Untitled Document [ ] ??M ais les modalits sont tonnantes puisque -sauf exceptions- un seul bureau de vote est ouvert au chef-lieu de canton par souci de sous-traire les lecteurs aux

  • Published on
    05-May-2018

  • View
    222

  • Download
    2

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>Untitled Document</p><p>http://wwwdev.besancon.org/bvv/bvv278.htm [07/05/2004 11:39:03]</p><p>http://wwwdev.besancon.org/bvv/bvv278.htm</p></li><li><p>AIDE AUX VICTIMES DINFRACTION03.81.83.03.19.</p><p>NUMRO DURGENCE SANS ABRI 115</p><p>SERVICES DURGENCE PHARMACEUTIQUE </p><p>Le dimanche et le lundi matin</p><p> Dimanche 7 mars : Simon-Seilles (Tilleroyes), 2, rue Bres (route de Gray), 03.81.50.07.00.</p><p> Lundi 8 mars : Bonnin (Palente/Les Cras), 57, rue des Fluttes Agasses - Lutz(Bregille/Chalezeule), 56, rue Danton.</p><p> Dimanche 14 mars : Simonin (Centre Ville),13, rue Pasteur, 03.81.81.41.31.</p><p> Lundi 15 mars : Malot (Saint-Claude), 19, rue de Vesoul - Falin (Centre Ville), 7, rue Morand.</p><p> Dimanche 21 mars : Robinet (Battant), 1, quai de Strasbourg, 03.81.82.08.01.</p><p> Lundi 22 mars : Simal (Butte/Montrapon), 3, avenue Clmenceau - Kunz-Mainier(Centre Ville), 56, rue des Granges.</p><p> Dimanche 28 mars : Weinman (Saint-Claude), 22, boulevard Lon Blum, 03.81.50.01.01.</p><p> Lundi 29 mars : Moyse (Centre Ville), 20, ruede la Rpublique.</p><p> Dimanche 4 avril : Anguenot-Bovay(Montrapon), 13, avenue de lObservatoire,03.81.50.54.79.</p><p> Lundi 5 avril : Martelet (Montrapon), 29, rueHaag - Simonin (Centre Ville), 13, rue Pasteur.</p><p>CHIRURGIENS DENTISTES DE SERVICE</p><p> Dimanche 7 mars : Dr Gable Jean, 18, avenue de lIle de France, 03.81.52.89.50.</p><p> Dimanche 14 mars : Dr Giezendanner,6, rue Pergaud, 03.81.51.24.18.</p><p> Dimanche 21 mars : Dr Gilson Franois,18, avenue de lIle de France, 03.81.52.89.50.</p><p> Dimanche 28 mars : Dr Grage/Tarride, 12, rue des Chaprais, 03.81.80.66.97.</p><p> Dimanche 4 avril : Dr Grandjean Sophie, 16, rue Morand, 03.81.81.46.20.</p><p>VETERINAIRES DE GARDE</p><p>Les week-ends et jours fris, pour toute urgence 03.81.52.43.32.</p><p>DEPANNAGES-REMORQUAGES</p><p> Du 5 au 12 mars : Iemmolo, 03.81.50.13.32. Du 12 au 19 mars : Cassard, 03.81.47.49.49. Du 19 au 26 mars : Piguet, 03.81.80.27.26. Du 26 mars au 2 avril : City Car, 03.81.41.12.12. Du 2 avril au 9 avril : Iemmolo, 03.81.50.13.32.</p><p>URGENCES HOSPITALIERES 15</p><p>Pour solliciter une intervention mdicaledurgence. Les urgences mdicales, chirurgicaleset cardiologiques de ladulte sont prises encharge au Centre Hospitalier Universitaire lhpital Jean Minjoz, soit par le SAMU pour lesurgences non traumatiques, soit par le Service deTraumatologie-Orthopdie pour les traumatiss, lexception des urgences pdiatriques et de gyncologie-obsttrique assures lhpitalSaint-Jacques.</p><p>DEPANNAGES :- GDF 03.81.81.44.60. (24 h/24)- EDF 08.10.33.30.25. (24 h/24)- Eaux (Mairie) 03.81.61.51.35.</p><p>ou 03.81.61.51.54.</p><p>(astreinte technique municipale : interventionsdurgence en dehors des heures de bureau surinstallation situe avant le compteur gnral)</p><p>TAXIS BISONTINS- Esplanade Gare Viotte 03.81.80.17.76.- taxis - auto-radio 03.81.88.80.80.</p><p>MOBILIGNES 08.25.00.22.44</p><p>INFORMATIONS ROUTIERES03.87.63.33.33. (Metz 24 h/24)</p><p>METEO 08.92.68.02.25.</p><p>HORLOGE PARLANTE 36.99</p><p>MAIRIE 03.81.61.50.50.</p><p>PREFECTURE 03.81.25.10.00.</p><p>PROXIMCITE 0.800.25.30.00.</p><p>PROXIMSOCIAL 0.805.01.25.30.</p><p>U R G E N C E S &amp; N U M R O S U T I L E S</p><p>SAMU 03.81.53.15.15. ou 15</p><p>POLICE 03.81.21.11.22. ou 17</p><p>POMPIERS 18</p><p>GENDARMERIE 03.81.81.32.23.</p><p>HOPITAL 03.81.66.81.66.</p><p>SOS MEDECINS 08.10.41.20.20.</p><p>CENTRE ANTI-POISON- Besanon SAMU 15- Lyon 04.72.11.69.11.- Nancy 03.83.32.36.36.</p><p>SOS KINE 03.81.82.01.01.</p><p>TRANSFUSION SANGUINE 03.81.61.56.15.</p><p>CENTRE ANTI-RABIQUE 03.81.21.82.09.</p><p>CENTRE DALCOOLOGIEET DE TABACOLOGIE 03.81.81.03.57.</p><p>DROGUE INFOS SERVICE 08.00.23.13.13.</p><p>SIDA INFOS SERVICE 08.00.84.08.00.</p><p>TRANSPORTS SANITAIRES DURGENCE(ATSU) 03.81.52.12.12.</p><p>SOS AMITIE 03.81.52.17.17.</p><p>SOS CONTRACEPTION IVG 03.81.81.48.55.</p><p>SOLIDARITE FEMMES / VIOLENCESCONJUGALES 03.81.81.03.90.</p><p>ENFANCE EN DANGER 03.81.25.81.19.</p><p>ENFANCE MALTRAITEE 119</p><p>ENFANCE MALTRAITEE ET ABUS SEXUELS03.81.21.81.43. - 03.81.21.81.44.</p><p>SERVICE DACCUEIL ETDACCOMPAGNEMENT SOCIAL 03.81.41.22.60.</p><p>LIGNE BLEUE 25 03.81.25.82.58.</p><p>AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES03.81.41.21.22.</p><p>CROIX DOR DU DOUBS - ALCOOL ASSISTANCE03.81.50.03.40. (rpondeur 24 h/24)</p><p>SOS ALCOOL 03.81.88.64.63.</p><p>M O T S C R O I S SHORIZONTALEMENT : 1. BATEAU-MOUCHE - 2. UI - RON (ronron) - 3. US- MATERNITE (de Besanon) - 4. LAVIRON - OSES - 5. ECOLE (rue de l) -TEMPLE - 6. ES - 7. ARCHEVECHE (sacr homme = larchevque) - 8. RO -ED - PR - 9. DCD - BREGILLE (pont de) - 10. HOPITAL (St Jacques) - PAN -11. FTA - US - CA - 12. FRANCE 3 - CAEN.VERTICALEMENT : A. BOULEVARD - FF - B. SAC - ROCHER - C. TU - VOIC(vioc) - DOTA - D. MIL - H.S. - PAN - E. AVARE - BI - F. TO - AVERTIE -G. MUENT - EDEA - H. OIR - ETC - GLU - I. NOM - HA - SC - J. CRISPEE -L.P. - K. HTELS - PLACE - L. E.N.E.S.E. - E.RENAN.</p><p>0800.25.3000PROXIMCIT</p><p>Amliorons ensemble notre cadre de vie</p><p>Pour signaler les anomalies (clairage, voirie, tags, poubelles)que vous constatez dans la rue, sur les places, les espaces verts</p><p>et obtenir une intervention des services de la Ville rapidement.proximcite@besancon.com</p><p>du lundi auvendredi8h - 12h14h - 18h</p><p>APPEL GRATUIT</p><p> MARS 2004 BVV</p></li><li><p>&gt; MOTS CROISS</p><p>LE GUIDE</p><p>Quoi de meilleur quun bon poulet deferme achet sur le march des petits fer-miers ou chez votre volailler ! Variante dupoulet rti, voici la recette du pouletgrill au four, au got succulent.</p><p>Prparation 10 minutes.Cuisson 30 minutes.Pour 4, il vous faut un beau pouletprt cuire, 50 grammes de beurre,1 cuillre caf de paprika en poudre,sel, poivre.Dcoupez ou faites dcouper par votrevolailler le poulet en deux dans le sens dela longueur. Mlangez le beurre fondu, lepaprika, le sel et le poivre. Badigeonnezbien le poulet de ce mlange. Placez ledans le four pralablement chauff (ther-mostat 7), en le posant sur une grille pla-ce au-dessus de la lche-frite (tle),ct peau vers le haut. Laissez le grillerdoucement jusqu ce que la peau prenneune belle couleur dore. Retournez lesdeux morceaux en les arrosant de beurrefondu et du jus recueilli sur la plaque dulche-frites. Faites griller de ce ct.Retournez nouveau le poulet et laissezle au four jusqu ce que sa peau devien-ne croustillante. Servez accompagn deharicots verts, pommes sautes persilleset buvez du rouge lger : Saint-Joseph,Bourgueil, voire Trousseaux du Jura. </p><p>P.S. : impardonnable ! Dans notre recette du baba aurhum, jai oubli de prciser quil fallait 3 oeufs pourprparer ce dlicieux gteau. Merci aux lectrices qui ontcrit et tlphon pour signaler cette regrettable omis-sion ! Promis, a ne se renouvellera plus ! AHD</p><p>Le poulet grill</p><p>Ah ! Quon est bien chez Nahdi :souriante, nergique, Nahdi virevolte,conseille, prsente les spcialits de sonpays : le Liban.Venue poursuivre ses tudes Besanon en1976, Nahdi pouse un Franc-comtois, hlastrop tt disparu et devient Mme Cressia.En 1995, rue de lEcole, elle ouvre son pre-mier restaurant, et en 1999 emmnage ruedes Granges. Son restaurant, sa cuisine luiressemblent : chaleureux, dpaysant, bou-riffant de saveurs dcouvrir. Aujourdhuiavec Rita, sa soeur, Nadhi prpare lesrecettes du Moyen Orient : lgumes, huiledolives, aromates, agneau et volailles sont la fte... Les mezze, richement servis (assortimentde hors doeuvre), les feuilles de vigne far-cies, le mouyabal (caviar daubergines,citron, et sauce ssame), le fameux tabou-l libanais, mais aussi les brochettesdagneau, louz (gigot au four, riz la</p><p>viande), le chiche taouk (brochette de pou-let marin, ail, huiles dolives) sont lacarte. Sans oublier le kafta (agneau, boeufhach, persil, agrumes), les falafels (bou-lettes de pois chiches, fves moulues), lefromage blanc la menthe frache et huiledolives...En dessert, glace libanaise la fleur doranger, la rose, prcdent laromatique caf libanais ne pas confondre avec le caf turc ! Cest dlicieux, surprenant, a vous donneenvie de partir la dcouverte de ce paysfrique dont Nahdi est lambassadricegourmande. On vient chez elle entre amis,en famille, faire la fte. Nahdi est l et le bonheur est dans lassiette. Allez-y... a vous changera les papilles !</p><p>Andr-Hubert DEMAZUREChez Nahdi 93, rue des Granges.Ferm le dimanche. Tl. :03.81.83.17.78.</p><p>&gt; R E C E T T E</p><p>HORIZONTALEMENT : 1. A Besanon, cest le car... naval qui attire nos touristes ! - 2. Deux retires de huit -Il en faut deux pour imiter le chat - 3. Affaires de moeurs - A Besanon, cest le lieu idal pour la libra-tion de la femme - 4. Peut se pratiquer Besanon mais il fait ramer (avec un article) - Tentes sans ballon -5. Rue du centre, o Besanon on travaille avec classe ! - A Besanon, on y va en protestant ! -6- Etrediffrent -7- Un endroit de Besanon o professe un sacr homme - 8. Fait un bout de route - Chef ddi-tion - Prasodyme - 9. Mort par phontique - Fait le pont Besanon toute lanne - 10. On attend de lui,quil soccupe de nous avec les plus grands soins Besanon - Partie du mur - 11. Arrosa - Affaires suivre -Cela est mieux - 12. Travaille donc la chane Besanon - Ville de Normandie.VERTICALEMENT : A. Une grande voie locale pour Charles de Gaulle - Double consonne - B. On le prend parla main - Gros caillou - C. Dit entre amis - Vioc tout boulevers - Equipa - D. Gramine - Hors service -Partie flottante au vtement - E. Un homme qui regarde - Idal pour doubler - F. Demi-tour gauche -Prvenue - G. Changent denveloppe - Ville du Cameroun - H. Suffixe - On lui met trois points la suite -Elle retient beaucoup de choses - I. On en porte tous un - Dtest - Scandium - J. Tendue - Pour un lyce -K. Champagney et Grammon ont chacun le leur Besanon (mot au pluriel) - Le 8 septembre a la sienneen plein centre de Besanon - L. Est-Nord-Est-Sud-Est - Rue du centre-ville.(solution page 46) Philippe IMBERT</p><p>Chez Nahdi : les dlices du Libandans votre assiette</p><p>DTENTE</p><p>LHOSPITALIT</p><p>LIBANAISENEST PAS UN</p><p>VAIN MOT POURNAHDI</p><p>( DROITE) ET SA SUR</p><p>RITA.</p><p>&gt; RESTAURANT</p><p>BVV MARS 2004 </p><p>B C D E F G H I J K L1</p><p>2</p><p>3</p><p>4</p><p>5</p><p>6</p><p>7</p><p>8</p><p>9</p><p>10</p><p>11</p><p>12</p><p>A</p></li><li><p>Mais les modalits sont tonnantespuisque - sauf exceptions - un seulbureau de vote est ouvert au chef-lieu de canton par souci de sous-traire les lecteurs aux pressions locales dansles petites communes o le maire pouvaitexercer une forte influence (cas des chte-lains propritaires lgard de leurs fermiers).Compte tenu des moyens de transport, la par-ticipation des lecteurs habitant loin du chef-lieu posait problme. Ce fut le cas parexemple dans le canton de Quingey. Des ini-tiatives furent parfois prises pour faciliter laparticipation. Ce fut le cas ainsi Arc-et-Senans, comme en tmoigne le compte rendudune runion du comit rpublicain localtenue le 26 mars 1848.Au cours de la sance, devant plus de 100citoyens lecteurs, le citoyen Prsident char-ge un des membres du comit de faire partaux assistants des mesures que le comit croitdevoir proposer pour sassurer que la totalitdes lecteurs se rendra au chef-lieu de cantonle jour fix pour les lections. Ce membre ducomit a pris la parole en ces termes : Frres, le jour des lections approche, et lem-pressement que vous mettez suivre nossances nous prouve assez combien vous testous disposs ne pas manquer au rendez-vousqui nous est donn, au chef-lieu de canton.Malheureusement, lhiver a t long et rude ;beaucoup dentre vous sont rests sans travailet ne pourraient, quen simposant des sacri-fices au-dessus de leurs ressources, supporterles frais dun dplacement dune journe troislieues de leur domicile. Cest avec un vif regretque nous aurions vu que la majeure partiedentre vous, dont nous connaissons les ner-giques sentiments damour pour la patrie, et deconfiance dans la Rpublique, fussent privs,faute de quelque argent, de venir avec nousmanifester leur dvouement la cause sacrede la patrie. Pour remdier cet tat de chosesque nous considrerions comme une calamit,sil devait avoir lieu, nous avons trouv unmoyen bien simple qui ne doit humilier per-sonne, puisquil rsume en lui les deux grandsprincipes dgalit et de fraternit. Nous avons</p><p>calcul quen achetant un muid* de vin, 300livres de pain, une meule ou deux de fromage,nous pourrions nourrir les 400 lecteurs dont lacommune se compose au prix minime de 35centimes par homme... tes-vous disposs adopter cette mesure ?.Une multitude de voix : Oui ! oui ! trs bien !.Une voix : O trouvera-t-on une salle pourloger une pareille multitude ?.Une autre voix : Nous nous tablirons enplein air. Ce jour-l le ciel sera beau. Dieu pro-tge la Rpublique. Une voix dans la foule : Et les vieillards ? etles invalides ?.Un membre du comit : Tous viendront avecnous. Tous ne formeront quune seule famille.On placera les vieillards sur des voitures quiseront payes sur le fonds commun.Plusieurs voix : Non ! non ! le surplus de largent, sil en reste, sera donn aux plusncessiteux.Au mme moment, plusieurs laboureurs sempressent de mettre gratuitement leursvoitures et leurs chevaux la disposition du comit pour le transport des vieillards. </p><p>La joie est son comble. Lorsque le silenceest un peu rtabli, le prsident du comitannonce que la souscription sera ouverte le lundi 27 mars la maison commune. Les archives ne font tat que de rares imita-tions du beau geste des rpublicains dArc-et-Senans. Ainsi, Rurey, le conseil municipalprit la dlibration suivante : Considrantquune partie des lecteurs sont dans une posi-tion peu aise et quils pourront difficilementfaire le voyage de Quingey si on ne les indem-nise pas pour le passage de la barque Ch-tillon (le pont sur la Loue ntait pas construitet il fallait payer pour emprunter le bac) etleurs dpenses de bouche, dlibre. Il estouvert un crdit de 50 F prendre sur les fondslibres de la commune pour joindre aux souscrip-tions faites par les habitants aiss afin dindem-niser les lecteurs pauvres qui se rendront auscrutin. Les femmes restaient la maison...</p><p>En procession</p><p>Cest souvent en procession que tous les lec-teurs dun village se sont rendus au chef-lieu de canton pour accomplir leur devoir</p><p>lectoral. Le vote avait dailleurs lieu en grou-pe, commune aprs commune, suivant unordre fix et notifi aux maires. Une instruc-tion ministrielle du 8 avril 1848 avait donndes conseils pour cette grande premire :pour mettre plus de rgularit dans larrivedes lecteurs, il serait bon que le maire lesinvitt se ranger dans lordre o ils sont ins-crits sur la liste et conserver le mme ordredans la salle.Le dplacement sur les lieux de vote a donnlieu des agapes conviviales. Voici parexemple un compte rendu du journal LImpartial : Les lecteurs de la commune deMyon se sont rendus au scrutin. Sur 121 inscrits,108 ont rpondu lappel. Les malades et lesinfirmes taient les seuls absents. Aprs le vote,les lecteurs se sont runis dans un banquet ole plus grand ordre na cess de rgner.A dfaut dorganiser un banquet, il est arriv quun conseil municipal indemnise les indigents.Voici le procs-verbal de la runion du conseilmunicipal de Maizires-Notre-Dame le 19 avril1848 : Monsieur le Maire a expos quepresque tous les lecteurs sont cultivateurs ouvignerons et pauvres, que leurs travaux ayantt retards par le mauvais temps sont devenustrs prenants, et que par ces motifs ils ne pour-ront se rendre au chef-lieu de canton sansnuire leurs intrts. Cest pourquoi il proposeau conseil de leur allouer une petite indemnitsur les fonds communaux afin quils puissenttous aller dposer leur vote. Sur quoi, leconseil, aprs avoir entend...</p></li></ul>

Recommended

View more >