100 mots de la construction durable par la FFB

  • View
    6.881

  • Download
    7

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La Fédération Française du Bâtiment a publié une seconde édition des "100 mots de la construction durable": une véritable mine d'informations! A l'attention de tous ceux qui souhaitent connaitre les concepts, les méthodes et les outils de la construction durable, découvrez sans plus tarder cet ouvrage! Familiarisez-vous avec le langage spécifique de la construction durable et apprenez ce qu'on entend par "bâtiment basse consommation" ou encore "bâtiment à énergie positive". Découvrez les différents types d'énergie ou encore les diverses mesures mises en place par le Gouvernement pour favoriser les éco-prêts.

Text of 100 mots de la construction durable par la FFB

  • 1. Dmarche HQE Drglement climatique Dveloppement durable Diagnostic Dioxine DPE DTA DTI coconception coconstruction cocontribution cogestion colabel comatriau co-prt co-prt taux zro coquartier Effet de serre Efficacit nergtique Empreinte cologique nergie finale nergie grise nergie primaire nergie renouvelable tiquette climat tiquette nergie tude thermique Excdent de chantier Facteur 4 FDES FDS FEEBat Gothermie GES Grenelle de lenvironnement GRS HQE Inertie thermique ISD ISO 14 001 Isolation thermique Isolation thermique rpartie ITEISO 9OO133 avenue Klber - 75784 Paris cedex 16www.ffbatiment.frITI KWhcumac Management environnemental Mention conomie dnergie Minergie MOB Monomur Mur vgtal Notice environnement Offre globale OPATB Orebat PAC PAE Panneau photovoltaque Passivhaus Performance nergtique Pont thermique Porte soufflante Les Pros de la performance nergtique Protocole de Kyoto Puits canadien ou provenal Qualification Qualit environnementale du btiment Rchauffement climatique Recyclage des dchets Rsistance thermique RT 2005 SHOB SHON SOGED SOSED SPANC SSC TTV VMC double flux Zones climatiques selon la RT 2005Les 100 mots de la construction durableAccessibilit ACV AEU Agenda 21 ANC BAO Pro Travaux BBC Btiment nergie positive Btiment passif Btiment ZEN Bepos Bton de chanvre Bilan Carbone Bioclimatique Biomasse Biomatriau Bordereau de suivi des dchets BSDA BSDD Certificats dconomie dnergie Certification Rnovation nergtique Certification CESI Changement climatique Chantier propre CMR CO2 Cognration Conductivit thermique Consommation nergtique Consommation nergtique conventionnelle Construction durable COV Dchets dangereux Dchets inertes Dchets non dangereux Dchets ultimes Dconstruction DEEE2010/004 - Imprim sur papier certifi PEFC avec des encres vgtalesLes 100 mots de la construction durable en un coup dil !mots Les 100 de la construction durable 2e dition

2. mots Les 100 de la construction durable 3. Sommaire Les 100 mots4Organismes institutionnels Principaux organismes certificateurs234 37 4. ots 100 mBtir avec lenvironnement, cest en quelque sorte, pour les adhrents de la Fdration franaise du btiment, construire durable , cest--dire inscrire lactivit de construction dans une dmarche, devenue incontournable, de dveloppement durable. Nos clients le demandent ; les entreprises et les principaux acteurs de la construction sont prts sengager dans cette voie. Et la prise en compte des impacts environnementaux deviendra systmatique. Encore faut-il savoir de quoi lon parle. Encore faut-il se comprendre et ne pas se contenter de verdir des ores commerciales sans fondements srieux. Car, en la matire, rien nest simple. Les critres dapprciation de la qualit environnementale sont nombreux et les raccourcis souvent trompeurs. Il nous faut parler vrai, sans recourir aux autoproclamations dans lesquelles beaucoup se complaisent. Cest lesprit de ces 100 mots qui sont autant doccasions de prciser les concepts, les mthodes et les outils de la construction durable : un nouveau langage avec lequel nous allons nous familiariser pour Btir avec lenvironnement. Benot Loison, Prsident de la commission environnement et construction durableLes 100 mots de la construction durableAvant-propos3 5. Accessibilit (du cadre bti) Est considr comme accessible tout btiment ou amnagement permettant des personnes en situation de handicap, dans des conditions normales de fonctionnement et avec la plus grande autonomie possible, de circuler, daccder aux locaux, dutiliser les quipements, de se reprer, de se reposer, de communiquer et de bncier des prestations en vue desquelles ltablissement ou linstallation a t conu.ACV - Analyse du cycle de vie Elle permet dvaluer les impacts dun produit sur lenvironnement tout au long de son cycle de vie (extraction, transformation, transport, utilisation, limination). Cette mthode sappuie sur la srie de normes ISO 14040, qui fournit un cadre commun pour la ralisation de lACV. Il sagit dune analyse multicritre qui prend en compte des catgories dimpact comme lpuisement des ressources, les impacts cologiques, limpact sur la sant, le changement climatique, etc. Cest la mthode retenue pour la ralisation des ches de dclaration environnementale et sanitaire (FDES) des produits de construction.AEU - Approche environnementale de lurbanisme Mthode labore par lAdeme qui permet dintgrer la dimension environnementale dans les projets urbains (projets damnagement ou documents durbanisme). Elle prend la forme dune prestation dassistance matrise douvrage.Agenda 21 ( ou Action 21 ) Programme dactions pour le XXIe sicle labor loccasion du sommet de la Terre Rio, en 1992, an4 6. Ac-B dorienter les tats participants vers un dveloppement durable de la plante. Les recommandations de lAgenda 21 sont lies la sant, au logement, la pollution de lair, la gestion des mers, des forts et des montagnes, la dsertication, la gestion des ressources en eau et de lassainissement, la gestion de lagriculture et des dchets. Ce terme est galement utilis par les collectivits territoriales, entreprises, associations qui mettent en place un programme dactions lies au dveloppement durable.Systme de traitement des eaux uses, principalement dans les zones dhabitat dius.BAO Pro Travaux Logiciel dvaluation de la performance nergtique (et des missions de gaz eet de serre) des travaux raliss dans un logement. Celui-ci intgre les mthodes de calcul rglementaires dont celle exige pour lco-prt taux zro, option performance nergtique. Il peut servir doutil pour une tude thermique.BBC - Btiment basse consommation Btiment qui consomme, pour le chauage, leau chaude sanitaire, lclairage, les auxiliaires et la climatisation, 50 kWh/ (m2.an) en nergie primaire (mtre carr de SHON modul selon la zone climatique et laltitude). Il est caractris par le label BBC.Btiment nergie positive (voir Bepos)Les 100 mots de la construction durableANC - Assainissement non collectif5 7. Btiment passif Ce terme est employ pour un btiment qui est quasiment autonome pour ses besoins en chauage. Il utilise les apports gratuits (solaires, mtaboliques, dquipements) et prsente une bonne isolation, le chauage devenant un simple appoint. La rfrence allemande est appele Passivhaus.Btiment ZEN Btiment dit zro nergie nette , cest--dire consommant autant dnergie quil en produit. Sa consommation doit tre trs faible.Bepos - Btiment nergie positive Btiment qui produit plus dnergie quil nen consomme. Il pourra tre caractris par un futur label dit label Bepos.Bton de chanvre Mlange chaux-chanvre qui permet de raliser des murs sans isolation complmentaire. Peut tre appliqu par projection ou coul dans des banches.Bilan Carbone Le Bilan Carbone est une valuation des missions de gaz effet de serre, directes ou indirectes, gnres par une activit professionnelle, conomique ou non. Le comptage carbone peut se faire partir dun outil tlchargeable sur le site de lAdeme.Bioclimatique La conception bioclimatique dun btiment vise optimiser lutilisation des apports solaires et de la circula-6 8. SB-B tion naturelle de lair, limitant ainsi le recours au chauffage et la climatisation. Elle valorise les avantages du terrain (orientation du btiment), lorientation des pices, les surfaces vitres, linertie du btimentBiomasse La biomasse dsigne lensemble des matires organiques susceptibles dtre utilises comme sources dnergie (par exemple, le biogaz ou le bois).BiomatriauBordereau de suivi des dchets Cest un document administratif qui clarie les responsabilits de chaque acteur : producteur de dchets, collecteur et liminateur nal. Ce bordereau prcise notamment la provenance, les caractristiques, la destination, les modalits prvues pour les oprations intermdiaires de collecte, de transport, de stockage et dlimination, et lidentit des entreprises concernes par ces oprations. Il constitue la preuve pour lAdministration de la bonne limination des dchets et en assure la traabilit. Ce bordereau est obligatoire pour les dchets dangereux ; on parle de BSDD (bordereau de suivi des dchets dangereux) et de BSDA (bordereau de suivi des dchets amiants). Ces bordereaux sont tlchargeables sur www.dechets-chantier.batiment.frBSDA (voir Bordereau de suivi des dchets)Les 100 mots de la construction durableMatriau de construction, caractre renouvelable, compos en tout ou partie de vgtaux issus de lagriculture ou de la sylviculture.7 9. BSDD (voir Bordereau de suivi des dchets)Certicats dconomie dnergie Mesure prise par les pouvoirs publics pour raliser des conomies dnergie. Elle repose sur lobligation donne lensemble des fournisseurs dnergie de faire faire des conomies dnergie leurs clients, sur une priode prcise. Les fournisseurs obtiennent ces certicats par la ralisation de travaux spciques, xs par arrts ; les entreprises et artisans du btiment par le suivi du dispositif de formation FEEBat.Certication Rnovation nergtique (voir Qualification) Lorganisme de qualication Qualibat dlivre une certication Rnovation nergtique , pour identier une comptence spcique de lentreprise dans le domaine de la rnovation nergtique et dans le cadre dune offre globale de travaux. Dispositif oprationnel depuis janvier 2010.Certication (dentreprise ou de projet) La certication dentreprise ou de projet est dlivre par des autorits ou organismes accrdits. Elle permet didentier les comptences dune entreprise dans un domaine spcique (les nergies renouvelables ou le respect dun rfrentiel lors dune opration de construction, par exemple). Un audit ralis par un tiers y est gnralement associ.CESI - Chauffe-eau solaire individuel Systme qui utilise lnergie solaire pour chauer leau chaude sanitaire. Couvrant de 60 70 % des besoins, il ncessite obligatoirement un appoint nergtique.8 10. MBS-C Changement climatique Dsigne les changements de climat qui sont attribus directement ou indirectement lactivit humaine, altrant la composition de latmosphre de la plante et qui viennent sajouter la variabilit naturelle du climat observe au cours de priodes comparables. On parle aussi de drglement ou rchauement climatique.Les chantiers propres ou faibles nuisances visent matriser les impacts et nuisances ventuels du chantier sur lenvironnement et le voisinage. Il sagit, pour les entreprises, de mettre en place la meilleure organisation possible pour la gestion des dchets, de limiter les nuisances sonores et les poussires, de ne pas rejeter de produits nocifs dans le sol et leau Certains matres douvrage souhaitent obtenir lengagement des entreprises sur cet objectif.CMR Dsigne des produits cancrognes, mutagnes et toxiques pour la reproduction. Un cancrogne (C) est un agent capable de provoquer le cancer ou den augmenter la frquence dans une population expose. Un mutagne (M) est un agent qui modie le code gntique de lindividu et de sa descendance. Un toxique pour la reproduction (R) est un agent qui altre les fonctions de reproduction chez lhomme ou la femme, ou qui induit des eets nfastes non hrditaires sur la descendance. Les substances CMR sont repres sur les produits chimiques grce leur tiquette, et notamment par les symboles de danger et les mentions davertissement.Les 100 mots de la construction durableChantier propre (ou chantier faibles nuisances)9 11. CO2 Symbole chimique du gaz carbonique ou dioxyde de carbone. Cest un gaz effet de serre. Les missions de CO2 rsultent principalement de lutilisation de combustibles fossiles pour la production dnergie, de chaleur et de carburants pour le transport. Les missions de gaz eet de serre sont mesures en quivalent CO2 .Cognration Opration qui consiste, partir dune source dnergie, produire en mme temps et dans la mme installation de lnergie thermique (chaleur) et de lnergie mcanique (lectricit). lchelle du btiment, la microcognration peut tre une solution intressante.Conductivit thermique La conductivit dun matriau () correspond au ux de chaleur traversant un mtre dpaisseur de ce dernier pour une dirence de temprature dun degr entre ses deux faces. Elle est exprime en W/m.K (watt par mtre et par kelvin).Consommation nergtique On parle aussi de consommation dnergie. Pour le diagnostic de performance nergtique (DPE), les postes de consommation sont ceux du chauffage, du refroidissement, de la ventilation et de leau chaude sanitaire. Cette consommation est exprime en kWh dnergie primaire par mtre carr et par an. La consommation moyenne du parc de logements existants tait estime en 2007 240 kWh/(m2.an) en nergie primaire.10 12. CO-D Consommation nergtique conventionnelle Consommation dnergie dun logement dans le cas dun scnario doccupation et dutilisation standard (le mme pour tous les logements).Construction durableCOV - Composs organiques volatils Dsignent des substances, dorigine naturelle ou humaine, qui svaporent dans les conditions normales de temprature et de pression. Ils sont toujours composs de llment carbone et dautres lments tels que lhydrogne, les halognes, loxygne, le soufre. Ces composs, parfois trs odorants, ont de multiples usages : solvant, dgraissant, conservateur, agent de nettoyage (exemple : benzne, tolune, mthanol, thanol). Les COV sont nocifs pour la sant de lhomme et il est demand aux fabricants de matriaux ou produits den limiter lusage.Dchets dangereux Dune manire gnrale, ce sont tous les dchets qui engendrent des impacts graves sur lenvironnement. Leur traitement prsente donc des spcicits et ils sont soumis une lgislation trs stricte. Pour le btiment, ce sont les bois traits, peintures, vernis, solvants, dalles vinyle-amianteLes 100 mots de la construction durableCette notion est utilise pour toute construction qui, tout en assurant confort et sant des occupants, limite au mieux les impacts sur lenvironnement, en cherchant sintgrer le plus respectueusement possible dans un milieu et en utilisant le plus possible les ressources naturelles et locales. On parle encore dcoconstruction.11 13. Dchets inertes Ce sont des dchets minraux non pollus qui ne se dcomposent pas, ne brlent pas, ne produisent aucune raction physique ou chimique et qui nvoluent pas dans le temps. Ce sont les matriaux de terrassement, terres non souilles, btons, pierres, briques, tuiles, gravatsDchets non dangereux Contrairement aux dchets inertes, ces dchets se dgradent dans le temps, mais ils ne prsentent aucun danger pour lenvironnement. Ce sont, par exemple, les plastiques, les mtaux ferreux, les moquettes non souilles, les papiers peints Ces dchets ne sont ni dangereux ni inertes.Dchets ultimes Dchets qui ne sont plus susceptibles dtre traits dans les conditions techniques et conomiques du moment, notamment par extraction de la part valorisable ou par rduction de leur caractre polluant ou dangereux. ce titre, ils sont rglementairement les seuls pouvoir tre stocks (enfouis) dans une installation de stockage pour dchets.Dconstruction Dmontage slectif douvrages ou parties douvrage an daugmenter le taux de valorisation des matriaux rcuprs. Les techniques de dconstruction des btiments peuvent savrer plus performantes, plus simples et gnralement moins coteuses que la ralisation dun tri complet aprs dmolition traditionnelle dans un centre de tri adapt.12 14. iD-D DEEE - Dchets dquipements lectriques et lectroniques Dchets issus des quipements fonctionnant grce des courants lectriques ou des champs lectromagntiques, ainsi que les quipements de production, de transfert et de mesure de ces courants et champs, conus pour tre utiliss une tension donne.Environnementale Volontaire, elle prend en compte, dans la ralisation dun projet de construction et/ou damnagement, les critres environnementaux dnis en 14 cibles regroupes en 4 familles : cogestion, coconstruction, confort et sant. Dans le cadre de lopration, un systme de management environnemental est galement mis en place.Drglement climatique (voir Changement climatique)Dveloppement durable Terme dsignant les actions (ou un mode de dveloppement) conciliant dveloppement conomique, respect de lenvironnement, renouvellement des ressources et exploitation rationnelle, et dveloppement socialement quitable. Ce mode de dveloppement rpond aux besoins du prsent sans compromettre la capacit des gnrations futures rpondre leurs propres besoins .Diagnostic (voir DPE et DTI)Les 100 mots de la construction durableDmarche HQE - Dmarche Haute Qualit13 15. Dioxine Terme gnral dsignant la famille des dioxines et furannes. 17 dentre eux comprennent au moins quatre atomes de chlore et sont identis comme trs toxiques.DPE - Diagnostic de performance nergtique tat des lieux nergtique dun btiment. Il prend en compte les lments de lenveloppe et les quipements techniques et donne lieu un classement en termes de consommation nergtique et dmission de gaz effet de serre conventionnelles. Ce classement gure sur une tiquette nergie et climat. Il est obligatoire pour les btiments neufs et pour toute transaction immobilire (location et vente).DTA - Dossier technique amiante Le dossier technique amiante, tabli en complment du diagnostic amiante, a pour nalit de rassembler lensemble des informations et documents techniques sur la prsence damiante, an dinformer toutes les personnes amenes travailler dans le btiment, mais galement les futurs acqureurs et locataires.DTI - Diagnostic technique immobilier Regroupe lensemble des diagnostics exigibles (amiante, plomb, termites, scurit gaz, DPE, risques naturels et technologiques, bientt assainissement et scurit lectrique) qui doivent tre dsormais runis dans un document unique.14 16. Di-c coconception Lcoconception vise produire des biens de consommation ou matriaux conus, ds lamont de la chane de fabrication, en limitant leurs impacts environnementaux (nergie, eau, air), dans les conditions techniques et conomiques du moment. Cest une dmarche prventive qui prend en compte le cycle de vie du produit, depuis lextraction des matires premires jusqu son limination en n de vie.coconstruction (voir construction durable)Ce terme est apparu lors de la mise en place de la lire de traitement des dchets dquipements lectriques et lectroniques (DEEE). Il sagit de la part du prix dun produit mis sur le march qui nancera le traitement des produits quivalents en n de vie. Cette contribution est prleve et redistribue par des co-organismes privs agrs par les pouvoirs publics et mis en place par les lires concernes.cogestion Famille regroupant les cibles gestion de lnergie , gestion de leau , gestion des dchets dactivits et entretien et maintenance de la dmarche HQE.colabel Label europen attribuable tout produit (en dehors des denres alimentaires, boissons, appareils mdicaux et produits pharmaceutiques) ou service la condition que lanalyse de son cycle de vie corresponde aux critres dtermins par le Comit deLes 100 mots de la construction durablecocontribution15 17. lUnion europenne pour lcolabel. Ce comit regroupe des industriels, des associations de consommateurs et des groupes de protection de lenvironnement. Par abus de langage, lexpression colabel est utilise pour dautres produits, services ou dmarches sans pour autant disposer des mmes garanties. Les produits et services labelliss sont identis par le logo ci-contre. www.eco-label.comcomatriau Terme couramment utilis, mais qui ne dispose pas de dnition ocielle ou normative. Matriau dont limpact sur lenvironnement est suppos limit au cours de son cycle de vie.co-prt Prt taux prfrentiel aect des oprations permettant de limiter limpact dune activit, dun service ou dun produit sur lenvironnement. Le bnciaire doit donc pouvoir justier dun progrs au regard de lexistant dit moins respectueux de lenvironnement.co-prt taux zro Dispositif permettant, sous certaines conditions, demprunter de 20 000 30 000 euros pour nancer des travaux damlioration nergtique dun btiment existant. Il sapplique soit en ralisant un bouquet de travaux slectionns dans une liste prdnie, soit EN ralisant des travaux permettant datteindre une performance nergtique globale. Il peut aussi concerner des travaux dassainissement non collectif.16 18. c-Em coquartier Principes durbanisme et de construction prenant en compte tous les impacts environnementaux dune zone urbaine ou priurbaine. Parmi les objectifs viss peuvent gurer la faible consommation dnergie des logements, lutilisation dnergies renouvelables, loptimisation des dplacements (modes doux comme le vlo, transports publics), la faible consommation des clairages publics, la permabilit des chausses, la rcupration des eaux pluvialesPhnomne climatique naturel qui permet la vie sur Terre, en rchauant latmosphre. Laugmentation de la teneur en gaz carbonique de latmosphre, due aux activits humaines, accentue cet eet de serre, ce qui se traduit par laugmentation de la temprature moyenne la surface du globe.Efcacit nergtique Cest le rapport entre lnergie directement utilise (dite nergie utile) et lnergie consomme (en gnral suprieure du fait des pertes). Lefficacit nergtique sapplique en rgle gnrale un quipement nergtique, par exemple la chaudire.Empreinte cologique Lempreinte cologique compare la consommation en ressources renouvelables dun individu avec la capacit de production biologique de la plante. Elle dtermine, pour un individu, la surface ncessaire pour produire les principales ressources consommes par cet individu et pour absorber ses dchets.Les 100 mots de la construction durableEffet de serre17 19. nergie nale Lnergie nale ou disponible est lnergie livre au consommateur pour sa consommation directe (essence la pompe, lectricit au compteur, oul domestique la cuve).nergie grise Lnergie grise est lnergie ncessaire pour assurer llaboration dun produit, depuis lextraction du ou des matriaux, leur traitement, leur transformation, jusqu la mise en uvre du produit ainsi que les transports successifs quaura ncessit cette mise en uvre.nergie primaire (renouvelable et non renouvelable) Lnergie primaire est lensemble des produits nergtiques nayant subi aucune conversion, exploits directement ou imports. Pour lnergie primaire non renouvelable, on peut citer le ptrole brut, les schistes bitumineux, le gaz naturel et, par extension, llectricit dite primaire provenant des centrales nuclaires. Pour lnergie primaire renouvelable : la biomasse, le rayonnement solaire, lnergie hydraulique, lnergie du vent, la gothermie et, par extension, llectricit dite primaire qui provient de centrales hydrauliques, de systmes photovoltaques, doliennes, de centrales gothermiques. Relation entre nergie primaire et nergie finale. Pour llectricit, Elect primaire = 2,58 Elect nale. Cela signie que pour que le consommateur utilise 100 kWh dlectricit, il est ncessaire de consommer 258 kWh dnergie primaire. Pour le bois nergie, le coecient est de 0,6. Pour les autres sources dnergie (gaz, oul), Eprimaire = Enale.18 20. tn- nergie renouvelable Techniques de production dnergie dont la mise en uvre nentrane pas lpuisement de la ressource initiale. La source dnergie est renouvelable en permanence lchelle humaine (vent, soleil, sol, biomasse, hydraulique). noter que lnergie contenue dans le sol superciel est une forme de stockage de lnergie solaire.Ltiquette climat indique le niveau des missions de GES (en kgCO2/ m2.an) et classe les btiments de A, pour les moins missifs, G, pour les plus missifs. Le DPE reprend galement ltiquette climat pour qualier les missions de GES du bien immobilier.tiquette nergie Ltiquette nergie indique le niveau de classication nergtique des btiments de A (les plus conomes) G (les plus nergivores), voire I pour le tertiaire. Le DPE, obligatoire pour toute vente et location, reprend galement ltiquette nergie pour qualier la performance nergtique (ou la non-performance nergtique) du bien immobilier.tude thermique (en rnovation) tude de la performance nergtique initiale dun logement et des performances nergtiques aprs travaux damlioration nergtique. Ces derniersLes 100 mots de la construction durabletiquette climat19 21. peuvent correspondre direntes combinaisons de travaux ou des travaux isols. La mthode de calcul TH-CEex est impose dans le cadre de lco-prt taux zro ou de la rglementation thermique des btiment existants.Excdent de chantier Terme utilis dans le domaine des travaux publics pour dsigner les dblais de terrain (matriaux inertes ou terres) en distinction des dchets de production du secteur. noter qu ce jour la rglementation ne prend pas en compte cette spcicit du secteur et assimile ces excdents des dchets de chantier.Facteur 4 Objectif de division par 4 des missions de gaz eet de serre (GES) lhorizon 2050. Selon le GIEC, si nous voulons matriser le rchauement climatique tout en ayant une augmentation prvisionnelle de temprature de 1,8 4 C dici lan 2100, nous devons obtenir une concentration en gaz carbonique (CO2) dans latmosphre qui nexcde pas 450 ppm (particules par million). Ainsi, on considre que la France, avec 61 millions dhabitants, devrait produire 38 millions de tonnes de CO2. Or, comme elle a un niveau actuel de 140 millions de tonnes, elle doit donc rduire de ses missions actuelles.FDES - Fiche de dclaration environnementale et sanitaire Elle dnit et caractrise, sur la base dune ACV, les impacts dun produit ou matriau sur lenvironnement et la sant. www.inies.fr20 22. EEx-G FDS - Fiche de donnes de scurit La che de donnes de scurit dun produit pour objectif de fournir aux utilisateurs professionnels de produits chimiques les informations ncessaires pour prvenir les risques pour la sant, la scurit et lenvironnement. Seize points rglementaires sont obligatoires, comme lidentication des dangers et la composition du produit, les premiers soins durgence ou encore les prcautions de stockage et de manipulation. Elle est fournie par le fabricant.dnergie pour les entreprises et artisans du btiment Dispositif de formations ddies aux conomies dnergie et dispenses pour les seuls artisans et entreprises du btiment. Ces formations sont prises en charge nancirement dans le cadre des certicats dconomie dnergie (CEE) depuis le 1er janvier 2008. www.feebat.orgGothermie Systme qui permet dutiliser lnergie contenue dans le sol et le sous-sol comme source de chaleur pour servir de chauage. On distingue la gothermie supercielle, semi-profonde et profonde. En moyenne, la temprature du sous-sol slve de 3 C par 100 mtres de profondeur.GES - Gaz effet de serre La Terre, rchaue par le soleil, renvoie vers le ciel une partie de lnergie sous forme de rayons infrarouges, porteurs de chaleur. Les gaz effet de serre vont empcher une partie de ces rayons mis de rejoindre latmosphre. Cest ainsi que la Terre garde une partieLes 100 mots de la construction durableFEEBat - Formation aux conomies21 23. de sa chaleur, et reste une temprature moyenne de 15 C. Exemple de GES issus de lactivit humaine : CO2, mthane, oxyde dazote.Grenelle de lenvironnement Dbat multipartite entre les pouvoirs publics, les organisations professionnelles (employeurs et salaris), les organisations non gouvernementales de lenvironnement et les collectivits locales, sur les dcisions prendre et les actions mettre en uvre en matire denvironnement et de dveloppement durable. Le Grenelle de lenvironnement a dmarr en juillet 2007. www.legrenelle-environnement.frGRS - Garantie de rsultat solaire Contrat qui garantit les rsultats dune installation deau chaude sanitaire solaire.HQE (voir Dmarche HQE)Inertie thermique Linertie thermique dun btiment dpend de la capacit quont ses composants (murs, planchers, toiture, cloisons) emmagasiner de la chaleur, le jour, et de la fracheur, la nuit, pour les restituer ensuite dans un laps de temps donn. Ce principe permet de limiter les surchaues dans les btiments et de rduire les consommations dnergie.ISD - Installation de stockage de dchets Centre de stockage qui ne recevra que des dchets ultimes. Il sagit des anciennes dcharges, appeles CET (centres denfouissement technique) et dsormais22 24. Gr-kW ISD. Il y en a trois types pour les direntes catgories de dchets (inertes, non dangereux et dangereux), ce qui donne les sigles suivants : ISDI, ISDND et ISDD.ISO 14 001 La srie des normes ISO 14 000 dsigne celles qui concernent le management environnemental. La plus utilise est la norme ISO 14 001, qui constitue le rfrentiel de base pour la certication. LISO 14 001 est attribue la suite dun audit externe ralis par un organisme accrdit.Procd qui limite les transferts thermiques entre un milieu chaud et un milieu froid.Isolation thermique rpartie Systme dont lisolation est assure par la structure porteuse elle-mme (exemple : le monomur).ITE - Isolation thermique par lextrieur Systme qui positionne lisolant lextrieur de la structure porteuse, permettant de limiter trs nettement les ponts thermiques et daugmenter linertie thermique du btiment.ITI - Isolation thermique par lintrieur Systme qui positionne lisolant lintrieur de la structure porteuse.kWhcumac Unit dvaluation utilise dans le cadre des certificats dconomie dnergie. Cumac signie cumul et actualis sur la dure de vie de lopration ralise.Les 100 mots de la construction durableIsolation thermique23 25. Management environnemental Mthode de gestion et dorganisation dune entreprise visant prendre en compte les impacts sur lenvironnement dus son activit. Lentreprise doit identier, analyser, valuer et rduire ses impacts environnementaux en sinscrivant dans un processus damlioration continue intgrant les contraintes rglementaires, techniques et conomiques.Mention conomie dnergie (voir Qualification) En complment des qualications de mtier, les organismes de qualication Qualibat et Qualifelec dlivrent une mention conomie dnergie pour identier une comptence spcique de lentreprise dans le domaine de la rnovation nergtique.Minergie Le label Minergie est une dmarche suisse de qualit nergtique qui permet doptimiser la conception, la ralisation, lutilisation et le cot dun btiment faible consommation. Le premier niveau dexigence, Minergie-standard, impose une performance en nergie primaire de 42 kWh/m2.an dans le neuf et de 80 kWh/m2.an en rnovation (chauage et eau chaude sanitaire).MOB Maison ossature boisMonomur Systme maonn isolation thermique rpartie qui ne ncessite pas, aujourdhui, disolation compl-24 26. fMa-O mentaire. Il peut tre en brique de terre cuite, pierre ponce, bton cellulaireMur vgtal Mur recouvert de vgtaux jouant un rle thermique et hydrique.Il sagit dun document joint certains marchs de travaux de type HQE. Ces marchs de travaux mettent en avant des objectifs environnementaux. Lentreprise qui soumissionne est alors amene fournir une notice dans laquelle sont dcrits les impacts de son activit sur lenvironnement et les mesures prises pour les limiter (exemple : le non-mlange des dchets sur le chantier et leur vacuation vers des lires de valorisation).Offre globale Le principe de lore globale est de regrouper plusieurs corps de mtiers an dorir une prestation cl en main . Cette ore est faite par un interlocuteur unique charg de raliser tout ou partie des travaux et de coordonner lensemble des prestations lies au chantier (suivi, ralisation et rception des travaux). Il pourra proposer aux clients des solutions de nancement, des contrats dentretien et de maintenance ou encore les conseiller sur la bonne utilisation du btiment. Lore globale est parfaitement adapte aux travaux de rnovation nergtique. ne pas confondre avec l approche globale , qui consiste analyser le btiment dans son ensemble pour optimiser lecacit des ores de travaux (partielles ou globales) contribuant sa performance.Les 100 mots de la construction durableNotice environnement25 27. Lapproche globale naboutit pas systmatiquement lore globale.OPATB - Opration programme pour lamlioration thermique des btiments Appel projets qui vise lamlioration thermique et nergtique des btiments rsidentiels et tertiaires. Les collectivits ont, par les OPATB, loccasion de montrer quelles jouent un rle important dans la matrise de lnergie et la lutte contre leffet de serre. Orebat Logiciel dvaluation de la performance nergtique (et des missions de gaz effet de serre) des travaux raliss dans un logement, reconnu par lADEME. La mthode de calcul utilise est comportementale.PAC - Pompe chaleur Systme qui permet, suivant une source dnergie donne, de produire de la chaleur ou du froid. Il existe plusieurs types de PAC selon la source et le mode de restitution de lnergie (air/air, air/eau, eau/eau).PAE - Plan assurance environnement Document dcrivant les procdures, les moyens de contrle et les actions que lentreprise met en uvre pour limiter et prvenir les impacts et rduire les risques de lactivit du chantier par rapport lenvironnement. Son contenu, spcique chaque chantier, dpend de limportance de ce dernier et de la sensibilit de son environnement. Ce document peut rpondre une obligation contractuelle ; il est de plus en plus demand dans le domaine des travaux publics.26 28. oOP-P Panneau photovoltaque Panneau compos de cellules, base de silicium, qui permettent de transformer lnergie solaire en nergie lectrique (10 m2 de capteur bien orient fournit environ 1 kWcrte, le kilowatt crte correspondant la puissance du panneau dans les conditions optimales de fonctionnement).Rfrence allemande base sur trois critres : besoins en chauage et en rafrachissement infrieurs 15 kWhEP/(m2.an) ; tanchit lair infrieure 0,6 volume/heure ; consommation totale du btiment infrieure 120 kWhEP/(m2.an).Performance nergtique Indicateur qui traduit la quantit dnergie, calcule ou mesure, ncessaire pour rpondre aux besoins nergtiques lis une utilisation normale du btiment. Elle inclut notamment lnergie utilise pour le chauage des locaux, leau chaude sanitaire, le refroidissement ventuel, la ventilation et lclairage. Plus la quantit dnergie est faible et plus la performance nergtique est bonne.Pont thermique Un pont thermique est une partie de lenveloppe du btiment o la rsistance thermique, par ailleurs considre comme uniforme, est modie de faon sensible par : la pntration totale ou partielle de lenveloppe du btiment par des matriaux ayant une conductivitLes 100 mots de la construction durablePassivhaus27 29. thermique dirente (par exemple, les systmes dattaches mtalliques qui traversent une couche isolante) ; une dirence dpaisseur des matriaux se traduisant par un changement local de la rsistance thermique ; une dirence entre les aires des surfaces intrieures et extrieures, comme il sen produit aux liaisons entre parois.Porte soufante Couramment appel Blower door, mme sil sagit dune marque, le test de la porte souante permet de mesurer la permabilit lair dun btiment. Le principe consiste mettre en dpression (ou surpression) le btiment grce un ventilateur et mesurer la dirence de pression entre lintrieur et lextrieur an dobtenir une srie de couples dbit/dpression . La rglementation thermique 2012 pour les btiments neufs risque dimposer un rsultat de 0,6 vol/h/m3 lissue du test.Les Pros de la performance nergtique Marque collective de certication dpose par la FFB an de faire reconnaitre les comptences de lartisan ou de lentreprise proposer et mettre en uvre des solutions performantes de matrise de lnergie. Ce signe de qualit sappuie sur la qualication de mtiers et sur le suivi de formations lies la performance nergtique, ainsi que sur lengagement respecter la charte Btir avec lenvironnement sur lco-responsabilit de lentreprise.28 30. uPo-Q Protocole de Kyoto Kyoto est la ville o sest tenue la confrence des Nations unies aboutissant au protocole (1997) xant des objectifs pour les pays signataires en matire de changement climatique et de rduction de gaz effet de serre.Puits canadien ou provenalQualication Reconnaissance de laptitude dune entreprise, en fonction de critres dnis, raliser les travaux qui lui sont cons. Pour le matre douvrage, la qualication est un outil de slection de ses prestataires. Pour la construction, les deux organismes de qualication sont Qualibat et Qualifelec. Ils dlivrent une mention conomie dnergie pour distinguer les entreprises et artisans forms dans le domaine de la rnovation nergtique. Qualibat dlivre, par ailleurs, une certification Rnovation nergtique dans le cadre dune ore globale de travaux.Qualit environnementale du btiment La qualit environnementale dun btiment est laptitude de lensemble des caractristiques intrinsques du btiment, des quipements et de la parcelle, satisfaire les exigences lies la matrise des impacts sur lenvironnement extrieur et la crationLes 100 mots de la construction durableSystme de prchauage lhiver et de rafrachissement lt utilisant de lair qui passe dans un systme de canalisations, bien dimensionnes, enterres environ 1,50 m dans le sol. Il est gnralement coupl une VMC double flux.29 31. dun environnement intrieur confortable et sain . Cette dnition issue de la norme NF P01-020-1 ne dnit pas les niveaux de qualit atteindre, mais permet lensemble des acteurs du btiment dadopter un langage commun pour dcrire la qualit environnementale dun btiment.Rchauffement climatique (voir Changement climatique)Recyclage des dchets Principe de traitement des dchets qui permet de rintroduire dans le cycle de production les matriaux qui les composent. Exemple : le bton issu de la dconstruction peut, sous certaines conditions, tre rutilis par recyclage.Rsistance thermique La rsistance thermique R dun matriau tient compte de deux paramtres : la conductivit thermique (plus est faible, plus le matriau est isolant) et lpaisseur du matriau e. La rsistance R du matriau est donne par la relation : R= [en (m .K)/W] 2e [en mtre] [en W/(m.K)]RT 2005 - Rglementation thermique 2005 Applicable pour tout permis de construire dpos aprs le 1er septembre 2006. Une plaquette RT 2005, lessentiel en 8 points et cinq guides30 32. HR-S techniques sur les solutions mettre en uvre pour tre conforme sont tlchargeables dans lespace adhrent du site FFB (rubrique Guides et mmos).La SHOB est gale la somme des surfaces de plancher de chaque niveau dune construction. Chacune de ces surfaces est calcule partir du nu extrieur des murs de faade. Les combles et sous-sols, amnageables ou non, les balcons, les loggias et toitures-terrasses sont compris ; Les lments ne constituant pas de surface de plancher, comme les terrasses non couvertes de plainpied avec le rez-de-chausse, les saillies caractre dcoratif, les vides (trmies dascenseur ou descalier, rampes daccs), sont exclus.SHON - Surface hors uvre nette SHON = SHOB les surfaces ci-dessous : surfaces des combles et des sous-sols non amnageables pour lhabitation ou pour des activits caractre professionnel, artisanal, industriel ou commercial (notamment hauteur sous plafond ou sous toiture infrieure 1,80 m) ; surfaces des toitures-terrasses, des balcons et des parties non closes situes au rez-de-chausse ; surfaces des btiments ou parties des btiments amnages en vue du stationnement des vhicules (garage) ; surfaces des btiments aectes au stockage des rcoltes, aux animaux ou au stationnement du matriel agricole ; surface gale 5 % de la SHON aecte lhabitation (dduction forfaitaire relative lisolation des locaux) ;Les 100 mots de la construction durableSHOB - Surface hors uvre brute31 33. dduction spcique aux oprations de rfection des immeubles dhabitation dans la limite de 5 m2 par logement pour des travaux tendant lamlioration de lhygine.SOGED - Schma dorganisation, de gestion et dlimination des dchets Il constitue le document de rfrence pour tous les intervenants de lacte de construire (du matre douvrage lentreprise) traitant spciquement de la gestion des dchets de chantier. Ce document est de plus en plus demand dans les appels dores intgrant la qualit environnementale. On parle aussi de SOSED. SOSED - Schma dorganisation, de suivi et dlimination des dchets (voir SOGED) SPANC - Service public dassainissement non collectif En charge du contrle des installations dANC pour le compte des communes. SSC - Systme solaire combin Installation solaire thermique assurant, en partie, les besoins de chauage et deau chaude sanitaire.TTV - Toiture-terrasse vgtalise Principe de recouvrement dune toiture par des vgtaux jouant ainsi un rle thermique, hydrique et phonique. Il existe deux types de cultures, dites32 34. oSO-Z extensive ou intensive, la premire tant de faible hauteur, peu coteuse et ncessitant peu dentretien. La deuxime peut tre galement appele toiturejardin.VMC double ux Le principe est dutiliser lnergie stocke dans lair vici (ux sortant) pour rchauer lair neuf (ux entrant). Cette technique permet de prchauer lair intrieur des btiments, diminuant ainsi le besoin de chauage.La RT 2005 divise la France mtropolitaine en huit zones climatiques permettant dadapter les exigences de consommation et de temprature intrieure de confort selon la situation gographique du btiment.Les 100 mots de la construction durableZones climatiques selon la RT 200533 35. Organismes institutionnels ADEME - Agence de lenvironnement et de la matrise de lnergie tablissement public caractre industriel et commercial plac sous la tutelle du MEEDDAT (ministre de lcologie, de lnergie, du Dveloppement durable et de lAmnagement du territoire). Son rle est notamment danimer, de coordonner et/ou de faciliter la ralisation doprations ayant pour objet la protection de lenvironnement et la matrise de lnergie. www.ademe.fr Association HQE Cre en 1996, lAssociation HQE regroupe les acteurs du btiment dans le but de dvelopper la qualit environnementale des btiments. Elle est un lieu dchanges, de concertation, dinformation, de formation et daction. www.assohqe.orgCAUE - Conseil darchitecture, durbanisme et denvironnement Le CAUE apporte une aide aux particuliers qui dsirent construire ou faire construire, transformer ou amnager un btiment (habitation, local professionnel, annexe) Des architectes conseillers assurent des permanences gratuites dans la plupart des dpartements. www.caue.org34 36. mesnis Orga CRQEB - Centre de ressources pour la qualit environnementale du btiment Dans la plupart des rgions de France, la FFB participe activement lanimation des centres de ressources, structures regroupant les acteurs de la lire construction et dont le principal objet est la promotion de la qualit environnementale.Association dont lappellation, du mme nom, vise identier les btiments dont les trs faibles besoins nergtiques contribuent atteindre les objectifs de rduction de des GES dici 2050. Le niveau Energie pour le neuf a servi de rfrence pour le label BBC rglementaire (50 kWhEP/ m2.an). Pour les logements existants, Energie a x lobjectif de consommation 80 kWhEP/m2.an. www.energie.orgEIE - Espace info-nergie Lieu dinformation destin au grand public dont la principale thmatique est la matrise de lnergie. Il en existe plusieurs centaines en France. quivalent : Point info-nergie www.ademe.fr/particuliers/PIE/ InfoEnergie.htmlGIEC - Groupe dexperts intergouvernemental sur lvolution du climat www.ipcc.ch/languages/french.htmLes 100 mots de la construction durableEfnergie35 37. Qualibat Qualibat est lorganisme charg en France de la qualication et de la certication des entreprises de la construction. Cr en 1949 linitiative du ministre de la Construction et dorganisations professionnelles dentrepreneurs, darchitectes et de matres douvrage, Qualibat apporte aux prescripteurs et donneurs dordre , quils soient privs ou publics, les informations ncessaires pour apprcier et slectionner, en toute indpendance, les entreprises les mieux adaptes leurs projets. www.qualibat.comQualifelec linstar de Qualibat, Qualifelec est lorganisme charg en France de la qualication des entreprises dlectricit. www.qualifelec.frQualitEnR Cre en 2006 par les organisations professionnelles la demande de lAdeme, QualitEnR intervient pour la promotion de la qualit des prestations des professionnels du btiment et gre les appellations Qualisol, Qualibois, QualiPV et QualiPAC. www.qualit-enr.org36 38. smesni Orga Principaux organismes certificateurs dans le domaine de la construction durable (dmarche HQE, labels RT 2005)Cerqual www.cerqual.frCertivea www.certivea.frCequamiPromotelec www.promotelec.comQualitel www.qualitel.orgCrdits photos : Dconstruction : Laurent MERCIER - FFB Effet de serre : Aarhon Kohr - Fotolia.com MOB : TreePhoto - Fotolia.com TTV : Onidji - Fotolia.com Illustrations stickers : Eugnie Falise Illustration de couverture : Piumadaquila - Fotolia.com FFB, Mars 2010 - 2010/004Les 100 mots de la construction durable www.cequami.fr 39. Dmarche HQE Drglement climatique Dveloppement durable Diagnostic Dioxine DPE DTA DTI coconception coconstruction cocontribution cogestion colabel comatriau co-prt co-prt taux zro coquartier Effet de serre Efficacit nergtique Empreinte cologique nergie finale nergie grise nergie primaire nergie renouvelable tiquette climat tiquette nergie tude thermique Excdent de chantier Facteur 4 FDES FDS FEEBat Gothermie GES Grenelle de lenvironnement GRS HQE Inertie thermique ISD ISO 14 001 Isolation thermique Isolation thermique rpartie ITEISO 9OO133 avenue Klber - 75784 Paris cedex 16www.ffbatiment.frITI KWhcumac Management environnemental Mention conomie dnergie Minergie MOB Monomur Mur vgtal Notice environnement Offre globale OPATB Orebat PAC PAE Panneau photovoltaque Passivhaus Performance nergtique Pont thermique Porte soufflante Les Pros de la performance nergtique Protocole de Kyoto Puits canadien ou provenal Qualification Qualit environnementale du btiment Rchauffement climatique Recyclage des dchets Rsistance thermique RT 2005 SHOB SHON SOGED SOSED SPANC SSC TTV VMC double flux Zones climatiques selon la RT 2005Les 100 mots de la construction durableAccessibilit ACV AEU Agenda 21 ANC BAO Pro Travaux BBC Btiment nergie positive Btiment passif Btiment ZEN Bepos Bton de chanvre Bilan Carbone Bioclimatique Biomasse Biomatriau Bordereau de suivi des dchets BSDA BSDD Certificats dconomie dnergie Certification Rnovation nergtique Certification CESI Changement climatique Chantier propre CMR CO2 Cognration Conductivit thermique Consommation nergtique Consommation nergtique conventionnelle Construction durable COV Dchets dangereux Dchets inertes Dchets non dangereux Dchets ultimes Dconstruction DEEE2010/004 - Imprim sur papier certifi PEFC avec des encres vgtalesLes 100 mots de la construction durable en un coup dil !mots Les 100 de la construction durable 2e dition