutemiddote Par conseacutequent dans nos reacutesultats ilsmiddotelles nrsquoont pas eacuteteacute comptabiliseacutemiddotemiddots au sein de la force de travail ni en heures travail-leacutees ETP ilsmiddotelles sont en revanche inclus dans le total des ressources humaines car ilsmiddotelles contri-buent de faccedilon importante agrave la vie des salles de concert franccedilaises

Dans la plupart des pays europeacuteens et notam-ment dans les salles agrave but non lucratif les beacuteneacute-voles sont inteacutegreacutemiddotemiddots agrave la culture et aux modegraveles eacuteconomiques des salles et consideacutereacutes comme une force de travail preacutecieuse

Si en geacuteneacuteral le travail beacuteneacutevole est conccedilu

comme du temps et de lrsquoeffort donneacutes gratui-tement dans la plupart des pays les beacuteneacute-voles peuvent obtenir une petite compensa-tion financiegravere et sont reacutecompenseacutemiddotemiddots drsquoune maniegravere ou drsquoune autre (reacuteductions tarifaires places gratuites repas autres activiteacutes collec-tives) De plus ilsmiddotelles accomplissent souvent des tacircches essentielles pendant les heures de concert comme le service au bar le vestiaire la reacutegie lumiegravere et son Bien que lrsquoimpact concret du beacuteneacutevolat sur la vie des gens soit impondeacuterable notamment du fait de la diver-siteacute des profils et des tacircches accomplies par ces personnes les beacuteneacutevoles tirent effective-ment certains beacuteneacutefices de ces activiteacutes une expeacuterience professionnelle une eacutemancipation sociale lrsquoaccumulation drsquoun capital social le deacuteveloppement de compeacutetences et une parti-cipation active agrave la socieacuteteacute

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

74

57

64

719

26

37 6

10

SALLE DE PETITE JAUGE (lt400 places) SALLE DE MOYENNE JAUGE (400-999 places) SALLE DE GRANDE JAUGE (+ 1000 places)

59

164

102

145

78

Plus de 200 salles et clubs membres de Live DMA (78 du total) sont exclusivement geacutereacutes par du personnel beacuteneacutevole De nombreuses initiatives musicales reposent sur lrsquoengagement gratuit des organisateurmiddotricemiddots et de nombreuxmiddotses professionnelmiddotlemiddots ont deacutebuteacute leur carriegravere comme beacuteneacutevoles Les deacutecideurmiddotsemiddots devraient en tenir compte agrave lrsquoaide drsquoun dispositif de sou-tien speacutecifique et eacuteviter de multiplier les fardeaux administratifs pesant sur les structures diri-geacutees par des beacuteneacutevoles

Salles travaillant avec 1 ETP reacutemuneacutereacute ou moins

Salles travaillant avec 3 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

Salles travaillant avec 5 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

11

Ces chiffres reacutevegravelent des reacutesultats similaires la division sexuelle du travail est tregraves forte dans la plupart des emplois La famille de meacutetiers a un impact sur les salaires bruts des salarieacutemiddotemiddots Agrave cet eacutegard les tacircches de direction et de programmation sont les mieux reacutemuneacutereacutees or ce sont les positions les plus domineacutees par les hommes

Les membres de Live DMA deacuteveloppent plusieurs programmes et initiatives pour encapaciter les genres minoritaires au sein du secteur de la musique live Ces initiatives sont deacutecrites sur notre site internet

Lrsquoeacutetude inclut une nouvelle question sur la division sexuelle du travail Ces premiers reacutesultats proviennent des donneacutees disponibles pour la Belgique le Dane-mark la Finlande la France les Pays-Bas lrsquoEspagne et la Suegravede

Deux eacutetudes reacutealiseacutees par nos membres en France (FEDELIMA) et aux Pays-Bas (VNPF) nous offrent plus de visibiliteacute sur la reacutepartition par genre du travail (femmes hommes)

Donneacutees tireacutees de Dutch Live Music Venues and Festival ndash Facts amp Figures 2018 (VNPF 2019)

Donneacutees tireacutees de Lrsquoemploi permanent dans les lieux de musiques actuelles - FEDELIMA (2018)

REacutePARITION DES RESSOURCES HUMAINES PAR GENRE SE-LON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

20 28 29 41 51 68

80 72 71 59 49 32

sont des hommes

EN MOYENNE AU SEIN DE LrsquoENSEMBLE DES SALARIEacutemiddotEmiddotS DES SALLES

sont des femmes40

60

53

384

192

REacutePARITION DES SALARIEacutemiddotEmiddotS PERMANENTmiddotEmiddotS PAR GENRE SELON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

0

40

60

56

63

62

70

25

3

12

22

2

60

40

44

37

38

30

75

97

88

78FORMATION ET ACCOMPA-GNEMENT DES PRATIQUES

PROGRAMMATIONARTISTIQUE

ACTIVITEacuteS TECHNIQUES

ACCUEIL DE S PUBLICS

AUTRES

INTENDANCES amp ENTRETIEN

DIRECTION

ADMINISTRATION

COMMUNICATION

PRODUCTION

HOMMES FEMMES

ACTION CULTURELLEamp MEacuteDIATION

Plus de la moitieacute des salles membres de Live DMA sont des microstructures travaillant avec moins de 6 ETP reacutemuneacutereacutes Les reacuteglementations trop strictes peuvent nuire agrave leur fonctionnement Diffeacuterents dispositifs drsquoaide agrave lrsquoemploi peuvent en revanche se reacuteveacuteler tregraves utiles

PRODUCTION DIRECTION PROGRAM-MATION

RESTAU-RATION

FORMA-TION

COMMU-NICATION

Dans lrsquoensemble les 2 597 salles de concert membres de Live DMA accumulent un chiffre drsquoaffaires de 18 milliard drsquoeuros annuels En moyenne les salles consacrent 32 de leurs deacutepenses agrave lrsquoachat de spectacles 34 aux frais de personnels et 13 aux charges drsquoinfrastructures

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude montrent que les deacutepenses sont tregraves similaires quel que soit le type de salle la jauge lrsquoimplantation geacuteographique ou le statut juridique En revanche les recettes des salles sont tregraves diffeacuterentes et deacutependent surtout du statut juridique et de la jauge

PRODUITS ET CHARGES

Reacutepartition des charges ndash ensemble des salles

Reacutepartition des charges selon la jauge

Reacutepartition des charges selon le statut juridique

12

32ACHATS

DE SPECTACLES 530 MILLIONS euro

34FRAIS DE PERSONNEL

558 MILLIONS euro

13 INFRASTRUCTURES

209 MILLIONS euro

21AUTRES DEacutePENSES

338 MILLIONS euro100TOTAL

1 635 MILLIONS euro

GRANDE

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

PETITE

STRUCTURES PUBLIQUES

MOYENNE

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

29

35

11

25

29

37

9

24

29

37

10

24

32

34

9

25

33

33

10

24

30

33

15

21

Les produits des salles en Europe se reacutepartissent de la faccedilon suivante en moyenne 35 proviennent des ventes de billets 37 de la restauration et du bar et 16 des subventions Il est important de souligner qursquoil srsquoagit ici drsquoune moyenne reacutealiseacutee agrave partir drsquoune grande varieacuteteacute de salles ayant des statuts juridiques et des jauges tregraves diffeacuterents ndash ces chiffres ne qualifient pas des situations individuelles

La structure des produits deacutepend des jauges

bull Pour les petites salles (moins de 400 places) 52 en moyenne de leurs produits proviennent de leurs ressources propres crsquoest-agrave-dire essentiellement des deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (23 achats de billets + 29 boissons amp restauration)

bull Pour les salles de taille moyenne (entre 400 et 1 000 places) la part srsquoeacutelegraveve agrave 58 (27 achats de billets + 31 boissons amp restauration)

bull Pour les grandes salles (plus de 1 000 places) agrave 62 (37 achats de billet + 25 boissons amp restauration)

Les grandes salles engendrent plus de recettes propres Les plus petites ne peuvent pas en faire autant du fait de leur plus petite jauge et du plus grand nombre drsquoeacuteveacutenements gratuits

Reacutepartition des produits ndash ensemble des salles

Reacutepartition des produits selon la jauge

Reacutepartition des produits selon le statut juridique

13

35RECETTES BILLETTERIE

627 MILLIONS euro

37RECETTES BAR amp RESTAURATION

288 MILLIONS euro

16 SUBVENTIONS

659 MILLIONS euro

12AUTRES PRODUITS

217 MILLION euro

100TOTAL

1 791 MILLIONS euro

GRANDE

RECETTES BILLETTERIE RECETTES BAR amp RESTAURATION

SUBVENTIONSAUTRES PRODUITS

PETITE MOYENNE

23 2737

29 31 25

3131 25

16 11 13

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

BILLETTERIEBAR amp RESTAURATION SUB-

VENTIONSAUTRES PRODUITS

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

30

25

31

14

38

50

2

10

25

1154

10

Si lrsquoon met en vis-agrave-vis les coucircts de programmation et les recettes de billetterie on note qursquoen moyenne celles-ci couvrent lrsquoensemble de la reacutemuneacuteration des artistes (105 ) mais ce nrsquoest pas le cas pour les salles plus petites En moyenne les ventes de billets des salles plus grandes couvrent 116 des coucircts de programmation Pour les salles de taille moyenne ce pourcentage srsquoeacutelegraveve agrave 102 mais pour les salles de plus petite taille il nrsquoest que de 82

Par deacutefinition les salles publiques ou priveacutees agrave but non lucratif (52 de lrsquoensemble) nrsquoont pas pour objectif de reacutealiser des beacuteneacutefices Les salles priveacutees commerciales (48 ) ont le droit de reacutea-liser des beacuteneacutefices mais comme le montrent les chiffres ceux-ci sont tregraves faibles ou agrave peine exis-tants et la plupart des recettes sont absorbeacutees par les coucircts de fonctionnement Les recettes de billetterie et de la buvette servent agrave couvrir les coucircts de programmation Les subventions de fonctionnement sont souvent indispensables pour couvrir les deacutepenses fondamentales telles que les salaires et les frais drsquoinfrastructures

Les structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves souvent associatives) sont souvent soutenues fi-nanciegraverement par des autoriteacutes locales ou natio-nales en reconnaissance de leur mission drsquointeacuterecirct geacuteneacuteral et pour soutenir leur travail de program-mation de diffeacuterents genres musicaux et artistes eacutemergentmiddotemiddots Ces subventions peuvent couvrir les frais drsquoinfrastructures les salaires la program-mation musicale et drsquoautres activiteacutes telles que lrsquoaction culturelle et la formation

En regravegle geacuteneacuterale la situation financiegravere des salles et des clubs est fragile car pour survivre ils deacutependent fortement des subventions du beacute-neacutevolat des consommations des spectateurmiddotricemiddots (restauration) et de reacuteglementations ce qui bien sucircr signifie plus de preacutecariteacute pour le personnel et moins de soutien aux talents eacutemergents

Dans de nombreuses villes du continent euro-

peacuteen des facteurs externes tendent agrave fragiliser un peu plus cette situation La gentrification et la concentration drsquoactiviteacutes dans les zones ur-baines ont un impact sur les scegravenes de musique live avec la croissance du nombre de personnes habitant pregraves drsquoune salle de concert le coucirct du bacircti et des loyers augmente les reacuteglementations en matiegravere de bruit et drsquohoraires deviennent plus strictes les plaintes lieacutees aux nuisances sonores se font plus freacutequentes

Ratio entre la vente de billets et les coucircts de programmation

14

Les produits sont tregraves diffeacuterents selon le statut ju-ridique des salles

bull Pour les salles priveacutees commerciales 88 de celles-ci proviennent des deacutepenses faites par les spectateurmiddotricemiddots (38 achats de billets + 50 bois-sons amp restauration)

bull Pour les salles priveacutees agrave but non lucratif la part est de 55 (30 + 25 )

bull Pour les salles publiques le chiffre tombe agrave 36 (25 + 11 )

Les salles agrave but non lucratif (publiques et pri-veacutees agrave but non lucratif) reccediloivent plus de sub-ventions de fonctionnement pour les salles publiques celles-ci repreacutesentent en moyenne 54 de leurs produits alors que les salles as-sociatives elles srsquoeacutelegravevent agrave 31 de leurs pro-duits et pour les priveacutees commerciales agrave 2

Couverture des ventes de billets par les coucircts de programmation

(en )

Couverture des coucircts de pro-grammation par les ventes de

billets (en )

122

82

98

102

86

116

95

105

PETITE JAUGE MOYENNE JAUGE GRANDE JAUGE ENSEMBLE

Pour en savoir plus consultez notre ressource en ligne httpwwwlive-dmaeuprevent-conflicts-between-live-music-places-and-local-authorities-or-neighbours-the-club-kataster-project

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude reacutevegravelent que les diffeacute-rences entre les salles de concert dans les diffeacute-rentes reacutegions sont pour la plupart lieacutees agrave leur sta-tut juridique (salles publiquespriveacutees agrave but non lucratifpriveacutees commerciales) agrave leur jauge (pe-titesmoyennesgrandes) aux reacuteglementations et au niveau des aides publiques Si lrsquoon considegravere les types de salles selon leur statut et leur locali-sation geacuteographique on note les points suivants

bull En Belgique Espagne Suegravede et Grande-Bre-tagne il nrsquoy a pas de salles publiques parmi les membres du reacuteseau lagrave ougrave dans drsquoautres pays (France Danemark Norvegravege Finlande) il y en a au moins 20

bull En Belgique Suisse France et aux Pays-Bas il nrsquoy a pas de salles priveacutees commerciales par-mi les membres de Live DMA tandis que dans

drsquoautres pays (Grande-Bretagne Allemagne Fin-lande) il y en a plus de 50 (jusqursquoagrave 90 en Espagne)

bull Dans de nombreuses reacutegions le statut juridique le plus repreacutesenteacute au sein du reacuteseau est la struc-ture priveacutee agrave but non lucratif (majoritairement associative) la part srsquoeacutelevant agrave plus de 70 en Suegravede au Danemark en France Suisse Belgique et aux Pays-Bas

Il faut noter ici que lrsquoeacutetude ne prend en compte que les membres des associations elles-mecircmes adheacuterentes agrave Live DMA Par exemple en France et en Suisse la FEDELIMA et PETZI nrsquoacceptent pas les salles et clubs priveacutes commerciales qui existent pourtant bien sur leurs territoires

Pour mieux prendre en compte les diffeacuterents statuts juridiques et les diffeacuterentes jauges selon les reacute-gions ou pays nous avons mis en annexe de ce rapport les reacutesultats individuels de chaque membre de Live DMA qui incluent les totaux les moyennes (ou des meacutedianes) et les caracteacuteristiques principales de leurs salles qui peuvent ecirctre utiliseacutes pour eacutetablir des comparaisons agrave lrsquoeacutechelle europeacuteenne

Voir lrsquoAnnexe 4

CHIFFRES CLES DES SALLES DE CONCERT PAR REacuteGION - PAR MEMBRE DE LIVE DMA

15

Belgique (F)

Belgique (WB)

Suisse

France

Pays-Bas

Danemark

Suegravede

Norvegravege

Finlande

Allemagne

Royaume-Uni

Pays basque

Espagne

Catalogne

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

PETZI

FEDELIMA

VNPF

DANSK LIVE

SVENSK LIVE

NKA

LIVEFIN

LIVEKOMM

MUSIC VENUE TRUST

KULTURA LIVE

ACCES

ASACC

0

0

6

23

2

21

0

21

20

11

0

7

0

0

0

0

0

0

2

5

30

32

50

59

76

80

90

100

100

100

94

77

96

74

70

47

30

30

24

13

10

0

MEMBRE DE LIVE DMA REGION PAYSSalles

publiquesSalles priveacutees agrave but non lucratif

Salles priveacutees commerciales

Live DMA est un reacuteseau europeacuteen non gouvernemental qui œuvre agrave soutenir et promouvoir le sec-teur de la musique live Live DMA est par nature un reacuteseau de coopeacuteration internationale qui repose sur une vision et des valeurs communes Il est composeacute de 19 membres preacutesents dans 15 pays Ces membres sont des associations reacutegionales ou nationales de musique live qui repreacutesentent plus de 3 000 salles de concert clubs et festivals preacutesents sur lrsquoensemble du continent

En 2017 la Commission europeacuteenne a reconnu Live DMA comme reacuteseau europeacuteen Par le biais du programme Europe Creacuteative elle lui a accordeacute un financement pour deacutevelopper son projet Live Style Europe Il srsquoagit drsquoun laquo programme de renforcement des capaciteacutes raquo dont lrsquoobjectif est de deacutevelopper le pouvoir drsquoagir des lieux des festivals et des feacutedeacuterations reacutegionales et nationales de musiques actuelles et de leur fournir les compeacutetences et les outils neacutecessaires pour qursquoelles srsquoadaptent aux transforma-tions de leur secteur

En regroupant des acteurmiddotricemiddots indeacutependantmiddotemiddots issumiddotemiddots de lrsquoensemble du secteur de la musique live Live DMA est une voix collective qui vise agrave affronter les deacutefis europeacuteens et agrave souligner les apports culturels et sociaux des professionnelmiddotlemiddots du spectacle vivant

En tant que membre du Conseil Europeacuteen de la Musique et du Conseil International de la Musique Live DMA collabore activement avec drsquoautres reacuteseaux culturels europeacuteens pour peser sur lrsquoapproche europeacuteenne de la culture et inclure la culture et les arts dans les objectifs de long terme du projet eu-ropeacuteen

Agrave PROPOS DE LIVE DMA ET DU SURVEY

16

Le Conseil international de la mu-sique a proclameacute et œuvre agrave pro-mouvoir les Cinq Droits de la Mu-sique En tant que membre du Conseil europeacuteen de la musique Live DMA srsquoengage en faveur de ces droits

laquo Le Conseil International de la Musique promeut lrsquoaccegraves universel agrave la musique Il a proclameacute et œuvre agrave promouvoir les Cinq Droits de la Musique raquo

La situation des salles de concert et clubs deacutepend intimement de la mise en œuvre de politiques publiques adapteacutees de financements et de reacuteglementations agrave lrsquoeacutechelle locale comme agrave lrsquoeacutechelle natio-nale ou europeacuteenne Un environnement approprieacute pour ces scegravenes musicales repose sur lrsquoeacutequilibre des relations entre ces diffeacuterents pocircles

Les recommandations preacutesenteacutees dans lrsquoAnnexe 1 ont pour objectif de prendre en compte les ca-racteacuteristiques speacutecifiques des lieux de musiques actuelles deacutecrits dans ce rapport afin drsquoassurer des conditions favorables au deacuteveloppement et agrave la peacuterenniteacute de notre secteur

Ces preacuteconisations sont tireacutees de campagnes et de consultations anteacuterieures auxquelles Live DMA a participeacute telles que le dialogue entameacute dans Music Moves Europe les campagnes meneacutees lors des eacutelections europeacuteennes et le groupe de travail laquo Music is not Noise raquo Certaines recommandations viennent aussi de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique un outil qui a pour viseacutee de faire converger les nombreuses voix des diffeacuterents secteurs musicaux europeacuteens afin drsquoeacutetablir un dialogue continu entre deacutecideurmiddotsemiddots et repreacutesentantmiddotemiddots du secteur

Ces recommandations geacuteneacuterales peuvent ecirctre deacuteveloppeacutees et adapteacutees afin de mieux prendre en compte les speacutecificiteacutes locales et nationales Une seacuterie de modegraveles et drsquoeacutetudes sur les bonnes pra-tiques sont eacutegalement disponibles sur la plateforme de ressources de Live DMA Pour plus de donneacutees deacutetailleacutees nrsquoheacutesitez pas agrave contacter lrsquoeacutequipe de coordination de Live DMA et nos diffeacuterents membres agrave lrsquoeacutechelle nationale (voir la rubrique laquo contacts raquo agrave la fin de ce rapport)

AGISSONS

17

Dans cette eacutetude Live DMA repreacutesente 2 597 salles de concert et clubs de 15 diffeacuterents pays Lrsquoeacutetude preacutesente les reacutesultats de la derniegravere enquecircte portant sur lrsquoanneacutee 2017 qui fut meneacutee entre sep-tembre 2018 et mai 2019 auxquels srsquoajoutent les donneacutees compleacutementaires des salles de LiveKomm et de PETZI pour lrsquoanneacutee 2016 Les membres de Live DMA ont envoyeacute le mecircme ensemble de 25 questions agrave 1 943 salles et clubs de 14 reacuteseaux diffeacuterents dans 11 pays Belgique Danemark Finlande France Al-lemagne Pays-Bas Norvegravege Suegravede Suisse Espagne et Grande-Bretagne Les donneacutees de 604 salles ont eacuteteacute collecteacutees (31 de reacuteponses) et sont dans cette eacutetude extrapoleacutees aux totaux par membre de Live DMA et agrave lrsquoensemble des 2 597 salles membres du reacuteseau

POPULATIONDE LrsquoENQUEcircTE

18

Espagne

Catalogne

Belgique (F)

Belgique (WB)

Danemark

France

Pays basque

Finlande

Royaume-Uni

Norvegravege

Suegravede

Pays-Bas

ACCES

ASACC

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

SVENSK LIVE

VNPF

LIVEKOMM

PETZI

TOTAL

110

69

15

36

76

142

15

24

460

165

150

58

28

45

87

25

57

75

40

42

19

40

15

88

9

71

31

510

113

1943

Allemagne

Suisse

46

80

604

31

31

13

9

43

106

6

10

89

66

23

51

MEMBRES DE LIVE DMA REacuteGION PAYS POPULATION REacutePONSES

DONNEacuteES 2017

DONNEacuteES 2016

Depuis 2012 Live DMA collecte des donneacutees pour repreacutesenter les salles et clubs au niveau europeacuteen et permettre des comparaisons agrave diffeacuterentes eacutechelles Lrsquoenquecircte mesure

bull LrsquoORGANISATION statut juridique jauge

bull LES ACTIVITEacuteS activiteacutes compleacutementaires (hors diffusion musicale) eacuteveacutenements musicaux repreacute-sentations musicales et nombre de spectateurmiddotricemiddots

bull LES RESSOURCES HUMAINES personnel salarieacute beacuteneacutevoles et autres employeacutemiddotemiddots (stagiaires ap-prentimiddotemiddots) en nombre drsquoemployeacutemiddotemiddots et drsquoheures travailleacutees en eacutequivalents temps plein (ETP)

bull LES BILANS FINANCIERS coucircts de programmation charges de personnel drsquoinfrastructures (charges totales) ventes de billets subventions de fonctionnement restauration et bar (produits totaux)

Les questions et les deacutefinitions ont eacuteteacute harmoniseacutees pour lrsquoensemble des membres participants afin de creacuteer des totaux des moyennes et des meacutedianes utilisables agrave lrsquoeacutechelle du reacuteseau

Pour une liste des deacutefinitions des questions de lrsquoenquecircte et la terminologie principale voir lrsquoAn-nexe 2

Lrsquoeacutetude est reconduite chaque anneacutee afin de suivre la situation et les tendances les plus reacutecentes des salles Chaque anneacutee de nouveaux pays et de nouvelles salles participent agrave lrsquoenquecircte

laquo LrsquoEacutetude ndash Les salles de concert amp les clubs en Europe ndash Chiffres cleacutes raquo est une publication de Live DMA (Nantes copy 2020) Tous droits reacuteserveacutes Aucune partie de cette publication ne peut ecirctre re-produite stockeacutee dans un systegraveme de recherche diffuseacutee ou transmise sous quelque forme ou par quelque proceacutedeacute eacutelectronique ou meacutecanique que ce soit ndash photocopie enregistrement ou autre ndash sans lrsquoautorisation preacutealable de lrsquoeacutediteur

Malgreacute tout le soin apporteacute agrave lrsquoeacutedition de cette publication lrsquoeacutediteur ne peut ecirctre tenu pour res-ponsable des dommages reacutesultant drsquoune quelconque erreur dans cette publication Live DMA tient eacutegalement agrave souligner que ces donneacutees sont constitueacutees de totaux et de moyennes calculeacutes pour lrsquoen-semble des salles membres du reacuteseau il srsquoensuit qursquoaucune appreacuteciation tireacutee des eacuteleacutements geacuteneacuteraux ne vaut pour des lieux de diffusion pris individuellement

Le soutien de la Commission europeacuteenne agrave la production de cette publication ne constitue pas une approbation du contenu qui reflegravete les vues des seuls auteurs et la Commission ne peut ecirctre tenue responsable de lrsquoutilisation qui pourrait ecirctre faite des informations contenues dans cette publication

MEacuteTHODOLOGIE DE LrsquoENQUEcircTE

19

CREacuteDITS

AVERTISSEMENT

Auteurs Arne DeeAudrey Guerre

Reacutedactrice Juliette Olivares

Collecte de donneacutees amp traitement Arne Dee (Dee Music)

Graphisme Guillemette Gatineau-Wemmersch

PhotoIllustrations Photo Nicolas Faus ProductionPage 1 What Artists Say - httpwwwlive-dmaeuwhat-artists-sayPage 6 Nicolas Faus ProductionPage 7 PixabayPage 17 Union Europeacuteenne

Traduction franccedilaise Jedediah Sklower

20

CONTACTSCoordinateurs locaux de lrsquoenquecircte

Bureaux de Live DMA Coordinateur de lrsquoenquecirctecontactlive-dmaeu 35 rue crucy 44000 Nantes (France)

Arne DeeDee Musicconsultancy amp talent bookingAmsterdam (NL)arnedee-musiccom

Elda Goacutemez

Adriana Alcover

Marc Steens

David Dehard

Michael Nymann Folmer

Hyacinthe Chataigneacute

Arkaitz Villar

Christian Ordon

Salla Vallius

Simon Bray

Andreas Feen Soslashrensen

Yves Mermoud

Maringns Katsler

Arne Dee

ACCES

ASACC

CLUB CIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEKOMM

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

PETZI

SVENSK LIVE

VNPF

eldagomezsalasdeconciertoscom

asaccasaccnet

infoclubcircuitbe

davidcourtcircuitbe

michaeldansklivedk

hyacinthechataignefedelimaorg

infokulturalivecom

christianordonlivekommorg

sallalivefinfi

simonbraymusicvenuetrustcom

andreaskonsertarrangorno

yvesmermoudpetzich

manssvensklivese

arnevnpfnl

ANNEXE 1 Recommandations

bull Deacutevelopper la meacutethodologie de lrsquoEacutetude et son application agrave drsquoautres sous-secteurs (indicateurs partageacutes renforcement des capaciteacutes deacutevelop-pement et structuration du secteur musical)bull Deacutevelopper des recherches qualitatives et des partenariats avec le monde acadeacutemique (par un programme et des financements deacutedieacutes tels que Horizon 2020)bull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur les pratiques et les publics de la musique de maniegravere inclu-sive (sans consideacuterer ceuxmiddotcelles-ci comme des consommateurmiddotricemiddots)bull Deacutevelopper des enquecirctes et des eacutetudes de marcheacute flash sur la diversiteacute et la diffusion artistiques au sein du secteur europeacuteen de la musique livebull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur lrsquoemploi les talents et les compeacutetences y compris ceux des beacuteneacutevoles

bull Soutenir Europe Creacuteative en tant que pro-gramme pour les secteurs culturels et creacuteatifs en Europe avec un budget effectif afin de mettre en œuvre ses diffeacuterentes actions et leur per-mettre drsquoavoir un reacuteel impact sur le secteur Nous soutenons la proposition du Parlement europeacuteen de doubler le budget de ce programmebull Deacutevelopper la connaissance et les opportuniteacutes pour que le secteur musical puisse les appliquer agrave drsquoautres programmes europeacuteens tels qursquoErasmus + Horizon 2020 URBACT et les fonds structu-rels et reacutegionaux bull Soutenir Music Moves Europe pour faciliter lrsquoac-cegraves au service des acteurmiddotricemiddots du champ musi-

cal agrave des financements et particuliegraverement les salles de concert Lrsquoappel pilote 2019 pour la coo-peacuteration de petites salles de concert est un bon exemple qui meacuterite drsquoecirctre soutenubull Seacutelectionner plus de projets par appel Les pe-tites structures ne disposent que drsquoeacutequipes reacute-duites et ne prennent pas le temps drsquoeffectuer les deacutemarches adeacutequates si le taux de reacuteussite est tregraves faiblebull Donner une part importante des cofinance-ments europeacuteens aux projets (au moins 80 )bull Garantir un preacutefinancement pour eacuteviter les pro-blegravemes de treacutesorerie

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LA COLLECTE DE DONNEES

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LrsquoACCEgraveS AUX FINANCEMENTS

ldquoCreacuteer un organisme indeacutependant tel qursquoun Observatoire de la musique constituant une base europeacuteenne de donneacutees et de recherches sur le sec-teur et le marcheacute de la musiquerdquo

ldquoAugmenter standardiser et com-parer la collecte de donneacutees au ni-veau europeacuteen afin de garantir la coheacuterence et la fiabiliteacute des don-neacutees collecteacutees rdquoExtrait delrsquoEuropean Agenda for Music

21

bull Deacutevelopper des politiques publiques de la musique qui se soucient de lrsquointeacuterecirct geacuteneacuteral plus que du poten-tiel eacuteconomique du secteur

bull Soutenir la diversiteacute (des artistes de la culture comme des structures de diffusion) du secteur musical qui est mise en danger par le deacuteveloppe-ment de multinationales

bull Susciter le dialogue et la coopeacuteration entre les structures publiques et priveacutees et non leur mise en concurrence afin de renforcer lrsquoimpact des politiques publiques

bull Inteacutegrer la musique et ses lieux agrave la planification urbaine Agrave cette fin nous recommandons de reacuteu-nir les deacutecideurmiddotsemiddots les acteurmiddotricemiddots culturelmiddotlemiddots et les citoyenmiddotnemiddots pour des consultations et un dia-logue portant sur des politiques utiles concernant la musique et lrsquourbanisme Soutenir la creacuteation drsquoun forum offrant la possibiliteacute drsquoeacutechanger des savoirs entre les deacutecideurmiddotsemiddots et le secteur musical Un tel forum pourrait prendre la forme drsquoune ambassade ou drsquoun conseil de la nuit drsquoun reacuteseau local ou de tout autre organisme repreacutesentant et reconnu par le secteur musical local Dans nombre de grandes villes europeacuteennes ces organismes existent et opegraverent depuis des anneacutees Parmi les exemples

bull La transformation en loi de lrsquoAgent of change afin de proteacuteger et de preacuteserver les valeurs culturelles des salles et clubs ainsi que le tissu eacuteconomique culturel et social des villes et des communauteacutes Sa mise en œuvre au Royaume-Uni est preacutesenteacutee dans le webinaire produit par Live DMA LrsquoAgent of change est une approche positive qui amegravene les deacutecideurmiddotsemiddots le secteur et les urbanistes agrave travail-ler ensemble

bull La creacuteation drsquoun fonds pour lrsquoisolation phonique des

RECOMMANDATIONS RELATIVES AU DIALOGUE ET AUX POLITIQUES PUBLIQUES DE LA MUSIQUE

RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX FINANCEMENTS ET AUX REacuteGLEMENTATIONS

ldquoExplorer davantage lrsquoimpact social socieacutetal et eacuteconomique de la musique aux niveaux mu-nicipal reacutegional et national et encourager les gouvernements agrave investir dans la musique rdquo

ldquoPromouvoir un sentiment drsquoapparte-nance parmi les citoyenmiddotne2s en les en-courageant agrave participer artistiquement financiegraverement ou beacuteneacutevolement agrave des projets musicauxrdquo Citations tireacutees de lrsquoAgen-da Europeacuteen de la Musique

ldquoReconnaicirctre la contribution culturelle des salles de concert et leur permettre drsquoavoir accegraves agrave des financements etou agrave des reacutegimes fiscaux avantageuxrdquoCitation tireacutee de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique

on peut citer les reacuteseaux locaux (comme la Clubcommission Berlin ou la Bar amp Club Kom-mission Zuumlrich) des projets multipartenaires (comme la Plateforme de la Vie Nocturne) des meacutethodes de concertation (comme le SOLI-MA - Scheacutema drsquoOrientation de deacuteveloppement des lieux de musiques actuelles en France) ou encore la preacutesence drsquounmiddote maire de la nuit (comme agrave Londres Amsterdam Mannheim ou Groningue)

bull La mise en place de rencontres informelles de reacuteceptions annuelles agrave lrsquooccasion desquelles les deacutecideurmiddotsemiddots rendent visite aux lieux de musiques actuelles Agrave lrsquooccasion drsquoeacuteveacutenements tels que lrsquoOpen Club Day les salles et les pro-fessionnelmiddotlemiddots ont lrsquooccasion de deacutefaire les steacute-reacuteotypes qui fleacutetrissent leur image et de mon-trer ce qui se fait agrave lrsquointeacuterieur drsquoune salle de concert Avec le secteur professionnel les col-lectiviteacutes publiques les hommes et les femmes politiques et les deacutecideurmiddotsemiddots peuvent deacutevelop-per lrsquoattrait de ces lieux aupregraves des villes et des communauteacutes

infrastructures permettrait de proteacuteger lrsquoeacutecosys-tegraveme des quartiers Un tel fonds creacutee un exemple positif drsquoinvestissement dans la vitaliteacute des quar-tiers Des exemples existent le Laumlrmschutzfonds Berlin et les subventions de la mairie de Barce-lone pour lrsquoinvestissement dans les lieux de mu-siques actuelles

bull La reconnaissance des salles de concert comme espaces culturels devrait avoir des ef-fets reacutegulateurs agrave lrsquoeacutechelle locale baisser les taxes indirectes et les coucircts drsquoinfrastructures ce qui reacuteduirait la fragiliteacute de nombre de salles et de clubs Les horaires drsquoouverture les res-trictions drsquoacircge doivent eacutegalement ecirctre eacutevoqueacutes avec les repreacutesentantmiddotemiddots locauxmiddotles des salles et clubs afin de trouver un accord

Pour en savoir plus sur le travail de sensibilisation de Live DMA et nos recommandations consulter les documents suivants bull Music is not Noise les reacutesultats du groupe de travail de Live DMA et recommandations aupregraves de lrsquoOrganisation mondiale de la Santeacutebull La campagne des eacutelections europeacuteennes et la lettre aux membres du Parlement europeacuteenbull Les tribunes communes drsquoEurope Creacuteative et de Music Moves Europe adresseacutees aux institutions europeacuteennesbull LrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique coordonneacute par le Conseil europeacuteen de la musique

22

La jauge des lieux de musiques actuelles ne tient compte que des locaux utiliseacutes pour les concerts Il srsquoagit de la somme de la capaciteacute drsquoaccueil maximale de lrsquoensemble des salles pouvant ecirctre utiliseacutees simultaneacutement pour les concerts Il ne srsquoagit pas des

recettes ni de la capaciteacute technique ou du nombre de spectateurmiddotricemiddots autoriseacutes par les autoriteacutes

Les activiteacutes culturelles des salles de concert et des clubs incluent par exemple les actions culturelles le travail beacuteneacutevole lrsquoensei-gnement musical les activiteacutes scolaires etc

Les outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots des salles incluent par exemple les locaux de reacutepeacutetition drsquoenregistrement les studios les centres de ressources etc

Lrsquoaccompagnement artistique inclut par exemple les reacutesidences artistiques les formations administratives et techniques etc

Lrsquoactiviteacute de barrestauration existe si la salle de concert propose eacutegalement un bar un restaurant une buvette etc en dehors des horaires de concert

Un eacuteveacutenement musical est un eacuteveacutenement public avec un programme et un accegraves payant ou gratuit Les eacuteveacutenements musicaux peuvent inclure plusieurs performances meneacutees par des formations des groupes ou des DJ

Les places payeacutees sont constitueacutees de toumiddottemiddots les spectateurmiddotricemiddots ayant payeacute un prix drsquoaccegraves ndash quel qursquoil soit ndash pour assister agrave un concert

Les places gratuites sont constitueacutees des spectateurmiddotricemiddots qui ne paient pas de prix drsquoaccegraves parce que lrsquoeacuteveacutenement musical nrsquoen requiert pas ou parce qursquoilsmiddotelles ont eacuteteacute inviteacutemiddotemiddots agrave assister gratuitement agrave un concert payant

Les ressources humaines sont constitueacutees de lrsquoensemble des personnels des salles et clubs (salarieacutemiddotemiddots beacuteneacutevoles et autres em-ployeacutemiddotemiddots) ainsi que les beacuteneacutevoles des salles membres de la FEDELIMA en France (bien qursquoils ne soient pas leacutegalement deacutefinis comme des employeacutemiddotemiddots)

La cateacutegorie des salarieacutemiddotemiddots est constitueacutee de la masse salariale drsquoune salle le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots La cateacutegorie exclut les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots qursquoilsmiddotelles soient reacutemuneacutereacutemiddotemiddots ou non tels que les stagiaires et apprentimiddotemiddots Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des beacuteneacutevoles inclut les personnes qui accomplissent volontairement et pendant leur temps libre un service pour la salle de concert Les beacuteneacutevoles ne perccediloivent pas de salaires mecircme srsquoilsmiddotelles peuvent percevoir une compensation financiegravere lorsqursquoelle est autoriseacutee pour des beacuteneacutevoles La cateacutegorie exclut les autres employeacutemiddotemiddots beacuteneacuteficiant ou non drsquoune compensation financiegravere tels que les stagiaires Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des autres employeacutemiddotemiddots inclut par exemple les stagiaires les apprentimiddotemiddots les personnels deacutefrayeacutes les services ci-viques etc travaillant pour les salles Elle exclut les salarieacutemiddotemiddots le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travail-leurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots ainsi que les beacuteneacutevoles Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

Les eacutequivalents temps plein (ETP) la semaine de travail peut varier selon la structure et peut par conseacutequent affecter la valeur des ETP Par exemple dans le cas drsquoune structure ayant travaillant 40 heures pendant une semaine eacutequivaut agrave 10 ETP (4040=10) un membre du personnel y ayant travailleacute 32 heures eacutequivaut agrave 08 ETP (3240=08)

Les produits totaux sont constitueacutes de lrsquoensemble des ventes de billets de boissons et de nourriture des subventions et drsquoautres recettes

Les ventes de billets incluent le produit des ventes de billets Elles excluent les recettes tireacutees drsquoautres sources indirectes telles que le vestiaire les reacuteservations les adheacutesions et les produits deacuteriveacutes

Les subventions sont constitueacutees de lrsquoensemble des produits venant de fonds publics municipaux reacutegionaux nationaux supra-nationaux (europeacuteens) etc

Les recettes bar et restauration incluent lrsquoensemble des recettes tireacutees de la vente de nourriture de boissons drsquoalcool de traiteurs etc

Les charges totales sont constitueacutees de la somme des coucircts de programmation des loyers des frais de personnel de lrsquoachat de nourriture et de boissons et de tous les autres coucircts

Les coucircts de programmation sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts relatifs aux repreacutesentations artistiques tels que les salaires les frais de deacutesistement les frais partageacutes les droits drsquoauteur et copyrights les frais de booking la restauration des artistes les frais de plateau additionnels (sono deacutecors additionnels) Les frais de communication nrsquoen font pas partie pas plus que les coucircts drsquoinfrastructures propres aux salles (reacutegie deacutecors sono location de salles etc)

Les frais de personnels sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts engageacutes pour les salarieacutemiddotemiddots les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots pour mettre en œuvre les activiteacutes musicales que ce soit durant la phase de preacuteparation ou pendant lrsquoeacuteveacutenement musical Ils incluent les salaires bruts les cotisations sociales et le coucirct des beacuteneacutevoles Les salaires bruts in-cluent les paiements effectueacutes sous la forme de sommes additionnelles telles que les indemniteacutes les primes les heures suppleacutemen-taires les deacutefraiements les suppleacutements les allocations etc Les charges sociales incluent les cotisations patronales agrave la seacutecuriteacute sociale aux fonds de preacutevoyance aux assurances maladie chocircmage ainsi que les frais de deacutemeacutenagement de logement de garde drsquoenfants drsquohabillement etc Les coucircts de beacuteneacutevoles peuvent inclure les coucircts engageacutes pour des activiteacutes des deacuteplacements le logement la formation les assurances les repas des beacuteneacutevoles etc Cette cateacutegorie nrsquoinclut pas les sommes verseacutees aux artistes

Les coucircts drsquoinfrastructures incluent lrsquoensemble des coucircts de location et drsquoassurance des lieux les fluides la teacuteleacutesurveillance lrsquoen-tretien (contrats de service installations)

Lrsquoensemble des donneacutees financiegraveres de cette eacutetude sont exprimeacutees en euros hors taxes

ANNEXE 2 Lexique et deacutefinitions

23

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

8 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures publiques mais elles ne sont monnaie courante que dans les associations danoise finlandaise franccedilaise allemande et norveacutegienne On en trouve eacutegalement au Pays basque (cocircteacute franccedilais) aux Pays-Bas et en Suisse

Les salles publiques du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 600 places et elles sont donc relativement grandes par com-paraison avec les autres salles du reacuteseau Elles programment en moyenne 98 eacuteveacutenements musicaux par an avec 165 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 25 000 spectateurmiddotricemiddots 33 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts une part relativement eacuteleveacutee de ces salles propose eacutegalement des activiteacutes culturelles des outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots et lrsquoaccompagnement de projets artistiques

Les salles de concert publiques ont le plus souvent eacuteteacute creacuteeacutees agrave lrsquoinitiative drsquoautoriteacutes publiques et sont financeacutees par celles-ci par conseacutequent les subventions repreacutesentent une part importante (54 ) de leurs produits totaux Ces salles doivent aussi une part significative de leurs recettes aux deacutepenses du public (36 ) que ce soit par la vente de billets ou de boissons et de nourriture Si les produits se distinguent la part des ressources affecteacutees agrave la pro-grammation musicale aux salarieacutemiddotemiddots et aux infrastructures ne diffegravere guegravere des structures priveacutees ou associatives

ANNEXE 3A Vue drsquoensemble des salles publiques

Activiteacutees proposeacutees par les salles publiques

PRODUITS CHARGESRESTAURATION

amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS11

25

37

29

9

24

10

54

28082633143162031 35

De nombreux beacuteneacutevoles (33 ) precirctent main-forte aux structures publiques mais la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves faible (4 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (87 ) est le fait des sala-rieacutemiddotemiddots 39 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels pour les salles publiques

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES54 33 13

87 4 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

24

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 63 salles de concert publiques membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

44 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif en tregraves grande majoriteacute organiseacutees sous formes associatives Il srsquoagit du type de structuration le plus freacutequent dans les reacuteseaux belge danois franccedilais neacuteerlandais sueacutedois et suisse Les structures priveacutees agrave but non lucratif sont eacutegalement freacutequentes dans les reacuteseaux britannique finlandais allemand norveacutegien basque et espagnol

Les salles priveacutees agrave but non lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 399 places Elles programment en moyenne 99 eacuteveacutenements musicaux par an avec 218 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 24 000 spectateurmiddotricemiddots 47 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles artistiques culinaires et pluridisciplinaires dans les proportions suivantes

Les salles de concert priveacutees agrave but non lucratif (principalement associatives) sont des structures indeacutependantes mais elles reccediloivent des subventions de collectiviteacutes territoriales (locales reacutegionales ou nationales) Les produits de ces structures sont dans lrsquoensemble composeacutes de subventions (31 ) et de deacutepenses du public (55 ) La part des subventions est neacuteanmoins bien plus basse pour les salles associatives plus grandes (1000+) Les sommes relatives alloueacutees agrave la programmation musicale agrave la masse salariale et aux infrastructures ne les distinguent pas beaucoup des deux autres types de structures

ANNEXE 3B vue drsquoensemble des salles priveacutees agrave but non lucratif

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

25

30

34

32

9

2514

31

344542422322141315 22

De tregraves nombreux beacuteneacutevoles (70 ) precirctent main-forte aux structures associatives et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est consideacuterable (34 ) Neacuteanmoins la majoriteacute du travail effectueacute (58 ) est le fait de salarieacutemiddotemiddots 40 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels - pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES27 70 3

58 34 8HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

25

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 193 salles de concert priveacutees agrave but non lucratif membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

48 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees commerciales Il srsquoagit de la structure la plus freacutequente dans les associations allemande espagnole et britannique mais elles sont eacutegalement tregraves preacutesentes dans les reacuteseaux du nord de lrsquoEurope Danemark Finlande Norvegravege et Suegravede

Les salles priveacutees agrave but lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 300 places Elles programment en moyenne 211 eacuteveacutenements musicaux par an avec 473 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 37 000 spectateurmiddotricemiddots 32 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles pluridisciplinaires et dans une moindre mesure drsquoaccompagnent artistique Elles combinent souvent leur fonc-tion principale avec un bar ou un restaurant

Les salles de concert priveacutees commerciales sont des structures agrave but lucratif mais la plupart drsquoentre elles ne reacutealisent pas de marges de profit et reacuteinvestissent lrsquoensemble de leurs recettes dans leur fonction de salle de concert Dans la mesure ougrave elles ne reccediloivent que peu de subventions (2 du total) elles deacutependent de re-cettes propres soit essentiellement les deacutepenses faites par les spectateurs (88 ) ndash achats de places nourriture et boissons Si la structure de leurs produits est diffeacuterente la part de ressources affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures nrsquoest en revanche guegravere diffeacuterente des structures agrave but non lucratif

ANNEXE 3C vue drsquoensemble des salles priveacutees commerciales

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees commerciales

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

IN-FRASTRUC-

TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

50

38

33

30

15

21

10

2

303121134821251533 49

Les structures priveacutees commerciales font appel agrave peu de beacuteneacutevoles (13 ) et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves basse (2 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (91 ) est le fait des salarieacutemiddotemiddots 41 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels dans les salles priveacutees commerciales

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES83 13 4

91 2 7HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

26

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 381 salles de concert priveacutees commerciales membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ACCES repreacutesente 110 salles espagnoles mais nrsquoinclut pas les salles de Catalogne et du Pays basque qui sont quant agrave elles repreacutesenteacutees par deux autres membres de Live DMA ASACC et Kultura Live

Les salles du reacuteseau ACCES ont une jauge meacutediane de 265 places et sont donc pour lrsquoen-semble relativement petites Elles programment au total environ 18 000 repreacutesentations ar-tistiques par an qui attirent plus de 28 millions de spectateurmiddotricemiddots 65 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

90 des salles de concert membres du reacuteseau ACCES sont des structures priveacutees commerciales avec un pro-duit total de plus de 28 millions drsquoeuros Les subven-tions ne repreacutesentent que 2 du produit total Elles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacute-penses reacutealiseacutees par le public (93 ) Leurs recettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de pro-grammation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4A Vue drsquoensemble des salles membres drsquoACCES

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur salasdeconciertoscom etou contacter Elda Goacutemez la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte eldagomezsalasde-conciertoscom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES PRODUITS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTIONS

PRODUITS CHARGES

6

45

26

33

26

15

48

2

010

90

472720633740235067

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles ne repreacutesentent qursquoune tregraves faible propor-tion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (2 ) Sur lrsquoensemble des 1 600 personnes qursquoelles em-ploient 1 500 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 41 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

93 2 5

93 2 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

27

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres de lrsquoACCES et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 110 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ASACC repreacutesente 69 salles catalanes Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 150 places et sont donc pour lrsquoensemble relativement petites Elles programment au total environ 30 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 4 millions de spectateurmiddotricemiddots 45 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

90 des salles de concert membres du reacuteseau ASACC sont des structures priveacutees commerciales avec un produit total de plus de 67 millions drsquoeuros Les sub-ventions ne repreacutesentent que 3 du produit total Ces salles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacutepenses reacutealiseacutees par le public (91 ) Leurs re-cettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de programmation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4B Vue drsquoensemble des salles membres drsquoASACC

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpwwwinfoconcertscatesasacc etou contac-ter Adriana Alcover la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte adrianaasaccnet

010

90

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS

7

41

50

3

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

FRAIS DE PERSONNEL

CHARGES

32

23

14

30

523526612326324261

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (1 ) Sur lrsquoensemble des 1 400 personnes qursquoelles emploient 1 350 sont salarieacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

94 1 5

92 2 6HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

28

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres drsquoASACC et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 69 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Kultura Live repreacutesente 15 salles du Pays basque Elles ont une jauge meacutediane de 648 places mais certaines accueillent moins de 150 personnes Elles pro-gramment au total environ 2 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 400 000 spectateurmiddotricemiddots 50 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

80 des salles de concert membres du reacuteseau Kultu-ra Live sont des structures priveacutees commerciales mais deux drsquoentre elles ont un statut associatif et lrsquounique salle situeacutee en France a un statut public Le modegravele eacuteconomique de ces salles est speacutecifique Dans lrsquoen-semble elles ont engendreacute un produit total de plus de 7 millions drsquoeuros

ANNEXE 4C Vue drsquoensemble des salles membres du reacuteseauKULTURA LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpkulturalivecom etou contacter Arkaitz Villar la coordinateur local de lrsquoenquecircte infokulturalivecom

713

80

671733836750336767

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles basques (6 ) Sur lrsquoensemble des 280 personnes qursquoelles emploient 240 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 34 de lrsquoen-semble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

87 6 7

85 5 10HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

29

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 6 salles membres de Kultura Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

La FEDELIMA repreacutesente 142 salles franccedilaises Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total de pregraves de 17 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de spectateurmiddotricemiddots 48 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts les salles franccedilaises proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

77 des salles de concert membres de la FEDELIMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves majoritaire-ment associatives) 23 sont publiques chaque cateacute-gorie a des fonctions et des modegraveles eacuteconomiques diffeacute-rents Ces salles ont engendreacute un produit total de plus de 147 millions drsquoeuros Les subventions repreacutesentent une grande part de leurs produits (58 ) une caracteacuteristique qui tient agrave la forte proportion de salles publiques agrave lrsquoim-portance de la masse salariale et des fonctions sociales et culturelles qursquoelles assument Par rapport agrave drsquoautres reacutegions europeacuteennes la part des recettes venant des deacute-penses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots est plus faible (26 )

ANNEXE 4D Vue drsquoensemble des salles membres de laFEDELIMA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le dernier rapport de la FEDELIMA sur leur site wwwfedelimaorgarticle170html etou contacter Hyacinthe Chataigneacute qui coordonne les enquecirctes de la feacutedeacuteration hyacinthechataignefedelimaorg

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1716

41

22

2

35

10

58

2377

0

94919814422

24 1 4

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En France un reacutegime juridique speacutecifique veut que les beacuteneacute-voles ne puissent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots pour leur travail ou accomplir des tacircches pouvant ecirctre effectueacutees par des em-ployeacutemiddotemiddots Ilsmiddotelles ne sont donc pas comptabiliseacutemiddotemiddots en tant que travailleurmiddotsemiddots et nrsquoapparaissent par conseacutequent pas dans nos statistiques sur les heures travailleacutees ETP Nous les avons

toutefois inclus dans les ressources humaines totales afin de montrer lrsquoimportance de leur engagement au service des salles de la FEDELIMA Sur lrsquoensemble des plus de 8 600 personnes actives dans ces salles 1 600 sont salarieacutees et plus de 6 500 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 37 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES(statut franccedilais)

AUTRES

19 76 5

91 0 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

30

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 106 salles membres de la FEDELIMA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 142 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

PETZI la Feacutedeacuteration suisse des clubs et festivals repreacutesente 113 salles Celles-ci sont relative-ment petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 16 400 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 22 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles suisses proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres de la feacutedeacuteration sont des structures agrave but non lucratif dont 94 sont priveacutees et 6 publiques Ces salles ont engendreacute un produit total de 85 millions drsquoeuros constitueacutes notam-ment de 25 de subventions et de 64 de deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots Le soutien des autori-teacutes publiques et le grand nombre de beacuteneacutevoles font que les coucircts drsquoexploitation sont relativement plus bas que dans drsquoautres reacutegions Les recettes des ventes de billets peuvent par conseacutequent ecirctre utiliseacutees pour la program-mation et investies dans des talents eacutemergents

ANNEXE 4E Vue drsquoensemble des salles membres de PETZI

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwpetzichfr etou contacter Yves Mermoud qui coordonne ses enquecirctes yvesmermoudpetzich

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

11

27

34

31

11

25

37

25

694

0

282629311519122315

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Suisse les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment des plus petites et des structures as-sociatives Sur lrsquoensemble des 8 800 personnes travaillant dans ces salles plus de 5 500 sont beacuteneacutevoles et repreacute-sentent 55 du total drsquoheures travailleacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

35 63 2

40 55 5HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

31

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 80 salles membres de PETZI et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 113 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveKomm repreacutesente 510 salles allemandes regroupeacutees par reacutegions Nous ne disposons pour lrsquoinstant que drsquoinformations limiteacutees tireacutees de leur enquecircte de 2016 mais elles nous permettent deacutejagrave de deacutefinir les caracteacuteris-tiques principales et le modegravele eacuteconomique des salles allemandes Celles-ci sont relativement petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 160 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 146 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces struc-tures organisent eacutegalement des festivals

Les membres de LiveKomm preacutesentent des profils varieacutes avec 59 de structures priveacutees commerciales 30 de structures priveacutees agrave but non lucratif et 11 de structures publiques Leurs modegraveles eacuteconomiques sont par conseacutequent eacutegalement divers Les structures agrave but non lucratif beacuteneacuteficient de peu de subventions (6 ) par rapport agrave leurs eacutequivalents europeacuteens et les salles deacutependent principalement des deacutepenses reacute-aliseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (76 ) En moyenne le montant des coucircts artistiques est supeacuterieur aux re-cettes de billetterie

Annexe 4F Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEKOMM

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1836

37

28

12

23

40

6

1130

59

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

LiveKomm coopegravere en ce moment avec lrsquoInitiative Musik (le bureau export allemand pour la musique) sur une en-quecircte nationale qui inclut les donneacutees collecteacutees par les salles de LiveKomm les reacutesultats devraient ecirctre publieacutes agrave lrsquoautomne 2020

La Berlin Clubcommission qui regroupe 251 clubs salles et promoteurs berlinois a sorti un rapport au printemps 2019 qui mesure lrsquoimpact social et eacuteconomique des clubs berlinois Il est teacuteleacutechargeable agrave lrsquoadresse suivante httpswwwclubcommissiondeclub-culture-study

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwlivekommorg etou contacter Christian Ordon christianordonliveKommorg

32

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2016) collecteacutees en 2017-18 aupregraves de 46 salles membres de LiveKomm et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 510 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Court-Circuit repreacutesente 36 salles situeacutees en Belgique francophone (Wallonie et Bruxelles) Ces salles ont une jauge meacutediane de 400 places Elles programment au total pregraves de 7 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 89 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

Toutes les salles de concert membres du reacuteseau Court-Circuit sont des structures priveacutees agrave but non lu-cratif Le total de leurs produits deacutepasse les 135 millions drsquoeuros Ceux-ci consistent pour lrsquoessentiel de 32 de subventions et de 58 de deacutepenses faites par les spec-tateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les ressources consacreacutees agrave la pro-grammation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre inves-ties dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4G Vue drsquoensemble des salles membres deCOURT-CIRCUIT

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpswwwcourt-circuitbe etou contacter David De-hard le coordinateur local de lrsquoenquecircte davidcourtcir-cuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION INFRASTRUC-

TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

35

41

409

10

23

32

0100

0

446767222222332267

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 200 personnes qursquoelles emploient 800 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 39 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes constituent 21 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES19 67 14

42 39 19HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

33

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 au-pregraves de 9 salles membres de Court-Circuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 36 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Clubcircuit repreacutesente 15 salles situeacutees en Flandre ndash la reacutegion neacuteerlandophone de Belgique Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 3 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 85 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres du reacuteseau Clubcir-cuit sont des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 21 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 40 de subventions et 48 de deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de per-sonnel Les ressources consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

ANNEXE 4H Vue drsquoensemble des salles membres de Clubcircuit

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwclubcircuitbe etou contacter Marc Steens infoclubcircuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

12

31

27

37

9

27

17

40

0100

0

624677773188092

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 4 200 personnes actives dans ces lieux 4 000 sont beacute-neacutevoles et repreacutesentent 36 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes constituent 29 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES3 96 1

55 36 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

34

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 13 salles membres de Clubcircuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Lrsquoassociation neacuteerlandaise de salles de concert et de festivals VNPF repreacutesente 58 salles situeacutees aux Pays-Bas Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 26 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 41 millions de spectateurmiddotricemiddots 49 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

Les salles de concert membres du reacuteseau VNPF sont dans leur quasi-totaliteacute (98 ) des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 167 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 25 de subventions et 62 de deacutepenses effec-tueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacute-quent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4I Vue drsquoensemble des salles membres de VNPF

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp LOCAUX POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwvnpfnl etou contacter Arne Dee le coordinateur lo-cal de lrsquoeacutetude arnevnpfnl

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

13

37

33

35

12

20

25

25

296

2

16242016141061416

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Dans les Pays-Bas les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 8 200 personnes qursquoelles emploient plus de 4 600 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 17 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes repreacutesentent 43 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES39 56 4

72 17 11HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

35

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 51 salles membres de VNPF et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 58 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Music Venue Trust repreacutesente 460 salles situeacutees au Royaume-Uni Ces salles sont dans lrsquoensemble assez petites avec une jauge meacutediane de 250 places Elles pro-gramment au total drsquoenviron 350 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 125 millions de spectateurmiddotricemiddots 18 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

76 des salles de concert membres du Music Ve-nue Trust sont des structures priveacutees agrave but lucratif et 24 agrave but non lucratif et elles ont par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Contrairement aux autres reacutegions europeacuteennes les salles associa-tives britanniques ne beacuteneacuteficient quasiment pas de subventions et les salles srsquoen remettent presque ex-clusivement aux sommes deacutepenseacutees par les specta-teurmiddotricemiddots

Annexe 4J Vue drsquoensemble des salles membres de MUSIC VENUE TRUST

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITSCHARGES

0

39

27

47

25

0

60

0

024

76

11127

2291771325

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur musicvenuetrustcom etou Simon Bray le coordinateur local de lrsquoeacutetude simonbraymusicvenuetrustcom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

36

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 89 salles membres de Music Venue Trust et extrapoleacutees agrave lrsquoen-semble des 460 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Dansk Live repreacutesente 76 salles danoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total environ 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 17 million de spectateurmiddotricemiddots

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes culturelles sociales artistiques culinaires et pluridisciplinaires 70 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Annexe 4K Vue drsquoensemble des salles membres deDANSK LIVE

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpdansklivedk etou contacter Michael Folmer Wessman michaeldansklivedk

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

37

30

36

12

21

24

30

2174

5

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Au Danemark les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 5 100 personnes qursquoelles emploient 4 000 sont beacuteneacutevoles et re-preacutesentent 30 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 49 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES18 78 4

65 30 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

37

Les membres du reacuteseau Dansk Live sont agrave 95 des structures agrave but non lucratif dont principalement des structures priveacutees agrave but non lucratif (74 ) mais avec une part significative de structures publiques (21 ) 5 sont priveacutees agrave but lucratif Ces salles ayant des sta-tuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des mo-degraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble les reacutesul-tats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 36 de leurs produits proviennent de subventions et 48 des deacutepenses ef-fectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros

Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacute-volat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la program-mation deacutepassent par conseacutequent les recettes de bil-letterie et plus de ressources peuvent ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 43 salles membres de Dansk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 76 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Le Norske Konsertarrangoslashrer (NKA) repreacutesente 165 salles norveacute-giennes Ces salles sont relativement petites avec une jauge meacute-diane de 350 places Elles programment au total environ 19 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 28 mil-lions de spectateurmiddotricemiddots 5 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

21 des salles de concert membres du reacuteseau NKA sont des structures publiques 47 des structures priveacutees agrave but non lucratif et 32 des structures pri-veacutees commerciales et adoptent par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Lrsquoeacutetat actuel des donneacutees collecteacutees ne nous permet pas de publier des informations plus deacutetailleacutees sur leur masse sa-lariale leurs produits et leurs deacutepenses mais nous pouvons observer que les aides publiques et le re-cours significatif au beacuteneacutevolat permettent de reacute-duire les coucircts drsquoexploitation ndash autant drsquoargent qui peut ecirctre investi dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4L Vue drsquoensemble des salles membres de NKA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

2147

32

52449

4532269

4474

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwkonsertarrangorno etou contacter Andreas Feen Soslashrensen le coordinateur local de lrsquoeacutetude andreaskonsertarrangorno

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

38

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 66 salles membres de NKA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 165 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Svensk Live repreacutesente 150 salles sueacutedoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 11 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 15 million de spectateurmiddotricemiddots 70 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

70 des salles de concert membres du reacuteseau Svensk Live sont des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 30 restants des structures priveacutees agrave but lucra-tif Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques va-rieacutes mais dans lrsquoensemble les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 13 de leurs produits proviennent de subventions et 79 des deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 18 millions drsquoeuros Ces sommes sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures Par rapport aux autres pays europeacuteens en Suegravede les aides publiques aux salles associatives sont faibles

Annexe 4M Vue drsquoensemble des salles de SVENSK LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUCTURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION PRODUITS CHARGES

7

59

2557

11

8

20

13

070

30

171309171301722

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwsvensklivese etou contacter Maringns Katsler manssvensklivese

En Suegravede les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 300 personnes qursquoelles emploient 1 050 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 70 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 55 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES10 80 11

13 70 17HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

39

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 150 salles membres de Svensk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 150 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveFIN repreacutesente 24 salles finlandaises Elles programment au total plus de 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de specta-teurmiddotricemiddots 40 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

50 des salles de concert membres du reacuteseau Live-FIN sont des structures priveacutees commerciales 30 des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 20 restants des structures publiques Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble et par contraste avec les autres reacutegions europeacuteennes les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que les aides publiques sont tregraves faibles (1 ) y compris pour les salles as-sociatives et publiques Les salles membres de Live-FIN deacutependent largement des deacutepenses des specta-teurmiddotricemiddots (86) Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros Ces ressources sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation (40 ) agrave la masse salariale (33 ) et aux infrastructures (18 )

Annexe 4N Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEFIN

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

CATERINGSALES

SUBSIDY

INCOME EXPENDITURE

12

44

33

40

18

9

42

1

2030

50

4030207020500

5060

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Finlande aussi les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles particuliegraverement les plus petites Sur lrsquoen-semble des 1 600 personnes qursquoelles emploient pregraves de 900 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 40 de lrsquoensemble

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwlivefinfi etou contacter Salla Vallius sallalivefinfi

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

40

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 10 salles membres de LiveFIN et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 24 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet du Live DMA

Page 4: THE SURVEY - FEDELIMA

Les salles et clubs membres de Live DMA tota-lisent pregraves drsquoun million de repreacutesentations artistiques par an Ces lieux sont des plateformes preacutecieuses pour reacuteveacuteler les artistes ndash particuliegraverement celles et ceux qui eacutemergent ndash et leur permettre de construire leur public Ces derniegraveres deacutecennies se produire en concert est devenu drsquoautant plus crucial pour la plu-part des musicienmiddotnemiddots dans un contexte de deacuteclin des ventes physiques et de visibiliteacute accrue sur les plateformes de streaming

Les lieux de musiques actuelles geacutenegraverent de nom-breux emplois et suscitent lrsquoacquisition de nom-breuses compeacutetences gestion administration pro-duction communication programmation formation technique relations publiques meacutediation entre autres fonctions Les personnes impliqueacutees dans lrsquoactiviteacute des salles ont lrsquoopportuniteacute de deacutevelopper des parcours professionnels polyvalents en combinant une multipli-citeacute de tacircches De mecircme les beacuteneacutevoles y acquiegraverent une expeacuterience et des compeacutetences fondamentales dans leurs parcours professionnels futurs

Les deacutepenses reacutealiseacutees par les salles de concert sont assez similaires malgreacute la diversiteacute des lieux (plus ou moins grands associatifs ou commerciaux) les coucircts se reacutepartissant agrave peu pregraves eacutequitablement pour la programmation le personnel et les infrastruc-tures En revanche les modegraveles eacuteconomiques sont tregraves diffeacuterents selon le type de salle (jauge statut ju-ridique) comme nous le verrons dans les prochains chapitres

Non seulement les salles de concert et les clubs repreacutesentent plus drsquoun milliard drsquoeuros de recettes un vrai gisement drsquoemploi tant pour les artistes que pour le personnel mais ils participent aussi au dy-namisme des villes et des espaces ruraux Le Music Cities Manual publieacute par Sound Diplomacy1 explique comment ldquola musique creacutee des emplois est un ou-til de reacutegeacuteneacuteration urbaine accroicirct la production eacuteconomique profite au tourisme ameacuteliore la qua-liteacute de vie soutient lrsquointeacutegration sociale œuvre aux objectifs de deacuteveloppement durable et nourrit la florissante eacuteconomie de la nuitrdquo Lrsquoactiviteacute des salles et clubs a eacutegalement drsquoautres retombeacutees eacuteco-nomiques qui ne sont pas deacutecrites dans ce rapport mais que lrsquoon peut retrouver dans drsquoautres eacutetudes publieacutees par nos membres dont le UK Live Music Census2 et le Berlin Club Study3 ce dernier note

CHIFFRES CLEacuteSCes chiffres sont tireacutes de donneacutees 2016 et 2017 collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 604 salles de concert membres du reacuteseau Live DMA et extrapoleacutes pour repreacutesenter lrsquoensemble des 2 597 salles membres du reacuteseau en 2017

1 httpwwwlive-dmaeuthe-music-cities-manual 2 httpwwwlive-dmaeuuk-live-music-census3 httpwwwlive-dmaeuclub-culture-berlin-facts-figures

ORGANISENT

400 000eacuteveacutenements

musicaux

87 000 personnes

sont employeacutees

dans les salles et les

clubs

PREacuteSENTENT

950 000repreacutesenta-tions artis-

tiques

ATTIRENT

70 MILLIONSde visiteurmiddotsemiddots

Tous les ans les 2 597 salles de concert et clubs membres

de Live DMA

dont 28 000 employeacutemiddotemiddots

et56 000 beacuteneacutevoles (cf focus p10 et deacutefinition du terme laquo beacuteneacutevole raquo en

Europe p23 )

Les salles et clubs engendrent 18 milliard drsquoeuros de chiffre drsquoaffaires dont 620 millions drsquoeuros proviennent des ventes de billets Les salles deacutepensent 530 millions drsquoeuros pour la programmation et 560 millions drsquoeuros en frais de personnels

2

SALLES DE CONCERT ET CLUBS LE ROcircLE MOTEUR DU SECTEUR DE LA MUSIQUE LIVE

que ldquole chiffre drsquoaffaires des clubs berlinois a un effet consideacuterable sur le chiffre drsquoaffaires global avec un coefficient multiplicateur de 13 Entre 20 et 25 de la production eacutecono-mique revient aux gouvernements locaux ou agrave lrsquoEacutetat par le biais de taxesrdquo

LES STATUTS JURIDIQUES DES MODELES EacuteCONOMIQUES VARIEacuteS

8 des salles membres de Live DMA sont des structures publiques 44 des structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves majoritairement sous formes associatives) et 48 des structures priveacutees com-merciales Le secteur de la musique live repose sur un eacutecosystegraveme complexe qui se reflegravete dans la di-versiteacute des modegraveles eacuteconomiques et des types de reacuteglementations auxquelles les salles doivent se soumettre Les salles et les clubs ont par conseacute-quent diffeacuterents besoins et diffeacuterentes prioriteacutes et creacuteer des politiques publiques de la musique qui les prennent tous en compte peut se reacuteveacuteler ardu La preacutesente eacutetude permet de mieux comprendre le paysage europeacuteen de la musique live Malgreacute cette complexiteacute les diffeacuterents types de salles ont tant de pratiques en commun que de nombreuses actions politiques peuvent leur ecirctre profitables agrave toutes Cette eacutetude se veut une premiegravere eacutetape pour iden-tifier les diffeacuterents niveaux drsquoactions adeacutequates afin que les leacutegislateurmiddotricemiddots puissent soutenir la grande diversiteacute du secteur europeacuteen de la musique live En deacutepit de la diversiteacute des statuts juridiques salles et clubs ont des objectifs communs programmer une multipliciteacute drsquoartistes accueillir des publics va-rieacutes deacutevelopper un projet lieacute agrave leur territoire et ecirctre reconnus comme des acteurs culturels

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude reacutevegravelent que 51 des salles ont des petites jauges (infeacuterieures agrave 400 places) 36 sont de taille moyenne (400 agrave 999 places) et 13 sont des grandes salles (plus de 1 000 places) Les lieux les plus grands sont le plus souvent consti-tueacutes de plusieurs salles de concert plus petites La jauge meacutediane de lrsquoensemble des salles de concert est agrave 375 places En cela les structures adheacuterentes de Live DMA sont pour lrsquoessentiel et de faccedilon geacuteneacute-rale de petites salles de concert contrairement aux

salles laquo arena raquo ou de type laquo Zeacutenith raquocompo-seacutees drsquoune salle principale

En moyenne les structures publiques dis-posent de salles de concert plus grandes (meacute-diane de 600 places) alors que les salles asso-ciatives ont une meacutediane de 399 places et les salles priveacutees commerciales ont une capaciteacute de 300 places Ce dernier chiffre tient princi-palement agrave la petite taille des jauges en Alle-magne Espagne Suegravede et au Royaume-Uni

Les associations de musique live membres de Live DMA sont feacutedeacutereacutees autour drsquoun ideacuteal drsquointeacuterecirct geacuteneacuteral toutes doivent lire signer accepter et suivre une charte eacutethique qui ex-prime clairement ces valeurs Cette charte est consultable sur la page suivante

httpwwwlive-dmaeuwp-contentuploads201906LiveDMA_Ethical_Charter_2019pdf

8STRUCTURES

PUBLIQUES

44STRUCTURES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

(majoritairement associatives)

48STRUCTURES

PRIVEacuteES COMMERCIALES

LES JAUGES UNE DIVERSITEacute POUR TOUS LES GOUcircTS

jauge de 0-199

jauge de 200-399

jauge de 400-699

jauge de 700-999

jauge de +1000

20

31

25

11

13

3

Statuts juridiques de lensemble des salles

Les lieux de musiques actuelles ont pour point commun de proposer principalement des activi-teacutes drsquoorganisation de concerts et de programma-tion musicale mais seuls 37 sont exclusivement deacutedieacutes agrave la musique live Un tiers de lrsquoensemble propose des activiteacutes culturelles des locaux de reacutepeacutetition des projets artistiques et de lrsquoaccom-pagnement musical Un autre tiers de lrsquoensemble associe des concerts agrave la gestion drsquoun bar ou drsquoun

restaurant en dehors des horaires de concert De plus pregraves de la moitieacute des reacutepondants ont des fonctions pluridisciplinaires (cineacutema theacuteacirctre ga-lerie photo entre autres)

Les reacutesultats de lrsquoenquecircte nous montrent que plus la salle est petite plus elle a de chances de se speacutecialiser dans lrsquoorganisation de concerts alors que les salles plus grandes offrent plus freacutequem-ment des activiteacutes annexes

bull LrsquoORGANISATION DE CONCERTS COMME UNIQUE ACTIVITEacute

ACTIVITEacuteS CULTURELLES

OUTILS LOCAUX POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

BAR RESTAURANT

AUTRES ACTIVITEacuteS

THEacuteAcircTRE DANSE

MULTIMEacuteDIA amp ARTS NUMEacuteRIQUES

CINEacuteMA FILMS

EXPOSITIONS GALERIE PHOTO

35

26

19

PETITES

MOYENNES

GRANDES

PETITES

MOYENNES

GRANDES

ACTIVITEacuteS PLUS QUE DE LA MUSIQUE LIVE

Activiteacutes des salles selon la jauge

4

50

40

30

20

10

0

Les salles publiques particuliegraverement ne se consacrent presque jamais exclusivement agrave lrsquoor-ganisation de concerts (2 ) Elles proposent plus souvent des activiteacutes culturelles (80 ) en plus des concerts lagrave ougrave seulement 45 des salles associatives et 31 des salles priveacutees com-merciales assument cette fonction

Les salles publiques et associatives proposent plus souvent des outils et des locaux pour ac-cueillir les musicienmiddotnemiddots Elles accompagnent plus souvent les projets artistiques que les salles pri-veacutees commerciales

Ces derniegraveres ont un modegravele eacuteconomique qui inclut souvent une fonction de bar ou restaurant en dehors des heures de concert qui leur permet de couvrir en partie les coucircts de programmation De nombreuses salles membres du reacuteseau Live DMA sont eacutegalement des centres pluridiscipli-naires reliant des artistes et des publics issus de diffeacuterentes formes et courants artistiques

bull LrsquoORGANISATION DE CONCERTS COMME UNIQUE ACTIVITEacute

2

34

30

Activiteacute des salles selon le statut juridique

STRUCTURE PUBLIQUE

STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

5

ACTIVITEacuteS CULTURELLES

OUTILS LOCAUX ESPACES DE TRAVAIL POUR LES

MUSICIENmiddotNEmiddotS

ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

BAR RESTAURANT

AUTRES ACTIVITEacuteS

THEacuteAcircTRE DANSE

MULTIMEacuteDIA amp ARTS NUMEacuteRIQUES

CINEacuteMA FILMS

EXPOSITIONS GALERIE PHOTO

STRUCTURE PUBLIQUE

STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON LUCRATIF (majoritairement associatives)

STRUCTURE PRIVEacuteE COMMERCIALE

80

60

40

20

0

En moyenne une salle de concert ou un club organise 157 eacuteveacutenements musicaux par an et programme 367 repreacutesentations artistiques agrave cette occasion pour une moyenne de 23 per-formances artistiques par eacuteveacutenement musical Agrave cocircteacute des tecirctes drsquoaffiche il srsquoagit la plupart du temps de premiegraveres parties etou drsquoun plateau in-cluant plusieurs artistes

La programmation de premiegraveres parties et de

plateaux multiples permet aux salles de preacutesenter plus de jeunes talents une expeacuterience importante pour les artistes locamiddotuxmiddotles et un eacuteveacutenement cru-cial pour le deacuteveloppement de leur carriegravere

38 de lrsquoensemble des salles orga-nisent aussi des festivals le cas de fi-gure est plus freacutequent pour les plus grandes salles

EacuteVENEMENTS MUSICAUX REPRESENTATIONS ET FREacuteQUENTATION LE TEMPS DE LA RENCONTRE ENTRE ARTISTES ET PUBLICS

Part des salles organisant des festivals selon leur jauge

6

Salles de grandes jauges

Salles de moyennes jauges

Salles de petites jauges

47

44

36

83 de lrsquoensemble des entreacutees sont payantes 17 gratuites

Les plus petites salles programment plus sou-vent des concerts gratuits Il srsquoagit surtout de salles qui disposent eacutegalement drsquoun bar ou drsquoun restaurant

En moyenne il y a plus drsquoentreacutees gratuites aux concerts des salles publiques (23 ) qursquoagrave ceux des salles associatives (20 ) ou priveacutees commerciales (16 )

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

On considegravere souvent que la diffusion de mu-sique en streaming a un impact sur les pratiques musicales live les gens rechigneraient de plus en plus agrave assister pendant 60 agrave 90 minutes au concert drsquounmiddote seulmiddote artiste Lrsquoeacutetude reacutevegravele pour-tant que le public ne se deacutetourne pas de ces for-mats traditionnels le nombre de concerts reacutegu-liers et de places acheteacutees restant agrave des niveaux tregraves eacuteleveacutes De surcroicirct les salles srsquoadaptent eacutega-

lement aux nouvelles circonstances et aux nou-velles pratiques du public en organisant plus de plateaux multiples drsquoeacuteveacutenements conceptuels et de soireacutees club Associeacutes agrave la musique live les nouveaux supports et formats creacuteent des expeacute-riences compleacutementaires qui ne se substituent pas agrave lrsquoexpeacuterience des concerts

Entreacutees payantes et gratuites ndash ensemble des salles

83 17

23

20

16

ENTREacuteES PAYANTES ENTREacuteES GRATUITES

7

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

Lrsquoaccegraves agrave des eacuteveacutenements gratuits creacutee des ha-bitudes culturelles beacuteneacutefiques notamment pour les publics plus jeunes Crsquoest aussi une faccedilon drsquoou-vrir les salles agrave des publics plus vastes qui pren-dront moins de laquo risques financiers raquo en se ren-dant agrave un concert ne correspondant pas agrave leurs goucircts musicaux Ainsi les subventions peuvent aider agrave organiser des eacuteveacutenements gratuits et of-frir des opportuniteacutes de faire deacutecouvrir de jeunes talents agrave de nouveaux publics

Malheureusement Live DMA a conscience qursquoil y a un revers agrave la meacutedaille Par exemple les struc-tures priveacutees considegraverent parfois que les eacuteveacutene-ments gratuits proposeacutes par des structures pu-bliques constituent une concurrence deacuteloyale agrave leurs propres manifestations notamment en lrsquoab-sence de soutien public Ces concerts souvent proposeacutes par des municipaliteacutes programment gratuitement de grandes vedettes surtout pen-dant lrsquoeacuteteacute Une situation qui reacutesulte probablement de la concurrence directe que se livrent de plus en plus les grandes villes pour ecirctre plus attractives agrave lrsquoeacutechelle nationale ou europeacuteenne Cela peut avoir pour effet de nourrir au sein des publics une cer-taine culture de la gratuiteacute La seule solution agrave ce problegraveme crsquoest plus de dialogue et de coopeacuteration entre les acteurs priveacutes et publics pour la mise en œuvre de politiques musicales agrave lrsquoeacutechelle locale des subventions pour programmer des talents eacutemergents la baisse de lrsquoacircge leacutegal drsquoaccegraves aux salles (moins de 18 ans) lrsquoorganisation conjointe drsquoeacuteveacutenements majeurs avec les salles existantes et la mise en œuvre de politiques de long terme pour proteacuteger les lieux de musiques actuelles

Les salles de concert et les clubs jouent un rocircle important dans la vie culturelle des espaces ru-raux et urbains Ces lieux peuvent nourrir le sen-timent de citoyenneteacute la diversiteacute culturelle de-venir des lieux de rencontre pour des expressions artistiques varieacutees Agrave lrsquoaune de leur grand spectre drsquoactiviteacutes nous comprenons que les usagermiddotemiddots de ces lieux ne sauraient ecirctre diviseacutemiddotemiddots en deux groupes eacutetanches lrsquoun agrave lrsquoautre ndash les creacuteateurmiddotricemiddots drsquoun cocircteacute et les consommateurmiddotricemiddots de lrsquoautre De plus les formats de concerts et les pratiques drsquoeacutecoute sont en pleine eacutevolution (lieux environ-nements interactions etc) et les frontiegraveres qui circonscrivent la scegravene tendent agrave devenir plus permeacuteables

ldquoErika Fischer-Lichte deacutecrit le theacuteacirctre comme une performance agrave laquelle participe lrsquoensemble des personnes preacutesentes Sans le public lrsquoexpeacute-rience ne peut pas avoir lieu Le public devient ainsi un creacuteateur au sein de lrsquoart theacuteacirctral On peut en dire autant de lrsquoexpeacuterience des clubs elle ne peut exister sans les clubbeurmiddotsemiddotsrdquo 3

Surtout on ne peut sous-estimer la contribution des salles de concert et des clubs agrave lrsquoeacutemancipa-tion individuelle et collective Pour les 70 millions de spectateurmiddotricemiddots annuelmiddotlemiddots ils constituent des lieux de rassemblement social Ils se font refuges

des lieux de deacutecouverte drsquoexpression libre et de performance ougrave les conventions et les identiteacutes peuvent ecirctre temporairement deacuteconstruites Les salles et les clubs srsquoefforcent drsquoecirctre plus accueil-lants pour les minoriteacutes les personnes marginali-seacutees et diffeacuterentes contre-cultures

La Diversity Roadmap4 un outil creacuteeacute par lrsquoas-sociation suisse de musique live PETZI en colla-boration avec drsquoautres structures musicales et feacuteministes suisses est un exemple des reacuteflexions qui ont lieu au sein des salles de concert et des clubs en vue drsquoinclure toutes les expeacuteriences et toutes les reacutealiteacutes dans leurs programmations et leurs eacutequipes

Comme lrsquoexplique lrsquouniversitaire Jodie Taylor ldquoCe nrsquoest que comme musicienne et meacutelomane que jrsquoai enfin pu ecirctre fluide interpreacuteter et reacutein-terpreacuteter creacuteer et recreacuteer La musique mrsquoa per-mis de performer mon genre et drsquoexprimer ma sexualiteacute de multiples maniegraveres un reacutepertoire drsquoidentiteacutes qui ne mrsquoeacutetait pas disponible dans la vie quotidienne [hellip] Quelques anneacutees plus tard jrsquoai commenceacute agrave freacutequenter des bars et des clubs queer Si ces lieux eacutetaient si importants crsquoest nrsquoest pas simplement parce qursquoils me per-mettaient de rencontrer et de faire connaissance avec des personnes ayant le mecircme eacutetat drsquoesprit que moi mais aussi parce que les rencontres y eacutetaient presque toujours accompagneacutees de danse et de musiquerdquo 5

3 httpwwwlive-dmaeuclub-culture-berlin-facts-figures4 httpwwwlive-dmaeuthe-diversity-roadmap 5 TAYLOR Jodie Playing it Queer Popular Music Identity and Queer World-Making - Peter Lang Bern 2012 243 pages

8

RESSOURCES HUMAINES LE TRAVAIL DANS LES COULISSES

Il y a un total de 93 000 personnes activement en-gageacutees dans les 2 597 salles de concert membres du reacuteseau Live DMA ndash sans compter les artistes et les pu-blics Les ressources humaines des salles consistent en plus de 87 000 salarieacutemiddotemiddots repreacutesentant plus de 17 000 eacutequivalents temps plein (ETP) Les salles sont pour la plupart tenues par des eacutequipes de travail-leurmiddotsemiddots salarieacutemiddotemiddots mais le nombre de tacircches reacuteali-seacutees par des beacuteneacutevoles est essentiel dans la plupart des reacutegions et plus speacutecifiquement dans les salles as-sociatives et la majoriteacute des salles de plus petite taille La place des stagiaires est eacutegalement significative

Plus de 27 500 salarieacutemiddotemiddots (11 000 ETP) et plus de 56 000 beacuteneacutevoles (5 000 ETP) travaillent dans ces lieux De surcroicirct on compte pregraves de 3 500 stagiaires (1 350 ETP) et 8 690 beacuteneacutevoles en France qui dans la loi franccedilaise ne peuvent ecirctre comptabiliseacutemiddotemiddots dans la masse salariale

Les beacuteneacutevoles participant en moyenne moins drsquoheures par semaine que les salarieacutes lrsquoeacutetude reacutevegravele qursquoils constituent la majoriteacute de la force de travail en nombre de personnes tandis que les salarieacutemiddotemiddots constituent la majoriteacute en heures travailleacutees ETP Pregraves des deux tiers (63 ) du total drsquoheures travailleacutees dans les salles et les clubs sont reacutemuneacutereacutees

Drsquoun pays agrave lrsquoautre les formes prises par le beacuteneacute-volat sont tregraves diverses un pheacutenomegravene qui tient au statut juridique des salles agrave la varieacuteteacute des jauges et aux diffeacuterences culturelles et juridiques en matiegravere de beacuteneacutevolat

Reacutepartition des travailleurmiddotsemiddots sa-larieacutemiddotemiddots et beacuteneacutevoles dans lrsquoen-semble des salles

La participation beacuteneacutevole est fondamentale notamment pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

des effectifs

des effectifs

des effectifs

bull Dans les structures priveacutees agrave but non lucratif 70 de lrsquoensemble de la force de travail est constitueacute de beacuteneacutevole qui accomplissent 34 du travail (ETP)bull Dans les structures publiques ces donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 33 et 4 (ETP)bull Dans les structures priveacutees commerciales ces

donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 13 et 2 (ETP)Les reacutesultats de lrsquoenquecircte montrent aussi que ce sont surtout les petites salles associatives qui reposent sur le beacuteneacutevolat et que quelques grandes salles priveacutees commerciales nrsquoy ont pas du tout recours

SALARIEacutemiddotEmiddotS

BEacuteNEacuteVOLES

AUTRES (STAGIAIRES APPRENTImiddotEmiddotS)

32

64

29

4

8

63 en ETP

en ETP

en ETP

A

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

91

87

58

72

34

4 9

8

STRUCTURE PUBLIQUE STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON-LUCRATIF STRUCTURE PRIVEacuteE COMMERCIALE

Reacutepartition des ETP selon le statut juridique des salles

9

0-25 de beacuteneacutevoles (ETP)

26-50 de beacuteneacutevoles (ETP)

51-75 de beacuteneacutevoles (ETP)

76-100 de beacuteneacutevoles (ETP)

100 de beacuteneacutevoles (ETP)

Le beacuteneacutevolat est tregraves important notamment pour les petites salles ougrave les beacuteneacutevoles accom-plissent 37 des heures travailleacutees ETP lagrave ougrave pour les salles de taille moyenne ce taux descend agrave 26 et agrave 19 dans les salles plus grandes

B

C

10

Reacutepartition des ETP selon la jauge des salles

Part des salles ayant une part drsquoETP beacuteneacutevoles

Le nombre de beacuteneacutevoles et leur contribution varient aussi selon les reacutegions en fonction des lois et des reacuteglementations En France du fait drsquoune leacutegislation speacutecifique les beacuteneacutevoles ne peuvent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots et ne peuvent pas accomplir une tacircche ou un travail pouvant lrsquoecirctre par unmiddote salarieacutemiddote Par conseacutequent dans nos reacutesultats ilsmiddotelles nrsquoont pas eacuteteacute comptabiliseacutemiddotemiddots au sein de la force de travail ni en heures travail-leacutees ETP ilsmiddotelles sont en revanche inclus dans le total des ressources humaines car ilsmiddotelles contri-buent de faccedilon importante agrave la vie des salles de concert franccedilaises

Dans la plupart des pays europeacuteens et notam-ment dans les salles agrave but non lucratif les beacuteneacute-voles sont inteacutegreacutemiddotemiddots agrave la culture et aux modegraveles eacuteconomiques des salles et consideacutereacutes comme une force de travail preacutecieuse

Si en geacuteneacuteral le travail beacuteneacutevole est conccedilu

comme du temps et de lrsquoeffort donneacutes gratui-tement dans la plupart des pays les beacuteneacute-voles peuvent obtenir une petite compensa-tion financiegravere et sont reacutecompenseacutemiddotemiddots drsquoune maniegravere ou drsquoune autre (reacuteductions tarifaires places gratuites repas autres activiteacutes collec-tives) De plus ilsmiddotelles accomplissent souvent des tacircches essentielles pendant les heures de concert comme le service au bar le vestiaire la reacutegie lumiegravere et son Bien que lrsquoimpact concret du beacuteneacutevolat sur la vie des gens soit impondeacuterable notamment du fait de la diver-siteacute des profils et des tacircches accomplies par ces personnes les beacuteneacutevoles tirent effective-ment certains beacuteneacutefices de ces activiteacutes une expeacuterience professionnelle une eacutemancipation sociale lrsquoaccumulation drsquoun capital social le deacuteveloppement de compeacutetences et une parti-cipation active agrave la socieacuteteacute

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

74

57

64

719

26

37 6

10

SALLE DE PETITE JAUGE (lt400 places) SALLE DE MOYENNE JAUGE (400-999 places) SALLE DE GRANDE JAUGE (+ 1000 places)

59

164

102

145

78

Plus de 200 salles et clubs membres de Live DMA (78 du total) sont exclusivement geacutereacutes par du personnel beacuteneacutevole De nombreuses initiatives musicales reposent sur lrsquoengagement gratuit des organisateurmiddotricemiddots et de nombreuxmiddotses professionnelmiddotlemiddots ont deacutebuteacute leur carriegravere comme beacuteneacutevoles Les deacutecideurmiddotsemiddots devraient en tenir compte agrave lrsquoaide drsquoun dispositif de sou-tien speacutecifique et eacuteviter de multiplier les fardeaux administratifs pesant sur les structures diri-geacutees par des beacuteneacutevoles

Salles travaillant avec 1 ETP reacutemuneacutereacute ou moins

Salles travaillant avec 3 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

Salles travaillant avec 5 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

11

Ces chiffres reacutevegravelent des reacutesultats similaires la division sexuelle du travail est tregraves forte dans la plupart des emplois La famille de meacutetiers a un impact sur les salaires bruts des salarieacutemiddotemiddots Agrave cet eacutegard les tacircches de direction et de programmation sont les mieux reacutemuneacutereacutees or ce sont les positions les plus domineacutees par les hommes

Les membres de Live DMA deacuteveloppent plusieurs programmes et initiatives pour encapaciter les genres minoritaires au sein du secteur de la musique live Ces initiatives sont deacutecrites sur notre site internet

Lrsquoeacutetude inclut une nouvelle question sur la division sexuelle du travail Ces premiers reacutesultats proviennent des donneacutees disponibles pour la Belgique le Dane-mark la Finlande la France les Pays-Bas lrsquoEspagne et la Suegravede

Deux eacutetudes reacutealiseacutees par nos membres en France (FEDELIMA) et aux Pays-Bas (VNPF) nous offrent plus de visibiliteacute sur la reacutepartition par genre du travail (femmes hommes)

Donneacutees tireacutees de Dutch Live Music Venues and Festival ndash Facts amp Figures 2018 (VNPF 2019)

Donneacutees tireacutees de Lrsquoemploi permanent dans les lieux de musiques actuelles - FEDELIMA (2018)

REacutePARITION DES RESSOURCES HUMAINES PAR GENRE SE-LON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

20 28 29 41 51 68

80 72 71 59 49 32

sont des hommes

EN MOYENNE AU SEIN DE LrsquoENSEMBLE DES SALARIEacutemiddotEmiddotS DES SALLES

sont des femmes40

60

53

384

192

REacutePARITION DES SALARIEacutemiddotEmiddotS PERMANENTmiddotEmiddotS PAR GENRE SELON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

0

40

60

56

63

62

70

25

3

12

22

2

60

40

44

37

38

30

75

97

88

78FORMATION ET ACCOMPA-GNEMENT DES PRATIQUES

PROGRAMMATIONARTISTIQUE

ACTIVITEacuteS TECHNIQUES

ACCUEIL DE S PUBLICS

AUTRES

INTENDANCES amp ENTRETIEN

DIRECTION

ADMINISTRATION

COMMUNICATION

PRODUCTION

HOMMES FEMMES

ACTION CULTURELLEamp MEacuteDIATION

Plus de la moitieacute des salles membres de Live DMA sont des microstructures travaillant avec moins de 6 ETP reacutemuneacutereacutes Les reacuteglementations trop strictes peuvent nuire agrave leur fonctionnement Diffeacuterents dispositifs drsquoaide agrave lrsquoemploi peuvent en revanche se reacuteveacuteler tregraves utiles

PRODUCTION DIRECTION PROGRAM-MATION

RESTAU-RATION

FORMA-TION

COMMU-NICATION

Dans lrsquoensemble les 2 597 salles de concert membres de Live DMA accumulent un chiffre drsquoaffaires de 18 milliard drsquoeuros annuels En moyenne les salles consacrent 32 de leurs deacutepenses agrave lrsquoachat de spectacles 34 aux frais de personnels et 13 aux charges drsquoinfrastructures

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude montrent que les deacutepenses sont tregraves similaires quel que soit le type de salle la jauge lrsquoimplantation geacuteographique ou le statut juridique En revanche les recettes des salles sont tregraves diffeacuterentes et deacutependent surtout du statut juridique et de la jauge

PRODUITS ET CHARGES

Reacutepartition des charges ndash ensemble des salles

Reacutepartition des charges selon la jauge

Reacutepartition des charges selon le statut juridique

12

32ACHATS

DE SPECTACLES 530 MILLIONS euro

34FRAIS DE PERSONNEL

558 MILLIONS euro

13 INFRASTRUCTURES

209 MILLIONS euro

21AUTRES DEacutePENSES

338 MILLIONS euro100TOTAL

1 635 MILLIONS euro

GRANDE

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

PETITE

STRUCTURES PUBLIQUES

MOYENNE

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

29

35

11

25

29

37

9

24

29

37

10

24

32

34

9

25

33

33

10

24

30

33

15

21

Les produits des salles en Europe se reacutepartissent de la faccedilon suivante en moyenne 35 proviennent des ventes de billets 37 de la restauration et du bar et 16 des subventions Il est important de souligner qursquoil srsquoagit ici drsquoune moyenne reacutealiseacutee agrave partir drsquoune grande varieacuteteacute de salles ayant des statuts juridiques et des jauges tregraves diffeacuterents ndash ces chiffres ne qualifient pas des situations individuelles

La structure des produits deacutepend des jauges

bull Pour les petites salles (moins de 400 places) 52 en moyenne de leurs produits proviennent de leurs ressources propres crsquoest-agrave-dire essentiellement des deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (23 achats de billets + 29 boissons amp restauration)

bull Pour les salles de taille moyenne (entre 400 et 1 000 places) la part srsquoeacutelegraveve agrave 58 (27 achats de billets + 31 boissons amp restauration)

bull Pour les grandes salles (plus de 1 000 places) agrave 62 (37 achats de billet + 25 boissons amp restauration)

Les grandes salles engendrent plus de recettes propres Les plus petites ne peuvent pas en faire autant du fait de leur plus petite jauge et du plus grand nombre drsquoeacuteveacutenements gratuits

Reacutepartition des produits ndash ensemble des salles

Reacutepartition des produits selon la jauge

Reacutepartition des produits selon le statut juridique

13

35RECETTES BILLETTERIE

627 MILLIONS euro

37RECETTES BAR amp RESTAURATION

288 MILLIONS euro

16 SUBVENTIONS

659 MILLIONS euro

12AUTRES PRODUITS

217 MILLION euro

100TOTAL

1 791 MILLIONS euro

GRANDE

RECETTES BILLETTERIE RECETTES BAR amp RESTAURATION

SUBVENTIONSAUTRES PRODUITS

PETITE MOYENNE

23 2737

29 31 25

3131 25

16 11 13

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

BILLETTERIEBAR amp RESTAURATION SUB-

VENTIONSAUTRES PRODUITS

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

30

25

31

14

38

50

2

10

25

1154

10

Si lrsquoon met en vis-agrave-vis les coucircts de programmation et les recettes de billetterie on note qursquoen moyenne celles-ci couvrent lrsquoensemble de la reacutemuneacuteration des artistes (105 ) mais ce nrsquoest pas le cas pour les salles plus petites En moyenne les ventes de billets des salles plus grandes couvrent 116 des coucircts de programmation Pour les salles de taille moyenne ce pourcentage srsquoeacutelegraveve agrave 102 mais pour les salles de plus petite taille il nrsquoest que de 82

Par deacutefinition les salles publiques ou priveacutees agrave but non lucratif (52 de lrsquoensemble) nrsquoont pas pour objectif de reacutealiser des beacuteneacutefices Les salles priveacutees commerciales (48 ) ont le droit de reacutea-liser des beacuteneacutefices mais comme le montrent les chiffres ceux-ci sont tregraves faibles ou agrave peine exis-tants et la plupart des recettes sont absorbeacutees par les coucircts de fonctionnement Les recettes de billetterie et de la buvette servent agrave couvrir les coucircts de programmation Les subventions de fonctionnement sont souvent indispensables pour couvrir les deacutepenses fondamentales telles que les salaires et les frais drsquoinfrastructures

Les structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves souvent associatives) sont souvent soutenues fi-nanciegraverement par des autoriteacutes locales ou natio-nales en reconnaissance de leur mission drsquointeacuterecirct geacuteneacuteral et pour soutenir leur travail de program-mation de diffeacuterents genres musicaux et artistes eacutemergentmiddotemiddots Ces subventions peuvent couvrir les frais drsquoinfrastructures les salaires la program-mation musicale et drsquoautres activiteacutes telles que lrsquoaction culturelle et la formation

En regravegle geacuteneacuterale la situation financiegravere des salles et des clubs est fragile car pour survivre ils deacutependent fortement des subventions du beacute-neacutevolat des consommations des spectateurmiddotricemiddots (restauration) et de reacuteglementations ce qui bien sucircr signifie plus de preacutecariteacute pour le personnel et moins de soutien aux talents eacutemergents

Dans de nombreuses villes du continent euro-

peacuteen des facteurs externes tendent agrave fragiliser un peu plus cette situation La gentrification et la concentration drsquoactiviteacutes dans les zones ur-baines ont un impact sur les scegravenes de musique live avec la croissance du nombre de personnes habitant pregraves drsquoune salle de concert le coucirct du bacircti et des loyers augmente les reacuteglementations en matiegravere de bruit et drsquohoraires deviennent plus strictes les plaintes lieacutees aux nuisances sonores se font plus freacutequentes

Ratio entre la vente de billets et les coucircts de programmation

14

Les produits sont tregraves diffeacuterents selon le statut ju-ridique des salles

bull Pour les salles priveacutees commerciales 88 de celles-ci proviennent des deacutepenses faites par les spectateurmiddotricemiddots (38 achats de billets + 50 bois-sons amp restauration)

bull Pour les salles priveacutees agrave but non lucratif la part est de 55 (30 + 25 )

bull Pour les salles publiques le chiffre tombe agrave 36 (25 + 11 )

Les salles agrave but non lucratif (publiques et pri-veacutees agrave but non lucratif) reccediloivent plus de sub-ventions de fonctionnement pour les salles publiques celles-ci repreacutesentent en moyenne 54 de leurs produits alors que les salles as-sociatives elles srsquoeacutelegravevent agrave 31 de leurs pro-duits et pour les priveacutees commerciales agrave 2

Couverture des ventes de billets par les coucircts de programmation

(en )

Couverture des coucircts de pro-grammation par les ventes de

billets (en )

122

82

98

102

86

116

95

105

PETITE JAUGE MOYENNE JAUGE GRANDE JAUGE ENSEMBLE

Pour en savoir plus consultez notre ressource en ligne httpwwwlive-dmaeuprevent-conflicts-between-live-music-places-and-local-authorities-or-neighbours-the-club-kataster-project

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude reacutevegravelent que les diffeacute-rences entre les salles de concert dans les diffeacute-rentes reacutegions sont pour la plupart lieacutees agrave leur sta-tut juridique (salles publiquespriveacutees agrave but non lucratifpriveacutees commerciales) agrave leur jauge (pe-titesmoyennesgrandes) aux reacuteglementations et au niveau des aides publiques Si lrsquoon considegravere les types de salles selon leur statut et leur locali-sation geacuteographique on note les points suivants

bull En Belgique Espagne Suegravede et Grande-Bre-tagne il nrsquoy a pas de salles publiques parmi les membres du reacuteseau lagrave ougrave dans drsquoautres pays (France Danemark Norvegravege Finlande) il y en a au moins 20

bull En Belgique Suisse France et aux Pays-Bas il nrsquoy a pas de salles priveacutees commerciales par-mi les membres de Live DMA tandis que dans

drsquoautres pays (Grande-Bretagne Allemagne Fin-lande) il y en a plus de 50 (jusqursquoagrave 90 en Espagne)

bull Dans de nombreuses reacutegions le statut juridique le plus repreacutesenteacute au sein du reacuteseau est la struc-ture priveacutee agrave but non lucratif (majoritairement associative) la part srsquoeacutelevant agrave plus de 70 en Suegravede au Danemark en France Suisse Belgique et aux Pays-Bas

Il faut noter ici que lrsquoeacutetude ne prend en compte que les membres des associations elles-mecircmes adheacuterentes agrave Live DMA Par exemple en France et en Suisse la FEDELIMA et PETZI nrsquoacceptent pas les salles et clubs priveacutes commerciales qui existent pourtant bien sur leurs territoires

Pour mieux prendre en compte les diffeacuterents statuts juridiques et les diffeacuterentes jauges selon les reacute-gions ou pays nous avons mis en annexe de ce rapport les reacutesultats individuels de chaque membre de Live DMA qui incluent les totaux les moyennes (ou des meacutedianes) et les caracteacuteristiques principales de leurs salles qui peuvent ecirctre utiliseacutes pour eacutetablir des comparaisons agrave lrsquoeacutechelle europeacuteenne

Voir lrsquoAnnexe 4

CHIFFRES CLES DES SALLES DE CONCERT PAR REacuteGION - PAR MEMBRE DE LIVE DMA

15

Belgique (F)

Belgique (WB)

Suisse

France

Pays-Bas

Danemark

Suegravede

Norvegravege

Finlande

Allemagne

Royaume-Uni

Pays basque

Espagne

Catalogne

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

PETZI

FEDELIMA

VNPF

DANSK LIVE

SVENSK LIVE

NKA

LIVEFIN

LIVEKOMM

MUSIC VENUE TRUST

KULTURA LIVE

ACCES

ASACC

0

0

6

23

2

21

0

21

20

11

0

7

0

0

0

0

0

0

2

5

30

32

50

59

76

80

90

100

100

100

94

77

96

74

70

47

30

30

24

13

10

0

MEMBRE DE LIVE DMA REGION PAYSSalles

publiquesSalles priveacutees agrave but non lucratif

Salles priveacutees commerciales

Live DMA est un reacuteseau europeacuteen non gouvernemental qui œuvre agrave soutenir et promouvoir le sec-teur de la musique live Live DMA est par nature un reacuteseau de coopeacuteration internationale qui repose sur une vision et des valeurs communes Il est composeacute de 19 membres preacutesents dans 15 pays Ces membres sont des associations reacutegionales ou nationales de musique live qui repreacutesentent plus de 3 000 salles de concert clubs et festivals preacutesents sur lrsquoensemble du continent

En 2017 la Commission europeacuteenne a reconnu Live DMA comme reacuteseau europeacuteen Par le biais du programme Europe Creacuteative elle lui a accordeacute un financement pour deacutevelopper son projet Live Style Europe Il srsquoagit drsquoun laquo programme de renforcement des capaciteacutes raquo dont lrsquoobjectif est de deacutevelopper le pouvoir drsquoagir des lieux des festivals et des feacutedeacuterations reacutegionales et nationales de musiques actuelles et de leur fournir les compeacutetences et les outils neacutecessaires pour qursquoelles srsquoadaptent aux transforma-tions de leur secteur

En regroupant des acteurmiddotricemiddots indeacutependantmiddotemiddots issumiddotemiddots de lrsquoensemble du secteur de la musique live Live DMA est une voix collective qui vise agrave affronter les deacutefis europeacuteens et agrave souligner les apports culturels et sociaux des professionnelmiddotlemiddots du spectacle vivant

En tant que membre du Conseil Europeacuteen de la Musique et du Conseil International de la Musique Live DMA collabore activement avec drsquoautres reacuteseaux culturels europeacuteens pour peser sur lrsquoapproche europeacuteenne de la culture et inclure la culture et les arts dans les objectifs de long terme du projet eu-ropeacuteen

Agrave PROPOS DE LIVE DMA ET DU SURVEY

16

Le Conseil international de la mu-sique a proclameacute et œuvre agrave pro-mouvoir les Cinq Droits de la Mu-sique En tant que membre du Conseil europeacuteen de la musique Live DMA srsquoengage en faveur de ces droits

laquo Le Conseil International de la Musique promeut lrsquoaccegraves universel agrave la musique Il a proclameacute et œuvre agrave promouvoir les Cinq Droits de la Musique raquo

La situation des salles de concert et clubs deacutepend intimement de la mise en œuvre de politiques publiques adapteacutees de financements et de reacuteglementations agrave lrsquoeacutechelle locale comme agrave lrsquoeacutechelle natio-nale ou europeacuteenne Un environnement approprieacute pour ces scegravenes musicales repose sur lrsquoeacutequilibre des relations entre ces diffeacuterents pocircles

Les recommandations preacutesenteacutees dans lrsquoAnnexe 1 ont pour objectif de prendre en compte les ca-racteacuteristiques speacutecifiques des lieux de musiques actuelles deacutecrits dans ce rapport afin drsquoassurer des conditions favorables au deacuteveloppement et agrave la peacuterenniteacute de notre secteur

Ces preacuteconisations sont tireacutees de campagnes et de consultations anteacuterieures auxquelles Live DMA a participeacute telles que le dialogue entameacute dans Music Moves Europe les campagnes meneacutees lors des eacutelections europeacuteennes et le groupe de travail laquo Music is not Noise raquo Certaines recommandations viennent aussi de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique un outil qui a pour viseacutee de faire converger les nombreuses voix des diffeacuterents secteurs musicaux europeacuteens afin drsquoeacutetablir un dialogue continu entre deacutecideurmiddotsemiddots et repreacutesentantmiddotemiddots du secteur

Ces recommandations geacuteneacuterales peuvent ecirctre deacuteveloppeacutees et adapteacutees afin de mieux prendre en compte les speacutecificiteacutes locales et nationales Une seacuterie de modegraveles et drsquoeacutetudes sur les bonnes pra-tiques sont eacutegalement disponibles sur la plateforme de ressources de Live DMA Pour plus de donneacutees deacutetailleacutees nrsquoheacutesitez pas agrave contacter lrsquoeacutequipe de coordination de Live DMA et nos diffeacuterents membres agrave lrsquoeacutechelle nationale (voir la rubrique laquo contacts raquo agrave la fin de ce rapport)

AGISSONS

17

Dans cette eacutetude Live DMA repreacutesente 2 597 salles de concert et clubs de 15 diffeacuterents pays Lrsquoeacutetude preacutesente les reacutesultats de la derniegravere enquecircte portant sur lrsquoanneacutee 2017 qui fut meneacutee entre sep-tembre 2018 et mai 2019 auxquels srsquoajoutent les donneacutees compleacutementaires des salles de LiveKomm et de PETZI pour lrsquoanneacutee 2016 Les membres de Live DMA ont envoyeacute le mecircme ensemble de 25 questions agrave 1 943 salles et clubs de 14 reacuteseaux diffeacuterents dans 11 pays Belgique Danemark Finlande France Al-lemagne Pays-Bas Norvegravege Suegravede Suisse Espagne et Grande-Bretagne Les donneacutees de 604 salles ont eacuteteacute collecteacutees (31 de reacuteponses) et sont dans cette eacutetude extrapoleacutees aux totaux par membre de Live DMA et agrave lrsquoensemble des 2 597 salles membres du reacuteseau

POPULATIONDE LrsquoENQUEcircTE

18

Espagne

Catalogne

Belgique (F)

Belgique (WB)

Danemark

France

Pays basque

Finlande

Royaume-Uni

Norvegravege

Suegravede

Pays-Bas

ACCES

ASACC

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

SVENSK LIVE

VNPF

LIVEKOMM

PETZI

TOTAL

110

69

15

36

76

142

15

24

460

165

150

58

28

45

87

25

57

75

40

42

19

40

15

88

9

71

31

510

113

1943

Allemagne

Suisse

46

80

604

31

31

13

9

43

106

6

10

89

66

23

51

MEMBRES DE LIVE DMA REacuteGION PAYS POPULATION REacutePONSES

DONNEacuteES 2017

DONNEacuteES 2016

Depuis 2012 Live DMA collecte des donneacutees pour repreacutesenter les salles et clubs au niveau europeacuteen et permettre des comparaisons agrave diffeacuterentes eacutechelles Lrsquoenquecircte mesure

bull LrsquoORGANISATION statut juridique jauge

bull LES ACTIVITEacuteS activiteacutes compleacutementaires (hors diffusion musicale) eacuteveacutenements musicaux repreacute-sentations musicales et nombre de spectateurmiddotricemiddots

bull LES RESSOURCES HUMAINES personnel salarieacute beacuteneacutevoles et autres employeacutemiddotemiddots (stagiaires ap-prentimiddotemiddots) en nombre drsquoemployeacutemiddotemiddots et drsquoheures travailleacutees en eacutequivalents temps plein (ETP)

bull LES BILANS FINANCIERS coucircts de programmation charges de personnel drsquoinfrastructures (charges totales) ventes de billets subventions de fonctionnement restauration et bar (produits totaux)

Les questions et les deacutefinitions ont eacuteteacute harmoniseacutees pour lrsquoensemble des membres participants afin de creacuteer des totaux des moyennes et des meacutedianes utilisables agrave lrsquoeacutechelle du reacuteseau

Pour une liste des deacutefinitions des questions de lrsquoenquecircte et la terminologie principale voir lrsquoAn-nexe 2

Lrsquoeacutetude est reconduite chaque anneacutee afin de suivre la situation et les tendances les plus reacutecentes des salles Chaque anneacutee de nouveaux pays et de nouvelles salles participent agrave lrsquoenquecircte

laquo LrsquoEacutetude ndash Les salles de concert amp les clubs en Europe ndash Chiffres cleacutes raquo est une publication de Live DMA (Nantes copy 2020) Tous droits reacuteserveacutes Aucune partie de cette publication ne peut ecirctre re-produite stockeacutee dans un systegraveme de recherche diffuseacutee ou transmise sous quelque forme ou par quelque proceacutedeacute eacutelectronique ou meacutecanique que ce soit ndash photocopie enregistrement ou autre ndash sans lrsquoautorisation preacutealable de lrsquoeacutediteur

Malgreacute tout le soin apporteacute agrave lrsquoeacutedition de cette publication lrsquoeacutediteur ne peut ecirctre tenu pour res-ponsable des dommages reacutesultant drsquoune quelconque erreur dans cette publication Live DMA tient eacutegalement agrave souligner que ces donneacutees sont constitueacutees de totaux et de moyennes calculeacutes pour lrsquoen-semble des salles membres du reacuteseau il srsquoensuit qursquoaucune appreacuteciation tireacutee des eacuteleacutements geacuteneacuteraux ne vaut pour des lieux de diffusion pris individuellement

Le soutien de la Commission europeacuteenne agrave la production de cette publication ne constitue pas une approbation du contenu qui reflegravete les vues des seuls auteurs et la Commission ne peut ecirctre tenue responsable de lrsquoutilisation qui pourrait ecirctre faite des informations contenues dans cette publication

MEacuteTHODOLOGIE DE LrsquoENQUEcircTE

19

CREacuteDITS

AVERTISSEMENT

Auteurs Arne DeeAudrey Guerre

Reacutedactrice Juliette Olivares

Collecte de donneacutees amp traitement Arne Dee (Dee Music)

Graphisme Guillemette Gatineau-Wemmersch

PhotoIllustrations Photo Nicolas Faus ProductionPage 1 What Artists Say - httpwwwlive-dmaeuwhat-artists-sayPage 6 Nicolas Faus ProductionPage 7 PixabayPage 17 Union Europeacuteenne

Traduction franccedilaise Jedediah Sklower

20

CONTACTSCoordinateurs locaux de lrsquoenquecircte

Bureaux de Live DMA Coordinateur de lrsquoenquecirctecontactlive-dmaeu 35 rue crucy 44000 Nantes (France)

Arne DeeDee Musicconsultancy amp talent bookingAmsterdam (NL)arnedee-musiccom

Elda Goacutemez

Adriana Alcover

Marc Steens

David Dehard

Michael Nymann Folmer

Hyacinthe Chataigneacute

Arkaitz Villar

Christian Ordon

Salla Vallius

Simon Bray

Andreas Feen Soslashrensen

Yves Mermoud

Maringns Katsler

Arne Dee

ACCES

ASACC

CLUB CIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEKOMM

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

PETZI

SVENSK LIVE

VNPF

eldagomezsalasdeconciertoscom

asaccasaccnet

infoclubcircuitbe

davidcourtcircuitbe

michaeldansklivedk

hyacinthechataignefedelimaorg

infokulturalivecom

christianordonlivekommorg

sallalivefinfi

simonbraymusicvenuetrustcom

andreaskonsertarrangorno

yvesmermoudpetzich

manssvensklivese

arnevnpfnl

ANNEXE 1 Recommandations

bull Deacutevelopper la meacutethodologie de lrsquoEacutetude et son application agrave drsquoautres sous-secteurs (indicateurs partageacutes renforcement des capaciteacutes deacutevelop-pement et structuration du secteur musical)bull Deacutevelopper des recherches qualitatives et des partenariats avec le monde acadeacutemique (par un programme et des financements deacutedieacutes tels que Horizon 2020)bull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur les pratiques et les publics de la musique de maniegravere inclu-sive (sans consideacuterer ceuxmiddotcelles-ci comme des consommateurmiddotricemiddots)bull Deacutevelopper des enquecirctes et des eacutetudes de marcheacute flash sur la diversiteacute et la diffusion artistiques au sein du secteur europeacuteen de la musique livebull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur lrsquoemploi les talents et les compeacutetences y compris ceux des beacuteneacutevoles

bull Soutenir Europe Creacuteative en tant que pro-gramme pour les secteurs culturels et creacuteatifs en Europe avec un budget effectif afin de mettre en œuvre ses diffeacuterentes actions et leur per-mettre drsquoavoir un reacuteel impact sur le secteur Nous soutenons la proposition du Parlement europeacuteen de doubler le budget de ce programmebull Deacutevelopper la connaissance et les opportuniteacutes pour que le secteur musical puisse les appliquer agrave drsquoautres programmes europeacuteens tels qursquoErasmus + Horizon 2020 URBACT et les fonds structu-rels et reacutegionaux bull Soutenir Music Moves Europe pour faciliter lrsquoac-cegraves au service des acteurmiddotricemiddots du champ musi-

cal agrave des financements et particuliegraverement les salles de concert Lrsquoappel pilote 2019 pour la coo-peacuteration de petites salles de concert est un bon exemple qui meacuterite drsquoecirctre soutenubull Seacutelectionner plus de projets par appel Les pe-tites structures ne disposent que drsquoeacutequipes reacute-duites et ne prennent pas le temps drsquoeffectuer les deacutemarches adeacutequates si le taux de reacuteussite est tregraves faiblebull Donner une part importante des cofinance-ments europeacuteens aux projets (au moins 80 )bull Garantir un preacutefinancement pour eacuteviter les pro-blegravemes de treacutesorerie

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LA COLLECTE DE DONNEES

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LrsquoACCEgraveS AUX FINANCEMENTS

ldquoCreacuteer un organisme indeacutependant tel qursquoun Observatoire de la musique constituant une base europeacuteenne de donneacutees et de recherches sur le sec-teur et le marcheacute de la musiquerdquo

ldquoAugmenter standardiser et com-parer la collecte de donneacutees au ni-veau europeacuteen afin de garantir la coheacuterence et la fiabiliteacute des don-neacutees collecteacutees rdquoExtrait delrsquoEuropean Agenda for Music

21

bull Deacutevelopper des politiques publiques de la musique qui se soucient de lrsquointeacuterecirct geacuteneacuteral plus que du poten-tiel eacuteconomique du secteur

bull Soutenir la diversiteacute (des artistes de la culture comme des structures de diffusion) du secteur musical qui est mise en danger par le deacuteveloppe-ment de multinationales

bull Susciter le dialogue et la coopeacuteration entre les structures publiques et priveacutees et non leur mise en concurrence afin de renforcer lrsquoimpact des politiques publiques

bull Inteacutegrer la musique et ses lieux agrave la planification urbaine Agrave cette fin nous recommandons de reacuteu-nir les deacutecideurmiddotsemiddots les acteurmiddotricemiddots culturelmiddotlemiddots et les citoyenmiddotnemiddots pour des consultations et un dia-logue portant sur des politiques utiles concernant la musique et lrsquourbanisme Soutenir la creacuteation drsquoun forum offrant la possibiliteacute drsquoeacutechanger des savoirs entre les deacutecideurmiddotsemiddots et le secteur musical Un tel forum pourrait prendre la forme drsquoune ambassade ou drsquoun conseil de la nuit drsquoun reacuteseau local ou de tout autre organisme repreacutesentant et reconnu par le secteur musical local Dans nombre de grandes villes europeacuteennes ces organismes existent et opegraverent depuis des anneacutees Parmi les exemples

bull La transformation en loi de lrsquoAgent of change afin de proteacuteger et de preacuteserver les valeurs culturelles des salles et clubs ainsi que le tissu eacuteconomique culturel et social des villes et des communauteacutes Sa mise en œuvre au Royaume-Uni est preacutesenteacutee dans le webinaire produit par Live DMA LrsquoAgent of change est une approche positive qui amegravene les deacutecideurmiddotsemiddots le secteur et les urbanistes agrave travail-ler ensemble

bull La creacuteation drsquoun fonds pour lrsquoisolation phonique des

RECOMMANDATIONS RELATIVES AU DIALOGUE ET AUX POLITIQUES PUBLIQUES DE LA MUSIQUE

RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX FINANCEMENTS ET AUX REacuteGLEMENTATIONS

ldquoExplorer davantage lrsquoimpact social socieacutetal et eacuteconomique de la musique aux niveaux mu-nicipal reacutegional et national et encourager les gouvernements agrave investir dans la musique rdquo

ldquoPromouvoir un sentiment drsquoapparte-nance parmi les citoyenmiddotne2s en les en-courageant agrave participer artistiquement financiegraverement ou beacuteneacutevolement agrave des projets musicauxrdquo Citations tireacutees de lrsquoAgen-da Europeacuteen de la Musique

ldquoReconnaicirctre la contribution culturelle des salles de concert et leur permettre drsquoavoir accegraves agrave des financements etou agrave des reacutegimes fiscaux avantageuxrdquoCitation tireacutee de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique

on peut citer les reacuteseaux locaux (comme la Clubcommission Berlin ou la Bar amp Club Kom-mission Zuumlrich) des projets multipartenaires (comme la Plateforme de la Vie Nocturne) des meacutethodes de concertation (comme le SOLI-MA - Scheacutema drsquoOrientation de deacuteveloppement des lieux de musiques actuelles en France) ou encore la preacutesence drsquounmiddote maire de la nuit (comme agrave Londres Amsterdam Mannheim ou Groningue)

bull La mise en place de rencontres informelles de reacuteceptions annuelles agrave lrsquooccasion desquelles les deacutecideurmiddotsemiddots rendent visite aux lieux de musiques actuelles Agrave lrsquooccasion drsquoeacuteveacutenements tels que lrsquoOpen Club Day les salles et les pro-fessionnelmiddotlemiddots ont lrsquooccasion de deacutefaire les steacute-reacuteotypes qui fleacutetrissent leur image et de mon-trer ce qui se fait agrave lrsquointeacuterieur drsquoune salle de concert Avec le secteur professionnel les col-lectiviteacutes publiques les hommes et les femmes politiques et les deacutecideurmiddotsemiddots peuvent deacutevelop-per lrsquoattrait de ces lieux aupregraves des villes et des communauteacutes

infrastructures permettrait de proteacuteger lrsquoeacutecosys-tegraveme des quartiers Un tel fonds creacutee un exemple positif drsquoinvestissement dans la vitaliteacute des quar-tiers Des exemples existent le Laumlrmschutzfonds Berlin et les subventions de la mairie de Barce-lone pour lrsquoinvestissement dans les lieux de mu-siques actuelles

bull La reconnaissance des salles de concert comme espaces culturels devrait avoir des ef-fets reacutegulateurs agrave lrsquoeacutechelle locale baisser les taxes indirectes et les coucircts drsquoinfrastructures ce qui reacuteduirait la fragiliteacute de nombre de salles et de clubs Les horaires drsquoouverture les res-trictions drsquoacircge doivent eacutegalement ecirctre eacutevoqueacutes avec les repreacutesentantmiddotemiddots locauxmiddotles des salles et clubs afin de trouver un accord

Pour en savoir plus sur le travail de sensibilisation de Live DMA et nos recommandations consulter les documents suivants bull Music is not Noise les reacutesultats du groupe de travail de Live DMA et recommandations aupregraves de lrsquoOrganisation mondiale de la Santeacutebull La campagne des eacutelections europeacuteennes et la lettre aux membres du Parlement europeacuteenbull Les tribunes communes drsquoEurope Creacuteative et de Music Moves Europe adresseacutees aux institutions europeacuteennesbull LrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique coordonneacute par le Conseil europeacuteen de la musique

22

La jauge des lieux de musiques actuelles ne tient compte que des locaux utiliseacutes pour les concerts Il srsquoagit de la somme de la capaciteacute drsquoaccueil maximale de lrsquoensemble des salles pouvant ecirctre utiliseacutees simultaneacutement pour les concerts Il ne srsquoagit pas des

recettes ni de la capaciteacute technique ou du nombre de spectateurmiddotricemiddots autoriseacutes par les autoriteacutes

Les activiteacutes culturelles des salles de concert et des clubs incluent par exemple les actions culturelles le travail beacuteneacutevole lrsquoensei-gnement musical les activiteacutes scolaires etc

Les outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots des salles incluent par exemple les locaux de reacutepeacutetition drsquoenregistrement les studios les centres de ressources etc

Lrsquoaccompagnement artistique inclut par exemple les reacutesidences artistiques les formations administratives et techniques etc

Lrsquoactiviteacute de barrestauration existe si la salle de concert propose eacutegalement un bar un restaurant une buvette etc en dehors des horaires de concert

Un eacuteveacutenement musical est un eacuteveacutenement public avec un programme et un accegraves payant ou gratuit Les eacuteveacutenements musicaux peuvent inclure plusieurs performances meneacutees par des formations des groupes ou des DJ

Les places payeacutees sont constitueacutees de toumiddottemiddots les spectateurmiddotricemiddots ayant payeacute un prix drsquoaccegraves ndash quel qursquoil soit ndash pour assister agrave un concert

Les places gratuites sont constitueacutees des spectateurmiddotricemiddots qui ne paient pas de prix drsquoaccegraves parce que lrsquoeacuteveacutenement musical nrsquoen requiert pas ou parce qursquoilsmiddotelles ont eacuteteacute inviteacutemiddotemiddots agrave assister gratuitement agrave un concert payant

Les ressources humaines sont constitueacutees de lrsquoensemble des personnels des salles et clubs (salarieacutemiddotemiddots beacuteneacutevoles et autres em-ployeacutemiddotemiddots) ainsi que les beacuteneacutevoles des salles membres de la FEDELIMA en France (bien qursquoils ne soient pas leacutegalement deacutefinis comme des employeacutemiddotemiddots)

La cateacutegorie des salarieacutemiddotemiddots est constitueacutee de la masse salariale drsquoune salle le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots La cateacutegorie exclut les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots qursquoilsmiddotelles soient reacutemuneacutereacutemiddotemiddots ou non tels que les stagiaires et apprentimiddotemiddots Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des beacuteneacutevoles inclut les personnes qui accomplissent volontairement et pendant leur temps libre un service pour la salle de concert Les beacuteneacutevoles ne perccediloivent pas de salaires mecircme srsquoilsmiddotelles peuvent percevoir une compensation financiegravere lorsqursquoelle est autoriseacutee pour des beacuteneacutevoles La cateacutegorie exclut les autres employeacutemiddotemiddots beacuteneacuteficiant ou non drsquoune compensation financiegravere tels que les stagiaires Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des autres employeacutemiddotemiddots inclut par exemple les stagiaires les apprentimiddotemiddots les personnels deacutefrayeacutes les services ci-viques etc travaillant pour les salles Elle exclut les salarieacutemiddotemiddots le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travail-leurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots ainsi que les beacuteneacutevoles Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

Les eacutequivalents temps plein (ETP) la semaine de travail peut varier selon la structure et peut par conseacutequent affecter la valeur des ETP Par exemple dans le cas drsquoune structure ayant travaillant 40 heures pendant une semaine eacutequivaut agrave 10 ETP (4040=10) un membre du personnel y ayant travailleacute 32 heures eacutequivaut agrave 08 ETP (3240=08)

Les produits totaux sont constitueacutes de lrsquoensemble des ventes de billets de boissons et de nourriture des subventions et drsquoautres recettes

Les ventes de billets incluent le produit des ventes de billets Elles excluent les recettes tireacutees drsquoautres sources indirectes telles que le vestiaire les reacuteservations les adheacutesions et les produits deacuteriveacutes

Les subventions sont constitueacutees de lrsquoensemble des produits venant de fonds publics municipaux reacutegionaux nationaux supra-nationaux (europeacuteens) etc

Les recettes bar et restauration incluent lrsquoensemble des recettes tireacutees de la vente de nourriture de boissons drsquoalcool de traiteurs etc

Les charges totales sont constitueacutees de la somme des coucircts de programmation des loyers des frais de personnel de lrsquoachat de nourriture et de boissons et de tous les autres coucircts

Les coucircts de programmation sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts relatifs aux repreacutesentations artistiques tels que les salaires les frais de deacutesistement les frais partageacutes les droits drsquoauteur et copyrights les frais de booking la restauration des artistes les frais de plateau additionnels (sono deacutecors additionnels) Les frais de communication nrsquoen font pas partie pas plus que les coucircts drsquoinfrastructures propres aux salles (reacutegie deacutecors sono location de salles etc)

Les frais de personnels sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts engageacutes pour les salarieacutemiddotemiddots les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots pour mettre en œuvre les activiteacutes musicales que ce soit durant la phase de preacuteparation ou pendant lrsquoeacuteveacutenement musical Ils incluent les salaires bruts les cotisations sociales et le coucirct des beacuteneacutevoles Les salaires bruts in-cluent les paiements effectueacutes sous la forme de sommes additionnelles telles que les indemniteacutes les primes les heures suppleacutemen-taires les deacutefraiements les suppleacutements les allocations etc Les charges sociales incluent les cotisations patronales agrave la seacutecuriteacute sociale aux fonds de preacutevoyance aux assurances maladie chocircmage ainsi que les frais de deacutemeacutenagement de logement de garde drsquoenfants drsquohabillement etc Les coucircts de beacuteneacutevoles peuvent inclure les coucircts engageacutes pour des activiteacutes des deacuteplacements le logement la formation les assurances les repas des beacuteneacutevoles etc Cette cateacutegorie nrsquoinclut pas les sommes verseacutees aux artistes

Les coucircts drsquoinfrastructures incluent lrsquoensemble des coucircts de location et drsquoassurance des lieux les fluides la teacuteleacutesurveillance lrsquoen-tretien (contrats de service installations)

Lrsquoensemble des donneacutees financiegraveres de cette eacutetude sont exprimeacutees en euros hors taxes

ANNEXE 2 Lexique et deacutefinitions

23

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

8 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures publiques mais elles ne sont monnaie courante que dans les associations danoise finlandaise franccedilaise allemande et norveacutegienne On en trouve eacutegalement au Pays basque (cocircteacute franccedilais) aux Pays-Bas et en Suisse

Les salles publiques du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 600 places et elles sont donc relativement grandes par com-paraison avec les autres salles du reacuteseau Elles programment en moyenne 98 eacuteveacutenements musicaux par an avec 165 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 25 000 spectateurmiddotricemiddots 33 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts une part relativement eacuteleveacutee de ces salles propose eacutegalement des activiteacutes culturelles des outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots et lrsquoaccompagnement de projets artistiques

Les salles de concert publiques ont le plus souvent eacuteteacute creacuteeacutees agrave lrsquoinitiative drsquoautoriteacutes publiques et sont financeacutees par celles-ci par conseacutequent les subventions repreacutesentent une part importante (54 ) de leurs produits totaux Ces salles doivent aussi une part significative de leurs recettes aux deacutepenses du public (36 ) que ce soit par la vente de billets ou de boissons et de nourriture Si les produits se distinguent la part des ressources affecteacutees agrave la pro-grammation musicale aux salarieacutemiddotemiddots et aux infrastructures ne diffegravere guegravere des structures priveacutees ou associatives

ANNEXE 3A Vue drsquoensemble des salles publiques

Activiteacutees proposeacutees par les salles publiques

PRODUITS CHARGESRESTAURATION

amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS11

25

37

29

9

24

10

54

28082633143162031 35

De nombreux beacuteneacutevoles (33 ) precirctent main-forte aux structures publiques mais la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves faible (4 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (87 ) est le fait des sala-rieacutemiddotemiddots 39 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels pour les salles publiques

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES54 33 13

87 4 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

24

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 63 salles de concert publiques membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

44 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif en tregraves grande majoriteacute organiseacutees sous formes associatives Il srsquoagit du type de structuration le plus freacutequent dans les reacuteseaux belge danois franccedilais neacuteerlandais sueacutedois et suisse Les structures priveacutees agrave but non lucratif sont eacutegalement freacutequentes dans les reacuteseaux britannique finlandais allemand norveacutegien basque et espagnol

Les salles priveacutees agrave but non lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 399 places Elles programment en moyenne 99 eacuteveacutenements musicaux par an avec 218 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 24 000 spectateurmiddotricemiddots 47 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles artistiques culinaires et pluridisciplinaires dans les proportions suivantes

Les salles de concert priveacutees agrave but non lucratif (principalement associatives) sont des structures indeacutependantes mais elles reccediloivent des subventions de collectiviteacutes territoriales (locales reacutegionales ou nationales) Les produits de ces structures sont dans lrsquoensemble composeacutes de subventions (31 ) et de deacutepenses du public (55 ) La part des subventions est neacuteanmoins bien plus basse pour les salles associatives plus grandes (1000+) Les sommes relatives alloueacutees agrave la programmation musicale agrave la masse salariale et aux infrastructures ne les distinguent pas beaucoup des deux autres types de structures

ANNEXE 3B vue drsquoensemble des salles priveacutees agrave but non lucratif

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

25

30

34

32

9

2514

31

344542422322141315 22

De tregraves nombreux beacuteneacutevoles (70 ) precirctent main-forte aux structures associatives et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est consideacuterable (34 ) Neacuteanmoins la majoriteacute du travail effectueacute (58 ) est le fait de salarieacutemiddotemiddots 40 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels - pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES27 70 3

58 34 8HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

25

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 193 salles de concert priveacutees agrave but non lucratif membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

48 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees commerciales Il srsquoagit de la structure la plus freacutequente dans les associations allemande espagnole et britannique mais elles sont eacutegalement tregraves preacutesentes dans les reacuteseaux du nord de lrsquoEurope Danemark Finlande Norvegravege et Suegravede

Les salles priveacutees agrave but lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 300 places Elles programment en moyenne 211 eacuteveacutenements musicaux par an avec 473 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 37 000 spectateurmiddotricemiddots 32 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles pluridisciplinaires et dans une moindre mesure drsquoaccompagnent artistique Elles combinent souvent leur fonc-tion principale avec un bar ou un restaurant

Les salles de concert priveacutees commerciales sont des structures agrave but lucratif mais la plupart drsquoentre elles ne reacutealisent pas de marges de profit et reacuteinvestissent lrsquoensemble de leurs recettes dans leur fonction de salle de concert Dans la mesure ougrave elles ne reccediloivent que peu de subventions (2 du total) elles deacutependent de re-cettes propres soit essentiellement les deacutepenses faites par les spectateurs (88 ) ndash achats de places nourriture et boissons Si la structure de leurs produits est diffeacuterente la part de ressources affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures nrsquoest en revanche guegravere diffeacuterente des structures agrave but non lucratif

ANNEXE 3C vue drsquoensemble des salles priveacutees commerciales

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees commerciales

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

IN-FRASTRUC-

TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

50

38

33

30

15

21

10

2

303121134821251533 49

Les structures priveacutees commerciales font appel agrave peu de beacuteneacutevoles (13 ) et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves basse (2 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (91 ) est le fait des salarieacutemiddotemiddots 41 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels dans les salles priveacutees commerciales

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES83 13 4

91 2 7HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

26

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 381 salles de concert priveacutees commerciales membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ACCES repreacutesente 110 salles espagnoles mais nrsquoinclut pas les salles de Catalogne et du Pays basque qui sont quant agrave elles repreacutesenteacutees par deux autres membres de Live DMA ASACC et Kultura Live

Les salles du reacuteseau ACCES ont une jauge meacutediane de 265 places et sont donc pour lrsquoen-semble relativement petites Elles programment au total environ 18 000 repreacutesentations ar-tistiques par an qui attirent plus de 28 millions de spectateurmiddotricemiddots 65 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

90 des salles de concert membres du reacuteseau ACCES sont des structures priveacutees commerciales avec un pro-duit total de plus de 28 millions drsquoeuros Les subven-tions ne repreacutesentent que 2 du produit total Elles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacute-penses reacutealiseacutees par le public (93 ) Leurs recettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de pro-grammation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4A Vue drsquoensemble des salles membres drsquoACCES

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur salasdeconciertoscom etou contacter Elda Goacutemez la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte eldagomezsalasde-conciertoscom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES PRODUITS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTIONS

PRODUITS CHARGES

6

45

26

33

26

15

48

2

010

90

472720633740235067

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles ne repreacutesentent qursquoune tregraves faible propor-tion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (2 ) Sur lrsquoensemble des 1 600 personnes qursquoelles em-ploient 1 500 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 41 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

93 2 5

93 2 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

27

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres de lrsquoACCES et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 110 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ASACC repreacutesente 69 salles catalanes Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 150 places et sont donc pour lrsquoensemble relativement petites Elles programment au total environ 30 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 4 millions de spectateurmiddotricemiddots 45 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

90 des salles de concert membres du reacuteseau ASACC sont des structures priveacutees commerciales avec un produit total de plus de 67 millions drsquoeuros Les sub-ventions ne repreacutesentent que 3 du produit total Ces salles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacutepenses reacutealiseacutees par le public (91 ) Leurs re-cettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de programmation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4B Vue drsquoensemble des salles membres drsquoASACC

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpwwwinfoconcertscatesasacc etou contac-ter Adriana Alcover la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte adrianaasaccnet

010

90

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS

7

41

50

3

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

FRAIS DE PERSONNEL

CHARGES

32

23

14

30

523526612326324261

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (1 ) Sur lrsquoensemble des 1 400 personnes qursquoelles emploient 1 350 sont salarieacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

94 1 5

92 2 6HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

28

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres drsquoASACC et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 69 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Kultura Live repreacutesente 15 salles du Pays basque Elles ont une jauge meacutediane de 648 places mais certaines accueillent moins de 150 personnes Elles pro-gramment au total environ 2 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 400 000 spectateurmiddotricemiddots 50 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

80 des salles de concert membres du reacuteseau Kultu-ra Live sont des structures priveacutees commerciales mais deux drsquoentre elles ont un statut associatif et lrsquounique salle situeacutee en France a un statut public Le modegravele eacuteconomique de ces salles est speacutecifique Dans lrsquoen-semble elles ont engendreacute un produit total de plus de 7 millions drsquoeuros

ANNEXE 4C Vue drsquoensemble des salles membres du reacuteseauKULTURA LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpkulturalivecom etou contacter Arkaitz Villar la coordinateur local de lrsquoenquecircte infokulturalivecom

713

80

671733836750336767

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles basques (6 ) Sur lrsquoensemble des 280 personnes qursquoelles emploient 240 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 34 de lrsquoen-semble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

87 6 7

85 5 10HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

29

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 6 salles membres de Kultura Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

La FEDELIMA repreacutesente 142 salles franccedilaises Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total de pregraves de 17 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de spectateurmiddotricemiddots 48 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts les salles franccedilaises proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

77 des salles de concert membres de la FEDELIMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves majoritaire-ment associatives) 23 sont publiques chaque cateacute-gorie a des fonctions et des modegraveles eacuteconomiques diffeacute-rents Ces salles ont engendreacute un produit total de plus de 147 millions drsquoeuros Les subventions repreacutesentent une grande part de leurs produits (58 ) une caracteacuteristique qui tient agrave la forte proportion de salles publiques agrave lrsquoim-portance de la masse salariale et des fonctions sociales et culturelles qursquoelles assument Par rapport agrave drsquoautres reacutegions europeacuteennes la part des recettes venant des deacute-penses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots est plus faible (26 )

ANNEXE 4D Vue drsquoensemble des salles membres de laFEDELIMA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le dernier rapport de la FEDELIMA sur leur site wwwfedelimaorgarticle170html etou contacter Hyacinthe Chataigneacute qui coordonne les enquecirctes de la feacutedeacuteration hyacinthechataignefedelimaorg

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1716

41

22

2

35

10

58

2377

0

94919814422

24 1 4

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En France un reacutegime juridique speacutecifique veut que les beacuteneacute-voles ne puissent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots pour leur travail ou accomplir des tacircches pouvant ecirctre effectueacutees par des em-ployeacutemiddotemiddots Ilsmiddotelles ne sont donc pas comptabiliseacutemiddotemiddots en tant que travailleurmiddotsemiddots et nrsquoapparaissent par conseacutequent pas dans nos statistiques sur les heures travailleacutees ETP Nous les avons

toutefois inclus dans les ressources humaines totales afin de montrer lrsquoimportance de leur engagement au service des salles de la FEDELIMA Sur lrsquoensemble des plus de 8 600 personnes actives dans ces salles 1 600 sont salarieacutees et plus de 6 500 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 37 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES(statut franccedilais)

AUTRES

19 76 5

91 0 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

30

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 106 salles membres de la FEDELIMA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 142 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

PETZI la Feacutedeacuteration suisse des clubs et festivals repreacutesente 113 salles Celles-ci sont relative-ment petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 16 400 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 22 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles suisses proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres de la feacutedeacuteration sont des structures agrave but non lucratif dont 94 sont priveacutees et 6 publiques Ces salles ont engendreacute un produit total de 85 millions drsquoeuros constitueacutes notam-ment de 25 de subventions et de 64 de deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots Le soutien des autori-teacutes publiques et le grand nombre de beacuteneacutevoles font que les coucircts drsquoexploitation sont relativement plus bas que dans drsquoautres reacutegions Les recettes des ventes de billets peuvent par conseacutequent ecirctre utiliseacutees pour la program-mation et investies dans des talents eacutemergents

ANNEXE 4E Vue drsquoensemble des salles membres de PETZI

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwpetzichfr etou contacter Yves Mermoud qui coordonne ses enquecirctes yvesmermoudpetzich

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

11

27

34

31

11

25

37

25

694

0

282629311519122315

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Suisse les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment des plus petites et des structures as-sociatives Sur lrsquoensemble des 8 800 personnes travaillant dans ces salles plus de 5 500 sont beacuteneacutevoles et repreacute-sentent 55 du total drsquoheures travailleacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

35 63 2

40 55 5HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

31

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 80 salles membres de PETZI et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 113 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveKomm repreacutesente 510 salles allemandes regroupeacutees par reacutegions Nous ne disposons pour lrsquoinstant que drsquoinformations limiteacutees tireacutees de leur enquecircte de 2016 mais elles nous permettent deacutejagrave de deacutefinir les caracteacuteris-tiques principales et le modegravele eacuteconomique des salles allemandes Celles-ci sont relativement petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 160 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 146 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces struc-tures organisent eacutegalement des festivals

Les membres de LiveKomm preacutesentent des profils varieacutes avec 59 de structures priveacutees commerciales 30 de structures priveacutees agrave but non lucratif et 11 de structures publiques Leurs modegraveles eacuteconomiques sont par conseacutequent eacutegalement divers Les structures agrave but non lucratif beacuteneacuteficient de peu de subventions (6 ) par rapport agrave leurs eacutequivalents europeacuteens et les salles deacutependent principalement des deacutepenses reacute-aliseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (76 ) En moyenne le montant des coucircts artistiques est supeacuterieur aux re-cettes de billetterie

Annexe 4F Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEKOMM

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1836

37

28

12

23

40

6

1130

59

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

LiveKomm coopegravere en ce moment avec lrsquoInitiative Musik (le bureau export allemand pour la musique) sur une en-quecircte nationale qui inclut les donneacutees collecteacutees par les salles de LiveKomm les reacutesultats devraient ecirctre publieacutes agrave lrsquoautomne 2020

La Berlin Clubcommission qui regroupe 251 clubs salles et promoteurs berlinois a sorti un rapport au printemps 2019 qui mesure lrsquoimpact social et eacuteconomique des clubs berlinois Il est teacuteleacutechargeable agrave lrsquoadresse suivante httpswwwclubcommissiondeclub-culture-study

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwlivekommorg etou contacter Christian Ordon christianordonliveKommorg

32

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2016) collecteacutees en 2017-18 aupregraves de 46 salles membres de LiveKomm et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 510 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Court-Circuit repreacutesente 36 salles situeacutees en Belgique francophone (Wallonie et Bruxelles) Ces salles ont une jauge meacutediane de 400 places Elles programment au total pregraves de 7 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 89 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

Toutes les salles de concert membres du reacuteseau Court-Circuit sont des structures priveacutees agrave but non lu-cratif Le total de leurs produits deacutepasse les 135 millions drsquoeuros Ceux-ci consistent pour lrsquoessentiel de 32 de subventions et de 58 de deacutepenses faites par les spec-tateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les ressources consacreacutees agrave la pro-grammation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre inves-ties dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4G Vue drsquoensemble des salles membres deCOURT-CIRCUIT

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpswwwcourt-circuitbe etou contacter David De-hard le coordinateur local de lrsquoenquecircte davidcourtcir-cuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION INFRASTRUC-

TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

35

41

409

10

23

32

0100

0

446767222222332267

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 200 personnes qursquoelles emploient 800 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 39 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes constituent 21 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES19 67 14

42 39 19HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

33

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 au-pregraves de 9 salles membres de Court-Circuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 36 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Clubcircuit repreacutesente 15 salles situeacutees en Flandre ndash la reacutegion neacuteerlandophone de Belgique Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 3 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 85 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres du reacuteseau Clubcir-cuit sont des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 21 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 40 de subventions et 48 de deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de per-sonnel Les ressources consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

ANNEXE 4H Vue drsquoensemble des salles membres de Clubcircuit

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwclubcircuitbe etou contacter Marc Steens infoclubcircuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

12

31

27

37

9

27

17

40

0100

0

624677773188092

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 4 200 personnes actives dans ces lieux 4 000 sont beacute-neacutevoles et repreacutesentent 36 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes constituent 29 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES3 96 1

55 36 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

34

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 13 salles membres de Clubcircuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Lrsquoassociation neacuteerlandaise de salles de concert et de festivals VNPF repreacutesente 58 salles situeacutees aux Pays-Bas Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 26 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 41 millions de spectateurmiddotricemiddots 49 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

Les salles de concert membres du reacuteseau VNPF sont dans leur quasi-totaliteacute (98 ) des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 167 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 25 de subventions et 62 de deacutepenses effec-tueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacute-quent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4I Vue drsquoensemble des salles membres de VNPF

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp LOCAUX POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwvnpfnl etou contacter Arne Dee le coordinateur lo-cal de lrsquoeacutetude arnevnpfnl

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

13

37

33

35

12

20

25

25

296

2

16242016141061416

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Dans les Pays-Bas les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 8 200 personnes qursquoelles emploient plus de 4 600 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 17 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes repreacutesentent 43 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES39 56 4

72 17 11HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

35

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 51 salles membres de VNPF et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 58 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Music Venue Trust repreacutesente 460 salles situeacutees au Royaume-Uni Ces salles sont dans lrsquoensemble assez petites avec une jauge meacutediane de 250 places Elles pro-gramment au total drsquoenviron 350 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 125 millions de spectateurmiddotricemiddots 18 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

76 des salles de concert membres du Music Ve-nue Trust sont des structures priveacutees agrave but lucratif et 24 agrave but non lucratif et elles ont par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Contrairement aux autres reacutegions europeacuteennes les salles associa-tives britanniques ne beacuteneacuteficient quasiment pas de subventions et les salles srsquoen remettent presque ex-clusivement aux sommes deacutepenseacutees par les specta-teurmiddotricemiddots

Annexe 4J Vue drsquoensemble des salles membres de MUSIC VENUE TRUST

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITSCHARGES

0

39

27

47

25

0

60

0

024

76

11127

2291771325

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur musicvenuetrustcom etou Simon Bray le coordinateur local de lrsquoeacutetude simonbraymusicvenuetrustcom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

36

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 89 salles membres de Music Venue Trust et extrapoleacutees agrave lrsquoen-semble des 460 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Dansk Live repreacutesente 76 salles danoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total environ 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 17 million de spectateurmiddotricemiddots

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes culturelles sociales artistiques culinaires et pluridisciplinaires 70 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Annexe 4K Vue drsquoensemble des salles membres deDANSK LIVE

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpdansklivedk etou contacter Michael Folmer Wessman michaeldansklivedk

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

37

30

36

12

21

24

30

2174

5

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Au Danemark les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 5 100 personnes qursquoelles emploient 4 000 sont beacuteneacutevoles et re-preacutesentent 30 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 49 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES18 78 4

65 30 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

37

Les membres du reacuteseau Dansk Live sont agrave 95 des structures agrave but non lucratif dont principalement des structures priveacutees agrave but non lucratif (74 ) mais avec une part significative de structures publiques (21 ) 5 sont priveacutees agrave but lucratif Ces salles ayant des sta-tuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des mo-degraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble les reacutesul-tats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 36 de leurs produits proviennent de subventions et 48 des deacutepenses ef-fectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros

Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacute-volat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la program-mation deacutepassent par conseacutequent les recettes de bil-letterie et plus de ressources peuvent ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 43 salles membres de Dansk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 76 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Le Norske Konsertarrangoslashrer (NKA) repreacutesente 165 salles norveacute-giennes Ces salles sont relativement petites avec une jauge meacute-diane de 350 places Elles programment au total environ 19 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 28 mil-lions de spectateurmiddotricemiddots 5 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

21 des salles de concert membres du reacuteseau NKA sont des structures publiques 47 des structures priveacutees agrave but non lucratif et 32 des structures pri-veacutees commerciales et adoptent par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Lrsquoeacutetat actuel des donneacutees collecteacutees ne nous permet pas de publier des informations plus deacutetailleacutees sur leur masse sa-lariale leurs produits et leurs deacutepenses mais nous pouvons observer que les aides publiques et le re-cours significatif au beacuteneacutevolat permettent de reacute-duire les coucircts drsquoexploitation ndash autant drsquoargent qui peut ecirctre investi dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4L Vue drsquoensemble des salles membres de NKA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

2147

32

52449

4532269

4474

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwkonsertarrangorno etou contacter Andreas Feen Soslashrensen le coordinateur local de lrsquoeacutetude andreaskonsertarrangorno

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

38

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 66 salles membres de NKA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 165 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Svensk Live repreacutesente 150 salles sueacutedoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 11 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 15 million de spectateurmiddotricemiddots 70 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

70 des salles de concert membres du reacuteseau Svensk Live sont des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 30 restants des structures priveacutees agrave but lucra-tif Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques va-rieacutes mais dans lrsquoensemble les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 13 de leurs produits proviennent de subventions et 79 des deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 18 millions drsquoeuros Ces sommes sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures Par rapport aux autres pays europeacuteens en Suegravede les aides publiques aux salles associatives sont faibles

Annexe 4M Vue drsquoensemble des salles de SVENSK LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUCTURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION PRODUITS CHARGES

7

59

2557

11

8

20

13

070

30

171309171301722

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwsvensklivese etou contacter Maringns Katsler manssvensklivese

En Suegravede les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 300 personnes qursquoelles emploient 1 050 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 70 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 55 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES10 80 11

13 70 17HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

39

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 150 salles membres de Svensk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 150 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveFIN repreacutesente 24 salles finlandaises Elles programment au total plus de 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de specta-teurmiddotricemiddots 40 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

50 des salles de concert membres du reacuteseau Live-FIN sont des structures priveacutees commerciales 30 des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 20 restants des structures publiques Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble et par contraste avec les autres reacutegions europeacuteennes les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que les aides publiques sont tregraves faibles (1 ) y compris pour les salles as-sociatives et publiques Les salles membres de Live-FIN deacutependent largement des deacutepenses des specta-teurmiddotricemiddots (86) Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros Ces ressources sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation (40 ) agrave la masse salariale (33 ) et aux infrastructures (18 )

Annexe 4N Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEFIN

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

CATERINGSALES

SUBSIDY

INCOME EXPENDITURE

12

44

33

40

18

9

42

1

2030

50

4030207020500

5060

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Finlande aussi les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles particuliegraverement les plus petites Sur lrsquoen-semble des 1 600 personnes qursquoelles emploient pregraves de 900 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 40 de lrsquoensemble

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwlivefinfi etou contacter Salla Vallius sallalivefinfi

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

40

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 10 salles membres de LiveFIN et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 24 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet du Live DMA

Page 5: THE SURVEY - FEDELIMA

LES STATUTS JURIDIQUES DES MODELES EacuteCONOMIQUES VARIEacuteS

8 des salles membres de Live DMA sont des structures publiques 44 des structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves majoritairement sous formes associatives) et 48 des structures priveacutees com-merciales Le secteur de la musique live repose sur un eacutecosystegraveme complexe qui se reflegravete dans la di-versiteacute des modegraveles eacuteconomiques et des types de reacuteglementations auxquelles les salles doivent se soumettre Les salles et les clubs ont par conseacute-quent diffeacuterents besoins et diffeacuterentes prioriteacutes et creacuteer des politiques publiques de la musique qui les prennent tous en compte peut se reacuteveacuteler ardu La preacutesente eacutetude permet de mieux comprendre le paysage europeacuteen de la musique live Malgreacute cette complexiteacute les diffeacuterents types de salles ont tant de pratiques en commun que de nombreuses actions politiques peuvent leur ecirctre profitables agrave toutes Cette eacutetude se veut une premiegravere eacutetape pour iden-tifier les diffeacuterents niveaux drsquoactions adeacutequates afin que les leacutegislateurmiddotricemiddots puissent soutenir la grande diversiteacute du secteur europeacuteen de la musique live En deacutepit de la diversiteacute des statuts juridiques salles et clubs ont des objectifs communs programmer une multipliciteacute drsquoartistes accueillir des publics va-rieacutes deacutevelopper un projet lieacute agrave leur territoire et ecirctre reconnus comme des acteurs culturels

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude reacutevegravelent que 51 des salles ont des petites jauges (infeacuterieures agrave 400 places) 36 sont de taille moyenne (400 agrave 999 places) et 13 sont des grandes salles (plus de 1 000 places) Les lieux les plus grands sont le plus souvent consti-tueacutes de plusieurs salles de concert plus petites La jauge meacutediane de lrsquoensemble des salles de concert est agrave 375 places En cela les structures adheacuterentes de Live DMA sont pour lrsquoessentiel et de faccedilon geacuteneacute-rale de petites salles de concert contrairement aux

salles laquo arena raquo ou de type laquo Zeacutenith raquocompo-seacutees drsquoune salle principale

En moyenne les structures publiques dis-posent de salles de concert plus grandes (meacute-diane de 600 places) alors que les salles asso-ciatives ont une meacutediane de 399 places et les salles priveacutees commerciales ont une capaciteacute de 300 places Ce dernier chiffre tient princi-palement agrave la petite taille des jauges en Alle-magne Espagne Suegravede et au Royaume-Uni

Les associations de musique live membres de Live DMA sont feacutedeacutereacutees autour drsquoun ideacuteal drsquointeacuterecirct geacuteneacuteral toutes doivent lire signer accepter et suivre une charte eacutethique qui ex-prime clairement ces valeurs Cette charte est consultable sur la page suivante

httpwwwlive-dmaeuwp-contentuploads201906LiveDMA_Ethical_Charter_2019pdf

8STRUCTURES

PUBLIQUES

44STRUCTURES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

(majoritairement associatives)

48STRUCTURES

PRIVEacuteES COMMERCIALES

LES JAUGES UNE DIVERSITEacute POUR TOUS LES GOUcircTS

jauge de 0-199

jauge de 200-399

jauge de 400-699

jauge de 700-999

jauge de +1000

20

31

25

11

13

3

Statuts juridiques de lensemble des salles

Les lieux de musiques actuelles ont pour point commun de proposer principalement des activi-teacutes drsquoorganisation de concerts et de programma-tion musicale mais seuls 37 sont exclusivement deacutedieacutes agrave la musique live Un tiers de lrsquoensemble propose des activiteacutes culturelles des locaux de reacutepeacutetition des projets artistiques et de lrsquoaccom-pagnement musical Un autre tiers de lrsquoensemble associe des concerts agrave la gestion drsquoun bar ou drsquoun

restaurant en dehors des horaires de concert De plus pregraves de la moitieacute des reacutepondants ont des fonctions pluridisciplinaires (cineacutema theacuteacirctre ga-lerie photo entre autres)

Les reacutesultats de lrsquoenquecircte nous montrent que plus la salle est petite plus elle a de chances de se speacutecialiser dans lrsquoorganisation de concerts alors que les salles plus grandes offrent plus freacutequem-ment des activiteacutes annexes

bull LrsquoORGANISATION DE CONCERTS COMME UNIQUE ACTIVITEacute

ACTIVITEacuteS CULTURELLES

OUTILS LOCAUX POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

BAR RESTAURANT

AUTRES ACTIVITEacuteS

THEacuteAcircTRE DANSE

MULTIMEacuteDIA amp ARTS NUMEacuteRIQUES

CINEacuteMA FILMS

EXPOSITIONS GALERIE PHOTO

35

26

19

PETITES

MOYENNES

GRANDES

PETITES

MOYENNES

GRANDES

ACTIVITEacuteS PLUS QUE DE LA MUSIQUE LIVE

Activiteacutes des salles selon la jauge

4

50

40

30

20

10

0

Les salles publiques particuliegraverement ne se consacrent presque jamais exclusivement agrave lrsquoor-ganisation de concerts (2 ) Elles proposent plus souvent des activiteacutes culturelles (80 ) en plus des concerts lagrave ougrave seulement 45 des salles associatives et 31 des salles priveacutees com-merciales assument cette fonction

Les salles publiques et associatives proposent plus souvent des outils et des locaux pour ac-cueillir les musicienmiddotnemiddots Elles accompagnent plus souvent les projets artistiques que les salles pri-veacutees commerciales

Ces derniegraveres ont un modegravele eacuteconomique qui inclut souvent une fonction de bar ou restaurant en dehors des heures de concert qui leur permet de couvrir en partie les coucircts de programmation De nombreuses salles membres du reacuteseau Live DMA sont eacutegalement des centres pluridiscipli-naires reliant des artistes et des publics issus de diffeacuterentes formes et courants artistiques

bull LrsquoORGANISATION DE CONCERTS COMME UNIQUE ACTIVITEacute

2

34

30

Activiteacute des salles selon le statut juridique

STRUCTURE PUBLIQUE

STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

5

ACTIVITEacuteS CULTURELLES

OUTILS LOCAUX ESPACES DE TRAVAIL POUR LES

MUSICIENmiddotNEmiddotS

ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

BAR RESTAURANT

AUTRES ACTIVITEacuteS

THEacuteAcircTRE DANSE

MULTIMEacuteDIA amp ARTS NUMEacuteRIQUES

CINEacuteMA FILMS

EXPOSITIONS GALERIE PHOTO

STRUCTURE PUBLIQUE

STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON LUCRATIF (majoritairement associatives)

STRUCTURE PRIVEacuteE COMMERCIALE

80

60

40

20

0

En moyenne une salle de concert ou un club organise 157 eacuteveacutenements musicaux par an et programme 367 repreacutesentations artistiques agrave cette occasion pour une moyenne de 23 per-formances artistiques par eacuteveacutenement musical Agrave cocircteacute des tecirctes drsquoaffiche il srsquoagit la plupart du temps de premiegraveres parties etou drsquoun plateau in-cluant plusieurs artistes

La programmation de premiegraveres parties et de

plateaux multiples permet aux salles de preacutesenter plus de jeunes talents une expeacuterience importante pour les artistes locamiddotuxmiddotles et un eacuteveacutenement cru-cial pour le deacuteveloppement de leur carriegravere

38 de lrsquoensemble des salles orga-nisent aussi des festivals le cas de fi-gure est plus freacutequent pour les plus grandes salles

EacuteVENEMENTS MUSICAUX REPRESENTATIONS ET FREacuteQUENTATION LE TEMPS DE LA RENCONTRE ENTRE ARTISTES ET PUBLICS

Part des salles organisant des festivals selon leur jauge

6

Salles de grandes jauges

Salles de moyennes jauges

Salles de petites jauges

47

44

36

83 de lrsquoensemble des entreacutees sont payantes 17 gratuites

Les plus petites salles programment plus sou-vent des concerts gratuits Il srsquoagit surtout de salles qui disposent eacutegalement drsquoun bar ou drsquoun restaurant

En moyenne il y a plus drsquoentreacutees gratuites aux concerts des salles publiques (23 ) qursquoagrave ceux des salles associatives (20 ) ou priveacutees commerciales (16 )

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

On considegravere souvent que la diffusion de mu-sique en streaming a un impact sur les pratiques musicales live les gens rechigneraient de plus en plus agrave assister pendant 60 agrave 90 minutes au concert drsquounmiddote seulmiddote artiste Lrsquoeacutetude reacutevegravele pour-tant que le public ne se deacutetourne pas de ces for-mats traditionnels le nombre de concerts reacutegu-liers et de places acheteacutees restant agrave des niveaux tregraves eacuteleveacutes De surcroicirct les salles srsquoadaptent eacutega-

lement aux nouvelles circonstances et aux nou-velles pratiques du public en organisant plus de plateaux multiples drsquoeacuteveacutenements conceptuels et de soireacutees club Associeacutes agrave la musique live les nouveaux supports et formats creacuteent des expeacute-riences compleacutementaires qui ne se substituent pas agrave lrsquoexpeacuterience des concerts

Entreacutees payantes et gratuites ndash ensemble des salles

83 17

23

20

16

ENTREacuteES PAYANTES ENTREacuteES GRATUITES

7

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

Lrsquoaccegraves agrave des eacuteveacutenements gratuits creacutee des ha-bitudes culturelles beacuteneacutefiques notamment pour les publics plus jeunes Crsquoest aussi une faccedilon drsquoou-vrir les salles agrave des publics plus vastes qui pren-dront moins de laquo risques financiers raquo en se ren-dant agrave un concert ne correspondant pas agrave leurs goucircts musicaux Ainsi les subventions peuvent aider agrave organiser des eacuteveacutenements gratuits et of-frir des opportuniteacutes de faire deacutecouvrir de jeunes talents agrave de nouveaux publics

Malheureusement Live DMA a conscience qursquoil y a un revers agrave la meacutedaille Par exemple les struc-tures priveacutees considegraverent parfois que les eacuteveacutene-ments gratuits proposeacutes par des structures pu-bliques constituent une concurrence deacuteloyale agrave leurs propres manifestations notamment en lrsquoab-sence de soutien public Ces concerts souvent proposeacutes par des municipaliteacutes programment gratuitement de grandes vedettes surtout pen-dant lrsquoeacuteteacute Une situation qui reacutesulte probablement de la concurrence directe que se livrent de plus en plus les grandes villes pour ecirctre plus attractives agrave lrsquoeacutechelle nationale ou europeacuteenne Cela peut avoir pour effet de nourrir au sein des publics une cer-taine culture de la gratuiteacute La seule solution agrave ce problegraveme crsquoest plus de dialogue et de coopeacuteration entre les acteurs priveacutes et publics pour la mise en œuvre de politiques musicales agrave lrsquoeacutechelle locale des subventions pour programmer des talents eacutemergents la baisse de lrsquoacircge leacutegal drsquoaccegraves aux salles (moins de 18 ans) lrsquoorganisation conjointe drsquoeacuteveacutenements majeurs avec les salles existantes et la mise en œuvre de politiques de long terme pour proteacuteger les lieux de musiques actuelles

Les salles de concert et les clubs jouent un rocircle important dans la vie culturelle des espaces ru-raux et urbains Ces lieux peuvent nourrir le sen-timent de citoyenneteacute la diversiteacute culturelle de-venir des lieux de rencontre pour des expressions artistiques varieacutees Agrave lrsquoaune de leur grand spectre drsquoactiviteacutes nous comprenons que les usagermiddotemiddots de ces lieux ne sauraient ecirctre diviseacutemiddotemiddots en deux groupes eacutetanches lrsquoun agrave lrsquoautre ndash les creacuteateurmiddotricemiddots drsquoun cocircteacute et les consommateurmiddotricemiddots de lrsquoautre De plus les formats de concerts et les pratiques drsquoeacutecoute sont en pleine eacutevolution (lieux environ-nements interactions etc) et les frontiegraveres qui circonscrivent la scegravene tendent agrave devenir plus permeacuteables

ldquoErika Fischer-Lichte deacutecrit le theacuteacirctre comme une performance agrave laquelle participe lrsquoensemble des personnes preacutesentes Sans le public lrsquoexpeacute-rience ne peut pas avoir lieu Le public devient ainsi un creacuteateur au sein de lrsquoart theacuteacirctral On peut en dire autant de lrsquoexpeacuterience des clubs elle ne peut exister sans les clubbeurmiddotsemiddotsrdquo 3

Surtout on ne peut sous-estimer la contribution des salles de concert et des clubs agrave lrsquoeacutemancipa-tion individuelle et collective Pour les 70 millions de spectateurmiddotricemiddots annuelmiddotlemiddots ils constituent des lieux de rassemblement social Ils se font refuges

des lieux de deacutecouverte drsquoexpression libre et de performance ougrave les conventions et les identiteacutes peuvent ecirctre temporairement deacuteconstruites Les salles et les clubs srsquoefforcent drsquoecirctre plus accueil-lants pour les minoriteacutes les personnes marginali-seacutees et diffeacuterentes contre-cultures

La Diversity Roadmap4 un outil creacuteeacute par lrsquoas-sociation suisse de musique live PETZI en colla-boration avec drsquoautres structures musicales et feacuteministes suisses est un exemple des reacuteflexions qui ont lieu au sein des salles de concert et des clubs en vue drsquoinclure toutes les expeacuteriences et toutes les reacutealiteacutes dans leurs programmations et leurs eacutequipes

Comme lrsquoexplique lrsquouniversitaire Jodie Taylor ldquoCe nrsquoest que comme musicienne et meacutelomane que jrsquoai enfin pu ecirctre fluide interpreacuteter et reacutein-terpreacuteter creacuteer et recreacuteer La musique mrsquoa per-mis de performer mon genre et drsquoexprimer ma sexualiteacute de multiples maniegraveres un reacutepertoire drsquoidentiteacutes qui ne mrsquoeacutetait pas disponible dans la vie quotidienne [hellip] Quelques anneacutees plus tard jrsquoai commenceacute agrave freacutequenter des bars et des clubs queer Si ces lieux eacutetaient si importants crsquoest nrsquoest pas simplement parce qursquoils me per-mettaient de rencontrer et de faire connaissance avec des personnes ayant le mecircme eacutetat drsquoesprit que moi mais aussi parce que les rencontres y eacutetaient presque toujours accompagneacutees de danse et de musiquerdquo 5

3 httpwwwlive-dmaeuclub-culture-berlin-facts-figures4 httpwwwlive-dmaeuthe-diversity-roadmap 5 TAYLOR Jodie Playing it Queer Popular Music Identity and Queer World-Making - Peter Lang Bern 2012 243 pages

8

RESSOURCES HUMAINES LE TRAVAIL DANS LES COULISSES

Il y a un total de 93 000 personnes activement en-gageacutees dans les 2 597 salles de concert membres du reacuteseau Live DMA ndash sans compter les artistes et les pu-blics Les ressources humaines des salles consistent en plus de 87 000 salarieacutemiddotemiddots repreacutesentant plus de 17 000 eacutequivalents temps plein (ETP) Les salles sont pour la plupart tenues par des eacutequipes de travail-leurmiddotsemiddots salarieacutemiddotemiddots mais le nombre de tacircches reacuteali-seacutees par des beacuteneacutevoles est essentiel dans la plupart des reacutegions et plus speacutecifiquement dans les salles as-sociatives et la majoriteacute des salles de plus petite taille La place des stagiaires est eacutegalement significative

Plus de 27 500 salarieacutemiddotemiddots (11 000 ETP) et plus de 56 000 beacuteneacutevoles (5 000 ETP) travaillent dans ces lieux De surcroicirct on compte pregraves de 3 500 stagiaires (1 350 ETP) et 8 690 beacuteneacutevoles en France qui dans la loi franccedilaise ne peuvent ecirctre comptabiliseacutemiddotemiddots dans la masse salariale

Les beacuteneacutevoles participant en moyenne moins drsquoheures par semaine que les salarieacutes lrsquoeacutetude reacutevegravele qursquoils constituent la majoriteacute de la force de travail en nombre de personnes tandis que les salarieacutemiddotemiddots constituent la majoriteacute en heures travailleacutees ETP Pregraves des deux tiers (63 ) du total drsquoheures travailleacutees dans les salles et les clubs sont reacutemuneacutereacutees

Drsquoun pays agrave lrsquoautre les formes prises par le beacuteneacute-volat sont tregraves diverses un pheacutenomegravene qui tient au statut juridique des salles agrave la varieacuteteacute des jauges et aux diffeacuterences culturelles et juridiques en matiegravere de beacuteneacutevolat

Reacutepartition des travailleurmiddotsemiddots sa-larieacutemiddotemiddots et beacuteneacutevoles dans lrsquoen-semble des salles

La participation beacuteneacutevole est fondamentale notamment pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

des effectifs

des effectifs

des effectifs

bull Dans les structures priveacutees agrave but non lucratif 70 de lrsquoensemble de la force de travail est constitueacute de beacuteneacutevole qui accomplissent 34 du travail (ETP)bull Dans les structures publiques ces donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 33 et 4 (ETP)bull Dans les structures priveacutees commerciales ces

donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 13 et 2 (ETP)Les reacutesultats de lrsquoenquecircte montrent aussi que ce sont surtout les petites salles associatives qui reposent sur le beacuteneacutevolat et que quelques grandes salles priveacutees commerciales nrsquoy ont pas du tout recours

SALARIEacutemiddotEmiddotS

BEacuteNEacuteVOLES

AUTRES (STAGIAIRES APPRENTImiddotEmiddotS)

32

64

29

4

8

63 en ETP

en ETP

en ETP

A

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

91

87

58

72

34

4 9

8

STRUCTURE PUBLIQUE STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON-LUCRATIF STRUCTURE PRIVEacuteE COMMERCIALE

Reacutepartition des ETP selon le statut juridique des salles

9

0-25 de beacuteneacutevoles (ETP)

26-50 de beacuteneacutevoles (ETP)

51-75 de beacuteneacutevoles (ETP)

76-100 de beacuteneacutevoles (ETP)

100 de beacuteneacutevoles (ETP)

Le beacuteneacutevolat est tregraves important notamment pour les petites salles ougrave les beacuteneacutevoles accom-plissent 37 des heures travailleacutees ETP lagrave ougrave pour les salles de taille moyenne ce taux descend agrave 26 et agrave 19 dans les salles plus grandes

B

C

10

Reacutepartition des ETP selon la jauge des salles

Part des salles ayant une part drsquoETP beacuteneacutevoles

Le nombre de beacuteneacutevoles et leur contribution varient aussi selon les reacutegions en fonction des lois et des reacuteglementations En France du fait drsquoune leacutegislation speacutecifique les beacuteneacutevoles ne peuvent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots et ne peuvent pas accomplir une tacircche ou un travail pouvant lrsquoecirctre par unmiddote salarieacutemiddote Par conseacutequent dans nos reacutesultats ilsmiddotelles nrsquoont pas eacuteteacute comptabiliseacutemiddotemiddots au sein de la force de travail ni en heures travail-leacutees ETP ilsmiddotelles sont en revanche inclus dans le total des ressources humaines car ilsmiddotelles contri-buent de faccedilon importante agrave la vie des salles de concert franccedilaises

Dans la plupart des pays europeacuteens et notam-ment dans les salles agrave but non lucratif les beacuteneacute-voles sont inteacutegreacutemiddotemiddots agrave la culture et aux modegraveles eacuteconomiques des salles et consideacutereacutes comme une force de travail preacutecieuse

Si en geacuteneacuteral le travail beacuteneacutevole est conccedilu

comme du temps et de lrsquoeffort donneacutes gratui-tement dans la plupart des pays les beacuteneacute-voles peuvent obtenir une petite compensa-tion financiegravere et sont reacutecompenseacutemiddotemiddots drsquoune maniegravere ou drsquoune autre (reacuteductions tarifaires places gratuites repas autres activiteacutes collec-tives) De plus ilsmiddotelles accomplissent souvent des tacircches essentielles pendant les heures de concert comme le service au bar le vestiaire la reacutegie lumiegravere et son Bien que lrsquoimpact concret du beacuteneacutevolat sur la vie des gens soit impondeacuterable notamment du fait de la diver-siteacute des profils et des tacircches accomplies par ces personnes les beacuteneacutevoles tirent effective-ment certains beacuteneacutefices de ces activiteacutes une expeacuterience professionnelle une eacutemancipation sociale lrsquoaccumulation drsquoun capital social le deacuteveloppement de compeacutetences et une parti-cipation active agrave la socieacuteteacute

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

74

57

64

719

26

37 6

10

SALLE DE PETITE JAUGE (lt400 places) SALLE DE MOYENNE JAUGE (400-999 places) SALLE DE GRANDE JAUGE (+ 1000 places)

59

164

102

145

78

Plus de 200 salles et clubs membres de Live DMA (78 du total) sont exclusivement geacutereacutes par du personnel beacuteneacutevole De nombreuses initiatives musicales reposent sur lrsquoengagement gratuit des organisateurmiddotricemiddots et de nombreuxmiddotses professionnelmiddotlemiddots ont deacutebuteacute leur carriegravere comme beacuteneacutevoles Les deacutecideurmiddotsemiddots devraient en tenir compte agrave lrsquoaide drsquoun dispositif de sou-tien speacutecifique et eacuteviter de multiplier les fardeaux administratifs pesant sur les structures diri-geacutees par des beacuteneacutevoles

Salles travaillant avec 1 ETP reacutemuneacutereacute ou moins

Salles travaillant avec 3 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

Salles travaillant avec 5 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

11

Ces chiffres reacutevegravelent des reacutesultats similaires la division sexuelle du travail est tregraves forte dans la plupart des emplois La famille de meacutetiers a un impact sur les salaires bruts des salarieacutemiddotemiddots Agrave cet eacutegard les tacircches de direction et de programmation sont les mieux reacutemuneacutereacutees or ce sont les positions les plus domineacutees par les hommes

Les membres de Live DMA deacuteveloppent plusieurs programmes et initiatives pour encapaciter les genres minoritaires au sein du secteur de la musique live Ces initiatives sont deacutecrites sur notre site internet

Lrsquoeacutetude inclut une nouvelle question sur la division sexuelle du travail Ces premiers reacutesultats proviennent des donneacutees disponibles pour la Belgique le Dane-mark la Finlande la France les Pays-Bas lrsquoEspagne et la Suegravede

Deux eacutetudes reacutealiseacutees par nos membres en France (FEDELIMA) et aux Pays-Bas (VNPF) nous offrent plus de visibiliteacute sur la reacutepartition par genre du travail (femmes hommes)

Donneacutees tireacutees de Dutch Live Music Venues and Festival ndash Facts amp Figures 2018 (VNPF 2019)

Donneacutees tireacutees de Lrsquoemploi permanent dans les lieux de musiques actuelles - FEDELIMA (2018)

REacutePARITION DES RESSOURCES HUMAINES PAR GENRE SE-LON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

20 28 29 41 51 68

80 72 71 59 49 32

sont des hommes

EN MOYENNE AU SEIN DE LrsquoENSEMBLE DES SALARIEacutemiddotEmiddotS DES SALLES

sont des femmes40

60

53

384

192

REacutePARITION DES SALARIEacutemiddotEmiddotS PERMANENTmiddotEmiddotS PAR GENRE SELON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

0

40

60

56

63

62

70

25

3

12

22

2

60

40

44

37

38

30

75

97

88

78FORMATION ET ACCOMPA-GNEMENT DES PRATIQUES

PROGRAMMATIONARTISTIQUE

ACTIVITEacuteS TECHNIQUES

ACCUEIL DE S PUBLICS

AUTRES

INTENDANCES amp ENTRETIEN

DIRECTION

ADMINISTRATION

COMMUNICATION

PRODUCTION

HOMMES FEMMES

ACTION CULTURELLEamp MEacuteDIATION

Plus de la moitieacute des salles membres de Live DMA sont des microstructures travaillant avec moins de 6 ETP reacutemuneacutereacutes Les reacuteglementations trop strictes peuvent nuire agrave leur fonctionnement Diffeacuterents dispositifs drsquoaide agrave lrsquoemploi peuvent en revanche se reacuteveacuteler tregraves utiles

PRODUCTION DIRECTION PROGRAM-MATION

RESTAU-RATION

FORMA-TION

COMMU-NICATION

Dans lrsquoensemble les 2 597 salles de concert membres de Live DMA accumulent un chiffre drsquoaffaires de 18 milliard drsquoeuros annuels En moyenne les salles consacrent 32 de leurs deacutepenses agrave lrsquoachat de spectacles 34 aux frais de personnels et 13 aux charges drsquoinfrastructures

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude montrent que les deacutepenses sont tregraves similaires quel que soit le type de salle la jauge lrsquoimplantation geacuteographique ou le statut juridique En revanche les recettes des salles sont tregraves diffeacuterentes et deacutependent surtout du statut juridique et de la jauge

PRODUITS ET CHARGES

Reacutepartition des charges ndash ensemble des salles

Reacutepartition des charges selon la jauge

Reacutepartition des charges selon le statut juridique

12

32ACHATS

DE SPECTACLES 530 MILLIONS euro

34FRAIS DE PERSONNEL

558 MILLIONS euro

13 INFRASTRUCTURES

209 MILLIONS euro

21AUTRES DEacutePENSES

338 MILLIONS euro100TOTAL

1 635 MILLIONS euro

GRANDE

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

PETITE

STRUCTURES PUBLIQUES

MOYENNE

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

29

35

11

25

29

37

9

24

29

37

10

24

32

34

9

25

33

33

10

24

30

33

15

21

Les produits des salles en Europe se reacutepartissent de la faccedilon suivante en moyenne 35 proviennent des ventes de billets 37 de la restauration et du bar et 16 des subventions Il est important de souligner qursquoil srsquoagit ici drsquoune moyenne reacutealiseacutee agrave partir drsquoune grande varieacuteteacute de salles ayant des statuts juridiques et des jauges tregraves diffeacuterents ndash ces chiffres ne qualifient pas des situations individuelles

La structure des produits deacutepend des jauges

bull Pour les petites salles (moins de 400 places) 52 en moyenne de leurs produits proviennent de leurs ressources propres crsquoest-agrave-dire essentiellement des deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (23 achats de billets + 29 boissons amp restauration)

bull Pour les salles de taille moyenne (entre 400 et 1 000 places) la part srsquoeacutelegraveve agrave 58 (27 achats de billets + 31 boissons amp restauration)

bull Pour les grandes salles (plus de 1 000 places) agrave 62 (37 achats de billet + 25 boissons amp restauration)

Les grandes salles engendrent plus de recettes propres Les plus petites ne peuvent pas en faire autant du fait de leur plus petite jauge et du plus grand nombre drsquoeacuteveacutenements gratuits

Reacutepartition des produits ndash ensemble des salles

Reacutepartition des produits selon la jauge

Reacutepartition des produits selon le statut juridique

13

35RECETTES BILLETTERIE

627 MILLIONS euro

37RECETTES BAR amp RESTAURATION

288 MILLIONS euro

16 SUBVENTIONS

659 MILLIONS euro

12AUTRES PRODUITS

217 MILLION euro

100TOTAL

1 791 MILLIONS euro

GRANDE

RECETTES BILLETTERIE RECETTES BAR amp RESTAURATION

SUBVENTIONSAUTRES PRODUITS

PETITE MOYENNE

23 2737

29 31 25

3131 25

16 11 13

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

BILLETTERIEBAR amp RESTAURATION SUB-

VENTIONSAUTRES PRODUITS

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

30

25

31

14

38

50

2

10

25

1154

10

Si lrsquoon met en vis-agrave-vis les coucircts de programmation et les recettes de billetterie on note qursquoen moyenne celles-ci couvrent lrsquoensemble de la reacutemuneacuteration des artistes (105 ) mais ce nrsquoest pas le cas pour les salles plus petites En moyenne les ventes de billets des salles plus grandes couvrent 116 des coucircts de programmation Pour les salles de taille moyenne ce pourcentage srsquoeacutelegraveve agrave 102 mais pour les salles de plus petite taille il nrsquoest que de 82

Par deacutefinition les salles publiques ou priveacutees agrave but non lucratif (52 de lrsquoensemble) nrsquoont pas pour objectif de reacutealiser des beacuteneacutefices Les salles priveacutees commerciales (48 ) ont le droit de reacutea-liser des beacuteneacutefices mais comme le montrent les chiffres ceux-ci sont tregraves faibles ou agrave peine exis-tants et la plupart des recettes sont absorbeacutees par les coucircts de fonctionnement Les recettes de billetterie et de la buvette servent agrave couvrir les coucircts de programmation Les subventions de fonctionnement sont souvent indispensables pour couvrir les deacutepenses fondamentales telles que les salaires et les frais drsquoinfrastructures

Les structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves souvent associatives) sont souvent soutenues fi-nanciegraverement par des autoriteacutes locales ou natio-nales en reconnaissance de leur mission drsquointeacuterecirct geacuteneacuteral et pour soutenir leur travail de program-mation de diffeacuterents genres musicaux et artistes eacutemergentmiddotemiddots Ces subventions peuvent couvrir les frais drsquoinfrastructures les salaires la program-mation musicale et drsquoautres activiteacutes telles que lrsquoaction culturelle et la formation

En regravegle geacuteneacuterale la situation financiegravere des salles et des clubs est fragile car pour survivre ils deacutependent fortement des subventions du beacute-neacutevolat des consommations des spectateurmiddotricemiddots (restauration) et de reacuteglementations ce qui bien sucircr signifie plus de preacutecariteacute pour le personnel et moins de soutien aux talents eacutemergents

Dans de nombreuses villes du continent euro-

peacuteen des facteurs externes tendent agrave fragiliser un peu plus cette situation La gentrification et la concentration drsquoactiviteacutes dans les zones ur-baines ont un impact sur les scegravenes de musique live avec la croissance du nombre de personnes habitant pregraves drsquoune salle de concert le coucirct du bacircti et des loyers augmente les reacuteglementations en matiegravere de bruit et drsquohoraires deviennent plus strictes les plaintes lieacutees aux nuisances sonores se font plus freacutequentes

Ratio entre la vente de billets et les coucircts de programmation

14

Les produits sont tregraves diffeacuterents selon le statut ju-ridique des salles

bull Pour les salles priveacutees commerciales 88 de celles-ci proviennent des deacutepenses faites par les spectateurmiddotricemiddots (38 achats de billets + 50 bois-sons amp restauration)

bull Pour les salles priveacutees agrave but non lucratif la part est de 55 (30 + 25 )

bull Pour les salles publiques le chiffre tombe agrave 36 (25 + 11 )

Les salles agrave but non lucratif (publiques et pri-veacutees agrave but non lucratif) reccediloivent plus de sub-ventions de fonctionnement pour les salles publiques celles-ci repreacutesentent en moyenne 54 de leurs produits alors que les salles as-sociatives elles srsquoeacutelegravevent agrave 31 de leurs pro-duits et pour les priveacutees commerciales agrave 2

Couverture des ventes de billets par les coucircts de programmation

(en )

Couverture des coucircts de pro-grammation par les ventes de

billets (en )

122

82

98

102

86

116

95

105

PETITE JAUGE MOYENNE JAUGE GRANDE JAUGE ENSEMBLE

Pour en savoir plus consultez notre ressource en ligne httpwwwlive-dmaeuprevent-conflicts-between-live-music-places-and-local-authorities-or-neighbours-the-club-kataster-project

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude reacutevegravelent que les diffeacute-rences entre les salles de concert dans les diffeacute-rentes reacutegions sont pour la plupart lieacutees agrave leur sta-tut juridique (salles publiquespriveacutees agrave but non lucratifpriveacutees commerciales) agrave leur jauge (pe-titesmoyennesgrandes) aux reacuteglementations et au niveau des aides publiques Si lrsquoon considegravere les types de salles selon leur statut et leur locali-sation geacuteographique on note les points suivants

bull En Belgique Espagne Suegravede et Grande-Bre-tagne il nrsquoy a pas de salles publiques parmi les membres du reacuteseau lagrave ougrave dans drsquoautres pays (France Danemark Norvegravege Finlande) il y en a au moins 20

bull En Belgique Suisse France et aux Pays-Bas il nrsquoy a pas de salles priveacutees commerciales par-mi les membres de Live DMA tandis que dans

drsquoautres pays (Grande-Bretagne Allemagne Fin-lande) il y en a plus de 50 (jusqursquoagrave 90 en Espagne)

bull Dans de nombreuses reacutegions le statut juridique le plus repreacutesenteacute au sein du reacuteseau est la struc-ture priveacutee agrave but non lucratif (majoritairement associative) la part srsquoeacutelevant agrave plus de 70 en Suegravede au Danemark en France Suisse Belgique et aux Pays-Bas

Il faut noter ici que lrsquoeacutetude ne prend en compte que les membres des associations elles-mecircmes adheacuterentes agrave Live DMA Par exemple en France et en Suisse la FEDELIMA et PETZI nrsquoacceptent pas les salles et clubs priveacutes commerciales qui existent pourtant bien sur leurs territoires

Pour mieux prendre en compte les diffeacuterents statuts juridiques et les diffeacuterentes jauges selon les reacute-gions ou pays nous avons mis en annexe de ce rapport les reacutesultats individuels de chaque membre de Live DMA qui incluent les totaux les moyennes (ou des meacutedianes) et les caracteacuteristiques principales de leurs salles qui peuvent ecirctre utiliseacutes pour eacutetablir des comparaisons agrave lrsquoeacutechelle europeacuteenne

Voir lrsquoAnnexe 4

CHIFFRES CLES DES SALLES DE CONCERT PAR REacuteGION - PAR MEMBRE DE LIVE DMA

15

Belgique (F)

Belgique (WB)

Suisse

France

Pays-Bas

Danemark

Suegravede

Norvegravege

Finlande

Allemagne

Royaume-Uni

Pays basque

Espagne

Catalogne

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

PETZI

FEDELIMA

VNPF

DANSK LIVE

SVENSK LIVE

NKA

LIVEFIN

LIVEKOMM

MUSIC VENUE TRUST

KULTURA LIVE

ACCES

ASACC

0

0

6

23

2

21

0

21

20

11

0

7

0

0

0

0

0

0

2

5

30

32

50

59

76

80

90

100

100

100

94

77

96

74

70

47

30

30

24

13

10

0

MEMBRE DE LIVE DMA REGION PAYSSalles

publiquesSalles priveacutees agrave but non lucratif

Salles priveacutees commerciales

Live DMA est un reacuteseau europeacuteen non gouvernemental qui œuvre agrave soutenir et promouvoir le sec-teur de la musique live Live DMA est par nature un reacuteseau de coopeacuteration internationale qui repose sur une vision et des valeurs communes Il est composeacute de 19 membres preacutesents dans 15 pays Ces membres sont des associations reacutegionales ou nationales de musique live qui repreacutesentent plus de 3 000 salles de concert clubs et festivals preacutesents sur lrsquoensemble du continent

En 2017 la Commission europeacuteenne a reconnu Live DMA comme reacuteseau europeacuteen Par le biais du programme Europe Creacuteative elle lui a accordeacute un financement pour deacutevelopper son projet Live Style Europe Il srsquoagit drsquoun laquo programme de renforcement des capaciteacutes raquo dont lrsquoobjectif est de deacutevelopper le pouvoir drsquoagir des lieux des festivals et des feacutedeacuterations reacutegionales et nationales de musiques actuelles et de leur fournir les compeacutetences et les outils neacutecessaires pour qursquoelles srsquoadaptent aux transforma-tions de leur secteur

En regroupant des acteurmiddotricemiddots indeacutependantmiddotemiddots issumiddotemiddots de lrsquoensemble du secteur de la musique live Live DMA est une voix collective qui vise agrave affronter les deacutefis europeacuteens et agrave souligner les apports culturels et sociaux des professionnelmiddotlemiddots du spectacle vivant

En tant que membre du Conseil Europeacuteen de la Musique et du Conseil International de la Musique Live DMA collabore activement avec drsquoautres reacuteseaux culturels europeacuteens pour peser sur lrsquoapproche europeacuteenne de la culture et inclure la culture et les arts dans les objectifs de long terme du projet eu-ropeacuteen

Agrave PROPOS DE LIVE DMA ET DU SURVEY

16

Le Conseil international de la mu-sique a proclameacute et œuvre agrave pro-mouvoir les Cinq Droits de la Mu-sique En tant que membre du Conseil europeacuteen de la musique Live DMA srsquoengage en faveur de ces droits

laquo Le Conseil International de la Musique promeut lrsquoaccegraves universel agrave la musique Il a proclameacute et œuvre agrave promouvoir les Cinq Droits de la Musique raquo

La situation des salles de concert et clubs deacutepend intimement de la mise en œuvre de politiques publiques adapteacutees de financements et de reacuteglementations agrave lrsquoeacutechelle locale comme agrave lrsquoeacutechelle natio-nale ou europeacuteenne Un environnement approprieacute pour ces scegravenes musicales repose sur lrsquoeacutequilibre des relations entre ces diffeacuterents pocircles

Les recommandations preacutesenteacutees dans lrsquoAnnexe 1 ont pour objectif de prendre en compte les ca-racteacuteristiques speacutecifiques des lieux de musiques actuelles deacutecrits dans ce rapport afin drsquoassurer des conditions favorables au deacuteveloppement et agrave la peacuterenniteacute de notre secteur

Ces preacuteconisations sont tireacutees de campagnes et de consultations anteacuterieures auxquelles Live DMA a participeacute telles que le dialogue entameacute dans Music Moves Europe les campagnes meneacutees lors des eacutelections europeacuteennes et le groupe de travail laquo Music is not Noise raquo Certaines recommandations viennent aussi de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique un outil qui a pour viseacutee de faire converger les nombreuses voix des diffeacuterents secteurs musicaux europeacuteens afin drsquoeacutetablir un dialogue continu entre deacutecideurmiddotsemiddots et repreacutesentantmiddotemiddots du secteur

Ces recommandations geacuteneacuterales peuvent ecirctre deacuteveloppeacutees et adapteacutees afin de mieux prendre en compte les speacutecificiteacutes locales et nationales Une seacuterie de modegraveles et drsquoeacutetudes sur les bonnes pra-tiques sont eacutegalement disponibles sur la plateforme de ressources de Live DMA Pour plus de donneacutees deacutetailleacutees nrsquoheacutesitez pas agrave contacter lrsquoeacutequipe de coordination de Live DMA et nos diffeacuterents membres agrave lrsquoeacutechelle nationale (voir la rubrique laquo contacts raquo agrave la fin de ce rapport)

AGISSONS

17

Dans cette eacutetude Live DMA repreacutesente 2 597 salles de concert et clubs de 15 diffeacuterents pays Lrsquoeacutetude preacutesente les reacutesultats de la derniegravere enquecircte portant sur lrsquoanneacutee 2017 qui fut meneacutee entre sep-tembre 2018 et mai 2019 auxquels srsquoajoutent les donneacutees compleacutementaires des salles de LiveKomm et de PETZI pour lrsquoanneacutee 2016 Les membres de Live DMA ont envoyeacute le mecircme ensemble de 25 questions agrave 1 943 salles et clubs de 14 reacuteseaux diffeacuterents dans 11 pays Belgique Danemark Finlande France Al-lemagne Pays-Bas Norvegravege Suegravede Suisse Espagne et Grande-Bretagne Les donneacutees de 604 salles ont eacuteteacute collecteacutees (31 de reacuteponses) et sont dans cette eacutetude extrapoleacutees aux totaux par membre de Live DMA et agrave lrsquoensemble des 2 597 salles membres du reacuteseau

POPULATIONDE LrsquoENQUEcircTE

18

Espagne

Catalogne

Belgique (F)

Belgique (WB)

Danemark

France

Pays basque

Finlande

Royaume-Uni

Norvegravege

Suegravede

Pays-Bas

ACCES

ASACC

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

SVENSK LIVE

VNPF

LIVEKOMM

PETZI

TOTAL

110

69

15

36

76

142

15

24

460

165

150

58

28

45

87

25

57

75

40

42

19

40

15

88

9

71

31

510

113

1943

Allemagne

Suisse

46

80

604

31

31

13

9

43

106

6

10

89

66

23

51

MEMBRES DE LIVE DMA REacuteGION PAYS POPULATION REacutePONSES

DONNEacuteES 2017

DONNEacuteES 2016

Depuis 2012 Live DMA collecte des donneacutees pour repreacutesenter les salles et clubs au niveau europeacuteen et permettre des comparaisons agrave diffeacuterentes eacutechelles Lrsquoenquecircte mesure

bull LrsquoORGANISATION statut juridique jauge

bull LES ACTIVITEacuteS activiteacutes compleacutementaires (hors diffusion musicale) eacuteveacutenements musicaux repreacute-sentations musicales et nombre de spectateurmiddotricemiddots

bull LES RESSOURCES HUMAINES personnel salarieacute beacuteneacutevoles et autres employeacutemiddotemiddots (stagiaires ap-prentimiddotemiddots) en nombre drsquoemployeacutemiddotemiddots et drsquoheures travailleacutees en eacutequivalents temps plein (ETP)

bull LES BILANS FINANCIERS coucircts de programmation charges de personnel drsquoinfrastructures (charges totales) ventes de billets subventions de fonctionnement restauration et bar (produits totaux)

Les questions et les deacutefinitions ont eacuteteacute harmoniseacutees pour lrsquoensemble des membres participants afin de creacuteer des totaux des moyennes et des meacutedianes utilisables agrave lrsquoeacutechelle du reacuteseau

Pour une liste des deacutefinitions des questions de lrsquoenquecircte et la terminologie principale voir lrsquoAn-nexe 2

Lrsquoeacutetude est reconduite chaque anneacutee afin de suivre la situation et les tendances les plus reacutecentes des salles Chaque anneacutee de nouveaux pays et de nouvelles salles participent agrave lrsquoenquecircte

laquo LrsquoEacutetude ndash Les salles de concert amp les clubs en Europe ndash Chiffres cleacutes raquo est une publication de Live DMA (Nantes copy 2020) Tous droits reacuteserveacutes Aucune partie de cette publication ne peut ecirctre re-produite stockeacutee dans un systegraveme de recherche diffuseacutee ou transmise sous quelque forme ou par quelque proceacutedeacute eacutelectronique ou meacutecanique que ce soit ndash photocopie enregistrement ou autre ndash sans lrsquoautorisation preacutealable de lrsquoeacutediteur

Malgreacute tout le soin apporteacute agrave lrsquoeacutedition de cette publication lrsquoeacutediteur ne peut ecirctre tenu pour res-ponsable des dommages reacutesultant drsquoune quelconque erreur dans cette publication Live DMA tient eacutegalement agrave souligner que ces donneacutees sont constitueacutees de totaux et de moyennes calculeacutes pour lrsquoen-semble des salles membres du reacuteseau il srsquoensuit qursquoaucune appreacuteciation tireacutee des eacuteleacutements geacuteneacuteraux ne vaut pour des lieux de diffusion pris individuellement

Le soutien de la Commission europeacuteenne agrave la production de cette publication ne constitue pas une approbation du contenu qui reflegravete les vues des seuls auteurs et la Commission ne peut ecirctre tenue responsable de lrsquoutilisation qui pourrait ecirctre faite des informations contenues dans cette publication

MEacuteTHODOLOGIE DE LrsquoENQUEcircTE

19

CREacuteDITS

AVERTISSEMENT

Auteurs Arne DeeAudrey Guerre

Reacutedactrice Juliette Olivares

Collecte de donneacutees amp traitement Arne Dee (Dee Music)

Graphisme Guillemette Gatineau-Wemmersch

PhotoIllustrations Photo Nicolas Faus ProductionPage 1 What Artists Say - httpwwwlive-dmaeuwhat-artists-sayPage 6 Nicolas Faus ProductionPage 7 PixabayPage 17 Union Europeacuteenne

Traduction franccedilaise Jedediah Sklower

20

CONTACTSCoordinateurs locaux de lrsquoenquecircte

Bureaux de Live DMA Coordinateur de lrsquoenquecirctecontactlive-dmaeu 35 rue crucy 44000 Nantes (France)

Arne DeeDee Musicconsultancy amp talent bookingAmsterdam (NL)arnedee-musiccom

Elda Goacutemez

Adriana Alcover

Marc Steens

David Dehard

Michael Nymann Folmer

Hyacinthe Chataigneacute

Arkaitz Villar

Christian Ordon

Salla Vallius

Simon Bray

Andreas Feen Soslashrensen

Yves Mermoud

Maringns Katsler

Arne Dee

ACCES

ASACC

CLUB CIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEKOMM

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

PETZI

SVENSK LIVE

VNPF

eldagomezsalasdeconciertoscom

asaccasaccnet

infoclubcircuitbe

davidcourtcircuitbe

michaeldansklivedk

hyacinthechataignefedelimaorg

infokulturalivecom

christianordonlivekommorg

sallalivefinfi

simonbraymusicvenuetrustcom

andreaskonsertarrangorno

yvesmermoudpetzich

manssvensklivese

arnevnpfnl

ANNEXE 1 Recommandations

bull Deacutevelopper la meacutethodologie de lrsquoEacutetude et son application agrave drsquoautres sous-secteurs (indicateurs partageacutes renforcement des capaciteacutes deacutevelop-pement et structuration du secteur musical)bull Deacutevelopper des recherches qualitatives et des partenariats avec le monde acadeacutemique (par un programme et des financements deacutedieacutes tels que Horizon 2020)bull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur les pratiques et les publics de la musique de maniegravere inclu-sive (sans consideacuterer ceuxmiddotcelles-ci comme des consommateurmiddotricemiddots)bull Deacutevelopper des enquecirctes et des eacutetudes de marcheacute flash sur la diversiteacute et la diffusion artistiques au sein du secteur europeacuteen de la musique livebull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur lrsquoemploi les talents et les compeacutetences y compris ceux des beacuteneacutevoles

bull Soutenir Europe Creacuteative en tant que pro-gramme pour les secteurs culturels et creacuteatifs en Europe avec un budget effectif afin de mettre en œuvre ses diffeacuterentes actions et leur per-mettre drsquoavoir un reacuteel impact sur le secteur Nous soutenons la proposition du Parlement europeacuteen de doubler le budget de ce programmebull Deacutevelopper la connaissance et les opportuniteacutes pour que le secteur musical puisse les appliquer agrave drsquoautres programmes europeacuteens tels qursquoErasmus + Horizon 2020 URBACT et les fonds structu-rels et reacutegionaux bull Soutenir Music Moves Europe pour faciliter lrsquoac-cegraves au service des acteurmiddotricemiddots du champ musi-

cal agrave des financements et particuliegraverement les salles de concert Lrsquoappel pilote 2019 pour la coo-peacuteration de petites salles de concert est un bon exemple qui meacuterite drsquoecirctre soutenubull Seacutelectionner plus de projets par appel Les pe-tites structures ne disposent que drsquoeacutequipes reacute-duites et ne prennent pas le temps drsquoeffectuer les deacutemarches adeacutequates si le taux de reacuteussite est tregraves faiblebull Donner une part importante des cofinance-ments europeacuteens aux projets (au moins 80 )bull Garantir un preacutefinancement pour eacuteviter les pro-blegravemes de treacutesorerie

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LA COLLECTE DE DONNEES

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LrsquoACCEgraveS AUX FINANCEMENTS

ldquoCreacuteer un organisme indeacutependant tel qursquoun Observatoire de la musique constituant une base europeacuteenne de donneacutees et de recherches sur le sec-teur et le marcheacute de la musiquerdquo

ldquoAugmenter standardiser et com-parer la collecte de donneacutees au ni-veau europeacuteen afin de garantir la coheacuterence et la fiabiliteacute des don-neacutees collecteacutees rdquoExtrait delrsquoEuropean Agenda for Music

21

bull Deacutevelopper des politiques publiques de la musique qui se soucient de lrsquointeacuterecirct geacuteneacuteral plus que du poten-tiel eacuteconomique du secteur

bull Soutenir la diversiteacute (des artistes de la culture comme des structures de diffusion) du secteur musical qui est mise en danger par le deacuteveloppe-ment de multinationales

bull Susciter le dialogue et la coopeacuteration entre les structures publiques et priveacutees et non leur mise en concurrence afin de renforcer lrsquoimpact des politiques publiques

bull Inteacutegrer la musique et ses lieux agrave la planification urbaine Agrave cette fin nous recommandons de reacuteu-nir les deacutecideurmiddotsemiddots les acteurmiddotricemiddots culturelmiddotlemiddots et les citoyenmiddotnemiddots pour des consultations et un dia-logue portant sur des politiques utiles concernant la musique et lrsquourbanisme Soutenir la creacuteation drsquoun forum offrant la possibiliteacute drsquoeacutechanger des savoirs entre les deacutecideurmiddotsemiddots et le secteur musical Un tel forum pourrait prendre la forme drsquoune ambassade ou drsquoun conseil de la nuit drsquoun reacuteseau local ou de tout autre organisme repreacutesentant et reconnu par le secteur musical local Dans nombre de grandes villes europeacuteennes ces organismes existent et opegraverent depuis des anneacutees Parmi les exemples

bull La transformation en loi de lrsquoAgent of change afin de proteacuteger et de preacuteserver les valeurs culturelles des salles et clubs ainsi que le tissu eacuteconomique culturel et social des villes et des communauteacutes Sa mise en œuvre au Royaume-Uni est preacutesenteacutee dans le webinaire produit par Live DMA LrsquoAgent of change est une approche positive qui amegravene les deacutecideurmiddotsemiddots le secteur et les urbanistes agrave travail-ler ensemble

bull La creacuteation drsquoun fonds pour lrsquoisolation phonique des

RECOMMANDATIONS RELATIVES AU DIALOGUE ET AUX POLITIQUES PUBLIQUES DE LA MUSIQUE

RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX FINANCEMENTS ET AUX REacuteGLEMENTATIONS

ldquoExplorer davantage lrsquoimpact social socieacutetal et eacuteconomique de la musique aux niveaux mu-nicipal reacutegional et national et encourager les gouvernements agrave investir dans la musique rdquo

ldquoPromouvoir un sentiment drsquoapparte-nance parmi les citoyenmiddotne2s en les en-courageant agrave participer artistiquement financiegraverement ou beacuteneacutevolement agrave des projets musicauxrdquo Citations tireacutees de lrsquoAgen-da Europeacuteen de la Musique

ldquoReconnaicirctre la contribution culturelle des salles de concert et leur permettre drsquoavoir accegraves agrave des financements etou agrave des reacutegimes fiscaux avantageuxrdquoCitation tireacutee de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique

on peut citer les reacuteseaux locaux (comme la Clubcommission Berlin ou la Bar amp Club Kom-mission Zuumlrich) des projets multipartenaires (comme la Plateforme de la Vie Nocturne) des meacutethodes de concertation (comme le SOLI-MA - Scheacutema drsquoOrientation de deacuteveloppement des lieux de musiques actuelles en France) ou encore la preacutesence drsquounmiddote maire de la nuit (comme agrave Londres Amsterdam Mannheim ou Groningue)

bull La mise en place de rencontres informelles de reacuteceptions annuelles agrave lrsquooccasion desquelles les deacutecideurmiddotsemiddots rendent visite aux lieux de musiques actuelles Agrave lrsquooccasion drsquoeacuteveacutenements tels que lrsquoOpen Club Day les salles et les pro-fessionnelmiddotlemiddots ont lrsquooccasion de deacutefaire les steacute-reacuteotypes qui fleacutetrissent leur image et de mon-trer ce qui se fait agrave lrsquointeacuterieur drsquoune salle de concert Avec le secteur professionnel les col-lectiviteacutes publiques les hommes et les femmes politiques et les deacutecideurmiddotsemiddots peuvent deacutevelop-per lrsquoattrait de ces lieux aupregraves des villes et des communauteacutes

infrastructures permettrait de proteacuteger lrsquoeacutecosys-tegraveme des quartiers Un tel fonds creacutee un exemple positif drsquoinvestissement dans la vitaliteacute des quar-tiers Des exemples existent le Laumlrmschutzfonds Berlin et les subventions de la mairie de Barce-lone pour lrsquoinvestissement dans les lieux de mu-siques actuelles

bull La reconnaissance des salles de concert comme espaces culturels devrait avoir des ef-fets reacutegulateurs agrave lrsquoeacutechelle locale baisser les taxes indirectes et les coucircts drsquoinfrastructures ce qui reacuteduirait la fragiliteacute de nombre de salles et de clubs Les horaires drsquoouverture les res-trictions drsquoacircge doivent eacutegalement ecirctre eacutevoqueacutes avec les repreacutesentantmiddotemiddots locauxmiddotles des salles et clubs afin de trouver un accord

Pour en savoir plus sur le travail de sensibilisation de Live DMA et nos recommandations consulter les documents suivants bull Music is not Noise les reacutesultats du groupe de travail de Live DMA et recommandations aupregraves de lrsquoOrganisation mondiale de la Santeacutebull La campagne des eacutelections europeacuteennes et la lettre aux membres du Parlement europeacuteenbull Les tribunes communes drsquoEurope Creacuteative et de Music Moves Europe adresseacutees aux institutions europeacuteennesbull LrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique coordonneacute par le Conseil europeacuteen de la musique

22

La jauge des lieux de musiques actuelles ne tient compte que des locaux utiliseacutes pour les concerts Il srsquoagit de la somme de la capaciteacute drsquoaccueil maximale de lrsquoensemble des salles pouvant ecirctre utiliseacutees simultaneacutement pour les concerts Il ne srsquoagit pas des

recettes ni de la capaciteacute technique ou du nombre de spectateurmiddotricemiddots autoriseacutes par les autoriteacutes

Les activiteacutes culturelles des salles de concert et des clubs incluent par exemple les actions culturelles le travail beacuteneacutevole lrsquoensei-gnement musical les activiteacutes scolaires etc

Les outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots des salles incluent par exemple les locaux de reacutepeacutetition drsquoenregistrement les studios les centres de ressources etc

Lrsquoaccompagnement artistique inclut par exemple les reacutesidences artistiques les formations administratives et techniques etc

Lrsquoactiviteacute de barrestauration existe si la salle de concert propose eacutegalement un bar un restaurant une buvette etc en dehors des horaires de concert

Un eacuteveacutenement musical est un eacuteveacutenement public avec un programme et un accegraves payant ou gratuit Les eacuteveacutenements musicaux peuvent inclure plusieurs performances meneacutees par des formations des groupes ou des DJ

Les places payeacutees sont constitueacutees de toumiddottemiddots les spectateurmiddotricemiddots ayant payeacute un prix drsquoaccegraves ndash quel qursquoil soit ndash pour assister agrave un concert

Les places gratuites sont constitueacutees des spectateurmiddotricemiddots qui ne paient pas de prix drsquoaccegraves parce que lrsquoeacuteveacutenement musical nrsquoen requiert pas ou parce qursquoilsmiddotelles ont eacuteteacute inviteacutemiddotemiddots agrave assister gratuitement agrave un concert payant

Les ressources humaines sont constitueacutees de lrsquoensemble des personnels des salles et clubs (salarieacutemiddotemiddots beacuteneacutevoles et autres em-ployeacutemiddotemiddots) ainsi que les beacuteneacutevoles des salles membres de la FEDELIMA en France (bien qursquoils ne soient pas leacutegalement deacutefinis comme des employeacutemiddotemiddots)

La cateacutegorie des salarieacutemiddotemiddots est constitueacutee de la masse salariale drsquoune salle le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots La cateacutegorie exclut les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots qursquoilsmiddotelles soient reacutemuneacutereacutemiddotemiddots ou non tels que les stagiaires et apprentimiddotemiddots Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des beacuteneacutevoles inclut les personnes qui accomplissent volontairement et pendant leur temps libre un service pour la salle de concert Les beacuteneacutevoles ne perccediloivent pas de salaires mecircme srsquoilsmiddotelles peuvent percevoir une compensation financiegravere lorsqursquoelle est autoriseacutee pour des beacuteneacutevoles La cateacutegorie exclut les autres employeacutemiddotemiddots beacuteneacuteficiant ou non drsquoune compensation financiegravere tels que les stagiaires Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des autres employeacutemiddotemiddots inclut par exemple les stagiaires les apprentimiddotemiddots les personnels deacutefrayeacutes les services ci-viques etc travaillant pour les salles Elle exclut les salarieacutemiddotemiddots le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travail-leurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots ainsi que les beacuteneacutevoles Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

Les eacutequivalents temps plein (ETP) la semaine de travail peut varier selon la structure et peut par conseacutequent affecter la valeur des ETP Par exemple dans le cas drsquoune structure ayant travaillant 40 heures pendant une semaine eacutequivaut agrave 10 ETP (4040=10) un membre du personnel y ayant travailleacute 32 heures eacutequivaut agrave 08 ETP (3240=08)

Les produits totaux sont constitueacutes de lrsquoensemble des ventes de billets de boissons et de nourriture des subventions et drsquoautres recettes

Les ventes de billets incluent le produit des ventes de billets Elles excluent les recettes tireacutees drsquoautres sources indirectes telles que le vestiaire les reacuteservations les adheacutesions et les produits deacuteriveacutes

Les subventions sont constitueacutees de lrsquoensemble des produits venant de fonds publics municipaux reacutegionaux nationaux supra-nationaux (europeacuteens) etc

Les recettes bar et restauration incluent lrsquoensemble des recettes tireacutees de la vente de nourriture de boissons drsquoalcool de traiteurs etc

Les charges totales sont constitueacutees de la somme des coucircts de programmation des loyers des frais de personnel de lrsquoachat de nourriture et de boissons et de tous les autres coucircts

Les coucircts de programmation sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts relatifs aux repreacutesentations artistiques tels que les salaires les frais de deacutesistement les frais partageacutes les droits drsquoauteur et copyrights les frais de booking la restauration des artistes les frais de plateau additionnels (sono deacutecors additionnels) Les frais de communication nrsquoen font pas partie pas plus que les coucircts drsquoinfrastructures propres aux salles (reacutegie deacutecors sono location de salles etc)

Les frais de personnels sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts engageacutes pour les salarieacutemiddotemiddots les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots pour mettre en œuvre les activiteacutes musicales que ce soit durant la phase de preacuteparation ou pendant lrsquoeacuteveacutenement musical Ils incluent les salaires bruts les cotisations sociales et le coucirct des beacuteneacutevoles Les salaires bruts in-cluent les paiements effectueacutes sous la forme de sommes additionnelles telles que les indemniteacutes les primes les heures suppleacutemen-taires les deacutefraiements les suppleacutements les allocations etc Les charges sociales incluent les cotisations patronales agrave la seacutecuriteacute sociale aux fonds de preacutevoyance aux assurances maladie chocircmage ainsi que les frais de deacutemeacutenagement de logement de garde drsquoenfants drsquohabillement etc Les coucircts de beacuteneacutevoles peuvent inclure les coucircts engageacutes pour des activiteacutes des deacuteplacements le logement la formation les assurances les repas des beacuteneacutevoles etc Cette cateacutegorie nrsquoinclut pas les sommes verseacutees aux artistes

Les coucircts drsquoinfrastructures incluent lrsquoensemble des coucircts de location et drsquoassurance des lieux les fluides la teacuteleacutesurveillance lrsquoen-tretien (contrats de service installations)

Lrsquoensemble des donneacutees financiegraveres de cette eacutetude sont exprimeacutees en euros hors taxes

ANNEXE 2 Lexique et deacutefinitions

23

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

8 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures publiques mais elles ne sont monnaie courante que dans les associations danoise finlandaise franccedilaise allemande et norveacutegienne On en trouve eacutegalement au Pays basque (cocircteacute franccedilais) aux Pays-Bas et en Suisse

Les salles publiques du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 600 places et elles sont donc relativement grandes par com-paraison avec les autres salles du reacuteseau Elles programment en moyenne 98 eacuteveacutenements musicaux par an avec 165 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 25 000 spectateurmiddotricemiddots 33 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts une part relativement eacuteleveacutee de ces salles propose eacutegalement des activiteacutes culturelles des outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots et lrsquoaccompagnement de projets artistiques

Les salles de concert publiques ont le plus souvent eacuteteacute creacuteeacutees agrave lrsquoinitiative drsquoautoriteacutes publiques et sont financeacutees par celles-ci par conseacutequent les subventions repreacutesentent une part importante (54 ) de leurs produits totaux Ces salles doivent aussi une part significative de leurs recettes aux deacutepenses du public (36 ) que ce soit par la vente de billets ou de boissons et de nourriture Si les produits se distinguent la part des ressources affecteacutees agrave la pro-grammation musicale aux salarieacutemiddotemiddots et aux infrastructures ne diffegravere guegravere des structures priveacutees ou associatives

ANNEXE 3A Vue drsquoensemble des salles publiques

Activiteacutees proposeacutees par les salles publiques

PRODUITS CHARGESRESTAURATION

amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS11

25

37

29

9

24

10

54

28082633143162031 35

De nombreux beacuteneacutevoles (33 ) precirctent main-forte aux structures publiques mais la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves faible (4 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (87 ) est le fait des sala-rieacutemiddotemiddots 39 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels pour les salles publiques

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES54 33 13

87 4 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

24

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 63 salles de concert publiques membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

44 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif en tregraves grande majoriteacute organiseacutees sous formes associatives Il srsquoagit du type de structuration le plus freacutequent dans les reacuteseaux belge danois franccedilais neacuteerlandais sueacutedois et suisse Les structures priveacutees agrave but non lucratif sont eacutegalement freacutequentes dans les reacuteseaux britannique finlandais allemand norveacutegien basque et espagnol

Les salles priveacutees agrave but non lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 399 places Elles programment en moyenne 99 eacuteveacutenements musicaux par an avec 218 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 24 000 spectateurmiddotricemiddots 47 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles artistiques culinaires et pluridisciplinaires dans les proportions suivantes

Les salles de concert priveacutees agrave but non lucratif (principalement associatives) sont des structures indeacutependantes mais elles reccediloivent des subventions de collectiviteacutes territoriales (locales reacutegionales ou nationales) Les produits de ces structures sont dans lrsquoensemble composeacutes de subventions (31 ) et de deacutepenses du public (55 ) La part des subventions est neacuteanmoins bien plus basse pour les salles associatives plus grandes (1000+) Les sommes relatives alloueacutees agrave la programmation musicale agrave la masse salariale et aux infrastructures ne les distinguent pas beaucoup des deux autres types de structures

ANNEXE 3B vue drsquoensemble des salles priveacutees agrave but non lucratif

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

25

30

34

32

9

2514

31

344542422322141315 22

De tregraves nombreux beacuteneacutevoles (70 ) precirctent main-forte aux structures associatives et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est consideacuterable (34 ) Neacuteanmoins la majoriteacute du travail effectueacute (58 ) est le fait de salarieacutemiddotemiddots 40 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels - pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES27 70 3

58 34 8HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

25

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 193 salles de concert priveacutees agrave but non lucratif membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

48 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees commerciales Il srsquoagit de la structure la plus freacutequente dans les associations allemande espagnole et britannique mais elles sont eacutegalement tregraves preacutesentes dans les reacuteseaux du nord de lrsquoEurope Danemark Finlande Norvegravege et Suegravede

Les salles priveacutees agrave but lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 300 places Elles programment en moyenne 211 eacuteveacutenements musicaux par an avec 473 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 37 000 spectateurmiddotricemiddots 32 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles pluridisciplinaires et dans une moindre mesure drsquoaccompagnent artistique Elles combinent souvent leur fonc-tion principale avec un bar ou un restaurant

Les salles de concert priveacutees commerciales sont des structures agrave but lucratif mais la plupart drsquoentre elles ne reacutealisent pas de marges de profit et reacuteinvestissent lrsquoensemble de leurs recettes dans leur fonction de salle de concert Dans la mesure ougrave elles ne reccediloivent que peu de subventions (2 du total) elles deacutependent de re-cettes propres soit essentiellement les deacutepenses faites par les spectateurs (88 ) ndash achats de places nourriture et boissons Si la structure de leurs produits est diffeacuterente la part de ressources affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures nrsquoest en revanche guegravere diffeacuterente des structures agrave but non lucratif

ANNEXE 3C vue drsquoensemble des salles priveacutees commerciales

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees commerciales

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

IN-FRASTRUC-

TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

50

38

33

30

15

21

10

2

303121134821251533 49

Les structures priveacutees commerciales font appel agrave peu de beacuteneacutevoles (13 ) et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves basse (2 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (91 ) est le fait des salarieacutemiddotemiddots 41 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels dans les salles priveacutees commerciales

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES83 13 4

91 2 7HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

26

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 381 salles de concert priveacutees commerciales membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ACCES repreacutesente 110 salles espagnoles mais nrsquoinclut pas les salles de Catalogne et du Pays basque qui sont quant agrave elles repreacutesenteacutees par deux autres membres de Live DMA ASACC et Kultura Live

Les salles du reacuteseau ACCES ont une jauge meacutediane de 265 places et sont donc pour lrsquoen-semble relativement petites Elles programment au total environ 18 000 repreacutesentations ar-tistiques par an qui attirent plus de 28 millions de spectateurmiddotricemiddots 65 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

90 des salles de concert membres du reacuteseau ACCES sont des structures priveacutees commerciales avec un pro-duit total de plus de 28 millions drsquoeuros Les subven-tions ne repreacutesentent que 2 du produit total Elles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacute-penses reacutealiseacutees par le public (93 ) Leurs recettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de pro-grammation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4A Vue drsquoensemble des salles membres drsquoACCES

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur salasdeconciertoscom etou contacter Elda Goacutemez la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte eldagomezsalasde-conciertoscom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES PRODUITS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTIONS

PRODUITS CHARGES

6

45

26

33

26

15

48

2

010

90

472720633740235067

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles ne repreacutesentent qursquoune tregraves faible propor-tion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (2 ) Sur lrsquoensemble des 1 600 personnes qursquoelles em-ploient 1 500 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 41 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

93 2 5

93 2 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

27

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres de lrsquoACCES et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 110 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ASACC repreacutesente 69 salles catalanes Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 150 places et sont donc pour lrsquoensemble relativement petites Elles programment au total environ 30 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 4 millions de spectateurmiddotricemiddots 45 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

90 des salles de concert membres du reacuteseau ASACC sont des structures priveacutees commerciales avec un produit total de plus de 67 millions drsquoeuros Les sub-ventions ne repreacutesentent que 3 du produit total Ces salles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacutepenses reacutealiseacutees par le public (91 ) Leurs re-cettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de programmation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4B Vue drsquoensemble des salles membres drsquoASACC

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpwwwinfoconcertscatesasacc etou contac-ter Adriana Alcover la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte adrianaasaccnet

010

90

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS

7

41

50

3

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

FRAIS DE PERSONNEL

CHARGES

32

23

14

30

523526612326324261

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (1 ) Sur lrsquoensemble des 1 400 personnes qursquoelles emploient 1 350 sont salarieacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

94 1 5

92 2 6HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

28

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres drsquoASACC et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 69 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Kultura Live repreacutesente 15 salles du Pays basque Elles ont une jauge meacutediane de 648 places mais certaines accueillent moins de 150 personnes Elles pro-gramment au total environ 2 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 400 000 spectateurmiddotricemiddots 50 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

80 des salles de concert membres du reacuteseau Kultu-ra Live sont des structures priveacutees commerciales mais deux drsquoentre elles ont un statut associatif et lrsquounique salle situeacutee en France a un statut public Le modegravele eacuteconomique de ces salles est speacutecifique Dans lrsquoen-semble elles ont engendreacute un produit total de plus de 7 millions drsquoeuros

ANNEXE 4C Vue drsquoensemble des salles membres du reacuteseauKULTURA LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpkulturalivecom etou contacter Arkaitz Villar la coordinateur local de lrsquoenquecircte infokulturalivecom

713

80

671733836750336767

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles basques (6 ) Sur lrsquoensemble des 280 personnes qursquoelles emploient 240 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 34 de lrsquoen-semble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

87 6 7

85 5 10HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

29

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 6 salles membres de Kultura Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

La FEDELIMA repreacutesente 142 salles franccedilaises Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total de pregraves de 17 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de spectateurmiddotricemiddots 48 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts les salles franccedilaises proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

77 des salles de concert membres de la FEDELIMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves majoritaire-ment associatives) 23 sont publiques chaque cateacute-gorie a des fonctions et des modegraveles eacuteconomiques diffeacute-rents Ces salles ont engendreacute un produit total de plus de 147 millions drsquoeuros Les subventions repreacutesentent une grande part de leurs produits (58 ) une caracteacuteristique qui tient agrave la forte proportion de salles publiques agrave lrsquoim-portance de la masse salariale et des fonctions sociales et culturelles qursquoelles assument Par rapport agrave drsquoautres reacutegions europeacuteennes la part des recettes venant des deacute-penses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots est plus faible (26 )

ANNEXE 4D Vue drsquoensemble des salles membres de laFEDELIMA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le dernier rapport de la FEDELIMA sur leur site wwwfedelimaorgarticle170html etou contacter Hyacinthe Chataigneacute qui coordonne les enquecirctes de la feacutedeacuteration hyacinthechataignefedelimaorg

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1716

41

22

2

35

10

58

2377

0

94919814422

24 1 4

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En France un reacutegime juridique speacutecifique veut que les beacuteneacute-voles ne puissent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots pour leur travail ou accomplir des tacircches pouvant ecirctre effectueacutees par des em-ployeacutemiddotemiddots Ilsmiddotelles ne sont donc pas comptabiliseacutemiddotemiddots en tant que travailleurmiddotsemiddots et nrsquoapparaissent par conseacutequent pas dans nos statistiques sur les heures travailleacutees ETP Nous les avons

toutefois inclus dans les ressources humaines totales afin de montrer lrsquoimportance de leur engagement au service des salles de la FEDELIMA Sur lrsquoensemble des plus de 8 600 personnes actives dans ces salles 1 600 sont salarieacutees et plus de 6 500 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 37 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES(statut franccedilais)

AUTRES

19 76 5

91 0 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

30

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 106 salles membres de la FEDELIMA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 142 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

PETZI la Feacutedeacuteration suisse des clubs et festivals repreacutesente 113 salles Celles-ci sont relative-ment petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 16 400 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 22 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles suisses proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres de la feacutedeacuteration sont des structures agrave but non lucratif dont 94 sont priveacutees et 6 publiques Ces salles ont engendreacute un produit total de 85 millions drsquoeuros constitueacutes notam-ment de 25 de subventions et de 64 de deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots Le soutien des autori-teacutes publiques et le grand nombre de beacuteneacutevoles font que les coucircts drsquoexploitation sont relativement plus bas que dans drsquoautres reacutegions Les recettes des ventes de billets peuvent par conseacutequent ecirctre utiliseacutees pour la program-mation et investies dans des talents eacutemergents

ANNEXE 4E Vue drsquoensemble des salles membres de PETZI

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwpetzichfr etou contacter Yves Mermoud qui coordonne ses enquecirctes yvesmermoudpetzich

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

11

27

34

31

11

25

37

25

694

0

282629311519122315

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Suisse les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment des plus petites et des structures as-sociatives Sur lrsquoensemble des 8 800 personnes travaillant dans ces salles plus de 5 500 sont beacuteneacutevoles et repreacute-sentent 55 du total drsquoheures travailleacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

35 63 2

40 55 5HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

31

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 80 salles membres de PETZI et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 113 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveKomm repreacutesente 510 salles allemandes regroupeacutees par reacutegions Nous ne disposons pour lrsquoinstant que drsquoinformations limiteacutees tireacutees de leur enquecircte de 2016 mais elles nous permettent deacutejagrave de deacutefinir les caracteacuteris-tiques principales et le modegravele eacuteconomique des salles allemandes Celles-ci sont relativement petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 160 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 146 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces struc-tures organisent eacutegalement des festivals

Les membres de LiveKomm preacutesentent des profils varieacutes avec 59 de structures priveacutees commerciales 30 de structures priveacutees agrave but non lucratif et 11 de structures publiques Leurs modegraveles eacuteconomiques sont par conseacutequent eacutegalement divers Les structures agrave but non lucratif beacuteneacuteficient de peu de subventions (6 ) par rapport agrave leurs eacutequivalents europeacuteens et les salles deacutependent principalement des deacutepenses reacute-aliseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (76 ) En moyenne le montant des coucircts artistiques est supeacuterieur aux re-cettes de billetterie

Annexe 4F Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEKOMM

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1836

37

28

12

23

40

6

1130

59

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

LiveKomm coopegravere en ce moment avec lrsquoInitiative Musik (le bureau export allemand pour la musique) sur une en-quecircte nationale qui inclut les donneacutees collecteacutees par les salles de LiveKomm les reacutesultats devraient ecirctre publieacutes agrave lrsquoautomne 2020

La Berlin Clubcommission qui regroupe 251 clubs salles et promoteurs berlinois a sorti un rapport au printemps 2019 qui mesure lrsquoimpact social et eacuteconomique des clubs berlinois Il est teacuteleacutechargeable agrave lrsquoadresse suivante httpswwwclubcommissiondeclub-culture-study

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwlivekommorg etou contacter Christian Ordon christianordonliveKommorg

32

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2016) collecteacutees en 2017-18 aupregraves de 46 salles membres de LiveKomm et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 510 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Court-Circuit repreacutesente 36 salles situeacutees en Belgique francophone (Wallonie et Bruxelles) Ces salles ont une jauge meacutediane de 400 places Elles programment au total pregraves de 7 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 89 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

Toutes les salles de concert membres du reacuteseau Court-Circuit sont des structures priveacutees agrave but non lu-cratif Le total de leurs produits deacutepasse les 135 millions drsquoeuros Ceux-ci consistent pour lrsquoessentiel de 32 de subventions et de 58 de deacutepenses faites par les spec-tateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les ressources consacreacutees agrave la pro-grammation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre inves-ties dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4G Vue drsquoensemble des salles membres deCOURT-CIRCUIT

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpswwwcourt-circuitbe etou contacter David De-hard le coordinateur local de lrsquoenquecircte davidcourtcir-cuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION INFRASTRUC-

TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

35

41

409

10

23

32

0100

0

446767222222332267

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 200 personnes qursquoelles emploient 800 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 39 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes constituent 21 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES19 67 14

42 39 19HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

33

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 au-pregraves de 9 salles membres de Court-Circuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 36 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Clubcircuit repreacutesente 15 salles situeacutees en Flandre ndash la reacutegion neacuteerlandophone de Belgique Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 3 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 85 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres du reacuteseau Clubcir-cuit sont des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 21 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 40 de subventions et 48 de deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de per-sonnel Les ressources consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

ANNEXE 4H Vue drsquoensemble des salles membres de Clubcircuit

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwclubcircuitbe etou contacter Marc Steens infoclubcircuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

12

31

27

37

9

27

17

40

0100

0

624677773188092

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 4 200 personnes actives dans ces lieux 4 000 sont beacute-neacutevoles et repreacutesentent 36 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes constituent 29 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES3 96 1

55 36 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

34

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 13 salles membres de Clubcircuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Lrsquoassociation neacuteerlandaise de salles de concert et de festivals VNPF repreacutesente 58 salles situeacutees aux Pays-Bas Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 26 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 41 millions de spectateurmiddotricemiddots 49 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

Les salles de concert membres du reacuteseau VNPF sont dans leur quasi-totaliteacute (98 ) des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 167 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 25 de subventions et 62 de deacutepenses effec-tueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacute-quent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4I Vue drsquoensemble des salles membres de VNPF

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp LOCAUX POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwvnpfnl etou contacter Arne Dee le coordinateur lo-cal de lrsquoeacutetude arnevnpfnl

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

13

37

33

35

12

20

25

25

296

2

16242016141061416

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Dans les Pays-Bas les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 8 200 personnes qursquoelles emploient plus de 4 600 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 17 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes repreacutesentent 43 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES39 56 4

72 17 11HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

35

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 51 salles membres de VNPF et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 58 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Music Venue Trust repreacutesente 460 salles situeacutees au Royaume-Uni Ces salles sont dans lrsquoensemble assez petites avec une jauge meacutediane de 250 places Elles pro-gramment au total drsquoenviron 350 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 125 millions de spectateurmiddotricemiddots 18 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

76 des salles de concert membres du Music Ve-nue Trust sont des structures priveacutees agrave but lucratif et 24 agrave but non lucratif et elles ont par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Contrairement aux autres reacutegions europeacuteennes les salles associa-tives britanniques ne beacuteneacuteficient quasiment pas de subventions et les salles srsquoen remettent presque ex-clusivement aux sommes deacutepenseacutees par les specta-teurmiddotricemiddots

Annexe 4J Vue drsquoensemble des salles membres de MUSIC VENUE TRUST

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITSCHARGES

0

39

27

47

25

0

60

0

024

76

11127

2291771325

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur musicvenuetrustcom etou Simon Bray le coordinateur local de lrsquoeacutetude simonbraymusicvenuetrustcom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

36

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 89 salles membres de Music Venue Trust et extrapoleacutees agrave lrsquoen-semble des 460 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Dansk Live repreacutesente 76 salles danoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total environ 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 17 million de spectateurmiddotricemiddots

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes culturelles sociales artistiques culinaires et pluridisciplinaires 70 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Annexe 4K Vue drsquoensemble des salles membres deDANSK LIVE

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpdansklivedk etou contacter Michael Folmer Wessman michaeldansklivedk

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

37

30

36

12

21

24

30

2174

5

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Au Danemark les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 5 100 personnes qursquoelles emploient 4 000 sont beacuteneacutevoles et re-preacutesentent 30 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 49 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES18 78 4

65 30 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

37

Les membres du reacuteseau Dansk Live sont agrave 95 des structures agrave but non lucratif dont principalement des structures priveacutees agrave but non lucratif (74 ) mais avec une part significative de structures publiques (21 ) 5 sont priveacutees agrave but lucratif Ces salles ayant des sta-tuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des mo-degraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble les reacutesul-tats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 36 de leurs produits proviennent de subventions et 48 des deacutepenses ef-fectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros

Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacute-volat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la program-mation deacutepassent par conseacutequent les recettes de bil-letterie et plus de ressources peuvent ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 43 salles membres de Dansk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 76 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Le Norske Konsertarrangoslashrer (NKA) repreacutesente 165 salles norveacute-giennes Ces salles sont relativement petites avec une jauge meacute-diane de 350 places Elles programment au total environ 19 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 28 mil-lions de spectateurmiddotricemiddots 5 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

21 des salles de concert membres du reacuteseau NKA sont des structures publiques 47 des structures priveacutees agrave but non lucratif et 32 des structures pri-veacutees commerciales et adoptent par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Lrsquoeacutetat actuel des donneacutees collecteacutees ne nous permet pas de publier des informations plus deacutetailleacutees sur leur masse sa-lariale leurs produits et leurs deacutepenses mais nous pouvons observer que les aides publiques et le re-cours significatif au beacuteneacutevolat permettent de reacute-duire les coucircts drsquoexploitation ndash autant drsquoargent qui peut ecirctre investi dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4L Vue drsquoensemble des salles membres de NKA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

2147

32

52449

4532269

4474

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwkonsertarrangorno etou contacter Andreas Feen Soslashrensen le coordinateur local de lrsquoeacutetude andreaskonsertarrangorno

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

38

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 66 salles membres de NKA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 165 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Svensk Live repreacutesente 150 salles sueacutedoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 11 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 15 million de spectateurmiddotricemiddots 70 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

70 des salles de concert membres du reacuteseau Svensk Live sont des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 30 restants des structures priveacutees agrave but lucra-tif Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques va-rieacutes mais dans lrsquoensemble les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 13 de leurs produits proviennent de subventions et 79 des deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 18 millions drsquoeuros Ces sommes sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures Par rapport aux autres pays europeacuteens en Suegravede les aides publiques aux salles associatives sont faibles

Annexe 4M Vue drsquoensemble des salles de SVENSK LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUCTURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION PRODUITS CHARGES

7

59

2557

11

8

20

13

070

30

171309171301722

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwsvensklivese etou contacter Maringns Katsler manssvensklivese

En Suegravede les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 300 personnes qursquoelles emploient 1 050 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 70 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 55 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES10 80 11

13 70 17HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

39

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 150 salles membres de Svensk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 150 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveFIN repreacutesente 24 salles finlandaises Elles programment au total plus de 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de specta-teurmiddotricemiddots 40 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

50 des salles de concert membres du reacuteseau Live-FIN sont des structures priveacutees commerciales 30 des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 20 restants des structures publiques Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble et par contraste avec les autres reacutegions europeacuteennes les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que les aides publiques sont tregraves faibles (1 ) y compris pour les salles as-sociatives et publiques Les salles membres de Live-FIN deacutependent largement des deacutepenses des specta-teurmiddotricemiddots (86) Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros Ces ressources sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation (40 ) agrave la masse salariale (33 ) et aux infrastructures (18 )

Annexe 4N Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEFIN

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

CATERINGSALES

SUBSIDY

INCOME EXPENDITURE

12

44

33

40

18

9

42

1

2030

50

4030207020500

5060

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Finlande aussi les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles particuliegraverement les plus petites Sur lrsquoen-semble des 1 600 personnes qursquoelles emploient pregraves de 900 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 40 de lrsquoensemble

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwlivefinfi etou contacter Salla Vallius sallalivefinfi

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

40

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 10 salles membres de LiveFIN et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 24 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet du Live DMA

Page 6: THE SURVEY - FEDELIMA

Les lieux de musiques actuelles ont pour point commun de proposer principalement des activi-teacutes drsquoorganisation de concerts et de programma-tion musicale mais seuls 37 sont exclusivement deacutedieacutes agrave la musique live Un tiers de lrsquoensemble propose des activiteacutes culturelles des locaux de reacutepeacutetition des projets artistiques et de lrsquoaccom-pagnement musical Un autre tiers de lrsquoensemble associe des concerts agrave la gestion drsquoun bar ou drsquoun

restaurant en dehors des horaires de concert De plus pregraves de la moitieacute des reacutepondants ont des fonctions pluridisciplinaires (cineacutema theacuteacirctre ga-lerie photo entre autres)

Les reacutesultats de lrsquoenquecircte nous montrent que plus la salle est petite plus elle a de chances de se speacutecialiser dans lrsquoorganisation de concerts alors que les salles plus grandes offrent plus freacutequem-ment des activiteacutes annexes

bull LrsquoORGANISATION DE CONCERTS COMME UNIQUE ACTIVITEacute

ACTIVITEacuteS CULTURELLES

OUTILS LOCAUX POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

BAR RESTAURANT

AUTRES ACTIVITEacuteS

THEacuteAcircTRE DANSE

MULTIMEacuteDIA amp ARTS NUMEacuteRIQUES

CINEacuteMA FILMS

EXPOSITIONS GALERIE PHOTO

35

26

19

PETITES

MOYENNES

GRANDES

PETITES

MOYENNES

GRANDES

ACTIVITEacuteS PLUS QUE DE LA MUSIQUE LIVE

Activiteacutes des salles selon la jauge

4

50

40

30

20

10

0

Les salles publiques particuliegraverement ne se consacrent presque jamais exclusivement agrave lrsquoor-ganisation de concerts (2 ) Elles proposent plus souvent des activiteacutes culturelles (80 ) en plus des concerts lagrave ougrave seulement 45 des salles associatives et 31 des salles priveacutees com-merciales assument cette fonction

Les salles publiques et associatives proposent plus souvent des outils et des locaux pour ac-cueillir les musicienmiddotnemiddots Elles accompagnent plus souvent les projets artistiques que les salles pri-veacutees commerciales

Ces derniegraveres ont un modegravele eacuteconomique qui inclut souvent une fonction de bar ou restaurant en dehors des heures de concert qui leur permet de couvrir en partie les coucircts de programmation De nombreuses salles membres du reacuteseau Live DMA sont eacutegalement des centres pluridiscipli-naires reliant des artistes et des publics issus de diffeacuterentes formes et courants artistiques

bull LrsquoORGANISATION DE CONCERTS COMME UNIQUE ACTIVITEacute

2

34

30

Activiteacute des salles selon le statut juridique

STRUCTURE PUBLIQUE

STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

5

ACTIVITEacuteS CULTURELLES

OUTILS LOCAUX ESPACES DE TRAVAIL POUR LES

MUSICIENmiddotNEmiddotS

ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

BAR RESTAURANT

AUTRES ACTIVITEacuteS

THEacuteAcircTRE DANSE

MULTIMEacuteDIA amp ARTS NUMEacuteRIQUES

CINEacuteMA FILMS

EXPOSITIONS GALERIE PHOTO

STRUCTURE PUBLIQUE

STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON LUCRATIF (majoritairement associatives)

STRUCTURE PRIVEacuteE COMMERCIALE

80

60

40

20

0

En moyenne une salle de concert ou un club organise 157 eacuteveacutenements musicaux par an et programme 367 repreacutesentations artistiques agrave cette occasion pour une moyenne de 23 per-formances artistiques par eacuteveacutenement musical Agrave cocircteacute des tecirctes drsquoaffiche il srsquoagit la plupart du temps de premiegraveres parties etou drsquoun plateau in-cluant plusieurs artistes

La programmation de premiegraveres parties et de

plateaux multiples permet aux salles de preacutesenter plus de jeunes talents une expeacuterience importante pour les artistes locamiddotuxmiddotles et un eacuteveacutenement cru-cial pour le deacuteveloppement de leur carriegravere

38 de lrsquoensemble des salles orga-nisent aussi des festivals le cas de fi-gure est plus freacutequent pour les plus grandes salles

EacuteVENEMENTS MUSICAUX REPRESENTATIONS ET FREacuteQUENTATION LE TEMPS DE LA RENCONTRE ENTRE ARTISTES ET PUBLICS

Part des salles organisant des festivals selon leur jauge

6

Salles de grandes jauges

Salles de moyennes jauges

Salles de petites jauges

47

44

36

83 de lrsquoensemble des entreacutees sont payantes 17 gratuites

Les plus petites salles programment plus sou-vent des concerts gratuits Il srsquoagit surtout de salles qui disposent eacutegalement drsquoun bar ou drsquoun restaurant

En moyenne il y a plus drsquoentreacutees gratuites aux concerts des salles publiques (23 ) qursquoagrave ceux des salles associatives (20 ) ou priveacutees commerciales (16 )

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

On considegravere souvent que la diffusion de mu-sique en streaming a un impact sur les pratiques musicales live les gens rechigneraient de plus en plus agrave assister pendant 60 agrave 90 minutes au concert drsquounmiddote seulmiddote artiste Lrsquoeacutetude reacutevegravele pour-tant que le public ne se deacutetourne pas de ces for-mats traditionnels le nombre de concerts reacutegu-liers et de places acheteacutees restant agrave des niveaux tregraves eacuteleveacutes De surcroicirct les salles srsquoadaptent eacutega-

lement aux nouvelles circonstances et aux nou-velles pratiques du public en organisant plus de plateaux multiples drsquoeacuteveacutenements conceptuels et de soireacutees club Associeacutes agrave la musique live les nouveaux supports et formats creacuteent des expeacute-riences compleacutementaires qui ne se substituent pas agrave lrsquoexpeacuterience des concerts

Entreacutees payantes et gratuites ndash ensemble des salles

83 17

23

20

16

ENTREacuteES PAYANTES ENTREacuteES GRATUITES

7

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

Lrsquoaccegraves agrave des eacuteveacutenements gratuits creacutee des ha-bitudes culturelles beacuteneacutefiques notamment pour les publics plus jeunes Crsquoest aussi une faccedilon drsquoou-vrir les salles agrave des publics plus vastes qui pren-dront moins de laquo risques financiers raquo en se ren-dant agrave un concert ne correspondant pas agrave leurs goucircts musicaux Ainsi les subventions peuvent aider agrave organiser des eacuteveacutenements gratuits et of-frir des opportuniteacutes de faire deacutecouvrir de jeunes talents agrave de nouveaux publics

Malheureusement Live DMA a conscience qursquoil y a un revers agrave la meacutedaille Par exemple les struc-tures priveacutees considegraverent parfois que les eacuteveacutene-ments gratuits proposeacutes par des structures pu-bliques constituent une concurrence deacuteloyale agrave leurs propres manifestations notamment en lrsquoab-sence de soutien public Ces concerts souvent proposeacutes par des municipaliteacutes programment gratuitement de grandes vedettes surtout pen-dant lrsquoeacuteteacute Une situation qui reacutesulte probablement de la concurrence directe que se livrent de plus en plus les grandes villes pour ecirctre plus attractives agrave lrsquoeacutechelle nationale ou europeacuteenne Cela peut avoir pour effet de nourrir au sein des publics une cer-taine culture de la gratuiteacute La seule solution agrave ce problegraveme crsquoest plus de dialogue et de coopeacuteration entre les acteurs priveacutes et publics pour la mise en œuvre de politiques musicales agrave lrsquoeacutechelle locale des subventions pour programmer des talents eacutemergents la baisse de lrsquoacircge leacutegal drsquoaccegraves aux salles (moins de 18 ans) lrsquoorganisation conjointe drsquoeacuteveacutenements majeurs avec les salles existantes et la mise en œuvre de politiques de long terme pour proteacuteger les lieux de musiques actuelles

Les salles de concert et les clubs jouent un rocircle important dans la vie culturelle des espaces ru-raux et urbains Ces lieux peuvent nourrir le sen-timent de citoyenneteacute la diversiteacute culturelle de-venir des lieux de rencontre pour des expressions artistiques varieacutees Agrave lrsquoaune de leur grand spectre drsquoactiviteacutes nous comprenons que les usagermiddotemiddots de ces lieux ne sauraient ecirctre diviseacutemiddotemiddots en deux groupes eacutetanches lrsquoun agrave lrsquoautre ndash les creacuteateurmiddotricemiddots drsquoun cocircteacute et les consommateurmiddotricemiddots de lrsquoautre De plus les formats de concerts et les pratiques drsquoeacutecoute sont en pleine eacutevolution (lieux environ-nements interactions etc) et les frontiegraveres qui circonscrivent la scegravene tendent agrave devenir plus permeacuteables

ldquoErika Fischer-Lichte deacutecrit le theacuteacirctre comme une performance agrave laquelle participe lrsquoensemble des personnes preacutesentes Sans le public lrsquoexpeacute-rience ne peut pas avoir lieu Le public devient ainsi un creacuteateur au sein de lrsquoart theacuteacirctral On peut en dire autant de lrsquoexpeacuterience des clubs elle ne peut exister sans les clubbeurmiddotsemiddotsrdquo 3

Surtout on ne peut sous-estimer la contribution des salles de concert et des clubs agrave lrsquoeacutemancipa-tion individuelle et collective Pour les 70 millions de spectateurmiddotricemiddots annuelmiddotlemiddots ils constituent des lieux de rassemblement social Ils se font refuges

des lieux de deacutecouverte drsquoexpression libre et de performance ougrave les conventions et les identiteacutes peuvent ecirctre temporairement deacuteconstruites Les salles et les clubs srsquoefforcent drsquoecirctre plus accueil-lants pour les minoriteacutes les personnes marginali-seacutees et diffeacuterentes contre-cultures

La Diversity Roadmap4 un outil creacuteeacute par lrsquoas-sociation suisse de musique live PETZI en colla-boration avec drsquoautres structures musicales et feacuteministes suisses est un exemple des reacuteflexions qui ont lieu au sein des salles de concert et des clubs en vue drsquoinclure toutes les expeacuteriences et toutes les reacutealiteacutes dans leurs programmations et leurs eacutequipes

Comme lrsquoexplique lrsquouniversitaire Jodie Taylor ldquoCe nrsquoest que comme musicienne et meacutelomane que jrsquoai enfin pu ecirctre fluide interpreacuteter et reacutein-terpreacuteter creacuteer et recreacuteer La musique mrsquoa per-mis de performer mon genre et drsquoexprimer ma sexualiteacute de multiples maniegraveres un reacutepertoire drsquoidentiteacutes qui ne mrsquoeacutetait pas disponible dans la vie quotidienne [hellip] Quelques anneacutees plus tard jrsquoai commenceacute agrave freacutequenter des bars et des clubs queer Si ces lieux eacutetaient si importants crsquoest nrsquoest pas simplement parce qursquoils me per-mettaient de rencontrer et de faire connaissance avec des personnes ayant le mecircme eacutetat drsquoesprit que moi mais aussi parce que les rencontres y eacutetaient presque toujours accompagneacutees de danse et de musiquerdquo 5

3 httpwwwlive-dmaeuclub-culture-berlin-facts-figures4 httpwwwlive-dmaeuthe-diversity-roadmap 5 TAYLOR Jodie Playing it Queer Popular Music Identity and Queer World-Making - Peter Lang Bern 2012 243 pages

8

RESSOURCES HUMAINES LE TRAVAIL DANS LES COULISSES

Il y a un total de 93 000 personnes activement en-gageacutees dans les 2 597 salles de concert membres du reacuteseau Live DMA ndash sans compter les artistes et les pu-blics Les ressources humaines des salles consistent en plus de 87 000 salarieacutemiddotemiddots repreacutesentant plus de 17 000 eacutequivalents temps plein (ETP) Les salles sont pour la plupart tenues par des eacutequipes de travail-leurmiddotsemiddots salarieacutemiddotemiddots mais le nombre de tacircches reacuteali-seacutees par des beacuteneacutevoles est essentiel dans la plupart des reacutegions et plus speacutecifiquement dans les salles as-sociatives et la majoriteacute des salles de plus petite taille La place des stagiaires est eacutegalement significative

Plus de 27 500 salarieacutemiddotemiddots (11 000 ETP) et plus de 56 000 beacuteneacutevoles (5 000 ETP) travaillent dans ces lieux De surcroicirct on compte pregraves de 3 500 stagiaires (1 350 ETP) et 8 690 beacuteneacutevoles en France qui dans la loi franccedilaise ne peuvent ecirctre comptabiliseacutemiddotemiddots dans la masse salariale

Les beacuteneacutevoles participant en moyenne moins drsquoheures par semaine que les salarieacutes lrsquoeacutetude reacutevegravele qursquoils constituent la majoriteacute de la force de travail en nombre de personnes tandis que les salarieacutemiddotemiddots constituent la majoriteacute en heures travailleacutees ETP Pregraves des deux tiers (63 ) du total drsquoheures travailleacutees dans les salles et les clubs sont reacutemuneacutereacutees

Drsquoun pays agrave lrsquoautre les formes prises par le beacuteneacute-volat sont tregraves diverses un pheacutenomegravene qui tient au statut juridique des salles agrave la varieacuteteacute des jauges et aux diffeacuterences culturelles et juridiques en matiegravere de beacuteneacutevolat

Reacutepartition des travailleurmiddotsemiddots sa-larieacutemiddotemiddots et beacuteneacutevoles dans lrsquoen-semble des salles

La participation beacuteneacutevole est fondamentale notamment pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

des effectifs

des effectifs

des effectifs

bull Dans les structures priveacutees agrave but non lucratif 70 de lrsquoensemble de la force de travail est constitueacute de beacuteneacutevole qui accomplissent 34 du travail (ETP)bull Dans les structures publiques ces donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 33 et 4 (ETP)bull Dans les structures priveacutees commerciales ces

donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 13 et 2 (ETP)Les reacutesultats de lrsquoenquecircte montrent aussi que ce sont surtout les petites salles associatives qui reposent sur le beacuteneacutevolat et que quelques grandes salles priveacutees commerciales nrsquoy ont pas du tout recours

SALARIEacutemiddotEmiddotS

BEacuteNEacuteVOLES

AUTRES (STAGIAIRES APPRENTImiddotEmiddotS)

32

64

29

4

8

63 en ETP

en ETP

en ETP

A

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

91

87

58

72

34

4 9

8

STRUCTURE PUBLIQUE STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON-LUCRATIF STRUCTURE PRIVEacuteE COMMERCIALE

Reacutepartition des ETP selon le statut juridique des salles

9

0-25 de beacuteneacutevoles (ETP)

26-50 de beacuteneacutevoles (ETP)

51-75 de beacuteneacutevoles (ETP)

76-100 de beacuteneacutevoles (ETP)

100 de beacuteneacutevoles (ETP)

Le beacuteneacutevolat est tregraves important notamment pour les petites salles ougrave les beacuteneacutevoles accom-plissent 37 des heures travailleacutees ETP lagrave ougrave pour les salles de taille moyenne ce taux descend agrave 26 et agrave 19 dans les salles plus grandes

B

C

10

Reacutepartition des ETP selon la jauge des salles

Part des salles ayant une part drsquoETP beacuteneacutevoles

Le nombre de beacuteneacutevoles et leur contribution varient aussi selon les reacutegions en fonction des lois et des reacuteglementations En France du fait drsquoune leacutegislation speacutecifique les beacuteneacutevoles ne peuvent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots et ne peuvent pas accomplir une tacircche ou un travail pouvant lrsquoecirctre par unmiddote salarieacutemiddote Par conseacutequent dans nos reacutesultats ilsmiddotelles nrsquoont pas eacuteteacute comptabiliseacutemiddotemiddots au sein de la force de travail ni en heures travail-leacutees ETP ilsmiddotelles sont en revanche inclus dans le total des ressources humaines car ilsmiddotelles contri-buent de faccedilon importante agrave la vie des salles de concert franccedilaises

Dans la plupart des pays europeacuteens et notam-ment dans les salles agrave but non lucratif les beacuteneacute-voles sont inteacutegreacutemiddotemiddots agrave la culture et aux modegraveles eacuteconomiques des salles et consideacutereacutes comme une force de travail preacutecieuse

Si en geacuteneacuteral le travail beacuteneacutevole est conccedilu

comme du temps et de lrsquoeffort donneacutes gratui-tement dans la plupart des pays les beacuteneacute-voles peuvent obtenir une petite compensa-tion financiegravere et sont reacutecompenseacutemiddotemiddots drsquoune maniegravere ou drsquoune autre (reacuteductions tarifaires places gratuites repas autres activiteacutes collec-tives) De plus ilsmiddotelles accomplissent souvent des tacircches essentielles pendant les heures de concert comme le service au bar le vestiaire la reacutegie lumiegravere et son Bien que lrsquoimpact concret du beacuteneacutevolat sur la vie des gens soit impondeacuterable notamment du fait de la diver-siteacute des profils et des tacircches accomplies par ces personnes les beacuteneacutevoles tirent effective-ment certains beacuteneacutefices de ces activiteacutes une expeacuterience professionnelle une eacutemancipation sociale lrsquoaccumulation drsquoun capital social le deacuteveloppement de compeacutetences et une parti-cipation active agrave la socieacuteteacute

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

74

57

64

719

26

37 6

10

SALLE DE PETITE JAUGE (lt400 places) SALLE DE MOYENNE JAUGE (400-999 places) SALLE DE GRANDE JAUGE (+ 1000 places)

59

164

102

145

78

Plus de 200 salles et clubs membres de Live DMA (78 du total) sont exclusivement geacutereacutes par du personnel beacuteneacutevole De nombreuses initiatives musicales reposent sur lrsquoengagement gratuit des organisateurmiddotricemiddots et de nombreuxmiddotses professionnelmiddotlemiddots ont deacutebuteacute leur carriegravere comme beacuteneacutevoles Les deacutecideurmiddotsemiddots devraient en tenir compte agrave lrsquoaide drsquoun dispositif de sou-tien speacutecifique et eacuteviter de multiplier les fardeaux administratifs pesant sur les structures diri-geacutees par des beacuteneacutevoles

Salles travaillant avec 1 ETP reacutemuneacutereacute ou moins

Salles travaillant avec 3 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

Salles travaillant avec 5 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

11

Ces chiffres reacutevegravelent des reacutesultats similaires la division sexuelle du travail est tregraves forte dans la plupart des emplois La famille de meacutetiers a un impact sur les salaires bruts des salarieacutemiddotemiddots Agrave cet eacutegard les tacircches de direction et de programmation sont les mieux reacutemuneacutereacutees or ce sont les positions les plus domineacutees par les hommes

Les membres de Live DMA deacuteveloppent plusieurs programmes et initiatives pour encapaciter les genres minoritaires au sein du secteur de la musique live Ces initiatives sont deacutecrites sur notre site internet

Lrsquoeacutetude inclut une nouvelle question sur la division sexuelle du travail Ces premiers reacutesultats proviennent des donneacutees disponibles pour la Belgique le Dane-mark la Finlande la France les Pays-Bas lrsquoEspagne et la Suegravede

Deux eacutetudes reacutealiseacutees par nos membres en France (FEDELIMA) et aux Pays-Bas (VNPF) nous offrent plus de visibiliteacute sur la reacutepartition par genre du travail (femmes hommes)

Donneacutees tireacutees de Dutch Live Music Venues and Festival ndash Facts amp Figures 2018 (VNPF 2019)

Donneacutees tireacutees de Lrsquoemploi permanent dans les lieux de musiques actuelles - FEDELIMA (2018)

REacutePARITION DES RESSOURCES HUMAINES PAR GENRE SE-LON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

20 28 29 41 51 68

80 72 71 59 49 32

sont des hommes

EN MOYENNE AU SEIN DE LrsquoENSEMBLE DES SALARIEacutemiddotEmiddotS DES SALLES

sont des femmes40

60

53

384

192

REacutePARITION DES SALARIEacutemiddotEmiddotS PERMANENTmiddotEmiddotS PAR GENRE SELON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

0

40

60

56

63

62

70

25

3

12

22

2

60

40

44

37

38

30

75

97

88

78FORMATION ET ACCOMPA-GNEMENT DES PRATIQUES

PROGRAMMATIONARTISTIQUE

ACTIVITEacuteS TECHNIQUES

ACCUEIL DE S PUBLICS

AUTRES

INTENDANCES amp ENTRETIEN

DIRECTION

ADMINISTRATION

COMMUNICATION

PRODUCTION

HOMMES FEMMES

ACTION CULTURELLEamp MEacuteDIATION

Plus de la moitieacute des salles membres de Live DMA sont des microstructures travaillant avec moins de 6 ETP reacutemuneacutereacutes Les reacuteglementations trop strictes peuvent nuire agrave leur fonctionnement Diffeacuterents dispositifs drsquoaide agrave lrsquoemploi peuvent en revanche se reacuteveacuteler tregraves utiles

PRODUCTION DIRECTION PROGRAM-MATION

RESTAU-RATION

FORMA-TION

COMMU-NICATION

Dans lrsquoensemble les 2 597 salles de concert membres de Live DMA accumulent un chiffre drsquoaffaires de 18 milliard drsquoeuros annuels En moyenne les salles consacrent 32 de leurs deacutepenses agrave lrsquoachat de spectacles 34 aux frais de personnels et 13 aux charges drsquoinfrastructures

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude montrent que les deacutepenses sont tregraves similaires quel que soit le type de salle la jauge lrsquoimplantation geacuteographique ou le statut juridique En revanche les recettes des salles sont tregraves diffeacuterentes et deacutependent surtout du statut juridique et de la jauge

PRODUITS ET CHARGES

Reacutepartition des charges ndash ensemble des salles

Reacutepartition des charges selon la jauge

Reacutepartition des charges selon le statut juridique

12

32ACHATS

DE SPECTACLES 530 MILLIONS euro

34FRAIS DE PERSONNEL

558 MILLIONS euro

13 INFRASTRUCTURES

209 MILLIONS euro

21AUTRES DEacutePENSES

338 MILLIONS euro100TOTAL

1 635 MILLIONS euro

GRANDE

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

PETITE

STRUCTURES PUBLIQUES

MOYENNE

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

29

35

11

25

29

37

9

24

29

37

10

24

32

34

9

25

33

33

10

24

30

33

15

21

Les produits des salles en Europe se reacutepartissent de la faccedilon suivante en moyenne 35 proviennent des ventes de billets 37 de la restauration et du bar et 16 des subventions Il est important de souligner qursquoil srsquoagit ici drsquoune moyenne reacutealiseacutee agrave partir drsquoune grande varieacuteteacute de salles ayant des statuts juridiques et des jauges tregraves diffeacuterents ndash ces chiffres ne qualifient pas des situations individuelles

La structure des produits deacutepend des jauges

bull Pour les petites salles (moins de 400 places) 52 en moyenne de leurs produits proviennent de leurs ressources propres crsquoest-agrave-dire essentiellement des deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (23 achats de billets + 29 boissons amp restauration)

bull Pour les salles de taille moyenne (entre 400 et 1 000 places) la part srsquoeacutelegraveve agrave 58 (27 achats de billets + 31 boissons amp restauration)

bull Pour les grandes salles (plus de 1 000 places) agrave 62 (37 achats de billet + 25 boissons amp restauration)

Les grandes salles engendrent plus de recettes propres Les plus petites ne peuvent pas en faire autant du fait de leur plus petite jauge et du plus grand nombre drsquoeacuteveacutenements gratuits

Reacutepartition des produits ndash ensemble des salles

Reacutepartition des produits selon la jauge

Reacutepartition des produits selon le statut juridique

13

35RECETTES BILLETTERIE

627 MILLIONS euro

37RECETTES BAR amp RESTAURATION

288 MILLIONS euro

16 SUBVENTIONS

659 MILLIONS euro

12AUTRES PRODUITS

217 MILLION euro

100TOTAL

1 791 MILLIONS euro

GRANDE

RECETTES BILLETTERIE RECETTES BAR amp RESTAURATION

SUBVENTIONSAUTRES PRODUITS

PETITE MOYENNE

23 2737

29 31 25

3131 25

16 11 13

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

BILLETTERIEBAR amp RESTAURATION SUB-

VENTIONSAUTRES PRODUITS

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

30

25

31

14

38

50

2

10

25

1154

10

Si lrsquoon met en vis-agrave-vis les coucircts de programmation et les recettes de billetterie on note qursquoen moyenne celles-ci couvrent lrsquoensemble de la reacutemuneacuteration des artistes (105 ) mais ce nrsquoest pas le cas pour les salles plus petites En moyenne les ventes de billets des salles plus grandes couvrent 116 des coucircts de programmation Pour les salles de taille moyenne ce pourcentage srsquoeacutelegraveve agrave 102 mais pour les salles de plus petite taille il nrsquoest que de 82

Par deacutefinition les salles publiques ou priveacutees agrave but non lucratif (52 de lrsquoensemble) nrsquoont pas pour objectif de reacutealiser des beacuteneacutefices Les salles priveacutees commerciales (48 ) ont le droit de reacutea-liser des beacuteneacutefices mais comme le montrent les chiffres ceux-ci sont tregraves faibles ou agrave peine exis-tants et la plupart des recettes sont absorbeacutees par les coucircts de fonctionnement Les recettes de billetterie et de la buvette servent agrave couvrir les coucircts de programmation Les subventions de fonctionnement sont souvent indispensables pour couvrir les deacutepenses fondamentales telles que les salaires et les frais drsquoinfrastructures

Les structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves souvent associatives) sont souvent soutenues fi-nanciegraverement par des autoriteacutes locales ou natio-nales en reconnaissance de leur mission drsquointeacuterecirct geacuteneacuteral et pour soutenir leur travail de program-mation de diffeacuterents genres musicaux et artistes eacutemergentmiddotemiddots Ces subventions peuvent couvrir les frais drsquoinfrastructures les salaires la program-mation musicale et drsquoautres activiteacutes telles que lrsquoaction culturelle et la formation

En regravegle geacuteneacuterale la situation financiegravere des salles et des clubs est fragile car pour survivre ils deacutependent fortement des subventions du beacute-neacutevolat des consommations des spectateurmiddotricemiddots (restauration) et de reacuteglementations ce qui bien sucircr signifie plus de preacutecariteacute pour le personnel et moins de soutien aux talents eacutemergents

Dans de nombreuses villes du continent euro-

peacuteen des facteurs externes tendent agrave fragiliser un peu plus cette situation La gentrification et la concentration drsquoactiviteacutes dans les zones ur-baines ont un impact sur les scegravenes de musique live avec la croissance du nombre de personnes habitant pregraves drsquoune salle de concert le coucirct du bacircti et des loyers augmente les reacuteglementations en matiegravere de bruit et drsquohoraires deviennent plus strictes les plaintes lieacutees aux nuisances sonores se font plus freacutequentes

Ratio entre la vente de billets et les coucircts de programmation

14

Les produits sont tregraves diffeacuterents selon le statut ju-ridique des salles

bull Pour les salles priveacutees commerciales 88 de celles-ci proviennent des deacutepenses faites par les spectateurmiddotricemiddots (38 achats de billets + 50 bois-sons amp restauration)

bull Pour les salles priveacutees agrave but non lucratif la part est de 55 (30 + 25 )

bull Pour les salles publiques le chiffre tombe agrave 36 (25 + 11 )

Les salles agrave but non lucratif (publiques et pri-veacutees agrave but non lucratif) reccediloivent plus de sub-ventions de fonctionnement pour les salles publiques celles-ci repreacutesentent en moyenne 54 de leurs produits alors que les salles as-sociatives elles srsquoeacutelegravevent agrave 31 de leurs pro-duits et pour les priveacutees commerciales agrave 2

Couverture des ventes de billets par les coucircts de programmation

(en )

Couverture des coucircts de pro-grammation par les ventes de

billets (en )

122

82

98

102

86

116

95

105

PETITE JAUGE MOYENNE JAUGE GRANDE JAUGE ENSEMBLE

Pour en savoir plus consultez notre ressource en ligne httpwwwlive-dmaeuprevent-conflicts-between-live-music-places-and-local-authorities-or-neighbours-the-club-kataster-project

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude reacutevegravelent que les diffeacute-rences entre les salles de concert dans les diffeacute-rentes reacutegions sont pour la plupart lieacutees agrave leur sta-tut juridique (salles publiquespriveacutees agrave but non lucratifpriveacutees commerciales) agrave leur jauge (pe-titesmoyennesgrandes) aux reacuteglementations et au niveau des aides publiques Si lrsquoon considegravere les types de salles selon leur statut et leur locali-sation geacuteographique on note les points suivants

bull En Belgique Espagne Suegravede et Grande-Bre-tagne il nrsquoy a pas de salles publiques parmi les membres du reacuteseau lagrave ougrave dans drsquoautres pays (France Danemark Norvegravege Finlande) il y en a au moins 20

bull En Belgique Suisse France et aux Pays-Bas il nrsquoy a pas de salles priveacutees commerciales par-mi les membres de Live DMA tandis que dans

drsquoautres pays (Grande-Bretagne Allemagne Fin-lande) il y en a plus de 50 (jusqursquoagrave 90 en Espagne)

bull Dans de nombreuses reacutegions le statut juridique le plus repreacutesenteacute au sein du reacuteseau est la struc-ture priveacutee agrave but non lucratif (majoritairement associative) la part srsquoeacutelevant agrave plus de 70 en Suegravede au Danemark en France Suisse Belgique et aux Pays-Bas

Il faut noter ici que lrsquoeacutetude ne prend en compte que les membres des associations elles-mecircmes adheacuterentes agrave Live DMA Par exemple en France et en Suisse la FEDELIMA et PETZI nrsquoacceptent pas les salles et clubs priveacutes commerciales qui existent pourtant bien sur leurs territoires

Pour mieux prendre en compte les diffeacuterents statuts juridiques et les diffeacuterentes jauges selon les reacute-gions ou pays nous avons mis en annexe de ce rapport les reacutesultats individuels de chaque membre de Live DMA qui incluent les totaux les moyennes (ou des meacutedianes) et les caracteacuteristiques principales de leurs salles qui peuvent ecirctre utiliseacutes pour eacutetablir des comparaisons agrave lrsquoeacutechelle europeacuteenne

Voir lrsquoAnnexe 4

CHIFFRES CLES DES SALLES DE CONCERT PAR REacuteGION - PAR MEMBRE DE LIVE DMA

15

Belgique (F)

Belgique (WB)

Suisse

France

Pays-Bas

Danemark

Suegravede

Norvegravege

Finlande

Allemagne

Royaume-Uni

Pays basque

Espagne

Catalogne

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

PETZI

FEDELIMA

VNPF

DANSK LIVE

SVENSK LIVE

NKA

LIVEFIN

LIVEKOMM

MUSIC VENUE TRUST

KULTURA LIVE

ACCES

ASACC

0

0

6

23

2

21

0

21

20

11

0

7

0

0

0

0

0

0

2

5

30

32

50

59

76

80

90

100

100

100

94

77

96

74

70

47

30

30

24

13

10

0

MEMBRE DE LIVE DMA REGION PAYSSalles

publiquesSalles priveacutees agrave but non lucratif

Salles priveacutees commerciales

Live DMA est un reacuteseau europeacuteen non gouvernemental qui œuvre agrave soutenir et promouvoir le sec-teur de la musique live Live DMA est par nature un reacuteseau de coopeacuteration internationale qui repose sur une vision et des valeurs communes Il est composeacute de 19 membres preacutesents dans 15 pays Ces membres sont des associations reacutegionales ou nationales de musique live qui repreacutesentent plus de 3 000 salles de concert clubs et festivals preacutesents sur lrsquoensemble du continent

En 2017 la Commission europeacuteenne a reconnu Live DMA comme reacuteseau europeacuteen Par le biais du programme Europe Creacuteative elle lui a accordeacute un financement pour deacutevelopper son projet Live Style Europe Il srsquoagit drsquoun laquo programme de renforcement des capaciteacutes raquo dont lrsquoobjectif est de deacutevelopper le pouvoir drsquoagir des lieux des festivals et des feacutedeacuterations reacutegionales et nationales de musiques actuelles et de leur fournir les compeacutetences et les outils neacutecessaires pour qursquoelles srsquoadaptent aux transforma-tions de leur secteur

En regroupant des acteurmiddotricemiddots indeacutependantmiddotemiddots issumiddotemiddots de lrsquoensemble du secteur de la musique live Live DMA est une voix collective qui vise agrave affronter les deacutefis europeacuteens et agrave souligner les apports culturels et sociaux des professionnelmiddotlemiddots du spectacle vivant

En tant que membre du Conseil Europeacuteen de la Musique et du Conseil International de la Musique Live DMA collabore activement avec drsquoautres reacuteseaux culturels europeacuteens pour peser sur lrsquoapproche europeacuteenne de la culture et inclure la culture et les arts dans les objectifs de long terme du projet eu-ropeacuteen

Agrave PROPOS DE LIVE DMA ET DU SURVEY

16

Le Conseil international de la mu-sique a proclameacute et œuvre agrave pro-mouvoir les Cinq Droits de la Mu-sique En tant que membre du Conseil europeacuteen de la musique Live DMA srsquoengage en faveur de ces droits

laquo Le Conseil International de la Musique promeut lrsquoaccegraves universel agrave la musique Il a proclameacute et œuvre agrave promouvoir les Cinq Droits de la Musique raquo

La situation des salles de concert et clubs deacutepend intimement de la mise en œuvre de politiques publiques adapteacutees de financements et de reacuteglementations agrave lrsquoeacutechelle locale comme agrave lrsquoeacutechelle natio-nale ou europeacuteenne Un environnement approprieacute pour ces scegravenes musicales repose sur lrsquoeacutequilibre des relations entre ces diffeacuterents pocircles

Les recommandations preacutesenteacutees dans lrsquoAnnexe 1 ont pour objectif de prendre en compte les ca-racteacuteristiques speacutecifiques des lieux de musiques actuelles deacutecrits dans ce rapport afin drsquoassurer des conditions favorables au deacuteveloppement et agrave la peacuterenniteacute de notre secteur

Ces preacuteconisations sont tireacutees de campagnes et de consultations anteacuterieures auxquelles Live DMA a participeacute telles que le dialogue entameacute dans Music Moves Europe les campagnes meneacutees lors des eacutelections europeacuteennes et le groupe de travail laquo Music is not Noise raquo Certaines recommandations viennent aussi de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique un outil qui a pour viseacutee de faire converger les nombreuses voix des diffeacuterents secteurs musicaux europeacuteens afin drsquoeacutetablir un dialogue continu entre deacutecideurmiddotsemiddots et repreacutesentantmiddotemiddots du secteur

Ces recommandations geacuteneacuterales peuvent ecirctre deacuteveloppeacutees et adapteacutees afin de mieux prendre en compte les speacutecificiteacutes locales et nationales Une seacuterie de modegraveles et drsquoeacutetudes sur les bonnes pra-tiques sont eacutegalement disponibles sur la plateforme de ressources de Live DMA Pour plus de donneacutees deacutetailleacutees nrsquoheacutesitez pas agrave contacter lrsquoeacutequipe de coordination de Live DMA et nos diffeacuterents membres agrave lrsquoeacutechelle nationale (voir la rubrique laquo contacts raquo agrave la fin de ce rapport)

AGISSONS

17

Dans cette eacutetude Live DMA repreacutesente 2 597 salles de concert et clubs de 15 diffeacuterents pays Lrsquoeacutetude preacutesente les reacutesultats de la derniegravere enquecircte portant sur lrsquoanneacutee 2017 qui fut meneacutee entre sep-tembre 2018 et mai 2019 auxquels srsquoajoutent les donneacutees compleacutementaires des salles de LiveKomm et de PETZI pour lrsquoanneacutee 2016 Les membres de Live DMA ont envoyeacute le mecircme ensemble de 25 questions agrave 1 943 salles et clubs de 14 reacuteseaux diffeacuterents dans 11 pays Belgique Danemark Finlande France Al-lemagne Pays-Bas Norvegravege Suegravede Suisse Espagne et Grande-Bretagne Les donneacutees de 604 salles ont eacuteteacute collecteacutees (31 de reacuteponses) et sont dans cette eacutetude extrapoleacutees aux totaux par membre de Live DMA et agrave lrsquoensemble des 2 597 salles membres du reacuteseau

POPULATIONDE LrsquoENQUEcircTE

18

Espagne

Catalogne

Belgique (F)

Belgique (WB)

Danemark

France

Pays basque

Finlande

Royaume-Uni

Norvegravege

Suegravede

Pays-Bas

ACCES

ASACC

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

SVENSK LIVE

VNPF

LIVEKOMM

PETZI

TOTAL

110

69

15

36

76

142

15

24

460

165

150

58

28

45

87

25

57

75

40

42

19

40

15

88

9

71

31

510

113

1943

Allemagne

Suisse

46

80

604

31

31

13

9

43

106

6

10

89

66

23

51

MEMBRES DE LIVE DMA REacuteGION PAYS POPULATION REacutePONSES

DONNEacuteES 2017

DONNEacuteES 2016

Depuis 2012 Live DMA collecte des donneacutees pour repreacutesenter les salles et clubs au niveau europeacuteen et permettre des comparaisons agrave diffeacuterentes eacutechelles Lrsquoenquecircte mesure

bull LrsquoORGANISATION statut juridique jauge

bull LES ACTIVITEacuteS activiteacutes compleacutementaires (hors diffusion musicale) eacuteveacutenements musicaux repreacute-sentations musicales et nombre de spectateurmiddotricemiddots

bull LES RESSOURCES HUMAINES personnel salarieacute beacuteneacutevoles et autres employeacutemiddotemiddots (stagiaires ap-prentimiddotemiddots) en nombre drsquoemployeacutemiddotemiddots et drsquoheures travailleacutees en eacutequivalents temps plein (ETP)

bull LES BILANS FINANCIERS coucircts de programmation charges de personnel drsquoinfrastructures (charges totales) ventes de billets subventions de fonctionnement restauration et bar (produits totaux)

Les questions et les deacutefinitions ont eacuteteacute harmoniseacutees pour lrsquoensemble des membres participants afin de creacuteer des totaux des moyennes et des meacutedianes utilisables agrave lrsquoeacutechelle du reacuteseau

Pour une liste des deacutefinitions des questions de lrsquoenquecircte et la terminologie principale voir lrsquoAn-nexe 2

Lrsquoeacutetude est reconduite chaque anneacutee afin de suivre la situation et les tendances les plus reacutecentes des salles Chaque anneacutee de nouveaux pays et de nouvelles salles participent agrave lrsquoenquecircte

laquo LrsquoEacutetude ndash Les salles de concert amp les clubs en Europe ndash Chiffres cleacutes raquo est une publication de Live DMA (Nantes copy 2020) Tous droits reacuteserveacutes Aucune partie de cette publication ne peut ecirctre re-produite stockeacutee dans un systegraveme de recherche diffuseacutee ou transmise sous quelque forme ou par quelque proceacutedeacute eacutelectronique ou meacutecanique que ce soit ndash photocopie enregistrement ou autre ndash sans lrsquoautorisation preacutealable de lrsquoeacutediteur

Malgreacute tout le soin apporteacute agrave lrsquoeacutedition de cette publication lrsquoeacutediteur ne peut ecirctre tenu pour res-ponsable des dommages reacutesultant drsquoune quelconque erreur dans cette publication Live DMA tient eacutegalement agrave souligner que ces donneacutees sont constitueacutees de totaux et de moyennes calculeacutes pour lrsquoen-semble des salles membres du reacuteseau il srsquoensuit qursquoaucune appreacuteciation tireacutee des eacuteleacutements geacuteneacuteraux ne vaut pour des lieux de diffusion pris individuellement

Le soutien de la Commission europeacuteenne agrave la production de cette publication ne constitue pas une approbation du contenu qui reflegravete les vues des seuls auteurs et la Commission ne peut ecirctre tenue responsable de lrsquoutilisation qui pourrait ecirctre faite des informations contenues dans cette publication

MEacuteTHODOLOGIE DE LrsquoENQUEcircTE

19

CREacuteDITS

AVERTISSEMENT

Auteurs Arne DeeAudrey Guerre

Reacutedactrice Juliette Olivares

Collecte de donneacutees amp traitement Arne Dee (Dee Music)

Graphisme Guillemette Gatineau-Wemmersch

PhotoIllustrations Photo Nicolas Faus ProductionPage 1 What Artists Say - httpwwwlive-dmaeuwhat-artists-sayPage 6 Nicolas Faus ProductionPage 7 PixabayPage 17 Union Europeacuteenne

Traduction franccedilaise Jedediah Sklower

20

CONTACTSCoordinateurs locaux de lrsquoenquecircte

Bureaux de Live DMA Coordinateur de lrsquoenquecirctecontactlive-dmaeu 35 rue crucy 44000 Nantes (France)

Arne DeeDee Musicconsultancy amp talent bookingAmsterdam (NL)arnedee-musiccom

Elda Goacutemez

Adriana Alcover

Marc Steens

David Dehard

Michael Nymann Folmer

Hyacinthe Chataigneacute

Arkaitz Villar

Christian Ordon

Salla Vallius

Simon Bray

Andreas Feen Soslashrensen

Yves Mermoud

Maringns Katsler

Arne Dee

ACCES

ASACC

CLUB CIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEKOMM

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

PETZI

SVENSK LIVE

VNPF

eldagomezsalasdeconciertoscom

asaccasaccnet

infoclubcircuitbe

davidcourtcircuitbe

michaeldansklivedk

hyacinthechataignefedelimaorg

infokulturalivecom

christianordonlivekommorg

sallalivefinfi

simonbraymusicvenuetrustcom

andreaskonsertarrangorno

yvesmermoudpetzich

manssvensklivese

arnevnpfnl

ANNEXE 1 Recommandations

bull Deacutevelopper la meacutethodologie de lrsquoEacutetude et son application agrave drsquoautres sous-secteurs (indicateurs partageacutes renforcement des capaciteacutes deacutevelop-pement et structuration du secteur musical)bull Deacutevelopper des recherches qualitatives et des partenariats avec le monde acadeacutemique (par un programme et des financements deacutedieacutes tels que Horizon 2020)bull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur les pratiques et les publics de la musique de maniegravere inclu-sive (sans consideacuterer ceuxmiddotcelles-ci comme des consommateurmiddotricemiddots)bull Deacutevelopper des enquecirctes et des eacutetudes de marcheacute flash sur la diversiteacute et la diffusion artistiques au sein du secteur europeacuteen de la musique livebull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur lrsquoemploi les talents et les compeacutetences y compris ceux des beacuteneacutevoles

bull Soutenir Europe Creacuteative en tant que pro-gramme pour les secteurs culturels et creacuteatifs en Europe avec un budget effectif afin de mettre en œuvre ses diffeacuterentes actions et leur per-mettre drsquoavoir un reacuteel impact sur le secteur Nous soutenons la proposition du Parlement europeacuteen de doubler le budget de ce programmebull Deacutevelopper la connaissance et les opportuniteacutes pour que le secteur musical puisse les appliquer agrave drsquoautres programmes europeacuteens tels qursquoErasmus + Horizon 2020 URBACT et les fonds structu-rels et reacutegionaux bull Soutenir Music Moves Europe pour faciliter lrsquoac-cegraves au service des acteurmiddotricemiddots du champ musi-

cal agrave des financements et particuliegraverement les salles de concert Lrsquoappel pilote 2019 pour la coo-peacuteration de petites salles de concert est un bon exemple qui meacuterite drsquoecirctre soutenubull Seacutelectionner plus de projets par appel Les pe-tites structures ne disposent que drsquoeacutequipes reacute-duites et ne prennent pas le temps drsquoeffectuer les deacutemarches adeacutequates si le taux de reacuteussite est tregraves faiblebull Donner une part importante des cofinance-ments europeacuteens aux projets (au moins 80 )bull Garantir un preacutefinancement pour eacuteviter les pro-blegravemes de treacutesorerie

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LA COLLECTE DE DONNEES

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LrsquoACCEgraveS AUX FINANCEMENTS

ldquoCreacuteer un organisme indeacutependant tel qursquoun Observatoire de la musique constituant une base europeacuteenne de donneacutees et de recherches sur le sec-teur et le marcheacute de la musiquerdquo

ldquoAugmenter standardiser et com-parer la collecte de donneacutees au ni-veau europeacuteen afin de garantir la coheacuterence et la fiabiliteacute des don-neacutees collecteacutees rdquoExtrait delrsquoEuropean Agenda for Music

21

bull Deacutevelopper des politiques publiques de la musique qui se soucient de lrsquointeacuterecirct geacuteneacuteral plus que du poten-tiel eacuteconomique du secteur

bull Soutenir la diversiteacute (des artistes de la culture comme des structures de diffusion) du secteur musical qui est mise en danger par le deacuteveloppe-ment de multinationales

bull Susciter le dialogue et la coopeacuteration entre les structures publiques et priveacutees et non leur mise en concurrence afin de renforcer lrsquoimpact des politiques publiques

bull Inteacutegrer la musique et ses lieux agrave la planification urbaine Agrave cette fin nous recommandons de reacuteu-nir les deacutecideurmiddotsemiddots les acteurmiddotricemiddots culturelmiddotlemiddots et les citoyenmiddotnemiddots pour des consultations et un dia-logue portant sur des politiques utiles concernant la musique et lrsquourbanisme Soutenir la creacuteation drsquoun forum offrant la possibiliteacute drsquoeacutechanger des savoirs entre les deacutecideurmiddotsemiddots et le secteur musical Un tel forum pourrait prendre la forme drsquoune ambassade ou drsquoun conseil de la nuit drsquoun reacuteseau local ou de tout autre organisme repreacutesentant et reconnu par le secteur musical local Dans nombre de grandes villes europeacuteennes ces organismes existent et opegraverent depuis des anneacutees Parmi les exemples

bull La transformation en loi de lrsquoAgent of change afin de proteacuteger et de preacuteserver les valeurs culturelles des salles et clubs ainsi que le tissu eacuteconomique culturel et social des villes et des communauteacutes Sa mise en œuvre au Royaume-Uni est preacutesenteacutee dans le webinaire produit par Live DMA LrsquoAgent of change est une approche positive qui amegravene les deacutecideurmiddotsemiddots le secteur et les urbanistes agrave travail-ler ensemble

bull La creacuteation drsquoun fonds pour lrsquoisolation phonique des

RECOMMANDATIONS RELATIVES AU DIALOGUE ET AUX POLITIQUES PUBLIQUES DE LA MUSIQUE

RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX FINANCEMENTS ET AUX REacuteGLEMENTATIONS

ldquoExplorer davantage lrsquoimpact social socieacutetal et eacuteconomique de la musique aux niveaux mu-nicipal reacutegional et national et encourager les gouvernements agrave investir dans la musique rdquo

ldquoPromouvoir un sentiment drsquoapparte-nance parmi les citoyenmiddotne2s en les en-courageant agrave participer artistiquement financiegraverement ou beacuteneacutevolement agrave des projets musicauxrdquo Citations tireacutees de lrsquoAgen-da Europeacuteen de la Musique

ldquoReconnaicirctre la contribution culturelle des salles de concert et leur permettre drsquoavoir accegraves agrave des financements etou agrave des reacutegimes fiscaux avantageuxrdquoCitation tireacutee de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique

on peut citer les reacuteseaux locaux (comme la Clubcommission Berlin ou la Bar amp Club Kom-mission Zuumlrich) des projets multipartenaires (comme la Plateforme de la Vie Nocturne) des meacutethodes de concertation (comme le SOLI-MA - Scheacutema drsquoOrientation de deacuteveloppement des lieux de musiques actuelles en France) ou encore la preacutesence drsquounmiddote maire de la nuit (comme agrave Londres Amsterdam Mannheim ou Groningue)

bull La mise en place de rencontres informelles de reacuteceptions annuelles agrave lrsquooccasion desquelles les deacutecideurmiddotsemiddots rendent visite aux lieux de musiques actuelles Agrave lrsquooccasion drsquoeacuteveacutenements tels que lrsquoOpen Club Day les salles et les pro-fessionnelmiddotlemiddots ont lrsquooccasion de deacutefaire les steacute-reacuteotypes qui fleacutetrissent leur image et de mon-trer ce qui se fait agrave lrsquointeacuterieur drsquoune salle de concert Avec le secteur professionnel les col-lectiviteacutes publiques les hommes et les femmes politiques et les deacutecideurmiddotsemiddots peuvent deacutevelop-per lrsquoattrait de ces lieux aupregraves des villes et des communauteacutes

infrastructures permettrait de proteacuteger lrsquoeacutecosys-tegraveme des quartiers Un tel fonds creacutee un exemple positif drsquoinvestissement dans la vitaliteacute des quar-tiers Des exemples existent le Laumlrmschutzfonds Berlin et les subventions de la mairie de Barce-lone pour lrsquoinvestissement dans les lieux de mu-siques actuelles

bull La reconnaissance des salles de concert comme espaces culturels devrait avoir des ef-fets reacutegulateurs agrave lrsquoeacutechelle locale baisser les taxes indirectes et les coucircts drsquoinfrastructures ce qui reacuteduirait la fragiliteacute de nombre de salles et de clubs Les horaires drsquoouverture les res-trictions drsquoacircge doivent eacutegalement ecirctre eacutevoqueacutes avec les repreacutesentantmiddotemiddots locauxmiddotles des salles et clubs afin de trouver un accord

Pour en savoir plus sur le travail de sensibilisation de Live DMA et nos recommandations consulter les documents suivants bull Music is not Noise les reacutesultats du groupe de travail de Live DMA et recommandations aupregraves de lrsquoOrganisation mondiale de la Santeacutebull La campagne des eacutelections europeacuteennes et la lettre aux membres du Parlement europeacuteenbull Les tribunes communes drsquoEurope Creacuteative et de Music Moves Europe adresseacutees aux institutions europeacuteennesbull LrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique coordonneacute par le Conseil europeacuteen de la musique

22

La jauge des lieux de musiques actuelles ne tient compte que des locaux utiliseacutes pour les concerts Il srsquoagit de la somme de la capaciteacute drsquoaccueil maximale de lrsquoensemble des salles pouvant ecirctre utiliseacutees simultaneacutement pour les concerts Il ne srsquoagit pas des

recettes ni de la capaciteacute technique ou du nombre de spectateurmiddotricemiddots autoriseacutes par les autoriteacutes

Les activiteacutes culturelles des salles de concert et des clubs incluent par exemple les actions culturelles le travail beacuteneacutevole lrsquoensei-gnement musical les activiteacutes scolaires etc

Les outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots des salles incluent par exemple les locaux de reacutepeacutetition drsquoenregistrement les studios les centres de ressources etc

Lrsquoaccompagnement artistique inclut par exemple les reacutesidences artistiques les formations administratives et techniques etc

Lrsquoactiviteacute de barrestauration existe si la salle de concert propose eacutegalement un bar un restaurant une buvette etc en dehors des horaires de concert

Un eacuteveacutenement musical est un eacuteveacutenement public avec un programme et un accegraves payant ou gratuit Les eacuteveacutenements musicaux peuvent inclure plusieurs performances meneacutees par des formations des groupes ou des DJ

Les places payeacutees sont constitueacutees de toumiddottemiddots les spectateurmiddotricemiddots ayant payeacute un prix drsquoaccegraves ndash quel qursquoil soit ndash pour assister agrave un concert

Les places gratuites sont constitueacutees des spectateurmiddotricemiddots qui ne paient pas de prix drsquoaccegraves parce que lrsquoeacuteveacutenement musical nrsquoen requiert pas ou parce qursquoilsmiddotelles ont eacuteteacute inviteacutemiddotemiddots agrave assister gratuitement agrave un concert payant

Les ressources humaines sont constitueacutees de lrsquoensemble des personnels des salles et clubs (salarieacutemiddotemiddots beacuteneacutevoles et autres em-ployeacutemiddotemiddots) ainsi que les beacuteneacutevoles des salles membres de la FEDELIMA en France (bien qursquoils ne soient pas leacutegalement deacutefinis comme des employeacutemiddotemiddots)

La cateacutegorie des salarieacutemiddotemiddots est constitueacutee de la masse salariale drsquoune salle le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots La cateacutegorie exclut les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots qursquoilsmiddotelles soient reacutemuneacutereacutemiddotemiddots ou non tels que les stagiaires et apprentimiddotemiddots Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des beacuteneacutevoles inclut les personnes qui accomplissent volontairement et pendant leur temps libre un service pour la salle de concert Les beacuteneacutevoles ne perccediloivent pas de salaires mecircme srsquoilsmiddotelles peuvent percevoir une compensation financiegravere lorsqursquoelle est autoriseacutee pour des beacuteneacutevoles La cateacutegorie exclut les autres employeacutemiddotemiddots beacuteneacuteficiant ou non drsquoune compensation financiegravere tels que les stagiaires Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des autres employeacutemiddotemiddots inclut par exemple les stagiaires les apprentimiddotemiddots les personnels deacutefrayeacutes les services ci-viques etc travaillant pour les salles Elle exclut les salarieacutemiddotemiddots le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travail-leurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots ainsi que les beacuteneacutevoles Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

Les eacutequivalents temps plein (ETP) la semaine de travail peut varier selon la structure et peut par conseacutequent affecter la valeur des ETP Par exemple dans le cas drsquoune structure ayant travaillant 40 heures pendant une semaine eacutequivaut agrave 10 ETP (4040=10) un membre du personnel y ayant travailleacute 32 heures eacutequivaut agrave 08 ETP (3240=08)

Les produits totaux sont constitueacutes de lrsquoensemble des ventes de billets de boissons et de nourriture des subventions et drsquoautres recettes

Les ventes de billets incluent le produit des ventes de billets Elles excluent les recettes tireacutees drsquoautres sources indirectes telles que le vestiaire les reacuteservations les adheacutesions et les produits deacuteriveacutes

Les subventions sont constitueacutees de lrsquoensemble des produits venant de fonds publics municipaux reacutegionaux nationaux supra-nationaux (europeacuteens) etc

Les recettes bar et restauration incluent lrsquoensemble des recettes tireacutees de la vente de nourriture de boissons drsquoalcool de traiteurs etc

Les charges totales sont constitueacutees de la somme des coucircts de programmation des loyers des frais de personnel de lrsquoachat de nourriture et de boissons et de tous les autres coucircts

Les coucircts de programmation sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts relatifs aux repreacutesentations artistiques tels que les salaires les frais de deacutesistement les frais partageacutes les droits drsquoauteur et copyrights les frais de booking la restauration des artistes les frais de plateau additionnels (sono deacutecors additionnels) Les frais de communication nrsquoen font pas partie pas plus que les coucircts drsquoinfrastructures propres aux salles (reacutegie deacutecors sono location de salles etc)

Les frais de personnels sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts engageacutes pour les salarieacutemiddotemiddots les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots pour mettre en œuvre les activiteacutes musicales que ce soit durant la phase de preacuteparation ou pendant lrsquoeacuteveacutenement musical Ils incluent les salaires bruts les cotisations sociales et le coucirct des beacuteneacutevoles Les salaires bruts in-cluent les paiements effectueacutes sous la forme de sommes additionnelles telles que les indemniteacutes les primes les heures suppleacutemen-taires les deacutefraiements les suppleacutements les allocations etc Les charges sociales incluent les cotisations patronales agrave la seacutecuriteacute sociale aux fonds de preacutevoyance aux assurances maladie chocircmage ainsi que les frais de deacutemeacutenagement de logement de garde drsquoenfants drsquohabillement etc Les coucircts de beacuteneacutevoles peuvent inclure les coucircts engageacutes pour des activiteacutes des deacuteplacements le logement la formation les assurances les repas des beacuteneacutevoles etc Cette cateacutegorie nrsquoinclut pas les sommes verseacutees aux artistes

Les coucircts drsquoinfrastructures incluent lrsquoensemble des coucircts de location et drsquoassurance des lieux les fluides la teacuteleacutesurveillance lrsquoen-tretien (contrats de service installations)

Lrsquoensemble des donneacutees financiegraveres de cette eacutetude sont exprimeacutees en euros hors taxes

ANNEXE 2 Lexique et deacutefinitions

23

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

8 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures publiques mais elles ne sont monnaie courante que dans les associations danoise finlandaise franccedilaise allemande et norveacutegienne On en trouve eacutegalement au Pays basque (cocircteacute franccedilais) aux Pays-Bas et en Suisse

Les salles publiques du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 600 places et elles sont donc relativement grandes par com-paraison avec les autres salles du reacuteseau Elles programment en moyenne 98 eacuteveacutenements musicaux par an avec 165 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 25 000 spectateurmiddotricemiddots 33 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts une part relativement eacuteleveacutee de ces salles propose eacutegalement des activiteacutes culturelles des outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots et lrsquoaccompagnement de projets artistiques

Les salles de concert publiques ont le plus souvent eacuteteacute creacuteeacutees agrave lrsquoinitiative drsquoautoriteacutes publiques et sont financeacutees par celles-ci par conseacutequent les subventions repreacutesentent une part importante (54 ) de leurs produits totaux Ces salles doivent aussi une part significative de leurs recettes aux deacutepenses du public (36 ) que ce soit par la vente de billets ou de boissons et de nourriture Si les produits se distinguent la part des ressources affecteacutees agrave la pro-grammation musicale aux salarieacutemiddotemiddots et aux infrastructures ne diffegravere guegravere des structures priveacutees ou associatives

ANNEXE 3A Vue drsquoensemble des salles publiques

Activiteacutees proposeacutees par les salles publiques

PRODUITS CHARGESRESTAURATION

amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS11

25

37

29

9

24

10

54

28082633143162031 35

De nombreux beacuteneacutevoles (33 ) precirctent main-forte aux structures publiques mais la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves faible (4 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (87 ) est le fait des sala-rieacutemiddotemiddots 39 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels pour les salles publiques

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES54 33 13

87 4 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

24

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 63 salles de concert publiques membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

44 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif en tregraves grande majoriteacute organiseacutees sous formes associatives Il srsquoagit du type de structuration le plus freacutequent dans les reacuteseaux belge danois franccedilais neacuteerlandais sueacutedois et suisse Les structures priveacutees agrave but non lucratif sont eacutegalement freacutequentes dans les reacuteseaux britannique finlandais allemand norveacutegien basque et espagnol

Les salles priveacutees agrave but non lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 399 places Elles programment en moyenne 99 eacuteveacutenements musicaux par an avec 218 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 24 000 spectateurmiddotricemiddots 47 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles artistiques culinaires et pluridisciplinaires dans les proportions suivantes

Les salles de concert priveacutees agrave but non lucratif (principalement associatives) sont des structures indeacutependantes mais elles reccediloivent des subventions de collectiviteacutes territoriales (locales reacutegionales ou nationales) Les produits de ces structures sont dans lrsquoensemble composeacutes de subventions (31 ) et de deacutepenses du public (55 ) La part des subventions est neacuteanmoins bien plus basse pour les salles associatives plus grandes (1000+) Les sommes relatives alloueacutees agrave la programmation musicale agrave la masse salariale et aux infrastructures ne les distinguent pas beaucoup des deux autres types de structures

ANNEXE 3B vue drsquoensemble des salles priveacutees agrave but non lucratif

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

25

30

34

32

9

2514

31

344542422322141315 22

De tregraves nombreux beacuteneacutevoles (70 ) precirctent main-forte aux structures associatives et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est consideacuterable (34 ) Neacuteanmoins la majoriteacute du travail effectueacute (58 ) est le fait de salarieacutemiddotemiddots 40 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels - pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES27 70 3

58 34 8HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

25

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 193 salles de concert priveacutees agrave but non lucratif membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

48 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees commerciales Il srsquoagit de la structure la plus freacutequente dans les associations allemande espagnole et britannique mais elles sont eacutegalement tregraves preacutesentes dans les reacuteseaux du nord de lrsquoEurope Danemark Finlande Norvegravege et Suegravede

Les salles priveacutees agrave but lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 300 places Elles programment en moyenne 211 eacuteveacutenements musicaux par an avec 473 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 37 000 spectateurmiddotricemiddots 32 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles pluridisciplinaires et dans une moindre mesure drsquoaccompagnent artistique Elles combinent souvent leur fonc-tion principale avec un bar ou un restaurant

Les salles de concert priveacutees commerciales sont des structures agrave but lucratif mais la plupart drsquoentre elles ne reacutealisent pas de marges de profit et reacuteinvestissent lrsquoensemble de leurs recettes dans leur fonction de salle de concert Dans la mesure ougrave elles ne reccediloivent que peu de subventions (2 du total) elles deacutependent de re-cettes propres soit essentiellement les deacutepenses faites par les spectateurs (88 ) ndash achats de places nourriture et boissons Si la structure de leurs produits est diffeacuterente la part de ressources affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures nrsquoest en revanche guegravere diffeacuterente des structures agrave but non lucratif

ANNEXE 3C vue drsquoensemble des salles priveacutees commerciales

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees commerciales

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

IN-FRASTRUC-

TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

50

38

33

30

15

21

10

2

303121134821251533 49

Les structures priveacutees commerciales font appel agrave peu de beacuteneacutevoles (13 ) et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves basse (2 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (91 ) est le fait des salarieacutemiddotemiddots 41 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels dans les salles priveacutees commerciales

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES83 13 4

91 2 7HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

26

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 381 salles de concert priveacutees commerciales membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ACCES repreacutesente 110 salles espagnoles mais nrsquoinclut pas les salles de Catalogne et du Pays basque qui sont quant agrave elles repreacutesenteacutees par deux autres membres de Live DMA ASACC et Kultura Live

Les salles du reacuteseau ACCES ont une jauge meacutediane de 265 places et sont donc pour lrsquoen-semble relativement petites Elles programment au total environ 18 000 repreacutesentations ar-tistiques par an qui attirent plus de 28 millions de spectateurmiddotricemiddots 65 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

90 des salles de concert membres du reacuteseau ACCES sont des structures priveacutees commerciales avec un pro-duit total de plus de 28 millions drsquoeuros Les subven-tions ne repreacutesentent que 2 du produit total Elles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacute-penses reacutealiseacutees par le public (93 ) Leurs recettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de pro-grammation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4A Vue drsquoensemble des salles membres drsquoACCES

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur salasdeconciertoscom etou contacter Elda Goacutemez la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte eldagomezsalasde-conciertoscom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES PRODUITS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTIONS

PRODUITS CHARGES

6

45

26

33

26

15

48

2

010

90

472720633740235067

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles ne repreacutesentent qursquoune tregraves faible propor-tion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (2 ) Sur lrsquoensemble des 1 600 personnes qursquoelles em-ploient 1 500 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 41 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

93 2 5

93 2 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

27

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres de lrsquoACCES et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 110 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ASACC repreacutesente 69 salles catalanes Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 150 places et sont donc pour lrsquoensemble relativement petites Elles programment au total environ 30 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 4 millions de spectateurmiddotricemiddots 45 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

90 des salles de concert membres du reacuteseau ASACC sont des structures priveacutees commerciales avec un produit total de plus de 67 millions drsquoeuros Les sub-ventions ne repreacutesentent que 3 du produit total Ces salles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacutepenses reacutealiseacutees par le public (91 ) Leurs re-cettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de programmation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4B Vue drsquoensemble des salles membres drsquoASACC

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpwwwinfoconcertscatesasacc etou contac-ter Adriana Alcover la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte adrianaasaccnet

010

90

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS

7

41

50

3

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

FRAIS DE PERSONNEL

CHARGES

32

23

14

30

523526612326324261

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (1 ) Sur lrsquoensemble des 1 400 personnes qursquoelles emploient 1 350 sont salarieacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

94 1 5

92 2 6HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

28

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres drsquoASACC et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 69 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Kultura Live repreacutesente 15 salles du Pays basque Elles ont une jauge meacutediane de 648 places mais certaines accueillent moins de 150 personnes Elles pro-gramment au total environ 2 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 400 000 spectateurmiddotricemiddots 50 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

80 des salles de concert membres du reacuteseau Kultu-ra Live sont des structures priveacutees commerciales mais deux drsquoentre elles ont un statut associatif et lrsquounique salle situeacutee en France a un statut public Le modegravele eacuteconomique de ces salles est speacutecifique Dans lrsquoen-semble elles ont engendreacute un produit total de plus de 7 millions drsquoeuros

ANNEXE 4C Vue drsquoensemble des salles membres du reacuteseauKULTURA LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpkulturalivecom etou contacter Arkaitz Villar la coordinateur local de lrsquoenquecircte infokulturalivecom

713

80

671733836750336767

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles basques (6 ) Sur lrsquoensemble des 280 personnes qursquoelles emploient 240 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 34 de lrsquoen-semble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

87 6 7

85 5 10HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

29

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 6 salles membres de Kultura Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

La FEDELIMA repreacutesente 142 salles franccedilaises Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total de pregraves de 17 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de spectateurmiddotricemiddots 48 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts les salles franccedilaises proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

77 des salles de concert membres de la FEDELIMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves majoritaire-ment associatives) 23 sont publiques chaque cateacute-gorie a des fonctions et des modegraveles eacuteconomiques diffeacute-rents Ces salles ont engendreacute un produit total de plus de 147 millions drsquoeuros Les subventions repreacutesentent une grande part de leurs produits (58 ) une caracteacuteristique qui tient agrave la forte proportion de salles publiques agrave lrsquoim-portance de la masse salariale et des fonctions sociales et culturelles qursquoelles assument Par rapport agrave drsquoautres reacutegions europeacuteennes la part des recettes venant des deacute-penses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots est plus faible (26 )

ANNEXE 4D Vue drsquoensemble des salles membres de laFEDELIMA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le dernier rapport de la FEDELIMA sur leur site wwwfedelimaorgarticle170html etou contacter Hyacinthe Chataigneacute qui coordonne les enquecirctes de la feacutedeacuteration hyacinthechataignefedelimaorg

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1716

41

22

2

35

10

58

2377

0

94919814422

24 1 4

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En France un reacutegime juridique speacutecifique veut que les beacuteneacute-voles ne puissent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots pour leur travail ou accomplir des tacircches pouvant ecirctre effectueacutees par des em-ployeacutemiddotemiddots Ilsmiddotelles ne sont donc pas comptabiliseacutemiddotemiddots en tant que travailleurmiddotsemiddots et nrsquoapparaissent par conseacutequent pas dans nos statistiques sur les heures travailleacutees ETP Nous les avons

toutefois inclus dans les ressources humaines totales afin de montrer lrsquoimportance de leur engagement au service des salles de la FEDELIMA Sur lrsquoensemble des plus de 8 600 personnes actives dans ces salles 1 600 sont salarieacutees et plus de 6 500 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 37 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES(statut franccedilais)

AUTRES

19 76 5

91 0 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

30

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 106 salles membres de la FEDELIMA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 142 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

PETZI la Feacutedeacuteration suisse des clubs et festivals repreacutesente 113 salles Celles-ci sont relative-ment petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 16 400 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 22 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles suisses proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres de la feacutedeacuteration sont des structures agrave but non lucratif dont 94 sont priveacutees et 6 publiques Ces salles ont engendreacute un produit total de 85 millions drsquoeuros constitueacutes notam-ment de 25 de subventions et de 64 de deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots Le soutien des autori-teacutes publiques et le grand nombre de beacuteneacutevoles font que les coucircts drsquoexploitation sont relativement plus bas que dans drsquoautres reacutegions Les recettes des ventes de billets peuvent par conseacutequent ecirctre utiliseacutees pour la program-mation et investies dans des talents eacutemergents

ANNEXE 4E Vue drsquoensemble des salles membres de PETZI

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwpetzichfr etou contacter Yves Mermoud qui coordonne ses enquecirctes yvesmermoudpetzich

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

11

27

34

31

11

25

37

25

694

0

282629311519122315

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Suisse les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment des plus petites et des structures as-sociatives Sur lrsquoensemble des 8 800 personnes travaillant dans ces salles plus de 5 500 sont beacuteneacutevoles et repreacute-sentent 55 du total drsquoheures travailleacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

35 63 2

40 55 5HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

31

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 80 salles membres de PETZI et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 113 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveKomm repreacutesente 510 salles allemandes regroupeacutees par reacutegions Nous ne disposons pour lrsquoinstant que drsquoinformations limiteacutees tireacutees de leur enquecircte de 2016 mais elles nous permettent deacutejagrave de deacutefinir les caracteacuteris-tiques principales et le modegravele eacuteconomique des salles allemandes Celles-ci sont relativement petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 160 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 146 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces struc-tures organisent eacutegalement des festivals

Les membres de LiveKomm preacutesentent des profils varieacutes avec 59 de structures priveacutees commerciales 30 de structures priveacutees agrave but non lucratif et 11 de structures publiques Leurs modegraveles eacuteconomiques sont par conseacutequent eacutegalement divers Les structures agrave but non lucratif beacuteneacuteficient de peu de subventions (6 ) par rapport agrave leurs eacutequivalents europeacuteens et les salles deacutependent principalement des deacutepenses reacute-aliseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (76 ) En moyenne le montant des coucircts artistiques est supeacuterieur aux re-cettes de billetterie

Annexe 4F Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEKOMM

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1836

37

28

12

23

40

6

1130

59

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

LiveKomm coopegravere en ce moment avec lrsquoInitiative Musik (le bureau export allemand pour la musique) sur une en-quecircte nationale qui inclut les donneacutees collecteacutees par les salles de LiveKomm les reacutesultats devraient ecirctre publieacutes agrave lrsquoautomne 2020

La Berlin Clubcommission qui regroupe 251 clubs salles et promoteurs berlinois a sorti un rapport au printemps 2019 qui mesure lrsquoimpact social et eacuteconomique des clubs berlinois Il est teacuteleacutechargeable agrave lrsquoadresse suivante httpswwwclubcommissiondeclub-culture-study

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwlivekommorg etou contacter Christian Ordon christianordonliveKommorg

32

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2016) collecteacutees en 2017-18 aupregraves de 46 salles membres de LiveKomm et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 510 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Court-Circuit repreacutesente 36 salles situeacutees en Belgique francophone (Wallonie et Bruxelles) Ces salles ont une jauge meacutediane de 400 places Elles programment au total pregraves de 7 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 89 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

Toutes les salles de concert membres du reacuteseau Court-Circuit sont des structures priveacutees agrave but non lu-cratif Le total de leurs produits deacutepasse les 135 millions drsquoeuros Ceux-ci consistent pour lrsquoessentiel de 32 de subventions et de 58 de deacutepenses faites par les spec-tateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les ressources consacreacutees agrave la pro-grammation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre inves-ties dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4G Vue drsquoensemble des salles membres deCOURT-CIRCUIT

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpswwwcourt-circuitbe etou contacter David De-hard le coordinateur local de lrsquoenquecircte davidcourtcir-cuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION INFRASTRUC-

TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

35

41

409

10

23

32

0100

0

446767222222332267

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 200 personnes qursquoelles emploient 800 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 39 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes constituent 21 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES19 67 14

42 39 19HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

33

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 au-pregraves de 9 salles membres de Court-Circuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 36 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Clubcircuit repreacutesente 15 salles situeacutees en Flandre ndash la reacutegion neacuteerlandophone de Belgique Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 3 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 85 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres du reacuteseau Clubcir-cuit sont des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 21 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 40 de subventions et 48 de deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de per-sonnel Les ressources consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

ANNEXE 4H Vue drsquoensemble des salles membres de Clubcircuit

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwclubcircuitbe etou contacter Marc Steens infoclubcircuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

12

31

27

37

9

27

17

40

0100

0

624677773188092

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 4 200 personnes actives dans ces lieux 4 000 sont beacute-neacutevoles et repreacutesentent 36 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes constituent 29 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES3 96 1

55 36 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

34

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 13 salles membres de Clubcircuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Lrsquoassociation neacuteerlandaise de salles de concert et de festivals VNPF repreacutesente 58 salles situeacutees aux Pays-Bas Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 26 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 41 millions de spectateurmiddotricemiddots 49 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

Les salles de concert membres du reacuteseau VNPF sont dans leur quasi-totaliteacute (98 ) des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 167 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 25 de subventions et 62 de deacutepenses effec-tueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacute-quent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4I Vue drsquoensemble des salles membres de VNPF

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp LOCAUX POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwvnpfnl etou contacter Arne Dee le coordinateur lo-cal de lrsquoeacutetude arnevnpfnl

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

13

37

33

35

12

20

25

25

296

2

16242016141061416

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Dans les Pays-Bas les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 8 200 personnes qursquoelles emploient plus de 4 600 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 17 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes repreacutesentent 43 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES39 56 4

72 17 11HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

35

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 51 salles membres de VNPF et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 58 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Music Venue Trust repreacutesente 460 salles situeacutees au Royaume-Uni Ces salles sont dans lrsquoensemble assez petites avec une jauge meacutediane de 250 places Elles pro-gramment au total drsquoenviron 350 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 125 millions de spectateurmiddotricemiddots 18 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

76 des salles de concert membres du Music Ve-nue Trust sont des structures priveacutees agrave but lucratif et 24 agrave but non lucratif et elles ont par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Contrairement aux autres reacutegions europeacuteennes les salles associa-tives britanniques ne beacuteneacuteficient quasiment pas de subventions et les salles srsquoen remettent presque ex-clusivement aux sommes deacutepenseacutees par les specta-teurmiddotricemiddots

Annexe 4J Vue drsquoensemble des salles membres de MUSIC VENUE TRUST

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITSCHARGES

0

39

27

47

25

0

60

0

024

76

11127

2291771325

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur musicvenuetrustcom etou Simon Bray le coordinateur local de lrsquoeacutetude simonbraymusicvenuetrustcom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

36

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 89 salles membres de Music Venue Trust et extrapoleacutees agrave lrsquoen-semble des 460 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Dansk Live repreacutesente 76 salles danoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total environ 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 17 million de spectateurmiddotricemiddots

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes culturelles sociales artistiques culinaires et pluridisciplinaires 70 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Annexe 4K Vue drsquoensemble des salles membres deDANSK LIVE

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpdansklivedk etou contacter Michael Folmer Wessman michaeldansklivedk

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

37

30

36

12

21

24

30

2174

5

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Au Danemark les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 5 100 personnes qursquoelles emploient 4 000 sont beacuteneacutevoles et re-preacutesentent 30 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 49 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES18 78 4

65 30 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

37

Les membres du reacuteseau Dansk Live sont agrave 95 des structures agrave but non lucratif dont principalement des structures priveacutees agrave but non lucratif (74 ) mais avec une part significative de structures publiques (21 ) 5 sont priveacutees agrave but lucratif Ces salles ayant des sta-tuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des mo-degraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble les reacutesul-tats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 36 de leurs produits proviennent de subventions et 48 des deacutepenses ef-fectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros

Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacute-volat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la program-mation deacutepassent par conseacutequent les recettes de bil-letterie et plus de ressources peuvent ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 43 salles membres de Dansk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 76 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Le Norske Konsertarrangoslashrer (NKA) repreacutesente 165 salles norveacute-giennes Ces salles sont relativement petites avec une jauge meacute-diane de 350 places Elles programment au total environ 19 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 28 mil-lions de spectateurmiddotricemiddots 5 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

21 des salles de concert membres du reacuteseau NKA sont des structures publiques 47 des structures priveacutees agrave but non lucratif et 32 des structures pri-veacutees commerciales et adoptent par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Lrsquoeacutetat actuel des donneacutees collecteacutees ne nous permet pas de publier des informations plus deacutetailleacutees sur leur masse sa-lariale leurs produits et leurs deacutepenses mais nous pouvons observer que les aides publiques et le re-cours significatif au beacuteneacutevolat permettent de reacute-duire les coucircts drsquoexploitation ndash autant drsquoargent qui peut ecirctre investi dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4L Vue drsquoensemble des salles membres de NKA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

2147

32

52449

4532269

4474

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwkonsertarrangorno etou contacter Andreas Feen Soslashrensen le coordinateur local de lrsquoeacutetude andreaskonsertarrangorno

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

38

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 66 salles membres de NKA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 165 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Svensk Live repreacutesente 150 salles sueacutedoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 11 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 15 million de spectateurmiddotricemiddots 70 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

70 des salles de concert membres du reacuteseau Svensk Live sont des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 30 restants des structures priveacutees agrave but lucra-tif Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques va-rieacutes mais dans lrsquoensemble les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 13 de leurs produits proviennent de subventions et 79 des deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 18 millions drsquoeuros Ces sommes sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures Par rapport aux autres pays europeacuteens en Suegravede les aides publiques aux salles associatives sont faibles

Annexe 4M Vue drsquoensemble des salles de SVENSK LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUCTURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION PRODUITS CHARGES

7

59

2557

11

8

20

13

070

30

171309171301722

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwsvensklivese etou contacter Maringns Katsler manssvensklivese

En Suegravede les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 300 personnes qursquoelles emploient 1 050 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 70 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 55 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES10 80 11

13 70 17HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

39

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 150 salles membres de Svensk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 150 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveFIN repreacutesente 24 salles finlandaises Elles programment au total plus de 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de specta-teurmiddotricemiddots 40 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

50 des salles de concert membres du reacuteseau Live-FIN sont des structures priveacutees commerciales 30 des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 20 restants des structures publiques Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble et par contraste avec les autres reacutegions europeacuteennes les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que les aides publiques sont tregraves faibles (1 ) y compris pour les salles as-sociatives et publiques Les salles membres de Live-FIN deacutependent largement des deacutepenses des specta-teurmiddotricemiddots (86) Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros Ces ressources sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation (40 ) agrave la masse salariale (33 ) et aux infrastructures (18 )

Annexe 4N Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEFIN

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

CATERINGSALES

SUBSIDY

INCOME EXPENDITURE

12

44

33

40

18

9

42

1

2030

50

4030207020500

5060

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Finlande aussi les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles particuliegraverement les plus petites Sur lrsquoen-semble des 1 600 personnes qursquoelles emploient pregraves de 900 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 40 de lrsquoensemble

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwlivefinfi etou contacter Salla Vallius sallalivefinfi

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

40

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 10 salles membres de LiveFIN et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 24 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet du Live DMA

Page 7: THE SURVEY - FEDELIMA

Les salles publiques particuliegraverement ne se consacrent presque jamais exclusivement agrave lrsquoor-ganisation de concerts (2 ) Elles proposent plus souvent des activiteacutes culturelles (80 ) en plus des concerts lagrave ougrave seulement 45 des salles associatives et 31 des salles priveacutees com-merciales assument cette fonction

Les salles publiques et associatives proposent plus souvent des outils et des locaux pour ac-cueillir les musicienmiddotnemiddots Elles accompagnent plus souvent les projets artistiques que les salles pri-veacutees commerciales

Ces derniegraveres ont un modegravele eacuteconomique qui inclut souvent une fonction de bar ou restaurant en dehors des heures de concert qui leur permet de couvrir en partie les coucircts de programmation De nombreuses salles membres du reacuteseau Live DMA sont eacutegalement des centres pluridiscipli-naires reliant des artistes et des publics issus de diffeacuterentes formes et courants artistiques

bull LrsquoORGANISATION DE CONCERTS COMME UNIQUE ACTIVITEacute

2

34

30

Activiteacute des salles selon le statut juridique

STRUCTURE PUBLIQUE

STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

5

ACTIVITEacuteS CULTURELLES

OUTILS LOCAUX ESPACES DE TRAVAIL POUR LES

MUSICIENmiddotNEmiddotS

ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

BAR RESTAURANT

AUTRES ACTIVITEacuteS

THEacuteAcircTRE DANSE

MULTIMEacuteDIA amp ARTS NUMEacuteRIQUES

CINEacuteMA FILMS

EXPOSITIONS GALERIE PHOTO

STRUCTURE PUBLIQUE

STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON LUCRATIF (majoritairement associatives)

STRUCTURE PRIVEacuteE COMMERCIALE

80

60

40

20

0

En moyenne une salle de concert ou un club organise 157 eacuteveacutenements musicaux par an et programme 367 repreacutesentations artistiques agrave cette occasion pour une moyenne de 23 per-formances artistiques par eacuteveacutenement musical Agrave cocircteacute des tecirctes drsquoaffiche il srsquoagit la plupart du temps de premiegraveres parties etou drsquoun plateau in-cluant plusieurs artistes

La programmation de premiegraveres parties et de

plateaux multiples permet aux salles de preacutesenter plus de jeunes talents une expeacuterience importante pour les artistes locamiddotuxmiddotles et un eacuteveacutenement cru-cial pour le deacuteveloppement de leur carriegravere

38 de lrsquoensemble des salles orga-nisent aussi des festivals le cas de fi-gure est plus freacutequent pour les plus grandes salles

EacuteVENEMENTS MUSICAUX REPRESENTATIONS ET FREacuteQUENTATION LE TEMPS DE LA RENCONTRE ENTRE ARTISTES ET PUBLICS

Part des salles organisant des festivals selon leur jauge

6

Salles de grandes jauges

Salles de moyennes jauges

Salles de petites jauges

47

44

36

83 de lrsquoensemble des entreacutees sont payantes 17 gratuites

Les plus petites salles programment plus sou-vent des concerts gratuits Il srsquoagit surtout de salles qui disposent eacutegalement drsquoun bar ou drsquoun restaurant

En moyenne il y a plus drsquoentreacutees gratuites aux concerts des salles publiques (23 ) qursquoagrave ceux des salles associatives (20 ) ou priveacutees commerciales (16 )

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

On considegravere souvent que la diffusion de mu-sique en streaming a un impact sur les pratiques musicales live les gens rechigneraient de plus en plus agrave assister pendant 60 agrave 90 minutes au concert drsquounmiddote seulmiddote artiste Lrsquoeacutetude reacutevegravele pour-tant que le public ne se deacutetourne pas de ces for-mats traditionnels le nombre de concerts reacutegu-liers et de places acheteacutees restant agrave des niveaux tregraves eacuteleveacutes De surcroicirct les salles srsquoadaptent eacutega-

lement aux nouvelles circonstances et aux nou-velles pratiques du public en organisant plus de plateaux multiples drsquoeacuteveacutenements conceptuels et de soireacutees club Associeacutes agrave la musique live les nouveaux supports et formats creacuteent des expeacute-riences compleacutementaires qui ne se substituent pas agrave lrsquoexpeacuterience des concerts

Entreacutees payantes et gratuites ndash ensemble des salles

83 17

23

20

16

ENTREacuteES PAYANTES ENTREacuteES GRATUITES

7

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

Lrsquoaccegraves agrave des eacuteveacutenements gratuits creacutee des ha-bitudes culturelles beacuteneacutefiques notamment pour les publics plus jeunes Crsquoest aussi une faccedilon drsquoou-vrir les salles agrave des publics plus vastes qui pren-dront moins de laquo risques financiers raquo en se ren-dant agrave un concert ne correspondant pas agrave leurs goucircts musicaux Ainsi les subventions peuvent aider agrave organiser des eacuteveacutenements gratuits et of-frir des opportuniteacutes de faire deacutecouvrir de jeunes talents agrave de nouveaux publics

Malheureusement Live DMA a conscience qursquoil y a un revers agrave la meacutedaille Par exemple les struc-tures priveacutees considegraverent parfois que les eacuteveacutene-ments gratuits proposeacutes par des structures pu-bliques constituent une concurrence deacuteloyale agrave leurs propres manifestations notamment en lrsquoab-sence de soutien public Ces concerts souvent proposeacutes par des municipaliteacutes programment gratuitement de grandes vedettes surtout pen-dant lrsquoeacuteteacute Une situation qui reacutesulte probablement de la concurrence directe que se livrent de plus en plus les grandes villes pour ecirctre plus attractives agrave lrsquoeacutechelle nationale ou europeacuteenne Cela peut avoir pour effet de nourrir au sein des publics une cer-taine culture de la gratuiteacute La seule solution agrave ce problegraveme crsquoest plus de dialogue et de coopeacuteration entre les acteurs priveacutes et publics pour la mise en œuvre de politiques musicales agrave lrsquoeacutechelle locale des subventions pour programmer des talents eacutemergents la baisse de lrsquoacircge leacutegal drsquoaccegraves aux salles (moins de 18 ans) lrsquoorganisation conjointe drsquoeacuteveacutenements majeurs avec les salles existantes et la mise en œuvre de politiques de long terme pour proteacuteger les lieux de musiques actuelles

Les salles de concert et les clubs jouent un rocircle important dans la vie culturelle des espaces ru-raux et urbains Ces lieux peuvent nourrir le sen-timent de citoyenneteacute la diversiteacute culturelle de-venir des lieux de rencontre pour des expressions artistiques varieacutees Agrave lrsquoaune de leur grand spectre drsquoactiviteacutes nous comprenons que les usagermiddotemiddots de ces lieux ne sauraient ecirctre diviseacutemiddotemiddots en deux groupes eacutetanches lrsquoun agrave lrsquoautre ndash les creacuteateurmiddotricemiddots drsquoun cocircteacute et les consommateurmiddotricemiddots de lrsquoautre De plus les formats de concerts et les pratiques drsquoeacutecoute sont en pleine eacutevolution (lieux environ-nements interactions etc) et les frontiegraveres qui circonscrivent la scegravene tendent agrave devenir plus permeacuteables

ldquoErika Fischer-Lichte deacutecrit le theacuteacirctre comme une performance agrave laquelle participe lrsquoensemble des personnes preacutesentes Sans le public lrsquoexpeacute-rience ne peut pas avoir lieu Le public devient ainsi un creacuteateur au sein de lrsquoart theacuteacirctral On peut en dire autant de lrsquoexpeacuterience des clubs elle ne peut exister sans les clubbeurmiddotsemiddotsrdquo 3

Surtout on ne peut sous-estimer la contribution des salles de concert et des clubs agrave lrsquoeacutemancipa-tion individuelle et collective Pour les 70 millions de spectateurmiddotricemiddots annuelmiddotlemiddots ils constituent des lieux de rassemblement social Ils se font refuges

des lieux de deacutecouverte drsquoexpression libre et de performance ougrave les conventions et les identiteacutes peuvent ecirctre temporairement deacuteconstruites Les salles et les clubs srsquoefforcent drsquoecirctre plus accueil-lants pour les minoriteacutes les personnes marginali-seacutees et diffeacuterentes contre-cultures

La Diversity Roadmap4 un outil creacuteeacute par lrsquoas-sociation suisse de musique live PETZI en colla-boration avec drsquoautres structures musicales et feacuteministes suisses est un exemple des reacuteflexions qui ont lieu au sein des salles de concert et des clubs en vue drsquoinclure toutes les expeacuteriences et toutes les reacutealiteacutes dans leurs programmations et leurs eacutequipes

Comme lrsquoexplique lrsquouniversitaire Jodie Taylor ldquoCe nrsquoest que comme musicienne et meacutelomane que jrsquoai enfin pu ecirctre fluide interpreacuteter et reacutein-terpreacuteter creacuteer et recreacuteer La musique mrsquoa per-mis de performer mon genre et drsquoexprimer ma sexualiteacute de multiples maniegraveres un reacutepertoire drsquoidentiteacutes qui ne mrsquoeacutetait pas disponible dans la vie quotidienne [hellip] Quelques anneacutees plus tard jrsquoai commenceacute agrave freacutequenter des bars et des clubs queer Si ces lieux eacutetaient si importants crsquoest nrsquoest pas simplement parce qursquoils me per-mettaient de rencontrer et de faire connaissance avec des personnes ayant le mecircme eacutetat drsquoesprit que moi mais aussi parce que les rencontres y eacutetaient presque toujours accompagneacutees de danse et de musiquerdquo 5

3 httpwwwlive-dmaeuclub-culture-berlin-facts-figures4 httpwwwlive-dmaeuthe-diversity-roadmap 5 TAYLOR Jodie Playing it Queer Popular Music Identity and Queer World-Making - Peter Lang Bern 2012 243 pages

8

RESSOURCES HUMAINES LE TRAVAIL DANS LES COULISSES

Il y a un total de 93 000 personnes activement en-gageacutees dans les 2 597 salles de concert membres du reacuteseau Live DMA ndash sans compter les artistes et les pu-blics Les ressources humaines des salles consistent en plus de 87 000 salarieacutemiddotemiddots repreacutesentant plus de 17 000 eacutequivalents temps plein (ETP) Les salles sont pour la plupart tenues par des eacutequipes de travail-leurmiddotsemiddots salarieacutemiddotemiddots mais le nombre de tacircches reacuteali-seacutees par des beacuteneacutevoles est essentiel dans la plupart des reacutegions et plus speacutecifiquement dans les salles as-sociatives et la majoriteacute des salles de plus petite taille La place des stagiaires est eacutegalement significative

Plus de 27 500 salarieacutemiddotemiddots (11 000 ETP) et plus de 56 000 beacuteneacutevoles (5 000 ETP) travaillent dans ces lieux De surcroicirct on compte pregraves de 3 500 stagiaires (1 350 ETP) et 8 690 beacuteneacutevoles en France qui dans la loi franccedilaise ne peuvent ecirctre comptabiliseacutemiddotemiddots dans la masse salariale

Les beacuteneacutevoles participant en moyenne moins drsquoheures par semaine que les salarieacutes lrsquoeacutetude reacutevegravele qursquoils constituent la majoriteacute de la force de travail en nombre de personnes tandis que les salarieacutemiddotemiddots constituent la majoriteacute en heures travailleacutees ETP Pregraves des deux tiers (63 ) du total drsquoheures travailleacutees dans les salles et les clubs sont reacutemuneacutereacutees

Drsquoun pays agrave lrsquoautre les formes prises par le beacuteneacute-volat sont tregraves diverses un pheacutenomegravene qui tient au statut juridique des salles agrave la varieacuteteacute des jauges et aux diffeacuterences culturelles et juridiques en matiegravere de beacuteneacutevolat

Reacutepartition des travailleurmiddotsemiddots sa-larieacutemiddotemiddots et beacuteneacutevoles dans lrsquoen-semble des salles

La participation beacuteneacutevole est fondamentale notamment pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

des effectifs

des effectifs

des effectifs

bull Dans les structures priveacutees agrave but non lucratif 70 de lrsquoensemble de la force de travail est constitueacute de beacuteneacutevole qui accomplissent 34 du travail (ETP)bull Dans les structures publiques ces donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 33 et 4 (ETP)bull Dans les structures priveacutees commerciales ces

donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 13 et 2 (ETP)Les reacutesultats de lrsquoenquecircte montrent aussi que ce sont surtout les petites salles associatives qui reposent sur le beacuteneacutevolat et que quelques grandes salles priveacutees commerciales nrsquoy ont pas du tout recours

SALARIEacutemiddotEmiddotS

BEacuteNEacuteVOLES

AUTRES (STAGIAIRES APPRENTImiddotEmiddotS)

32

64

29

4

8

63 en ETP

en ETP

en ETP

A

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

91

87

58

72

34

4 9

8

STRUCTURE PUBLIQUE STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON-LUCRATIF STRUCTURE PRIVEacuteE COMMERCIALE

Reacutepartition des ETP selon le statut juridique des salles

9

0-25 de beacuteneacutevoles (ETP)

26-50 de beacuteneacutevoles (ETP)

51-75 de beacuteneacutevoles (ETP)

76-100 de beacuteneacutevoles (ETP)

100 de beacuteneacutevoles (ETP)

Le beacuteneacutevolat est tregraves important notamment pour les petites salles ougrave les beacuteneacutevoles accom-plissent 37 des heures travailleacutees ETP lagrave ougrave pour les salles de taille moyenne ce taux descend agrave 26 et agrave 19 dans les salles plus grandes

B

C

10

Reacutepartition des ETP selon la jauge des salles

Part des salles ayant une part drsquoETP beacuteneacutevoles

Le nombre de beacuteneacutevoles et leur contribution varient aussi selon les reacutegions en fonction des lois et des reacuteglementations En France du fait drsquoune leacutegislation speacutecifique les beacuteneacutevoles ne peuvent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots et ne peuvent pas accomplir une tacircche ou un travail pouvant lrsquoecirctre par unmiddote salarieacutemiddote Par conseacutequent dans nos reacutesultats ilsmiddotelles nrsquoont pas eacuteteacute comptabiliseacutemiddotemiddots au sein de la force de travail ni en heures travail-leacutees ETP ilsmiddotelles sont en revanche inclus dans le total des ressources humaines car ilsmiddotelles contri-buent de faccedilon importante agrave la vie des salles de concert franccedilaises

Dans la plupart des pays europeacuteens et notam-ment dans les salles agrave but non lucratif les beacuteneacute-voles sont inteacutegreacutemiddotemiddots agrave la culture et aux modegraveles eacuteconomiques des salles et consideacutereacutes comme une force de travail preacutecieuse

Si en geacuteneacuteral le travail beacuteneacutevole est conccedilu

comme du temps et de lrsquoeffort donneacutes gratui-tement dans la plupart des pays les beacuteneacute-voles peuvent obtenir une petite compensa-tion financiegravere et sont reacutecompenseacutemiddotemiddots drsquoune maniegravere ou drsquoune autre (reacuteductions tarifaires places gratuites repas autres activiteacutes collec-tives) De plus ilsmiddotelles accomplissent souvent des tacircches essentielles pendant les heures de concert comme le service au bar le vestiaire la reacutegie lumiegravere et son Bien que lrsquoimpact concret du beacuteneacutevolat sur la vie des gens soit impondeacuterable notamment du fait de la diver-siteacute des profils et des tacircches accomplies par ces personnes les beacuteneacutevoles tirent effective-ment certains beacuteneacutefices de ces activiteacutes une expeacuterience professionnelle une eacutemancipation sociale lrsquoaccumulation drsquoun capital social le deacuteveloppement de compeacutetences et une parti-cipation active agrave la socieacuteteacute

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

74

57

64

719

26

37 6

10

SALLE DE PETITE JAUGE (lt400 places) SALLE DE MOYENNE JAUGE (400-999 places) SALLE DE GRANDE JAUGE (+ 1000 places)

59

164

102

145

78

Plus de 200 salles et clubs membres de Live DMA (78 du total) sont exclusivement geacutereacutes par du personnel beacuteneacutevole De nombreuses initiatives musicales reposent sur lrsquoengagement gratuit des organisateurmiddotricemiddots et de nombreuxmiddotses professionnelmiddotlemiddots ont deacutebuteacute leur carriegravere comme beacuteneacutevoles Les deacutecideurmiddotsemiddots devraient en tenir compte agrave lrsquoaide drsquoun dispositif de sou-tien speacutecifique et eacuteviter de multiplier les fardeaux administratifs pesant sur les structures diri-geacutees par des beacuteneacutevoles

Salles travaillant avec 1 ETP reacutemuneacutereacute ou moins

Salles travaillant avec 3 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

Salles travaillant avec 5 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

11

Ces chiffres reacutevegravelent des reacutesultats similaires la division sexuelle du travail est tregraves forte dans la plupart des emplois La famille de meacutetiers a un impact sur les salaires bruts des salarieacutemiddotemiddots Agrave cet eacutegard les tacircches de direction et de programmation sont les mieux reacutemuneacutereacutees or ce sont les positions les plus domineacutees par les hommes

Les membres de Live DMA deacuteveloppent plusieurs programmes et initiatives pour encapaciter les genres minoritaires au sein du secteur de la musique live Ces initiatives sont deacutecrites sur notre site internet

Lrsquoeacutetude inclut une nouvelle question sur la division sexuelle du travail Ces premiers reacutesultats proviennent des donneacutees disponibles pour la Belgique le Dane-mark la Finlande la France les Pays-Bas lrsquoEspagne et la Suegravede

Deux eacutetudes reacutealiseacutees par nos membres en France (FEDELIMA) et aux Pays-Bas (VNPF) nous offrent plus de visibiliteacute sur la reacutepartition par genre du travail (femmes hommes)

Donneacutees tireacutees de Dutch Live Music Venues and Festival ndash Facts amp Figures 2018 (VNPF 2019)

Donneacutees tireacutees de Lrsquoemploi permanent dans les lieux de musiques actuelles - FEDELIMA (2018)

REacutePARITION DES RESSOURCES HUMAINES PAR GENRE SE-LON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

20 28 29 41 51 68

80 72 71 59 49 32

sont des hommes

EN MOYENNE AU SEIN DE LrsquoENSEMBLE DES SALARIEacutemiddotEmiddotS DES SALLES

sont des femmes40

60

53

384

192

REacutePARITION DES SALARIEacutemiddotEmiddotS PERMANENTmiddotEmiddotS PAR GENRE SELON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

0

40

60

56

63

62

70

25

3

12

22

2

60

40

44

37

38

30

75

97

88

78FORMATION ET ACCOMPA-GNEMENT DES PRATIQUES

PROGRAMMATIONARTISTIQUE

ACTIVITEacuteS TECHNIQUES

ACCUEIL DE S PUBLICS

AUTRES

INTENDANCES amp ENTRETIEN

DIRECTION

ADMINISTRATION

COMMUNICATION

PRODUCTION

HOMMES FEMMES

ACTION CULTURELLEamp MEacuteDIATION

Plus de la moitieacute des salles membres de Live DMA sont des microstructures travaillant avec moins de 6 ETP reacutemuneacutereacutes Les reacuteglementations trop strictes peuvent nuire agrave leur fonctionnement Diffeacuterents dispositifs drsquoaide agrave lrsquoemploi peuvent en revanche se reacuteveacuteler tregraves utiles

PRODUCTION DIRECTION PROGRAM-MATION

RESTAU-RATION

FORMA-TION

COMMU-NICATION

Dans lrsquoensemble les 2 597 salles de concert membres de Live DMA accumulent un chiffre drsquoaffaires de 18 milliard drsquoeuros annuels En moyenne les salles consacrent 32 de leurs deacutepenses agrave lrsquoachat de spectacles 34 aux frais de personnels et 13 aux charges drsquoinfrastructures

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude montrent que les deacutepenses sont tregraves similaires quel que soit le type de salle la jauge lrsquoimplantation geacuteographique ou le statut juridique En revanche les recettes des salles sont tregraves diffeacuterentes et deacutependent surtout du statut juridique et de la jauge

PRODUITS ET CHARGES

Reacutepartition des charges ndash ensemble des salles

Reacutepartition des charges selon la jauge

Reacutepartition des charges selon le statut juridique

12

32ACHATS

DE SPECTACLES 530 MILLIONS euro

34FRAIS DE PERSONNEL

558 MILLIONS euro

13 INFRASTRUCTURES

209 MILLIONS euro

21AUTRES DEacutePENSES

338 MILLIONS euro100TOTAL

1 635 MILLIONS euro

GRANDE

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

PETITE

STRUCTURES PUBLIQUES

MOYENNE

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

29

35

11

25

29

37

9

24

29

37

10

24

32

34

9

25

33

33

10

24

30

33

15

21

Les produits des salles en Europe se reacutepartissent de la faccedilon suivante en moyenne 35 proviennent des ventes de billets 37 de la restauration et du bar et 16 des subventions Il est important de souligner qursquoil srsquoagit ici drsquoune moyenne reacutealiseacutee agrave partir drsquoune grande varieacuteteacute de salles ayant des statuts juridiques et des jauges tregraves diffeacuterents ndash ces chiffres ne qualifient pas des situations individuelles

La structure des produits deacutepend des jauges

bull Pour les petites salles (moins de 400 places) 52 en moyenne de leurs produits proviennent de leurs ressources propres crsquoest-agrave-dire essentiellement des deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (23 achats de billets + 29 boissons amp restauration)

bull Pour les salles de taille moyenne (entre 400 et 1 000 places) la part srsquoeacutelegraveve agrave 58 (27 achats de billets + 31 boissons amp restauration)

bull Pour les grandes salles (plus de 1 000 places) agrave 62 (37 achats de billet + 25 boissons amp restauration)

Les grandes salles engendrent plus de recettes propres Les plus petites ne peuvent pas en faire autant du fait de leur plus petite jauge et du plus grand nombre drsquoeacuteveacutenements gratuits

Reacutepartition des produits ndash ensemble des salles

Reacutepartition des produits selon la jauge

Reacutepartition des produits selon le statut juridique

13

35RECETTES BILLETTERIE

627 MILLIONS euro

37RECETTES BAR amp RESTAURATION

288 MILLIONS euro

16 SUBVENTIONS

659 MILLIONS euro

12AUTRES PRODUITS

217 MILLION euro

100TOTAL

1 791 MILLIONS euro

GRANDE

RECETTES BILLETTERIE RECETTES BAR amp RESTAURATION

SUBVENTIONSAUTRES PRODUITS

PETITE MOYENNE

23 2737

29 31 25

3131 25

16 11 13

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

BILLETTERIEBAR amp RESTAURATION SUB-

VENTIONSAUTRES PRODUITS

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

30

25

31

14

38

50

2

10

25

1154

10

Si lrsquoon met en vis-agrave-vis les coucircts de programmation et les recettes de billetterie on note qursquoen moyenne celles-ci couvrent lrsquoensemble de la reacutemuneacuteration des artistes (105 ) mais ce nrsquoest pas le cas pour les salles plus petites En moyenne les ventes de billets des salles plus grandes couvrent 116 des coucircts de programmation Pour les salles de taille moyenne ce pourcentage srsquoeacutelegraveve agrave 102 mais pour les salles de plus petite taille il nrsquoest que de 82

Par deacutefinition les salles publiques ou priveacutees agrave but non lucratif (52 de lrsquoensemble) nrsquoont pas pour objectif de reacutealiser des beacuteneacutefices Les salles priveacutees commerciales (48 ) ont le droit de reacutea-liser des beacuteneacutefices mais comme le montrent les chiffres ceux-ci sont tregraves faibles ou agrave peine exis-tants et la plupart des recettes sont absorbeacutees par les coucircts de fonctionnement Les recettes de billetterie et de la buvette servent agrave couvrir les coucircts de programmation Les subventions de fonctionnement sont souvent indispensables pour couvrir les deacutepenses fondamentales telles que les salaires et les frais drsquoinfrastructures

Les structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves souvent associatives) sont souvent soutenues fi-nanciegraverement par des autoriteacutes locales ou natio-nales en reconnaissance de leur mission drsquointeacuterecirct geacuteneacuteral et pour soutenir leur travail de program-mation de diffeacuterents genres musicaux et artistes eacutemergentmiddotemiddots Ces subventions peuvent couvrir les frais drsquoinfrastructures les salaires la program-mation musicale et drsquoautres activiteacutes telles que lrsquoaction culturelle et la formation

En regravegle geacuteneacuterale la situation financiegravere des salles et des clubs est fragile car pour survivre ils deacutependent fortement des subventions du beacute-neacutevolat des consommations des spectateurmiddotricemiddots (restauration) et de reacuteglementations ce qui bien sucircr signifie plus de preacutecariteacute pour le personnel et moins de soutien aux talents eacutemergents

Dans de nombreuses villes du continent euro-

peacuteen des facteurs externes tendent agrave fragiliser un peu plus cette situation La gentrification et la concentration drsquoactiviteacutes dans les zones ur-baines ont un impact sur les scegravenes de musique live avec la croissance du nombre de personnes habitant pregraves drsquoune salle de concert le coucirct du bacircti et des loyers augmente les reacuteglementations en matiegravere de bruit et drsquohoraires deviennent plus strictes les plaintes lieacutees aux nuisances sonores se font plus freacutequentes

Ratio entre la vente de billets et les coucircts de programmation

14

Les produits sont tregraves diffeacuterents selon le statut ju-ridique des salles

bull Pour les salles priveacutees commerciales 88 de celles-ci proviennent des deacutepenses faites par les spectateurmiddotricemiddots (38 achats de billets + 50 bois-sons amp restauration)

bull Pour les salles priveacutees agrave but non lucratif la part est de 55 (30 + 25 )

bull Pour les salles publiques le chiffre tombe agrave 36 (25 + 11 )

Les salles agrave but non lucratif (publiques et pri-veacutees agrave but non lucratif) reccediloivent plus de sub-ventions de fonctionnement pour les salles publiques celles-ci repreacutesentent en moyenne 54 de leurs produits alors que les salles as-sociatives elles srsquoeacutelegravevent agrave 31 de leurs pro-duits et pour les priveacutees commerciales agrave 2

Couverture des ventes de billets par les coucircts de programmation

(en )

Couverture des coucircts de pro-grammation par les ventes de

billets (en )

122

82

98

102

86

116

95

105

PETITE JAUGE MOYENNE JAUGE GRANDE JAUGE ENSEMBLE

Pour en savoir plus consultez notre ressource en ligne httpwwwlive-dmaeuprevent-conflicts-between-live-music-places-and-local-authorities-or-neighbours-the-club-kataster-project

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude reacutevegravelent que les diffeacute-rences entre les salles de concert dans les diffeacute-rentes reacutegions sont pour la plupart lieacutees agrave leur sta-tut juridique (salles publiquespriveacutees agrave but non lucratifpriveacutees commerciales) agrave leur jauge (pe-titesmoyennesgrandes) aux reacuteglementations et au niveau des aides publiques Si lrsquoon considegravere les types de salles selon leur statut et leur locali-sation geacuteographique on note les points suivants

bull En Belgique Espagne Suegravede et Grande-Bre-tagne il nrsquoy a pas de salles publiques parmi les membres du reacuteseau lagrave ougrave dans drsquoautres pays (France Danemark Norvegravege Finlande) il y en a au moins 20

bull En Belgique Suisse France et aux Pays-Bas il nrsquoy a pas de salles priveacutees commerciales par-mi les membres de Live DMA tandis que dans

drsquoautres pays (Grande-Bretagne Allemagne Fin-lande) il y en a plus de 50 (jusqursquoagrave 90 en Espagne)

bull Dans de nombreuses reacutegions le statut juridique le plus repreacutesenteacute au sein du reacuteseau est la struc-ture priveacutee agrave but non lucratif (majoritairement associative) la part srsquoeacutelevant agrave plus de 70 en Suegravede au Danemark en France Suisse Belgique et aux Pays-Bas

Il faut noter ici que lrsquoeacutetude ne prend en compte que les membres des associations elles-mecircmes adheacuterentes agrave Live DMA Par exemple en France et en Suisse la FEDELIMA et PETZI nrsquoacceptent pas les salles et clubs priveacutes commerciales qui existent pourtant bien sur leurs territoires

Pour mieux prendre en compte les diffeacuterents statuts juridiques et les diffeacuterentes jauges selon les reacute-gions ou pays nous avons mis en annexe de ce rapport les reacutesultats individuels de chaque membre de Live DMA qui incluent les totaux les moyennes (ou des meacutedianes) et les caracteacuteristiques principales de leurs salles qui peuvent ecirctre utiliseacutes pour eacutetablir des comparaisons agrave lrsquoeacutechelle europeacuteenne

Voir lrsquoAnnexe 4

CHIFFRES CLES DES SALLES DE CONCERT PAR REacuteGION - PAR MEMBRE DE LIVE DMA

15

Belgique (F)

Belgique (WB)

Suisse

France

Pays-Bas

Danemark

Suegravede

Norvegravege

Finlande

Allemagne

Royaume-Uni

Pays basque

Espagne

Catalogne

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

PETZI

FEDELIMA

VNPF

DANSK LIVE

SVENSK LIVE

NKA

LIVEFIN

LIVEKOMM

MUSIC VENUE TRUST

KULTURA LIVE

ACCES

ASACC

0

0

6

23

2

21

0

21

20

11

0

7

0

0

0

0

0

0

2

5

30

32

50

59

76

80

90

100

100

100

94

77

96

74

70

47

30

30

24

13

10

0

MEMBRE DE LIVE DMA REGION PAYSSalles

publiquesSalles priveacutees agrave but non lucratif

Salles priveacutees commerciales

Live DMA est un reacuteseau europeacuteen non gouvernemental qui œuvre agrave soutenir et promouvoir le sec-teur de la musique live Live DMA est par nature un reacuteseau de coopeacuteration internationale qui repose sur une vision et des valeurs communes Il est composeacute de 19 membres preacutesents dans 15 pays Ces membres sont des associations reacutegionales ou nationales de musique live qui repreacutesentent plus de 3 000 salles de concert clubs et festivals preacutesents sur lrsquoensemble du continent

En 2017 la Commission europeacuteenne a reconnu Live DMA comme reacuteseau europeacuteen Par le biais du programme Europe Creacuteative elle lui a accordeacute un financement pour deacutevelopper son projet Live Style Europe Il srsquoagit drsquoun laquo programme de renforcement des capaciteacutes raquo dont lrsquoobjectif est de deacutevelopper le pouvoir drsquoagir des lieux des festivals et des feacutedeacuterations reacutegionales et nationales de musiques actuelles et de leur fournir les compeacutetences et les outils neacutecessaires pour qursquoelles srsquoadaptent aux transforma-tions de leur secteur

En regroupant des acteurmiddotricemiddots indeacutependantmiddotemiddots issumiddotemiddots de lrsquoensemble du secteur de la musique live Live DMA est une voix collective qui vise agrave affronter les deacutefis europeacuteens et agrave souligner les apports culturels et sociaux des professionnelmiddotlemiddots du spectacle vivant

En tant que membre du Conseil Europeacuteen de la Musique et du Conseil International de la Musique Live DMA collabore activement avec drsquoautres reacuteseaux culturels europeacuteens pour peser sur lrsquoapproche europeacuteenne de la culture et inclure la culture et les arts dans les objectifs de long terme du projet eu-ropeacuteen

Agrave PROPOS DE LIVE DMA ET DU SURVEY

16

Le Conseil international de la mu-sique a proclameacute et œuvre agrave pro-mouvoir les Cinq Droits de la Mu-sique En tant que membre du Conseil europeacuteen de la musique Live DMA srsquoengage en faveur de ces droits

laquo Le Conseil International de la Musique promeut lrsquoaccegraves universel agrave la musique Il a proclameacute et œuvre agrave promouvoir les Cinq Droits de la Musique raquo

La situation des salles de concert et clubs deacutepend intimement de la mise en œuvre de politiques publiques adapteacutees de financements et de reacuteglementations agrave lrsquoeacutechelle locale comme agrave lrsquoeacutechelle natio-nale ou europeacuteenne Un environnement approprieacute pour ces scegravenes musicales repose sur lrsquoeacutequilibre des relations entre ces diffeacuterents pocircles

Les recommandations preacutesenteacutees dans lrsquoAnnexe 1 ont pour objectif de prendre en compte les ca-racteacuteristiques speacutecifiques des lieux de musiques actuelles deacutecrits dans ce rapport afin drsquoassurer des conditions favorables au deacuteveloppement et agrave la peacuterenniteacute de notre secteur

Ces preacuteconisations sont tireacutees de campagnes et de consultations anteacuterieures auxquelles Live DMA a participeacute telles que le dialogue entameacute dans Music Moves Europe les campagnes meneacutees lors des eacutelections europeacuteennes et le groupe de travail laquo Music is not Noise raquo Certaines recommandations viennent aussi de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique un outil qui a pour viseacutee de faire converger les nombreuses voix des diffeacuterents secteurs musicaux europeacuteens afin drsquoeacutetablir un dialogue continu entre deacutecideurmiddotsemiddots et repreacutesentantmiddotemiddots du secteur

Ces recommandations geacuteneacuterales peuvent ecirctre deacuteveloppeacutees et adapteacutees afin de mieux prendre en compte les speacutecificiteacutes locales et nationales Une seacuterie de modegraveles et drsquoeacutetudes sur les bonnes pra-tiques sont eacutegalement disponibles sur la plateforme de ressources de Live DMA Pour plus de donneacutees deacutetailleacutees nrsquoheacutesitez pas agrave contacter lrsquoeacutequipe de coordination de Live DMA et nos diffeacuterents membres agrave lrsquoeacutechelle nationale (voir la rubrique laquo contacts raquo agrave la fin de ce rapport)

AGISSONS

17

Dans cette eacutetude Live DMA repreacutesente 2 597 salles de concert et clubs de 15 diffeacuterents pays Lrsquoeacutetude preacutesente les reacutesultats de la derniegravere enquecircte portant sur lrsquoanneacutee 2017 qui fut meneacutee entre sep-tembre 2018 et mai 2019 auxquels srsquoajoutent les donneacutees compleacutementaires des salles de LiveKomm et de PETZI pour lrsquoanneacutee 2016 Les membres de Live DMA ont envoyeacute le mecircme ensemble de 25 questions agrave 1 943 salles et clubs de 14 reacuteseaux diffeacuterents dans 11 pays Belgique Danemark Finlande France Al-lemagne Pays-Bas Norvegravege Suegravede Suisse Espagne et Grande-Bretagne Les donneacutees de 604 salles ont eacuteteacute collecteacutees (31 de reacuteponses) et sont dans cette eacutetude extrapoleacutees aux totaux par membre de Live DMA et agrave lrsquoensemble des 2 597 salles membres du reacuteseau

POPULATIONDE LrsquoENQUEcircTE

18

Espagne

Catalogne

Belgique (F)

Belgique (WB)

Danemark

France

Pays basque

Finlande

Royaume-Uni

Norvegravege

Suegravede

Pays-Bas

ACCES

ASACC

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

SVENSK LIVE

VNPF

LIVEKOMM

PETZI

TOTAL

110

69

15

36

76

142

15

24

460

165

150

58

28

45

87

25

57

75

40

42

19

40

15

88

9

71

31

510

113

1943

Allemagne

Suisse

46

80

604

31

31

13

9

43

106

6

10

89

66

23

51

MEMBRES DE LIVE DMA REacuteGION PAYS POPULATION REacutePONSES

DONNEacuteES 2017

DONNEacuteES 2016

Depuis 2012 Live DMA collecte des donneacutees pour repreacutesenter les salles et clubs au niveau europeacuteen et permettre des comparaisons agrave diffeacuterentes eacutechelles Lrsquoenquecircte mesure

bull LrsquoORGANISATION statut juridique jauge

bull LES ACTIVITEacuteS activiteacutes compleacutementaires (hors diffusion musicale) eacuteveacutenements musicaux repreacute-sentations musicales et nombre de spectateurmiddotricemiddots

bull LES RESSOURCES HUMAINES personnel salarieacute beacuteneacutevoles et autres employeacutemiddotemiddots (stagiaires ap-prentimiddotemiddots) en nombre drsquoemployeacutemiddotemiddots et drsquoheures travailleacutees en eacutequivalents temps plein (ETP)

bull LES BILANS FINANCIERS coucircts de programmation charges de personnel drsquoinfrastructures (charges totales) ventes de billets subventions de fonctionnement restauration et bar (produits totaux)

Les questions et les deacutefinitions ont eacuteteacute harmoniseacutees pour lrsquoensemble des membres participants afin de creacuteer des totaux des moyennes et des meacutedianes utilisables agrave lrsquoeacutechelle du reacuteseau

Pour une liste des deacutefinitions des questions de lrsquoenquecircte et la terminologie principale voir lrsquoAn-nexe 2

Lrsquoeacutetude est reconduite chaque anneacutee afin de suivre la situation et les tendances les plus reacutecentes des salles Chaque anneacutee de nouveaux pays et de nouvelles salles participent agrave lrsquoenquecircte

laquo LrsquoEacutetude ndash Les salles de concert amp les clubs en Europe ndash Chiffres cleacutes raquo est une publication de Live DMA (Nantes copy 2020) Tous droits reacuteserveacutes Aucune partie de cette publication ne peut ecirctre re-produite stockeacutee dans un systegraveme de recherche diffuseacutee ou transmise sous quelque forme ou par quelque proceacutedeacute eacutelectronique ou meacutecanique que ce soit ndash photocopie enregistrement ou autre ndash sans lrsquoautorisation preacutealable de lrsquoeacutediteur

Malgreacute tout le soin apporteacute agrave lrsquoeacutedition de cette publication lrsquoeacutediteur ne peut ecirctre tenu pour res-ponsable des dommages reacutesultant drsquoune quelconque erreur dans cette publication Live DMA tient eacutegalement agrave souligner que ces donneacutees sont constitueacutees de totaux et de moyennes calculeacutes pour lrsquoen-semble des salles membres du reacuteseau il srsquoensuit qursquoaucune appreacuteciation tireacutee des eacuteleacutements geacuteneacuteraux ne vaut pour des lieux de diffusion pris individuellement

Le soutien de la Commission europeacuteenne agrave la production de cette publication ne constitue pas une approbation du contenu qui reflegravete les vues des seuls auteurs et la Commission ne peut ecirctre tenue responsable de lrsquoutilisation qui pourrait ecirctre faite des informations contenues dans cette publication

MEacuteTHODOLOGIE DE LrsquoENQUEcircTE

19

CREacuteDITS

AVERTISSEMENT

Auteurs Arne DeeAudrey Guerre

Reacutedactrice Juliette Olivares

Collecte de donneacutees amp traitement Arne Dee (Dee Music)

Graphisme Guillemette Gatineau-Wemmersch

PhotoIllustrations Photo Nicolas Faus ProductionPage 1 What Artists Say - httpwwwlive-dmaeuwhat-artists-sayPage 6 Nicolas Faus ProductionPage 7 PixabayPage 17 Union Europeacuteenne

Traduction franccedilaise Jedediah Sklower

20

CONTACTSCoordinateurs locaux de lrsquoenquecircte

Bureaux de Live DMA Coordinateur de lrsquoenquecirctecontactlive-dmaeu 35 rue crucy 44000 Nantes (France)

Arne DeeDee Musicconsultancy amp talent bookingAmsterdam (NL)arnedee-musiccom

Elda Goacutemez

Adriana Alcover

Marc Steens

David Dehard

Michael Nymann Folmer

Hyacinthe Chataigneacute

Arkaitz Villar

Christian Ordon

Salla Vallius

Simon Bray

Andreas Feen Soslashrensen

Yves Mermoud

Maringns Katsler

Arne Dee

ACCES

ASACC

CLUB CIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEKOMM

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

PETZI

SVENSK LIVE

VNPF

eldagomezsalasdeconciertoscom

asaccasaccnet

infoclubcircuitbe

davidcourtcircuitbe

michaeldansklivedk

hyacinthechataignefedelimaorg

infokulturalivecom

christianordonlivekommorg

sallalivefinfi

simonbraymusicvenuetrustcom

andreaskonsertarrangorno

yvesmermoudpetzich

manssvensklivese

arnevnpfnl

ANNEXE 1 Recommandations

bull Deacutevelopper la meacutethodologie de lrsquoEacutetude et son application agrave drsquoautres sous-secteurs (indicateurs partageacutes renforcement des capaciteacutes deacutevelop-pement et structuration du secteur musical)bull Deacutevelopper des recherches qualitatives et des partenariats avec le monde acadeacutemique (par un programme et des financements deacutedieacutes tels que Horizon 2020)bull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur les pratiques et les publics de la musique de maniegravere inclu-sive (sans consideacuterer ceuxmiddotcelles-ci comme des consommateurmiddotricemiddots)bull Deacutevelopper des enquecirctes et des eacutetudes de marcheacute flash sur la diversiteacute et la diffusion artistiques au sein du secteur europeacuteen de la musique livebull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur lrsquoemploi les talents et les compeacutetences y compris ceux des beacuteneacutevoles

bull Soutenir Europe Creacuteative en tant que pro-gramme pour les secteurs culturels et creacuteatifs en Europe avec un budget effectif afin de mettre en œuvre ses diffeacuterentes actions et leur per-mettre drsquoavoir un reacuteel impact sur le secteur Nous soutenons la proposition du Parlement europeacuteen de doubler le budget de ce programmebull Deacutevelopper la connaissance et les opportuniteacutes pour que le secteur musical puisse les appliquer agrave drsquoautres programmes europeacuteens tels qursquoErasmus + Horizon 2020 URBACT et les fonds structu-rels et reacutegionaux bull Soutenir Music Moves Europe pour faciliter lrsquoac-cegraves au service des acteurmiddotricemiddots du champ musi-

cal agrave des financements et particuliegraverement les salles de concert Lrsquoappel pilote 2019 pour la coo-peacuteration de petites salles de concert est un bon exemple qui meacuterite drsquoecirctre soutenubull Seacutelectionner plus de projets par appel Les pe-tites structures ne disposent que drsquoeacutequipes reacute-duites et ne prennent pas le temps drsquoeffectuer les deacutemarches adeacutequates si le taux de reacuteussite est tregraves faiblebull Donner une part importante des cofinance-ments europeacuteens aux projets (au moins 80 )bull Garantir un preacutefinancement pour eacuteviter les pro-blegravemes de treacutesorerie

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LA COLLECTE DE DONNEES

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LrsquoACCEgraveS AUX FINANCEMENTS

ldquoCreacuteer un organisme indeacutependant tel qursquoun Observatoire de la musique constituant une base europeacuteenne de donneacutees et de recherches sur le sec-teur et le marcheacute de la musiquerdquo

ldquoAugmenter standardiser et com-parer la collecte de donneacutees au ni-veau europeacuteen afin de garantir la coheacuterence et la fiabiliteacute des don-neacutees collecteacutees rdquoExtrait delrsquoEuropean Agenda for Music

21

bull Deacutevelopper des politiques publiques de la musique qui se soucient de lrsquointeacuterecirct geacuteneacuteral plus que du poten-tiel eacuteconomique du secteur

bull Soutenir la diversiteacute (des artistes de la culture comme des structures de diffusion) du secteur musical qui est mise en danger par le deacuteveloppe-ment de multinationales

bull Susciter le dialogue et la coopeacuteration entre les structures publiques et priveacutees et non leur mise en concurrence afin de renforcer lrsquoimpact des politiques publiques

bull Inteacutegrer la musique et ses lieux agrave la planification urbaine Agrave cette fin nous recommandons de reacuteu-nir les deacutecideurmiddotsemiddots les acteurmiddotricemiddots culturelmiddotlemiddots et les citoyenmiddotnemiddots pour des consultations et un dia-logue portant sur des politiques utiles concernant la musique et lrsquourbanisme Soutenir la creacuteation drsquoun forum offrant la possibiliteacute drsquoeacutechanger des savoirs entre les deacutecideurmiddotsemiddots et le secteur musical Un tel forum pourrait prendre la forme drsquoune ambassade ou drsquoun conseil de la nuit drsquoun reacuteseau local ou de tout autre organisme repreacutesentant et reconnu par le secteur musical local Dans nombre de grandes villes europeacuteennes ces organismes existent et opegraverent depuis des anneacutees Parmi les exemples

bull La transformation en loi de lrsquoAgent of change afin de proteacuteger et de preacuteserver les valeurs culturelles des salles et clubs ainsi que le tissu eacuteconomique culturel et social des villes et des communauteacutes Sa mise en œuvre au Royaume-Uni est preacutesenteacutee dans le webinaire produit par Live DMA LrsquoAgent of change est une approche positive qui amegravene les deacutecideurmiddotsemiddots le secteur et les urbanistes agrave travail-ler ensemble

bull La creacuteation drsquoun fonds pour lrsquoisolation phonique des

RECOMMANDATIONS RELATIVES AU DIALOGUE ET AUX POLITIQUES PUBLIQUES DE LA MUSIQUE

RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX FINANCEMENTS ET AUX REacuteGLEMENTATIONS

ldquoExplorer davantage lrsquoimpact social socieacutetal et eacuteconomique de la musique aux niveaux mu-nicipal reacutegional et national et encourager les gouvernements agrave investir dans la musique rdquo

ldquoPromouvoir un sentiment drsquoapparte-nance parmi les citoyenmiddotne2s en les en-courageant agrave participer artistiquement financiegraverement ou beacuteneacutevolement agrave des projets musicauxrdquo Citations tireacutees de lrsquoAgen-da Europeacuteen de la Musique

ldquoReconnaicirctre la contribution culturelle des salles de concert et leur permettre drsquoavoir accegraves agrave des financements etou agrave des reacutegimes fiscaux avantageuxrdquoCitation tireacutee de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique

on peut citer les reacuteseaux locaux (comme la Clubcommission Berlin ou la Bar amp Club Kom-mission Zuumlrich) des projets multipartenaires (comme la Plateforme de la Vie Nocturne) des meacutethodes de concertation (comme le SOLI-MA - Scheacutema drsquoOrientation de deacuteveloppement des lieux de musiques actuelles en France) ou encore la preacutesence drsquounmiddote maire de la nuit (comme agrave Londres Amsterdam Mannheim ou Groningue)

bull La mise en place de rencontres informelles de reacuteceptions annuelles agrave lrsquooccasion desquelles les deacutecideurmiddotsemiddots rendent visite aux lieux de musiques actuelles Agrave lrsquooccasion drsquoeacuteveacutenements tels que lrsquoOpen Club Day les salles et les pro-fessionnelmiddotlemiddots ont lrsquooccasion de deacutefaire les steacute-reacuteotypes qui fleacutetrissent leur image et de mon-trer ce qui se fait agrave lrsquointeacuterieur drsquoune salle de concert Avec le secteur professionnel les col-lectiviteacutes publiques les hommes et les femmes politiques et les deacutecideurmiddotsemiddots peuvent deacutevelop-per lrsquoattrait de ces lieux aupregraves des villes et des communauteacutes

infrastructures permettrait de proteacuteger lrsquoeacutecosys-tegraveme des quartiers Un tel fonds creacutee un exemple positif drsquoinvestissement dans la vitaliteacute des quar-tiers Des exemples existent le Laumlrmschutzfonds Berlin et les subventions de la mairie de Barce-lone pour lrsquoinvestissement dans les lieux de mu-siques actuelles

bull La reconnaissance des salles de concert comme espaces culturels devrait avoir des ef-fets reacutegulateurs agrave lrsquoeacutechelle locale baisser les taxes indirectes et les coucircts drsquoinfrastructures ce qui reacuteduirait la fragiliteacute de nombre de salles et de clubs Les horaires drsquoouverture les res-trictions drsquoacircge doivent eacutegalement ecirctre eacutevoqueacutes avec les repreacutesentantmiddotemiddots locauxmiddotles des salles et clubs afin de trouver un accord

Pour en savoir plus sur le travail de sensibilisation de Live DMA et nos recommandations consulter les documents suivants bull Music is not Noise les reacutesultats du groupe de travail de Live DMA et recommandations aupregraves de lrsquoOrganisation mondiale de la Santeacutebull La campagne des eacutelections europeacuteennes et la lettre aux membres du Parlement europeacuteenbull Les tribunes communes drsquoEurope Creacuteative et de Music Moves Europe adresseacutees aux institutions europeacuteennesbull LrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique coordonneacute par le Conseil europeacuteen de la musique

22

La jauge des lieux de musiques actuelles ne tient compte que des locaux utiliseacutes pour les concerts Il srsquoagit de la somme de la capaciteacute drsquoaccueil maximale de lrsquoensemble des salles pouvant ecirctre utiliseacutees simultaneacutement pour les concerts Il ne srsquoagit pas des

recettes ni de la capaciteacute technique ou du nombre de spectateurmiddotricemiddots autoriseacutes par les autoriteacutes

Les activiteacutes culturelles des salles de concert et des clubs incluent par exemple les actions culturelles le travail beacuteneacutevole lrsquoensei-gnement musical les activiteacutes scolaires etc

Les outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots des salles incluent par exemple les locaux de reacutepeacutetition drsquoenregistrement les studios les centres de ressources etc

Lrsquoaccompagnement artistique inclut par exemple les reacutesidences artistiques les formations administratives et techniques etc

Lrsquoactiviteacute de barrestauration existe si la salle de concert propose eacutegalement un bar un restaurant une buvette etc en dehors des horaires de concert

Un eacuteveacutenement musical est un eacuteveacutenement public avec un programme et un accegraves payant ou gratuit Les eacuteveacutenements musicaux peuvent inclure plusieurs performances meneacutees par des formations des groupes ou des DJ

Les places payeacutees sont constitueacutees de toumiddottemiddots les spectateurmiddotricemiddots ayant payeacute un prix drsquoaccegraves ndash quel qursquoil soit ndash pour assister agrave un concert

Les places gratuites sont constitueacutees des spectateurmiddotricemiddots qui ne paient pas de prix drsquoaccegraves parce que lrsquoeacuteveacutenement musical nrsquoen requiert pas ou parce qursquoilsmiddotelles ont eacuteteacute inviteacutemiddotemiddots agrave assister gratuitement agrave un concert payant

Les ressources humaines sont constitueacutees de lrsquoensemble des personnels des salles et clubs (salarieacutemiddotemiddots beacuteneacutevoles et autres em-ployeacutemiddotemiddots) ainsi que les beacuteneacutevoles des salles membres de la FEDELIMA en France (bien qursquoils ne soient pas leacutegalement deacutefinis comme des employeacutemiddotemiddots)

La cateacutegorie des salarieacutemiddotemiddots est constitueacutee de la masse salariale drsquoune salle le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots La cateacutegorie exclut les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots qursquoilsmiddotelles soient reacutemuneacutereacutemiddotemiddots ou non tels que les stagiaires et apprentimiddotemiddots Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des beacuteneacutevoles inclut les personnes qui accomplissent volontairement et pendant leur temps libre un service pour la salle de concert Les beacuteneacutevoles ne perccediloivent pas de salaires mecircme srsquoilsmiddotelles peuvent percevoir une compensation financiegravere lorsqursquoelle est autoriseacutee pour des beacuteneacutevoles La cateacutegorie exclut les autres employeacutemiddotemiddots beacuteneacuteficiant ou non drsquoune compensation financiegravere tels que les stagiaires Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des autres employeacutemiddotemiddots inclut par exemple les stagiaires les apprentimiddotemiddots les personnels deacutefrayeacutes les services ci-viques etc travaillant pour les salles Elle exclut les salarieacutemiddotemiddots le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travail-leurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots ainsi que les beacuteneacutevoles Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

Les eacutequivalents temps plein (ETP) la semaine de travail peut varier selon la structure et peut par conseacutequent affecter la valeur des ETP Par exemple dans le cas drsquoune structure ayant travaillant 40 heures pendant une semaine eacutequivaut agrave 10 ETP (4040=10) un membre du personnel y ayant travailleacute 32 heures eacutequivaut agrave 08 ETP (3240=08)

Les produits totaux sont constitueacutes de lrsquoensemble des ventes de billets de boissons et de nourriture des subventions et drsquoautres recettes

Les ventes de billets incluent le produit des ventes de billets Elles excluent les recettes tireacutees drsquoautres sources indirectes telles que le vestiaire les reacuteservations les adheacutesions et les produits deacuteriveacutes

Les subventions sont constitueacutees de lrsquoensemble des produits venant de fonds publics municipaux reacutegionaux nationaux supra-nationaux (europeacuteens) etc

Les recettes bar et restauration incluent lrsquoensemble des recettes tireacutees de la vente de nourriture de boissons drsquoalcool de traiteurs etc

Les charges totales sont constitueacutees de la somme des coucircts de programmation des loyers des frais de personnel de lrsquoachat de nourriture et de boissons et de tous les autres coucircts

Les coucircts de programmation sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts relatifs aux repreacutesentations artistiques tels que les salaires les frais de deacutesistement les frais partageacutes les droits drsquoauteur et copyrights les frais de booking la restauration des artistes les frais de plateau additionnels (sono deacutecors additionnels) Les frais de communication nrsquoen font pas partie pas plus que les coucircts drsquoinfrastructures propres aux salles (reacutegie deacutecors sono location de salles etc)

Les frais de personnels sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts engageacutes pour les salarieacutemiddotemiddots les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots pour mettre en œuvre les activiteacutes musicales que ce soit durant la phase de preacuteparation ou pendant lrsquoeacuteveacutenement musical Ils incluent les salaires bruts les cotisations sociales et le coucirct des beacuteneacutevoles Les salaires bruts in-cluent les paiements effectueacutes sous la forme de sommes additionnelles telles que les indemniteacutes les primes les heures suppleacutemen-taires les deacutefraiements les suppleacutements les allocations etc Les charges sociales incluent les cotisations patronales agrave la seacutecuriteacute sociale aux fonds de preacutevoyance aux assurances maladie chocircmage ainsi que les frais de deacutemeacutenagement de logement de garde drsquoenfants drsquohabillement etc Les coucircts de beacuteneacutevoles peuvent inclure les coucircts engageacutes pour des activiteacutes des deacuteplacements le logement la formation les assurances les repas des beacuteneacutevoles etc Cette cateacutegorie nrsquoinclut pas les sommes verseacutees aux artistes

Les coucircts drsquoinfrastructures incluent lrsquoensemble des coucircts de location et drsquoassurance des lieux les fluides la teacuteleacutesurveillance lrsquoen-tretien (contrats de service installations)

Lrsquoensemble des donneacutees financiegraveres de cette eacutetude sont exprimeacutees en euros hors taxes

ANNEXE 2 Lexique et deacutefinitions

23

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

8 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures publiques mais elles ne sont monnaie courante que dans les associations danoise finlandaise franccedilaise allemande et norveacutegienne On en trouve eacutegalement au Pays basque (cocircteacute franccedilais) aux Pays-Bas et en Suisse

Les salles publiques du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 600 places et elles sont donc relativement grandes par com-paraison avec les autres salles du reacuteseau Elles programment en moyenne 98 eacuteveacutenements musicaux par an avec 165 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 25 000 spectateurmiddotricemiddots 33 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts une part relativement eacuteleveacutee de ces salles propose eacutegalement des activiteacutes culturelles des outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots et lrsquoaccompagnement de projets artistiques

Les salles de concert publiques ont le plus souvent eacuteteacute creacuteeacutees agrave lrsquoinitiative drsquoautoriteacutes publiques et sont financeacutees par celles-ci par conseacutequent les subventions repreacutesentent une part importante (54 ) de leurs produits totaux Ces salles doivent aussi une part significative de leurs recettes aux deacutepenses du public (36 ) que ce soit par la vente de billets ou de boissons et de nourriture Si les produits se distinguent la part des ressources affecteacutees agrave la pro-grammation musicale aux salarieacutemiddotemiddots et aux infrastructures ne diffegravere guegravere des structures priveacutees ou associatives

ANNEXE 3A Vue drsquoensemble des salles publiques

Activiteacutees proposeacutees par les salles publiques

PRODUITS CHARGESRESTAURATION

amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS11

25

37

29

9

24

10

54

28082633143162031 35

De nombreux beacuteneacutevoles (33 ) precirctent main-forte aux structures publiques mais la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves faible (4 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (87 ) est le fait des sala-rieacutemiddotemiddots 39 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels pour les salles publiques

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES54 33 13

87 4 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

24

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 63 salles de concert publiques membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

44 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif en tregraves grande majoriteacute organiseacutees sous formes associatives Il srsquoagit du type de structuration le plus freacutequent dans les reacuteseaux belge danois franccedilais neacuteerlandais sueacutedois et suisse Les structures priveacutees agrave but non lucratif sont eacutegalement freacutequentes dans les reacuteseaux britannique finlandais allemand norveacutegien basque et espagnol

Les salles priveacutees agrave but non lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 399 places Elles programment en moyenne 99 eacuteveacutenements musicaux par an avec 218 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 24 000 spectateurmiddotricemiddots 47 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles artistiques culinaires et pluridisciplinaires dans les proportions suivantes

Les salles de concert priveacutees agrave but non lucratif (principalement associatives) sont des structures indeacutependantes mais elles reccediloivent des subventions de collectiviteacutes territoriales (locales reacutegionales ou nationales) Les produits de ces structures sont dans lrsquoensemble composeacutes de subventions (31 ) et de deacutepenses du public (55 ) La part des subventions est neacuteanmoins bien plus basse pour les salles associatives plus grandes (1000+) Les sommes relatives alloueacutees agrave la programmation musicale agrave la masse salariale et aux infrastructures ne les distinguent pas beaucoup des deux autres types de structures

ANNEXE 3B vue drsquoensemble des salles priveacutees agrave but non lucratif

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

25

30

34

32

9

2514

31

344542422322141315 22

De tregraves nombreux beacuteneacutevoles (70 ) precirctent main-forte aux structures associatives et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est consideacuterable (34 ) Neacuteanmoins la majoriteacute du travail effectueacute (58 ) est le fait de salarieacutemiddotemiddots 40 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels - pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES27 70 3

58 34 8HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

25

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 193 salles de concert priveacutees agrave but non lucratif membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

48 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees commerciales Il srsquoagit de la structure la plus freacutequente dans les associations allemande espagnole et britannique mais elles sont eacutegalement tregraves preacutesentes dans les reacuteseaux du nord de lrsquoEurope Danemark Finlande Norvegravege et Suegravede

Les salles priveacutees agrave but lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 300 places Elles programment en moyenne 211 eacuteveacutenements musicaux par an avec 473 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 37 000 spectateurmiddotricemiddots 32 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles pluridisciplinaires et dans une moindre mesure drsquoaccompagnent artistique Elles combinent souvent leur fonc-tion principale avec un bar ou un restaurant

Les salles de concert priveacutees commerciales sont des structures agrave but lucratif mais la plupart drsquoentre elles ne reacutealisent pas de marges de profit et reacuteinvestissent lrsquoensemble de leurs recettes dans leur fonction de salle de concert Dans la mesure ougrave elles ne reccediloivent que peu de subventions (2 du total) elles deacutependent de re-cettes propres soit essentiellement les deacutepenses faites par les spectateurs (88 ) ndash achats de places nourriture et boissons Si la structure de leurs produits est diffeacuterente la part de ressources affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures nrsquoest en revanche guegravere diffeacuterente des structures agrave but non lucratif

ANNEXE 3C vue drsquoensemble des salles priveacutees commerciales

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees commerciales

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

IN-FRASTRUC-

TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

50

38

33

30

15

21

10

2

303121134821251533 49

Les structures priveacutees commerciales font appel agrave peu de beacuteneacutevoles (13 ) et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves basse (2 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (91 ) est le fait des salarieacutemiddotemiddots 41 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels dans les salles priveacutees commerciales

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES83 13 4

91 2 7HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

26

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 381 salles de concert priveacutees commerciales membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ACCES repreacutesente 110 salles espagnoles mais nrsquoinclut pas les salles de Catalogne et du Pays basque qui sont quant agrave elles repreacutesenteacutees par deux autres membres de Live DMA ASACC et Kultura Live

Les salles du reacuteseau ACCES ont une jauge meacutediane de 265 places et sont donc pour lrsquoen-semble relativement petites Elles programment au total environ 18 000 repreacutesentations ar-tistiques par an qui attirent plus de 28 millions de spectateurmiddotricemiddots 65 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

90 des salles de concert membres du reacuteseau ACCES sont des structures priveacutees commerciales avec un pro-duit total de plus de 28 millions drsquoeuros Les subven-tions ne repreacutesentent que 2 du produit total Elles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacute-penses reacutealiseacutees par le public (93 ) Leurs recettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de pro-grammation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4A Vue drsquoensemble des salles membres drsquoACCES

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur salasdeconciertoscom etou contacter Elda Goacutemez la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte eldagomezsalasde-conciertoscom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES PRODUITS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTIONS

PRODUITS CHARGES

6

45

26

33

26

15

48

2

010

90

472720633740235067

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles ne repreacutesentent qursquoune tregraves faible propor-tion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (2 ) Sur lrsquoensemble des 1 600 personnes qursquoelles em-ploient 1 500 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 41 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

93 2 5

93 2 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

27

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres de lrsquoACCES et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 110 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ASACC repreacutesente 69 salles catalanes Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 150 places et sont donc pour lrsquoensemble relativement petites Elles programment au total environ 30 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 4 millions de spectateurmiddotricemiddots 45 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

90 des salles de concert membres du reacuteseau ASACC sont des structures priveacutees commerciales avec un produit total de plus de 67 millions drsquoeuros Les sub-ventions ne repreacutesentent que 3 du produit total Ces salles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacutepenses reacutealiseacutees par le public (91 ) Leurs re-cettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de programmation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4B Vue drsquoensemble des salles membres drsquoASACC

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpwwwinfoconcertscatesasacc etou contac-ter Adriana Alcover la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte adrianaasaccnet

010

90

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS

7

41

50

3

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

FRAIS DE PERSONNEL

CHARGES

32

23

14

30

523526612326324261

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (1 ) Sur lrsquoensemble des 1 400 personnes qursquoelles emploient 1 350 sont salarieacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

94 1 5

92 2 6HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

28

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres drsquoASACC et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 69 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Kultura Live repreacutesente 15 salles du Pays basque Elles ont une jauge meacutediane de 648 places mais certaines accueillent moins de 150 personnes Elles pro-gramment au total environ 2 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 400 000 spectateurmiddotricemiddots 50 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

80 des salles de concert membres du reacuteseau Kultu-ra Live sont des structures priveacutees commerciales mais deux drsquoentre elles ont un statut associatif et lrsquounique salle situeacutee en France a un statut public Le modegravele eacuteconomique de ces salles est speacutecifique Dans lrsquoen-semble elles ont engendreacute un produit total de plus de 7 millions drsquoeuros

ANNEXE 4C Vue drsquoensemble des salles membres du reacuteseauKULTURA LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpkulturalivecom etou contacter Arkaitz Villar la coordinateur local de lrsquoenquecircte infokulturalivecom

713

80

671733836750336767

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles basques (6 ) Sur lrsquoensemble des 280 personnes qursquoelles emploient 240 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 34 de lrsquoen-semble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

87 6 7

85 5 10HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

29

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 6 salles membres de Kultura Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

La FEDELIMA repreacutesente 142 salles franccedilaises Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total de pregraves de 17 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de spectateurmiddotricemiddots 48 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts les salles franccedilaises proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

77 des salles de concert membres de la FEDELIMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves majoritaire-ment associatives) 23 sont publiques chaque cateacute-gorie a des fonctions et des modegraveles eacuteconomiques diffeacute-rents Ces salles ont engendreacute un produit total de plus de 147 millions drsquoeuros Les subventions repreacutesentent une grande part de leurs produits (58 ) une caracteacuteristique qui tient agrave la forte proportion de salles publiques agrave lrsquoim-portance de la masse salariale et des fonctions sociales et culturelles qursquoelles assument Par rapport agrave drsquoautres reacutegions europeacuteennes la part des recettes venant des deacute-penses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots est plus faible (26 )

ANNEXE 4D Vue drsquoensemble des salles membres de laFEDELIMA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le dernier rapport de la FEDELIMA sur leur site wwwfedelimaorgarticle170html etou contacter Hyacinthe Chataigneacute qui coordonne les enquecirctes de la feacutedeacuteration hyacinthechataignefedelimaorg

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1716

41

22

2

35

10

58

2377

0

94919814422

24 1 4

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En France un reacutegime juridique speacutecifique veut que les beacuteneacute-voles ne puissent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots pour leur travail ou accomplir des tacircches pouvant ecirctre effectueacutees par des em-ployeacutemiddotemiddots Ilsmiddotelles ne sont donc pas comptabiliseacutemiddotemiddots en tant que travailleurmiddotsemiddots et nrsquoapparaissent par conseacutequent pas dans nos statistiques sur les heures travailleacutees ETP Nous les avons

toutefois inclus dans les ressources humaines totales afin de montrer lrsquoimportance de leur engagement au service des salles de la FEDELIMA Sur lrsquoensemble des plus de 8 600 personnes actives dans ces salles 1 600 sont salarieacutees et plus de 6 500 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 37 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES(statut franccedilais)

AUTRES

19 76 5

91 0 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

30

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 106 salles membres de la FEDELIMA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 142 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

PETZI la Feacutedeacuteration suisse des clubs et festivals repreacutesente 113 salles Celles-ci sont relative-ment petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 16 400 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 22 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles suisses proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres de la feacutedeacuteration sont des structures agrave but non lucratif dont 94 sont priveacutees et 6 publiques Ces salles ont engendreacute un produit total de 85 millions drsquoeuros constitueacutes notam-ment de 25 de subventions et de 64 de deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots Le soutien des autori-teacutes publiques et le grand nombre de beacuteneacutevoles font que les coucircts drsquoexploitation sont relativement plus bas que dans drsquoautres reacutegions Les recettes des ventes de billets peuvent par conseacutequent ecirctre utiliseacutees pour la program-mation et investies dans des talents eacutemergents

ANNEXE 4E Vue drsquoensemble des salles membres de PETZI

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwpetzichfr etou contacter Yves Mermoud qui coordonne ses enquecirctes yvesmermoudpetzich

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

11

27

34

31

11

25

37

25

694

0

282629311519122315

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Suisse les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment des plus petites et des structures as-sociatives Sur lrsquoensemble des 8 800 personnes travaillant dans ces salles plus de 5 500 sont beacuteneacutevoles et repreacute-sentent 55 du total drsquoheures travailleacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

35 63 2

40 55 5HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

31

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 80 salles membres de PETZI et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 113 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveKomm repreacutesente 510 salles allemandes regroupeacutees par reacutegions Nous ne disposons pour lrsquoinstant que drsquoinformations limiteacutees tireacutees de leur enquecircte de 2016 mais elles nous permettent deacutejagrave de deacutefinir les caracteacuteris-tiques principales et le modegravele eacuteconomique des salles allemandes Celles-ci sont relativement petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 160 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 146 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces struc-tures organisent eacutegalement des festivals

Les membres de LiveKomm preacutesentent des profils varieacutes avec 59 de structures priveacutees commerciales 30 de structures priveacutees agrave but non lucratif et 11 de structures publiques Leurs modegraveles eacuteconomiques sont par conseacutequent eacutegalement divers Les structures agrave but non lucratif beacuteneacuteficient de peu de subventions (6 ) par rapport agrave leurs eacutequivalents europeacuteens et les salles deacutependent principalement des deacutepenses reacute-aliseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (76 ) En moyenne le montant des coucircts artistiques est supeacuterieur aux re-cettes de billetterie

Annexe 4F Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEKOMM

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1836

37

28

12

23

40

6

1130

59

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

LiveKomm coopegravere en ce moment avec lrsquoInitiative Musik (le bureau export allemand pour la musique) sur une en-quecircte nationale qui inclut les donneacutees collecteacutees par les salles de LiveKomm les reacutesultats devraient ecirctre publieacutes agrave lrsquoautomne 2020

La Berlin Clubcommission qui regroupe 251 clubs salles et promoteurs berlinois a sorti un rapport au printemps 2019 qui mesure lrsquoimpact social et eacuteconomique des clubs berlinois Il est teacuteleacutechargeable agrave lrsquoadresse suivante httpswwwclubcommissiondeclub-culture-study

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwlivekommorg etou contacter Christian Ordon christianordonliveKommorg

32

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2016) collecteacutees en 2017-18 aupregraves de 46 salles membres de LiveKomm et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 510 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Court-Circuit repreacutesente 36 salles situeacutees en Belgique francophone (Wallonie et Bruxelles) Ces salles ont une jauge meacutediane de 400 places Elles programment au total pregraves de 7 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 89 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

Toutes les salles de concert membres du reacuteseau Court-Circuit sont des structures priveacutees agrave but non lu-cratif Le total de leurs produits deacutepasse les 135 millions drsquoeuros Ceux-ci consistent pour lrsquoessentiel de 32 de subventions et de 58 de deacutepenses faites par les spec-tateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les ressources consacreacutees agrave la pro-grammation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre inves-ties dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4G Vue drsquoensemble des salles membres deCOURT-CIRCUIT

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpswwwcourt-circuitbe etou contacter David De-hard le coordinateur local de lrsquoenquecircte davidcourtcir-cuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION INFRASTRUC-

TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

35

41

409

10

23

32

0100

0

446767222222332267

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 200 personnes qursquoelles emploient 800 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 39 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes constituent 21 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES19 67 14

42 39 19HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

33

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 au-pregraves de 9 salles membres de Court-Circuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 36 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Clubcircuit repreacutesente 15 salles situeacutees en Flandre ndash la reacutegion neacuteerlandophone de Belgique Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 3 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 85 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres du reacuteseau Clubcir-cuit sont des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 21 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 40 de subventions et 48 de deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de per-sonnel Les ressources consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

ANNEXE 4H Vue drsquoensemble des salles membres de Clubcircuit

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwclubcircuitbe etou contacter Marc Steens infoclubcircuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

12

31

27

37

9

27

17

40

0100

0

624677773188092

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 4 200 personnes actives dans ces lieux 4 000 sont beacute-neacutevoles et repreacutesentent 36 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes constituent 29 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES3 96 1

55 36 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

34

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 13 salles membres de Clubcircuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Lrsquoassociation neacuteerlandaise de salles de concert et de festivals VNPF repreacutesente 58 salles situeacutees aux Pays-Bas Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 26 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 41 millions de spectateurmiddotricemiddots 49 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

Les salles de concert membres du reacuteseau VNPF sont dans leur quasi-totaliteacute (98 ) des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 167 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 25 de subventions et 62 de deacutepenses effec-tueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacute-quent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4I Vue drsquoensemble des salles membres de VNPF

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp LOCAUX POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwvnpfnl etou contacter Arne Dee le coordinateur lo-cal de lrsquoeacutetude arnevnpfnl

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

13

37

33

35

12

20

25

25

296

2

16242016141061416

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Dans les Pays-Bas les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 8 200 personnes qursquoelles emploient plus de 4 600 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 17 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes repreacutesentent 43 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES39 56 4

72 17 11HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

35

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 51 salles membres de VNPF et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 58 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Music Venue Trust repreacutesente 460 salles situeacutees au Royaume-Uni Ces salles sont dans lrsquoensemble assez petites avec une jauge meacutediane de 250 places Elles pro-gramment au total drsquoenviron 350 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 125 millions de spectateurmiddotricemiddots 18 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

76 des salles de concert membres du Music Ve-nue Trust sont des structures priveacutees agrave but lucratif et 24 agrave but non lucratif et elles ont par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Contrairement aux autres reacutegions europeacuteennes les salles associa-tives britanniques ne beacuteneacuteficient quasiment pas de subventions et les salles srsquoen remettent presque ex-clusivement aux sommes deacutepenseacutees par les specta-teurmiddotricemiddots

Annexe 4J Vue drsquoensemble des salles membres de MUSIC VENUE TRUST

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITSCHARGES

0

39

27

47

25

0

60

0

024

76

11127

2291771325

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur musicvenuetrustcom etou Simon Bray le coordinateur local de lrsquoeacutetude simonbraymusicvenuetrustcom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

36

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 89 salles membres de Music Venue Trust et extrapoleacutees agrave lrsquoen-semble des 460 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Dansk Live repreacutesente 76 salles danoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total environ 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 17 million de spectateurmiddotricemiddots

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes culturelles sociales artistiques culinaires et pluridisciplinaires 70 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Annexe 4K Vue drsquoensemble des salles membres deDANSK LIVE

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpdansklivedk etou contacter Michael Folmer Wessman michaeldansklivedk

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

37

30

36

12

21

24

30

2174

5

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Au Danemark les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 5 100 personnes qursquoelles emploient 4 000 sont beacuteneacutevoles et re-preacutesentent 30 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 49 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES18 78 4

65 30 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

37

Les membres du reacuteseau Dansk Live sont agrave 95 des structures agrave but non lucratif dont principalement des structures priveacutees agrave but non lucratif (74 ) mais avec une part significative de structures publiques (21 ) 5 sont priveacutees agrave but lucratif Ces salles ayant des sta-tuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des mo-degraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble les reacutesul-tats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 36 de leurs produits proviennent de subventions et 48 des deacutepenses ef-fectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros

Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacute-volat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la program-mation deacutepassent par conseacutequent les recettes de bil-letterie et plus de ressources peuvent ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 43 salles membres de Dansk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 76 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Le Norske Konsertarrangoslashrer (NKA) repreacutesente 165 salles norveacute-giennes Ces salles sont relativement petites avec une jauge meacute-diane de 350 places Elles programment au total environ 19 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 28 mil-lions de spectateurmiddotricemiddots 5 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

21 des salles de concert membres du reacuteseau NKA sont des structures publiques 47 des structures priveacutees agrave but non lucratif et 32 des structures pri-veacutees commerciales et adoptent par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Lrsquoeacutetat actuel des donneacutees collecteacutees ne nous permet pas de publier des informations plus deacutetailleacutees sur leur masse sa-lariale leurs produits et leurs deacutepenses mais nous pouvons observer que les aides publiques et le re-cours significatif au beacuteneacutevolat permettent de reacute-duire les coucircts drsquoexploitation ndash autant drsquoargent qui peut ecirctre investi dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4L Vue drsquoensemble des salles membres de NKA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

2147

32

52449

4532269

4474

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwkonsertarrangorno etou contacter Andreas Feen Soslashrensen le coordinateur local de lrsquoeacutetude andreaskonsertarrangorno

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

38

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 66 salles membres de NKA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 165 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Svensk Live repreacutesente 150 salles sueacutedoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 11 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 15 million de spectateurmiddotricemiddots 70 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

70 des salles de concert membres du reacuteseau Svensk Live sont des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 30 restants des structures priveacutees agrave but lucra-tif Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques va-rieacutes mais dans lrsquoensemble les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 13 de leurs produits proviennent de subventions et 79 des deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 18 millions drsquoeuros Ces sommes sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures Par rapport aux autres pays europeacuteens en Suegravede les aides publiques aux salles associatives sont faibles

Annexe 4M Vue drsquoensemble des salles de SVENSK LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUCTURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION PRODUITS CHARGES

7

59

2557

11

8

20

13

070

30

171309171301722

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwsvensklivese etou contacter Maringns Katsler manssvensklivese

En Suegravede les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 300 personnes qursquoelles emploient 1 050 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 70 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 55 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES10 80 11

13 70 17HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

39

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 150 salles membres de Svensk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 150 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveFIN repreacutesente 24 salles finlandaises Elles programment au total plus de 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de specta-teurmiddotricemiddots 40 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

50 des salles de concert membres du reacuteseau Live-FIN sont des structures priveacutees commerciales 30 des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 20 restants des structures publiques Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble et par contraste avec les autres reacutegions europeacuteennes les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que les aides publiques sont tregraves faibles (1 ) y compris pour les salles as-sociatives et publiques Les salles membres de Live-FIN deacutependent largement des deacutepenses des specta-teurmiddotricemiddots (86) Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros Ces ressources sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation (40 ) agrave la masse salariale (33 ) et aux infrastructures (18 )

Annexe 4N Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEFIN

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

CATERINGSALES

SUBSIDY

INCOME EXPENDITURE

12

44

33

40

18

9

42

1

2030

50

4030207020500

5060

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Finlande aussi les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles particuliegraverement les plus petites Sur lrsquoen-semble des 1 600 personnes qursquoelles emploient pregraves de 900 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 40 de lrsquoensemble

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwlivefinfi etou contacter Salla Vallius sallalivefinfi

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

40

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 10 salles membres de LiveFIN et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 24 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet du Live DMA

Page 8: THE SURVEY - FEDELIMA

En moyenne une salle de concert ou un club organise 157 eacuteveacutenements musicaux par an et programme 367 repreacutesentations artistiques agrave cette occasion pour une moyenne de 23 per-formances artistiques par eacuteveacutenement musical Agrave cocircteacute des tecirctes drsquoaffiche il srsquoagit la plupart du temps de premiegraveres parties etou drsquoun plateau in-cluant plusieurs artistes

La programmation de premiegraveres parties et de

plateaux multiples permet aux salles de preacutesenter plus de jeunes talents une expeacuterience importante pour les artistes locamiddotuxmiddotles et un eacuteveacutenement cru-cial pour le deacuteveloppement de leur carriegravere

38 de lrsquoensemble des salles orga-nisent aussi des festivals le cas de fi-gure est plus freacutequent pour les plus grandes salles

EacuteVENEMENTS MUSICAUX REPRESENTATIONS ET FREacuteQUENTATION LE TEMPS DE LA RENCONTRE ENTRE ARTISTES ET PUBLICS

Part des salles organisant des festivals selon leur jauge

6

Salles de grandes jauges

Salles de moyennes jauges

Salles de petites jauges

47

44

36

83 de lrsquoensemble des entreacutees sont payantes 17 gratuites

Les plus petites salles programment plus sou-vent des concerts gratuits Il srsquoagit surtout de salles qui disposent eacutegalement drsquoun bar ou drsquoun restaurant

En moyenne il y a plus drsquoentreacutees gratuites aux concerts des salles publiques (23 ) qursquoagrave ceux des salles associatives (20 ) ou priveacutees commerciales (16 )

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

On considegravere souvent que la diffusion de mu-sique en streaming a un impact sur les pratiques musicales live les gens rechigneraient de plus en plus agrave assister pendant 60 agrave 90 minutes au concert drsquounmiddote seulmiddote artiste Lrsquoeacutetude reacutevegravele pour-tant que le public ne se deacutetourne pas de ces for-mats traditionnels le nombre de concerts reacutegu-liers et de places acheteacutees restant agrave des niveaux tregraves eacuteleveacutes De surcroicirct les salles srsquoadaptent eacutega-

lement aux nouvelles circonstances et aux nou-velles pratiques du public en organisant plus de plateaux multiples drsquoeacuteveacutenements conceptuels et de soireacutees club Associeacutes agrave la musique live les nouveaux supports et formats creacuteent des expeacute-riences compleacutementaires qui ne se substituent pas agrave lrsquoexpeacuterience des concerts

Entreacutees payantes et gratuites ndash ensemble des salles

83 17

23

20

16

ENTREacuteES PAYANTES ENTREacuteES GRATUITES

7

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

Lrsquoaccegraves agrave des eacuteveacutenements gratuits creacutee des ha-bitudes culturelles beacuteneacutefiques notamment pour les publics plus jeunes Crsquoest aussi une faccedilon drsquoou-vrir les salles agrave des publics plus vastes qui pren-dront moins de laquo risques financiers raquo en se ren-dant agrave un concert ne correspondant pas agrave leurs goucircts musicaux Ainsi les subventions peuvent aider agrave organiser des eacuteveacutenements gratuits et of-frir des opportuniteacutes de faire deacutecouvrir de jeunes talents agrave de nouveaux publics

Malheureusement Live DMA a conscience qursquoil y a un revers agrave la meacutedaille Par exemple les struc-tures priveacutees considegraverent parfois que les eacuteveacutene-ments gratuits proposeacutes par des structures pu-bliques constituent une concurrence deacuteloyale agrave leurs propres manifestations notamment en lrsquoab-sence de soutien public Ces concerts souvent proposeacutes par des municipaliteacutes programment gratuitement de grandes vedettes surtout pen-dant lrsquoeacuteteacute Une situation qui reacutesulte probablement de la concurrence directe que se livrent de plus en plus les grandes villes pour ecirctre plus attractives agrave lrsquoeacutechelle nationale ou europeacuteenne Cela peut avoir pour effet de nourrir au sein des publics une cer-taine culture de la gratuiteacute La seule solution agrave ce problegraveme crsquoest plus de dialogue et de coopeacuteration entre les acteurs priveacutes et publics pour la mise en œuvre de politiques musicales agrave lrsquoeacutechelle locale des subventions pour programmer des talents eacutemergents la baisse de lrsquoacircge leacutegal drsquoaccegraves aux salles (moins de 18 ans) lrsquoorganisation conjointe drsquoeacuteveacutenements majeurs avec les salles existantes et la mise en œuvre de politiques de long terme pour proteacuteger les lieux de musiques actuelles

Les salles de concert et les clubs jouent un rocircle important dans la vie culturelle des espaces ru-raux et urbains Ces lieux peuvent nourrir le sen-timent de citoyenneteacute la diversiteacute culturelle de-venir des lieux de rencontre pour des expressions artistiques varieacutees Agrave lrsquoaune de leur grand spectre drsquoactiviteacutes nous comprenons que les usagermiddotemiddots de ces lieux ne sauraient ecirctre diviseacutemiddotemiddots en deux groupes eacutetanches lrsquoun agrave lrsquoautre ndash les creacuteateurmiddotricemiddots drsquoun cocircteacute et les consommateurmiddotricemiddots de lrsquoautre De plus les formats de concerts et les pratiques drsquoeacutecoute sont en pleine eacutevolution (lieux environ-nements interactions etc) et les frontiegraveres qui circonscrivent la scegravene tendent agrave devenir plus permeacuteables

ldquoErika Fischer-Lichte deacutecrit le theacuteacirctre comme une performance agrave laquelle participe lrsquoensemble des personnes preacutesentes Sans le public lrsquoexpeacute-rience ne peut pas avoir lieu Le public devient ainsi un creacuteateur au sein de lrsquoart theacuteacirctral On peut en dire autant de lrsquoexpeacuterience des clubs elle ne peut exister sans les clubbeurmiddotsemiddotsrdquo 3

Surtout on ne peut sous-estimer la contribution des salles de concert et des clubs agrave lrsquoeacutemancipa-tion individuelle et collective Pour les 70 millions de spectateurmiddotricemiddots annuelmiddotlemiddots ils constituent des lieux de rassemblement social Ils se font refuges

des lieux de deacutecouverte drsquoexpression libre et de performance ougrave les conventions et les identiteacutes peuvent ecirctre temporairement deacuteconstruites Les salles et les clubs srsquoefforcent drsquoecirctre plus accueil-lants pour les minoriteacutes les personnes marginali-seacutees et diffeacuterentes contre-cultures

La Diversity Roadmap4 un outil creacuteeacute par lrsquoas-sociation suisse de musique live PETZI en colla-boration avec drsquoautres structures musicales et feacuteministes suisses est un exemple des reacuteflexions qui ont lieu au sein des salles de concert et des clubs en vue drsquoinclure toutes les expeacuteriences et toutes les reacutealiteacutes dans leurs programmations et leurs eacutequipes

Comme lrsquoexplique lrsquouniversitaire Jodie Taylor ldquoCe nrsquoest que comme musicienne et meacutelomane que jrsquoai enfin pu ecirctre fluide interpreacuteter et reacutein-terpreacuteter creacuteer et recreacuteer La musique mrsquoa per-mis de performer mon genre et drsquoexprimer ma sexualiteacute de multiples maniegraveres un reacutepertoire drsquoidentiteacutes qui ne mrsquoeacutetait pas disponible dans la vie quotidienne [hellip] Quelques anneacutees plus tard jrsquoai commenceacute agrave freacutequenter des bars et des clubs queer Si ces lieux eacutetaient si importants crsquoest nrsquoest pas simplement parce qursquoils me per-mettaient de rencontrer et de faire connaissance avec des personnes ayant le mecircme eacutetat drsquoesprit que moi mais aussi parce que les rencontres y eacutetaient presque toujours accompagneacutees de danse et de musiquerdquo 5

3 httpwwwlive-dmaeuclub-culture-berlin-facts-figures4 httpwwwlive-dmaeuthe-diversity-roadmap 5 TAYLOR Jodie Playing it Queer Popular Music Identity and Queer World-Making - Peter Lang Bern 2012 243 pages

8

RESSOURCES HUMAINES LE TRAVAIL DANS LES COULISSES

Il y a un total de 93 000 personnes activement en-gageacutees dans les 2 597 salles de concert membres du reacuteseau Live DMA ndash sans compter les artistes et les pu-blics Les ressources humaines des salles consistent en plus de 87 000 salarieacutemiddotemiddots repreacutesentant plus de 17 000 eacutequivalents temps plein (ETP) Les salles sont pour la plupart tenues par des eacutequipes de travail-leurmiddotsemiddots salarieacutemiddotemiddots mais le nombre de tacircches reacuteali-seacutees par des beacuteneacutevoles est essentiel dans la plupart des reacutegions et plus speacutecifiquement dans les salles as-sociatives et la majoriteacute des salles de plus petite taille La place des stagiaires est eacutegalement significative

Plus de 27 500 salarieacutemiddotemiddots (11 000 ETP) et plus de 56 000 beacuteneacutevoles (5 000 ETP) travaillent dans ces lieux De surcroicirct on compte pregraves de 3 500 stagiaires (1 350 ETP) et 8 690 beacuteneacutevoles en France qui dans la loi franccedilaise ne peuvent ecirctre comptabiliseacutemiddotemiddots dans la masse salariale

Les beacuteneacutevoles participant en moyenne moins drsquoheures par semaine que les salarieacutes lrsquoeacutetude reacutevegravele qursquoils constituent la majoriteacute de la force de travail en nombre de personnes tandis que les salarieacutemiddotemiddots constituent la majoriteacute en heures travailleacutees ETP Pregraves des deux tiers (63 ) du total drsquoheures travailleacutees dans les salles et les clubs sont reacutemuneacutereacutees

Drsquoun pays agrave lrsquoautre les formes prises par le beacuteneacute-volat sont tregraves diverses un pheacutenomegravene qui tient au statut juridique des salles agrave la varieacuteteacute des jauges et aux diffeacuterences culturelles et juridiques en matiegravere de beacuteneacutevolat

Reacutepartition des travailleurmiddotsemiddots sa-larieacutemiddotemiddots et beacuteneacutevoles dans lrsquoen-semble des salles

La participation beacuteneacutevole est fondamentale notamment pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

des effectifs

des effectifs

des effectifs

bull Dans les structures priveacutees agrave but non lucratif 70 de lrsquoensemble de la force de travail est constitueacute de beacuteneacutevole qui accomplissent 34 du travail (ETP)bull Dans les structures publiques ces donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 33 et 4 (ETP)bull Dans les structures priveacutees commerciales ces

donneacutees srsquoeacutelegravevent agrave 13 et 2 (ETP)Les reacutesultats de lrsquoenquecircte montrent aussi que ce sont surtout les petites salles associatives qui reposent sur le beacuteneacutevolat et que quelques grandes salles priveacutees commerciales nrsquoy ont pas du tout recours

SALARIEacutemiddotEmiddotS

BEacuteNEacuteVOLES

AUTRES (STAGIAIRES APPRENTImiddotEmiddotS)

32

64

29

4

8

63 en ETP

en ETP

en ETP

A

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

91

87

58

72

34

4 9

8

STRUCTURE PUBLIQUE STRUCTURE PRIVEacuteE Agrave BUT NON-LUCRATIF STRUCTURE PRIVEacuteE COMMERCIALE

Reacutepartition des ETP selon le statut juridique des salles

9

0-25 de beacuteneacutevoles (ETP)

26-50 de beacuteneacutevoles (ETP)

51-75 de beacuteneacutevoles (ETP)

76-100 de beacuteneacutevoles (ETP)

100 de beacuteneacutevoles (ETP)

Le beacuteneacutevolat est tregraves important notamment pour les petites salles ougrave les beacuteneacutevoles accom-plissent 37 des heures travailleacutees ETP lagrave ougrave pour les salles de taille moyenne ce taux descend agrave 26 et agrave 19 dans les salles plus grandes

B

C

10

Reacutepartition des ETP selon la jauge des salles

Part des salles ayant une part drsquoETP beacuteneacutevoles

Le nombre de beacuteneacutevoles et leur contribution varient aussi selon les reacutegions en fonction des lois et des reacuteglementations En France du fait drsquoune leacutegislation speacutecifique les beacuteneacutevoles ne peuvent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots et ne peuvent pas accomplir une tacircche ou un travail pouvant lrsquoecirctre par unmiddote salarieacutemiddote Par conseacutequent dans nos reacutesultats ilsmiddotelles nrsquoont pas eacuteteacute comptabiliseacutemiddotemiddots au sein de la force de travail ni en heures travail-leacutees ETP ilsmiddotelles sont en revanche inclus dans le total des ressources humaines car ilsmiddotelles contri-buent de faccedilon importante agrave la vie des salles de concert franccedilaises

Dans la plupart des pays europeacuteens et notam-ment dans les salles agrave but non lucratif les beacuteneacute-voles sont inteacutegreacutemiddotemiddots agrave la culture et aux modegraveles eacuteconomiques des salles et consideacutereacutes comme une force de travail preacutecieuse

Si en geacuteneacuteral le travail beacuteneacutevole est conccedilu

comme du temps et de lrsquoeffort donneacutes gratui-tement dans la plupart des pays les beacuteneacute-voles peuvent obtenir une petite compensa-tion financiegravere et sont reacutecompenseacutemiddotemiddots drsquoune maniegravere ou drsquoune autre (reacuteductions tarifaires places gratuites repas autres activiteacutes collec-tives) De plus ilsmiddotelles accomplissent souvent des tacircches essentielles pendant les heures de concert comme le service au bar le vestiaire la reacutegie lumiegravere et son Bien que lrsquoimpact concret du beacuteneacutevolat sur la vie des gens soit impondeacuterable notamment du fait de la diver-siteacute des profils et des tacircches accomplies par ces personnes les beacuteneacutevoles tirent effective-ment certains beacuteneacutefices de ces activiteacutes une expeacuterience professionnelle une eacutemancipation sociale lrsquoaccumulation drsquoun capital social le deacuteveloppement de compeacutetences et une parti-cipation active agrave la socieacuteteacute

bull PART DES ETP REacuteMUNEacuteREacuteS DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP BEacuteNEacuteVOLES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

bull PART DES ETP STAGIAIRES DANS LrsquoENSEMBLE DES SALLES

74

57

64

719

26

37 6

10

SALLE DE PETITE JAUGE (lt400 places) SALLE DE MOYENNE JAUGE (400-999 places) SALLE DE GRANDE JAUGE (+ 1000 places)

59

164

102

145

78

Plus de 200 salles et clubs membres de Live DMA (78 du total) sont exclusivement geacutereacutes par du personnel beacuteneacutevole De nombreuses initiatives musicales reposent sur lrsquoengagement gratuit des organisateurmiddotricemiddots et de nombreuxmiddotses professionnelmiddotlemiddots ont deacutebuteacute leur carriegravere comme beacuteneacutevoles Les deacutecideurmiddotsemiddots devraient en tenir compte agrave lrsquoaide drsquoun dispositif de sou-tien speacutecifique et eacuteviter de multiplier les fardeaux administratifs pesant sur les structures diri-geacutees par des beacuteneacutevoles

Salles travaillant avec 1 ETP reacutemuneacutereacute ou moins

Salles travaillant avec 3 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

Salles travaillant avec 5 ETP reacutemuneacutereacutes ou moins

11

Ces chiffres reacutevegravelent des reacutesultats similaires la division sexuelle du travail est tregraves forte dans la plupart des emplois La famille de meacutetiers a un impact sur les salaires bruts des salarieacutemiddotemiddots Agrave cet eacutegard les tacircches de direction et de programmation sont les mieux reacutemuneacutereacutees or ce sont les positions les plus domineacutees par les hommes

Les membres de Live DMA deacuteveloppent plusieurs programmes et initiatives pour encapaciter les genres minoritaires au sein du secteur de la musique live Ces initiatives sont deacutecrites sur notre site internet

Lrsquoeacutetude inclut une nouvelle question sur la division sexuelle du travail Ces premiers reacutesultats proviennent des donneacutees disponibles pour la Belgique le Dane-mark la Finlande la France les Pays-Bas lrsquoEspagne et la Suegravede

Deux eacutetudes reacutealiseacutees par nos membres en France (FEDELIMA) et aux Pays-Bas (VNPF) nous offrent plus de visibiliteacute sur la reacutepartition par genre du travail (femmes hommes)

Donneacutees tireacutees de Dutch Live Music Venues and Festival ndash Facts amp Figures 2018 (VNPF 2019)

Donneacutees tireacutees de Lrsquoemploi permanent dans les lieux de musiques actuelles - FEDELIMA (2018)

REacutePARITION DES RESSOURCES HUMAINES PAR GENRE SE-LON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

20 28 29 41 51 68

80 72 71 59 49 32

sont des hommes

EN MOYENNE AU SEIN DE LrsquoENSEMBLE DES SALARIEacutemiddotEmiddotS DES SALLES

sont des femmes40

60

53

384

192

REacutePARITION DES SALARIEacutemiddotEmiddotS PERMANENTmiddotEmiddotS PAR GENRE SELON LA FAMILLE DE MEacuteTIERS

0

40

60

56

63

62

70

25

3

12

22

2

60

40

44

37

38

30

75

97

88

78FORMATION ET ACCOMPA-GNEMENT DES PRATIQUES

PROGRAMMATIONARTISTIQUE

ACTIVITEacuteS TECHNIQUES

ACCUEIL DE S PUBLICS

AUTRES

INTENDANCES amp ENTRETIEN

DIRECTION

ADMINISTRATION

COMMUNICATION

PRODUCTION

HOMMES FEMMES

ACTION CULTURELLEamp MEacuteDIATION

Plus de la moitieacute des salles membres de Live DMA sont des microstructures travaillant avec moins de 6 ETP reacutemuneacutereacutes Les reacuteglementations trop strictes peuvent nuire agrave leur fonctionnement Diffeacuterents dispositifs drsquoaide agrave lrsquoemploi peuvent en revanche se reacuteveacuteler tregraves utiles

PRODUCTION DIRECTION PROGRAM-MATION

RESTAU-RATION

FORMA-TION

COMMU-NICATION

Dans lrsquoensemble les 2 597 salles de concert membres de Live DMA accumulent un chiffre drsquoaffaires de 18 milliard drsquoeuros annuels En moyenne les salles consacrent 32 de leurs deacutepenses agrave lrsquoachat de spectacles 34 aux frais de personnels et 13 aux charges drsquoinfrastructures

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude montrent que les deacutepenses sont tregraves similaires quel que soit le type de salle la jauge lrsquoimplantation geacuteographique ou le statut juridique En revanche les recettes des salles sont tregraves diffeacuterentes et deacutependent surtout du statut juridique et de la jauge

PRODUITS ET CHARGES

Reacutepartition des charges ndash ensemble des salles

Reacutepartition des charges selon la jauge

Reacutepartition des charges selon le statut juridique

12

32ACHATS

DE SPECTACLES 530 MILLIONS euro

34FRAIS DE PERSONNEL

558 MILLIONS euro

13 INFRASTRUCTURES

209 MILLIONS euro

21AUTRES DEacutePENSES

338 MILLIONS euro100TOTAL

1 635 MILLIONS euro

GRANDE

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

ACHATS DE SPECTACLESFRAIS DE PERSONNEL

INFRASTRUCTURESAUTRES CHARGES

PETITE

STRUCTURES PUBLIQUES

MOYENNE

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

29

35

11

25

29

37

9

24

29

37

10

24

32

34

9

25

33

33

10

24

30

33

15

21

Les produits des salles en Europe se reacutepartissent de la faccedilon suivante en moyenne 35 proviennent des ventes de billets 37 de la restauration et du bar et 16 des subventions Il est important de souligner qursquoil srsquoagit ici drsquoune moyenne reacutealiseacutee agrave partir drsquoune grande varieacuteteacute de salles ayant des statuts juridiques et des jauges tregraves diffeacuterents ndash ces chiffres ne qualifient pas des situations individuelles

La structure des produits deacutepend des jauges

bull Pour les petites salles (moins de 400 places) 52 en moyenne de leurs produits proviennent de leurs ressources propres crsquoest-agrave-dire essentiellement des deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (23 achats de billets + 29 boissons amp restauration)

bull Pour les salles de taille moyenne (entre 400 et 1 000 places) la part srsquoeacutelegraveve agrave 58 (27 achats de billets + 31 boissons amp restauration)

bull Pour les grandes salles (plus de 1 000 places) agrave 62 (37 achats de billet + 25 boissons amp restauration)

Les grandes salles engendrent plus de recettes propres Les plus petites ne peuvent pas en faire autant du fait de leur plus petite jauge et du plus grand nombre drsquoeacuteveacutenements gratuits

Reacutepartition des produits ndash ensemble des salles

Reacutepartition des produits selon la jauge

Reacutepartition des produits selon le statut juridique

13

35RECETTES BILLETTERIE

627 MILLIONS euro

37RECETTES BAR amp RESTAURATION

288 MILLIONS euro

16 SUBVENTIONS

659 MILLIONS euro

12AUTRES PRODUITS

217 MILLION euro

100TOTAL

1 791 MILLIONS euro

GRANDE

RECETTES BILLETTERIE RECETTES BAR amp RESTAURATION

SUBVENTIONSAUTRES PRODUITS

PETITE MOYENNE

23 2737

29 31 25

3131 25

16 11 13

STRUCTURES PRIVEacuteES COM-

MERCIALES

BILLETTERIEBAR amp RESTAURATION SUB-

VENTIONSAUTRES PRODUITS

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

30

25

31

14

38

50

2

10

25

1154

10

Si lrsquoon met en vis-agrave-vis les coucircts de programmation et les recettes de billetterie on note qursquoen moyenne celles-ci couvrent lrsquoensemble de la reacutemuneacuteration des artistes (105 ) mais ce nrsquoest pas le cas pour les salles plus petites En moyenne les ventes de billets des salles plus grandes couvrent 116 des coucircts de programmation Pour les salles de taille moyenne ce pourcentage srsquoeacutelegraveve agrave 102 mais pour les salles de plus petite taille il nrsquoest que de 82

Par deacutefinition les salles publiques ou priveacutees agrave but non lucratif (52 de lrsquoensemble) nrsquoont pas pour objectif de reacutealiser des beacuteneacutefices Les salles priveacutees commerciales (48 ) ont le droit de reacutea-liser des beacuteneacutefices mais comme le montrent les chiffres ceux-ci sont tregraves faibles ou agrave peine exis-tants et la plupart des recettes sont absorbeacutees par les coucircts de fonctionnement Les recettes de billetterie et de la buvette servent agrave couvrir les coucircts de programmation Les subventions de fonctionnement sont souvent indispensables pour couvrir les deacutepenses fondamentales telles que les salaires et les frais drsquoinfrastructures

Les structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves souvent associatives) sont souvent soutenues fi-nanciegraverement par des autoriteacutes locales ou natio-nales en reconnaissance de leur mission drsquointeacuterecirct geacuteneacuteral et pour soutenir leur travail de program-mation de diffeacuterents genres musicaux et artistes eacutemergentmiddotemiddots Ces subventions peuvent couvrir les frais drsquoinfrastructures les salaires la program-mation musicale et drsquoautres activiteacutes telles que lrsquoaction culturelle et la formation

En regravegle geacuteneacuterale la situation financiegravere des salles et des clubs est fragile car pour survivre ils deacutependent fortement des subventions du beacute-neacutevolat des consommations des spectateurmiddotricemiddots (restauration) et de reacuteglementations ce qui bien sucircr signifie plus de preacutecariteacute pour le personnel et moins de soutien aux talents eacutemergents

Dans de nombreuses villes du continent euro-

peacuteen des facteurs externes tendent agrave fragiliser un peu plus cette situation La gentrification et la concentration drsquoactiviteacutes dans les zones ur-baines ont un impact sur les scegravenes de musique live avec la croissance du nombre de personnes habitant pregraves drsquoune salle de concert le coucirct du bacircti et des loyers augmente les reacuteglementations en matiegravere de bruit et drsquohoraires deviennent plus strictes les plaintes lieacutees aux nuisances sonores se font plus freacutequentes

Ratio entre la vente de billets et les coucircts de programmation

14

Les produits sont tregraves diffeacuterents selon le statut ju-ridique des salles

bull Pour les salles priveacutees commerciales 88 de celles-ci proviennent des deacutepenses faites par les spectateurmiddotricemiddots (38 achats de billets + 50 bois-sons amp restauration)

bull Pour les salles priveacutees agrave but non lucratif la part est de 55 (30 + 25 )

bull Pour les salles publiques le chiffre tombe agrave 36 (25 + 11 )

Les salles agrave but non lucratif (publiques et pri-veacutees agrave but non lucratif) reccediloivent plus de sub-ventions de fonctionnement pour les salles publiques celles-ci repreacutesentent en moyenne 54 de leurs produits alors que les salles as-sociatives elles srsquoeacutelegravevent agrave 31 de leurs pro-duits et pour les priveacutees commerciales agrave 2

Couverture des ventes de billets par les coucircts de programmation

(en )

Couverture des coucircts de pro-grammation par les ventes de

billets (en )

122

82

98

102

86

116

95

105

PETITE JAUGE MOYENNE JAUGE GRANDE JAUGE ENSEMBLE

Pour en savoir plus consultez notre ressource en ligne httpwwwlive-dmaeuprevent-conflicts-between-live-music-places-and-local-authorities-or-neighbours-the-club-kataster-project

Les reacutesultats de lrsquoeacutetude reacutevegravelent que les diffeacute-rences entre les salles de concert dans les diffeacute-rentes reacutegions sont pour la plupart lieacutees agrave leur sta-tut juridique (salles publiquespriveacutees agrave but non lucratifpriveacutees commerciales) agrave leur jauge (pe-titesmoyennesgrandes) aux reacuteglementations et au niveau des aides publiques Si lrsquoon considegravere les types de salles selon leur statut et leur locali-sation geacuteographique on note les points suivants

bull En Belgique Espagne Suegravede et Grande-Bre-tagne il nrsquoy a pas de salles publiques parmi les membres du reacuteseau lagrave ougrave dans drsquoautres pays (France Danemark Norvegravege Finlande) il y en a au moins 20

bull En Belgique Suisse France et aux Pays-Bas il nrsquoy a pas de salles priveacutees commerciales par-mi les membres de Live DMA tandis que dans

drsquoautres pays (Grande-Bretagne Allemagne Fin-lande) il y en a plus de 50 (jusqursquoagrave 90 en Espagne)

bull Dans de nombreuses reacutegions le statut juridique le plus repreacutesenteacute au sein du reacuteseau est la struc-ture priveacutee agrave but non lucratif (majoritairement associative) la part srsquoeacutelevant agrave plus de 70 en Suegravede au Danemark en France Suisse Belgique et aux Pays-Bas

Il faut noter ici que lrsquoeacutetude ne prend en compte que les membres des associations elles-mecircmes adheacuterentes agrave Live DMA Par exemple en France et en Suisse la FEDELIMA et PETZI nrsquoacceptent pas les salles et clubs priveacutes commerciales qui existent pourtant bien sur leurs territoires

Pour mieux prendre en compte les diffeacuterents statuts juridiques et les diffeacuterentes jauges selon les reacute-gions ou pays nous avons mis en annexe de ce rapport les reacutesultats individuels de chaque membre de Live DMA qui incluent les totaux les moyennes (ou des meacutedianes) et les caracteacuteristiques principales de leurs salles qui peuvent ecirctre utiliseacutes pour eacutetablir des comparaisons agrave lrsquoeacutechelle europeacuteenne

Voir lrsquoAnnexe 4

CHIFFRES CLES DES SALLES DE CONCERT PAR REacuteGION - PAR MEMBRE DE LIVE DMA

15

Belgique (F)

Belgique (WB)

Suisse

France

Pays-Bas

Danemark

Suegravede

Norvegravege

Finlande

Allemagne

Royaume-Uni

Pays basque

Espagne

Catalogne

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

PETZI

FEDELIMA

VNPF

DANSK LIVE

SVENSK LIVE

NKA

LIVEFIN

LIVEKOMM

MUSIC VENUE TRUST

KULTURA LIVE

ACCES

ASACC

0

0

6

23

2

21

0

21

20

11

0

7

0

0

0

0

0

0

2

5

30

32

50

59

76

80

90

100

100

100

94

77

96

74

70

47

30

30

24

13

10

0

MEMBRE DE LIVE DMA REGION PAYSSalles

publiquesSalles priveacutees agrave but non lucratif

Salles priveacutees commerciales

Live DMA est un reacuteseau europeacuteen non gouvernemental qui œuvre agrave soutenir et promouvoir le sec-teur de la musique live Live DMA est par nature un reacuteseau de coopeacuteration internationale qui repose sur une vision et des valeurs communes Il est composeacute de 19 membres preacutesents dans 15 pays Ces membres sont des associations reacutegionales ou nationales de musique live qui repreacutesentent plus de 3 000 salles de concert clubs et festivals preacutesents sur lrsquoensemble du continent

En 2017 la Commission europeacuteenne a reconnu Live DMA comme reacuteseau europeacuteen Par le biais du programme Europe Creacuteative elle lui a accordeacute un financement pour deacutevelopper son projet Live Style Europe Il srsquoagit drsquoun laquo programme de renforcement des capaciteacutes raquo dont lrsquoobjectif est de deacutevelopper le pouvoir drsquoagir des lieux des festivals et des feacutedeacuterations reacutegionales et nationales de musiques actuelles et de leur fournir les compeacutetences et les outils neacutecessaires pour qursquoelles srsquoadaptent aux transforma-tions de leur secteur

En regroupant des acteurmiddotricemiddots indeacutependantmiddotemiddots issumiddotemiddots de lrsquoensemble du secteur de la musique live Live DMA est une voix collective qui vise agrave affronter les deacutefis europeacuteens et agrave souligner les apports culturels et sociaux des professionnelmiddotlemiddots du spectacle vivant

En tant que membre du Conseil Europeacuteen de la Musique et du Conseil International de la Musique Live DMA collabore activement avec drsquoautres reacuteseaux culturels europeacuteens pour peser sur lrsquoapproche europeacuteenne de la culture et inclure la culture et les arts dans les objectifs de long terme du projet eu-ropeacuteen

Agrave PROPOS DE LIVE DMA ET DU SURVEY

16

Le Conseil international de la mu-sique a proclameacute et œuvre agrave pro-mouvoir les Cinq Droits de la Mu-sique En tant que membre du Conseil europeacuteen de la musique Live DMA srsquoengage en faveur de ces droits

laquo Le Conseil International de la Musique promeut lrsquoaccegraves universel agrave la musique Il a proclameacute et œuvre agrave promouvoir les Cinq Droits de la Musique raquo

La situation des salles de concert et clubs deacutepend intimement de la mise en œuvre de politiques publiques adapteacutees de financements et de reacuteglementations agrave lrsquoeacutechelle locale comme agrave lrsquoeacutechelle natio-nale ou europeacuteenne Un environnement approprieacute pour ces scegravenes musicales repose sur lrsquoeacutequilibre des relations entre ces diffeacuterents pocircles

Les recommandations preacutesenteacutees dans lrsquoAnnexe 1 ont pour objectif de prendre en compte les ca-racteacuteristiques speacutecifiques des lieux de musiques actuelles deacutecrits dans ce rapport afin drsquoassurer des conditions favorables au deacuteveloppement et agrave la peacuterenniteacute de notre secteur

Ces preacuteconisations sont tireacutees de campagnes et de consultations anteacuterieures auxquelles Live DMA a participeacute telles que le dialogue entameacute dans Music Moves Europe les campagnes meneacutees lors des eacutelections europeacuteennes et le groupe de travail laquo Music is not Noise raquo Certaines recommandations viennent aussi de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique un outil qui a pour viseacutee de faire converger les nombreuses voix des diffeacuterents secteurs musicaux europeacuteens afin drsquoeacutetablir un dialogue continu entre deacutecideurmiddotsemiddots et repreacutesentantmiddotemiddots du secteur

Ces recommandations geacuteneacuterales peuvent ecirctre deacuteveloppeacutees et adapteacutees afin de mieux prendre en compte les speacutecificiteacutes locales et nationales Une seacuterie de modegraveles et drsquoeacutetudes sur les bonnes pra-tiques sont eacutegalement disponibles sur la plateforme de ressources de Live DMA Pour plus de donneacutees deacutetailleacutees nrsquoheacutesitez pas agrave contacter lrsquoeacutequipe de coordination de Live DMA et nos diffeacuterents membres agrave lrsquoeacutechelle nationale (voir la rubrique laquo contacts raquo agrave la fin de ce rapport)

AGISSONS

17

Dans cette eacutetude Live DMA repreacutesente 2 597 salles de concert et clubs de 15 diffeacuterents pays Lrsquoeacutetude preacutesente les reacutesultats de la derniegravere enquecircte portant sur lrsquoanneacutee 2017 qui fut meneacutee entre sep-tembre 2018 et mai 2019 auxquels srsquoajoutent les donneacutees compleacutementaires des salles de LiveKomm et de PETZI pour lrsquoanneacutee 2016 Les membres de Live DMA ont envoyeacute le mecircme ensemble de 25 questions agrave 1 943 salles et clubs de 14 reacuteseaux diffeacuterents dans 11 pays Belgique Danemark Finlande France Al-lemagne Pays-Bas Norvegravege Suegravede Suisse Espagne et Grande-Bretagne Les donneacutees de 604 salles ont eacuteteacute collecteacutees (31 de reacuteponses) et sont dans cette eacutetude extrapoleacutees aux totaux par membre de Live DMA et agrave lrsquoensemble des 2 597 salles membres du reacuteseau

POPULATIONDE LrsquoENQUEcircTE

18

Espagne

Catalogne

Belgique (F)

Belgique (WB)

Danemark

France

Pays basque

Finlande

Royaume-Uni

Norvegravege

Suegravede

Pays-Bas

ACCES

ASACC

CLUBCIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

SVENSK LIVE

VNPF

LIVEKOMM

PETZI

TOTAL

110

69

15

36

76

142

15

24

460

165

150

58

28

45

87

25

57

75

40

42

19

40

15

88

9

71

31

510

113

1943

Allemagne

Suisse

46

80

604

31

31

13

9

43

106

6

10

89

66

23

51

MEMBRES DE LIVE DMA REacuteGION PAYS POPULATION REacutePONSES

DONNEacuteES 2017

DONNEacuteES 2016

Depuis 2012 Live DMA collecte des donneacutees pour repreacutesenter les salles et clubs au niveau europeacuteen et permettre des comparaisons agrave diffeacuterentes eacutechelles Lrsquoenquecircte mesure

bull LrsquoORGANISATION statut juridique jauge

bull LES ACTIVITEacuteS activiteacutes compleacutementaires (hors diffusion musicale) eacuteveacutenements musicaux repreacute-sentations musicales et nombre de spectateurmiddotricemiddots

bull LES RESSOURCES HUMAINES personnel salarieacute beacuteneacutevoles et autres employeacutemiddotemiddots (stagiaires ap-prentimiddotemiddots) en nombre drsquoemployeacutemiddotemiddots et drsquoheures travailleacutees en eacutequivalents temps plein (ETP)

bull LES BILANS FINANCIERS coucircts de programmation charges de personnel drsquoinfrastructures (charges totales) ventes de billets subventions de fonctionnement restauration et bar (produits totaux)

Les questions et les deacutefinitions ont eacuteteacute harmoniseacutees pour lrsquoensemble des membres participants afin de creacuteer des totaux des moyennes et des meacutedianes utilisables agrave lrsquoeacutechelle du reacuteseau

Pour une liste des deacutefinitions des questions de lrsquoenquecircte et la terminologie principale voir lrsquoAn-nexe 2

Lrsquoeacutetude est reconduite chaque anneacutee afin de suivre la situation et les tendances les plus reacutecentes des salles Chaque anneacutee de nouveaux pays et de nouvelles salles participent agrave lrsquoenquecircte

laquo LrsquoEacutetude ndash Les salles de concert amp les clubs en Europe ndash Chiffres cleacutes raquo est une publication de Live DMA (Nantes copy 2020) Tous droits reacuteserveacutes Aucune partie de cette publication ne peut ecirctre re-produite stockeacutee dans un systegraveme de recherche diffuseacutee ou transmise sous quelque forme ou par quelque proceacutedeacute eacutelectronique ou meacutecanique que ce soit ndash photocopie enregistrement ou autre ndash sans lrsquoautorisation preacutealable de lrsquoeacutediteur

Malgreacute tout le soin apporteacute agrave lrsquoeacutedition de cette publication lrsquoeacutediteur ne peut ecirctre tenu pour res-ponsable des dommages reacutesultant drsquoune quelconque erreur dans cette publication Live DMA tient eacutegalement agrave souligner que ces donneacutees sont constitueacutees de totaux et de moyennes calculeacutes pour lrsquoen-semble des salles membres du reacuteseau il srsquoensuit qursquoaucune appreacuteciation tireacutee des eacuteleacutements geacuteneacuteraux ne vaut pour des lieux de diffusion pris individuellement

Le soutien de la Commission europeacuteenne agrave la production de cette publication ne constitue pas une approbation du contenu qui reflegravete les vues des seuls auteurs et la Commission ne peut ecirctre tenue responsable de lrsquoutilisation qui pourrait ecirctre faite des informations contenues dans cette publication

MEacuteTHODOLOGIE DE LrsquoENQUEcircTE

19

CREacuteDITS

AVERTISSEMENT

Auteurs Arne DeeAudrey Guerre

Reacutedactrice Juliette Olivares

Collecte de donneacutees amp traitement Arne Dee (Dee Music)

Graphisme Guillemette Gatineau-Wemmersch

PhotoIllustrations Photo Nicolas Faus ProductionPage 1 What Artists Say - httpwwwlive-dmaeuwhat-artists-sayPage 6 Nicolas Faus ProductionPage 7 PixabayPage 17 Union Europeacuteenne

Traduction franccedilaise Jedediah Sklower

20

CONTACTSCoordinateurs locaux de lrsquoenquecircte

Bureaux de Live DMA Coordinateur de lrsquoenquecirctecontactlive-dmaeu 35 rue crucy 44000 Nantes (France)

Arne DeeDee Musicconsultancy amp talent bookingAmsterdam (NL)arnedee-musiccom

Elda Goacutemez

Adriana Alcover

Marc Steens

David Dehard

Michael Nymann Folmer

Hyacinthe Chataigneacute

Arkaitz Villar

Christian Ordon

Salla Vallius

Simon Bray

Andreas Feen Soslashrensen

Yves Mermoud

Maringns Katsler

Arne Dee

ACCES

ASACC

CLUB CIRCUIT

COURT-CIRCUIT

DANSK LIVE

FEDELIMA

KULTURA LIVE

LIVEKOMM

LIVEFIN

MUSIC VENUE TRUST

NKA

PETZI

SVENSK LIVE

VNPF

eldagomezsalasdeconciertoscom

asaccasaccnet

infoclubcircuitbe

davidcourtcircuitbe

michaeldansklivedk

hyacinthechataignefedelimaorg

infokulturalivecom

christianordonlivekommorg

sallalivefinfi

simonbraymusicvenuetrustcom

andreaskonsertarrangorno

yvesmermoudpetzich

manssvensklivese

arnevnpfnl

ANNEXE 1 Recommandations

bull Deacutevelopper la meacutethodologie de lrsquoEacutetude et son application agrave drsquoautres sous-secteurs (indicateurs partageacutes renforcement des capaciteacutes deacutevelop-pement et structuration du secteur musical)bull Deacutevelopper des recherches qualitatives et des partenariats avec le monde acadeacutemique (par un programme et des financements deacutedieacutes tels que Horizon 2020)bull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur les pratiques et les publics de la musique de maniegravere inclu-sive (sans consideacuterer ceuxmiddotcelles-ci comme des consommateurmiddotricemiddots)bull Deacutevelopper des enquecirctes et des eacutetudes de marcheacute flash sur la diversiteacute et la diffusion artistiques au sein du secteur europeacuteen de la musique livebull Deacutevelopper des eacutetudes flash sur lrsquoemploi les talents et les compeacutetences y compris ceux des beacuteneacutevoles

bull Soutenir Europe Creacuteative en tant que pro-gramme pour les secteurs culturels et creacuteatifs en Europe avec un budget effectif afin de mettre en œuvre ses diffeacuterentes actions et leur per-mettre drsquoavoir un reacuteel impact sur le secteur Nous soutenons la proposition du Parlement europeacuteen de doubler le budget de ce programmebull Deacutevelopper la connaissance et les opportuniteacutes pour que le secteur musical puisse les appliquer agrave drsquoautres programmes europeacuteens tels qursquoErasmus + Horizon 2020 URBACT et les fonds structu-rels et reacutegionaux bull Soutenir Music Moves Europe pour faciliter lrsquoac-cegraves au service des acteurmiddotricemiddots du champ musi-

cal agrave des financements et particuliegraverement les salles de concert Lrsquoappel pilote 2019 pour la coo-peacuteration de petites salles de concert est un bon exemple qui meacuterite drsquoecirctre soutenubull Seacutelectionner plus de projets par appel Les pe-tites structures ne disposent que drsquoeacutequipes reacute-duites et ne prennent pas le temps drsquoeffectuer les deacutemarches adeacutequates si le taux de reacuteussite est tregraves faiblebull Donner une part importante des cofinance-ments europeacuteens aux projets (au moins 80 )bull Garantir un preacutefinancement pour eacuteviter les pro-blegravemes de treacutesorerie

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LA COLLECTE DE DONNEES

RECOMMANDATIONS RELATIVES Agrave LrsquoACCEgraveS AUX FINANCEMENTS

ldquoCreacuteer un organisme indeacutependant tel qursquoun Observatoire de la musique constituant une base europeacuteenne de donneacutees et de recherches sur le sec-teur et le marcheacute de la musiquerdquo

ldquoAugmenter standardiser et com-parer la collecte de donneacutees au ni-veau europeacuteen afin de garantir la coheacuterence et la fiabiliteacute des don-neacutees collecteacutees rdquoExtrait delrsquoEuropean Agenda for Music

21

bull Deacutevelopper des politiques publiques de la musique qui se soucient de lrsquointeacuterecirct geacuteneacuteral plus que du poten-tiel eacuteconomique du secteur

bull Soutenir la diversiteacute (des artistes de la culture comme des structures de diffusion) du secteur musical qui est mise en danger par le deacuteveloppe-ment de multinationales

bull Susciter le dialogue et la coopeacuteration entre les structures publiques et priveacutees et non leur mise en concurrence afin de renforcer lrsquoimpact des politiques publiques

bull Inteacutegrer la musique et ses lieux agrave la planification urbaine Agrave cette fin nous recommandons de reacuteu-nir les deacutecideurmiddotsemiddots les acteurmiddotricemiddots culturelmiddotlemiddots et les citoyenmiddotnemiddots pour des consultations et un dia-logue portant sur des politiques utiles concernant la musique et lrsquourbanisme Soutenir la creacuteation drsquoun forum offrant la possibiliteacute drsquoeacutechanger des savoirs entre les deacutecideurmiddotsemiddots et le secteur musical Un tel forum pourrait prendre la forme drsquoune ambassade ou drsquoun conseil de la nuit drsquoun reacuteseau local ou de tout autre organisme repreacutesentant et reconnu par le secteur musical local Dans nombre de grandes villes europeacuteennes ces organismes existent et opegraverent depuis des anneacutees Parmi les exemples

bull La transformation en loi de lrsquoAgent of change afin de proteacuteger et de preacuteserver les valeurs culturelles des salles et clubs ainsi que le tissu eacuteconomique culturel et social des villes et des communauteacutes Sa mise en œuvre au Royaume-Uni est preacutesenteacutee dans le webinaire produit par Live DMA LrsquoAgent of change est une approche positive qui amegravene les deacutecideurmiddotsemiddots le secteur et les urbanistes agrave travail-ler ensemble

bull La creacuteation drsquoun fonds pour lrsquoisolation phonique des

RECOMMANDATIONS RELATIVES AU DIALOGUE ET AUX POLITIQUES PUBLIQUES DE LA MUSIQUE

RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX FINANCEMENTS ET AUX REacuteGLEMENTATIONS

ldquoExplorer davantage lrsquoimpact social socieacutetal et eacuteconomique de la musique aux niveaux mu-nicipal reacutegional et national et encourager les gouvernements agrave investir dans la musique rdquo

ldquoPromouvoir un sentiment drsquoapparte-nance parmi les citoyenmiddotne2s en les en-courageant agrave participer artistiquement financiegraverement ou beacuteneacutevolement agrave des projets musicauxrdquo Citations tireacutees de lrsquoAgen-da Europeacuteen de la Musique

ldquoReconnaicirctre la contribution culturelle des salles de concert et leur permettre drsquoavoir accegraves agrave des financements etou agrave des reacutegimes fiscaux avantageuxrdquoCitation tireacutee de lrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique

on peut citer les reacuteseaux locaux (comme la Clubcommission Berlin ou la Bar amp Club Kom-mission Zuumlrich) des projets multipartenaires (comme la Plateforme de la Vie Nocturne) des meacutethodes de concertation (comme le SOLI-MA - Scheacutema drsquoOrientation de deacuteveloppement des lieux de musiques actuelles en France) ou encore la preacutesence drsquounmiddote maire de la nuit (comme agrave Londres Amsterdam Mannheim ou Groningue)

bull La mise en place de rencontres informelles de reacuteceptions annuelles agrave lrsquooccasion desquelles les deacutecideurmiddotsemiddots rendent visite aux lieux de musiques actuelles Agrave lrsquooccasion drsquoeacuteveacutenements tels que lrsquoOpen Club Day les salles et les pro-fessionnelmiddotlemiddots ont lrsquooccasion de deacutefaire les steacute-reacuteotypes qui fleacutetrissent leur image et de mon-trer ce qui se fait agrave lrsquointeacuterieur drsquoune salle de concert Avec le secteur professionnel les col-lectiviteacutes publiques les hommes et les femmes politiques et les deacutecideurmiddotsemiddots peuvent deacutevelop-per lrsquoattrait de ces lieux aupregraves des villes et des communauteacutes

infrastructures permettrait de proteacuteger lrsquoeacutecosys-tegraveme des quartiers Un tel fonds creacutee un exemple positif drsquoinvestissement dans la vitaliteacute des quar-tiers Des exemples existent le Laumlrmschutzfonds Berlin et les subventions de la mairie de Barce-lone pour lrsquoinvestissement dans les lieux de mu-siques actuelles

bull La reconnaissance des salles de concert comme espaces culturels devrait avoir des ef-fets reacutegulateurs agrave lrsquoeacutechelle locale baisser les taxes indirectes et les coucircts drsquoinfrastructures ce qui reacuteduirait la fragiliteacute de nombre de salles et de clubs Les horaires drsquoouverture les res-trictions drsquoacircge doivent eacutegalement ecirctre eacutevoqueacutes avec les repreacutesentantmiddotemiddots locauxmiddotles des salles et clubs afin de trouver un accord

Pour en savoir plus sur le travail de sensibilisation de Live DMA et nos recommandations consulter les documents suivants bull Music is not Noise les reacutesultats du groupe de travail de Live DMA et recommandations aupregraves de lrsquoOrganisation mondiale de la Santeacutebull La campagne des eacutelections europeacuteennes et la lettre aux membres du Parlement europeacuteenbull Les tribunes communes drsquoEurope Creacuteative et de Music Moves Europe adresseacutees aux institutions europeacuteennesbull LrsquoAgenda Europeacuteen de la Musique coordonneacute par le Conseil europeacuteen de la musique

22

La jauge des lieux de musiques actuelles ne tient compte que des locaux utiliseacutes pour les concerts Il srsquoagit de la somme de la capaciteacute drsquoaccueil maximale de lrsquoensemble des salles pouvant ecirctre utiliseacutees simultaneacutement pour les concerts Il ne srsquoagit pas des

recettes ni de la capaciteacute technique ou du nombre de spectateurmiddotricemiddots autoriseacutes par les autoriteacutes

Les activiteacutes culturelles des salles de concert et des clubs incluent par exemple les actions culturelles le travail beacuteneacutevole lrsquoensei-gnement musical les activiteacutes scolaires etc

Les outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots des salles incluent par exemple les locaux de reacutepeacutetition drsquoenregistrement les studios les centres de ressources etc

Lrsquoaccompagnement artistique inclut par exemple les reacutesidences artistiques les formations administratives et techniques etc

Lrsquoactiviteacute de barrestauration existe si la salle de concert propose eacutegalement un bar un restaurant une buvette etc en dehors des horaires de concert

Un eacuteveacutenement musical est un eacuteveacutenement public avec un programme et un accegraves payant ou gratuit Les eacuteveacutenements musicaux peuvent inclure plusieurs performances meneacutees par des formations des groupes ou des DJ

Les places payeacutees sont constitueacutees de toumiddottemiddots les spectateurmiddotricemiddots ayant payeacute un prix drsquoaccegraves ndash quel qursquoil soit ndash pour assister agrave un concert

Les places gratuites sont constitueacutees des spectateurmiddotricemiddots qui ne paient pas de prix drsquoaccegraves parce que lrsquoeacuteveacutenement musical nrsquoen requiert pas ou parce qursquoilsmiddotelles ont eacuteteacute inviteacutemiddotemiddots agrave assister gratuitement agrave un concert payant

Les ressources humaines sont constitueacutees de lrsquoensemble des personnels des salles et clubs (salarieacutemiddotemiddots beacuteneacutevoles et autres em-ployeacutemiddotemiddots) ainsi que les beacuteneacutevoles des salles membres de la FEDELIMA en France (bien qursquoils ne soient pas leacutegalement deacutefinis comme des employeacutemiddotemiddots)

La cateacutegorie des salarieacutemiddotemiddots est constitueacutee de la masse salariale drsquoune salle le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots La cateacutegorie exclut les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots qursquoilsmiddotelles soient reacutemuneacutereacutemiddotemiddots ou non tels que les stagiaires et apprentimiddotemiddots Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des beacuteneacutevoles inclut les personnes qui accomplissent volontairement et pendant leur temps libre un service pour la salle de concert Les beacuteneacutevoles ne perccediloivent pas de salaires mecircme srsquoilsmiddotelles peuvent percevoir une compensation financiegravere lorsqursquoelle est autoriseacutee pour des beacuteneacutevoles La cateacutegorie exclut les autres employeacutemiddotemiddots beacuteneacuteficiant ou non drsquoune compensation financiegravere tels que les stagiaires Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

La cateacutegorie des autres employeacutemiddotemiddots inclut par exemple les stagiaires les apprentimiddotemiddots les personnels deacutefrayeacutes les services ci-viques etc travaillant pour les salles Elle exclut les salarieacutemiddotemiddots le personnel embaucheacute les emplois subventionneacutes et les travail-leurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots ainsi que les beacuteneacutevoles Elle exclut eacutegalement les artistes et leurs eacutequipes

Les eacutequivalents temps plein (ETP) la semaine de travail peut varier selon la structure et peut par conseacutequent affecter la valeur des ETP Par exemple dans le cas drsquoune structure ayant travaillant 40 heures pendant une semaine eacutequivaut agrave 10 ETP (4040=10) un membre du personnel y ayant travailleacute 32 heures eacutequivaut agrave 08 ETP (3240=08)

Les produits totaux sont constitueacutes de lrsquoensemble des ventes de billets de boissons et de nourriture des subventions et drsquoautres recettes

Les ventes de billets incluent le produit des ventes de billets Elles excluent les recettes tireacutees drsquoautres sources indirectes telles que le vestiaire les reacuteservations les adheacutesions et les produits deacuteriveacutes

Les subventions sont constitueacutees de lrsquoensemble des produits venant de fonds publics municipaux reacutegionaux nationaux supra-nationaux (europeacuteens) etc

Les recettes bar et restauration incluent lrsquoensemble des recettes tireacutees de la vente de nourriture de boissons drsquoalcool de traiteurs etc

Les charges totales sont constitueacutees de la somme des coucircts de programmation des loyers des frais de personnel de lrsquoachat de nourriture et de boissons et de tous les autres coucircts

Les coucircts de programmation sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts relatifs aux repreacutesentations artistiques tels que les salaires les frais de deacutesistement les frais partageacutes les droits drsquoauteur et copyrights les frais de booking la restauration des artistes les frais de plateau additionnels (sono deacutecors additionnels) Les frais de communication nrsquoen font pas partie pas plus que les coucircts drsquoinfrastructures propres aux salles (reacutegie deacutecors sono location de salles etc)

Les frais de personnels sont constitueacutes de lrsquoensemble des coucircts engageacutes pour les salarieacutemiddotemiddots les travailleurmiddotsemiddots indeacutependantmiddotemiddots les beacuteneacutevoles et les autres employeacutemiddotemiddots pour mettre en œuvre les activiteacutes musicales que ce soit durant la phase de preacuteparation ou pendant lrsquoeacuteveacutenement musical Ils incluent les salaires bruts les cotisations sociales et le coucirct des beacuteneacutevoles Les salaires bruts in-cluent les paiements effectueacutes sous la forme de sommes additionnelles telles que les indemniteacutes les primes les heures suppleacutemen-taires les deacutefraiements les suppleacutements les allocations etc Les charges sociales incluent les cotisations patronales agrave la seacutecuriteacute sociale aux fonds de preacutevoyance aux assurances maladie chocircmage ainsi que les frais de deacutemeacutenagement de logement de garde drsquoenfants drsquohabillement etc Les coucircts de beacuteneacutevoles peuvent inclure les coucircts engageacutes pour des activiteacutes des deacuteplacements le logement la formation les assurances les repas des beacuteneacutevoles etc Cette cateacutegorie nrsquoinclut pas les sommes verseacutees aux artistes

Les coucircts drsquoinfrastructures incluent lrsquoensemble des coucircts de location et drsquoassurance des lieux les fluides la teacuteleacutesurveillance lrsquoen-tretien (contrats de service installations)

Lrsquoensemble des donneacutees financiegraveres de cette eacutetude sont exprimeacutees en euros hors taxes

ANNEXE 2 Lexique et deacutefinitions

23

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

8 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures publiques mais elles ne sont monnaie courante que dans les associations danoise finlandaise franccedilaise allemande et norveacutegienne On en trouve eacutegalement au Pays basque (cocircteacute franccedilais) aux Pays-Bas et en Suisse

Les salles publiques du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 600 places et elles sont donc relativement grandes par com-paraison avec les autres salles du reacuteseau Elles programment en moyenne 98 eacuteveacutenements musicaux par an avec 165 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 25 000 spectateurmiddotricemiddots 33 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts une part relativement eacuteleveacutee de ces salles propose eacutegalement des activiteacutes culturelles des outils et locaux pour les musicienmiddotnemiddots et lrsquoaccompagnement de projets artistiques

Les salles de concert publiques ont le plus souvent eacuteteacute creacuteeacutees agrave lrsquoinitiative drsquoautoriteacutes publiques et sont financeacutees par celles-ci par conseacutequent les subventions repreacutesentent une part importante (54 ) de leurs produits totaux Ces salles doivent aussi une part significative de leurs recettes aux deacutepenses du public (36 ) que ce soit par la vente de billets ou de boissons et de nourriture Si les produits se distinguent la part des ressources affecteacutees agrave la pro-grammation musicale aux salarieacutemiddotemiddots et aux infrastructures ne diffegravere guegravere des structures priveacutees ou associatives

ANNEXE 3A Vue drsquoensemble des salles publiques

Activiteacutees proposeacutees par les salles publiques

PRODUITS CHARGESRESTAURATION

amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS11

25

37

29

9

24

10

54

28082633143162031 35

De nombreux beacuteneacutevoles (33 ) precirctent main-forte aux structures publiques mais la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves faible (4 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (87 ) est le fait des sala-rieacutemiddotemiddots 39 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels pour les salles publiques

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES54 33 13

87 4 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

24

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 63 salles de concert publiques membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

44 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif en tregraves grande majoriteacute organiseacutees sous formes associatives Il srsquoagit du type de structuration le plus freacutequent dans les reacuteseaux belge danois franccedilais neacuteerlandais sueacutedois et suisse Les structures priveacutees agrave but non lucratif sont eacutegalement freacutequentes dans les reacuteseaux britannique finlandais allemand norveacutegien basque et espagnol

Les salles priveacutees agrave but non lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 399 places Elles programment en moyenne 99 eacuteveacutenements musicaux par an avec 218 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 24 000 spectateurmiddotricemiddots 47 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles artistiques culinaires et pluridisciplinaires dans les proportions suivantes

Les salles de concert priveacutees agrave but non lucratif (principalement associatives) sont des structures indeacutependantes mais elles reccediloivent des subventions de collectiviteacutes territoriales (locales reacutegionales ou nationales) Les produits de ces structures sont dans lrsquoensemble composeacutes de subventions (31 ) et de deacutepenses du public (55 ) La part des subventions est neacuteanmoins bien plus basse pour les salles associatives plus grandes (1000+) Les sommes relatives alloueacutees agrave la programmation musicale agrave la masse salariale et aux infrastructures ne les distinguent pas beaucoup des deux autres types de structures

ANNEXE 3B vue drsquoensemble des salles priveacutees agrave but non lucratif

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

25

30

34

32

9

2514

31

344542422322141315 22

De tregraves nombreux beacuteneacutevoles (70 ) precirctent main-forte aux structures associatives et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est consideacuterable (34 ) Neacuteanmoins la majoriteacute du travail effectueacute (58 ) est le fait de salarieacutemiddotemiddots 40 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels - pour les salles priveacutees agrave but non lucratif

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES27 70 3

58 34 8HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

25

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 193 salles de concert priveacutees agrave but non lucratif membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

bull EXCLUSIVEMENT DE LA DIFFUSION

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

48 de lrsquoensemble des salles de concert membres de Live DMA sont des structures priveacutees commerciales Il srsquoagit de la structure la plus freacutequente dans les associations allemande espagnole et britannique mais elles sont eacutegalement tregraves preacutesentes dans les reacuteseaux du nord de lrsquoEurope Danemark Finlande Norvegravege et Suegravede

Les salles priveacutees agrave but lucratif du reacuteseau ont une jauge meacutediane de 300 places Elles programment en moyenne 211 eacuteveacutenements musicaux par an avec 473 repreacutesentations artistiques qui attirent plus de 37 000 spectateurmiddotricemiddots 32 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Ces salles ne se consacrent pas exclusivement agrave la programmation de concerts elles proposent eacutegalement des activiteacutes culturelles pluridisciplinaires et dans une moindre mesure drsquoaccompagnent artistique Elles combinent souvent leur fonc-tion principale avec un bar ou un restaurant

Les salles de concert priveacutees commerciales sont des structures agrave but lucratif mais la plupart drsquoentre elles ne reacutealisent pas de marges de profit et reacuteinvestissent lrsquoensemble de leurs recettes dans leur fonction de salle de concert Dans la mesure ougrave elles ne reccediloivent que peu de subventions (2 du total) elles deacutependent de re-cettes propres soit essentiellement les deacutepenses faites par les spectateurs (88 ) ndash achats de places nourriture et boissons Si la structure de leurs produits est diffeacuterente la part de ressources affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures nrsquoest en revanche guegravere diffeacuterente des structures agrave but non lucratif

ANNEXE 3C vue drsquoensemble des salles priveacutees commerciales

Activiteacutes proposeacutees par les salles priveacutees commerciales

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE

PERSONNEL

COUcircTSDE

PROGRAMMATION

IN-FRASTRUC-

TURES

AUTRESCHARGES

AUTRES RECETTES

SUBVENTIONS

50

38

33

30

15

21

10

2

303121134821251533 49

Les structures priveacutees commerciales font appel agrave peu de beacuteneacutevoles (13 ) et la part qursquoilsmiddotelles repreacutesentent en heures travailleacutees ETP est tregraves basse (2 ) La grande majoriteacute du travail effectueacute (91 ) est le fait des salarieacutemiddotemiddots 41 de lrsquoensemble des personnes travaillant dans ces structures sont des femmes

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels dans les salles priveacutees commerciales

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES83 13 4

91 2 7HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

26

PRODUITS CHARGES

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees collecteacutees (2016 et 2017) aupregraves de 381 salles de concert priveacutees commerciales membres de Live DMA

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ACCES repreacutesente 110 salles espagnoles mais nrsquoinclut pas les salles de Catalogne et du Pays basque qui sont quant agrave elles repreacutesenteacutees par deux autres membres de Live DMA ASACC et Kultura Live

Les salles du reacuteseau ACCES ont une jauge meacutediane de 265 places et sont donc pour lrsquoen-semble relativement petites Elles programment au total environ 18 000 repreacutesentations ar-tistiques par an qui attirent plus de 28 millions de spectateurmiddotricemiddots 65 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

90 des salles de concert membres du reacuteseau ACCES sont des structures priveacutees commerciales avec un pro-duit total de plus de 28 millions drsquoeuros Les subven-tions ne repreacutesentent que 2 du produit total Elles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacute-penses reacutealiseacutees par le public (93 ) Leurs recettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de pro-grammation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4A Vue drsquoensemble des salles membres drsquoACCES

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur salasdeconciertoscom etou contacter Elda Goacutemez la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte eldagomezsalasde-conciertoscom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES PRODUITS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTIONS

PRODUITS CHARGES

6

45

26

33

26

15

48

2

010

90

472720633740235067

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles ne repreacutesentent qursquoune tregraves faible propor-tion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (2 ) Sur lrsquoensemble des 1 600 personnes qursquoelles em-ploient 1 500 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 41 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

93 2 5

93 2 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

27

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres de lrsquoACCES et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 110 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

ASACC repreacutesente 69 salles catalanes Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 150 places et sont donc pour lrsquoensemble relativement petites Elles programment au total environ 30 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 4 millions de spectateurmiddotricemiddots 45 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

90 des salles de concert membres du reacuteseau ASACC sont des structures priveacutees commerciales avec un produit total de plus de 67 millions drsquoeuros Les sub-ventions ne repreacutesentent que 3 du produit total Ces salles tirent la tregraves grande majoriteacute de leurs produits des deacutepenses reacutealiseacutees par le public (91 ) Leurs re-cettes servent essentiellement agrave couvrir les coucircts de programmation la masse salariale et les infrastructures

ANNEXE 4B Vue drsquoensemble des salles membres drsquoASACC

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpwwwinfoconcertscatesasacc etou contac-ter Adriana Alcover la coordinatrice locale de lrsquoenquecircte adrianaasaccnet

010

90

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS

7

41

50

3

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

FRAIS DE PERSONNEL

CHARGES

32

23

14

30

523526612326324261

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles espagnoles (1 ) Sur lrsquoensemble des 1 400 personnes qursquoelles emploient 1 350 sont salarieacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

94 1 5

92 2 6HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

28

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 31 salles membres drsquoASACC et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 69 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Kultura Live repreacutesente 15 salles du Pays basque Elles ont une jauge meacutediane de 648 places mais certaines accueillent moins de 150 personnes Elles pro-gramment au total environ 2 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 400 000 spectateurmiddotricemiddots 50 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

80 des salles de concert membres du reacuteseau Kultu-ra Live sont des structures priveacutees commerciales mais deux drsquoentre elles ont un statut associatif et lrsquounique salle situeacutee en France a un statut public Le modegravele eacuteconomique de ces salles est speacutecifique Dans lrsquoen-semble elles ont engendreacute un produit total de plus de 7 millions drsquoeuros

ANNEXE 4C Vue drsquoensemble des salles membres du reacuteseauKULTURA LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpkulturalivecom etou contacter Arkaitz Villar la coordinateur local de lrsquoenquecircte infokulturalivecom

713

80

671733836750336767

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Les beacuteneacutevoles constituent une tregraves faible proportion des personnes employeacutees dans les salles basques (6 ) Sur lrsquoensemble des 280 personnes qursquoelles emploient 240 sont salarieacutees Les femmes repreacutesentent 34 de lrsquoen-semble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

87 6 7

85 5 10HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

29

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 6 salles membres de Kultura Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

La FEDELIMA repreacutesente 142 salles franccedilaises Les salles de ce reacuteseau ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total de pregraves de 17 300 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de spectateurmiddotricemiddots 48 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts les salles franccedilaises proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

77 des salles de concert membres de la FEDELIMA sont des structures priveacutees agrave but non lucratif (tregraves majoritaire-ment associatives) 23 sont publiques chaque cateacute-gorie a des fonctions et des modegraveles eacuteconomiques diffeacute-rents Ces salles ont engendreacute un produit total de plus de 147 millions drsquoeuros Les subventions repreacutesentent une grande part de leurs produits (58 ) une caracteacuteristique qui tient agrave la forte proportion de salles publiques agrave lrsquoim-portance de la masse salariale et des fonctions sociales et culturelles qursquoelles assument Par rapport agrave drsquoautres reacutegions europeacuteennes la part des recettes venant des deacute-penses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots est plus faible (26 )

ANNEXE 4D Vue drsquoensemble des salles membres de laFEDELIMA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le dernier rapport de la FEDELIMA sur leur site wwwfedelimaorgarticle170html etou contacter Hyacinthe Chataigneacute qui coordonne les enquecirctes de la feacutedeacuteration hyacinthechataignefedelimaorg

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1716

41

22

2

35

10

58

2377

0

94919814422

24 1 4

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En France un reacutegime juridique speacutecifique veut que les beacuteneacute-voles ne puissent pas ecirctre reacutemuneacutereacutemiddotemiddots pour leur travail ou accomplir des tacircches pouvant ecirctre effectueacutees par des em-ployeacutemiddotemiddots Ilsmiddotelles ne sont donc pas comptabiliseacutemiddotemiddots en tant que travailleurmiddotsemiddots et nrsquoapparaissent par conseacutequent pas dans nos statistiques sur les heures travailleacutees ETP Nous les avons

toutefois inclus dans les ressources humaines totales afin de montrer lrsquoimportance de leur engagement au service des salles de la FEDELIMA Sur lrsquoensemble des plus de 8 600 personnes actives dans ces salles 1 600 sont salarieacutees et plus de 6 500 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 37 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES(statut franccedilais)

AUTRES

19 76 5

91 0 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

30

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 106 salles membres de la FEDELIMA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 142 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

PETZI la Feacutedeacuteration suisse des clubs et festivals repreacutesente 113 salles Celles-ci sont relative-ment petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 16 400 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 22 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles suisses proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres de la feacutedeacuteration sont des structures agrave but non lucratif dont 94 sont priveacutees et 6 publiques Ces salles ont engendreacute un produit total de 85 millions drsquoeuros constitueacutes notam-ment de 25 de subventions et de 64 de deacutepenses reacutealiseacutees par les spectateurmiddotricemiddots Le soutien des autori-teacutes publiques et le grand nombre de beacuteneacutevoles font que les coucircts drsquoexploitation sont relativement plus bas que dans drsquoautres reacutegions Les recettes des ventes de billets peuvent par conseacutequent ecirctre utiliseacutees pour la program-mation et investies dans des talents eacutemergents

ANNEXE 4E Vue drsquoensemble des salles membres de PETZI

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwpetzichfr etou contacter Yves Mermoud qui coordonne ses enquecirctes yvesmermoudpetzich

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

11

27

34

31

11

25

37

25

694

0

282629311519122315

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Suisse les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment des plus petites et des structures as-sociatives Sur lrsquoensemble des 8 800 personnes travaillant dans ces salles plus de 5 500 sont beacuteneacutevoles et repreacute-sentent 55 du total drsquoheures travailleacutees

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES

35 63 2

40 55 5HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

31

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 80 salles membres de PETZI et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 113 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveKomm repreacutesente 510 salles allemandes regroupeacutees par reacutegions Nous ne disposons pour lrsquoinstant que drsquoinformations limiteacutees tireacutees de leur enquecircte de 2016 mais elles nous permettent deacutejagrave de deacutefinir les caracteacuteris-tiques principales et le modegravele eacuteconomique des salles allemandes Celles-ci sont relativement petites avec une jauge meacutediane de 300 places Elles programment au total plus de 160 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 146 millions de spectateurmiddotricemiddots 57 de ces struc-tures organisent eacutegalement des festivals

Les membres de LiveKomm preacutesentent des profils varieacutes avec 59 de structures priveacutees commerciales 30 de structures priveacutees agrave but non lucratif et 11 de structures publiques Leurs modegraveles eacuteconomiques sont par conseacutequent eacutegalement divers Les structures agrave but non lucratif beacuteneacuteficient de peu de subventions (6 ) par rapport agrave leurs eacutequivalents europeacuteens et les salles deacutependent principalement des deacutepenses reacute-aliseacutees par les spectateurmiddotricemiddots (76 ) En moyenne le montant des coucircts artistiques est supeacuterieur aux re-cettes de billetterie

Annexe 4F Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEKOMM

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

1836

37

28

12

23

40

6

1130

59

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

LiveKomm coopegravere en ce moment avec lrsquoInitiative Musik (le bureau export allemand pour la musique) sur une en-quecircte nationale qui inclut les donneacutees collecteacutees par les salles de LiveKomm les reacutesultats devraient ecirctre publieacutes agrave lrsquoautomne 2020

La Berlin Clubcommission qui regroupe 251 clubs salles et promoteurs berlinois a sorti un rapport au printemps 2019 qui mesure lrsquoimpact social et eacuteconomique des clubs berlinois Il est teacuteleacutechargeable agrave lrsquoadresse suivante httpswwwclubcommissiondeclub-culture-study

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez consulter le site du reacuteseau httpswwwlivekommorg etou contacter Christian Ordon christianordonliveKommorg

32

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2016) collecteacutees en 2017-18 aupregraves de 46 salles membres de LiveKomm et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 510 salles membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Court-Circuit repreacutesente 36 salles situeacutees en Belgique francophone (Wallonie et Bruxelles) Ces salles ont une jauge meacutediane de 400 places Elles programment au total pregraves de 7 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 89 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

Toutes les salles de concert membres du reacuteseau Court-Circuit sont des structures priveacutees agrave but non lu-cratif Le total de leurs produits deacutepasse les 135 millions drsquoeuros Ceux-ci consistent pour lrsquoessentiel de 32 de subventions et de 58 de deacutepenses faites par les spec-tateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les ressources consacreacutees agrave la pro-grammation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre inves-ties dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4G Vue drsquoensemble des salles membres deCOURT-CIRCUIT

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpswwwcourt-circuitbe etou contacter David De-hard le coordinateur local de lrsquoenquecircte davidcourtcir-cuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION INFRASTRUC-

TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

35

41

409

10

23

32

0100

0

446767222222332267

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 200 personnes qursquoelles emploient 800 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 39 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes constituent 21 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES19 67 14

42 39 19HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

33

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 au-pregraves de 9 salles membres de Court-Circuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 36 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Clubcircuit repreacutesente 15 salles situeacutees en Flandre ndash la reacutegion neacuteerlandophone de Belgique Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 3 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 550 000 spectateurmiddotricemiddots 85 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

100 des salles de concert membres du reacuteseau Clubcir-cuit sont des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 21 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 40 de subventions et 48 de deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de per-sonnel Les ressources consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacutequent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

ANNEXE 4H Vue drsquoensemble des salles membres de Clubcircuit

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwclubcircuitbe etou contacter Marc Steens infoclubcircuitbe

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

12

31

27

37

9

27

17

40

0100

0

624677773188092

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Belgique les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles ndash notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 4 200 personnes actives dans ces lieux 4 000 sont beacute-neacutevoles et repreacutesentent 36 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes constituent 29 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES3 96 1

55 36 9HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

34

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 13 salles membres de Clubcircuit et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 15 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Lrsquoassociation neacuteerlandaise de salles de concert et de festivals VNPF repreacutesente 58 salles situeacutees aux Pays-Bas Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 26 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 41 millions de spectateurmiddotricemiddots 49 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

Les salles de concert membres du reacuteseau VNPF sont dans leur quasi-totaliteacute (98 ) des structures priveacutees agrave but non lucratif Elles engendrent un produit total de 167 millions drsquoeuros qui consiste pour lrsquoessentiel en 25 de subventions et 62 de deacutepenses effec-tueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacutevolat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la programmation deacutepassent par conseacute-quent les recettes de billetterie et plus de ressources peuvent ainsi ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4I Vue drsquoensemble des salles membres de VNPF

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp LOCAUX POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwvnpfnl etou contacter Arne Dee le coordinateur lo-cal de lrsquoeacutetude arnevnpfnl

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

13

37

33

35

12

20

25

25

296

2

16242016141061416

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Dans les Pays-Bas les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 8 200 personnes qursquoelles emploient plus de 4 600 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 17 du total drsquoheures travail-leacutees Les femmes repreacutesentent 43 de lrsquoensemble

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES39 56 4

72 17 11HEURES TRAVAILLEacuteES (ETP)

35

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018 aupregraves de 51 salles membres de VNPF et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 58 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Music Venue Trust repreacutesente 460 salles situeacutees au Royaume-Uni Ces salles sont dans lrsquoensemble assez petites avec une jauge meacutediane de 250 places Elles pro-gramment au total drsquoenviron 350 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 125 millions de spectateurmiddotricemiddots 18 de ces structures organisent eacutegale-ment des festivals

76 des salles de concert membres du Music Ve-nue Trust sont des structures priveacutees agrave but lucratif et 24 agrave but non lucratif et elles ont par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Contrairement aux autres reacutegions europeacuteennes les salles associa-tives britanniques ne beacuteneacuteficient quasiment pas de subventions et les salles srsquoen remettent presque ex-clusivement aux sommes deacutepenseacutees par les specta-teurmiddotricemiddots

Annexe 4J Vue drsquoensemble des salles membres de MUSIC VENUE TRUST

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITSCHARGES

0

39

27

47

25

0

60

0

024

76

11127

2291771325

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur musicvenuetrustcom etou Simon Bray le coordinateur local de lrsquoeacutetude simonbraymusicvenuetrustcom

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

36

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 89 salles membres de Music Venue Trust et extrapoleacutees agrave lrsquoen-semble des 460 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Dansk Live repreacutesente 76 salles danoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 500 places Elles programment au total environ 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 17 million de spectateurmiddotricemiddots

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes culturelles sociales artistiques culinaires et pluridisciplinaires 70 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Annexe 4K Vue drsquoensemble des salles membres deDANSK LIVE

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur httpdansklivedk etou contacter Michael Folmer Wessman michaeldansklivedk

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION

PRODUITS CHARGES

9

37

30

36

12

21

24

30

2174

5

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Au Danemark les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 5 100 personnes qursquoelles emploient 4 000 sont beacuteneacutevoles et re-preacutesentent 30 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 49 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES18 78 4

65 30 5HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

37

Les membres du reacuteseau Dansk Live sont agrave 95 des structures agrave but non lucratif dont principalement des structures priveacutees agrave but non lucratif (74 ) mais avec une part significative de structures publiques (21 ) 5 sont priveacutees agrave but lucratif Ces salles ayant des sta-tuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des mo-degraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble les reacutesul-tats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 36 de leurs produits proviennent de subventions et 48 des deacutepenses ef-fectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros

Les aides publiques et le recours significatif au beacuteneacute-volat reacuteduisent les coucircts drsquoinfrastructures et les frais de personnel Les sommes consacreacutees agrave la program-mation deacutepassent par conseacutequent les recettes de bil-letterie et plus de ressources peuvent ecirctre investies dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 43 salles membres de Dansk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 76 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Le Norske Konsertarrangoslashrer (NKA) repreacutesente 165 salles norveacute-giennes Ces salles sont relativement petites avec une jauge meacute-diane de 350 places Elles programment au total environ 19 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent pregraves de 28 mil-lions de spectateurmiddotricemiddots 5 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

21 des salles de concert membres du reacuteseau NKA sont des structures publiques 47 des structures priveacutees agrave but non lucratif et 32 des structures pri-veacutees commerciales et adoptent par conseacutequent des modegraveles eacuteconomiques diffeacuterents Lrsquoeacutetat actuel des donneacutees collecteacutees ne nous permet pas de publier des informations plus deacutetailleacutees sur leur masse sa-lariale leurs produits et leurs deacutepenses mais nous pouvons observer que les aides publiques et le re-cours significatif au beacuteneacutevolat permettent de reacute-duire les coucircts drsquoexploitation ndash autant drsquoargent qui peut ecirctre investi dans le soutien aux talents locaux et eacutemergents

Annexe 4L Vue drsquoensemble des salles membres de NKA

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

2147

32

52449

4532269

4474

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwkonsertarrangorno etou contacter Andreas Feen Soslashrensen le coordinateur local de lrsquoeacutetude andreaskonsertarrangorno

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

38

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 66 salles membres de NKA et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 165 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

Svensk Live repreacutesente 150 salles sueacutedoises Ces salles ont une jauge meacutediane de 600 places Elles programment au total environ 11 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 15 million de spectateurmiddotricemiddots 70 de ces structures organisent eacutega-lement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

70 des salles de concert membres du reacuteseau Svensk Live sont des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 30 restants des structures priveacutees agrave but lucra-tif Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques va-rieacutes mais dans lrsquoensemble les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que 13 de leurs produits proviennent de subventions et 79 des deacutepenses effectueacutees par les spectateurmiddotricemiddots Elles engendrent un produit total de plus de 18 millions drsquoeuros Ces sommes sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation agrave la masse salariale et aux infrastructures Par rapport aux autres pays europeacuteens en Suegravede les aides publiques aux salles associatives sont faibles

Annexe 4M Vue drsquoensemble des salles de SVENSK LIVE

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

AUTRES PRODUITS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUCTURES

AUTRES CHARGES

RESTAURATION amp BOISSONS

SUBVENTION PRODUITS CHARGES

7

59

2557

11

8

20

13

070

30

171309171301722

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwsvensklivese etou contacter Maringns Katsler manssvensklivese

En Suegravede les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles notamment les plus petites Sur lrsquoensemble des 1 300 personnes qursquoelles emploient 1 050 sont beacuteneacutevoles et repreacutesentent 70 du total drsquoheures travailleacutees Les femmes repreacutesentent 55 de lrsquoensemble

Reacutepartition des diffeacuterentes cateacutegories de personnels

RESSOURCES HUMAINES

SALARIEacutemiddotEmiddotS BEacuteNEacuteVOLES AUTRES10 80 11

13 70 17HEURES TRAVAILLEacuteES

(ETP)

39

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 150 salles membres de Svensk Live et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 150 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet de Live DMA

LiveFIN repreacutesente 24 salles finlandaises Elles programment au total plus de 16 000 repreacutesentations artistiques par an qui attirent plus de 23 millions de specta-teurmiddotricemiddots 40 de ces structures organisent eacutegalement des festivals

Outre les concerts ces salles proposent une grande diversiteacute drsquoactiviteacutes

50 des salles de concert membres du reacuteseau Live-FIN sont des structures priveacutees commerciales 30 des structures priveacutees agrave but non lucratif et les 20 restants des structures publiques Ces salles ayant des statuts juridiques diffeacuterents elles ont eacutegalement des modegraveles eacuteconomiques varieacutes Dans lrsquoensemble et par contraste avec les autres reacutegions europeacuteennes les reacutesultats de lrsquoenquecircte reacutevegravelent que les aides publiques sont tregraves faibles (1 ) y compris pour les salles as-sociatives et publiques Les salles membres de Live-FIN deacutependent largement des deacutepenses des specta-teurmiddotricemiddots (86) Elles engendrent un produit total de plus de 30 millions drsquoeuros Ces ressources sont pour lrsquoessentiel affecteacutees agrave la programmation (40 ) agrave la masse salariale (33 ) et aux infrastructures (18 )

Annexe 4N Vue drsquoensemble des salles membres de LIVEFIN

bull ACTIONS CULTURELLES

bull OUTILS amp ESPACES POUR LES MUSICIENmiddotNEmiddotS

bull ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE

bull BAR RESTAURANT

bull EXPOSITIONS GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

bull CINEMA amp FILMS

bull ART MULTIMEacuteDIA amp AUDIOVISUEL

bull THEacuteAcircTRE DANSE

bull AUTRES ACTIVITEacuteS NON MUSICALES

STATUT JURIDIQUE DES SALLES

RESTAURATION amp BOISSONS

VENTES DE BILLETS

FRAIS DE PERSONNEL

COUcircTS DE PROGRAMMATION

INFRASTRUC-TURES

AUTRES CHARGES

CATERINGSALES

SUBSIDY

INCOME EXPENDITURE

12

44

33

40

18

9

42

1

2030

50

4030207020500

5060

PUBLIQUES

PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

PRIVEacuteES COMMERCIALES

En Finlande aussi les beacuteneacutevoles sont essentielmiddotlemiddots agrave la vie des salles particuliegraverement les plus petites Sur lrsquoen-semble des 1 600 personnes qursquoelles emploient pregraves de 900 sont beacuteneacutevoles Les femmes repreacutesentent 40 de lrsquoensemble

Pour en savoir plus sur ces salles veuillez vous rendre sur wwwlivefinfi etou contacter Salla Vallius sallalivefinfi

UNE DIVERSITEacute DrsquoACTIVITEacuteS

40

Eacuteleacutements tireacutes des donneacutees (2017) collecteacutees en 2018-19 aupregraves de 10 salles membres de LiveFIN et extrapoleacutees agrave lrsquoensemble des 24 membres du reacuteseau et de Live DMA en 2017

Lire le Survey sur le site internet du Live DMA

Page 9: THE SURVEY - FEDELIMA

83 de lrsquoensemble des entreacutees sont payantes 17 gratuites

Les plus petites salles programment plus sou-vent des concerts gratuits Il srsquoagit surtout de salles qui disposent eacutegalement drsquoun bar ou drsquoun restaurant

En moyenne il y a plus drsquoentreacutees gratuites aux concerts des salles publiques (23 ) qursquoagrave ceux des salles associatives (20 ) ou priveacutees commerciales (16 )

STRUCTURES PUBLIQUES

STRUCTURES PRIVEacuteES Agrave BUT NON LUCRATIF

STRUCTURES PRIVEacuteES COMMERCIALES

On considegravere souvent que la diffusion de mu-sique en streaming a un impact sur les pratiques musicales live les gens rechigneraient de plus en plus agrave assister pendant 60 agrave 90 minutes au concert drsquounmiddote seulmiddote artiste Lrsquoeacutetude reacutevegravele pour-tant que le public ne se deacutetourne pas de ces for-mats traditionnels le nombre de concerts reacutegu-liers et de places acheteacutees restant agrave des niveaux tregraves eacuteleveacutes De surcroicirct les salles srsquoadaptent eacutega-

lement aux nouvelles circonstances et aux nou-velles pratiques du public en organisant plus de plateaux multiples drsquoeacuteveacutenements conceptuels et de soireacutees club Associeacutes agrave la musique live les nouveaux supports et formats creacuteent des expeacute-riences compleacutementaires qui ne se substituent pas agrave lrsquoexpeacuterience des concerts

Entreacutees payantes et gratuites ndash ensemble des salles

83 17

23

20

16

ENTREacuteES PAYANTES ENTREacuteES GRATUITES

7

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

entreacutees gratuites

Lrsquoaccegraves agrave des eacuteveacutenements gratuits creacutee des ha-bitudes culturelles beacuteneacutefiques notamment pour les publics plus jeunes Crsquoest aussi une faccedilon drsquoou-vrir les salles agrave des publics plus vastes qui pren-dront moins de laquo risques financiers raquo en se ren-dant agrave un concert ne correspondant pas agrave leurs goucircts musicaux Ainsi les subventions peuvent aider agrave organiser des eacuteveacutenements gratuits et of-frir des opportuniteacutes de faire deacutecouvrir de jeunes talents agrave de nouveaux publics

Malheureusement Live DMA a conscience qursquoil y a un revers agrave la meacutedaille Par exemple les struc-tures priveacutees considegraverent parfois que les eacuteveacutene-ments gratuits proposeacutes par des structures pu-bliques constituent une concurrence deacuteloyale agrave leurs propres manifestations notamment en lrsquoab-sence de soutien public Ces concerts souvent proposeacutes par des municipaliteacutes programment gratuitement de grandes vedettes surtout pen-dant lrsquoeacuteteacute Une situation qui reacutesulte probablement de la concurrence directe que se livrent de plus en plus les grandes villes pour ecirctre plus attractives agrave lrsquoeacutechelle nationale ou europeacuteenne Cela peut avoir pour effet de nourrir au sein des publics une cer-taine culture de la gratuiteacute La seule solution agrave ce problegraveme crsquoest plus de dialogue et de coopeacuteration entre les acteurs priveacutes et publics pour la mise en œuvre de politiques musicales agrave lrsquoeacutechelle locale des subventions pour programmer des talents eacutemergents la baisse de lrsquoacircge leacutegal drsquoaccegraves aux salles (moins de 18 ans) lrsquoorganisation conjointe drsquoeacuteveacutenements majeurs avec les salles existantes et la mise en œuvre de politiques de long terme pour proteacuteger les lieux de musiques actuelles

Les salles de concert et les clubs jouent un rocircle important dans la vie culturelle des espaces ru-raux et urbains Ces lieux peuvent nourrir le sen-timent de citoyenneteacute la diversiteacute culturelle de-venir des lieux de rencontre pour des expressions artistiques varieacutees Agrave lrsquoaune de leur grand spectre drsquoactiviteacutes nous comprenons que les usagermiddotemiddots de ces lieux ne sauraient ecirctre diviseacutemiddotemiddots en deux groupes eacutetanches lrsquoun agrave lrsquoautre ndash les creacuteateurmiddotricemiddots drsquoun cocircteacute et les consommateurmiddotricemiddots de lrsquoautre De plus les formats de concerts et les pratiques drsquoeacutecoute sont en pleine eacutevolution (lieux environ-nements interactions etc) et les frontiegraveres qui circonscrivent la scegravene tendent agrave devenir plus permeacuteables

ldquoErika Fischer-Lichte deacutecrit le theacuteacirctre comme une performance agrave laquelle participe lrsquoensemble des personnes preacutesentes Sans le public lrsquoexpeacute-rience ne peut pas avoir lieu Le public devient ainsi un creacuteateur au sein de lrsquoart theacuteacirctral On peut en dire autant de lrsquoexpeacuterience des clubs elle ne peut exister sans les clubbeurmiddotsemiddotsrdquo 3

Surtout on ne peut sous-estimer la contribution des salles de concert et des clubs agrave lrsquoeacutemancipa-tion individuelle et collective Pour les 70 millions de spectateurmiddotricemiddots annuelmiddotlemiddots ils constituent des lieux de rassemblement social Ils se font refuges

des lieux de deacutecouverte drsquoexpression libre et de performance ougrave les conventions et les identiteacutes peuvent ecirctre temporairement deacuteconstruites Les salles et les clubs srsquoefforcent drsquoecirctre plus accueil-lants pour les minoriteacutes les personnes marginali-seacutees et diffeacuterentes contre-cultures

La Diversity Roadmap4 un outil creacuteeacute par lrsquoas-sociation suisse de musique live PETZI en colla-boration avec drsquoautres structures musicales et feacuteministes suisses est un exemple des reacuteflexions qui ont lieu au sein des salles de concert et des clubs en vue drsquoinclure toutes les expeacuteriences et toutes les reacutealiteacutes dans leurs programmations et leurs eacutequipes

Comme lrsquoexplique lrsquouniversitaire Jodie Taylor ldquoCe nrsquoest que comme musicienne et meacutelomane que jrsquoai enfin pu ecirctre