Audit Social de HEC

  • Published on
    29-Nov-2014

  • View
    122

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Donne une description de ce qu'est l'audit social, ces contours pour permettre aux apprenants et professionnels d'avoir des outils pour toute fin utile.

Transcript

  • 1. CAHIER DE RECHERCHE / WORKING PAPER Laudit social : un outil damlioration de la qualit du pilotage social lheure des reformes des entreprises publiques au maroc Fatima El Kandoussi, Manal El Abboubi August 06 / N 200608/08
  • 2. LAUDIT SOCIAL : UN OUTIL DAMLIORATION DE LA QUALIT DU PILOTAGE SOCIAL LHEURE DES REFORMES DES ENTREPRISES PUBLIQUES AU MAROC Fatima EL KANDOUSSI1, Manal EL ABBOUBI2 INTRODUCTION L'audit est une discipline bien ancienne3 qui a connu une volution importante. Limit au dpart l'apprciation des informations comptables et financires, il couvre actuellement un champ de plus en plus vaste qui touche diffrents domaines de la gestion de l'entreprise, et diffrents secteurs de l'conomie qu'ils soient marchands ou non marchands. Il est en passe de devenir un outil fondamental daide la gestion et au pilotage des organisations. De manire gnrale, il peut tre dfini comme la vrification de l'information comptable et financire et/ou de gestion par une personne indpendante et comptente suivant une dmarche spcifique et par rfrence des normes prtablies. Actuellement, nous assistons une grande diversit dans la pratique de l'audit: - Au niveau des formes, une distinction peut tre faite entre audit comptable et financier, audit de management, audit de la qualit, audit social, audit global etc. - Au niveau des intervenants, nous pouvons distinguer entre auditeurs internes et 1 auditeurs externes. - Enfin, au niveau du champ d'application, nous pouvons remarquer l'extension de la pratique d'audit du secteur priv au secteur public. En effet, depuis plusieurs dcennies, de nombreuses recherches et exprimentations ont t faites aux tats-Unis et au Canada dans le but d'adapter les principes et les mthodes de l'audit aux diffrents organismes du secteur public. Ainsi, nous pouvons dire que laudit a montr ses vertus dans diffrents domaines de de lentreprise y compris le volet social. Au Maroc, le concept d'audit au sens moderne est apparu la fin des annes 80 et paradoxalement, c'est au sein des entreprises publiques qu'il a vu se raliser ses premires applications les plus significatives. Toutefois, ce secteur a connu et connat encore des problmes qui sont lis principalement, aux dysfonctionnements du systme de gestion et de pilotage des entreprises publiques. A ces diffrents problmes, s'ajoutent les restrictions budgtaires auxquelles ces entreprises doivent faire face. Dans ce contexte, des socits prives daudit et de conseil ont t associes la restructuration et la modernisation des entreprises publiques. 1 Professeure de Gestion lEcole Nationale de Commerce et de Gestion de Agadir Maroc, Universit IBN Zohr, elkandoussifatima@menara.ma . 2 Chercheure : HEC Ecole de gestion de lUniversit de Lige, melabboubi@ulg.ac.be 3 De nombreux auteurs ont signal cette origine ancienne de l'audit. Parmi lesquels nous pouvons citer plus particulirement RAFFEGEAU. J (1994); SIMON. P, (1987); COMBES. J. E, (1993); COLLLINS. L, (1992; STTETLER. H. F, (1979) etc.
  • 3. En effet, cette dynamique daudit a t poursuivie depuis plusieurs annes. Ainsi, outre les audits des comptes, des audits des performances, des daudits institutionnels, organisationnels et techniques, sociaux ont t raliss dans ces entreprises. Lobjectif de notre article consiste apprhender, par le biais dune enqute, la pratique de laudit social et de mettre en vidence son importance dans lamlioration de la qualit du pilotage des ressources humaines dans les entreprises publiques au Maroc dans le contexte des restructurations. Ainsi, dans le cadre notre travail, nous allons dabord, passer en revue une approche conceptuelle de laudit social dans le premier point, ensuite dans le second point, nous allons aborder le contexte des rformes des entreprises publiques et leur importance dans lconomie marocaine et enfin, dans le dernier point, nous allons prsenter les rsultats de notre tude. I- LAUDIT SOCIAL : UN OUTIL FONDAMENTAL DE PILOTAGE DES RESSOURCES HUMAINES Sans prtendre pouvoir donner une dfinition prcise du pilotage social, ce qui reste difficile lheure actuelle, nous allons essayer de clarifier un peu cette notion en nous rfrant aux contributions de certains auteurs, dans ce domaine. Pour CITEAU. J.P (1997), le systme de pilotage social consiste : - Concevoir, alimenter et maintenir un systme dinformation permettant le suivi de lactivit et de la performance des ressources humaines, ainsi que linformation des partenaires sociaux et conomiques de lentreprise ; - Analyser les facteurs qui peuvent affecter la mobilisation des ressources humaines sur une priode donne afin de prvoir des mesures correctrices court et moyen terme. Son objectif est de contribuer la gestion des ressources dans lapprciation de leur performance. Pour Martory. B et Crozet. D (2001), le pilotage social consiste assumer une vision volontariste dans laquelle la fonction sociale nest pas une activit administrative dassistance mais une fonction part entire au service des stratgies de lentreprise. Nous pouvons dduire de cette dfinition que le pilotage social sinscrit dans une vision stratgique du management des ressources humaines. Afin dintgrer cette vision stratgique, le pilotage social repose sur des outils diversifis mais qui convergent vers le mme objectif : La performance du management des ressources humaines. Parmi ces outils, il y a laudit social. Peretti, J.M ( 2001) dfinit ce dernier comme un examen professionnel, qui se base sur des rfrentiels pertinent afin dexprimer une opinion sur les diffrents aspects de la contribution des ressources humaines aux objectifs dune organisation et dmettre des recommandations damlioration de la qualit de la gestion des ressources humaines. Limportance du rfrentiel dans la pratique de laudit social a t soulign dans diffrents travaux parmi lesquels nous pouvons citer ceux de Brasseur, M ( 1996) et de Candau, P (1990). Par ailleurs, diffrents auteurs ont mis laccent sur le caractre dynamique et volutif de laudit social. Ainsi, selon P. Louart et C. Beaucourt (2005), il est en construction progressive depuis une trentaine dannes. Il est confront une grande quantit dattentes et de modles dissocis. On lui assigne des objectifs trs divers : - Le contrle dune ralit sociale (de ses risques ou de linvestissement immatriel 2 quelle reprsente) pour des actionnaires ; - La vrification daspects lgaux ou rglementaires pour des instances publiques de contrle (nationales, europennes, internationales) ;
  • 4. - Lvaluation dune GRH pour des dirigeants, pour des reprsentants du personnel ou en vue dun compromis de gouvernance (faisant intervenir les parties prenantes actives dune organisation) ; - La gestion de rgles ou de cadres de discussion relatifs la responsabilit sociale et environnementale (RSE), au dveloppement durable ou la citoyennet des entreprises. Dans tous ses tats, laudit social est aujourdhui un carrefour dopportunits. Il est aussi dans une crise de croissance, avec le danger quil soit dvoy ou contamin par des intrts partiels. Il est donc utile den repenser les fondements, de manire mieux orienter sa construction, ses objectifs ou ses mthodes. 1- Les fondements thoriques de laudit social Deux coles de penses existent pour dbattre les finalits des entreprises en relation avec laudit social. Lune est celle de Friedman (1962) qui privilgie une lecture focalise sur la dimension conomique dans laquelle sinscrivent les enjeux des propritaires dans leur fonction dinvestisseurs. Et de lautre ct, celle de Freeman (1984), qui largit le rfrentiel dvaluation de la performance toutes les dimensions dans lesquelles peuvent sinscrire des enjeux des propritaires et des autres acteurs concerns par le fonctionnement de lentreprise. Feron, M (2005). 1-1 Laudit social selon une logique de performance conomique : Feron,M. (2005) a rsum la logique de performance conomique de Friedman dans le schma suivante : Logique dominante Optimiser lallocation de ressources Mot cl Lefficience Comptitivit Avoir les prix les plus bas Productivit Rduire le cot de la main-doeuvre Rentabilit Avoir les cots les plus faibles Cration de valeur Faire mieux avec moins Postulat Les activits durent plus que les Personnes Fig. 1. Les fondements des approches focalises sur la recherche dun avantage concurrentiel par le prix Laudit social dans un tel contexte, se voit comme un outil de matrise des structures des cots, comme par exemple lvolution de la masse salariale, de labsentisme ou du turn-over. Paralllement cela, on peut identifier une deuxime cole de pense autour de la recherche de la comptitivit par la diversification. Pour la schmatiser, reprenons les mmes caractristiques que lapproche reprsente dans le paragraphe prcdant. Logique dominante Modifier la combinaison des ressources Mot cl Linnovation Comptitivit tre le premier sur le march Productivit Avoir le maximum dinnovations exploitables Rentabilit Dgager de fortes marges en dbut de cycle de vie du produit 3 Cration de valeur Faire autrement
  • 5. Postulat Les Personnes durent plus que les activits Fig. 2. Les fondements des approches focalises sur la recherche dun avantage concurrentiel par la diversification Le rle de laudit social dans ces deux cas ici est daccrotre la contribution des ressources humaines la performance de lentreprise en mettant le plus de poids sur le capital humain de lentreprise et la matrise des investissements faits pour lacquisition, la fidlisation et le dveloppement dun portefeuille de comptence avec la stratgie de lentreprise. Des exemples concrets sont la comptabilit sociale, les instruments de pilotage dun projet social et conomique la fois, ou les projets de management par les comptences. 1-2 Laudit social selon une logique de performance globale : Autre que le faire mieux ou le faire autrement , laudit social se doit logiquement de chercher faire autre chose . Il est noter quune fois que laudit social sort de ses limites dintervention dans le champ conomique, il se trouve confront des objectifs et des pratiques originaux par rapport ceux sur lesquels il se focalise habituellement, avec une extension du regard vers des acteurs partenaires chappant au lien salarial, et des primtres dimpact aux frontires trs floues. A ce titre Pesqueux (2002) considre que le passage dun concept daudit social celui daudit global semble plus judicieux par analogie avec le concept de responsabilit globale . 2- Les apports de laudit social au systme de pilotage des organisations Au-del de laspect examen de la conformit, des documents et des pratiques, aux obligations lgales, laudit social constitue un outil de pilotage indispensable au management stratgique et oprationnel des ressources humaines. Diffrents auteurs ont mis en vidence ses apports ce niveau. A ce titre nous retenons la contribution de Peretti, J. M. (1994) qui situe les apports de 4 laudit social dans les aspects suivants : La scurit : il vise identifier et rduire les risques lis au non-respect des rglements internes et externes. La qualit de linformation : il vrifie que les dcisions sont prises sur la base dune information pertinente et opportune. Lefficacit : il identifie les risques de non ralisation des objectifs dans le cadre de la politique tablie. La matrise des cots : ce niveau, lauditeur tente de cerner les sources de gaspillage des ressources, et de contrecarrer les cots cachs. Lamlioration des choix stratgiques. Dautre auteurs ont mis laccent sur lintrt de la dmarche et de la dontologie de daudit social pour assurer lefficacit du management et du systme de pilotage de lorganisation.
  • 6. Ainsi, selon Candau, P. (1990), laudit social est une dmarche mthodique qui permet de constater des faits laide dindicateur, den tirer des carts en se basant sur un rfrentiel. Ce qui permet dvaluer les facteurs de risque et de proposer des recommandations qui seront bnfique aux politiques sociales de lentreprise. Dans le mme sens dides, Fesser. M. (1996) considre que laudit social, grce sa mthodologie structure et sa dontologie, peut apporter une aide en facilitant les choix pour les fonctionnels en RH notamment au niveau : - Du fonctionnement moyen et long terme de lentreprise - Des points sensibles concernant lhumain et son environnement. 3- Typologie daudit social Diffrentes formes daudit social peuvent tre distingues, selon que lon se rfre 5 lobjectif ou lobjet de laudit. Critre dobjectif daudit social A ce niveau, diffrentes classifications daudit social ont t retenues dont nous pouvons citer celle de Martory, B. (2003) qui distingue entre les formes suivantes : - Laudit de conformit dont lobjectif est dvaluer la concordance des informations sociales et des rsultats obtenus aux rgles et normes internes et externes ; - Laudit de la valeur et des risques dont lobjectif est dvaluer la valeur des hommes et les risques lis leur prsence et leurs mouvements (dpart, mobilit...) - Laudit de lefficacit de la gestion sociale qui vise lvaluation du degr daccomplissement des objectifs tout en respectant la contrainte defficience. Critre dobjet daudit Parmi les classifications qui se rfrent lobjet de laudit nous citons celle dIgalens, J (1994) qui a distingu entre deux niveaux daudit : lentreprise et lindividu. - Au niveau global de lentreprise, il y a laudit du climat qui consiste dans une tude des perceptions et des opinions des salaris relatives au climat social et aux conditions de travail. - Au niveau de lindividu, lauteur a soulev diffrents domaines qui peuvent tre valus dans le cadre de laudit social, notamment les performances, les potentiels, le comportement et les comptences Enfin, de part sa dmarche, ses outils et les domaines quil couvre actuellement, laudit social est devenu un vritable moyen damlioration du management non seulement dans une vision rtrospective mais galement prospective, car il peut jouer un rle prventif avec lapprciation des risques lis aux dysfonctionnements sociaux. Ce qui peut tre dune grande utilit aux organisations qui adoptent des rformes ou des changements organisationn...

Recommended

View more >