TINTIN ou L’ACCS SOI - Ginkgo diteur Philippe RATTE TINTIN ou L’ACCS SOI Le Trsor de Rackham le Rouge Page 45, bande 3, image 2 Tintin dgage sous l’pave de la Licorne le

  • Published on
    28-Mar-2018

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • TINTINou LACCS SOI

  • Maquette : David Dumand

    Ginkgo diteur, octobre 2015ISBN : 978-2-84679-255-4

    Ginkgo diteur33, boulevard Arago75013 Paris

    www.ginkgo-editeur.fr

    Parler de bande dessine sans montrer les images est une gageure. Le prsent ouvrage devait donc tre abondamment illustr. La Fondation Moulinsart, dtentrice des droits, nayant pas autoris la reproduction de citations des aventures de Tintin, les emplacements prvus pour les images les plus utiles au commentaire ont t remplacs par la mention de lendroit o trouver lillustration dans les albums de Tintin. Le lecteur aura du moins lavantageet le plaisir de sy reporter lui-mme.

  • GINKGOditeur

    Philippe RATTE

    TINTINou LACCS SOI

    Le Trsor de Rackham le RougePage 45, bande 3, image 2

    Tintin dgage sous lpave de la Licorne le coffret au trsor. Mais le secret des origines nest pas enfoui au fond des mres,o on le cherche en vain. Pour en purger lnigme, il faut slever.

    Dabord riger au rang de pre un rfrent choisi,cautrisant ainsi lulcre du doute quant au gniteur.

    Ensuite saffranchir du pass pas su et monter la rencontre de soi sous les espces de lAutre clestearrach aux entrailles chthoniennes.

    Alors enfin passer outre, et vivre.De la Licorne envase Tchang sauv, en passant par

    Tournesol ramen de chez le Fils du Soleil et matre de la Lune, Tintin accomplit tout ce parcours daccs soi, depuis laventure infantile jusqu lautonomie adulte.

  • la lumire du flash

  • On remarque quau bout de deux albums seulement (trois avec les Soviets) Tintin tait assez clbre pour que les titres cessassent de citer son nom. Aussi le fait quil revienne, aprs 16 albums aux titres allchants, pour intituler Tintin au Tibet est-il en soi lourd de sens. Cela nous signale combien cet album est capital. Lultime cas, avec les Picaros, est quasiment la preuve a contrario, tant cet album-l est point par point loppos de Tintin au Tibet : ceux quon va y sauver de la mort, ce sont les Dupondt, absurdement condamns, et non pas Tchang, et ce qui surgit pour terrifier les excutants, ce nest pas la terrible stature de lhomme des neiges, mais la figure grime dun roi de carnaval hilare et grotesquement monstrueux (TLP,60,3). Le sceptre quil brandit, avec un cigare pour attribut, fait sinistrement cho celui de Muskar XII : les choses les plus sacres sont dsormais dvalues, dvergondes. Le cigare dAlcazar et celui du roi de carnaval sont des versions vulgaires et dgrades de ce que reprsentait le cigare du Pharaon, allgorie du phallus symbolique et de ses mystres. Rien de sacr ici, que du trivial. Le cycle de la puret, commenc par la restitution du sceptre au roi lgitime sachve par la dnaturation de ce symbole entre les mains du roi des Turlurons.

  • Les albums sont cits par un sigle, suivi du numro de page, du numro de bande et du numro de la case dans la bande.

    Tintin au Congo TACTintin en Amrique TEALes Cigares du Pharaon CDPLe Lotus Bleu LBLOreille Casse OCLIle Noire INLe Sceptre dOttokar LSOLe Crabe aux Pinces dOr CPOLEtoile Mystrieuse EMLe Secret de la Licorne SDLLe Trsor de Rackham le Rouge TRRLes 7 Boules de Cristal 7BCLe Temple du Soleil TDSAu Pays de lOr Noir PONObjectif Lune OLOn a March sur la Lune OMLLAffaire Tournesol ATCoke en Stock CESTintin au Tibet TATLes Bijoux de la Castafiore BDCVol 714 pour Sydney V714Tintin et les Picaros TLP

    Guide de lecture

  • 9

    AVANT PROPOS

    Le lecteur qui a bien voulu, en ouvrant ce livre, lui tmoigner un intrt a priori, est certainement un bon lecteur de Tintin.Il est mme probable que beaucoup ont de longue date pntr cette uvre plus avant que ne fait la prsente tude.

    Sils poursuivent, je ne saurais trop leur recommander davoir porte de main les albums qui seront abondamment cits.Il est parier qu un moment ou un autre, avant, pendant, ou aprs avoir plus amplement pris connaissance de ce livre,ils auront envie de relire lhistoire elle-mme, de sen dlecter, et dy dcouvrir encore beaucoup plus de choses que je nai pu en faire remarquer ici.

    Il existe sur Tintin une trs abondante littrature. Javais pour ma part lu avec profit les ouvrages de Serge Tisseron et Jean-Marie Apostolids lors de leur parution il y a quelque trente ans dj. Je ne my suis pas report, pas plus qu aucune autre tude. Cest le hasard dune innocente nime lecture des Bijoux de la Castafiore qui a comme impos, par la seule force du texte soudain peru autrement, une cascade dides qua seul pu tancher un premier essai, intitul Bijoux bougs bougies rougies.

    LE SECRETDE LA LICORNE

    11,4,1

  • TINTIN OU LACCS SOI

    10

    Mais laisser venir ce travail, les chos des autres albums se sont ce point multiplis quune lecture de luvre toute entire en est rsulte. Le plaisir indescriptible des dcouvertes auxquelles elle se prte ma ainsi fait remonter, redescendre, remonter encore toute la srie des albums, sans rien lire ni couter dautre que les effets de structure qui manent de cette uvre fractale. Fractale en ce sens qu quelque chelle quon lobserve, on retrouve la mme quation gnratrice des formes, de sorte quelle prsente un isomorphisme complet depuis le moindre dtail jusqu lensemble de la srie, comme on verra.

    Dans cette rsurgence de toute luvre, lappel dune dcouverte entre les pages 24 et 25 des Bijoux de la Castafiore, Tintin au Tibet sest impos comme lautre sommet de toute cette construction, faisant paire avec Les Bijoux pour expliciter compltement le sens de luvre entire. La case TAT,57,1,1 sest cet gard impose comme une cl capitale de lquation fractale.

    Pour faire court, il ma sembl que cet isomorphisme, qui fait le secret de la prennit et de luniversalit de luvre en tant que grand classique, se dcouvrait partir dune formulation de lquation gnratrice qui serait la suivante : Comment les hommes composent-ils avec le fait traumatisant quil y ait de la femme ? Les divers personnages sont l pour proposer des solutions diffrentes, qui testent cette question troublante, et concourent la cerner de plus prs, lentement, par trs petites touches. Tournesol, Haddock, Milou, les Dupondt, sont en particulier autant de solutions ingalement adquates ce problme lancinant du genre masculin.

    Dans cet essaim de ractions ce mystre auquel on ne peut toucher quavec une main tremblante comme disait Montesquieu propos des lois qui nous rgentent (et le fait quil faille faire place de la femme relve trs prcisment des lois suprieures qui rgentent les humains, tres tous issus dune relation sexue), se dessine par contre progressivement un chemin dquilibre, qui est celui de Tintin et de lui seul.

  • 11

    AVANT PROPOS

    Un peu la manire dont, dans les vitraux mdivaux, une succession de lunettes ranges dans une mme lancette racontaient les stades successifs dun destin mystique (typiquement, Annonciation, Visitation, Nativit, ., Cne, Flagellation, Crucifixion, Rsurrection, Ascension), les albums successifs jalonnent les tapes dune rsolution du problme pos par cette prsence magntique latente, inavoue, inassume, de la Femme, surgie en chair et en voix sous les espces ds lors inluctables et terribles1 de la Castafiore dans Le sceptre dOttokar, juste au moment de lapothose du premier Tintin, qui ce tourment avait t jusque l totalement pargn. Mais lellipse de cette dimension dans les six premiers albums tait elle seule une manire voyante de la signaler, en creux.

    partir de cet effort central daccouchement dune vrit si difficile confesser et assumer Oui, il y a de la femme , tous les personnages voient leur rle et leur place modifie par leur plus ou moins grand degr dharmonie avec ce phnomne cardinal. Tintin, seul, va au bout du problme. Cela stend sur douze albums, du Sceptre dOttokar o llment femelle est rencontr, mais vit2, jusqu Tintin au Tibet, o il est non

    1. Encore que plus dune fois salvatrices : lopra de Szohd elle sauve Tintin et Haddock des sbires de Sponz, et leur permet mme de librer Tournesol embastill en leur procurant documents et dguisements (AT,pp57-58) ; en pleine Mer rouge o ils sont naufrags, cest elle qui assure leur accueil sur le yacht du marquis Di Gorgonzola, leur sauvant une nouvelle fois la vie (CES,40,1,3). Et ds sa premire rencontre, cest elle qui avait fortuitement permis Tintin de djouer le pige tendu sur la route de Klow par linfme Whizskizsek, aux ordres du conspirateur Trovik (LSO,P.28)

    2. Cest tout fait par hasard que Tintin a t pris en stop par la cantatrice dont on ignore encore le nom (LSO,28,1,2), et il sest aussitt soustrait sa compagnie, prfrant finir sa route pied (LSO,28,3,2 et 4,2). peine nomme, il est vrai (LSO,29,3,4), cette opulente femelle savre une redoutable castratrice, si on en croit le recul du micro sur hampe tendu devant elle en grande tenue de cantatrice, et leffroi du contrebassiste en contrebas, dont le manche dinstrument ne se dresse vers elle que timidement et avec angoisse (LSO,29,4,3) on peut admirer au passage comment la progression en surface des trois cases de cette bande suggre lenvahissement sonore de la voix de Bianca, cest un des traits inaperus du gnie narratif de Herg. Plus tard, elle est la vedette dune fte la cour (LSO, 38) dans laquelle Tintin fait irruption et

  • TINTIN OU LACCS SOI

    12

    seulement pris de plein fouet, mais recherch rsolument. Enhardi et form par onze aventures de plus, aprs quil sest tir avec honneur de laffaire du sceptre, Tintin est prt affronter seul seul la dimension terrifiante de la fminit en allant rechercher son Soi profond, Tchang, au fond de la grotte mme de la Yti.

    Il peut aprs cela entretenir avec la Castafiore des relations paisibles de bonne compagnie. Il devient mme lami, le grand frre presque, de la petite Miarka, qui symbolise lautre extrme du beau sexe, celui de linnocence fminine originelle, enfin dtache, dans lopus hergen, dune figure de jeune garon ou de petit chien blanc qui jusqualors en tenait lieu.

    dont il est chass par les flons qui conspirent contre le roi. Mais lorsque lui-mme, ayant triomph du complot et ramen le sceptre, est reu dans cette mme salle des ftes (LSO,59,3), il ny a plus de Castafiore : tout se passe comme si lensemble de cet pisode, qui porte sur la lgitimit du pre, et sur son emblme phallique le sceptre, avait vu entrer en scne la Femme en majest, Tintin tant alors embastill, et quin extremis le fils, Tintin, avait permis quun retournement rtablisse le pre, vinant la femme. Objectivement, la premire fte dont Bianca tait le clou entrait dans le jeu des castrateurs, ceux qui voulaient dpossder le roi de son emblme viril lgitimant ; la seconde marque au contraire le rtablissement du pouvoir viril : un coq, unique dans toute luvre, y chante crnement, veill par un soleil levant dune splendide turgescence rouge, le canon tonne, les hommes sont en grand uniforme. Tintin lui-mme, que Milou sest reprsent en Jupiter lanant la foudre (LSO,58,1,4), occupe un lit majestueux, puis, bien centr dans une grandiose image (LSO,59,3) marche vers le couple royal et plus spcialement vers le roi : llment fminin a t remis sa place. Pour profiter de ce commentaire de lalbum cl quest Le Sceptre dOttokar dans le mrissement de Tintin et de luvre entire, on peut ajouter deux dtails : lhomme qui trahit Tintin, cest le dpositaire de la lgitimit par excellence, le capitaine de gendarmerie Wizskizsek. Voil qui en annonce long sagissant du capitaine ivrogne qui va faire surface dans lalbum suivant et devenir le confident et ami de Tintin. Se mfier de lhomme qui boit tant de whisky sec. Dautre part, lhomme qui cherchera une nouvelle fois semparer du sceptre, de Tournesol cette fois, savoir sa fuse, sera ce mme Boris aide de camp de Muskar XII qui conspirait le priver de son sceptre. Enfin, dans cet album, lambiguit des jumeaux est pleinement introduite comme un thme central, avec dune part les Halambique et de lautre les Dupondt : on voit double deux fois, et cest toujours mauvais signe (voir par exemple TAT,19,4,1 SDL, 23,1,3, et OML,56,3,1, et plus significativement encore, IN,35,2,1, lorsque Milou ivre voit Tintin en double et lui dit, effray Tu ne mavais jamais dit que tu avais un frre jumeau .

  • 13

    AVANT PROPOS

    Tous les autres personnages en revanche rgressent, et rvlent mesure le trouble profond quils incarnent respectivement en prsence de la dimension femelle de lhumanit. Tous sauf un, Tournesol, le seul qui nprouve aucune gne se montrer galant. Dans le mme mouvement par lequel il se construit lui-mme comme sujet adulte, Tintin travaille activement le placer dans la position du Pre, faute de laquelle il ne peut y avoir de place lgitime pour la Femme, ni donc pour un Soi quilibr dHumain acceptant dtre n de linavouable union dun homme et dune femme. Dans ce rle, Tournesol sinstalle avec une aisance qui montre quil la toujours occup.

    Moyennant cette cl, le lecteur na presque plus besoin des suggestions que ce livre lui propose : il trouvera lui-mme, avec un plaisir croissant, la congruence complte de toutes les dimensions des aventures de Tintin, dans lesquelles il prouvera le besoin, et il aura grandement raison, de se replonger avec dlices.

    Sil a, entretemps ou concomitamment, bien voulu poursuivre la lecture de la prsente tude, il comprendra mieux pourquoi il en retire tant de plaisir, et quel bnfice moral, intellectuel, voire spirituel, il peut en tirer.

    Le prsent ouvrage regroupe deux tudes indites, Tant que Yti y est tu, Tu ny est pas, et Bijoux bougs, bougies rougies, qui font la paire, comme le font les deux albums dont elles commentent la valeur daboutissement dans luvre de Herg, Tintin au Tibet et Les Bijoux de la Castafiore. Cette uvre est prcisment structure par lamphibologie sonore entre paire et pre, quil appartient au dessin parlant, la bande dessine, de dmler, de dcoupler. Sur papier, on peut faire jouer les ambages de cette assonance sans avoir la prononcer, et cest un moyen de sen affranchir.

    Il y faut pour cela un personnage dont toute lhistoire consiste se ddoubler pour accder soi pourvu quon entende ddoubler dans ses deux sens possibles : apparatre en double,et se dfaire dune doublure. Cest exactement ce que fait Tintin,

  • TINTIN OU LACCS SOI

    14

    le hros au nom rptitif, en commenant par ne faire quun avec un alter ego, Milou, son double au nom diphone, pour finir par devenir soi par accs un Autre, Tchang, monosyllabique, en prsence de qui il cesse dtre en dichotomie Milou relgu en est le marqueur. Cette mue depuis une identit ddouble3 vers une singularit distincte saccomplit sans dsemparer depuis Tintin au Congo jusqu Tintin au Tibet, convoquant mesure des personnages accessoires qui prennent chacun peu peu leur juste place dans le monde ainsi reconfigur. Restent alors, de part et dautre de cette saga de laccs soi, en amont Tintin au pays des Soviets, o Tintin et Milou ne servent que de prtexte brocarder lunivers stalinien, sans avoir la moindre paisseur propre, et dautre part, en aval, les deux derniers albums publis, Vol 714 et Les Picaros, o un Tintin trs en retrait de laventure se contente dviter quelle ne tourne mal, sans plus tre du tout lui-mme le ressort du rcit.

    Entre ce bloc central de l...