Catalogue 100 titres pour 10 ans / AILF

  • View
    798

  • Download
    5

Embed Size (px)

Transcript

1. Slection de littraturepar les libraires de lAILF10e anniversaire de la Caravanedu livre et de la lecture100 titrespour 10 ans 2. Sommairedito / p. 5Prface / p. 6Introduction / p. 8Remerciements / p. 11Romans, thtre et posie / p. 14Littrature pour la jeunesse / p. 41Index des titres et des diteurs / p. 623 3. Responsable de la publication : Sylviane FriederichCoordination : Anne-Lise Schmitt et Mariette RobbesRdaction : Mariette Robbes et Anne-Lise SchmittConception graphique : Mariette RobbesCorrection : Nathalie Capiez 4. tre lecteur au Nord, cest bnficier dun vaste rseau de librairies, avoir facilementaccs la diffusion du livre, car rares sont les territoires mal approvisionns. Cest aussipouvoir offrir au lecteur un large choix douvrages de littrature avec, seul bmol, uneoffre plus limite pour les titres publis au Sud.Le paysage nest pas tout fait le mme en Afrique subsaharienne car laccs au livre estplus contrast. Cest partir de ce constat quen 2004 lAILF a cr la Caravane du livre etde la lecture afin de faire circuler le livre, de diffuser les savoirs et de dfendre la diver-sitculturelle et ditoriale aussi bien du Sud que du Nord.Ce dixime anniversaire de la Caravane du livre et de la lecture nous donne lopportu-nitdtablir un catalogue 100 titres pour les 10 ans avec laide, la complicit et lacomptence des libraires africains. Il met en avant un choix subjectif et non exhaustif ettient compte des coups de coeur des libraires. Grce sa bibliodiversit, il servira doutil la diffusion et mettra en valeur la littrature francophone africaine dans nos librairies.Ce sera surtout un fil rouge et une aide prcieuse pour les libraires, notamment du Nord,pour la diaspora africaine, afin daccompagner le corps enseignant dans le choix dunelecture et faire dcouvrir des thmatiques et des auteurs diffrents. Je me souviens despremires lectures des lycens de ma ville (Morges, en Suisse) abordant des crivainsafricains tels que Mariama B, Aminata Sow Fall, Alain Mabanckou, Boubacar Boris Diopet tant dautres. Cela a suscit bien des discussions dans ma librairie, une nouvellerflexion et, surtout, une vive curiosit de leur part.Comme lcrit Agns Avognon-Adjaho dans sa prface, il faut que jeunes et adultesafricains se familiarisent avec la production littraire africaine, qui nest pas toujoursune priorit, car ce lectorat aura tendance se tourner vers le livre utilitaire. Un faiblepouvoir dachat empche parfois laccs au livre. La Caravane permet de pallier ces dif-ficultsen proposant les livres des prix bonifis. Cest un des attraits de la Caravane dulivre et de la lecture. Une opration de grande envergure mene par lenthousiasme deslibraires qui sortent de leur lieu pour largir le lectorat. Si je prends lexemple du Tchad,un pays dont la superficie reprsente le double de la France, la seule librairie base NDjamena ne peut irriguer lensemble du territoire. Si le libraire ne se dplace pasdans les contres recules, cest tout un pan de la population qui na pas accs au livre,sans compter que cest aussi un moyen de renforcer le rseau de la lecture publique etdentrer en contact avec les bibliothques locales.Car, ne loublions pas : Le livre est un vecteur essentiel de la construction et de la diffu-siondes savoirs, du dveloppement de lesprit critique []. Il nest donc pas une simplemarchandise. [] Sa conception, sa production et sa commercialisation, sous formatpapier ou numrique, ont vocation sinscrire dans un temps long ; il sadresse autantaux gnrations futures que prsentes , indiquait en septembre 2014 la Dclarationinternationale des diteurs et ditrices indpendants de lAlliance internationale desditeurs indpendants.Sylviane Friederich, libraire en Suisse, Prsidente de l'AILF.Morges, le 15 octobre 2014dito par Sylviane Friederich5 5. 6Prface par Agns Avognon-AdjahoLors du dixime anniversaire de sa naissance en mars 2012, lAILF orientait ses rflexionsvers lavenir du mtier de libraire, les activits de lassociation, le devenir du livre et ledveloppement de la lecture. Elle y intgrait les rvolutions numriques en cours.Loffre de livres et un assortiment diversifi sont au coeur du mtier de libraire. Cestpourquoi, trs vite, la Caravane du livre et de la lecture devint une des activits pharesde lassociation, au point den tre une des manifestations majeures en faveur du livreen Afrique francophone.Et pour les libraires acteurs de cette opration, en loccurrence ceux dAfrique, plusieursquestions se trouvrent de fait mises en exergue par cette activit annuelle : la valori-sationde la littrature africaine autre que celle prescrite, le suivi et la place de cettelittrature dans la production ditoriale francophone, la promotion et la diffusion desoeuvres de la nouvelle gnration dcrivains, et une offre diversifie qui conjugue laproduction littraire francophone au Nord et celle des diteurs du continent.Le focus sur ces objectifs de lAILF en ouvre un autre qui concerne laccs au livre par leplus grand nombre dans des contextes conomiques et sociaux o leffort pour la lec-tureest prioritairement tourn vers le livre utilitaire, et tout particulirement le livrescolaire, parascolaire, universitaire, professionnel et technique. Depuis des dcen-nies,lurgence et les enjeux de lducation et de la formation pour le dveloppementdes pays africains polarisent tout naturellement les efforts des pouvoirs publics et desdivers partenaires financiers sur la production douvrages didactiques. Cette priorit,ajoute au faible niveau des revenus pour la majorit, restreint au strict ncessaire lechamp de la demande.Cest prcisment ce champ dj acquis la littrature africaine prescrite quil fautouvrir de nouvelles offres, tant du fonds que des nouveauts, en amenant publics sco-laires,jeunes et adultes, une familiarit avec la production littraire africaine dansson ensemble et tous genres confondus : roman, posie, nouvelle, thtre, rcit, bio-graphieSusciter curiosit, dsir de lecture, amener les libraires proposer cette richesse lit-traire leur clientle en la rapprochant des diverses bourses, voil les enjeux et lesobjectifs de cette opration qui mobilise chaque anne lnergie des libraires et despartenaires culturels sur le terrain.Le travail majeur de coordination est assur par lquipe de lAILF, avec la participationdes diteurs partenaires en Europe comme en Afrique et lappui financier dinstitutions(le CNL, lOIF, WBI, lInstitut franais, le ministre des Affaires trangres, la fondationJan Michalski, ainsi que de nombreux partenaires locaux publics et privs).Le catalogue 100 titres pour les 10 ans , collectivement confectionn, ne prtend pas lexhaustivit, loin sen faut. Il tmoigne, en gardant un bel quilibre entre la crationdes crivains qui sont au Nord et ceux qui vivent et crent en Afrique, de la fcondit,de la cration littraire francophone africaine qui, comme le dit lun dentre eux, est unelittrature ptrie de la vitalit, de linventivit, de labsence de complexes qui carac-trisentla nouvelle gnration . Une littrature qui a valeur par elle-mme, et o lesromans, pices de thtre et autres nouvelles peuvent avoir indiffremment pour dcorCotonou, Bamako, Tokyo ou Fort-de-France ; ce qui compte cest luniversel des conflits,des tourments, des joies et des malheurs que nous pouvons raconter . Les crivainsafricains et dailleurs participent ainsi une vaste scne o le particulier [dun] villageest mme hauteur, mme mesure que le gigantisme dune mgalopole1 .Cette littrature qui, il faut le souligner, est plurielle, limage du continent, rencontreson public tant au Nord quen Afrique, tout particulirement en ce qui concerne le livrejeunesse, dont le succs ne se dment pas. 6. 7Dix ans aprs son lancement, lAILF a raison de faire le bilan de la Caravane en cours deroute. Les libraires sinterrogeront sur toutes les dimensions de lopration. La dimen-sioncommerciale dabord, avec dune part lengagement moral, souvent crit, vendreles livres des prix bonifis grce aux marges exceptionnelles accordes par les di-teurset institutions partenaires, ce qui permet, dautre part, la ressaisie des rsultatscommerciaux obtenus pour situer la part de march conquise par la lecture au fil desannes.La dimension culturelle et sociale ensuite, au sens large, concerne certes le livre achetou mis disposition des bibliothques comme cest le cas, pour ce dixime anniver-saire, mais aussi la promotion de la lecture grce aux multiples animations qui portentla Caravane, avec les crivains et la coopration de partenaires culturels locaux, versles lecteurs des territoires souvent loigns des centres urbains. Cette dimension vise tre la marque habituelle de la librairie, qui ne saurait tre rduite au seul commercedu livre prescrit. Celui-ci, malheureusement, sest arrt pendant trop longtemps destitres anciens alimentant depuis tout autant de temps le fonds de commerce dditeursdu Nord, indboulonnables sur le march du livre scolaire prescrit, pour des raisons quiposent question.Ds les premires heures, la Caravane a privilgi la place des crivains, quils vivent enAfrique ou ailleurs, et leur rencontre avec les lecteurs.Ainsi et titre dexemple, lors des premires ditions, outre la mobilisation des auteursvivant au Bnin, les libraires avaient sollicit plusieurs crivains bninois vivant en Eu-ropeou aux tats-Unis pour la rdaction de textes indits ddis la Caravane et auxlecteurs de leur pays dorigine. Tous ces indits ont magnifiquement dcrit les contribu-tionsinestimables de la lecture, tout ge, pour toute personne.Lapport de la lecture dans le modelage culturel de ltre est maintenant admis detous mais, aujourdhui plus quhier, cette inlassable profession de foi reste celle deslibraires ; et, en Afrique, en pensant au public qui lactivit de la Caravane est majo-ritairementdestine, la lecture sur le support livre papier est encore celle dont noussommes en train de parler. En disant cela, lAILF tudie depuis plusieurs annes la rvolutionnumrique qui se joue dans le domaine du livre et son influence profonde surles habitudes de lec