Grand livre de l'effet kirlian

  • Published on
    28-Aug-2014

  • View
    171

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

(biologie.science.medecine.sante.chakra.esoterisme.meditation.zen)

Transcript

  • GEORGES HADJO RICHARD SNDER GRAND LIVRE DE ~EFFET DU KIRLIAN CLECTROPHYSIONIOUE
  • Chapitre I Des photos indiscrtes Savez-vous que votre corps, si on le plonge dans un champ lectromagntique cr par un gnrateur d'lectri- cit, est capable d'agir sur les rayonnements de ce champ et que ceux-ci seront diffrents selon que vous tes malade ou en bonne sant, que vous tes psychiquement quilibr ou, au contraire, dsquilibr, que vous tes sous le coup d'une motion ou, au contraire, parfaitement calme, que vous tes amoureux ou indiffrent? Hlas, les rayonnements du champ lectromagntique, ainsi crs, sont invisibles l'il nu, parce qu'ils ne correspondent pas aux longueurs d'onde du spectre de la lumire visible. Il reste que, si l'on pouvait voir l'il nu les rayonne- ments crs par un champ lectromagntique autour du corps humain, ceux-ci nous informeraient aussitt sur notre tat de sant, nous permettraient de porter nous- mmes un diagnostic et de savoir sur-le-champ si nous sommes victimes d'un simple stress ou d'un cancer, d'une dficience des glandes endocrines ou du systme vascu- laire, dont le sang irrigue nos organes - pourvu, bien sr, que nous ayons appris interprter leurs formes et leurs couleurs. 5
  • LA NOUVELLE FRONTIRE DE L'INVISIBLE Mieux encore, ils permettraient l'amoureux de connatre trs prcisment les sentiments qu'il inspire celle qu'il aime et ceci avec une certitude absolue car, si l'homme peut dguiser sa pense par la parole, il ne matrise aucu- nement les rayonnements du champ lectromagntique qui rvlent ses vrais sentiments et le trahissent son insu. Mais, puisqu'il s'agit d'un rayonnement invisible l'il nu, rien ne vous oblige croire ce que nous affirmons l. Pourtant nous allons immdiatement apporter les preuves de ce que nous avanons. Car, si le rayonnement dont nous parlons est invisible l'il nu, il est cependant capable d'imprimer des pellicules photographiques et en voici toute une srie que nous avons maintenant tout loisir d'examiner l'il nu. Voici tout d'abord les photographies du rayonnement produit dans le champ lectromagntique autour des mains de deux personnes quilibres psychiquement et en bonne sant (fig. 1). Ce qui frappe sur ces deux clichs, c'est la rgularit de l'ampleur et de l'intensit du rayonnement produit tout autour de la main ainsi que sur la surface interne des doigts et de la paume. Le rayonnement de la sur- face interne est moins visible sur la photo de gauche pour la seule raison que la main est moins bien applique sur la plaque que sur celle de la photo de droite. Voici maintenant quinze photographies de doigts (fig. 2 et 3). Autour du premier doigt apparat une couronne de radiations, dont la densit est partout peu prs gale ; cela correspond un tat sain et quilibr. Autour du deuxime doigt, le rayonnement est trs faible, les filaments peine visibles sont trs courts: celasignifie une carence de l'ner- gie vitale ou bionergie du sujet, une tendance l'tat dpressif et une dficience des glandes endocrines. Autour du troisime doigt, la couronne du rayonnement est beau- 6
  • DES PHOTOS INDISCRTES coup moins dense qu'autour du premier: cela signifie des dficiences localises de l'nergie de type neuro-endocri- nien. Autour du quatrime doigt, la couronne n'apparat qu' l'extrmit, elle est presque invisible ailleurs : cela signifie des contractions musculaires et une dficience du systme vasculaire qui assure l'irrigation sanguine. Autour du cinquime doigt, la couronne trs irrgulire indique des blocages, du stress ou de l'angoisse et un dbut de toxicit. La couronne du sixime doigt correspond un individu tendu et souffrant de spasmes. Celle du septime doigt indique des blocages, de la tension nerveuse et un dbut d'inflammation. Autour du huitime doigt, la cou- ronne est bien tendue mais sa densit est trs ingale : elle indique une inflammation localise. Autour du neuvime doigt, elle est trs dense au-dessus d'un axe nord-ouest sud- ouest et trs irrgulire au-dessous : on en conclut une mauvaise limination des toxines et par consquent un tat toxique du sujet. La couronne du dixime doigt indique une inflammation caractrise. Celle du onzime doigt cor- respond une inflammation aigu. La couronne du trei- zime doigt, des blocages, une mauvaise limination, un tat toxique profond ainsi qu' un dbut d'tat de dg- nrescence. Celle du quatorzime doigt indique un tat dgnratif avanc et, enfin, celle du quinzime doigt un blocage complet du sujet. Naturellement, on a pris soin de vrifier, avec le concours de mdecins, que ces divers bilans, tablis au moyen de l'lectrophotographie, concidaient bien avec les diagnostics mdicaux. Cependant, on ne peut gnraliser, car chacun a un rayonnement particulier, qui marque sa propre personna- lit. C'est pourquoi un mme type de rayonnement peut indiquer des anomalies diffrentes selon le sujet. 7
  • 1) lectrophysionique des mains de deux personnes en bonne sant. 8
  • 9
  • LA NOUVELLE FRONTIRE DE L'INVISIBLE Voyons maintenant ce que nous rvlent d'autres clichs quant l'attirance affective, d'abord, sexuelle, ensuite, entre deux tres. Le premier clich (fig. 4) est celui de l'index et du majeur - lectrophotographis en mme temps - de deux per- sonnes indiffrentes l'une l'autre. On voit clairement que les deux doigts de gauche et les deux doigts de droite pro- duisent des radiations normales et neutres, dont les fila- ments ne sont pas perturbs les uns par les autres. On dis- tingue mme qu'il se forme un couloir - un espace linaire obscur, o le rayonnement ne passe pas et qui semble comme une zone de clivage entre les deux spectres de radiations - entre les deux doigts de droite et les deux doigts de gauche. Il n'y a ni attraction ni rpulsion des radiations qui ne cherchent ni se rejoindre ni s'viter. Il enva tout diffremment sur le deuxime clich (fig. 4) qui est celui de l'index et du majeur d'un homme ( gauche) et d'une femme ( droite) qui ne sont pas insensibles l'un l'autre. On voit clairement que les doigts de l'homme produi- sent une couronne de rayonnement trs dense en direction des doigts de la femme et que le rayonnement autour de ces derniers s'en trouve fortement perturb. !Jinterprtation du clich est claire : l'homme est vivement excit par la femme qui est, quant elle, psychiquement trouble -l'empreinte de ses doigts rosit. Le courant affectifpasse entre les deux sujets. Le troisime clich (fig. 5 en haut) reprsente toujours des doigts d'homme ( gauche) et de femme ( droite) mais il a t pris, cette fois, aussitt aprs les prliminaires amoureux pousss qui prcdent l'acte sexuel. On voit clai- rement, sur la photo, que les doigts de l'homme produisent un rayonnement trs dense et intense et que ce rayonne- ment tend envelopper les doigts de la femme - dont l'em- preinte vire au rouge. Quant ceux-ci, ils produisent aussi un rayonnement intense, bien visible sur la partie post- 10
  • ~: 1 ' . ........ -;r 2/3) lectrographies des doigts montrant divers tats de sant. 11
  • 4) En haut, empreintes digitales d'un homme ( gauche) et d'une femme ( droite) indiffrents l'un l'autre. En bas, empreintes digitales d'un couple amoureux. 12
  • 5) En haut, empreintes digitales d'un couple d'amoureux (homme gauche, femme droite). En bas, empreintes prises juste avant l'accou- plement. 13
  • LA NOUVELLE FRONTIRE DE L'INVISIBLE rieure mais comme touff au bout des doigts par la cou- ronne de rayonnement des doigts de l'homme. L'ensemble indique, de part et d'autre, une intense motion. Le qua- trime clich (fig. 5 en bas) montre les doigts d'un couple en union sexuelle complte. Le cinquime clich (fig. 6 en haut) est celui du sexe d'un homme au repos. Le rayonnement produit est faible et de couleur bleue. Le sixime clich (fig. 6 en haut) montre le mme sexe d'homme en rection cette fois. Le rayonne- ment est nettement plus intense et dessine tout le contour du pnis. Mais c'est l'extrmit, autour du gland, que le rayonnement est le plus intense et il a pris maintenant une couleur rose et rouge. L'ensemble indique une forte tension psychique. Dans la phase suivante (septime clich, fig. 7), le mme sexe en rection est maintenant envelopp par un rayonnement de couleur rouge. La mme exprience a t faite avec la partenaire fmi- nine de cet homme. Les trois clichs qui ont t pris (fig. 8 et 9) montrent clairement que les variations d'intensit et de couleur du rayonnement produit dans le champ lectro- magntique suivent le mme processus d'volution que chez l'homme pour atteindre le paroxysme de l'excitation sur le dernier clich, o la couleur des radiations vire au rouge intense, comme si les deux rayonnements se trou- vaient sur la mme longueur d'onde. Tous ces clichs ont t pris sans le secours d'aucun appareil photographique - les rayonnements du champ lectromagntique cr par l'interaction du courant lec- trique et des objets poss sur le film ont directement imprim ce dernier. Et ils apportent la preuve indiscutable que les radiations du champ lectromagntique sont modi- fies par le corps humain ou par une partie du corps 14
  • DES PHOTOS INDISCRTES humain et que les modifications du rayonnement varient selon l'tat de sant, l'tat psychique ou affectif et l'tat d'excitation sexuelle du sujet. Tout se passe comme si le corps.humain, en modulant les rayonnements du champ lectromagntique, cr autour de lui, transfrait, dans ce champ, une information touchant son tat de sant physique et psychique et aux relations motionnelles et affectives qu'il entretient avec les objets et les sujets qui se trouvent son voisinage, dans ce mme champ, et comme si cette information s'y imprimait sous forme de vibrations des ondes lectromagntiques. tel point que certains ont voulu voir dans le champ lectromagntique l'agent de transmission physique qui expliquerait les phnomnes inexplicables de la parapsy- chologie tels que la tlpathie ou le transfert d'information distance. Mais, jusqu'ici, il faut bien le dire, les scienti- fiques officiels ne se sont gure intresss au phnomne que nous venons de dcrire brivement et aucune thorie cohrente n'en a t fournie. La raison de ce manque d'intrt est simple : tout ce qui touche l'lectromagntisme touche au magntisme et le magntisme, au nez de la science, sent le soufre. La science a horreur de ce qui lui chappe et elle rejette et nie syst- matiquement tous les phnomnes qu'elle est incapable d'expliquer. telle enseigne que le Pr Rmy Chauvin, clbre tholo- giste franais qui travaille sur le comportement des insectes sociaux mais qui s'est toujours intress aux phnomnes parapsychologiques, dclarait rcemment, dans une inter- view au journal a m'intresse : Le champ magntique est un agent physique comme un autre, mais la science franaise vit sur des prjugs effrayants. C'est simple, si un scientifique ne veut pas avoir d'ennuis, il lui faut 15
  • 6 6 7 6) En haut, gauche, le sexe d'un homme au repos. En bas, le mme sexe en rection. 7) droite, le mme sexe d'homme fortement excit. 16
  • 8 8 9 8) lectrographies du vagin. 9) lectrographie du vagin au plus fort de l'excitation ( droite). 17
  • LA NOUVELLE FRONTIRE DE L'INVISIBLE absolument viter de se pencher sur des questions de ce genre et, si possible, travailler dans des domaines qui ont dj t explors auparavant aux tats-Unis. Dans ces conditions, il sera assur de faire une belle carrire et d'tre reconnu par ses pairs. Quant moi, je me suis arrtjuste avant la zone rouge mais mon intrt pour la parapsychologie m'a cot l'Acadmie des Sciences. Quant l'astrophysicien Jean Audouze, conseiller scien- tifique de l'lyse, il dclarait dans le mme journal, sur un ton de scepticisme ouvert : Le magntisme et le vivant? Sans tre un spcialiste, il me parat assez lmentaire de dire que les cellules vivantes sont autant d'usines chi- miques, o les interactions lectromagntiques rgnent sans partage sur la matire. Qu'il y ait des effets du magntisme sur le vivant ne m'tonnerait donc pas... Il y a par exemple des expriences troublantes au cours des- quelles on a montr que les cellules vgtales sont sensibles non seulement la lumire - qui est une onde lectro- magntique - mais aussi sa polarisation - son orien- tation dans l'espace-, ce qui peut paratre au premier abord surprenant. Mais si l'on rflchit la constitution de la matire vivante, cela parat finalement naturel. Quant dire quels effets le magntisme peut exercer sur le vivant, c'est une autre affaire... De faon gnrale, la science ne gagne rien s'abtardir, et lesfausses sciences, des OVNI la numrologie en passant par l'astrologie, lui font un tort considrable. Pourtant, les expriences que nous venons de dcrire ont un caractre videmment scientifique. Elles sont reproduc- tibles et les conclusions auxquelles elles aboutissent sont indiscutables. De surcrot, on en a conduit de semblables aux tats-Unis. Il semble donc lgitime de s'y intresser et de tenter non seulement d'y trouver une explication ration- nelle mais encore de voir si elles ne rendraient finalement pas compte de certains phnomnes inexpliqus. 18
  • Chapitre II De la lumire aux bio-luminescences Les phnomnes que nous venons de montrer sont sans aucun doute fascinants mais ils n'ont, en dfinitive, rien d'extraordinaire ni de surnaturel, dans la mesure o c'est une vidence que les vibrations des ondes lectromagn- tiques, qui trament l'espace-temps tous azimuts, sont capable de vhiculer de l'information. Faut-il rappeler que les ondes hertziennes, de la radio et de la tlvision, ne sont qu'une longueur d'onde particulire des ondes lectroma- gntiques et que l'on se sert tous les jours de leurs vibra- tions pour vhiculer, la vitesse de la lumire, toute l'infor- mation sonore et visuelle que nous captons au moyen de notre radio et de notre tlvision? Qu'est-ce donc que ces radiations que nous venons d'observer dans le champ lectromagntique cr autour du corps humain et qui clairent avec tant de prcision aussi bien notre tat de sant que les relations affectives ou amoureuses que nous pouvons entretenir avec les autres? 19
  • LA NOUVELLE FRONTIRE DE L'INVISIBLE Tout corps incandescent, qu'il s'ag...