Cours systèmes financiers en euro méd final

  • Published on
    01-Nov-2014

  • View
    1.059

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Finance in the Mediterranean

Transcript

  • 1. PMF 3 MODULE SYSTEMES FINANCIERS EN EURO-MEDITERRANEE
  • 2. Sance 1 Environnement conomique et Financier en euro-mditerrane
  • 3. La Mditerrane, nouvelle frontire de lEurope ?
    • Le constat :
      • Ct nord:
        • pays vieux
        • croissance faible
        • industrie en perte de vitesse
        • socit post-industrielle tourne vers le qualitatif
      • Ct sud:
        • pays jeunes
        • besoin (et potentiel) de croissance forte
        • capacit daccueil
        • pression du quantitatif (chmage, services de base la population, rattrapage de linfrastructure)
  • 4.
      • Dmographie et migrations:
        • inversement de lquilibre Nord - Sud
        • population de plus en plus urbaine
        • population de plus en plus concentre sur le rivage
        • population mieux informe
        • population demandeuse de libre circulation
        • population dsireuse dintgration la modernit
      • Co-dveloppement:
        • il faudrait crer 30 40 millions demplois dici 2012 en MEDA
        • lUE va perdre plus de 10 millions dactifs et a besoin dun nouveau souffle de croissance
        • cest un norme dfi et une chance
        • lieu comptitif de production
        • rservoir de ressources humaines
        • march prometteur
  • 5.
      • Scurit:
        • zone riche de culture et dhistoire
        • la paix ne peut procder que de prosprit
        • les perspectives conomiques dcevantes nourrissent frustrations et violences
        • convergence conomique des deux rives matrise des migrations, meilleure gestion des visas, baisse de la population clandestine
    Au-del des enjeux conomiques Aspiration une vie meilleure Apptit culturel Intgration au systme Monde Remise en cause de lordre tabli Energie/Crativit des plus jeunes
  • 6.
    • Les raisons dinvestir:
      • Linvestissement direct tranger est vital, la fois comme:
        • injection financire indispensable dans le secteur productif
        • levier des rformes
        • vecteur de modernisation du tissu conomique et social
      • Une des rgions au monde o linvestissement priv est le plus rentable
      • Richesse et croissance:
    PNB 2002 en milliards de USD Croissance 1990-2001 Algrie 55,66 2% gypte 89,84 4,60% Isral 110,38 5,10% Liban 17,29 5,40% Maroc 37,26 2,50% Tunisie 21,17 4,70%
  • 7. Pourquoi investir en Mditerrane ?
    • Un march considrable:
      • Un potentiel inexploit:
        • 320 millions dhabitants en 2025
        • march jeune et potentiellement puissant
        • lUE vieillit alors que la rive sud est jeune
        • majoritairement duque et accoutume aux produits de consommation des pays europens
    En 2001 PNB (Md USD) Population PNB par tte (USD) MEDA - 12 522 238 2 195 UE - 15 8 164 377 21 632 CHINE 1 131 1 272 889
  • 8.
      • Une dmographie jeune:
        • 240 millions dhabitants en 2001
        • le pourcentage des moins de 15 ans est important (28% en Isral, 41% en Syrie)
        • 320 millions dhabitants en 2025
        • cette population se rapproche du littoral
        • fcondit dynamique
    POPULATION TAUX DE FECONDITE 2000 2025 2000 2025 Algrie 30 332 000 42 329 000 2,6 2,1 gypte 66 007 000 94 895 000 3,03 2,1 Isral 5 851 000 7 861 000 2,75 2,2 Liban 3 206 000 4 147 000 2,1 2,1 Maroc 28 505 000 38 174 000 2,35 2 Tunisie 9 615 000 12 892 000 2,28 2,06
  • 9.
      • La conjoncture rcente:
        • entre 1999 et 2002 la moyenne pondre du PIB de la rgion a t de 1,8%
        • augmentation lente en gypte, au Maroc, en Tunisie
        • augmentation lente mais heurte en Turquie crise financire
        • augmentation lente mais heurte en Isral chute du NASDAQ
        • partenariat commercial fort avec lUE Turquie, Isral, Algrie
        • commerce intra-MEDA faible potentiel inachev
        • stagnation depuis 3 ans des exportations (hors ptrole) vers lUE
        • aspiration la consommation de produits occidentaux (part des migrs et de la tlvision)
      • Les secteurs-cls du march:
        • les produits de base et dquipements des mnages
        • lagroalimentaire
        • la distribution
        • le domaine de la sant
        • linformatique
        • les besoins en tlcommunication
  • 10.
      • Les secteurs-cls du march ( suite ):
        • les services aux entreprises
        • dans le domaine du tourisme
        • lenvironnement
        • les transports
        • la filire industrielle (lectronique, automobile, textile,..)
    • Zone de libre change associe lUE et aux USA:
      • Favoriser le dveloppement conomique:
        • lUE et les douze pays de la mditerrane ont prvu la constitution dun espace conomique, culturel et politique favorisant les changes
        • cela fait suite la dclaration de Barcelone qui prvoit une zone de libre-change horizon 2010
        • cration dune zone de paix et de stabilit base sur des valeurs communes
  • 11.
      • Favoriser le dveloppement conomique ( suite ):
        • dmocratie et respect des droits de lhomme
        • dveloppement dun partenariat social, humain et culturel
        • mise en place dune zone commune de progrs conomique et de prosprit base sur le libre-change nord - sud, mais aussi sud - sud
        • crer une zone structure lidentique que lUE mais pour les pays du sud
        • respecter les standards commerciaux de lOMC
      • Effort de standardisation et mise en niveau:
        • limination des obstacles tarifaires et non tarifaires aux changes de produits manufacturs
        • cration dun climat favorable llimination des freins linvestissement (secteur bancaire, cadre institutionnel, conomie de march)
        • harmonisation des normes sanitaires, techniques et environnementales
    Une rorientation des flux commerciaux au profit des Etats de lunion Une entre plus importante de capitaux trangers Une rorientation des conomies md vers lindustrie et le tertiaire
  • 12.
      • Effort de standardisation et mise niveau ( suite ):
        • cette zone de libre-change ne doit pas tre une fin en soi, mais un moyen damliorer les relations nord - sud
        • rduction des disparits sociales et conomiques
        • mise en uvre dun dveloppement durable
        • encourager la coopration rgionale
    • Un environnement favorable aux affaires:
      • Des changements notables:
        • modernisation des infrastructures et des services publics
        • modernisation du secteur bancaire, des rseaux, des transports, des tlcommunications
        • modernisation du systme fiscal qui sadapte de plus en plus une conomie de march
    mergence dun climat favorable aux affaires
  • 13.
      • Une attitude pro-business:
        • longtemps concentre dans le secteur public, la cration dentreprise souvre dsormais dans le prive
        • mergence dune nouvelle gnration dentrepreneurs
        • privatisations qui ont attir des investissements trangers en Jordanie, au Maroc, en Tunisie et en gypte (ciment)
        • accords signs avec lUE pour favoriser la coopration conomique (environnement, eau, information, nergie, transports, industrie)
        • convention de non imposition avec la France (Jordanie, Turquie, Chypre, Liban, Malte)
        • les tats souvrent au affaires, au dveloppement conomique et lconomie de march
    • De fortes synergies sud - nord:
      • Des complmentarits videntes:
        • la nature et la culture (soleil contre prcipitations, farniente contre contre stress, jeunisme contre respect des vieux, hospitalit contre individualisme)
        • domaine conomique (besoin de main uvre en UE, capacit produire certains biens, surplus dpargne moyen)
  • 14.
      • Commencer par intgrer le sud ?
        • la russite de lintgration sud -sud constitue une composante clef du succs
        • nombreuses initiatives dj prises (pche, tourisme)
        • les accords rgionaux sont inscrits dans le processus de Barcelone
        • les partenariats intrieurs soutenus par lUE
    Il faut que le sud devienne son tour un march unique. Cest un enjeu fondamental. Le processus doit sacclrer, cest notre priorit Franois LOOS Ministre dlgu au Commerce Extrieur Marseille mars 2003 Seule la coopration entre pays du Maghreb peut offrir une visibilit suffisante et une taille de march critique pour les investisseurs europens. Ils doivent sentir une vritable union entre nous et, de notre ct nous devons ouvrir nos frontires Ahmed ABDELKHEFI Prsident Tuninvest Finance Group
  • 15.
      • Vers un nouveau partage nord - sud:
        • cela concernent les activits industrielles et les services
        • dlocalisation au bnfice du sud pour les secteurs qui ne peuvent supporter les cots salariaux du nord (ouvriers et ingnieurs)
  • 16. Quels sont les atouts majeurs de la Mditerrane ?
    • Le carrefour du monde...:
      • Une rgion gostratgique:
        • rgion au carrefour de lEurope, lAfrique et le Moyen Orient (Marseille porte de lorient !!)
        • zone de plus en plus complexe depuis le dbut du sicle
        • ouverture du canal de Suez en 1869
        • importance prise par le ptrole
        • mais une zone trs instable politiquement (rivalits est-ouest dans les Balkans, Proche-Orient, dcolonisation du Maghreb, )
      • Une puissance conomique de premier plan:
        • 380 millions dhabitants (7% de la population mondiale) rpartie entre Europe (42%) et rive Sud (36%)
        • production de 15% des richesses naturelles de la plante
        • ralisation de 16% des changes mondiaux
  • 17.
      • Un espace de vie commun:
        • 145 km sparent la Sicile de la Tunisie
        • 14 km sparent lEspagne du Maroc
        • mme si les relations conomiques sont insuffisantes, les relations sont troites
        • la dclaration de Barcelone va donc amplifier les relations
        • intensification des relation politiques, conomiques, culturelles et mme environnementale
    • Une main duvre talentueuse et productive:
      • Une main duvre de qualit
        • en majorit alphabtise grce au systme ducatif gnralis (mme si des disparits existent entre pays et intra pays)
        • main duvre souvent bilingue arabe - franais / arabe - anglais
        • lite importante dtudiants diplms
        • des progrs sont faire vers le concret, le management, la technologie
        • de plus en plus de jeunes prfrent travailler dans lconomie marchande que dans le secteur public
  • 18.
      • Une volont de formation des jeunes:
        • la zone MEDA consacre 5% de leur PBN lducation suprieur aux autres rgions de la plante
        • la zone MEDA abrite 130 millions denfants (50% de la population)
        • scolarit universelle ralise en gypte, Jordanie et Tunisie
        • forte augmentation du TNS au Maroc pour les enfants du primaires (65% en 1997/98 et 91% en 2001/02)
        • la rgion MEDA sintgre de plus en plus au marchs mondiaux volont politique dinvestir dans le capital humain (Tunisie en avance !)
    • Des changements positifs en cours:
      • Mutations conomiques et rformes institutionnelles:
        • secteur public souvent hypertrophi
        • des marchs financiers trop peu dvelopps
        • des banques largement contrles par ltat
        • apparition de rformes macro conomiques (rduction des dficits publics; libralisation des changes et des investissements)
  • 19.
      • Mutation conomiques et rformes institutionnelles ( suite ):
        • dsengagement progressif de ltat (nombreuses privatisation)
        • lautomatisation du systme bancaire
        • dveloppement des marchs financiers nationaux
        • volution des institutions juridiques (droit de la concurrence, droit douanier, proprit prive)
        • volution - lente - des rgimes politiques vers davantage de dmocratie
      • Le partenariat euro-mditerranen:
        • moteur puissant pour la rforme des pays partenaires
        • multiplication des accords depuis le milieu des annes 1990 (volont dharmonisation des systmes juridiques, politiques, conomiques)
        • protections douanires fortement diminues
        • attnuations des diffrences de normes standards
        • stabilit des changes
        • des politiques montaires restrictives

Recommended

View more >