Pierre tambourin & jean pierre beylat - rapport sur l'innovation 2013

  • Published on
    19-Oct-2014

  • View
    1.640

  • Download
    5

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le grand rapport 2013 sur l'innovation en sciences de la vie

Transcript

1LINNOVATION : UN ENJEU MAJEUR POUR LA FRANCE Dynamiser la croissance des entreprises innovantes

AvAnt-propos

Alors que lan 2000 avait longtemps sollicit les imaginaires, le XXIe sicle a dabord sembl sinscrire dans la continuit du bouillonnant XXe sicle, consolidant les industries et les pays en place, sans apporter apparemment de ruptures majeures. En un peu plus de dix ans, cette perception initiale sest rvle fausse, face un vritable bouleversement mondial : des titres divers, le dveloppement conomique acclr des pays dits mergents, leur prsence de plus en plus prgnante dans le champ de linnovation, les nouveaux enjeux sur la raret des ressources, la concentration des investissements dans les mgapoles, la dmocratisation de laccs au savoir et aux donnes via le rseau internet, la globalisation ascendante des initiatives ou encore la vlocit des technologies sont, entre autres, autant de faits majeurs dun monde qui se rinvente plus vite que lon ne peut le penser, plus vite mme que lon ne peut le structurer. Face cette acclration et cette complexification des enjeux, les politiques publiques paraissent parfois dmunies, souvent dsordonnes.

Le monde se rinvente, et au cur de cette transformation, soutenir linnovation devient un enjeu crucial pour les tats. Linnovation, cette facult porter le nouveau, changer les paradigmes technologiques, mais aussi organisationnels, conomiques, parfois socitaux, structure les conomies, les socits, les futurs.

Comme la dcrit Louis Gallois dans son rapport de novembre 2012 Pacte pour la comptitivit de lindustrie franaise , la comptitivit de lindustrie franaise rgresse depuis 10 ans, et entrane ainsi une perte de comptitivit globale de lconomie franaise. Si les constats sont inquitants ( la cote dalerte est atteinte ), la capacit de la France saisir les opportunits des nouveaux enjeux de linnovation est l : leffort de la recherche franaise est significatif, les cosystmes de linnovation au premier rang desquels les ples de comptitivit ont montr leur capacit fdrer les acteurs de linnovation, les instituts Carnot ont t lancs, et enfin, le programme des investissements davenir doit donner les moyens dun sursaut. Les succs de jeunes entreprises innovantes franaises, souvent mal connus, dans le numrique, la vido, le design, lnergie, lingnierie, ou encore les biotechnologies, sont des signes trs encourageants du potentiel de la France.

De nombreuses initiatives, souvent pertinentes, ont t prises pour favoriser le dveloppement de linnovation, en particulier partir de la recherche publique. Elles lont souvent t en regard dun systme de valorisation de la recherche, jug trop faible, et finalement peu tourn vers la cration dentreprises forte croissance, en capacit de crer des emplois. Il en a rsult une accumulation et une diversit de dispositifs, de structures, tant au niveau national que rgional ou local, peu lisibles, dont lefficacit globale, conomique, industrielle et sociale (en terme de cration demplois), reste dmontrer.

Cest donc bien dune politique densemble cohrente et sinscrivant dans la dure que la France a besoin pour soutenir et encourager linnovation.

Mais il ny a pas de modle unique de linnovation. Il est en effet vain de penser que lon puisse exporter le modle dcosystme de Boston, celui de la Silicon Valley, de Shanghai, ou de Jrusalem dans telle ou telle rgion franaise. En revanche, des invariants existent dans tous ces exemples : lexcellence de la recherche, un dcloisonnement entre acteurs publics et privs,

2 LINNOVATION : UN ENJEU MAJEUR POUR LA FRANCE Dynamiser la croissance des entreprises innovantes

une culture de lentrepreneuriat, une diversit culturelle, une capacit attirer des talents au niveau international, une politique migratoire oriente, une association russie entre jeunes entreprises, grands groupes, recherche publique, enseignement suprieur et investisseurs.

Une politique publique de linnovation doit fortement favoriser lesprit dentreprise, la cration de valeurs, permettre une grande diversit des cultures et des savoirs, attirer les meilleurs tudiants, les jeunes chercheurs, les entrepreneurs, rendre efficace le transfert des rsultats de la recherche. Elle doit tre en plus une politique rsolument tourne vers les jeunes diplms (universits, grandes coles). Elle doit ainsi affirmer une vision densemble de son action en fonction des rsultats, et positionner linvestissement public l o il contribue le mieux la croissance et la dynamisation de lconomie. Une politique publique de linnovation doit enfin accompagner la croissance des entreprises innovantes en ladossant au financement priv ou par la commande publique, faciliter et rcompenser la cration de valeur conomique et demplois.

Certains diront que linnovation est dabord la dmarche dhommes et de femmes qui rencontrent une ambition, un objectif, que seule leur nergie est la cl du succs. Cest en grande partie vrai, mais la rapidit avec laquelle le monde change en ce dbut de sicle montre aussi que ce sont des politiques dtat, des volonts politiques fortes et prennes, comme aux USA, en Chine, en Europe du Nord, en Isral, qui favorisent lmergence de nouveaux acteurs industriels, de nouveaux marchs, une croissance conomique et, in fine, des emplois.

Trois ministres (la Ministre de lEnseignement suprieur et de la Recherche, le Ministre du Redressement productif et la Ministre dlgue aux PME, lInnovation et lconomie numrique) nous ont missionns pour proposer un ensemble de recommandations sur les enjeux du transfert et de linnovation en France. Pour cela une commission de 25 acteurs et experts de linnovation au sein de structures publiques et prives, innovateurs, entrepreneurs, prsidents de ples de comptitivit, capital-risqueurs, dirigeants dOSEO et de CDC Entreprises, a t constitue. Ils ont nourri de leur exprience le contenu de ces recommandations. Dans le mme temps, des contributions ont t demandes aux rgions car linnovation est ancre dans les territoires. Cest le fruit de ce travail collectif qui est prsent dans ce document.

Au cours de ce travail, nous avons pris le parti de placer laccent plus particulirement sur deux aspects :

- labsolue ncessit dune stratgie nationale labore et revisite rgulirement au plus haut niveau de ltat ;

- la cration et la croissance des entreprises innovantes qui demeurent un maillon fragile de notre systme dinnovation.

Il va de soi que les autres facettes du transfert des rsultats de la R&D vers le monde socio-conomique, en particulier la recherche partenariale, la recherche technologique et les diverses structures impliques dans ces activits, doivent tre maintenues, voire renforces au regard dune stratgie nationale de linnovation et aprs une valuation systmatique.

Comme lenseignement, la justice ou la culture, linnovation devient dsormais une des trs grandes missions de ltat. Ltat doit mettre en uvre tous les moyens pour que se dveloppe cette culture de linnovation au sein des territoires et des rgions. Cest un enjeu majeur pour la France daujourdhui, mais cest surtout un devoir au regard de la France de demain.

Jean-Luc Beylat et Pierre Tambourin

3LINNOVATION : UN ENJEU MAJEUR POUR LA FRANCE Dynamiser la croissance des entreprises innovantes

synthsedes recommandations

4 LINNOVATION : UN ENJEU MAJEUR POUR LA FRANCE Dynamiser la croissance des entreprises innovantes

5LINNOVATION : UN ENJEU MAJEUR POUR LA FRANCE Dynamiser la croissance des entreprises innovantes

I. Introduction

> Pour le dveloppement conomique de la France, il est essentiel et urgent de faire de linnovation une priorit.

Le rapport de Christian Blanc, Pour un cosystme de la croissance , paru en mai 2004, et celui publi par lOffice Parlementaire des Choix Scientifiques et Technologiques en janvier 2012 (Claude Birraux et Jean-Yves Le Daut) ont remarquablement dmontr que dans une conomie de la connaissance, linnovation est le moteur de la croissance, de la comptitivit et de lemploi. Linnovation est en effet le principal levier de comptitivit hors-cot.

La difficiLe dfinition de Linnovation

Il ny a pas de dfinition inconteste et incontestable- de linnovation mais il est possible de faire merger quelques caractristiques de linnovation :- linnovation est un processus long, imprvisible et peu contrlable,- linnovation ne se rduit pas linvention et linnovation nest pas seulement technologique,- au bout de ce processus, sont crs des produits, des services ou des procds nouveaux qui font la dmonstration quils rpondent des besoins (marchands ou non marchands) et crent de la valeur pour toutes les parties prenantes.

Un autre point mrite dtre soulign : une innovation ne se dcrte pas, ne se planifie pas mais se constate par le succs commercial (ou socital) quelle rencontre. Ceci explique quelle nat souvent aux marges des entreprises existantes et dans des interactions avec des acteurs trs diffrents : Internet est le produit dune combinaison unique de stratgie militaire, de coopration scientifique et dinnovation contestataire selon la phrase clbre de Manuel Castells.

Du coup, toute politique de soutien linnovation doit aider non seulement les producteurs dinnovation, ainsi que les early adopters (cest--dire les premiers clients ou usagers qui prennent le risque dutiliser cette future innovation) et doit contribuer la diffusion de linnovation dans lensemble des secteurs conomiques.

Avec cette approche, il devient clair que linnovation ne saurait tre le fait dun seul acteur et, par consquent, lenjeu pour les pouvoirs publics est dencourager la cration et le dveloppement des cosystmes locaux dinnovation grce aux moyens quils contrlent .

Plusieurs tudes montrent que les classements de la France restent stables dans les paysages europen et mondial de linnovation. La France se positionne bien sur les indicateurs de moyens mais est moins performante sur les indicateurs de rsultats. Ce nest donc pas un manque de moyens publics qui est en cause mais une trop faible efficacit du systme.

Par consquent, il ne sagit pas de dpenser plus dargent public pour linnovation, mais de le dpenser autrement et de manire plus efficace.

La position de La france dans Les cLassements sur Linnovation

La situation de la France dans le paysage europen ou mondial de linnovation reste stable depuis plusieurs annes (11e rang en Europe, 16e rang mondial) alors que notre R&D est mieux positionne (de la 6e la 8e place mondiale selon les mthodes utilises). Ainsi, au niveau europen, la France est identifie dans le dernier tableau de bord de linnovation de lUnion Europenne (2013) comme appartenant au groupe des pays suiveurs , en dcrochage par rapport au groupe des pays leaders (Allemagne, Danemark, Sude, Finlande). La priode 2008-2012 fait apparatre une diminution de la performance de croissance alors que des pays suiveurs comme les Pays-Bas ou la Grande-Bretagne ont connu une amlioration de leur performance.

Ce dcalage entre effort en faveur de la R&D et performance en matire dinnovation traduit le problme rsoudre.

6 LINNOVATION : UN ENJEU MAJEUR POUR LA FRANCE Dynamiser la croissance des entreprises innovantes

> Il faut pour cela changer radicalement notre mode de penser linnovation et les politiques qui en dcoulent : passer dune vision o la dpense de R&D est la principale proccupation, une vision systmique axe sur les rsultats en termes de croissance et de comptitivit.

La France oscille entre le rve amricain de la Silicon Valley, o des innovations de rupture sont portes par des start-ups, le rve allemand dun Mittelstand industriel bien tabli et performant en innovation incrmentale, et une tradition franaise de la planification industrielle dans des filires rgaliennes. Cette oscillation brouille la reprsentation que la France se fait de linnovation car elle mlange innovation de rupture, innovation incrmentale et politique industrielle stratgique .

Il faut couper court un mythe : si linnovation ncessite souvent une excellente R&D, elle ne se rduit pas la R&D. Ce nest pas non plus son prolongement naturel. Linnovation, cest avant tout le processus qui mne la mise sur le march de produits ou de services rencontrant un besoin, ports par des individus engags dans une dmarche entrepreneuriale. Linnovation est ainsi au carrefour de plusieurs domaines, au premier rang desquels la recherche, lentrepreneuriat, lindustrie et lducation.

Pour apprhender notre systme dinnovation, il faut donc dpasser la simple analyse du pourcentage de la dpense de R&D dans le PIB. Dune part linnovation ne se rsume pas la R&D, dautre part, la dpense de R&D tient au moins autant des effets structurels du tissu conomique qu leffort de R&D des entreprises.

Linnovation se matrialise par le dveloppement conomique dune entreprise, souvent ancre dans un territoire, et par la cration demplois. Toute valuation de la performance dun systme dinnovation doit prendre en compte son impact conomique.

Dans ce contexte, linnovation rsulte de plusieurs facteurs : une bonne culture de linnovation et de lentrepreneuriat, un transfert efficace vers le monde socio-conomique des rsultats dune R&D performante, des financements publics et privs (en particulier le capital-risque) pour la croissance des

entreprises innovantes, lexistence de rseaux dacteurs ancrs sur les territoires, les cosystmes , qui catalysent

les trois lments prcdents.

Cest lensemble de ces quatre dimensions qui dterminent tout systme rgional et national dinnovation. Prendre des mesures sur une seule de ces dimensions, ou prendre des mesures sur chacune delles sans forte cohrence, ne peut avoir quun impact limit.

La question de larticulation entre une politique publique impulse par ltat au niveau national et la politique conduite par les rgions, les mtropoles au sein des territoires est centrale : la politique publique doit tre systmique mais doit aussi, en mme temps, reconnatre que linnovation se dveloppe dans des territoires, qui ont des spcificits (histoires, acteurs). Il ny a donc ni optimisation conceptuelle, ni schma normatif attendre.

Dfinir une politique publique en faveur de linnovation qui prenne en compte ce caractre systmique revient traiter de manire cohrente cet ensemble, en reconnaissant tout particulirement le rle et la spcificit des dynamiques territoriales.

7LINNOVATION : UN ENJEU MAJEUR POUR LA FRANCE Dynamiser la croissance des entreprises innovantes

nos 19 recommandations sont Logiquement structurespar quatre axes :

- dvelopper la culture de linnovation et de lentrepreneuriat,- accrotre limpact conomique de la recherche par le transfert,- accompagner la croissance des entreprises innovantes,- mettre en place les instruments dune politique publique de linnovation.

Le pralable toute simplification ou optimisation du systme est la mise en place des recommandations de notre dernier axe, en particulier une gouvernance et une valuation renforces.

...