RSLN #6 - Le temps de l'hypercitoyen !

  • View
    10.563

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Blogs, forums de discussion, rseaux sociaux LHomo numericus crit, revendique, se mobilise, partage ses rvoltes, ses combats, ses enthousiasmes. Depuis dix ans, Internet nen finit plus dlargir lespace public. Au milieu de ce mouvement, des initiatives signent de vrais changements dans les pratiques dmocratiques. Que ce soit lchelle des tats-Unis avec llection de Barack Obama ou lchelle microlocale avec une monte en puissance des politiques participatives, quelle dmocratie est en train de natre de cette nouvelle agora ? Quelles volutions traduit-elle dans notre rapport la chose publique ? Enqute sur laffirmation du phnomne e-dmocratique.

Transcript

regardssur le

numriqueDCeMBre 2009

Le temps de lhypercitoyen

Web et rseaux sociaux ont ouvert en grand les portes du dbat public. Une nouvelle dmocratie est-elle en train de natre ? Enqute.SPCIAL Interview exclusive avec Howard Dean, lartisan de la victoire de Barack Obama.

Lentreprise lheure des rseaux sociaux

3.2_regarDs sur le nuMrique

2

3 3

SommAIre

.2

rendez-vous

Itinraire dun enfant du webLouis van Proosdij, 41 ans, entrepreneur dans lme et passionn par lcosystme numrique franais. Il est linstigateur de lOpen Coffee Club de Paris, un espace de rencontres entre investisseurs, crateurs de start-up et journalistes.

36

Grand anGle

Lentreprise lheure des rseaux sociaux

32

4

le reGard de

Pierre morel- -lHuissierTltravail, le travail en mobilit

L

A u

ne

16

Les technologies 2.0 font leur apparition en entreprise pousses par une jeune gnration frue doutils technologiques. Leur utilisation, encore mergente, dessine de nouvelles faons de travailler, plus collaboratives et dcloisonnes.

regards sur le numriqueMagazine trimestriel gratuit

www.regardsurlenumerique.frMicrosoft France SAS au capital de 4 240 000 euros, 39 quai du Prsident-Roosevelt92130 Issy-les-Moulineaux

Directeur de la publication ric BoustoullerDirecteur de la rdaction Marc MossDirectrice dlgue Constance Parodirdactrice en chef Mlanie Daboudetredaction@regardsurlenumerique.fr

Conception ditoriale Comfluence 34 rue du Faubourg Saint Honor 75008 Paris

Conception et ralisation graphiqueJBA 2 rue des Francs-Bourgeois 75003 Paris ph.bissieres@jba.frDirectrice artistique Virginie Kahn

ont collabor ce numroDelphine Barbier Sainte Marie, Alice Gracel, Caroline Marcelin, Alexandra de Panafieu, Anne Rivire, Marie-Laure Sers.

remerciementsFront Design, Shilpa Gupta

Photos non crditesdroits rservs

ImprimeriePoint 44 ZA des Nations 342 rue du Professeur-P.-Milliez 94500 Champigny-sur-MarneDocument imprim sur papier issu de forts gres durablement, avec des encres vgtales. Point 44 est titulaire de la marque ImprimVert qui distingue les entreprises de lindustrie graphique soucieuses de la gestion environnementale de leur activit.

Les opinions exprimes dans ce magazine nengagent que leurs auteurs et ne refltent pas ncessairement celles de Microsoft.

Conformment la loi Informatique et Liberts , toute personne ne dsirant plus recevoir le magazine peut en informer la rdaction (abonnement@regardsurlenumerique.fr) qui annulera immdiatement son abonnement.

Dpt lgal parution.

Par son utilisation novatrice dInternet et des rseaux sociaux, llection de Barack Obama a marqu un tournant dans lhistoire de nos dmocra-ties : mobilisation militante exceptionnellement puissante et structure, taux de participation historique, rajeunis-sement de llectorat... Pour la premire fois et avec une telle ampleur, Internet a constitu un outil rvolutionnaire tant de mobilisation que de communication politique. Au-del de ce constat, RSLN a voulu sinterroger sur les mutations que les nouvelles technologies apportaient la vie dmocratique ; mutations profondes ou dapparence ? Le web accrot la transparence de la vie politique, acclre lchange dinformations utiles la dcision, raccourcit le temps des rponses, renouvelle le champ des possibles faisant de cha-cun dentre nous un expert en puissance. Une partie du dbat public sest dplace en ligne, en sorte que le citoyen numri-que, connect et averti, sexprime et saffirme face au politique. Faut-il, pour autant, en conclure que le-dmocratie est en marche et impose un nouveau paradigme de la vie publique ? Lchelon local donne, cet gard, quelques indices. De nom-breuses mairies et collectivits locales organisent, sur Inter-net, le dbat avec les citoyens, recueillent leurs avis et ren-dent compte de leurs actions. Conditionnant par l mme une transformation du rle de llu qui accepte un contrle renforc et continu de ses actes. Les scnarii les plus optimistes ne doi-vent cependant pas faire limpasse sur une interrogation sim-ple : Internet permet-il aux dsintresss de la chose publique de se la rapproprier ou bien nest-il quun espace dexpression supplmentaire pour les citoyens dj engags ? Que le web permette de rintgrer dans lespace public tous ceux qui, tou-jours trop nombreux, manifestent leur dsenchantement du politique, et ses promesses seront tenues au-del des attentes. La rdaction redaction@regardsurlenumerique.fr

Initiative de Microsoft France, Regards sur le numrique est un magazine trimestriel de dcryptage des enjeux culturels, conomiques et sociaux du numrique. Conu comme un laboratoire dides ouvert tous, il cherche croiser les regards et les perspectives sur ce nouveau monde dans lequel nous avanons vive allure. Le titre 3.2 (prononcer trois point deux ), qui fait suite 2.1, 2.2 parus de novembre 2007 janvier 2009, est dabord un clin dil aux expressions Web 2.0 et, dsormais, 3.0 , utilises pour dsigner les vagues dinnovations successives qui renouvellent rgulirement Internet. Cest aussi un second clin dil au jargon informatique utilis pour distinguer les versions successives des logiciels.

partir du 15 dcembre, Regards sur le numrique se dcline galement en ligne. Au menu : un blog nourri par de nombreux contributeurs, une rubrique de dbat sur des questions dactualit, une rubrique dart numrique, une revue du web quotidienne. Rendez-vous sur www.RSLNmag.fr !

ditorial~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~_

Depuis dix ans, Internet nen finit pas dlargir lespace public. LHomo numericus sest empar de ce tableau noir et invente un nouveau rapport entre le politique et le citoyen. enqute sur lavnement de lhypercitoyen.

SPCIAL Dans une interview exclusive, Howard Dean tire les leons de la victoire dobama.

5 la vie numrique en bref, lactualit

de la socit numrique

10 Panoramiques Tour du monde

de la cration numrique

38 rePres Les indicateurs de 3.239 lu La slection livres de 3.2

eT AuSSI

< e-democratie>

le temps de lhypercitoyen

REGARDSSUR LE

NUMRIQUEDCEMBRE 2009

Le temps de lhypercitoyen

Web et rseaux sociaux ont ouvert en grand les portes du dbat public. Une nouvelle dmocratie est-elle en train de natre ? Enqute.SPCIAL Interview exclusive avec Howard Dean, lartisan de la victoire de Barack Obama.

< GRAND ANGLE >

Lentreprise lheure des rseaux sociaux

3.2_regarDs sur le nuMrique 3.0_regarDs sur le nuMrique

LUD

OV

IC/R

EA Le tltravail reprsente une opportunit de cration de nouveaux emplois : prs de 400 000 court terme.

Tltravail, le travail en mobilit

A pparu tardivement en France, le tltravail reste aujourdhui mal aim et mal compris. Dans lesprit de nos concitoyens, il sappa-rente exclusivement du travail domicile, un mode de travail pourtant extrmement minoritaire puisquil concerne moins de 1 % des salaris. En ralit, le tltravail cor-respond surtout aujourdhui lexercice de

son activit professionnelle en mobilit. Le tltravailleur circule et, grce aux nouvelles technologies, travaille en avion, dans le TGV, son bureau ou encore son domi-cile : en somme, cest le travailleur de demain.

La France souffre encore dun certain dcalage. On compte 13 % de tltravailleurs en Europe et 25 % aux tats-Unis contre seulement 7 % en France. Alors, pourquoi cette rticence ? En premier lieu, lquipement tardif en matriel informatique des Franais a ralenti le dveloppement et lapprentissage des technologies de linformation et de la communication. Notre retard tient galement un frein culturel : chefs dentreprise et syndicats sont majoritairement peu prpars aux nouvelles formes dorganisation et de management quimplique le tltravail et lui attribuent le risque dune dilution des responsabilits et de moindres garanties sur les emplois. Nous sommes enfin parmi les derniers tats membres de lUnion europenne avoir retrans-crit dans le droit franais laccord-cadre europen du 16 juillet 2002 sur le tltravail.

Pourtant, avec lessor des technologies numriques, le tltravail correspond une volution inluctable et nous nous dirigeons vers une mobilit de travail accrue. Malgr les craintes que nourrissent encore son gard les entreprises et les salaris, le tltravail, cest indniable, prsente dimmenses avantages : en contribuant renforcer lquilibre vie personnelle-vie professionnelle, en rduisant les temps de trajet domi-cile-travail, en diminuant le stress, en amliorant les performances. En outre, intgr au code du travail, il offre au salari un socle de garanties : forme de travail base sur le volontariat, il repose sur un principe de rversibilit et doit tre mis en place dans un systme gagnant-gagnant pour lemployeur et lemploy.

Une personne en situation de tltravail bnficie du mme droit que les salaris en entreprise parce que justement, cest un salari normal !

Pour favoriser son dploiement, rassurer les entre-prises et garantir de bonnes conditions de travail aux salaris, je suis convaincu quil ne faut pas laisser iso-ls les travailleurs en mobilit mais quil faut crer des tlcentres pour les accueillir. Vritables plates-formes ddies la technologie et gres par des animateurs, elles offrent au tltravailleur un bureau o il peut se poser distance. De plus, louverture de tels espaces se ferait prioritairement dans les rgions, ce qui, combin un dispositif de dfiscalisation et dexonration de charges sociales ad hoc, encouragerait les entreprises crer des postes de tltravail dans les communes rurales. Tout ceci nous place aujourdhui face une opportunit unique de dcloisonnement