Traitement radical du Taeniasis   taenia saginata par l'association d'extrait de graines de courge et de niclosamide

  • View
    256

  • Download
    4

Embed Size (px)

Text of Traitement radical du Taeniasis   taenia saginata par l'association d'extrait de graines de...

  • M , ~ d e c i n e e t M a l a d i e s I n f e c t l e u s e s . 1 9 7 2 - 2 - 10 - 3 3 9 - 3 4 4

    Trailemenl radical du Taeniasis a laenia saginala par l'associalion d'exlrai! de oraines de courge e! de niclosamide

    Applicalion au cas rebelles et aux 6checs du niclosamide * p a r C. JUNOD**

    A!lant eu ~'t lrailer dt Paris, depuis 1950, pros tie 8.000 cas de laeniasis, nous avons pu suture de pros les progr~s lhdrapeuliques en ce domtfine. Souvenl con[ronl~ aux probl~mes pos~.s pat" les cas rebeltes, nous avons dlttdi~ en 1967 (6) les facteurs responsables de la r~sistance des ceslodes attx mddictunents. Aoec l 'apparil ion du niclosamide " ' ' , les cas de taeniasis rebelle sont devenus beau- coup moins [r6quenls, mats" n'onl pas lotalement disparu : 110 ctts d'~chec apr~s une ou plusieurs cures de ce produil sont menlionnds dans ce lraocdl.

    C'est potxrquoi nous croyons utile de revenir sur I'inl6rdt de I'associalion de l 'extrait tle graines de courge **** el du niclosamide, qxte nous ttvons propos~e en 1968 comme Irailemenl radical du laenia (7) el dont plusieurs anndes suppl~- mentalres d 'exp~rlence nous conf i rment l'ef[icacitd.

    REVUE DES MEDICAMENTS DU TAENIASlS Les m~dicaments de l ' a n c i e n n e pharmacop6e com-

    p r ena i en t essent ie l lement : la pel le l ier ine, le thy- mol, l ' ext ra i t eth~r~ de foug~re mille, la g ra ine de eourge f ra iche pil~e, la m6pacr ine (Quinacr ine , T~nic r id ine) , les sels d '6ta in (Taenifuge Erc~, Stan- noxyi), auxquels ~tait venu s 'a jouter le dichlovo- phone (Plath-Lyse). Tous ces produi ts sont acluelle- ment ddpass6s et r ien ne motive leur emploi au- j ou rd ' hu i : leur taux d'efficacit6 allai t de 41) ix 75 ~b et leur tol6rance 6tail souvent difticile.

    Le t ra i l ement le plus efficace (lont on disposai t autrefois 6tait l ' admin i s t r a t i on lie foug~re mille par tubage duod6nal (3). Nous avons appl iqu6 ce pro- c6d6 it p lus ieurs mil l iers de cas rebelles, avec un taux d'efficacit6 d ' env i ron 90 %.

    "En 1963-1964, deux nouvaux venus ont t rans- form6 le probl+me th~.rapeutique du laeniasis : le n ic losamide par son efficacil6 sans 6gale, l 'extrai t de gra ines de courge p-xl" son al)sence totale de toxicit6 :

    - - te niclosamide (Yomesan, "rr6d6mine), d ' admi- n i s t r a t ion facile, est b ien to16r6 dans la majo- l'it6 des cas. Les r6sultals d ' ensemble relev6s dans la l i t t6rature mondia le jusqu'i l la lln de 1964 pa r Garin et coll. (2) sur 782 cas lie Taenia saginala font 6tat de 85 % de gut~rison. D 'un relev6 que nous venons lie faire sur 463 cas publi6s en 1968 et 1969 par c inq au- teurs 6trangers diffdvenls, le taux global d'efti- t ac i t6 ressort h 89,2 % ;

    * Manuscrit regu le 9 juin 1972. ** 39, rue Saint-Dominique, F-75, Paris (7~).

    * * * 'Commercialis6 sous le :lore de Yomesan el, cn . France, sous le nora de Frfd6mine.

    . . . . Commercialis6 en France sous le nora de Fugitene. Sera dfsign6 le plus souvent par les intiales E.G.C. dans la suite de ce travail.

    l'exh'ait de graines de com'ge (Fugit/~ne), dont nous avons fait l ' ex l )6r imenta t ion c l in ique (4), a 6t6 obtenu apr/~s de difliciles recherches pour Ioealiser, concen t r e r et s tabi l iser les p r inc ipes v6g~.taux actifs. La dose usuelle de 30 ml cor- respond '/t 500 g de gra ines fraiches. Loin d '6tre un a n a c h r o n i s m e il l 'ere de la ch imioth6rapie , ce produi t pr6sente des avantages i r rempla- cables : son innocui t6 totale permet d ' admi- n i s t re r la m6me dose usuelle it l ' enfan t j eune qu 'h l 'adul le et de In por ter fi 60 ml si on le d6sire, de t ra i ter en route qui6tude les sujets fragiles, les .'dlergiques, les viei l lards, les ma- lades at te ints (l 'affections s6vbres, etc. L'effi- cacit6 est de l 'o rdre de 75 fi 80 % su ivant la dose utilis6e.

    Plus r6cemment ont 616 raises en 6vidence les propri6t6s taenic ides d 'un an t ib io t ique intes t inal , le sulfate tie paromonD, c ine (Humal in) . Nous ne le re tenons pas dans cette ind ica t ion , car il n 'est pas logique de soumettre le pa t ient aux inconv6n ien t s de l ' an t ib io th6rap ie pour t ra i ter un bana l taenia.

    MODE D'ACTION DES MEDICAbIENTS La d i s t inc t ion que l 'on veut faire parfois entre

    p rodu i t s laenicides et s imples taeni[uges n 'a q u ' u n e port6e tr~s limit6e : tous les m6dicaments cit6s, anc iens ou modernes , sont taenicides , sauf la g ra ine de eourge qui agit en pa ra lysan t t empora i r emen t l e v e r sans le tuer. Cette par t icu lar i l6 de ia g ra ine de eourge est un avantage pour le t ra i t ement des sujets allergiques, dans la mesure oiJ la lyse du cestode 6rant 6vil6e, le r isque de r6sorpt ion de produi t s toxiques ou d'allerg/~nes est d iminu6.

    ESSAI COMPARATIF DES TAENIFUGES ADMINISTRES PAR TUBAGE GASTRIQUE

    Pour lester l 'efficacit6 de l ' ex t ra i t de gra ines de courge (E.G.C.) et du n ie losamide par r appor t il la

    9 fougbre m~de util is6e par vote duod6nale - - m6thode dont nous avions une longue exp6r ience - - nous avons tout d ' abord employ6 ce mode d ' admin i s t r a -

    339

  • l i on pou r ces nouveaux produi t s . Les r6sul tats fu- ren t me i l l eu rs qu6 ceux de la foug~re mille, avec l ' avan tagc d ' une toI4rance tou jours pa r f a i t e pou r I'E.G.C. et g6n6ra lement sans probl /mie pour le n i c losamide .

    Rap idemen t , nous en sommes venu h l ' a .dminis ; t ra t ion pat" tubage gas t r ique , r endue poss ib le grfice ~t l ' exce l l en te to l6rance de l ' e s tomac it I'E.G.C. et au n ic losamide , de r6a l i sa t iou plus faci le . Enfin, p o u r am61iorer les r6sul tats oblenus pat" I'E.G.C. seul, nous avons essay6 de lui a s soc ie r un l aen i c ide i~ faiblo dose, ex t ra i t eth6r6 de fougbre mfde ou niclo- samide , selon les modal i t6s t echniques qui se ron t indiqu6es plus loin. Les r6sul tats de ces essais sont r6unis dans le tab leau c i -aprbs :

    TAENIFUGES

    E.G.C. (Pugi t~ne) . . . 30-60 ml Niclosamide ( ' I ~ 6 d 6 m i n e ) . . ~ c o m p r .

    E.G.C ....... 90 ml +

    Four're m~leo 2 ~ 3 g

    E.G.C ....... 90 ml

    Niclosamide.. 2 compr.

    R6sullat des

    Nombre Nomb~e DOSES de cas d'6checs

    430

    ~0~

    300

    67~

    Efficacit4

    ~5 96,5

    8 92,~

    6 98,0

    0 100,0

    i

    cures tnenifuges par tubage gastrique.

    COMMENTAIRE

    Sur les 1.503 cas r6per to r i6s dans ce tableau, 53 % conce rnen t des taenias r6c id ivan t s aprks un ou p lus i eu r s t r a i t ement s ant6r ienrs .

    - - T o u s l e s ma lades de ces s6ries d ' e x p 6 r i m e n - ta t ion ont 6t4 suivis de tr~s pr~s. La ce r t i tude de la gu6r ison d6fini t ive a 6t6 donn4e p a r la d6cou- ver te du scolex clans 84 % des cas, p a r l ' a s su rance de la non- r6c id ive apr~s un d61ai m i n i m u m de

    4 mois grfice h l 'enqu~te men6e aupr6s de Ious les au t res sujets concern~s.

    - - On cons ta te que t ' a d m i n i s t r a t i o n pat" tubage gas t r ique augmente ne t tement l 'eff ieaci t6 de I'E.G.C., p a r r a p p o r t h la vole buccale .

    P a r contre , pour le n i c losamide , il n 'y a pas d ' avan t age mani fes te en faveur de l ' a d m i n i s t r a t i o n p a r tubage. On peut r a p p r o c h e r cet te cons ta ta t ion tles r~sul tats de Czeslaw Zwierz (1) qui a t ra i t6 39 p o r t e u r s de Taen ia sa'ginala p a r ins t i l l a t ion duo- d6nale de n i c l o s a m i d e fi la dose major~e de 6 '~ 8 compr im~s , avec 37 gu6r isons d6fini t ives (95 %).

    Le r6sul tat m a j e u r de l ' e x p 6 r i m e n t a t i o n rap- por t6e est la mise en 6v idence de l 'eff ieaci t6 sans 6gale h ce j ou r de l ' a s soc ia t ion E.G.C.-nic losamide. On r e m a r q u e qu 'e l le est ob tenue avee la dose stan- d a r d d'E.G.C. (30 ml) et avec une dose de niclo- s a m i d e (2 compr im~s) moi t i6 de la dose usuelle.

    L ' ac t i on v6 r i t ab l emen t syne rg ique des deux p r o d u i t s s ' exp l ique de la mani~re su ivan te : I'E.G.C., qui i n t e rv i en t eta p r e m i e r lieu, p a r a l y s e le taenia sans p r o v o q u e r de sa par t la m o i n d r e r6act ion de d6fense, fi la d i f f6rence des t a en i c ides qui agres- sent b r u t a l e m e n t le ve r et d6e lenchen t des mou- vements d6sordonn6s . Le ver para lys~ d6tache son scolex de la muqueuse gr61ique sans l ' i r r i t e r ni pro- voquer de spasmes in tes t inaux . 11 suffit a lors d ' u n e fa ib le dose de n i e l o s a m i d e pou r luer le p a r a s i t e et e m p ~ c h e r que le scolexe se refixe h la muqueuse ,

    3 4 0

    6ventual i t6 qui r i sque de se p r o d u i r e lorsque cesse la pa r a ly s i e t e m p o r a i r e provoqu6e p a r I'E.G.C.

    Ains i est-on c ondu i t it p r o p o s e r l ' u t i l i s a t ion sys t6mat ique de l ' a s soc i a t i on E . G . C . - n i c l o s a m i d e pou r le t r a i t emen t du taenias is , selon les modal i t6s expos6es art c h a p i t r e suivant .

    L'ASSOCIATION EXTRAIT DE GRAINES DE COURGE-NICLOSAMIDE Cette assoc ia t ion peut r admin i s t r6e non seu-

    lement p a r tubage gas t r ique , mais aussi p a r vole buccale . Nous i n d i q u e r o n s les modal i t6s et i nd i ca - t ions r e spec t ives des deux proc6d~s.

    ADMINISTRATION PAR VOlE BUCCALE

    M o d a l i t 6 s :

    --- Sans a v o i r observ6 la n io ind re