Cognition & Cancer

  • View
    137

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La prise en charge des troubles cognitifs aprs le cancer

Transcript

  • 1. 2014 les troubles cognitifs en oncologie Sandrine Vandenbossche Neuropsychologue & Onco-coach

2. plan Quelle est la situation ? Quelles sont les origines ? Quelles sont les consquences crbrales? Quelles sont les enjeux psychologiques ? 3. la situation 15 75 % daltrations rapportes dans la littrature Mthodologies diffrentes : - groupe de rfrence - batteries objectives et subjectives - dfinition du dficit Effet de contraste avec le potentiel antrieur CONSCIENCE des altrations 4. la situation 5. la situation Altrations des fonctions cognitives modres, subtiles et slectives Attention Vitesse de traitement Fonctions excutives Mmoire de travail 6. la situation Enqute Hurricane Voice Breast Cancer (2007): - Modification de la mmoire : 98 % - Impact ngatif sur QDV: 62 % Sondage franco-belge (Lefel & al, 2010) - Perte de mmoire: 42 % - Perte de concentration : 26 % Demande daide +++ 80 % considrent la PEC primordiale 70 % sont prt a suivre des ateliers de rducation 7. la situation Manque de connaissances des patients & du corps mdical Manque dinformations du corps mdical existence de ces squelles mcanismes effets dure < > Risque de crer la plainte !!! (Schagen, 2012) 8. la situation Dissociation entre les plaintes et le fonctionnement cognitif objectif Perception subjective >< scores objectifs Rsultats aux tests cognitifs ne refltent ni la frquence, ni la nature des troubles Utilit de questionnaires subjectifs Mtacognition ??? 9. la situation Impact transitoire sur le FC mais persistant sur la qualit de vie Evolutions variables et rcupration entre 12 et 24 mois (Wefel & al, 2004) Effets persistants jusqu 10 ans aprs la fin des traitements (Ahles & al, 2002) > impact sur la CONFIANCE et soi et ses capacits cognitives 10. origines 11. origines Impact des traitements sur la cognition > neurotoxicit - Effet du traitement - Effet de la dose - Effet de la combinaison - Effet des traitements corticodes associs - Effet des psychotropes 12. modifications anatomiques HIPPOCAMPE Aire prfrontale Gyrus cingulaire Lobe parital suprieur Gyrus para-hippocampique (Inigaki et al, 2007) Atrophie de lhippocampe Rduction de densit de substance blanche et de substance grise Modifications chimio-induites dans le fonctionnement cognitif 13. modifications fonctionnelles IRMf de jumelles monozygotes de 60 ans pendant une tche de mmoire de travail Activation corticale +++ pour la jumelle traite par chimiothrapie pendant la tche > Compensation par activation dautres rgions crbrales : performances = > Plus large rseau crbral activ : fatigabilit cognitive +++ (Ferguson et al, 2007) JUMELLE NON TRAITEE JUMELLE TRAITEE PAR CT 14. enjeux psychologiques Troubles cognitifs ds lannonce du cancer : 25 35 % chez patients avec cancer du sein ou du colon (Wefel, 2004; Hermelink,Untch, Lux et al., 2007,) Avant tout traitement, diminution de lactivation chez des patientes qui vont tre traites pour un cancer du sein versus sujets sains (Cimprich et al, 2009) - gyrus frontal infrieur (aire de Broca - comprhension) - gyrus cingulaire antrieur (aires de Brodmann - fct. exe) / cortex limbique > Impact du CANCER lui mme ? 15. enjeux psychologiques La plainte cognitive subjective est plus associe au niveau danxit-dpression, fatigue, QDV et moins aux rsultats cognitifs (Vardy & al., 2009) Plainte de mmoire = dtresse psychologique ? Dimension brutale dINSECURITE Moment de CRISE REVOLUTION sur le plan psychique CONFRONTATION aigue son avenir Anxit Tristesse- dpression Rupture professionnelle Image du corps Fatigue Perte dintgrit physique et psychique Modifications sociales, familiales Perte dautonomie 16. processus psychologiques adaptatifs Verrouillage des motions = paralyse le fonctionnement crbral Test mmoire autobiographique : Patients CT = lments motionnels < sujets sains Verrouillage motionnel = verrouillage intellectuel > on mmorise ce qui nous intresse (Morel et Al., 2012) Activisme +++ (pense et action) = position de lutte Hyperactivit qui prserve l intgrit psychique pendant la maladie et le traitement MAIS: Saturation crbrale (plus de place pour intgrer de nouvelles informations) Manque du mot, manque de fluidit (la pense va trop vite/mots) Dispersion dans les activits (on commence tout sans rien finir) 17. processus psychologiques adaptatifs Proccupations psycho-affectives lies aux preuves traverses > moins de disponibilit psychique et intellectuelle = manque dattention Actions incohrentes: lunettes dans le frigo Phnomne dautomatisme : moins de contrle de nos actions Empche de mobiliser les capacits intellectuelles 18. conclusion Plaintes trs frquentes Difficile objectiver par batteries standards Dissociation entre objectif et subjectif Origines et mcanismes complexes Impact majeur de ltat psychologique Besoin ET demande dcoute et daide : 70 % !!! 19. conclusion > CANCER = ALTERATIONS COGNITIVES subtiles modres slectives transitoires MAIS tmoignant dune altration de la qualit de vie ! 20. Merci pour votre attention