of 88 /88
1 1 PISTES POUR UN BON REFERENCEMENT… « 41,2% des internautes abandonnent leur recherche après la 1 ère page de résultats, 67% après 2 pages et 81,7% après 3 pages. » (iProspect Survey).

Referencement metz

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Text of Referencement metz

  • 1. PISTES POUR UN BON REFERENCEMENT 41,2% des internautes abandonnent leur recherche aprs la 1 repage de rsultats, 67% aprs 2 pages et 81,7% aprs 3 pages.(iProspect Survey).

2. Votre sommaire

  • Dfinition et objectifsdu rfrencement,
  • Rfrencement et stratgie du site ou lOA/C/C de lentreprise,
  • Unemthodologiepour une bonne stratgie de rfrencement,
  • Evaluationet rentabilit.

3. 1. DEFINITION ET OBJECTIFS

  • Lerfrencementest :
  • le processus global d utilisationdesmoteurs de recherche(MR) pour envoyer desinternautesvers unsite web travers desrsultats de recherche .
  • lindexationet l optimisationdupositionnementdun site web sur les moteurs de recherches.

4. 1. DEFINITION ET OBJECTIFS

  • On dit dun site quil estindexlorsquil est prsent dans la base de donnes (lindex) dun moteur de recherche.
  • On dit dun site quil est bienpositionnsi le moteur de recherche le fait apparatre dans les premiers rsultats de recherche (les 20 premiers).

5. 1. DEFINITION ET OBJECTIFS

  • L objectifest de positionner son site de faondurabledans les MR via desmots-cls ou metatags (balises)relatifs lactivit de lentreprise.
  • Visiteurs du site >clients .

6.

  • Lerfrencement(SEO search engine optimization en anglais ) dsigne le t ravail qui consiste amliorer le classement dun site Web dans les moteurs de recherche par rapport des mots-cls, dans le but daugmenter le nombre de visiteurs.

7. Pourquoi rfrencer son site ? 8. Pourquoi rfrencer son site ?

  • Avec lamultiplication exponentielledes pages sur Internet (plus de 3 milliards recenses aujourd'hui, toutes langues confondues), obtenir une bonne visibilit sur le Web est devenu un vritable dfi.
  • Voir son site apparatre dans les premires pages de rponses proposes par les moteurs de recherche etcrer du traficsur le site en provenance des outils de recherche est ncessaire.

9. Pourquoi rfrencer son site ?

  • La conception d'un systme d'information efficace exige une
  • comprhension profonde des utilisateurs et de leur
  • environnement social.
  • Derrire la plupart des sites Web, intranet
  • et produits interactifs rats, se cache une comprhension rate
  • des utilisateurs et de leur comportement dans la recherche
  • d'information. Les utilisateurs sont complexes. L'utilisateur est
  • un tre social, l'information l'est aussi .
  • Rfrence :
  • Peter Morville,Ambient findability(O'Reilly Media, Inc., 2005), http:
  • //oreilly.com/catalog/9780596007652/. p. 45

10. Pourquoi rfrencer son site ?

  • La recherche d'informations est lapremire activit des internautes
  • + de 300 millions de recherches sont effectues tous les mois dans les outils de recherche francophones
  • 40% des internautes trouvent un produit ou un service par les moteurs de recherche
  • 30 40% du trafic d'un site provient des outils de recherche

11. Pourquoi rfrencer son site ?

  • Il est galement indispensable de travailler son rfrencementauprs de diffrents moteurs ou annuaires(et pas seulement sur Google).
  • Pourquoi ?
    • Les concurrents redoublent defforts pour augmenter leurs parts de march,
    • Il nest pas judicieux de mettre tous ses ufs dans le mme panier

12. Mise en garde( http://www.ybet.be/internet15/referencement.htm)

  • Avant de commercer, quelques considrations et s'imposent:
  • ce qui est vrai aujourd'hui peut tre tout faitfaux demain , chaque moteur de recherche change rgulirement la mthode d'indexation, son algorithme.
  • si lerfrencementapporte une large partie des visiteurs, lesvisiteurs directssont galement importants (en provenance dautres liens, via mails). Le but est de trouver lejuste quilibreentre tre visible dans les moteurs de recherche, pertinence des informations, navigation, qualit et graphisme.

13. Mise en garde (suite)( http://www.ybet.be/internet15/referencement.htm)

  • le rfrencement Internetn'est pas une science exacte : c'est 50 % de comptence et d'exprience, 50 % de travail et 50 % de divinatoire. S'il y avait une technique miracle, tous les sites seraient premier.
  • C'est un travail de longue haleine, il faut trepatient .
  • Chaque page est indexe par chaque moteur de recherche par un robot spcifique. Votre page peut donc tre premire sur une recherche sur MSN et tout fait inconnue par Google.Chaque moteur utilise ses propres critres pour positionner une pageInternet. Chaque page Web est spcifique.

14. Mise en garde (suite)

  • Lidal est denvisager sa stratgie de rfrencementAVANTmme la phase de ralisation du site.
  • Attention certains logiciels utilisent des procds dont lesrsultats visuelssont attrayants mais qui sontpnalisantssur le plan du rfrencement.

15. Mise en garde (suite)

  • Pour obtenir un bon quilibre entre les diffrentes sources de trafic pour un site commercial il faut que les visites proviennent :
    • Des moteurs de recherches (rfrencement naturel et payant)
    • Dautres sites
    • Dune adresse tape directement ou du nom de la socit cherch dans les moteurs de recherches.

16. REUSSIR SON REFERENCEMENT NEST PAS REUSSIR SON SITE !

  • TB rfrencement MAIS si pas dintrt
    • > oubli !
  • 3 Prrequis :
    • Uncontenu de qualitet mises jour rgulires;
    • Uneergonomie efficace: facilit de navigation et une information en un minimum de clics.
    • Lapersonnalisation: adapter le contenu au visiteur, ex : Amazon.com.

17. 2. REFERENCEMENT ET STRATEGIE MARKETING DU SITE

  • Inutile de se lancer dans le rfrencement si la stratgie du site web nest pas claire !
  • Les 3 grandes questions ou lOA/C/C :
      • Quels sont mesObjectifs dAffairesvia Internet ?
      • Quelle est laClientleque je vise sur Internet ?
      • Qui sont mesConcurrentssur la toile ? .

18. A. Quels sont mes Objectifs dAffaires via Internet ?

  • Objectifs > Mesures de Succs
  • -Augmenter les ventes> nombre de transactions compltes grce au site.
  • -Acqurir des prospects> nombre de formulaires de contact complts sur le site, les appels tl. reus via le site, inscription la newsletter ou tlchargement dun fichier disponible sur le site.
  • -Promouvoir lentreprise> nombre de visiteurs sur le site, de pages vues par visite, provenance et profil des visiteurs.

19. Quels sont mes Objectifs dAffaires via Internet et quels outils marketing utiliser ? (suite)

  • *les bannires> notorit et image,
  • *le-mailing> pour les offres spciales et les nouveauts car taux de lecture et de rponse plus levs que lenvoi non sollicit,
  • * tre prsent dans lesmedias sociaux(page dentreprise sur Facebook,...)
  • *lachat de mots-cls> pour obtenir de la visibilit immdiate grce aux liens commerciaux,
  • *le rfrencement> pour obtenir une visibilit durable via les rsultats naturels des moteurs de recherche.

20. Rfrencement ou achats de mots-cls ? Adviso,chaireRBC, 04/2006 21. Rfrencement ou achats de mots-cls ?(suite)

  • Un lien commercialprovient delachat de mots-clso lannonceur paie pour chaque clic que font les visiteurs. Il se situe en haut et/ou droite des rsultats naturels du MR, lors de la requte effectue.
    • Ex : Google adwords
  • On parle aussi derfrencement payantouSEA.

22. Rfrencement ou achats de mots-cls ?(suite)

  • Les rsultats naturelssont loutput fournis par le MR.Sur base dalgorithmes, le moteur va classer les sites par ordre de pertinence des mots-cls,rfrencer les siteset ensuite positionner les pages du site.
  • On parle aussi derfrencement naturelouorganique (SEO).

23. Comportement des internautes sur les moteurs Le nombre de mots dans une expression tape dans un moteur volue avec la courbedapprentissage du Webet des moteurs par lutilisateur. 56%des expressionstapes comportentplus de 3 mots 24. Do viennent les visiteurs dun site web ? tude ralise parXITIMonitor.com du 01/11/2005 au 30/11/2005 sur un chantillon total de 503 millions de visites Accs direct : Saisie dans un navigateur Accs par les Favoris Moteurs de recherche : Rfrencement Naturel Liens sponsoriss Liens : Liens sur dautres sites Affiliation, E-Pub, Emailing, RSS LeSearch Marketing permet de gnrer de 30% 40% de laudience totaledun site web. Lerfrencement naturel gnre 2 fois plus de trafic que les liens sponsoriss . En gnral Dans le dtail 25. Quels rsultats les internautes privilgient-ils ?

  • Et vous ?
      • Faites-vous toujours la diffrence entre:
        • lien commercial et rsultat naturel ?
      • A qui faites-vous le plus confiance ?
      • Et pourquoi ?

26. Quels rsultats les internautes privilgient-ils ?

  • Les internautes cliquent plus souvent sur les rsultats naturels que sur les liens commerciaux.
  • 6 clics sur 7 dans les moteurs de recherches sont effectus sur les rsultats naturels.(Jupiter Research, mars 2005)
  • 50% des internautes savent diffrencier les 2 types de positionnement.

27. B. Quelle est la clientle vise ?

  • Qui est mon client et comment me parle-t-il ?
    • Lentreprise doit tout dabord chercher identifier qui sont ses clients et le langage quils utilisent quand ils font des achats en ligne.
    • Comment ?
      • Via lesprofils dmographiques(ho, fe, seniors) qui renseignent sur le temps pass sur les sites, les prises de dcision, le rapport aux liens commerciaux,

28. 29. Quelle est la clientle vise ? (suite)

  • Quels contenus mes clients recherchent-ils ?
    • Des enqutes dmontrent que les internautes ontdes intentions et des besoins diffrentslorsquils lancent une rechercheselon ltape du cycle dachato ils se trouvent.
    • *Lentreprise doit donc dterminer ltape du cycle dachat o se trouve sa clientle pour btir uncontenu approprisur le site.

30. Quelle est la clientle vise ? (suite) Adviso, chaire RBC, 04/2006 31. Quelle est la clientle vise ? (suite)

  • Quand les clients utilisent-ils le MR dans leur processus dachat ?
      • Audbut du cycledachat et moins vers la fin car ils connaissent dj le site o ils veulent faire leurs achats.
      • Et donclentrepriseDOITessayer de capter lattention de linternaute dans les 2 premires tapes du cycle dachat via un contenu suffisamment riche pour laider progresser dans le cycle dachat (comparaison de diffrents modles, tmoignages de clients, fiche technique du produit).
  • ! De diversifier la stratgie de rfrencementpour couvrir chaque tape du cycle dachat et tester ce qui donne le mieux.

32. C. Quels sont les concurrents ?

  • Comment qualifier le march ?
        • Trs concurrentiel OU quelques gros joueurs
        • Joueurs locaux OU internationaux
        • Prsents sur Internet ?
  • Qui sont mes concurrents ?
        • ConcurrentsDIRECTS: visiter leurs sites, analyser leur promotion, leur position sur le march car il y a ncessit de se diffrencier
          • Ne pas optimiser son site avec des mots-cls qui sont des marques des concurrents > illgal !
        • ConcurrentsINDIRECTS: penser construire un contenu appropri afin dtre mieux positionn et retenir ainsi lattention de linternaute.

33.

  • Quel est le march dans lequel lentreprise volue ?
      • > afin dadapter la stratgie de rfrencement
  • *Pme :Rf. permet de concurrencer les grandsconcurrents; peu coteux et trs efficace.
  • * Ent. de services: clientle essentiellement locale et moyens de promotion traditionnels. Ici Rf. est une techniquecomplmentaire(optimisation du site au niveau local, soumission du site aux annuaires) car les clients cherchent de + en + sur internet.

34. 3. UNE METHODOLOGIE A SUIVRE

  • Un bon rfrencement sappuie sur 3 axes
    • Loptimisation du site Web
      • (pertinence et accessibilit )
    • La soumission aux annuaires
      • (+ de visiteurs et meilleur positionnement des mots-cls cibls par lentreprise)
    • La stratgie de liens
      • (influence + sur le positionnement du site, visiteurs cibls, volution en cours donc opportunits)

35. LOPTIMISATION DU SITE WEB 36. A. Bien comprendre

  • A.1. Comment fonctionne un MR ?
  • Un MR est unoutil qui analyse le code source des pages (tags et mtatags) dun site et les indexeensuite grce unrobot(spider ou crawler) qui classe les pages parpertinence unmot-cldonn. Ce classement sopre via des formules mathmatiques : lesalgorithmes de pertinence.

37. Exemple de mtatags

  • Les balises meta / 1 Titre de la Page
  • All : Le robot indexe tout (par dfaut).
  • None : Stoppe le robot. Index : Votre page est indexe. Noindex : Votre page n'est pas indexe mais il suivra les liens de cette page. Follow : Le robot rcupre les liens de votre page pour les rfrencer plus tard. Nofollow : Le robot ne rcupre pas les liens de votre page. (http://www.slideshare.net/davidbx/le-rfrencement-naturel/)

38.

  • A.2. Quest ce que le MR prend en compte ?
    • Le textevisibledes pages et le nombre de mots-cls par page.
    • La balise TITLE : max 100 caractres, descriptif, comporter entre 4 et 6 mots-cls lis au contenu de la page et/ou du site.
      • Systmatiquement indexe par tous les outils de recherche.
    • La mise en forme du texte : gras, soulign, italique
    • Le texte situ en haut de la page (les 200 premiers caractres) obtient une pondration plus importante.
      • Ce texte doit donc exister (pas de graphique) et dcrire au mieux le contenu de la page.

39.

    • Le texteinvisibledes pages web dont :
    • Les metatags ou balises de description du site et balises de mots-cls.
      • Un gnrateur de balises :http://www.netalya.com/fr/ToolBoxMeta.asp
      • Attention, les balises Meta nchappent pas la loi, ne pas utiliser de nom de marque dpose, de nom protg par la lgislation.

40. Le Cas Sexy Avenue http://www.juriscom.net/pro/visu.php?ID=346

  • La socitDreamnexexploite depuis quelques annes un sex shop virtuel, "Sexy Avenue", qui connat un certain succs.
  • Fin2002, elle constate une baisse de frquentation de ses pages Internet. Etonne, elle consulte lensemble des moteurs de recherches o elle figure gnralement en tte des rfrencements grce aux mtatags quelle a crs. Or, il apparat que la place quelle occupe habituellement lui a t subtilise par un concurrent,Kali-gona , qui est aussi un sex shop en ligne.
  • Afin de comprendre cette situation elle tudie les pages intermdiaires de rfrencement du site concurrent ainsi que ses mtatags. Elle constate alors que ceux-ci consistent en une reprise lidentique des siens.
  • De plus, le site deKali-gonautilise une charte graphique sinspirant largement de celle de "Sexy Avenue", lui confrant unlook and feelsimilaire, et inclut des copies du contenu du site concurrent (ex.: photographies darticles vendus en ligne).

41.

  • Pour mettre fin cette situation, la socitDreamnexdcide dagir contre sa concurrente sur deux fondements:
    • la contrefaon de droit dauteur pour la reprise de la page intermdiaire de rfrencement et de certains lments du site Internet ;
    • la concurrence dloyale et le parasitisme pour la reprise de ses mtatags et de sa page de rfrencement.
  • Le tribunal de commerce de Paris a statu que la socit KALI-GONA s'est rendue coupable de reproduction et d'usage illicitedes droits de crationappartenant SEXY AVENUE, ces agissements tant constitutifs de contrefaon .

42.

  • A.3. Comment trouver les bons mots-cls ?
    • Songer au langage des clients;
    • 2 5 mots par recherche;
    • Choisir des mots qui dfinissent lentreprise :
      • Services et produits offerts,
      • Nom de la localit ou du pays,
      • Identifier les diffrentes thmatiques du site et trouver des mots-cls pour chacune delles,
      • Sassurer que le mot choisi na pas de signification diffrente (voir dans les 3 premires pages que les sites proposs soient relis au domaine, aux produits et la clientle cible)

43.

  • A.3. Comment trouver les bons mots-cls(suite) ?
    • Cibler des mots-cls rentables : linternaute qui cherche des mots + spcifiques (3 5 mots) est + loin dans son processus dachat que celui qui cherche avec un mot gnrique> voyage / vacances Athnes

44.

  • A.3. Comment trouver les bons mots-cls(suite) ?
    • Vrifier le choix des mots-cls via :
      • Les gnrateurs de mots-cls gratuitsde certains moteurs de recherche,
      • Une analyse des statistiques de visites du site via lesfichiers logs,
      • Une analyse des mots-cls dumoteur de recherche interne au site(sil existe),
      • Elargir sa liste de mots-cls populairesvia : Google Adwords,Ask.com, Metacrawler.com.

45. Yahoo ! Search Marketing, un exemple de gnrateur de mots-cls 46. Exemple de mots-cls proposs par Google Adwords 47. Mots-cls proposs par Google Adwords en volume de recherche 48. Mots-cls / cot par clic et positionnement de lannonce 49. Estimation du trafic par mots cls sur Google https://adwords.google.com/select/TrafficEstimatorSandbox 50. Achat dun mot-cl sur Yahoo! 51.

  • A.4. Quelle est la concurrence pour ces mots-cls ?
    • Une fois la liste des mots-cls choisis vrifier que ces mots bnficieront dun bon positionnement en inscrivant par exemple un mot-cl dans Google et voirle nombre de rsultats trouvs. Plus ce chiffre est lev, moins il y aura de chance de bien se positionner.

52. Concurrence et positionnement 53. B. Soigner le contenu

  • Une fois les mots-cls dtermins, il faut les placer aux bons endroits et
    • Soigner lastructure gnraledu site :
      • Hirarchie des liens: faire pointer toutes les pages du site sur les pages les plus importantes (accueil, liste des produits)
      • Nombre de pages: un site sera mieux rpertori sil a plus de pages que le concurrent (toutes choses tant gales par ailleurs),
      • Avoir un plan ou carte du siteavec un max. de 100 liens sur la carte

54.

  • -Soigner lecontenu des pages
      • Page daccueil: la plus importante et qui devrait avoir le meilleur positionnement.
      • Titre de page: chaque page du site doit avoir un titre unique.
      • Longueur du texte: max 250 mots de texte pour maximiser la pertinence pour les moteurs de recherche.
      • Le style des polices: le gras ou litalique (sachant que le gras se lit plus facilement) , utiliser avec modration.

55.

  • -Soignerlcriture des liens , notamment du texte dancrage.
      • Ce texte mne vers une autre page du site ou vers un autre site. Veiller utiliser desverbes dactionsqui donnent limpression linternaute de trouver une information/solution lors du clic sur ce lien
      • Privilgier laprcision , laclart: chaque tape doit tre claire et logique.
        • cliquez ici ne donne aucune information utile.

56.

  • La majorit des moteurs de recherches proposent des guides de bonnes pratiques pour amliorer lindexation et le rfrencement des sites.
    • Centre Google pour webmasters :
      • http://www.google.com/webmasters
    • Centre daide Yahoo Search
      • http://help.yahoo.com/I/yahoo/search/webpublishers

57. Spamdexing et liste noire

  • ATTENTION !
  • Le spamdexingest toute
  • tentative destine tromper de
  • manire illgale les algorythmes
  • des robots pour faire apparatre un site
  • en bonne position dans les moteurs de recherches

Liste noire et le site ne sera plus rfrenc ! 58. LA SOUMISSION AUX ANNUAIRES 59. POURQUOI? COMMENT?

  • Un annuaire (ou rpertoire) est unebase de donnesconstruitemanuellementpar des rdacteurs qui indexent selon des catgories (rubriques) lessitesqui leur sontsoumis .
  • Les annuaires les plus connus sont Yahoo! et DMOZ (gratuit)

60. POURQUOI? COMMENT? (suite)

  • Vaut-il la peine de payer pour tre dans un annuaire ?
    • Oui si :
      • Lannuaire est trs populaire et donc fort consult,
      • Votre site a des difficults se faire indexer (Flash),
      • Lannuaire est un annuaire spcialis qui attire des visiteurs qualifis (le taux de conversion sera plus lev).

61.

  • Comment trouver les annuaires spcialiss ? :
    • Utilisez un moteur ou un annuaire classique et chercher par exemple rpertoire vtt ou portail cyclisme.

62.

  • Lesavantagesdtre dans les annuaires :
    • Amliorer son positionnement auprs des moteurs de recherche car + de liens entrants,
    • Attirer + de visiteurs qualifis sur le site(mais analyser le nombre de concurrents prsents et la manire dont est prsente linformation (ordre alphabtique, politique de 1 erarriv, 1 erservi) les chances sont moindres

63.

    • La soumission aux moteurs de recherches nest plus ncessaire.
    • La plupart des moteurs de recherche (y compris Google) utilisent des rpertoires et accordent plus dimportance un site si celui-ci est inscrit dans lannuaire DMOZ.

64.

  • Comment soumettre son site aux annuaires ? :
    • Suivre certaines rgles :
      • Les sites sont catgoriss parthmes,il faut donc slectionner la bonne catgorie;
      • La plupart des annuaires limitent linscription dun mme site 2 catgories;
      • Lessites des concurrentsprsents dans un annuaire peuvent aider trouver les bonnes catgories pour le classement du site;
      • crire unedescription appropriedu site en utilisant 25 mots maximum, deux ou trois mots-cls et renoncer aux superlatifs (le meilleur, le moins cher).

65.

  • Comment soumettre son site aux annuaires ? :
    • La soumission estmanuelleet lapprobation du site est galement manuelle, cela peut donc prendre du tempssi aprs un mois, un site nest toujours pas inscrit il convient de remplir un nouveau formulaire de demande.

66.

  • La fiche dinformationest compose de 2 parties:
    • La 1 retraite du site en lui-mme : URL, description, situation gographique
    • La seconde traite du contact : la personne contacter, son mail etc
    • A cette tape, il est trs important de respecter certains critres de rdaction :
      • Ne pas proposer un site dont ladresse redirige vers une autre;
      • Ne pas proposer un site en construction;
      • Toujours rdiger la 3 mepersonne;
      • Limitation de lemploi des majuscules, des superlatifs, des slogans publicitaires

67. LA STRATEGIE DES LIENS 68. POURQUOI ? , COMMENT ?

  • Cette stratgie de liens est trs importante pour le rfrencement car :
    • Les MR tiennent compte des liens entrants pour lepositionnementdu site;
    • Apport devisiteurs ciblsvers le site de lentreprise;
    • Importance non seulement de la quantit de liens mais surtout de laqualitde ceux-ci.

69. Identifiez vos communauts 70. A. Evaluer la qualit dun lien

  • Un lien sera de qualit sil est
    • PERTINENT(mme secteur, mme clientle, site dj index par les moteurs de recherche)
    • GENERATEUR DE TRAFIC
    • PROVENIR DE SITES BIEN COTEScd ayant unbon PageRank (Google donne une cote entre 0 et 10 une page web. Le PR est dtermin par le nombre de liens entrants qui pointent vers une page.)

71.

  • Pour voir le PageRank dune page il faut tlcharger la barre doutils de Google ladresse suivante :
    • http://toolbar.google.com/intl/fr/
    • La barre doutils de Google schmatise le PR par une barre verte horizontale et en pointant la souris dessus on obtient un nombre entre 0 et 10.

72. Exemple de PageRank 73. B. Identifier les sites potentiels

  • Lister dans une feuille Excel par exemple, les sites des partenaires daffaires existants (ceux dont le contenu du site sera pertinent ),
  • Consulter les annuaires Yahoo! et DMOZ pour solliciter des liens avec des entreprises offrant des produits complmentaires par ex.
  • Etablir la liste des sites qui pointent vers le site dun concurrent en interrogeant Google et Yahoo! En inscrivant la commande :
    • Link :www.nom-du-site.com(dans Google)
    • Linkdomain :www.mon-nom-de-site.+com(pour Yahoo!)

74. Un exemple de liens pointant vers HEC Montral sur Yahoo ! 75. C. Prioriser les liens trouvs

  • Quand la liste des sites potentiels est dtermine, il convient de donner une cote de 1 3 sur base de lapertinence:
      • 1 = trs prioritaire,
      • 2 =moyennement prioritaire,
      • 3 = le moins prioritaire.
  • Faire de mme pour les autres critres ( Trafic et PageRank )

76. D. Solliciter les sites qui pourraient offrir un lien vers notre site

  • En crivant ladministrateur de site Web;
  • En obtenant des liens dune manire naturelle :
    • En publiant des articles, en participant des blogs ou des forums de discussion > donne plus de visibilit;
    • En crant un blog;
    • En crant un programme daffiliation (on encourage les autres sites affilis diriger les internautes vers notre site en change dun % sur la vente opre).
    • En laissant toujours un lien vers son site dans les messages laisss sur les forums, les blogs, les articles rdigs et les e-mails

77. E. Et enfin, assurer le suivi

  • La stratgie des liens est un processus continu, le suivi est donc ncessaire.
  • Pour vrifier le nombre de liens qui pointent vers notre site, utilisez nouveau:
    • Link :www.nom-du-site.com(dans Google)
    • Linkdomain :www.mon-nom-de-site.+com(pour Yahoo!)
  • Pour faciliter le suivi de la stratgie de liens il existe des logiciels spcialiss (et payants) comme OptiLink ou Arelis 4.

78. EVALUATION ET RENTABILITE 79. Rfrencement et achat de mots-cls 80.

  • Il peut tre intressant davoir recours lachat de quelques mots-clsbien slectionns, si votre positionnement naturel est faible et que vous souhaitez vendre + pour la priode de Nol par exemple.
  • Pourquoi :
    • trop tard pour un rfrencement naturel (prends du temps),

81. Quelques astuces.

  • Vous pouvez supprimer les visiteurs inutiles qui vous bouffent de la bande passante en dotant votre site web d'un "traffic cleaner".
  • Ce service contrle les adresses IP de vos visiteurs et dtourne celles qui proviennent de pays indsirables vers un autre domaine. Par exemple, votre e-commerce qui assure la livraison en France seulement a-t-il besoin de visiteurs de la Suisse ou mme du Congo?
  • Installez-le, c'est gratuit :Traffic Cleaner

82. Trafficcleaner.com 83. Un site trs spcialis dans le rfrencement : http://www.abondance.com/ 84. Les indicateurs de suivi

  • Suivre lvolution de son positionnement :
    • Par mots-cls,
    • Par moteurs
  • Et ce travers le temps .
  • Vrifier le nombre de pages indexes via la commande (yahoo et google) :
    • Site:www.mon-nom-de-site.com
  • Vrifier le nombre de liens entrants :
    • Link :www.nom-du-site.com(dans Google)

85. Les indicateurs de suivi (suite)

  • Observer sonpositionnement:
    • Figurer parmi les 10 premires positions (ou les 30 premiers si le mot est comptitif)
  • Vrifier sonPageRanksuite aux efforts de rfrencement,
  • Au niveau dusite lui-mmesuivre :
    • Les statistiques de visites,
    • Le suivi des actions poses (formulaire, newsletter, etc) et les relier aux outils de marketing utiliss (annonces, liens, mots-cls) pour obtenir le taux de conversion.
    • Nombre de visiteurs qui reviennent (V.Ajoute du site),
    • Les pages dentres, de sorties et celles o le client passe lachat.

86. Les indicateurs de suivi (suite)

  • Mais encore :
    • Nombre deventesrsultant directement du site web,
    • Nombre decourriels et/ou appelsreus travers le site pour obtenir plus dinfos.
    • Demander au personnel dinterroger chaque fois le client sur la manire dont il a entendu parler de la socit et compiler les rsultats.
        • > voir le ratio avec les autres canaux de promotion traditionnels.

87. Les actions correctives

  • Les analyses prcdentes permettront de voir si les rsultats sont atteints.
  • SiNON: recours aux actions correctives MAIS oprer de faon graduelle pour pouvoir valuer limpact de chacune.
  • Si limpact est+ , on sattaque un autre problme SINON revenir en arrire et essayer autre chose.
  • Cette techniqueprend du temps , elle doit de plus tre rpte afin dassurer une rentabilit constante.

88. CONCLUSIONS

    • Le rfrencement est un art en plein
    • changement mais qui tend se simplifier.
    • - Il y a de plus en plus doutils disponibles pour faciliter lindexation des sites et les aspects marketing, la qualit du site prend le pas sur la technique.
    • - Le responsable du rfrencement nest pas toujours identifi clairement dans lentreprise (le webmaster, le responsable marketing,..) ; cette technique demande rigueur et suivi.

89.

    • - Le budget allou au rfrencement ne reprsente que 12% de celui allou lachat de mots-cls pour lensemble des entreprises (en 2005).
    • Une tude de Marketing Sherpa indique que la raison principale invoque pour ne pas investir dans le rfrencement est lincomprhension des marketeurs vis--vis de cette stratgie et sa complexit en gnral.
    • Adopter une bonne mthodologie de rfrencement donne de la visibilit et fidlise linternaute .

90.

  • Conclusion :
  • Soit faire la guerre :
  • Budget important de promotion et de publicit
  • Soit faire la gurilla :
  • Le rfrencement

91. SOURCES

  • Sites :
    • http://www.adviso.ca
    • http://www.abc-netmarketing.com
  • Ouvrage :
    • Russir un projet de site Web, Nicolas CHU,
    • Ed. Eyrolles (3m Edition), 2005