of 10 /10
TROUVER UNE PUBLICATION SCIENTIFIQUE dans les Archives Ouvertes Ateliers libres de recherche documentaire – BU Versailles - 1 er semestre 2012 Tous droits réservés par DinosaursAreNot Dead (source : Fli

Atelier Archives Ouvertes - version 2012

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Atelier libre de recherche documentaireBU des sciences de Versailles Moment : pause déjeunerDurée : 20 minutes Title Tags Description (3000 characters remaining) Atelier libre de recherche documentaire BU des sciences de Versailles Moment : pause déjeuner Durée : 20 minutes

Text of Atelier Archives Ouvertes - version 2012

  • TROUVER UNE PUBLICATION SCIENTIFIQUE dans les Archives OuvertesAteliers libres de recherche documentaire BU Versailles - 1er semestre 2012Tous droits rservs par DinosaursAreNot Dead (source : Flickr)

  • Les colloques, journes dtudes et confrences sont aujourdhui filmes et directement disponibles sur le web

    Les articles publis aprs mdiation (diteurs, pairs) sont compenss par les carnets de recherche en ligne (blogs de chercheurs)

    Les articles de revues accessibles via un abonnement payant sont compenss par les Archives Ouvertes et les articles de revues librement accessibles

    La veille individuelle est devenue une veille partageUne nouvelle faon de diffuser linformation scientifiqueTous droits rservs par Ben Heine (Source : Flickr)

  • MaisTous droits rservs par Ben Heine (Source : Flickr)

    Augmentation excessive des cots dabonnement aux revues

    Monopole des revues sur la publication scientifique

    Lenteurs des dlais de publication

    Et pour les chercheurs :

    La loi du publish or perish

    Limportance grandissante du Facteur dImpact

    La perte du droit dauteur abandonn lditeur de la revue

    do le mouvement de lopen access

  • Ni les auteurs, ni le comit ditorial, ni les experts ne sont rmunrs par les diteurs ; souvent, mme, les auteurs, ou plutt leurs employeurs (universit, instituts de recherche, entreprises) doivent payer les revues pour participer aux frais dimpression. Ces organismes doivent galement payer leurs abonnements, souvent trs coteux : ils nest pas rare quune revue cote plus de 4000 euros par an. De plus, les diteurs exigent gnralement que les auteurs et leurs employeurs cdent tout droit sur les articles, au point parfois de ne pas avoir le droit de les mettre en ligne sur leur propre site Web professionnel ! Comme la recherche publique, mais aussi une partie importante de la recherche prive, est finance par le contribuable, cela veut dire que celui-ci paye trois fois (recherche, publication, abonnement) pour un document qui in fine nappartient plus la collectivit.

    David Monniaux, chercheur au CNRS et professeur lEcole Polytechnique, dans une tribune intitule Le racket de ldition scientifique, publie sur Sciences.blogs.liberation.fr, le 19 octobre.

    Tous droits rservs par Marianne LoMonaco(Source : Flickr)

  • Que sont les Archives Ouvertes ?

    dsigne un rservoir de donnes issues de la recherche scientifique et de lenseignement, et dont laccs sur Internet se veut ouvert, sans barrires1991 : naissance de la 1re AO, ArXivconcerne 15% des articles publis annuellement (soit environ 1,5 millions)entre 1000 et 1700 rservoirs existent (dont moins de 40 en France)

    Les atouts

    Accs libre et gratuitUne plus grande visibilit des publications Une diffusion immdiate des rsultats de la rechercheUn archivage long termeLe dpt sans retrait : assure la responsabilisation des dpts et donc le niveau scientifique / vite les utilisations scientifiques frauduleuses / garantit la stabilit des dpts et des adresses / laisse nanmoins le droit lerreur scientifique

    Tous droits rservs par Zacdepierophotography (Source : Flickr)

  • LArchive Ouverte la plus rpute : ArXiv

    initialement dveloppe par Paul Ginsparg en 1991 comme une archive pour les prpublications de physique

    est une archive de prpublications lectroniques d'articles scientifiques dans les domaines de la physique, des mathmatiques, de l'informatique, des sciences non linaires et de la biologie quantitative

    le terme e-print a t adopt pour dcrire les articles disponibles sur arXiv.org

    plus de 700 000 documents

    contenu exclusivement en anglais Tous droits rservs par Elido Turco Gigi (Source : Flickr)

  • Les plateformes nationalesHAL : la plateforme nationale

    = Hyper Articles en Lignecest une Archive Ouverte multidisciplinairecre en 2001 par le CNRS et gre par le CCsd (Centre pour la Communication scientifique directe)le dpt dans HAL est automatiquement vers dans ArXiv lorsque larticle traite de lun des domaines couverts par ArXiv

    TEL = Thses en Ligne

    est une Archive Ouverte des thses de doctorat et habilitations diriger des recherches (HDR)multidisciplinaire cre en 2000, cette AO est une plateforme dpendant de HAL

    Tous droits rservs par yecheng0071 (Source : Flickr))

  • Les archives institutionnelles

    Archimer (Ifremer)Archive de lObservatoire de ParisCollection de Centrale LyonCERN Document ServerCITHER (sciences de lIngnieur)Crystallography Open DatabaseDUMAS (archives des mmoires dtudiants)HAL-CEA (Commissariat lnergie atomique)HAL-EMSE (Ecole des mines de St-Etienne)HAL-IN2P3 (Inst. Nat. De Phy. Nuclaire et de Phy. Des particules)HAL-INSU (Inst. Nat. Des sciences de lunivers)HAL-PasteurIRIS (Universit des sciences et technologies de Lille)LARA (rapports scientifiques et techniques franais)NUMDAM (mathmatiques)Science2Share (Danone Research)

    Archivage et valorisation des productions scientifiques des institutions (universits, grandes coles,)Tous droits rservs par Woodacus (Source : Flickr)

  • Explorer les Archives Ouvertes

    ROAR : consulter les plateformes de libre-accs dans le monde, visualisation de la quantit de dpts par plateforme

    OpenDOAR : rpertoire des rservoirs dArchives Ouvertes

    OAIster

    Scientific Commons

    Tous droits rservs par sa7ar al7ammad (Source : Flickr)

  • Merci de votre attention [email protected] Magalie Le Gall Pro magalielegall magalielegall BU_Versailles http://www.slideshare.net/magalielegall pour consulter et/ou tlcharger cette prsentation

    CC BY-NC-SA 2.0Tous droits rservs par critter (Source : Flickr)

    **Internet rend aujourdhui tout disponible presque immdiatement.Multiplication des blogs de chercheurs (ex de la plateforme de blogs scientifiques [email protected] des sciences)AO et revues en libre-accs (revues qui ont quand mme un comit de lecture. Ex de la Public Library of Science PLoS). O les trouver ? DOAJVeille partage : agrgateurs publics, delicious, diigo, zotero en ligne, Facebook orient professionnellement,*Cot des revues : il faut tre une universit riche pour y accder. De plus en plus difficile de conserver les abonnements. Pourtant, la recherche est en grande partie finance par les contribuables laide de fonds publicsLenteurs des dlais : Le laps de temps s'coulant entre le moment o un chercheur termine un projet et le moment o son travail est publi dans un journal peut tre considrable. La dure est d'autant plus longue lorsque ce projet contient de nouvelles ides importantes. Avant l're de l'internet, il tait donc pratique courante chez les chercheurs d'envoyer physiquement une copie de leur prpublication leurs collgues afin que la communaut dans son ensemble soit toujours au courant des dernires volutions. Contraintes imposes aux chercheurs : Lexpression publier ou prir est utilise pour dcrire la pression et les exigences acadmiques en matire de publication. La carrire des chercheurs risque de stagner s'ils ne justifient pas d'un assez grand nombre de publications. Non seulement le chercheur doit payer pour tre publi mais en plus luniversit laquelle il appartient doit ensuite payer pour acheter la revue. Mais les gros diteurs tiennent quand mme les chercheurs avec le facteur dimpact : lISI (Institute for Scientific Information) publie un rapport annuelqui tablit le facteur dimpact de prs de 8000 revues de par le monde. Ce facteur dimpact mesure limportance dune revue en fonction du nombre de fois o ses articles sont cits dans les 2 ans suivant leur parution.

    **Une plus grande visibilit des publications DONC du taux de citation par article et une augmentation du Facteur dImpact + un droit dauteur garantiLe dpt sans retrait : on ne peut pas retirer un document dune archive, mais dposer des versions successives.- assure la responsabilisation et donc le niveau scientifique de lAO- vite les utilisations scientifiques frauduleuses (dpt de rsultats contradictoires pour prendre date avec retrait postrieur des dpts faux)- la stabilit des dpts et des adresses est donc cruciale (on ne peut pas citer dans une publication scientifique un texte qui risque tout moment dtre retir par son auteur !)- laisse nanmoins le droit lerreur scientifique : possibilit de dposer de nouvelles versions, sachant que le dernire version est propose par dfaut au lecteur (mais versions antrieures accessibles quand mme).

    *Pour chercher en anglais : Termsciences ou le lexique des TIAO sur les hautes-nergies aussi en anglais : SPIRESPLoS : biologie-mdecine (en anglais)**Une archive institutionnelle relve dune institution (universit, grande cole, organisme de recherche, association professionnelle) et a pour objectifs de contenir, valoriser et conserver lensemble de la production scientifique de celle-ci.Deux voies daccs : A partir du site web de l'institution : Archimer (archives institutionnelles de l'Ifremer)A partir dune plate-forme fdrative :HAL (Hyper Articles en Ligne - archive ouverte inter-institutionnelle franaise) recherche par organismes de dpt.Archimer (Ifremer), CITHER (Archive institutionnelle de thses en sciences de lingnieur), HAL-CEA (Commissariat l'Energie Atomique Archive institutionnelle pour l'nergie, les technologies pour l'information et la sant), HAL-EMSE (Ecole nationale suprieure des mines de Saint-Etienne), HAL-IN2P3 (L'Institut National de Physique Nuclaire et de Physique des Particules), HAL-INSU (Institut national des sciences de l'univers (INSU/CNRS) ), IRIS (Universit des sciences et technologies de Lille Archive institutionnelle en sciences et techniques), LARA (accs au texte intgral des rapports scientifiques et techniques franais) droite de la page daccueil : possibilit de rechercher par domaines scientifiques (Ex : risque chimique).*Outils qui permettent de trouver des ressources parfois difficiles daccs :- L'objectif de ROAR, registre des archives en libre accs (Registry of Open Access Repositories ), est de promouvoir le dveloppement du libre accs en fournissant des renseignements jour sur la croissance et l'tat des dpts travers le monde.- Le Rpertoire des archives en libre accs est un rpertoire officiel des archives universitaires en libre accs. Ses atouts : fournir une liste de rfrentiels, chercher des dpts ou le contenu rfrentiels de recherche. aller dans find en haut gauche de la page daccueil. La fonction Search or Browse for Repositories permet d'effectuer une recherche discipline, par zone gographique ou encore par type de document (brevets, publications, thses, ouvrages, etc.). Mais depuis peu, OpenDOAR propose la fonction Search repository contents qui permet de lancer une recherche directement dans le contenu des entrepts d'archives. A noter que le site utilise le moteur de recherche sur mesure, Google Custom Search Engine. Enfin, il est galement possible de naviguer au sein du rpertoire partir du lien List of repositories. Parmi les ressources repres en France, on peut citer : le CDS (Centre de Donnes astronomiques de Strasbourg), le CCSD (Centre pour la Communication Scientifique Directe), le CNRS-INIST (Institut de Information Scientifique et Technique) ou encore l'INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique).Les utilisateurs de ce service peuvent effectuer des recherches travers le monde et conduire plus directement l'information utile et pertinente.Pour rechercher dans le contenu des archives ouvertes, on peut utiliser des moteurs appels moissonneurs. Exemples : OAIster , ScientificCommons. OAIster est un catalogue collectif de millions de notices reprsentant des ressources en libre accs

    *