of 13/13
DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2014 LE BONHEUR EST-IL DANS L’ASSIETTE ? GROUP By www.sial-group.com d’innovation ans Célébrez

Sial 2014 - Dossier presse

  • View
    1.407

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Dossier presse du Sial 2014

Text of Sial 2014 - Dossier presse

  • 1. LE BONHEUR EST-IL DANS LASSIETTE ? DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2014 G R O U P By ans dinnovation www.sial-group.com Clbrez
  • 2. de la filire lchelle mondiale. Linnovation est partout dans les alles, mise en avant par plus de 6 000 entreprises. Elle est aussi scnographie sur lespace SIAL Innovation, point central du salon, qui expose les innovations les plus marquantes et dcrypte les tendances sous-jacentes. Au-del dune place de choix, linnovation incarne tout la fois lexpertise de SIAL et sa modernit et en constitue son ADN. Preuve en est la frquentation de lespace, source dinspiration pour trois visiteurs sur quatre. Si linnovation reprsente aujourdhui un enjeu mondial, elle reste dautant plus dterminante pour dynamiser notre tissu agroalimentaire franais. Ne perdons pas de vue quavec ses 11 852 entreprises, dont 98 % de PME ou TPE, il joue un rle primordial dans la vitalit du pays en termes de chiffre daffaires et demploi. SIAL offre ses exposants crateurs dinnovations un tremplin de visibilit internationale auprs des acheteurs clefs de la filire. Et encore plus puisquau-del du salon en octobre 2014, SIAL, en partenariat avec le ministre franais de lagriculture, de lagroalimentaire et de la fort, accompagnera les entreprises franaises innovantes sur lExposition Universelle de Milan 2015. Fort de 50 ans dexprience et dune prsence mondiale renforce avec plus de 10 salons travers le monde, SIAL est vritablement devenu un carrefour incontournable de loffre et de la demande alimentaires mondiales. Nous tablissons des passerelles et provoquons des rencontres, des partages entre tous les professionnels du secteur. dition aprs dition, nous nous sommes attachs faire de SIAL Paris bien plus quun salon Un rseau multiculturel, un espace dchanges et dinspiration pour accompagner les entreprises vers leurs succs futurs. Ldition SIAL Paris 2014 portera firement cette ambition et lvera le voile sur les innovations et tendances majeures qui viendront influencer la cuisine de nos chefs et renouveler les rayons de nos supermarchs. lment clef universel qui ne manquera pas dtre mis en avant : le plaisir ! Il ny a pas de doute, o que lon soit dans le monde, lalimentation fait toujours partie de ces petits bonheurs du quotidien ! 150 000 visiteurs internationaux sont attendus pour rencontrer plus de 6 000 entreprises exposantes et partager cette approche visionnaire. Depuis 50 ans le salon a su inspirer et lever le voile sur les innovations. Avec, lanniversaire des 50 ans de SIAL Paris, lambiance sera particulirement festive. Les clbrations ont dj commenc au Canada, en Chine, au Brsil et aux Philippines, mais Paris, berceau historique de SIAL, en est bien entendu le point dorgue. Je vous invite venir dcouvrir toutes les nouveauts SIAL Paris 2014 et fter avec nous ce demi-sicle daventures agroalimentaires ! Rendez-vous particulier pour tous le lundi 20 octobre en fin de journe sur lesplanade du Parc des Expositions avec un spectacle Sons & Lumires denvergure. Et comme un anniversaire sans gteau nest pas envisageable, le chef ptissier Claire Verneil et notre parrain Christian Le Squer, haute figure toile de la gastronomie franaise, accompagns de 50 chefs de renom, nous offrirons un gteau dexception la hauteur de lvnement. PARIS 19 - 23 OCTOBRE 2014 DIT par Nicolas Trentesaux Directeur SIAL Group Linnovation constitue le plus fiable, le plus prcieux des signaux prospectifs. Elle sera plus que jamais le moteur de croissance des entreprises conqurantes qui prendront part ce dfi. Face lacclration vertigineuse des besoins consommateurs, linnovation simpose comme un axe stratgique central pour prenniser et dvelopper la comptitivit de nos entreprises agroalimentaires. Une stratgie innovation gagnante ne simprovise pas : cest un vritable tat desprit douverture, dcoute, dintelligence pour comprendre et anticiper les attentes des consommateurs travers le monde et permettre chaque entreprise de se forger sa propre vision et crer de la valeur ajoute dans un environnement extrmement comptitif. Innovation et SIAL sont indissociables depuis maintenant 50 ans ! Grce son engagement constant au service de linnovation, SIAL est devenu le cahier de tendances rfrent WWW.SIALPARIS.FR Aujourdhui, 7 milliards dindividus 9 milliards lhorizon 2050. Tout le monde devra pouvoir manger et y trouver du plaisir. Au-del des tensions politiques et conomiques, le monde alimentaire est plus que jamais un espace dchanges universel. Partout dans le monde, des professionnels de lagroalimentaire imaginent et construisent notre destin alimentaire. Happy birthday SIAL ! 2 3 By dinnovation ans Clbrez Depuis 50 ans, le salon a su inspirer et lever le voile sur les innovations.
  • 3. SIAL Innovation, une ppinire de conqurants Centre nvralgique du salon, SIAL Innovation apporte un aperu de lavenir et des produits qui seront prsents dans lensemble des rayons de demain. Cest un focus sur lADN du salon travers une srie danimations et doutils comme autant de cls pour partir la conqute des marchs. Paris mais aussi Shanghai, Montral, Toronto, So Paulo, Abou Dabi ou Manille. Car la place que linnovation occupe sur SIAL est privilgie. Elle se droule comme un fil rouge dans les alles de ce gigantesque cahier de tendances pour nourrir et inspirer les visiteurs venus des 4 coins du monde. Linnovation est une dame conqurante qui sduit, qui emballe, qui inspire et dont on parle. Elle prend son temps dans lObservatoire, se fait applaudir via les Grands Prix, se ngocie en distribution, sattable en restauration, se mijote en cuisine et fait parler delle sur SIAL TV. Lensemble des professionnels et des mdias lui court aprs. Et cette qute dinnovation va au-del de lHexagone puisquil sagit dun sourcing mondial. Cest en cela que SIAL Paris constitue un formidable vecteur de valeur ajoute et impose sa lgitimit de visionnaire et de dcouvreur de tendances. Et cela pour toutes les filires prsentes sur le salon. Lobservatoire Anticipateur Rvlateur Vivier Anne aprs anne SIAL est tout cela la fois, rvlateur de tendances et dinnovations alimentaires internationales. Devenu une rfrence mondiale, SIAL Innovation rvle les produits les plus innovants des industriels et leur offre une vitrine internationale au sein de lObservatoire du ple SIAL Innovation. Cet espace constitue un vritable levier de croissance pour les produits slectionns et un lieu de curiosit et de dcouverte pour lensemble des visiteurs. Les Grands Prix SIAL Innovation Lopration SIAL Innovation permet de mettre en avant une slection de produits innovants via une remise de Grands Prix SIAL Innovation et offre un vritable tremplin aux exposants qui auront pass les tapes de slection : Dclarer le produit innovant auprs des experts de SIAL Innovation. Passer la barrire des Comits de Slection composs de spcialistes du domaine de lalimentation. Enfin, faire partie des Grands Prix SIAL Innovation retenus par le Grand Jury qui se runira le 18 septembre 2014 et slectionnera, pour la premire fois les 3 produits les plus innovants rcompenss par lOr, lArgent et le Bronze. Ils seront rvls lors de la remise des prix le lundi 20 octobre 2014, 16 h sur le salon. NOTER... 34 visiteurs sur visitent SIAL Innovation Dj 1 700 produits en comptition, au 1er septembre, soit + 30% par rapport 2012. Plus de 600 produits sont retenus. Pour la premire fois cette anne, SIAL Paris slectionne 100 produits spcifiquement ddis la restauration et met en place le Grand Prix Restauration. Christian le Squer, parrain de la journe 50 ans, 50 chefs est Prsident de ce Grand Jury Restauration. 105 pays sont reprsents chez les exposants 71% 4 5 des visiteurs du salon souhaitent profiter de leur prsence pour reprer de nouveaux produits et de nouveaux fournisseurs. 76% des visiteurs affirment avoir dcouvert de nouveaux produits grce au SIAL. 78% des exposants prsentent de nouveaux produits sur leur stand. Enqute exposants SIAL 2012 Les secteurs les plus dynamiques en innovation produits sont : lpicerie et lpicerie fine. 4 bloggeurs de la foodosphre internationale viennent faire du shopping de produits innovants sur SIAL Paris 2014. retrouver sur le plateau de SIAL TV le 19 octobre 2014 12 h 05 Les Foodies 2.0. Des intervenants de renom issus de lunivers des rseaux sociaux (Facebook, Twitter, Sina et Pinterest) dbattent sur le plateau de SIAL TV le 20 octobre 2014 de 10 h 12 h 30. Plus dinfo sur http://www.sialparis.fr/ Evenements/Foodies-2.0-by-Sopexa Sollicit pour son expertise innovation, SIAL Paris invite ses visiteurs dcouvrir, en avant-premire lexposition Universelle Milan 2015, les 10 tendances caractristiques de linnovation franaise, illustres par 10 produits franais prsents sur SIAL Innovation. En 2014, les Grands Prix SIAL Innovation vont plus loin avec Un podium Or/Argent/Bronze pour les 3 produits les plus innovants rvls lors de la crmonie SIAL Innovation le 20 octobre 16 h sur lespace SIAL Innovation Des Grands Prix par catgorie produit Un Grands Prix Distribution Un Grand Prix Restauration UN AVANT-GOT EN PARTENARIAT AVEC SOPEXA DE LEXPO MILAN 2015 GRANDS PRIX SIAL INNOVATION Pour garder le contact avec les consommateurs, le Grand Prix WEB est dcern par les membres de la communaut Facebook du SIAL parmi les Grands Prix SIAL Innovation. By dinnovation ans Clbrez WWW.SIALPARIS.FR PARIS 19 - 23 OCTOBRE 2014 INSCRIPTION PRODUITS (~ 1 700 PRODUITS) SLECTION SIAL INNOVATION (~ 600 PRODUITS) CATGORIES PRODUITS CATGORIES SECTEURS AUTRES PRIX Intermarch www.monmarche.fr Lafayette Gourmet Chef Christian Le Squer Elior Grands Prix SIAL Innovation Produits, quipements & Technologies et PAI Grand Prix Distribution Grand Prix Restauration Prix Expo Universelle Milan Prix Web TOP 3 : OR ARGENT BRONZE
  • 4. Le World Tour by SIAL Men en partenariat avec 28 magazines professionnels du monde entier, World Tour by SIAL dcrypte les tendances de consommation et distribution dans 28 pays du globe. Vritable fentre sur le monde, World Tour by SIAL dressera ce panorama sur une zone dexposition de plus de 500 m2 o des photographies in-store et des mises en perspectives seront la disposition des visiteurs pour une meilleure comprhension de ltude. La Cuisine by SIAL Lanimation la plus apprcie des professionnels de la restauration, fait la preuve par les toiles. Cette anne, en partenariat avec Rungis, SIAL Paris met au piano de cette gigantesque cuisine ouverte 5 chefs toils dont Cyril Arachequesne, Laurent Andr, Nicolas Isnard, Herv Rodriguez et Jean-Yves Leuranguer. Ils y travailleront les produits les plus innovants de SIAL Paris, pour les intgrer dans les menus gastronomiques du restaurant de la Cuisine rserv aux rendez-vous daffaires. La Cuisine by SIAL ce sont aussi, chaque jour, des sessions de dmonstrations culinaires de 30 minutes menes par des chefs de renom - Jrme Nutile, Pierre Rigothier, Claire Verneil, Frdric Lalos, Christophe Boucher, Cyril Arachequesne et Nicolas Isnard - prts faire dcouvrir la cuisine quils raliseront avec les produits et innovations du salon, notamment ceux issus de la slection SIAL Innovation qui seront mis en oeuvre par Jean-Pierre Clment (Fauchon). Et pour le plaisir des yeux, La Cuisine by SIAL et le restaurant VIP accueillent une exposition de photos de Frank Hamel sur la thmatique des fruits et lgumes : MATIRES. SIAL TV La chane du salon diffuse en direct et sur le web de nombreuses missions ddies linnovation. Des experts, des politiques, des professionnels ainsi que des personnalits viennent sexprimer sur le plateau avec linnovation en fil rouge. SIAL OFF La deuxime dition dun guide qui permet lensemble des participants de partager les meilleurs plans de sorties Paris et de dcouvrir les bonnes adresses de la capitale, mais aussi de nouveaux concepts, restaurants, bars, dgustations, muses food tout en bnficiant doffres exclusives spciales SIAL. In Food Centre Un programme de confrences qui prsentent les dernires innovations en Process et PAI. Le Wine & Food Lab Lassociation picerie Fine et Vin, le dernier n du SIAL Linnovation cest aussi 6 7 By dinnovation ans Clbrez WWW.SIALPARIS.FR Images FHA Image by www.stockfood.com Images by www.stockfood.com PARIS 19 - 23 OCTOBRE 2014
  • 5. Linnovation, le plus prcieux des signaux prospectifs 1964 - 2014, DES COURANTS DES PHNOMNES DES PRODUITS. Le premier SIAL sest tenu Paris en 1964. Comment envisagions-nous notre avenir alimentaire alors et comment sest-il construit peu peu au cours des 5 dernires dcades ? Grandes innovations et services Grands mouvements Grandes questions et faits dactualits significatifs qui ont marqu nos vies et lont simplifie. Petit aperu pour grandes avances ! Les annes 60 1963 : ouverture du premier hypermarch, France Le franais Carrefour ouvre le premier hypermarch Sainte-Genevive-des- Bois dans la banlieue parisienne. La superficie du magasin atteint 2 600 m2, mlange produits alimentaires et non alimentaires, possde 400 places de parking et de grands chariots roulettes. Succs immdiat avec plus de 5 000 personnes dcouvrant ce nouveau temple de la grande consommation ds le premier week-end. 1967 : commercialisation du premier four micro-ondes grand public, tats-Unis Le premier micro-ondes pour grand public est commercialis aux tats-Unis sous la marque Radarane par la socit Amana, division de Whirlpool Corp. Ce micro-ondes a la taille dun four classique et cote 495 $, soit lquivalent de 3 500 $ actuels. Il faudra attendre 1979 pour que Moulinex sorte le premier micro-ondes grand public en France. 1968 : le premier plat surgel est du poisson, France La dmocratisation du rfrigrateur chez les mnages franais est une ralit, et on voit apparatre les premiers conglateurs dans les annes 1960. On peut dsormais faire des rserves de nourriture en les surgelant. Mais la vraie innovation vient de Findus qui commercialise les deux premiers plats prpars surgels en France : le poisson la bordelaise et le poisson la provenale. Ces plats surgels permettent de gagner un temps consquent sur la prparation des repas, et correspondent une poque o tout sacclre. 1968 : Ttra Brik et la praticit de la conservation, Sude La socit sudoise Ttra Pak lance une version aseptique de son emballage rectangulaire Ttra Brik. Le lait peut ainsi tre conserv durant des mois, sans agents conservateurs et temprature ambiante. La modernit entre plein pied dans notre consommation quotidienne de lait, apportant praticit et gain de temps. Ds lors Ttra Brik va sadapter tous les types de produits conditionns (jus de fruit, soupes, sucre, vin) avec de nouvelles formes et de nouveaux volumes. Les annes 70 1970 : McDonalds part la conqute du monde, Costa Rica Louverture dun McDonalds hors de la sphre Nord Amricaine a lieu pour la premire fois le 28 dcembre 1970 au Costa Rica. Sensuit une irrsistible conqute du monde, avec le Panama la mme anne, le Japon, les Pays-Bas et lAllemagne lanne suivante. Le premier McDonalds ouvre en France le 17 septembre 1979 Strasbourg. 1970 : la languette en aluminium propulse la canette, tats-Unis Alcoa Aluminium Company propose la finition en aluminium du haut des canettes, avec sa languette colle au couvercle. La praticit de cette invention est telle quelle se diffuse naturellement, en commenant par le march de la bire en 1962 pour reprsenter la norme pour les canettes au dbut des annes 1970. Elle est aujourdhui challenge par linnovation. 1974 : le conditionnement sous atmosphre protectrice, France Le conditionnement sous atmosphre modifie (MAP) consiste remplacer loxygne des emballages par des gaz inertes pour empcher le dveloppement des bactries et augmenter la dure de conservation des produits. Il arrive en magasin ds le dbut des annes 1970 quand le bacon et les poissons britanniques ainsi que le poulet amricain sont vendus en emballage de dtail. Cest en 1974 que Marks & Spencer introduit le premier des produits sous MAP en France. 1976 : la premire bouteille plastique en PET, tats-Unis La premire bouteille en plastique PET utilise en agroalimentaire se nomme Pepsi ! En 1976, le gant du soda amricain, rival farouche de Coca-Cola, remplace toutes ses bouteilles en PVC par des bouteilles en PET. 3 fois plus lger, plus clair et plus solide, le PET remplacera au fur et mesure le PVC, jug peu conomique et peu cologique. Lintroduction en 1992 en France de la nouvelle bouteille de 1,5 l en PET est une rvolution dans le secteur des eaux minrales. Les annes 80 1984 : apparition des produits de la 4e gamme, France Vgtaux frais, lavs, pluchs, dcoups et commercialiss prts lemploi sont prsents au SIAL pour la premire fois. Salades, crudits varies, mlanges de lgumes cuire sont conditionns en sachet plastique pour rpondre la demande croissante des consommateurs en produits exigeant peu de prparation. Son acceptation fut rapide puisque la production de salades, par exemple, est passe de 500 tonnes cette anne-l, 25 000 tonnes en 1987. 1988 : la protection des petits producteurs : Max Havelaar, Pays-Bas Lassociation Max Havelaar appose sa marque sur les produits de grande distribution des entreprises engages pour un commerce quitable en soutenant notamment le dveloppement conomique des petits producteurs vulnrables des pays du Sud. Ce commerce plus quitable permet ces petits producteurs de sintgrer au dynamisme conomique mondial. Max Haavelar en France, Fairtrade au Royaume-Uni ou Transfair en Allemagne, le nom de cette fondation est inspir dun roman de Multatuli, publi en 1860 et dnonant la condition dun paysan javanais dans les colonies des Indes nerlandaises. 8 9 By dinnovation ans Clbrez WWW.SIALPARIS.FR Une rtro-prospective labore par SIAL Paris en collaboration avec XTC World Innovation. dcouvrir sur SIAL Innovation du 19 au 23 1963 octobre 2014 (hall 6). 1967 1968 1968 1970 1970 1974 1976 1984 1988 Images by www.stockfood.com Images by www.stockfood.com PARIS 19 - 23 OCTOBRE 2014 Shutterstock
  • 6. Les annes 90 1990 : le plastique 100 % biodgradable : le Mater-Bi, Italie Les bioplastiques possdent les mmes proprits et utilisations que celles des plastiques traditionnels tout en tant biodgradables et compostables. Le Mater-Bi de lentreprise italienne Novamont est formul partir damidon de mas, de bl et de pomme de terre. Il se dgrade via laction des micro-organismes en eau, CO2 et mthane. Les bioplastiques ont un impact sur lenvironnement considrablement rduit, et peuvent servir aussi bien en restauration rapide, en grande distribution, en emballage ou pour lagriculture. 1994 : les dbuts du e-commerce pour les consommateurs, tats-Unis Avec la naissance de Amazon et eBay, cest la rvolution du commerce en ligne. Un mouvement fait pour faciliter la vie du consommateur. Depuis, le paysage du e-commerce a profondment volu. Les pure players, concurrents des magasins, sont remplacs par le click and mortar, mmes produits mmes prix pour le canal parallle que constituait internet. Puis internet devient le rseau destin toucher une clientle diffrente, plus jeune. Depuis 2011, on assiste une nouvelle volution (Tesco en Core) ou internet devient une passerelle entre virtuel et points de vente. Cest en 1998 que Paris fait ses courses sur Internet Tlmarket, leader parisien du march des courses domicile, lance une version Internet de son catalogue. Il rpond en cela une demande de gain de temps de la part de consommateurs actifs. Les deux tiers du chiffre daffaires de Tlmarket sont raliss avec des produits fournis par des multinationales franaises et trangres. 1999 : le concept de la ferme verticale, tats-Unis/Singapour Formalis en 1999 par Dickson Despommier, professeur luniversit de New York, la ferme verticale est une rponse technique la double problmatique dapprovisionnement alimentaire et de la diminution des espaces disponibles en ville. Cette tour dune trentaine dtages coterait plus de 85 millions de dollars construire et pourrait suffire nourrir 30 000 personnes avec un rendement 5 6 fois suprieur lagriculture traditionnelle. Son concept transpose une ferme toute en hauteur au milieu du tissu urbain afin de produire une quantit importante de produits alimentaires (fruits et lgumes principalement) destins une consommation locale. Du thorique la pratique la premire ferme verticale objectif commercial de lentreprise Sky Greens voit le jour Singapour le 24 octobre 2012. Avec 180 tours daluminium dune dizaine de mtres, le prototype dvelopp depuis 2009 est totalement oprationnel et rpond la problmatique dapprovisionnement et dindpendance alimentaire (seulement 7 % des fruits et lgumes sont produits localement Singapour) de la cit-tat avec un rendement de 1 tonne de lgumes frais par jour. Les annes 2000 2001 : adhsion de la Chine lOMC, Chine Avec lobjectif de continuer la libralisation et lintgration de son conomie la dynamique mondiale, la Chine entre dans lOMC aprs lapprobation de 142 tats membres lors de la confrence de Doha. La Chine sengage accorder un traitement non discriminatoire envers tous les tats membres de lOMC, de ne pas protger son march intrieur et favoriser ses entreprises et de rviser ses lois afin de les accorder celles de lorganisation. Un pas de gant est fait dans la mondialisation conomique et de nouvelles opportunits de dveloppement pour lindustrie agroalimentaire apparaissent. 2004 : le drive ou lalimentaire en version e-commerce, France Le premier drive a vu le jour en France, en 2004 Marcq-en-Baroeul, prs de Lille. Aujourdhui le concept est un plein dveloppement, on compte en France prs de 3 000 drives, lesquels devraient gnrer environ 5 milliards deuros de chiffre daffaires en 2014. Dautres pays ont peru cette tendance et les drives sy dveloppent. Aux tats-Unis, Walmart a lanc en dbut danne une exprimentation de 11 sites Denver, porte depuis 30 magasins. 2005 : premier partenariat entre un assureur et une entreprise agroalimentaire, Pays-Bas Lassureur nerlandais VGZ rembourse jusqu 40 euros ses adhrents consommateurs des produits rputs anti-cholestrol de la marque Becel Pro-Activ de la multinationale agroalimentaire UNILEVER. Cest le premier partenariat entre un assureur et une entreprise agroalimentaire autour de la consommation dalicament. 2011 : supermarch virtuel dans le mtro, Core Tesco, une chane de supermarch a cr des supermarchs virtuels dans le mtro sud coren. Le consommateur/usager peut ainsi faire ses courses en scannant les QR codes avec son tlphone. Dans la foule, les magasins virtuels phmres fleurissent en Angleterre (Ocado, John-Lewis), au Canada (Well), aux tats-Unis (Mall) et en Chine (Yihadian). Deux ans plus tard, soit en 2013, le Smartshopping prend le pas sur lordinateur pour faire ses courses en ligne. 2014 : du e-commerce lomnicanal, Belgique/tats-Unis Le Belge Delhaize marie lapproche virtuelle, le e-commerce et les magasins. Amazon Fresh serait en passe de devenir le nouveau gant du commerce alimentaire En 2014, cest lheure du commerce global, connect ou magasin et Internet nont plus de frontires, o toutes les formes de distribution cohabitent et changent entre elles. Une mutation dune importance au moins aussi considrable que celle qui a fait natre la grande distribution dans les annes 60. By dinnovation ans Clbrez 11 10 WWW.SIALPARIS.FR Images by www.stockfood.com Images by www.stockfood.com 1990 1994 1998 1999 PARIS 19 - 23 OCTOBRE 2014 2001 2004 2005 2011 2014
  • 7. 50 ANS APRS EN FRANCE, LES BESOINS CHANGENT, LES NOTIONS DE PARTAGE ET DE PLAISIR FONT LA UNE DE LACTUALIT ALIMENTAIRE TNS Sofres porte un regard sur 50 ans dvolution dans les attentes et les besoins des consommateurs franais. En 50 ans, les attentes et les besoins de consommateurs vis--vis de lalimentation ont radicalement chang. Cette volution rsulte de nombreux facteurs dinfluence : lquipement lectromnager qui sest gnralis et sophistiqu, la dmographie dont notamment une esprance de vie croissante, les interpntrations gographiques, sociologiques et culturelles, le progrs technologique influenant les modes de production et de conservation et bien entendu loffre de produits disponibles et les multiples innovations proposes par les marques et les distributeurs. Dune demande centre sur le manger plus des annes 60, on est pass au manger moins dans les annes 70 avec la chasse aux kilos, puis au manger plus vite et plus lger des annes 80 avec des attentes de praticit et de gain de temps cohabitant avec la recherche de la bonne forme physique. Dans les annes 90, laccent est mis sur le manger juste exprimant la recherche dune alimentation quilibre et saine, avec une prise de conscience croissante de limportance de lalimentation sur la sant. Puis dans les annes 2000, les attentes voluent avec la rhabilitation du plaisir gustatif. On recherche des produits sant et aussi des produits simples, de tradition et du terroir. De nos jours, les attentes des consommateurs se rsument en manger mieux recouvrant des attentes multiples: la qute du plaisir, limportance du partage et de la convivialit, la recherche de naturalit, de simplicit et de produits sains et bons pour sa sant, la sensibilit environnementale tout en alliant bien-tre fonctionnel et motionnel et produits durables. Dhier aujourdhui, avec plus de 2 heures en moyenne par jour*, les Franais prservent, voire dveloppent, leur temps de repas et restent attachs la sacro sainte trilogie. Une exception parmi les pays europens ! En 50 ans, on passe de la frnsie du Manger plus la conscience du Manger mieux. Pour soi et pour les autres. Ceux avec lesquels on aime partager le plaisir. Une tendance qui saccentue chez les quarantenaires pour lesquels les repas partags restent les plus agrables. * Source Insee 2012 COMMENT ONT VOLU LES BESOINS ET ATTENTES DES CONSOMMATEURS EN MATIRE DALIMENTATION ? 12 By dinnovation ans Clbrez PARIS 19 - 23 OCTOBRE 2014 MANGER MOINS Chasse aux kilos Aujourdhui Annes 60 MANGER PLUS picurisme Satit Annes 70 Annes 80 Annes 90 MANGER PLUS VITE ET MANGER LGER Forme physique Praticit Allgs Annes 2000 MANGER MIEUX Plaisir / Partage / Convivialit Naturalit / Produits sans Simplicit Bien-tre fonctionnel et motionnel Prvention sant Sensibilit environnementale MANGER JUSTE quilibre Scurit Sant MANGER AVEC SANT & PLAISIR Terroir Gastronomie Image by www.stockfood.com
  • 8. F Le bonheur est-il dans lassiette ? By dinnovation ans Clbrez PARIS 19 - 23 OCTOBRE 2014 Pour la seconde fois, SIAL Paris propose, en partenariat avec TNS Sofres et XTC world innovation un regard crois sur linnovation alimentaire prsent par la filire face aux vritables attentes consommateurs, pour garder un train davance et comprendre les orientations du monde agroalimentaire de demain. Une initiative lgitime pour SIAL qui, depuis 50 ans, sest impos comme le grand salon de linnovation agroalimentaire et lespace de dcouverte des tendances de lalimentation lchelle mondiale. Ltude conduite en 2014 vient complter celle de 2012. Elles permettent de dresser le portrait des consommateurs de 9 pays*. Elles apportent un clairage en termes de comportements lgard de la prise des repas, de leur perception de leur alimentation et de leur sant et permettent ainsi de tirer des enseignements et de dresser des profils internationaux. Les innovations qui motivent ces consommateurs sont ainsi mises en regard des tendances de loffre labores par XTC world innovation. *France, Espagne, Allemagne, Grande Bretagne et USA ; Russie : villes de plus de 100 000 habitants ; Chine : villes Tier 1/2/3 ; Brsil et pays du Moyen Orient : zones urbaines des Emirats Arabes Unis, de Bahren, Oman, Qatar et Arabie Saoudite). Selon les pays, chantillon de 1 000 individus gs de 18 ans et plus ou 18-55 ans, reprsentatifs selon la mthode des quotas en termes de sexe, ge, rgion et catgories socio-conomiques. Interviews ralises online de juin 2012 avril 2014. France : Des consommateurs attachs leur modle dalimentation plaisir mais de plus en plus contraints Le modle alimentaire franais tient toujours : avec le plus faible nombre de prises alimentaires par jour (3,6) essentiellement au moment des repas (2,8). Les Franais sont ceux qui mangent le moins entre les repas. Les Franais sont particulirement attachs leur alimentation et expriment de nombreuses attentes lies au plaisir, la convivialit, une alimentation saine, quilibre et varie. Malgr une inflation relativement faible, le contexte conomique difficile et la tension sur les dpenses induisent la perception dun budget alimentaire en augmentation pour un peu moins de 50 % dentre eux. Cette perception accroit la prpondrance accorde au prix et lattention porte aux promotions, ainsi que le fait de renoncer acheter certains produits du fait de leurs prix. Autre consquence, le recours plus intensif la cuisine faite maison et plus de reconversion des restes. Autre point de vigilance, la baisse constante du niveau de confiance dans la qualit des produits alimentaires : seulement 76 % des Franais se dclarent confiants (dont seulement 6 % de totalement confiants) et 24 % ne sont pas confiants. Ce niveau de confiance a perdu 8 points entre 2012 et 2014 et a davantage touch les jeunes. Consquences de la pression sur le budget mais aussi dune rosion continue de la confiance dans la qualit des produits, on observe une hausse de lauto-production et un recours significatif la vente directe. En termes dattitudes, Les Franais sont plutt ouverts aux innovations alimentaires, ainsi 6 sur 10 aiment dcouvrir de nouveaux produits alimentaires. Lattention porte lorigine/la provenance des produits consomms reste leve de mme que lintrt pour des produits alimentaires simples/pas trop transforms. La sensibilit des Franais lgard de produits alimentaires durables continue de crotre, avec le gaspillage alimentaire comme thmatique phare. Le tissu industriel agroalimentaire Franais est trs mal connu : seulement 17 % des Franais pensent quil est compos majoritairement de PME, 38 % aussi bien de PME que de grandes entreprises, 21 % majoritairement de grandes entreprises et 23 % ne savent pas. Il semble intressant de faire davantage connatre la richesse et la diversit des PME agroalimentaires Franaises. Cellesci bnficient en effet dun capital dimage bien meilleur celui des grandes entreprises agroalimentaires : 79 % de bonne image pour les premires vs seulement 39 % pour les secondes. EXCLUSIF 2 0 14 ALIMENTATION : UN KALIDOSCOPE DE COMPORTEMENTS ET DE PERCEPTIONS 14 15 WWW.SIALPARIS.FR Images by www.stockfood.com
  • 9. UK US D ES By dinnovation ans Clbrez PARIS 19 - 23 OCTOBRE 2014 Allemagne : alimentation rime avec plaisir et convivialit, mais une nette demande pour des aliments sains et des signes de rassurance sur la qualit Le nombre de prises alimentaires est parmi les plus bas (3,7 par jour) avec un des plus faibles nombres de repas quotidiens (2,4) sexpliquant par une prise irrgulire du djeuner, voire du dner. Lalimentation est nettement associe au plaisir et la convivialit, au fait de manger sain et quilibr tout en variant ses repas. En lien avec un taux dobsit/surpoids parmi les plus levs (58 %), une proportion leve dAllemands considrent quils mangent trop (prs des 2/3) ou que leurs habitudes alimentaires ne sont pas bonnes pour leur sant (27 %). Comme en France, une nette rosion de la confiance lgard de la qualit des produits alimentaires qui engendre des attentes fortes en termes de rassurance alimentaire (composition, origine, production biologique) et dinnovations alimentaires en lien avec la naturalit et la simplicit. Un des pays les plus intresss par les innovations en lien avec la dimension plaisir (petits plaisirs, authenticit) et le dveloppement durable (produits alimentaires respectueux de lenvironnement, produits locaux, commerce quitable). Espagne : des attitudes trs positives lgard de lalimentation, avec un fort lien alimentation-sant Un nombre lev de prises alimentaires par jour (4,3) rsultant dune prise rgulire des repas (2,8 par jour) et dun niveau important de consommations hors repas (1,5). Le pays europen o la perception dune alimentation avant tout faite pour rduire les problmes de sant est la plus leve. Bien manger est nettement associ une alimentation saine et quilibre, apportant plaisir et varit. De tous les pays, le score le plus lev de confiance lgard de la qualit des produits alimentaires (95 %). Des niveaux dintrt levs pour des innovations en lien avec lauthenticit, la naturalit, la prservation de la fracheur et des qualits gustatives, la sant prventive, le vgtal et des produits alimentaires respectueux de lenvironnement. UK : entre hdonisme et ncessit, un bon niveau de confiance Un nombre moyen de prises alimentaires par jour (3,9) avec en moyenne 2.6 repas (prise irrgulire du petit-djeuner, voire du djeuner) et 1,3 consommations hors repas. Une perception de lalimentation trs partage entre hdonisme et ncessit. Les Britanniques cherchent consommer des produits sains et quilibrer leurs repas plutt qu les varier ou en faire des moments conviviaux. Malgr un taux dobsit/surpoids parmi les plus levs (57 %), ils nont pas particulirement une surveillance accrue de leur alimentation ou des quantits consommes. Peu inquiets de limpact des aliments sur leur sant, ils sont confiants dans la qualit des aliments quils consomment. Les thmes dinnovation qui les motivent le plus portent surtout sur la naturalit, des produits simples/peu transforms, qui permettent dentretenir son capital sant et respectueux de son environnement. USA : fonctionnalit, praticit et confiance Un nombre moyen de prises alimentaires (4,0 par jour). Un des plus faibles nombres de repas quotidiens (2,5) sexpliquant par une prise irrgulire du petit djeuner, voire du djeuner. Un nombre lev de consommations hors repas : 1,5. Avec la Russie, le pays o lalimentation est le plus perue comme une ncessit (54 %). Les Amricains recherchent une alimentation saine et quilibre et sont trs peu en attente de partage, de convivialit et de varit. Malgr la proportion trs leve dAmricains obses (41 %) ou en surpoids (20 %), ils nont pas particulirement une surveillance accrue de leur alimentation ou des quantits consommes. Comme les Britanniques, peu inquiets de limpact des aliments sur leur sant, ils sont confiants dans la qualit des aliments quils consomment. Des attentes leves dinnovations sur les thmes de praticit/ facilit dutilisation en ligne avec leur perception fonctionnelle de lalimentation. Souhaitant galement manger sain et quilibr, les Amricains sont aussi la recherche de naturalit, de simplicit et de produits avec des bnfices qui permettent de prvenir les problmes de sant. 16 17 WWW.SIALPARIS.FR Images by www.stockfood.com Images by www.stockfood.com
  • 10. BR MO CHI RUS By dinnovation ans Clbrez PARIS 19 - 23 OCTOBRE 2014 Chine (zones urbaines) : hdonisme alimentaire et de fortes attentes en termes de rassurance dans la qualit Un nombre lev de prises alimentaires (4,2 par jour) dont 2,8 lors des repas et 1,4 hors repas. Le pays o le rpertoire des lieux frquents pour se restaurer hors domicile est le plus large. Une perception hdoniste de lalimentation ancre sur une culture de la gastronomie. Bien manger signifie surtout avoir une alimentation saine et quilibre, apportant plaisir et convivialit, mais aussi manger pas cher. Pas de problme de surpoids, mais une conscience leve de limpact potentiellement ngatif de lalimentation sur sa sant. De fortes attentes de rassurance dans la qualit des produits alimentaires : si 80 % sont confiants dans la qualit des produits alimentaires, 50 % le sont moins quavant. La marque, les labels dont bio, la composition et la recommandation sont davantage cits comme signes de rassurance. Des niveaux dintrt levs pour des innovations en lien avec la naturalit, lauthenticit, la sant prventive, le vgtal et le respect de lenvironnement. Russie (zones urbaines) : fonctionnalit et de fortes attentes de rassurance dans la qualit Le second pays de notre scope o on mange le plus souvent : en moyenne 4,6 fois par jour avec un nombre lev de prises alimentaires hors repas (2). Une perception trs fonctionnelle de lalimentation (55 % la considrent avant tout comme une ncessit). Des attentes leves pour une alimentation saine, quilibre et varie. Un peu plus de la moiti des Russes estiment que leur alimentation peut prsenter un risque pour leur sant. Seulement 64 % sont confiants dans la qualit des produits alimentaires et 35 % jugent que la qualit sest dgrade dans le temps. Do de fortes attentes en termes de rassurance alimentaire. La composition, laspect du produit, son origine, le lieu dachat, les informations sur le pack ou dans le magasin ainsi que le caractre bio sont autant de leviers pour apporter cette rassurance. Les Russes sont le plus intresss pour des innovations en lien avec la naturalit, le bio, le vgtal, la conservation de la fracheur/ des qualits gustatives des produits, la sant prventive, la praticit et labsence dallergnes. Brsil (zones urbaines) : des mangeurs frquents, de fortes attentes pour des produits sains Le pays o le nombre de prises alimentaires est le plus lev : 4,8 fois par jour, dont un grand nombre de consommations hors repas (2,2 fois, le record de tous les pays tudis). Une perception majoritairement fonctionnelle de lalimentation (46 % la considrent avant tout comme une ncessit vs 38 % comme un plaisir), avec des attentes leves pour des produits sains. Prs de 2 Brsiliens sur 3 estiment que les aliments quils consomment peuvent nuire leur sant. Ils sont plutt confiants dans la qualit des produits alimentaires, mais partags quant lvolution de cette qualit perue : 1/3 sont plus confiants, 41 % autant et 26 % moins confiants. La marque, la prsence de labels, lapparence des produits arrivent en tte des signes de rassurance. Peu dintrt pour des innovations plaisir au Brsil. Par contre, des niveaux dintrt plus marqus sur les thmes de la naturalit, la prservation de la fracheur et des qualits gustatives, des bnfices sant, de la praticit, de produits dittiques/minceur et du respect de lenvironnement. Les plus intresss par des produits nomades. Moyen Orient (zones urbaines) : fonctionnalit, confiance et sensibilit au lien alimentation-sant Un nombre moyen de prises alimentaires : 4,1 fois par jour, avec beaucoup de consommations hors repas (1,7) et seulement 2,4 repas ; les repas, quels quils soient, ne sont pas pris de faon rgulire. Lalimentation est davantage perue comme une ncessit et un moyen de prvenir les problmes de sant (le score le plus lev de tous les pays : 23 %). Bien manger est principalement associ une alimentation saine, puis quilibre, ne faisant pas grossir, mais peu dattentes de convivialit et varit. Une proportion leve de consommateurs jugeant que leur alimentation peut nuire leur sant (prs de 7/10). Un taux de surpoids/obsit relativement important (57 %) et une surveillance leve vs. son poids / sa ligne. Un niveau de confiance lev dans la qualit des produits alimentaires (89 %), plutt perue comme en amlioration voire stable. La marque est un des critres les plus importants comme signe de rassurance, au mme niveau que lorigine et la composition. Peu dintrt pour des innovations plaisir dans ces pays. Par contre, des niveaux dintrt plus marqus sur les thmes de la naturalit, des bnfices sant, de la praticit et du respect de lenvironnement. Images by www.stockfood.com 18 19 WWW.SIALPARIS.FR
  • 11. PARIS 19 - 23 OCTOBRE 2014 Tendances : une qute du bonheur partir de son cahier de tendances alimentaires FutureFood et de lobservation de la slection des innovations prsentes par les exposants de SIAL Paris, XTC world innovation met en vidence le contexte actuel de tensions, de crises conomiques, mais aussi de qute de bonheur et de bienveillance du consommateur (la notion de partage y occupe une vraie place) qui lincite larbitrage permanent et la recherche de sens dans ses choix. Ces 12 tendances se lisent comme dans un miroir travers un jeu de 2 fois 6 tendances opposes mais complmentaires Pour satisfaire un consommateur qui est entr dans une logique de r-quilibrage, que le philosophe Gilles Lipovetsky qualifie dhybridation, de rconciliation et non plus de rupture systmatique avec le pass. #3 LALIMENTATION PROTECTRICE Older & Older 100 % transparent Lalimentation qui protge lorganisme, en amliorant notre capital-sant ou apportant lassurance de ne pas le dgrader, mais galement des produits qui rpondent aux nouveaux besoins fonctionnels lis lallongement de lesprance de vie. #5 LE VIVANT SAUVAGE Re-wilding Still alive Des produits qui se veulent plus frais que frais, vivants, qui continuent voluer jusqu la consommation. LE #7 CONSOMMATEUR AID Produit solution Le non-choix Repres & guides Des solutions-produits qui permettent au consommateur de faire rapidement le bon choix, voire qui lui dictent un choix. #9 LOCAL & CITOYEN Prs de chez vous conomie & cologie Des produits locaux dont la consommation contribuent aider une population proche laquelle le consommateur sidentifie plus facilement et des produits plus faible impact sur lenvironnement (moins de transports). #2 LE PETIT PLAISIR QUOTIDIEN Le petit luxe Fracheur & lgret Une offre de produits alimentaires vecteurs de petits plaisirs multi-quotidiens, que lon peut soffrir mme dans un contexte de crise et de diminution du pouvoir dachat. Des produits lgers pour un plaisir dculpabilis. #11 CONTRLER LE TEMPS Lloge de la lenteur Newstalgie Hier, la rapidit et le toujours plus vite taient de mise. Le mouvement inverse sopre aujourdhui en revenant des process simples, naturels o le rituel prend tout son sens. Il faut laisser le temps au produit pour tre prpar, tre lev, affin, tre cuisin et prendre aussi le temps quil faut pour le dguster. Le temps, valeur durable, devient alors le meilleur alli du plaisir, de la sant retrouvs. En traversant le temps, les produits rassurent et apportent une dimension nostalgique positive. #1 FRUGALIT & CONTRLE Malin & familial La juste dose Du neuf avec du vieux Des produits malins, anti-gaspillages, qui permettent de ne dpenser que ce qui est ncessaire : la juste dose au juste moment, le retour du plat familial, la bonne conservation ou laide la gestion des restes. #12 FOOD 2.0 Net & partage Lhyper-connexion Les modes de vie se digitalisent et les marques doivent prendre en compte cette soif grandissante de partage et de plaisir pass sur les rseaux sociaux. Les technologies et les applications pour y rpondre voluent sans discontinuit et sancrent dans notre rel. Lhdonisme au quotidien #4 #6 20 21 WWW.SIALPARIS.FR #8 LE CONSOMMATEUR SURDOU Le consommateur-producteur Le Consommateur-chef Plaisir & connaissance Des produits qui permettent au consommateur de devenir acteur et expert de son alimentation, de cuisiner, prparer ou produire sa propre nourriture. Ces produits apportent un triple bnfice : le plaisir de faire soi-mme, une garantie scuritaire et lconomie du fait maison. #10 LEXOTISME MONDIAL Explorations gastronomiques Origines & garanties Des produits exotiques, dorigines nouvelles, plus prcises, contrle en termes de composition et de respect des populations locales. LE LCHER PRISE Le plaisir sans limite La culture de labsurde Des produits qui offrent la possibilit de lcher prise en soffrant une exprience trs gourmande, voire nutritionnellement incorrecte, proposant une rupture avec la norme et les usages. Des saveurs, des textures, des armes ou un positionnement dcal, pour un plaisir sans limite. INDISPENSABLE & INDUSTRIEL O je veux, quand je veux Lemballage indispensable Des produits spcifiquement packags pour sadapter aux nouveaux modes de vie des consommateurs et chaque circonstance de consommation. Tensions et recherche de bonheur Un besoin de partage Une socit dhybridation Un consommateur arbitre et plus malin La recherche de sens
  • 12. 2014 - 2064 Quels scnarios pour un futur proche ? Repres By dinnovation ans Clbrez PARIS 19 - 23 OCTOBRE 2014 Cest travers des signaux faibles mais bien rels dtects aujourdhui, que SIAL et XTC world innovation ont labor une dizaine de scnarios possibles pour notre futur alimentaire. Un avant-got avant le SIAL Paris : Produce-it-yourself volution du phnomne actuel Do-It-Yourself et dont les signaux faibles foisonnent. Le poulailler de balcon, la ruche dappartement (prototype), limprimante 3D alimentaire, etc. sont autant de signaux faibles o chacun sera crateur, producteur et consommateur de sa propre alimentation. Lalimentation-emotion Dpassant sa pure fonctionnalit organique, lalimentation devient un vecteur motionnel majeur, le support pour partager nos sentiments et nos expriences. Des concepts et autres prototypes actuellement prsents vont dans ce sens comme par exemple lOphone de David Edwards, un systme de transmission dodeurs par messagerie, ou le prototype de langue lectronique de Nimesha Ranasinghe de la National University of Singapore. Tous centenaires Autre scnario et peut-tre moins incertain, celui li lallongement de notre esprance de vie. Il sagit dun signal faible qui, lvidence, permet daffirmer que les besoins vont voluer. Lalimentation y jouera, coup sr, un rle. Les nouveaux ns de lanne 2014 vivront sans doute 100 ou 120 ans. De nouvelles promesses de manipulation seront ncessaires, de nouvelles fonctionnalits sant aussi. Et vous ? Aujourdhui, la lutte contre le cholestrol ou lostoporose Comment qualifiez-vous demain, la vue ou la mmoire lavenir ? SIAL Paris pose la question aux visiteurs sur lespace SIAL Innovation, du 19 au 23 octobre 2014, au travers dun cran interactif, qui affiche en temps rel les rsultats des votes. SIAL Paris 2014 Cration : 1964 Date : du dimanche 19 octobre au jeudi 23 octobre 2014 Lieu : Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte - France Horaires : 9 h 30 18 h, 17 h le jeudi Priodicit : biennal Site internet : www.sialparis.fr Directeur Gnral COMEXPOSIUM : Renaud Hamaide Directrice Gnrale SIAL SA : Valrie Lobry Directeur SIAL Group : Nicolas Trentesaux Conseil de Surveillance : Prsident - Jean-Philippe Girard Prsident du Directoire : Renaud Hamaide Une offre complte, un panorama transversal Le salon couvre lensemble de la filire agroalimentaire du monde entier pour donner voir et goter le meilleur de chaque march avec 20 secteurs dexposition : Boissons Charcuterie Conserves Epicerie Fine Epicerie Fruits et lgumes Produits biologiques Produits de la mer Produits dittiques et complments alimentaires Produits laitiers Produits surgels Produits sucrs et panification Produits traiteur Viandes Vins Volailles et gibiers Pavillons nationaux et rgions du monde Rgions de France IN-FOOD/PAI, Ingrdients et solutions de sous-traitance Equipements, technologies et services SIAL Paris en chiffres 1964 2014 50 ans de SIAL. 6 000 exposants dont 85 % linternational. 20 secteurs produits et filires alimentaires. 105 pays exposants. 100 visites officielles annonces. + 150 000 visiteurs attendus de 200 pays dont + de 60 % dinternationaux. 1 700 produits en comptition au 1er septembre 2014, plus de 600 innovations slectionnes. + de 250 vnements, confrences, clbrations, rencontres et dbats sur le plateau TV. Et bien sr, ne pas oublier de venir souffler les bougies danniversaire des 50 ans du SIAL le 20/10/14. 54 % des visiteurs appartiennent la distribution-commerce (centrales dachat, hard discount, GMS/HM, commerces de retail, grossistes, ngoces, import-export 100 % des enseignes mondiales reprsentes), 24 % des visiteurs sont issus des industries agroalimentaires, 18 % de la restauration (commerciale et collective, acheteurs, grossistes, chefs), 4 % des services. Happy 50 SIAL ! 22 23 WWW.SIALPARIS.FR
  • 13. www. sialparis.fr 16-20 octobre 2016 www.sialchina.com 6-8 mai 2015 www.sialasean.com 8-10 juin 2016 www.sialme.com 24-26 novembre 2014 biennal annuel www.sialcanada.com 13-15 avril 2016 www.sialcanada.com 28-30 avril 2015 www.sialbrazil.com 9-12 juin 2015 www.expovinis.com.br 22-24 avril 2015 Middle East Abu Dhabi Asean Manille Canada Toronto Brazil Brazil So Paulo So Paulo China Shanghai Canada Montreal www.sial-group.com SIAL Group est le 1er rseau international de salons agroalimentaires. Il offre un savoir-faire et une expertise uniques pour identifier les marchs alimentaires les plus dynamiques et crer des opportunits daffaires dans un environ-nement B2B. 50 ans dexprience, ont fait de SIAL LE rendez-vous fdrant 8 salons professionnels avec prs de 12 000 exposants de 105 pays et plus de 280 000 visiteurs de 200 pays. La marque SIAL porte linnovation dans son ADN et offre un clairage unique sur les tendances et innovations alimentaires avec plus de 1 500 innovations alimentaires pour chaque session travers le monde, au travers de lvnement SIAL Innovation prsent sur tous les salons. Fort dune reprsentation internationale sur tous les continents, SIAL Group offre une couverture mondiale avec une approche locale au plus prs des marchs. Service de presse SIAL : VFC Relations Publics 14, rue Carnot - 92309 Levallois-Perret Cedex - Tl. : + 33 (0)1 47 57 67 77 - Fax : + 33 (0)1 47 57 30 03 Contacts : Giannina Cohen-Aubier [email protected] Jessica Novelli [email protected] Juliette Lalbaltry [email protected] Sara Wybo [email protected]