Zarate Inalco

  • View
    1.920

  • Download
    6

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La motivation, produit de la reconnaissance de l'expérience interculturelle et de la valorisation de la singularité des parcours.

Text of Zarate Inalco

  • 1. La motivation, produit de la reconnaissance de lexprience interculturelle et de la valorisation de la singularit des parcours Genevive Zarate Institut national des langues et civilisations orientales, Paris [email_address]
  • 2. La relation entre motivation et exprience individuelle
    • La motivation, un concept issu de la psychologie
    • La motivation ou lindividualisation de lapprentissage
    • La motivation : lapprenant au cur du dispositif dapprentissage
    • La motivation : la singularit de la relation entre des langues et une exprience individuelle
  • 3. Ce que lexprience apporte au concept de motivation
    • largit lapprentissage aux situations non-scolaires
    • Sapplique lenseignant comme llve
    • Englobe des processus sociaux
    • Sarticule avec la dimension biographique des apprenants et des enseignants
    • Sinscrit dans lespace des dynamiques interculturelles
  • 4. Du locuteur lacteur social Chapitre 1 Kern R. Liddicoat T. (coord.)
    • Zarate G., Lvy D. Kramsch C. (coord.) Prcis du plurilinguisme et du pluriculturalisme.
    • ditions des Archives contemporaines, 2008.
    • http://www.eacgb.net
  • 5. Les limites de lutilisation du concept de motivation dans lapprentissage des langues
    • Dbouche sur une dfinition restrictive du locuteur, fonde sur son niveau de performance dans les quatre comptences de base (parler, couter, lire, crire)
    • Sappuie sur la dichotomie locuteur natif/locuteur non-natif. Or le locuteur natif ne communique que dans son propre contexte social
    • Vise remdier une vision dficitaire du locuteur en langue trangre
  • 6. Ce quapporte au dbat lexprience de lacteur social
    • Le concept dacteur social met en relief la varit des positions du locuteur qui, en tant quacteur, peut conjuguer plusieurs modalits dapprentissage, dlocution et daction
    • Lacteur social fait lexprience de positions de dominant et de domin, de natif et de non-natif, diffrentes priodes de sa vie
    • La notion dacteur social reconnat le pouvoir de lindividu de participer pleinement la cration ou la modification des contextes dans lesquels il ou elle acquiert et utilise la langue
    • Lacteur social manie et communique ses appartenances et ses identits, se cre une voix personnelle (dans chacune des ses langues, travers ses langues et dans lensemble de son rpertoire linguistique).
  • 7. La prise en compte des expriences spcifiques de lacteur social
    • Les comptences et les connaissances du lacteur social sont ainsi diffrentes de celles du locuteur natif.
    • Lindividu est construit dans un cadre positif qui reconnat ses capacits, ses voix, ses identits, ses appartenances et ses rles dans laction sociale.
  • 8. Exprience et biographie langagire
    • Lexprience de la relation aux langues est spcifique
    • Elle ne sinscrit pas seulement dans un cadre scolaire
    • Elle peut tre le fruit dune histoire nationale et / ou familiale, dun vcu personnel.
  • 9. Quest-ce quune biographie langagire ?
    • Lhistoire personnelle par rapport aux langues et aux cultures, marque par des dcouvertes, des abandons, des reprises. Elle sera influence par lenvironnement familial, mais aussi culturel (situation de monolinguisme ou de plurilinguisme, langues obligatoires lcole) et social (mobilit ltranger: immigration, sjour professionnel, tourisme).
    • M.-J. Barbot (2000) Les auto-apprentissages , Paris, Cl international, p. 116
  • 10. Quest-ce quune biographie langagire ?
    • La biographie langagire repose sur la capacit de lindividu relater les lments constitutifs de son exprience dans les domaines linguistiques et culturels. Lhypothse () est que le travail biographique permet de dvelopper chez lapprenant de langue la conscience selon laquelle ses apprentissages linguistiques gagnent tre mis en relation les uns avec les autres. Parce quelles permettent de penser les langues comme des lments inter-relis dans lhistoire, le rpertoire culturel et le bouquet plurilingue du sujet, les biographies langagires contribuent nourrir la rflexion mene actuellement en didactique, sur la pluriliguisme.
    • Molini M. (coord.) (2006) Biographie langagire et apprentissage plurilingue. Le Franais dans le monde. Recherches et applications , janvier
  • 11.
    • Lidentit du professeur de langue
    • entre lespace priv et lespace professionnel
  • 12.
  • 13.
  • 14.
  • 15.
  • 16. La biographie langagire et Portfolio europen des langues
    • Le Portfolio , outil dauto-valuation des comptences en langues
    • Le Portfolio , outil de valorisation de lexprience vcue
    • Les limites du Portfolio dans la description de la biographie langagire
  • 17.
  • 18.
  • 19. La biographie langagire nest pas un simple rcit dexprience
    • La biographie langagire nest pas une simple description de lexprience. Elle entre dans un processus de formation.
    • Elle suppose un travail rflexif
    • Elle met en perspective le jugement sur la diffrence culturelle et vite de hirarchiser les expriences vcues.
  • 20. Les tapes de la dcouverte de laltrit. Lexprience dAnne
    • Le premier trimestre tait malheureusement franais () les collgues, quelques enseignants du lyce franais.
    • Avec un collgue franais nous avons dcouvert que nous jouions au bridge () La quatrime (joueuse) a t une amie de ce collgue franais qui habite au Portugal, qui nest pas portugaise. Ca a t une deuxime vague dadresses. Qui est en fait sud-africaine et qui vit au Portugal depuis 3 ans. Et qui est dans un rseau qui nest pas vraiment portugais, mais plutt anglais.
  • 21. Les tapes de la dcouverte de laltrit. Lexprience dAnne
    • Ce qui est difficile au Portugal ce nest pas comme en France cest de trouver des lieux o on peut pratiquer des activits. Durant tout le premier semestre, jai cherch, je nai pas trouv des choses qui me conviennent. Aprs jai trouv des cours de danse africaine qui mont permis de rencontrer des gens qui sont tout fait en dehors du contexte franais et scolaire. On a eu loccasion daller danser et jai invit dner certaines personnes aussi.
  • 22. Les tapes de la dcouverte de laltrit. Lexprience dAnne
    • Je venais avec Zada qui tait aussi en vacances. Jai particip sans statut privilgi Jai mang comme eux dune manire frugale, sans rien laisser dans lassiette, en finissant le moindre petit bout de gras. ()
    • On ma appris faire du crochet car jai montr mon intrt pour le crochet alors que dans dautres situations je naurai certainement pas montr mon intrt pour le crochet !
  • 23. La prise en compte des expriences spcifiques de lacteur social
    • vite une vision dficitaire du locuteur en langue trangre : il est riche dune exprience que le locuteur natif na pas
    • permet de lire la logique spcifique dun parcours personnel
    • autorise lmergence dune voix personnelle construite travers plusieurs langues et une exprience singulire de laltrit.
  • 24. Zarate G., Lvy D. Kramsch C. (coord.) Prcis du plurilinguisme et du pluriculturalisme. ditions des Archives contemporaines, 2008. http://www.eacgb.net