Stigmatisation et discrimination, l'autre épidémie - Actes des Assises Nationales 2010

  • View
    128

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Actes des 8èmes Assises Nationales de l'ALCS 2010 "Stigmatisation et discrimination, l'autre épidémie" Marrakech, 15, 16 et 17 janvier 2010

Text of Stigmatisation et discrimination, l'autre épidémie - Actes des Assises Nationales 2010

  • 1. ACTES DES VIIIme ASSISES NATIONALES DE LALCS STIGMATISATION & DISCRIMINATION : LAUTRE PIDMIE assises1.indd 1 03/07/13 17:29
  • 2. assises1.indd 2 03/07/13 17:29
  • 3. ACTES DES VIIIme ASSISES NATIONALES DE LALCS STIGMATISATION & DISCRIMINATION : LAUTRE PIDMIE Marrakech du 15 au 17 janvier 2010 sous la prsidence dhonneur de M. Pierre Berg assises1.indd 3 03/07/13 17:29
  • 4. STIGMATISATION ET DISCRIMINATION : LAUTRE PIDMIE VENDREDI 15 JANVIER 2010 SANCE INAUGURALE : DISCOURS DOUVERTURE: - MONSIEUR OTHOMAN MELLOUK, PRSIDENT DE LALCS MARRAKECH - MADAME HAKIMA HIMMICH, PRSIDENTE DE LALCS - MONSIEUR PIERRE BERG, PRSIDENT DE SIDACTION FRANCE CONFRENCE : LOGIQUE DE LA STIGMATISATION, THIQUE DE LA DSTIGMATISATION JEAN BENOIST, UNIVERSIT PAUL CZANNE, AIX-MARSEILLE, FRANCE. SAMEDI 16 JANVIER 2010 SANCE PLNIRE 1 MODRE PAR OTHMAN MELLOUK & FATIHA ROUFRANI LUTTER CONTRE LA STIGMATISATION, UNE NCESSIT POUR CASSER LPIDMIE BRUNO SPIRE, AIDES, FRANCE STIGMATISATION ET DISCRIMINATION, UN CERCLE VICIEUX LUVRE DANS LA LUTTE CONTRE LE SIDA ERIC FLEUTELOT, SIDACTION, FRANCE VIH ET DISCRIMINATION : LETAT DES LIEUX AU MAROC MOHAMED ABABOU,, FACULT DES SCIENCES HUMAINES , UNIVERSIT DE FS, MAROC LALCS, 20 ANS DE LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS HAKIMA HIMMICH, ALCS, MAROC STIGMATISATION, DISCRIMINATION ET IMPLICATIONS POUR LES PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH TAREK , ALCS, MAROC SANCE PLNIRE 2 MODRE PAR HAKIMA HIMMICH ET MEHDI KARKOURI LUTTER CONTRE LA STIGMATISATION ET LA DISCRIMINATION LIES AU VIH : UN LMENT ESSENTIEL DES PROGRAMMES NATIONAUX DE LUTTE CONTRE LE SIDA KAMAL ALAMI, ONUSIDA, MAROC assises1.indd 4 03/07/13 17:29
  • 5. LA LUTTE CONTRE LA STIGMATISATION ET LES DISCRIMINATIONS DANS LA STRATGIE NATIO- NALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA AZIZA BENNANI, PNLS, MINISTRE DE LA SANT, MAROC STIGMATISATION, DISCRIMINATION ET DROITS DE LHOMME KHADIJA RYADI , ASSOCIATION MAROCAINE DES DROITS DE LHOMME, MAROC LES MAROCAINS ET LES MIGRANTS SUBSAHARIENS : QUELLES RELATIONS ? MALIKA BENRADI , ASSOCIATION MAROCAINE DTUDE ET RECHERCHE SUR LA MIGRATION, MAROC DIMANCHE 17 JANVIER 2010 SANCE PLNIRE 3 MODRE PAR NADIA RAFIF ET EMMANUEL TRENADO RESTITUTION DES ATELIERS STIGMATISATION ET MOBILISATION COMMUNAUTAIRE LISE PINAULT, COQ SIDA, CANADA THE STIGMA INDEX : USING EVIDENCE TO GENERATE CHANGE LUCY STACKPOOL-MOORE , IPPF, ROYAUME UNI SANCE PLNIRE 4 MODRE PAR AMINE BOUSHABA ET BERTRAND AUDOIN SIDACTION MAROC, UN EXEMPLE DE MOBILISATION CONTRE LA STIGMATISATION FOUZIA BENNANI, ALCS, MAROC LA CAMPAGNE SI JTAIS SROPOSITIF VINCENT PELLETIER, AIDES, FRANCE RECOMMANDATIONS ET SANCE DE CLTURE assises1.indd 5 03/07/13 17:29
  • 6. 6 VIIIme ASSISES NATIONALES DE LALCS STIGMATISATION ET DISCRIMINATION : LAUTRE EPIDEMIE MARRAKECH, 15 - 17 JANVIER 2010 Vendredi 15 janvier 2010 Sance inaugurale Discours douverture Discours du Pr. Hakima Himmich, prsidente de lALCS Monsieur le prsident de Sidaction et prsident dhonneur des assises, Pr. Jean Benoist, monsieur le prsident du CCM, Dr. Mellouk, prsident de lALCS Marrakech, mesdames, messieurs les prsidents dassociations partenaires, chers amis, Je suis trs heureuse douvrir les VIIIe Assises de lassociation de lutte contre le sida. Les assises nationales de lALCS sont un vnement important pour notre association. Elles constituent un moment unique de partage et de rexion entre celles et ceux qui font lALCS - volontaires, permanents, intervenants, quils soient sropositifs ou srongatifs - et nos partenaires. Elles sont devenues, au l des ans, la rencontre la plus importante consacre la lutte contre le sida dans notre pays de part le nombre de participants (320), la qualit du programme, mais galement de part lexpertise des intervenants que je remercie davoir fait le dplacement, pour certains de loin. La publication des actes des deux prcdentes assises a permis la diffusion des interventions un large public. Le conseil national de lALCS a con notre dynamique section de Marrakech lorganisation de cette huitime rencontre. Nous lavons voulu denvergure nationale, au vu du nombre de reprsentants de nos sections couvranttouteslesrgionsdupays et dassociations nationales; cest aussi une runion denvergure internationale compte tenu du nombre et de la qualit des experts et des participants trangers. Depuis deux dcennies, grce lengagement de nos volontaires, permanents et intervenants nous avons relev beaucoup de ds pour rendre la prvention et le traitement accessibles dans notre pays. Nous avons dfendu les droits des personnes vivant avec le VIH et des populations les plus marginalises chaque fois quils ont t bafous. Nous lavons fait avec le soutien actif des associations de droits de lHomme, chaque fois que nous assises1.indd 6 03/07/13 17:29
  • 7. 7 les avons sollicit. Je les remercie ici de leur conance et de leur soutien. En consacrant le thme de cette anne la lutte contre la stigmatisation et les discriminations, nous souhaitons mettre cette problmatique au cur de la politique nationale de lutte contre le sida, mme si les dcideurs ne sont pas l aujourdhui pour nous couter mais nous leur ferons passer le message ! - et inciter toutes les associations et institutions nationales prsentes ces assises intgrer cette lutte dans leurs agendas. Nous esprons que ces assises seront loccasion pour renforcer nos partenariats pour une plus grande efcacit dans cette lutte. Permettez-moi de remercier Nadia Raf, Othman Mellouk et toute lquipe de lALCS Marrakech qui nont mnag aucun effort pour lexcellente organisation des assises. Je remercie galement le ministre de la Justice qui a mis notre disposition ces superbes locaux. Je vous remercie tous pour votre participation et vous souhaite des assises fructueuses. Discours de Pierre Berg, prsident de Sidaction, prsident dhonneur des VIIIe assises de lALCS. Sayidati wa sadati, salam alikoum ! Madame le professeur Himmich - chre Hakima -, monsieur le docteur Mellouk - cher Othman -, mesdames, messieurs, chers amis, Javais prpar un mot dintroduction, pour les autorits qui devaient venir Mais elles ne sont pas venues ! Les autorits, elles viennent pour avoir une photo, des images la tlvision Mais elles soccupent peu de lutte contre le sida. Elles ne sont pas venues, mais vous vous tes l Et, au fond, cest beaucoup plus important car vous tes concerns par notre combat. Alors, merci dtre l ! Je suis trs heureux de prendre la parole au dbut de ces assises et de dire tout le bien que je pense de lALCS et de sa prsidente; de dire tout le bien quil faut penser de cette association qui met le Maroc et peu de gens le savent - la pointe de la lutte contre le sida. Moi, je suis un vieux Marrakchi, jhabite dans ce pays depuis plus de quarante ans. Je connais le cur des Marocains. Je connais la manire de penser des Marocains. Je ne suis donc pas tonn que, dans ce pays, se soient trouvs des hommes et des femmes, dont beaucoup sont ici devant vous, pour mener ce combat. Tout lheure, nous allons parler de discriminations. Je regrette beaucoup que personne des autorits ofcielles marocaines ne soit l. Car, je veux le dire tout de suite, et je le rpte depuis de nombreuses annes: la lutte contre le sida est dabord, et avant tout, une lutte politique ! Il faut que vous compreniez bien que le sida touche tout le monde, et pas seulement les homosexuels, comme on la cru longtemps. Personne nest labri de cette maladie. Mais il faut que vous compreniez bien que, comme toutes les maladies graves, comme toutes les pidmies, comme tous les malheurs, se sont toujours les plus pauvres, ceux qui sont rejets cause de leur sexualit, de leur ethnie, pour leurs ides, pour leur religion ou pour toute autre chose, qui sont le plus touchs. Et se sont toujours ceux-l qui payent le plus lourd tribut. Cest ce qui arrive avec le sida. Bien sur, beaucoup de choses ont chang. Dans le monde entier, des chercheurs ont fait avancer la lutte. Bien sur, on meurt moins quavant. Bien sur, on peut vivre, parfois, avec le sida. Bien sur, les contaminations de la mre lenfant sont aujourdhui peu prs domines quand les choses sont prises temps. Tout cela est vrai, grce aux recherches scientiques, grce laction de toutes les associations dans le monde entier que je salue ici travers lALCS. Il nempche que, dans le monde entier, beaucoup de malades, de sropositifs, ne bncient pas de ce traitement. Vous le savez, trs prs de nous, aux frontires du Maroc, en Afrique, un drame est en train de se jouer. Vous le savez, malgr les associations qui se dvouent sans compter, ce continent va trs mal. Et vous savez aussi que, pour beaucoup, laccs au soin est interdit ou difcile. Cela veut dire quil ne suft pas assises1.indd 7 03/07/13 17:29
  • 8. 8 du travail des scientiques, de lengagement des associations, que nous soyons l, aujourdhui, runis. Ca ne suft pas ! Ce quil faut, cest que ceux qui dirigent le monde, nous entendent et nous coute. Que ceux qui